Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Harakiri

Message » 10 Mai 2012 12:04

Image

Editeur : Carlotta

encodage AVC 1080/23.98p
format 2.40 respecté

Son : version originale DTS-HD Master audio 1.0
ST français (pas de VF)

Réalisateur : Masaki Kobayashi

synopsis : Au XVIIe siècle, le Japon n'est plus en guerre et le pays est dirigé avec fermeté. Hanshirô Tsugumo, un rônin (samouraï errant) sans travail parmi tant d'autres, décide de frapper à la porte du puissant clan des Ii. Reçu par Kageyu Saitô, l'intendant du clan, il lui demande la permission d'accomplir le suicide par harakiri dans la résidence. Tentant de l'en dissuader, Saitô commence alors à lui raconter l'histoire de Motome Chijiwa, un ancien rônin qui souhaitait accomplir, lui aussi, le même rituel.

Le film : Un monument. Un de mes films préférés. Le film terminal sur le bushido. Un grand film qui démontre toute l'absurdité d'un système, de leurs codes et qui veut en soutane dans chaque plan changer le monde. Kobayashi pour ceux qui ne le savent pas c'est un peu le Kubrick japonais, même perfectionnisme dans le choix des cadres et des mouvements de caméra, Harakiri si vous ne l'avez pas encore vu c'est comme découvrir un chef d'oeuvre intemporel dont la force avec le temps ne peut faiblir, une force brute de cinéma, subversive, percutante d'une écriture exemplaire voire souvent magistrale. A découvrir d'urgence pour ceux qui ne connaissent pas. Un film totalement bouleversant.

20/20

Le bd : L'image est vraiment supérieur au DVD. Aucun doute là-dessus. Je pense que c'est le même master que l'édition masters of cinéma (à vérifier). L'édition Criterion sortie était supérieure à l'édition MOC en terme de piqué mais malheureusement l'image était tronquée sur les côtés. Ce qui explique probablement le choix de Carlotta à privilégier l'édition MOC plutôt que celle de Criterion.
Je n'ai pas ces éditions sous la main pour faire des comparaisons (ni réellement d'infos), donc pour le moment je suppute à ce niveau sur le choix du master.
Néanmoins dans ce que j'ai vu, l'image est très propre, assez bien définie (même si par moments je trouve que l'image est un peu floue et que ça manque parfois un peu de contrastes). Néanmoins le saut qualitatif est évident, et il faut se jeter sur cette édition qui rend très bien justice encore une fois à ce monument du cinéma japonais.

Le son est une piste en 1.0, donc évidemment il ne faut pas s'attendre à un top démo. Néanmoins pour ce film je la trouve parfaite, sans bidouillage inutile, c'est propre, c'est clair, quelques défauts par ci par là (craquements, saturations), mais c'est aussi ce qui fait le charme des vieux films.

Des comparaisons ici : http://www.dvdbeaver.com/film/DVDReview3/harakiri.htm

Indispensable encore une fois pour ceux qui aiment le vrai bon cinéma.
Nikolai
 
Messages: 2265
Inscription: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Annonce

Message par Google » 10 Mai 2012 12:04

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 10 Mai 2012 22:18

Nikolai a écrit:Le bd : L'image est vraiment supérieur au DVD. Aucun doute là-dessus. Je pense que c'est le même master que l'édition masters of cinéma (à vérifier). L'édition Criterion sortie était supérieure à l'édition MOC en terme de piqué mais malheureusement l'image était tronquée sur les côtés. Ce qui explique probablement le choix de Carlotta à privilégier l'édition MOC plutôt que celle de Criterion.
Je n'ai pas ces éditions sous la main pour faire des comparaisons (ni réellement d'infos), donc pour le moment je suppute à ce niveau sur le choix du master.


L'image du Criterion n'était pas tant supérieure en terme de piqué. De fait, cela provenait surtout du contrast boosting appliqué par Criterion, et qui donnait l'impression d'une supériorité du piqué. C'est sûr, c'est plus "sexy", mais pas forcément mieux pour autant.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 11 Mai 2012 0:18

Possible, je jugeais surtout par rapport aux grabs de dvdbeaver qui de toute façon effectivement sont assez proches. Donc comme quoi l'édition MOC reste la meilleure pour le moment surtout par rapport au format qui était parfaitement respecté comme sur l'édition Carlotta. C'est le plus important.
Nikolai
 
Messages: 2265
Inscription: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 13 Mai 2012 13:16

tenia54 a écrit:
Nikolai a écrit:Le bd : L'image est vraiment supérieur au DVD. Aucun doute là-dessus. Je pense que c'est le même master que l'édition masters of cinéma (à vérifier). L'édition Criterion sortie était supérieure à l'édition MOC en terme de piqué mais malheureusement l'image était tronquée sur les côtés. Ce qui explique probablement le choix de Carlotta à privilégier l'édition MOC plutôt que celle de Criterion.
Je n'ai pas ces éditions sous la main pour faire des comparaisons (ni réellement d'infos), donc pour le moment je suppute à ce niveau sur le choix du master.


L'image du Criterion n'était pas tant supérieure en terme de piqué. De fait, cela provenait surtout du contrast boosting appliqué par Criterion, et qui donnait l'impression d'une supériorité du piqué. C'est sûr, c'est plus "sexy", mais pas forcément mieux pour autant.

Leur contraste boosting sur presque tous leurs titres commencent vraiment à les tirer vers le bas.
maxbond
 
Messages: 12469
Inscription: 06 Déc 2007 21:19
  • offline

Message » 13 Mai 2012 17:25

maxbond a écrit:Leur contraste boosting sur presque tous leurs titres commencent vraiment à les tirer vers le bas.


Je n'irais pas jusque là.
C'est gênant dans le sens où cela standardise sans raison la palette de leurs films N&B. Il suffit de comparer pour ça leur DVD de The Burmese Harp avec le BR MoC. Mais cela ne gâche jamais le spectacle, vu les transferts qu'ils fabriquent.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 19 Mai 2012 4:50

Surtout ne confondez pas avec le remake de MIike!

Beaucoup de réalisateur japonais étaient des perfectionnistes a cette époque,ils étaient même considérés comme les meilleurs réalisateurs de leur temps!

Quand on voit ce que le cinéma japonais est devenu de nos jours,pour acteurs et actrices on prend des personnes de boys bands ou Idoles du moment ,et s'ils savent jouer c'est un juste un miracle ,car ils sont juste au casting que pour leur notoriété !

Le japon ne voulait même plus financer les derniers films de Kurosawa !

Un acteur comme Takeshi Kaneshiro ne tourne quasiment plus au japon,mais en chine car il parle autant le cantonais que le mandarin,ca veux tout dire !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8147
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 19 Mai 2012 10:08

Le cinéma japonais des années 60-70 était clairement un cinéma passionnant, d'ailleurs à l'époque (gans le dit dans le docu) tout le monde se tournait vers lui car il était le plus transgressif, le plus "osé", celui qui en avait dans le pantalon avec des réals au top de leur forme.
Aujourd'hui ça s'est un peu perdu, même si il y a toujours quelques réals actuels qui sont encore très bons comme Kiyoshi Kurosawa par exemple.
Nikolai
 
Messages: 2265
Inscription: 29 Nov 2008 21:32
  • offline

Message » 19 Mai 2012 13:54

jhudson a écrit:Le japon ne voulait même plus financer les derniers films de Kurosawa !


Il faut rappeler que Kurosawa était parti en 67 aux USA adapter Runaway Train (qu'il voulait tourner en Technicolor en 70mm), ce qui a échoué, puis Tora Tora Tora, là aussi échec.

Quand il est revenu au Japon, ce fut pour tourner Dodes'kaden en 71, gros échec au Japon, à l'issue duquel beaucoup de personnes de l'entourage de Kurosawa l'ont délaissé, le vent étant en train de tourner pour lui. Fin 71, il aurait essayé de se suicider près de 13 fois. En 73, il adapta Derzou Uzala avec la Mosfilm.

De plus, il était connu des studios pour être quelqu'un difficile à contrôler, capricieux sur les tournages, n'hésitant pas à les rouler pour avoir ce qu'il voulait. L'anecdote célèbre autour des 7 samourais racontent comment, à cause de dépassement de budget et de calendrier, la Toho a fermé 2 fois la production. Lui repartait tranquillement pêcher, sachant que la production serait rouverte : il ne tourna les scènes de combat prévues dans le contrat qu'à la fin du tournage. Ainsi, la Toho n'avait rien à projeter d'intéressant tant qu'elle empêchait Kuro de finir le tournage. :mdr:

La production de Kagemusha, et l'historique de Kuro avec la Toho, a fait que le film n'a été green-lighté par la Toho que parce que 50% du budget était amené par la FOX via Coppola et Lucas.

Au final, peu aidé par la vision du public que les films de Kurosawa étaient trop occidentaux, ses films n'étaient pas particulièrement populaires. D'ailleurs, Ozu fut plus souvent nommé que Kurosawa en tant que meilleur réalisateur japonais dans son pays et il me semble que Mizoguchi aussi.

Tout cela pour dire que ce n'est pas le système de production et de gloire qui a fait que certains films de Kurosawa (et pas forcément les derniers films, puisqu'il a eu plus de facilités à financer Madadayo en 93 que des films des années 70) ont été difficilement produits. D'ailleurs, la Toho le reconnaissait volontiers comme son meilleur réalisateur, mais pas le plus rentable, et encore moins le plus facile à gérer.

Quant au cinéma japonais d'aujourd'hui, il suffit de voir les films de Sono Sion pour se souvenir qu'il va plutôt bien (merci).
C'est plutôt, d'ailleurs, le cinéma chinois et HK qui caste des idoles du moment. Il faut rappeler que Leslie Cheung et Andy Lau, par exemple, sont tous deux issus de la Canto-pop. Dès les années 80, Anita Mui, Sally Yeh se lancaient dans le ciné (la 1ere est célèbre pour Swordsman 2, la 2e pour Shanghai Blues en 84 et The Killer en 93). :idee:
Dès la fin des 80s, ceux qu'on appelait Les 4 rois (Andy Lau, Jackie Cheung, Aaron Kwok et Leon Lai) de la canto pop se sont tous lancés dans des carrières au cinéma, avec l'idolisation qu'on connait aujourd'hui (sauf peut être Leon Lai).

A contrario, déjà sur Le vagabond de Tokyo de Suzuki, on utilisait un acteur issu de la "J-pop" et on profitait pour caler comme thème du film une chanson chanté par l'acteur principal.


Attention donc à ne pas généraliser. :idee:

D'ailleurs, il est tout à fait normal que Takeshi Kaneshiro parle japonais tout autant que cantonais et mandarin (et non pas "autant le cantonais que le mandarin", puisque ça, c'est tout à fait habituel), puisqu'il est né à Taiwan, de mère chinoise de Taiwan et de père japonais... :mdr:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 19 Mai 2012 19:37

C'est vrai qu'a Hong kong il y a pas mal d'acteurs/ chanteurs mais c'est des acteurs qui durent,au japon a chaque films commerciaux il y a des chanteurs dans le casting et c'est rarement les même,ce n'est vraiment pas comparable car même Jackie Chan a une carrière de chanteur,on l'entend dans certains génériques

Je parlais des films mainstream japonais a gros budget,c'est a chaque fois des chanteurs dans les rôles principaux!

Un film comme AZUMI qui pourtant a été bien reçu est une vrai abomination ,mal joué ,combats navrants...

Je ne comprend pas comment on peut trouver cela bon,a croire qu'ils n'ont jamais vu un autre films de genre !

L'actrice est une ex idole,surement un hasard !

Dans Ichi une autre chanteuse,mais elle s'en sortait bien mieux ,un autre hasard ! :ane:

je n'ai rien contre les chanteurs a conditions qu'ils savent un minimum jouer !



Sono Sion c'est un réalisateur de film d'auteur ,j'ai regardé il n' y a que 1 a 2 films a être sortis en DVD en france,pas sur que ce soit représentatif du cinema japonais actuel,il ne doit pas être vu non plus beaucoup dans son pays ,c'est du cinema pour les festivals qui remporte des prix,je ne crois que je n'ai même jamais pas vu un de ses films

Le dernier grand film japonais que j'ai vu c'était Battle royal ,ce cinéma est mort avec son réalisateur ,car le cinéma mainstream japonais n'aime plus ce genre de débordement,il est devenu aussi puritain que son homologue US !

Le cinema live japonais est devenu souvent sans intérêt et ce n'est pas quelques exceptions qui changeront les choses,c'est les films d'animations qui sont devenus le plus intéressant au japon ,idem pour les séries animés ,c'est les œuvres animés les plus distribués en video en occident !

Certains éditeurs sortent les nombreuses adaptation live de manga en video,car ils essayent de capitaliser sur des titres connus en animation

Les films les plus distribué en video en france c'est ceux de MIike ,qui tourne des films a la chaine,d'ailleurs un éditeur video se lamentait en disant qu'il essayait de faire découvrir d'anciens bons films japonais,aucun ne se vendait aussi bien que ce de MIIKE! :hein:

Miike depuis peu veut la gloire du passé en faisant des remakes de films qui ont marqué l'histoire du cinéma japonais !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8147
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 20 Mai 2012 11:52

Faut aussi voir que Miike n'est pas non plus représentatif du cinéma japonais actuel. Le mec est un réal' qui enchaîne tout et n'importe quoi depuis 20 ans. On parle quand même du mec qui a fait la trilogie Dead or Alive et Visitor Q. Et maintenant, le mec adapte Phoenix Wright ! :mdr:
Son cinéma fonctionne parce que c'est un cinéma contemporain et MTV, quelque chose de bourrin et dont la plupart des occidentaux qui les regardent ne saisissent probablement pas les subtilités de certains sous-textes du fait de leur méconnaissance du pays. Pour autant, évidemment, cela se vendra mieux qu'un film de patrimoine, le plus souvent meilleur, parce que le film de patrimoine se vend mal en France, quelque soit son origine. :idee: Maintenant, remaker les films des années 60, je ne sais pas si c'est une volonté de retrouver une certaine gloire. Miike n'en a pas besoin et s'en fout. Comme je le disais, ça fait 20 ans qu'il tourne un film portnawak par an. Personne ne l'en empêche, donc ça doit aller correctement côté rentabilité.


A nouveau, je ne pense pas que le star system soit plus présent aujourd'hui au Japon qu'ailleurs, ou qu'il y a 40 ans.
D'ailleurs, on avait bien plus de facilités à financer un film avec Tatsuya Nakadai, Toshiro Mifune ou Chisu Ryu que maintenant avec Leon Lai ou l'actrice d'Azumi (qui était de Kitamura, le réal' de Versus, ceci pouvant expliquer cela :mdr: ).

Maintenant, dire que le dernier grand film japonais, c'était Battle Royale, c'est avoir vécu dans une cave pendant 10 ans. T'as quand même la vague de J Horror (plus ou moins bonne, mais avec des perles comme Kairo ou Dark Water), les films de Kore-Eda (notamment Nobody Knows mais aussi Still Walking), la trilogie de Yoji Yamada, les films de Miyasaki (Chihiro ! Le château ambulant !), les derniers Satoshi Kon (Millennium Actress, Paprika, Tokyo Godfathers), Amer Béton, et dans une moindre mesure, les derniers Oshii (même si Avalon est sorti après Battle Royale) et Otomo, et les Evangelion Rebuild.

A cela, on peut facilement ajouter les derniers Wakamatsu, et les Kitano (Dolls, Zatoichi, Achille et la tortue, Glory to the filmmaker !), le Metropolis de Rintaro (sorti en 2001), et quelques Miike, justement, sortis après Battle Royale (Gozu, Ichi the Killer, Dead or Alive 2 et 3, Izo).

Et encore, je ne parle pas de Shinji Aoyama, dont je ne connais pas l'oeuvre, ni particulièrement de Kiyoshi Kurosawa, idem.

Au final, rien qu'avec Kore-Eda et Kon, j'ai déjà de quoi faire depuis Battle Royale.


Enfin, dire que depuis Battle Royale, le ciné JP mainstream est devenu puritain, c'est se tromper complètement. Le cinéma JP mainstream a TOUJOURS été puritain. Battle Royale a été réalisé par un vieillard issu de la nouvelle vague de gauche des années 60, avec Oshima (exilé en France dans les années 80 pour L'empire des sens et de la passion), Wakamatsu (qui continue de tourner des films punk de gauche après avoir fait du pinku engagé), Imamura et Suzuki.

Battle Royale n'a jamais fait partie d'un cinéma mainstream.

Quant à Sono Sion, si ces films sont effectivement des bêtes de festivals, ils marchent aussi plutôt bien au Japon, notamment Suicide Circle et Strange Circus. Cela étant, dire que ces films ne doivent pas être très vus au Japon ne signifie, d'ailleurs, pas grand chose, dans un pays où les jeunes ont quasiment oublié les "anciens bons films japonais" comme ceux d'Ozu, Mizoguchi ou Kurosawa. :idee:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 21 Mai 2012 5:29

Dead or alive je n'ai même pas pu le regarder un entier tellement c'est cheap , ennuyeux et mal filmé (je pensais qu'au moins ca serait aussi fun qu'un sentai ,même pas )et l' histoire de Visitor Q vaut mieux que le film en lui même ,je pense que l'histoire est juste un prétexte pour faire un film érotique a tendance intello comme ca semble devenu un peu trop le cas dans le genre maintenant au japon et il n'essaye même pas de trouver des angles pour éviter de mosaïquer l'image ,on est loin du PINKU !

Bref il trempe dans tout les genres mais jamais il n'arrive a la cheville de ce qui a été fait,enfin dans ce que j'ai vu de lui !

Tourner vite c'est une chose,bâcler en tournant vite c'est une autre !

On est trés loin du cinéma Japonais d'exploitation japonais comme l'était les baby Cart ou la femme Scorpion !

A mon avis MIIKE veux une certaine reconnaissance avec ces remakes,même s'il ne veux pas l'avouer,car c'est un cinéma assez a l'opposé de ce qu'il fait !

j'avais bien aimé Versus de Ryuhei Kitamura c'était bien cheap mais les combats ne l'étaient pas,alors quelle déception qu'AZUMI,on voit que les coups d'arme blanche sont portés a 1 mettre de ceux qui les reçoivent en mimant un cri de douleur,JAMAIS VU CELA de ma vie :o ,sans parler qu'a part un ou 2 acteurs,on dirait un casting d'amateur vu leur "jeu'

Quand j’apprends la sortie d'un film japonais mainstream,il y a toujours une chanteuse ou un chanteur au casting,j'ai l'impréssion que c'est devenu obligatoire pour monter un film a gros budget!

Battle royal est un des rares films a être sorti en blu ray aux USA et Uk,mais pas en france,les autres films japonais sortis en blu ray sauf les trés récents sont rares en occident,bref ce film a marqué

Le récent film The Hunger Games,tiré d'un roman ou la romanciére dit qu'elle ne s'est pas inspiré de battle royal mais de la rome antique,c'est sur tout le monde sait que les jeux du cirque avaient aussi des ados comme participants ,mais de qui se moque t on ?

Et je ne parlais que des films lives en aucun cas des œuvres animés films,séries tv ou oav,la c'est trés différent les bonnes surprise ne manquent pas loin de la ,mais le sujet est bien trop vaste pour ce topic,pour moi Kon était parmis les meilleurs réalisateur japonais ,je considère les animes comme étant aussi digne d’intérêt que les films mais tout le monde ne pense pas pareil,je suis un fan de la japanimation de la toute première heure!

Ichi avait une réalisation hyper soigné comme la photo, ca a été une très bonne surprise et le réalisateur viens de l'animation !

C'est vrai j'ai oublié AVALON,encore un film qu'on est pas près de voir en blu ray !

Mais ses derniers films comme Assault Girls n'a pas eu de bonnes critique,et ne parlont pas de la version REDUX de Ghost in the shell (la seul version disponible en blu ray )ou il refait certaines séquences en 3D dignes des plus mauvaise cinemathique de jeux video !!

Et puis le japon n'est pas le seul pays ou les meilleurs films appartiennent au passé,c'est un peu partout pareil,la rentabilité ,des producteurs frileux ont envahi le monde du cinéma,en france ce n'est guère mieux,même si on veux nous faire croire le contraire ,il faut souvent bien chercher dans chaque pays la perle rare,car souvent les meilleurs films sont rarement ceux dont on parle le plus!

Kitano j'ai presque tout vu ,sauf les 2 a 3 derniers .
Nobody Knows et Still Walking il faudra bien que je les voie un jour ( je doute que ca existe en blu rray) comme les Wakamatsu,mais le premier coffret de DVD est devenu introuvable !

ca ne se voulait pas péjoratif quand je disais que tel cinéaste est peu vu dans son pays,car comme tu le dit la jeunesse a oublié leur meilleurs films passé,mais c'est aussi le cas dans d'autres pays ,pour les jeunes un film de plus de 20 ans c'est la préhistoire ,donc aucun intérêt a leur yeux et si en plus c'est en N/B... :wtf:

D'ailleurs j'ai en DVD suicide club et sa suite ,et toujours pas vu!

Tu as oublié Shinya Tsukamoto qui avait marqué avec Tetsuo II

Je me demande quel film du patrimoine ils vont sortir en blu ray par la suite,hormis les films de Kurosawa (les 7 samurais existe en HD arte l'a passé) je voudrais bien celui de L’Ange Rouge – 1966 – Yasuzo Masumura

Les japonais ont fait parmis les films les plus antimilitariste qui soient ,L'ange rouge est un pur chef d'oeuvre et une ENORME CLAQUE !

http://wildgrounds.com/2006/06/11/lange ... -masumura/
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8147
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 21 Mai 2012 7:43

jhudson a écrit:Dead or alive je n'ai même pas pu le regarder un entier tellement c'est cheap , ennuyeux et mal filmé (je pensais qu'au moins ca serait aussi fun qu'un sentai ,même pas )et l' histoire de Visitor Q vaut mieux que le film en lui même ,je pense que l'histoire est juste un prétexte pour faire un film érotique a tendance intello comme ca semble devenu un peu trop le cas dans le genre maintenant au japon et il n'essaye même pas de trouver des angles pour éviter de mosaïquer l'image ,on est loin du PINKU !


Le but n'était pas de faire du pinku, visiblement, mais de faire une variation bourrine de Théorème. Perso, j'ai trouvé ça tout à fait dispensable.
Pour autant, je trouve les 2 1ers Dead Or Alive absolument formidables d'inventivité, dépassant largement leur côté "cheap", fort visible effectivement.

jhudson a écrit:On est trés loin du cinéma Japonais d'exploitation japonais comme l'était les baby Cart ou la femme Scorpion !


Pour ça, y a Tokyo Gore Police et consorts. :idee: :mdr:

jhudson a écrit:A mon avis MIIKE veux une certaine reconnaissance avec ces remakes,même s'il ne veux pas l'avouer,car c'est un cinéma assez a l'opposé de ce qu'il fait !


C'est surtout des gros films de commande. Pas sûr que ce ne soit pas simplement parce que personne d'autre n'ose s'y attaquer.

jhudson a écrit:Battle royal est un des rares films a être sorti en blu ray aux USA et Uk,mais pas en france,les autres films japonais sortis en blu ray sauf les trés récents sont rares en occident,bref ce film a marqué


De mémoire, le film n'a d'ailleurs pas très bien marché au Japon. Il a d'ailleurs été interdit aux moins de 15-16 ans là bas. Fukasaku a voulu faire appel, mais visiblement, l'affaire avait pris une tournure médiatique importante, et cela a failli durcir la censure (déjà très forte), il a donc préféré s'en tenir là, de peur que de futurs films en pâtissent.

jhudson a écrit:Le récent film The Hunger Games,tiré d'un roman ou la romanciére dit qu'elle ne s'est pas inspiré de battle royal mais de la rome antique,c'est sur tout le monde sait que les jeux du cirque avaient aussi des ados comme participants ,mais de qui se moque t on ?


Je pense qu'il ne faut pas voir le mal partout. Et je ne vois pas pourquoi il n'y aurait pas des ados comme participants aux jeux du cirque. Après tout, on y a balançait tout le monde et n'importe qui. :idee:

jhudson a écrit:Et je ne parlais que des films lives en aucun cas des œuvres animés films,séries tv ou oav,la c'est trés différent les bonnes surprise ne manquent pas loin de la ,mais le sujet est bien trop vaste pour ce topic,pour moi Kon était parmis les meilleurs réalisateur japonais ,je considère les animes comme étant aussi digne d’intérêt que les films mais tout le monde ne pense pas pareil,je suis un fan de la japanimation de la toute première heure!


Ca tombe bien, je trouve que la japanimation (en long métrage) a vu son niveau chuter drastiquement ces dernières années. Oshii et Otomo tournent en rond, Kon est décédé, Miyasaki passe le flambeau a des auteurs moins doués et se contentant de reprendre son style visuel et thématique...

jhudson a écrit:Ichi avait une réalisation hyper soigné comme la photo, ca a été une très bonne surprise et le réalisateur viens de l'animation !


Ouais mais le film était tout pourri. :mdr:

jhudson a écrit:C'est vrai j'ai oublié AVALON,encore un film qu'on est pas près de voir en blu ray !

Mais ses derniers films comme Assault Girls n'a pas eu de bonnes critique,et ne parlont pas de la version REDUX de Ghost in the shell (la seul version disponible en blu ray )ou il refait certaines séquences en 3D dignes des plus mauvaise cinemathique de jeux video !!


Grave. Cela étant, faut savoir qu'un BR de Avalon existe (sorti au Japon en 2007, avec STA), et que la version originale de GITS est sortie aussi en BR au JP (dans une coffret au prix complètement extravagant).

Quant à Assault Girls, j'en ai entendu presqu'exclusivement que du mal.

jhudson a écrit:Et puis le japon n'est pas le seul pays ou les meilleurs films appartiennent au passé,c'est un peu partout pareil,la rentabilité ,des producteurs frileux ont envahi le monde du cinéma,en france ce n'est guère mieux,même si on veux nous faire croire le contraire ,il faut souvent bien chercher dans chaque pays la perle rare,car souvent les meilleurs films sont rarement ceux dont on parle le plus!


J'ai régulièrement cet avis là. Mais je pense que c'est plus une impression, du fait de la canonisation effective de nombreux classiques. Aujourd'hui, si la plupart des tops comme ceux de Sight & Sound, l'AFI ou le BFI sont composés majoritairement de films de patrimoine ou d'avant 1990, il n'empêche que tous les ans sortent au moins une dizaine de films formidables, voire magistraux.

jhudson a écrit:Tu as oublié Shinya Tsukamoto qui avait marqué avec Tetsuo II


Toujours pas vu les Tsukamoto, c'est pour ça que j'ai zappé.

jhudson a écrit:Je me demande quel film du patrimoine ils vont sortir en blu ray par la suite,hormis les films de Kurosawa (les 7 samurais existe en HD arte l'a passé)


Les Kuro devraient sortir au goutte à goutte, puisque la plupart des films sont dispos en BR au Japon. Sinon, BFI termine les Ozu (mais en SD il semblerait, probablement des ventes décevantes), MoC va probablement continuer les Mizoguchi, Criterion les Ozu et les Kurosawa, et normalement, Les 24 prunelles de Kinoshita attend son BR depuis 1 an, vu qu'une restauration 4K existe depuis ce temps.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 21 Mai 2012 9:32

Mais bon je trouve que l'excuse de la romanciére limite,quand on pense jeux du cirque ,on ne pense pas a des ados avec peu de muscles qui s'entretuent !

Quelle reprenne l'idée aprés tout tout le monde copie tout le monde,mais elle pourrait au moins assumer !

Battle royal est subversif,le japon n'aime pas cela ,ni qu'on leur mette devant les yeux les défauts de leur sociétée,incroyable qu'il faut un réalisateur trés agé pour oser faire cela,d'un coté ca renforce mon idée que c'est fini ce genre de cinema ,c'est mort avec lui

Car ce que j'aimais dans les films japonais ,c'est leur coté subversif a différent niveaux,tu va me me dire que ca existe encore,mais avec une telle force et efficacité je doute !

Je vais essayer de revoir les Dead or alive,je sais que j'en ai vu un je ne sais plus lequel,et c'était pas terrible du tout

J'ai le blu ray nippon du 2iéme ghost in the shell,il a des sous titre francais,sur la réédition ils ont disparu,et le premier sort en france dans pas longtemps en blu ray !

Il y a la version non retouché de GITS sur la version redux Uk et US,mais la qualité d'image est identique au DVD ils n'ont fait aucune restauration,je doute que la version originale soit sorti seule,elle serait sur le blu ray ,il a fait cette version redux justement pour la sortie du Blu ray de son film ,enfin d'aprés les infos que j'ai



Je ne savais pas que AVALON avait eu droit a un blu ray

La japanimation c'est devenu aussi beaucoup de remake et de suites,j'ai pas mal de films récents en blu ray,mais je n'en pas encore regarder beaucoup !


Et les séries animés Tv ,c'est censuré a mort quand ca passe a la TV surement pour mieux vendre les video non censurés,la tu ne dira pas qu'ils ne sont pas devenu plus puritains,car avant les filles topless il y en avait pas mal dans les séries pour jeunes,Ranma,lamu,et j'en passe,maintenant c'est censuré a chaque fois ,alors que dans certaines séries il n'y a souvent que cela !


MiYASAKI dit lui même qu'il y aura personne pour prendre sa suite ,et s'en désole !

tenia54 a écrit:il n'empêche que tous les ans sortent au moins une dizaine de films formidables, voire magistraux.


Tu veux dire au niveaux mondial ou juste au japon?
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8147
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 21 Mai 2012 21:40

jhudson a écrit:Battle royale est subversif,le japon n'aime pas cela ,ni qu'on leur mette devant les yeux les défauts de leur sociétée,incroyable qu'il faut un réalisateur trés agé pour oser faire cela,d'un coté ca renforce mon idée que c'est fini ce genre de cinema ,c'est mort avec lui


J'avoue que ce fut à l'époque très amusant. Cela étant, comme je le disais, Fukasaku a un long passif d'agitateur cinématographique.

jhudson a écrit:J'ai le blu ray nippon du 2iéme ghost in the shell,il a des sous titre francais,sur la réédition ils ont disparu,et le premier sort en france dans pas longtemps en blu ray !

Il y a la version non retouché de GITS sur la version redux Uk et US,mais la qualité d'image est identique au DVD ils n'ont fait aucune restauration,je doute que la version originale soit sorti seule,elle serait sur le blu ray ,il a fait cette version redux justement pour la sortie du Blu ray de son film ,enfin d'aprés les infos que j'ai


Alors :

- le film original est sorti au Japon non retouché en BR seul puis en combinaison avec la version redux.
- La version 2.0 est sortie en Angleterre, aux USA et en Australie.
- La version 2.0 sera celle distribuée par Pathé en BR, et uniquement celle-ci.

Cela étant, un BR (magnifique) de la version originale existe.

jhudson a écrit:
tenia54 a écrit:il n'empêche que tous les ans sortent au moins une dizaine de films formidables, voire magistraux.


Tu veux dire au niveaux mondial ou juste au japon?


Au niveau mondial.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 3681
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 22 Mai 2012 5:28

S'il existe une belle version en BLu ray de la version non retouché pourquoi avoir mis cette version pathétique en bonus sur la version Redux ,des histoires de droits ?

Il s'est même senti obligé d'enlever le célèbre générique vert !! :grr:

On fait des histoires avec les changements fait par d'autres réalisateur sur leur films,mais OSHII a fait un beau massacre en régle,il surpasse tout le monde sur ce point !

Des films comme Métropolis ou Perfect blue en blu ray n'ont subit aucune restauration,mais l'image était quand même potable !

On a pu avoir quelques un des films de Fukasaku en france,surtout ses films de yakusa !
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8147
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message