Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] (le) Kid de Cincinnati

Message » 08 Juil 2012 19:08

Le Kid de Cincinnati(FR)

ImageImage

Configuration------> PTAE-5000 + Oppo 93 + Écran 2.40m de base
Genre--------------> Drame
Durée--------------> 1h42
Langues-----------> Anglais DTS-HD MA 1.0, Français DD 1.0
Sous-titres--------> Français, Anglais
Editeur------------> Warner
Zone---------------> B
Format------------> 1.85:1
Encodage---------> AVC
Fréquence 24p---> 23.976 (la norme)
Images-----------> Image
Son---------------> Image
Histoire----------> Image
Plaisir Ciné------> Image

Réalisé par Norman Jewison

Cliquez sur les images pour les voir en taille réelle

Image Image Image

Résumé:
À la Nouvelle-Orléans, le kid (Steve McQueen) est un joueur professionnel de poker dont la réputation n'est plus à faire. Il joue avec des malfrats de seconde zone quand il doit se refaire et rembourser ses dettes. Son ami, Shooter (Karl Maden) veut le sortir de ce milieu où il risque sa vie à chaque gain empoché. Lancey, un des meilleurs joueurs américain de poker, débarque et demande à Shooter qu'on lui organise des parties avec des mises élevées...

Image Image Image

Le film:
«Le Kid...» est bancal à cause de certains points que je n'impute pas seulement au réalisateur. Il a dû gérer la star montante McQueen, les volontés des producteurs et respecter l'adaptation du roman homonyme de Richard Jessup. Je fais cette analyse en m'appuyant sur le second film que McQueen et Jewison feront ensemble trois ans plus tard: "l'affaire Thomas Crown". Le principal défaut est l'action parlée. Ce travers ralentit le rythme et diminue l'intensité dramatique. Les dialogues nous font sortir de l'histoire en étant trop descriptifs. Le deuxième gros problème est l'erreur de casting concernant Shooter et Lancey. Pas de malentendus ici. Edward G. Robinson est un acteur exceptionnel, tout comme Karl Maden. J'aime vraiment leur jeu et leur présence. Les films Warner des années 30 de G. Robinson sont des films à voir pour les passionnés de cinéma. Cependant, le choix de l'ancienne star de la Warner est malencontreux. Jewison le filme en ne cachant aucun de ces défaut physiques (embonpoint et âge avancé). On dirait une vengeance de la part d'un réalisateur à l'égard de ses producteurs qui lui auraient imposé ce cast. Il ressemble plus à un gros matou qu'on a envie de caresser qu'à un félin-prédateur à l'affut de ses proies.

Image Image Image Image Image Image


Maden, lui, ne porte aucune ambigüité. Il nous sert les répliques de façon plate. Il n'a pas l'once d'un esprit immoral ou tortueux. Le couple qu'il forme avec Ann-Margret (la "bye bye birdie" ressortie par "Mad Men") est peu crédible. On n'imagine pas une seule seconde qu'il peut être dangereux ou malveillant envers elle. Ann-Margret peut vivre paisiblement toutes les histoires amoureuses qu'elle veut. McQueen n'est pas encore la méga star de "Bullit". On le voit timide, souriant benoîtement et hésitant. La cool attitude est bien là. Le feu intérieur qui va habiter tous ses personnages à partir de "Bullit" ne transparait pas complètement dans son regard.La mise en scène est peu inventive. Le montage n'est pas assez dynamique. J'ai eu envie de revoir "la couleur de l'argent" pour (re)goûter au brio du maestro Scorcese après cette semi-déception...

Le BD:
L'IMAGE. Le transfert alterne le bon et le moins bon en terme de rendu d'image. Le piqué est moyen dans les scènes extérieures. Par contre, les scènes de studio sont belles et riches en détail. Les couleurs suivent ce même principe au niveau de leur éclat. Les noirs sont très bons. Le contraste est solide et procure une belle profondeur à l'image. La copie est propre. Je n'ai pas remarqué de scratchs ou de poussières gênantes. Le film date un peu. Un nouveau master HD aurait été le bienvenu.
Image Image Image Image Image Image

LE SON. La piste anglaise DTS-HD MA 1.0 varie selon les lieux de tournage. En extérieur, les dialogues sont postsynchronisés (ajoutés en studio d'enregistrement). Les voix sont trop "posées", calmes. Ça sonne "studio". En intérieur, la qualité de la bande son s'améliore. Les voix sont naturelles. L'ambiance est plus détaillée et vivante. Le choix du DTS-MA Mono, par souci économique certainement, est pertinent. La piste conserve une bonne dynamique tout au long du film.

Image Image Image

Avis ultime: un transfert HD moyen, à voir pour la présence de McQueen.
Dernière édition par kepassa le 08 Juil 2012 19:38, édité 2 fois.
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline

Message » 08 Juil 2012 19:29

Je ne discuterai pas la qualité du film que je n'ai pas encore vus, mais le Digibook "Ed. prestige FNAC" (sortit y a 8 mois peut être) est tellement plus joli que le packaging traditionnel
xav83
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 2072
Inscription: 04 Aoû 2009 9:18
  • offline

Message » 08 Juil 2012 19:36

Tu peux en juger en cliquant sur les images...
kepassa
 
Messages: 1888
Inscription: 21 Nov 2009 17:06
Localisation: les yvelines
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message