ModĂ©rateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistrĂ© et 7 invitĂ©s

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] Sorcerer / le convoie de la peur

Message » 17 Jan 2015 21:58

Sur Arte HD :

Le salaire de la peur : Dimanche 18 Janvier
le convoie de la peur : Lundi 19 Janvier
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8144
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Jan 2015 21:58

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Jan 2015 12:35

:bravo:
jazzliberator
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Mai 2008 21:24
  • offline

Message » 18 Jan 2015 16:26

Les 2 films seront surement en HD , pour le Salaire de la peur c'est sur car Arte l'a déjà diffusé dans le passé.
jhudson
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 8144
Inscription: 27 Mar 2006 15:52
  • offline

Message » 19 Jan 2015 0:35

Yep, thank U :D

Cela devait bien faire 10 ans que je n'avais pas revu le Salaire de la peur et je ne me souvenais que de la fin à partir de la traversée du chemin plein de pétrole : je ne doute pas un seul instant que le film fût (très) novateur en son temps, mais autant je trouve le remake de Friedkin un peu court, autant je trouve l'original de Clouzot un peu ....long ! Ajouté à çà quelques trucs un peu vieillots( la fin.... :ko:). Pour bien faire il faudrait que je lise la nouvelle d'origine.

Je n'ai pas eu la même impression en revoyant par ex. les Diaboliques du même réalisateur.
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 20 Jan 2015 21:32

Le salaire de la peur est sorti chez Criterion sous le titre Wages Of Fear dans une édition techniquement remarquable. Pour muse92, je ne suis pas d'accord avec toi, je trouve que le film n'a pas viellie, au contraire, Clouzot était un visionnaire, la "première" partie du film est d'un humanisme saisissant, ce microcosme dans cette petite ville perdue est juste fascinante et surtout hyper actuelle, la fin est d'une ironie implacable, Montand trompes la mort tout le long du film, mais il ne trompe pas son destin!
Pour le discours sur la témérité vanté et celle vécue, l'admiration et la projection maternelle c'est juste une hyperbole remarquable sur la relation pere fils qui degenere et s'inverse, enfin, beaucoup de thèse pour ce film immensément riche et novateur.
Pour le remake de Friedkin, il y a autant de qualité dans un style différent, deux chef d'oeuvre en ce qui me concerne.
Dernière édition par LINK1976 le 21 Jan 2015 21:55, édité 1 fois.
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4647
Inscription: 25 DĂ©c 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline

Message » 20 Jan 2015 23:00

LINK1976 a écrit:Pour muse92, je ne suis pas d'accord avec toi, je trouve que le film n'a pas viellie, au contraire, Clouzot était un visionnaire, la "première" partie du film est d'un humanisme saisissant, ce microcosme dans cette petite ville perdue est juste fascinante et surtout hyper actuelle, la fin est d'une ironie implacable, Montand trompes la mort tout le long du film, mais il ne trompe pas son destin!
(...), enfin, beaucoup de thèse pour ce film immensément riche et novateur.

.... :roll:

LINK1976 a écrit:Pour le discours sur la témérité vanté et celle vécue, l'admiration et la projectionaternelle c'est juste une hyperbole remarquable sur la relation pere fils qui degenere et s'inverse
tu parles de quoi exactement ? :zzzz:
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 21 Jan 2015 12:30

jhudson a écrit:Les 2 films seront surement en HD , pour le Salaire de la peur c'est sur car Arte l'a déjà diffusé dans le passé.


Le Convoi de la peur en HD et VF; ça me change de mon DVD Z1. :ko:

Le passage du pont est vraiment dantesque. :o
jazzliberator
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Mai 2008 21:24
  • offline

Message » 21 Jan 2015 12:41

jazzliberator a Ă©crit:
jhudson a écrit:Les 2 films seront surement en HD , pour le Salaire de la peur c'est sur car Arte l'a déjà diffusé dans le passé.


Le Convoi de la peur en HD et VF; ça me change de mon DVD Z1. :ko:

Le passage du pont est vraiment dantesque. :o

C'est clair :bravo:
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 01 FĂ©v 2015 21:51

muse92 a Ă©crit:
LINK1976 a écrit:Pour muse92, je ne suis pas d'accord avec toi, je trouve que le film n'a pas viellie, au contraire, Clouzot était un visionnaire, la "première" partie du film est d'un humanisme saisissant, ce microcosme dans cette petite ville perdue est juste fascinante et surtout hyper actuelle, la fin est d'une ironie implacable, Montand trompes la mort tout le long du film, mais il ne trompe pas son destin!
(...), enfin, beaucoup de thèse pour ce film immensément riche et novateur.

.... :roll:

LINK1976 a écrit:Pour le discours sur la témérité vanté et celle vécue, l'admiration et la projectionaternelle c'est juste une hyperbole remarquable sur la relation pere fils qui degenere et s'inverse
tu parles de quoi exactement ? :zzzz:

De ce que tu aurais du comprendre de la relation Vanel/Montand... un film n'est pas binaire.
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4647
Inscription: 25 DĂ©c 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline

Message » 02 FĂ©v 2015 0:05

LINK1976 a Ă©crit:... un film n'est pas binaire.


Hum... :roll: Comme tu as tout compris au film et que tu continues Ă  batifoler joyeusement dans l'arrogance condescendante, l'Ă©change fructueux et intelligent ne pourra (malheureusement) pas se faire. :ko:
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 02 FĂ©v 2015 18:36

Pour comprendre l'approche de Clouzot dans Le Salaire De La Peur, pas besoin d'avoir inventé l'eau tiède...
Pas de condescendance ni d'arrogance, juste que, j'ai tenté ( en vain ) d'avoir un échange intelligent, mais au vu de ta réponse, j'ai cru que cela te faisait dormir et t'ennuyais...
:wink:
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4647
Inscription: 25 DĂ©c 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline

Message » 03 FĂ©v 2015 19:40

Mais pas de soucis je vais donc le dire clairement - par rapport Ă  ton message du "20 Jan 2015 20:32" - :

Quand je vois un ensemble de mots grandiloquents, emphatiques et pompeux terminés par une phrase de non-sens et que l'auteur affirme des trucs sans vraiment prendre la peine d'argumenter il y aurait bien au moins 4 possibilités :
- soit l'auteur est franchement mauvais pédagogue
- soit ce qui est écrit est une somme de non-sens ou de banalités dissimulées derrière un jargon obscur
- soit l'auteur aligne des mots juste pour en jeter plein la vue et démontrer sa supériorité
- soit ... un mixte des solutions 2, 3, & 4..

Cela commence bien mal pour un Ă©change fructueux et intelligent. :ko:

Donc de mon point de vue ayant plutôt envisagé la solution 2, 3, 4 ou 5 voilà pourquoi je lève les yeux au ciel et/ou que je m'ennuie et/ou que je te demande où veux-tu en venir exactement ?

On avance un petit peu car depuis, tu as (ré)-édité pour remplacer "projectionaternelle" en "projection maternelle" : moi qui voyait un nouveau mot formé de "projection" d'un part et/ou "paternelle" et "maternelle" d'autre part, histoire d'en mettre un peu plus dans la vue, mais franchement cela ne rend pas plus intelligible une vue d'un univers essentiellement dominé par ... les hommes ! On sent la testostérone à chaque plan, univers dans lequel la femme n'occupe qu'une partie infime. Par ex. le personnage de "Linda-Clouzot" - rôle dans lequel on pourrait y voir une Pietà - visible par ex au moment du départ des camions.

Donc y voir une projection maternelle dans le duo Jo-Mario, tu pourrais très probablement avoir raison, on peut voir plein de choses dans n'importe quoi - certains sont par exemple excessivement convaincus de voir les anges, les extra-terrestres ou Marie leur apparaître - mais ce n'est pas pour çà qu'il faut direct se convertir, se cloîtrer dans un bunker en guettant les signes du ciel par radar IR ou ...sombrer dans la paranoïa en voyant des complots partout.

C'est tout de même un peu plus flagrant de voir une projection paternelle cette fois-ci dans le film "La nuit nous appartient" - au hasard il est passé hier sur ARTE.... - dans la relation Bobby/Burt Grusinsky : là on peut s'éclater en projection symbolique, retour du fils prodigue biblique, meurtre allégorique du père, ou bien Bobby-Joseph (Cain-Abel) se battant pour avoir acquiescement du père Burt (père-Dieu), etc ...

Mais dans le Salaire de la Peur/Sorcerer je n'ai franchement pas l'impression que cela soit le thème central du film : cela serait plutôt un film très noir et bien pessimiste; un film de survie jusqu'au-boutiste, un constat amère de l'exploitation des miséreux par les puissants, le nihilisme de la condition humaine, des types mesquins qui sont prêt à tout pour survivre tout simplement... !

En résumé ce sont avant tout des films viscéraux à prendre au premier degré qu'une quelconque mise en boîte 'intello" ou psychologique à voir au 2ieme, 3ième ou Nieme degré.

A toi de me convaincre en argumentant
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 07 FĂ©v 2015 16:57

muse92 a Ă©crit:Mais pas de soucis je vais donc le dire clairement - par rapport Ă  ton message du "20 Jan 2015 20:32" - :

Quand je vois un ensemble de mots grandiloquents, emphatiques et pompeux terminés par une phrase de non-sens et que l'auteur affirme des trucs sans vraiment prendre la peine d'argumenter il y aurait bien au moins 4 possibilités :
- soit l'auteur est franchement mauvais pédagogue
- soit ce qui est écrit est une somme de non-sens ou de banalités dissimulées derrière un jargon obscur
- soit l'auteur aligne des mots juste pour en jeter plein la vue et démontrer sa supériorité
- soit ... un mixte des solutions 2, 3, & 4..

Cela commence bien mal pour un Ă©change fructueux et intelligent. :ko:

Donc de mon point de vue ayant plutôt envisagé la solution 2, 3, 4 ou 5 voilà pourquoi je lève les yeux au ciel et/ou que je m'ennuie et/ou que je te demande où veux-tu en venir exactement ?

On avance un petit peu car depuis, tu as (ré)-édité pour remplacer "projectionaternelle" en "projection maternelle" : moi qui voyait un nouveau mot formé de "projection" d'un part et/ou "paternelle" et "maternelle" d'autre part, histoire d'en mettre un peu plus dans la vue, mais franchement cela ne rend pas plus intelligible une vue d'un univers essentiellement dominé par ... les hommes ! On sent la testostérone à chaque plan, univers dans lequel la femme n'occupe qu'une partie infime. Par ex. le personnage de "Linda-Clouzot" - rôle dans lequel on pourrait y voir une Pietà - visible par ex au moment du départ des camions.

Donc y voir une projection maternelle dans le duo Jo-Mario, tu pourrais très probablement avoir raison, on peut voir plein de choses dans n'importe quoi - certains sont par exemple excessivement convaincus de voir les anges, les extra-terrestres ou Marie leur apparaître - mais ce n'est pas pour çà qu'il faut direct se convertir, se cloîtrer dans un bunker en guettant les signes du ciel par radar IR ou ...sombrer dans la paranoïa en voyant des complots partout.

C'est tout de même un peu plus flagrant de voir une projection paternelle cette fois-ci dans le film "La nuit nous appartient" - au hasard il est passé hier sur ARTE.... - dans la relation Bobby/Burt Grusinsky : là on peut s'éclater en projection symbolique, retour du fils prodigue biblique, meurtre allégorique du père, ou bien Bobby-Joseph (Cain-Abel) se battant pour avoir acquiescement du père Burt (père-Dieu), etc ...

Mais dans le Salaire de la Peur/Sorcerer je n'ai franchement pas l'impression que cela soit le thème central du film : cela serait plutôt un film très noir et bien pessimiste; un film de survie jusqu'au-boutiste, un constat amère de l'exploitation des miséreux par les puissants, le nihilisme de la condition humaine, des types mesquins qui sont prêt à tout pour survivre tout simplement... !

En résumé ce sont avant tout des films viscéraux à prendre au premier degré qu'une quelconque mise en boîte 'intello" ou psychologique à voir au 2ieme, 3ième ou Nieme degré.

A toi de me convaincre en argumentant

Desolé, je ne peux rien pour toi...
LINK1976
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4647
Inscription: 25 DĂ©c 2005 17:29
Localisation: Troyes/Paris
  • offline

Message » 04 DĂ©c 2015 21:59

Si jamais il y a un coffret ultra-collector qui vient de sortir....... :o en zone B donc, plus besoin d'aller aux US pour l'avoir

Image


Image
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline

Message » 04 DĂ©c 2015 22:07

il y a aussi une version simple.

Il paraitrait qu'il y a un meilleur débit que la version US sur cette sortie..... :hehe:
muse92
 
Messages: 1835
Inscription: 19 Sep 2007 0:26
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message