Modérateurs: Staff Oeuvres, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[BD] (The) Sky Crawlers - L'Armée du Ciel (Mamoru Oshii)

Message » 07 Fév 2010 1:34

Vu ce soir : un véritable... CALVAIRE :evil: :evil:
Alors celui là il rentre direct dans mon top 10 des films les plus mauvais, piouff heureusement que c'était une location.

Et perso j'ai trouvé le son à chier (j'ai vu bien mieux), seul la BO mérite qu'on s'y attarde.

Je suis pourtant fan des animes jap, mais alors celui là m'a réellement achevé :mdr: :mdr:
[VulCain
 
Messages: 4661
Inscription: 13 Jan 2007 1:45
Localisation: Normandie
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Fév 2010 1:34

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Fév 2010 4:49

Après avoir regardé The Sky Crawlers deux fois. J'ai trouvé l'histoire intéressante et j'ai décidé d'écrire un article à son sujet. J'étais loin de me douter de la profondeur du scénario, que j'ai découverte au fur et à mesure que je me repassais telle ou telle scène pour appuyer mes observations sur les dialogues exacts. Attention spoilers !

Si vous ne l'avez pas encore vu, ou si vous avez fait l'erreur de le regarder en VF, je ne peux que vous recommander de le regarder en VOST. La VF est malheureusement désastreuse, avec des textes stéréotypés et des voix inadaptées.
Et n'oubliez surtout pas les 1 minute 30 de film cachées après le générique de fin. Elles font partie de l'histoire.

Comme les noms japonais ne sont pas faciles à mémoriser pour nous, voici un rappel de quelques personnages :


************
Personnages
************

Sasakura : la "maman" mécanicienne.
Yuichi Kannami : le personnage principal. Surnommé Cairn dans son escadron.
Suito Kusanagi : l'autre personnage principal. C'est la supérieure hiérarchique de Kannami à la base de Rostock.
Tokino : le compagnon de chambre de Kannami. Un fêtard.
Yudagawa : leur camarade aux cheveux blancs, qui plie toujours son journal impeccablement.
Shinoda : le quatrième pilote en poste lors de l'arrivée de Kannami.
Jinroh Kurita : le prédecesseur de Kannami.
Fûko (Fooco en VOST) : la prostituée brune.
Mizuki Kusanagi : la fille de Suito Kusanagi.
Mitsuya : la nouvelle pilote, qui s'interroge sur sa nature de Kildren.

Dans les citations, les indications de durée sont celles indiquées sur le Blu-ray français. Elles peuvent différer d'un support à l'autre selon l'encodage vidéo. Celui-ci est de 23.976 fps. Les durées correspondent donc à celles qu'indiquerait un DVD NTSC (Japon, USA...).
Elles peuvent différer légèrement de celles qu'indiquerait un Blu-ray encodé à 24 fps (vitesse cinéma), et diffèrent complètement de celles qu'indiqueraient un Blu-ray encodé en 50 fps ou un DVD PAL encodé en speedup.

Spoiler : cliquer pour lire

**********
L'intrigue
**********

Avant d'aborder certains thèmes, parcourons l'intrigue, telle qu'elle nous est présentée dans le film, au sujet de ce fameux Jinroh Kurita, prédecesseur de Kannami.

0:18:03 Kannami à Kusanagi

VOST
"D'habitude, un pilote a l'occasion de rencontrer celui qui l'a précédé. A condition bien sûr qu'il soit vivant."

VF
"Mais normalement, quand on reprend un appareil, on doit se mettre en contact avec l'ancien pilote. Enfin, à condition que la personne soit toujours en vie, bien sûr."


Première question posée au spectateur : pourquoi nous cache-t-on la mort de Jinroh ? Premier indice :

0:27:40 Kannami à Sasakura

VOST
"L'avion est en bonne condition, donc il n'est pas mort en mission."

VF
"Si son avion est encore là, ça veut dire qu'il ne s'est pas fait descendre."


Malgré ses déductions, on ne dit rien à Kannami. Pourquoi ce secret ? Simple :

0:37:07 Yudagawa à Kannami.

VOST
"Sais-tu ce qu'il est arrivé à Jinroh Kurita ?
-Non, quoi donc ?
-Elle
[Kusanagi] l'a abattu.
-Pourquoi ?"


VF
"Au fait, personne t'a dit ce qui était arrivé à Jinroh ?
-Qu'est-ce qu'il y a à savoir ?
-Pas grand-chose, sauf qu'elle
[Kusanagi] l'a descendu.
-Pourquoi ?"


Voilà la bonne question posée. Cette question va mettre le doute sur le personnage de Kusanagi pendant le reste du film : est-ce une meurtrière ?
A priori non, elle a très bien pu agir en état de légitime défense. Mais plusieurs indices sèment le trouble : d'abord sa nature possible de Kildren, dont le métier est de tuer. Elle n'a d'ailleurs pas répondu à Kannami sur cette question (0:18:24). Et le secret qui entoure l'affaire : pourquoi cacherait-on la vérité si elle avait simplement agi pour se défendre ?

D'autres indices vont guider le spectateur sur la piste du crime. D'abord de la part de Yudagawa, au même moment :

VOST
0:36:05 Yudagawa à Kannami
"Il paraît que des touristes s'amènent."
0:36:26 Shinoda à Kannami
"Crois-moi, tu auras envie de les tuer."
Yudagawa : "La dame serait ravie de tous les flinguer"
Kannami : "Quelle dame ?
-Celle à l'étage.
-Tu veux dire Kusanagi ?
-Ouais.
-Pourquoi dis-tu ça ?
-Elle a toujours un pistolet sur elle."


VF
0:36:05 Yudagawa à Kannami
"Il paraît qu'on a de la visite ?"
0:36:26 Shinoda à Kannami
"Bientôt t'auras envie de tous les buter, tu verras."
Yudagawa : "Je connais une nana qui n'hésiterait pas une seconde, crois moi."
Kannami : "De quelle nana tu parles ?
- De celle qui est au deuxième étage.
-Qui ? Kusanagi ?
-Ouais.
-Pourquoi tu dis ça ?
-Elle porte toujours un pistolet sur elle."


Indice bien maigre. On flaire la fausse piste. Le fait d'avoir un pistolet sur soi ne prouve rien. Pourtant, par la suite, Kusanagi va faire preuve d'un comportement bien étrange. En particulier en présence d'un pilote ami abattu :

0:39:42 Femme au sujet du pilote abattu

VO
"God help him. Oh boy !" [gag : ça tombe bien, y a Jésus juste à côté !]
Kusanagi : "Enough is enough ! [...]"

VOST
"Mon Dieu, venez-lui en aide. Pauvre garçon.
-Ca suffit comme ça ! Il n'est pas à plaindre ! Comment osez-vous l'insulter avec votre pitié!"


VF
"Pauvre garçon ! Oh ! Mourir si jeune !
-Ca suffit maintenant. Ce n'est pas un pauvre garçon. Ce n'est pas un pauvre garçon, vous entendez ? Il n'a pas besoin de votre pitié. C'est vous qui êtes à plaindre."

Soldat : "Grrrr !"

Au premier visionnage, on s'explique le comportement de Kusanagi en supposant que pour elle, le débordement d'émotions de la dame, c'est du cinéma. Qu'elle ne supporte plus le voyeurisme dont les Kildren font l'objet de la part des touristes. On pense qu'elle se sent comme un animal exposé dans un zoo.
Ce n'est qu'en seconde lecture qu'on pourra comprendre pleinement cette scène.

Un peu plus loin, un autre personnage, Fûko, va confirmer les propos de Yudagawa, de façon plus nuancée :

1:03:58 Fûko à Kannami, à propos de Kusanagi :

VOST
"Elle a fait un atterrissage forcé à côté de chez moi.
-Merci.
-Je l'ai déjà vue comme ça une fois. Quelque chose s'était enfoncé dans son corps, par là.
Il y a longtemps, elle était venue chez nous. Pour voir un de mes clients. Elle m'a fait partir, et est restée enfermée pendant des heures.
Cette fille est dangereuse."


VF
"Elle a atterri en catastrophe pas très loin de la maison.
-Merci de l'avoir ramenée
-Ce n'est pas la première fois, tu sais. Je l'ai déjà vue dans cet état là.
-Uh ?
-Oui, comme si... quelque chose avait ravagé son coeur.
Je me souviens qu'un jour il y a longtemps, elle est venue faire un tour chez nous. Elle voulait voir un de mes clients. Elle m'a fait sortir de la chambre. Et elle n'en est pas ressortie avant plusieurs heures.
Méfie-toi. Cette fille est dangereuse."


Cette fois-ci, c'est nettement plus convaincant, tout au moins dans la traduction de la VF. C'est parce qu'elle aurait subi un traumatisme dans le passé qu'elle serait devenue violente. On a hâte d'en savoir plus.
Cela se précise dans la ville où ils sont en mission, au bowling :

1:25:40 Kusanagi à Kannami

VOST
"J'adorerais aligner ces bimbos et les dégommer d'un coup."

VF
"Quand j'vois ce genre de bimbos hystériques, j'n'ai qu'une envie, c'est de les aligner comme des quilles, et de faire un strike."

C'est la traduction en sous-titres qui est ici plus frappante. En VF, on ne sait pas si elle a l'intention de les tuer, ou si elle voudrait simplement les tabasser. Il faudrait comprendre le japonais pour saisir la nuance dans la VO.

Puis, sous l'emprise de l'alcool, Kusanagi semble perdre la tête. Elle manque d'abattre quelques fêtards qui passent en voiture, puis pointe son arme sur Kannami :

1:30:32 Kusanagi à Kannami

VOST
"Veux-tu que je te tue ?
Ou bien vas-tu me rendre le service de me tuer ?
Sinon rien ne changera jamais pour nous."


VF
"Est-ce que tu veux que je te tue ?
Ou tu préfères me donner la mort ?
On n'a pas le choix. Si on ne le fait pas, on restera toujours dans cet état."


La VF est plus claire et évoque un rapport avec leur immortalité. La position de cette scène dans le montage du film est importante : juste après le discours de Kannami au restaurant sur son métier de donner la mort :

1:27:29 Kusanagi à Kannami

VOST
"Même si nous nous entre-tuons ?
-C'est un métier. C'est comme dans les affaires. Le plus puissant gagne et en tire les bénéfices."


VF
"Pourtant ça fait des morts.
-C'est notre boulot. Ca se passe de la même façon pour n'importe quelle entreprise. C'est le plus fort qui gagne et qui en tire les bénéfices."


...et juste avant l'arrivée du clone de Yudagawa :

1:33:50 Kannami à Yudagawa/Aihara

VOST
"Qui es-tu ?
-Je suis un pilote affecté ici.
-Je suis Kannami.
-Et moi Aihara. Combien y a-t-il de pilotes en poste ici ?
-Il y en a sept, enfin huit avec le patron.

[Aihara plie son journal sous le regard de Kannami]
-Ca va ? ["Nani ka" en VO, ce qui veut dire "Quoi ?"]
-Oui, il y avait un gars avant qui pliait son journal exactement comme ça."

VF
"Qui es-tu ?
-Je suis pilote, je viens d'être affecté ici.
-Je m'appelle Kannami.
-Moi c'est Aihara. Y a combien de pilotes dans cette base ?
-On est sept. Enfin, huit avec le patron.
-Je vois...
[il plie son journal sous le regard de Kannami] Qu'est-ce qu'il y a ?
-Rien. Simplement tu as la même manière de plier le journal qu'un type que j'ai connu.
-Ah oui ?"

Ainsi, le désir effrayant de Kusanagi de tuer Kannami ou d'être tuée elle-même intervient juste après que l'on a constaté à quel point les Kildren sont indifférents à la mort. Ce qui rend d'autant plus crédible le geste de Kusanagi. On sait à ce moment qu'elle ne pleurera pas la mort de quelques passants anonymes, et qu'elle n'hésitera ni à tuer Kannami, ni à mourir.
Immédiatement après, un nouvel éclairage transforme notre compréhension de la scène : les Kildren ne meurent jamais ! Même tués, ils reviennent sans cesse, pour l'éternité. Voilà pourquoi Kusanagi dit que "Sinon rien ne changera jamais pour nous." / "On n'a pas le choix. Si on ne le fait pas, on restera toujours dans cet état." Voilà pourquoi elle était si agacée par la mascarade de la mort du pilote : d'un côté elle sait, comme les personnes qui ne sont pas Kildren, que de toutes façons, il reviendra encore et encore, et de l'autre, elle perçoit la mort comme un soulagement, une libération.

1:43:47 Mitsuya à Kannami

VOST
"Je crois que Kusanagi a abattu ce garçon, Jinroh, pour son bien. Pour qu'il puisse en finir. Mais il n'est pas mort.
-Non ?
-Non, il est devenu toi. Il a été ramené avec un corps différent. Implanté avec de nouveaux souvenirs, et tu es le résultat. Tu es la réincarnation de Jinroh."


VF
"Tu sais, je crois que Kusanagi a tué Jinroh, le pilote que tu as remplacé pour son bien à lui, pour qu'il en finisse avec tout ce cirque. Seulement, Jinroh n'est pas mort.
-Comment ça ?
-Il est devenu Yuichi Kannami. On l'a fait renaître dans le corps d'une autre personne, on lui a implanté de nouveaux souvenirs, et au final on obtient Yuichi Kannami. Tu es la réincarnation de Jinroh."



1:46:45 Kannami à Kusanagi

VOST
"Tu as tué Jinroh Kurita ?
-Oui.
-Il te l'a demandé ?
-Oui.
-Tu l'aimais ?
-Oui."


VF
"Est-ce que tu as tué Jinroh Kurita ?
-Oui
-C'est lui qui te l'a demandé ?
-Oui
-Tu l'aimais ?
-Oui"


Il y a une séquence remarquable très tôt dans le film, où cela nous est révélé de manière codée :

0:27:32 Kannami à Sasakura

VOST
"Le garçon qui le pilotait avant moi s'appelait Jinroh, c'est ça ? Comment est-il mort ? L'avion est en bonne condition, donc il n'est pas mort en mission.
-rentre et va dormir."


VF
"Le pilote qui volait dessus avant, il s'appelait Jinroh, c'est bien ça ? Il est mort comment ? Si son avion est encore là, ça veut dire qu'il ne s'est pas fait descendre.
-Va donc te reposer un peu, il est tard."


Puis,
0:27:54 plan sur Kusanagi
0:28:03 plan sur le pistolet de Kusanagi
0:28:47 Kusanagi se rend dans la chambre vide de Kannami et caresse les draps

Le réalisateur répond ainsi à la place de Sasakura à la question posée par Kannami en montrant successivement le coupable, Kusanagi, l'arme du crime, son pistolet, et le mobile du crime, l'amour.

Mais si les Kildren ressucitent sans cesse, que signifie pour eux de se faire tuer ?


***********
Les Kildren
***********

Les meilleures explications sont dans le film :

1:41:03 Mitsuya à Kannami

VOST
"Vous finissez par perdre la mémoire. Seule votre hébétude vous permet de garder votre santé mentale. Hier, le mois dernier, et l'année dernière se confondent. Tout devient flou. Je me trompe ?
-C'est ce que je ressens, en tout cas. Depuis que je suis petit, c'est comme ça. C'est comme si j'étais dans un brouillard, à moitié endormi. C'est ce qu'ils disaient.
-Tu ne le ressens pas aussi ? Savais-tu que le mot Kildren est un brevet Rostock ? Vous êtes le résultat accidentel de recherches sur les modulateurs de gène. Le terme destiné à un nouveau produit a servi à vous désigner.
-Tu n'es pas l'une d'entre nous ?
-Les Kildren ne vieillissent pas. Vous vivez pour toujours. Personne ne le savait au début. Quand on l'a su, personne ne le croyait. Mais les rumeurs ont commencé. "Il y a des gens qui ne meurent qu'au combat !"
Je ne sais plus. Suis-je une Kildren, moi aussi ? Où ai-je appris tout ça ? L'ai-je lu ? Est-ce vrai ? Ce n'est plus qu'un tas d'impressions vagues. Est-ce que je parle de ma propre expérience, ou non ? Je ne peux me raccrocher à rien. Il est improbable que je sois la seule qui ne soit pas une Kildren. Depuis combien de temps est-ce que je pilote et tue des gens ? Chaque nuit, je me demande où, quand et comment j'en suis arrivée là. Mais j'ai oublié. J'ai oublié !
Je me force... Mais je ne retrouve que quelques souvenirs d'enfance, toujours les mêmes.
[...]
Il se peut que je sois née à l'âge que j'ai maintenant.
[...]
Je crois que Kusanagi a abattu ce garçon, Jinroh, pour son bien. Pour qu'il puisse en finir. Mais il n'est pas mort.
-Non ?
-Non, il est devenu toi. Il a été ramené avec un corps différent. Implanté avec de nouveaux souvenirs, et tu es le résultat. Tu es la réincarnation de Jinroh."


VF
"Moi je dirais que tu dois perdre la mémoire au fur et à mesure. Et si tu ne deviens pas dingue, c'est parce que tu as tout le temps l'impression d'être en train de rêver. Hier, le mois dernier, l'année dernière, tu distingues plus rien. Présent, passé, futur, c'est comme si c'était la même chose. Est-ce que je me trompe ?
-Non. Tu as raison. En tout cas c'est comme ça pour moi. C'est la vie que j'ai depuis que je suis tout petit. La sensation de se trouver dans une spirale, de flotter entre rêve et réalité.
-Tu ne sais pas qui tu es réellement. Il faut que tu saches une chose. Kildren est le nom d'un brevet de la société Rostock. Les Kildren ont vu le jour par accident au cours de recherches sur la génétique moléculaire appliquée. C'est pour ça qu'on vous a donné le nom destiné initialement au produit qui faisait l'objet de ces recherches.
-Alors tu n'es pas comme nous ?
-Contrairement aux autres gens, vous ne vieillissez pas, vous vivez éternellement. On ne s'en est pas rendu compte tout de suite, quand ça a été découvert personne n'y croyait, mais petit à petit, la rumeur s'est répandue. "Il y a des gens parmi nous qui ne peuvent mourir que s'ils se font tuer."
J'y comprends rien. Peut-être que je suis un Kildren, moi aussi. Où est-ce que j'ai entendu tout ce que je viens de te dire ? Où est-ce que je l'ai lu ? Si ça se trouve c'est même pas vrai. Tout est tellement flou. Tout se mélange. J'arrive pas à y voir clair. Est-ce que j'ai imaginé tout ça ou bien est-ce que ça existe vraiment ? J'ai pas de repères. Je sais pas.
Ca m'étonnerait que je sois la seule parmi tous les pilotes à ne pas être un Kildren. A quel âge j'ai commencé à piloter ? Ca fait combien de temps que je tue des gens ? Tous les soirs je me pose des questions, tous les soirs je me demande qui je suis, d'où je viens, comment j'ai pu en arriver là, mais y a rien à faire. J'arrive pas à me rappeler. J'essaie de me souvenir de mon enfance, mais à part quelques petits détails, c'est le vide total.
[...]
Mais si ça se trouve, je suis née telle que je suis aujourd'hui.
[...]
Tu sais, je crois que Kusanagi a tué Jinroh, le pilote que tu as remplacé pour son bien à lui, pour qu'il en finisse avec tout ce cirque. Seulement, Jinroh n'est pas mort.
-Comment ça ?
-Il est devenu Yuichi Kannami. On l'a fait renaître dans le corps d'une autre personne, on lui a implanté de nouveaux souvenirs, et au final on obtient Yuichi Kannami. Tu es la réincarnation de Jinroh."


Les Kildren n'ont donc aucun souvenir de leur naissance ou de leur création, mais lorsqu'ils meurent, est-ce qu'ils se réincarnent dans un nouveau corps, ou une nouvelle copie est-elle simplement fabriquée pour remplacer l'ancienne ? Y a-t-il une collection de Jinroh / Kannami déjà prête quelque part au cas où il soit nécessaire d'en fournir un ou deux exemplaires de rechange ?

Il est clair dans le film qu'il s'agit bien de la même personne avec un nouveau corps, et non d'une collection de clones indépendants, car Kannami se souvient d'avoir été Jinroh :

0:06:08 Kannami à Sasakura, en arrivant à la base pour prendre poste :

VOST
"J'ai le sentiment de vous avoir déjà rencontrée.
-Heureuse de l'entendre"


VF
"C'est juste que j'ai l'impression de vous avoir déjà vue quelque part.
-C'est possible, qui sait"



0:23:04 Kannami à Tokino, au sujet de la quiche / du pâté

VOST
"Il me semble en avoir déjà goûté quelque part."

VF
"C'est drôle j'ai l'impression d'avoir déjà mangé ce pâté quelque part."


0:24:04 Tokino à Kannami, en arrivant à l'hôtel de charme

VOST
"Je parie que tu es déjà venu ici aussi ?
-Peut-être bien."


VF
"Alors, tu ne serais pas déjà venu ici, par hasard ?
-Peut-être, oui."



Il s'agirait de bribes de souvenirs qui n'auraient pas été complètement effacés lors du "transfert" dans le nouveau corps.

Le transfert de l'âme, ou plutôt du "ghost" d'un corps à un autre est une idée familière à Oshii depuis qu'il l'a reprise chez Masamune Shirow, l'auteur du manga Ghost in the Shell. Innocence, le second film de Ghost in the Shell reprend d'ailleurs un épisode du manga où la clé de l'énigme réside dans un trafic de "ghost dubbing", c'est-à-dire de duplication illégale d'âmes. Il n'y a donc rien de bizarre à imaginer que le ghost d'un Kildren mort puisse être transféré dans un nouveau corps, même si celui d'origine est détruit. Ce qui explique les impressions de déjà vu de Kannami.

En dehors de ces bribes de souvenirs accidentelles, rien ne subsiste :

0:19:32 Tokino à Kannami :

VOST
"Où étais-tu en poste avant d'être ici ?
Ca me dépasse. Je ne me rappelle plus."


VF
"Où est-ce que tu étais, avant ?
C'est drôle... j'arrive plus à m'en souvenir."



La mémoire des Kildren est tellement volatile que Kannami ne reconnaît même pas Yudagawa lorsqu'il revient à la base sous un nouveau nom (voir plus haut la citation à 1:33:50).

Le procédé par lequel les Kildren morts au combat sont ressucités n'est pas expliqué. Peut-être y a-t-il plus de détails dans le roman dont le film est tiré. Mais cela rappelle les idées utilisées par Frank Herbert dans la saga Dune : Chaque humain porte, enfouis en lui, les souvenirs intégraux de tous ses ancêtres. Les personnages de Dune les dévoilent à l'aide de certains procédés : les Révérendes Mères lors de la transe de l'épice, du côté féminin seulement, et Leto II l'Empereur-Dieu des côtés masculin et féminin.

Dans Dune, Duncan Idaho préfigure assez fidèlement le clonage des Kildren : ce pauvre Duncan ne cesse d'être re-cloné une fois mort. Et il se trouve que chaque copie porte enfouie en elle les souvenirs de toutes les copies qui l'ont précédée, bien qu'il n'y ait généralement aucun lien entre elles. Dans un premier temps, les Tleilaxu restaurent ses souvenirs physiques, portés par la cellule qui a servi à le cloner, et dans un deuxième temps, plus loin dans la saga, il accède à tous les souvenirs de toutes ses copies, même celles dont il n'est pas le descendant.

Le même lien métaphysique semble lier Kannami à son incarnation précédente, au travers de ces impressions de déjà vu. En outre, c'est cohérent avec la notion bouddhiste de réincarnation. On y reviendra.

Le fait qu'ils perdent complètement la mémoire d'une incarnation à la suivante permet de conserver le caractère tragique de leur mort. En fin de compte, à part leur absence de vieillissement, leur existence est semblable à la nôtre : ils n'ont aucun souvenir d'avoir vécu auparavant, et s'ils sont tués, tout ce qu'ils ont appris et vécu disparaît définitivement de leur conscience.

On peut au passage répondre à la question que se posait Mitsuya. Elle est effectivement née à l'âge qu'elle a, comme tous les Kildren, puisque le nouveau clone de Yudagawa arrive à la base peu après le décès de son prédécesseur. Il a été fabriqué directement à son âge adulte.


**********
Le Teacher
**********

Nous n'avons pas abordé la question de cet autre personnage mystérieux. Le Teacher, ou Professeur, en français.

0:57:33 Kannami à Tokino

VOST
"Qui est ce 'Professeur' ?
-Si tu te retrouves sur son passage là-haut, c'en est fini de toi. Il est l'as de Lautern.
[...]
C'est qu'une rumeur, mais il paraît qu'il est pas comme nous. Il paraît que c'est un adulte.
-Bien qu'il soit un pilote de combat ?
-Oui. C'est un adulte. Un homme adulte.
-Un homme adulte..."


VF
"Qui est ce Professeur ?
-Une terreur. Si on le croise sur son chemin, on est bon pour le cimetière. C'est un vrai tueur. L'as des as de la société Lautern, à ce qu'on dit.
[...]
Y a des bruits qui courent à son sujet. Il paraît que ce type n'est pas comme nous. D'après certains, ce serait un adulte.
-Un adulte pilote de chasse ?
-Ouais ! T'as bien entendu ! Un adulte pilote de chasse.
-J'arrive pas à y croire... Un adulte."


Etrangement, les Kildren l'affrontent un par un, et se font abattre à chaque fois. D'abord Yudagawa éloigne Kannami pour l'affronter seul :

0:54:51
Yudagawa à Kannami, en vol :
VO : "I'll check it out. You ### home."
VOST : "Je vais voir. Toi, rentre."
VF : "J'vais aller vérifier. Rentre à la base."

Puis Kusanagi quitte l'escadrille lorsqu'elle l'aperçoit :

1:02:00 Tokino à Kannami

VOST
"Elle a vu un appareil à l'horizon et s'est éloignée
Comme elle n'est toujours pas rentrée..."

Shinoda : "Ralentis sur la bière. Nous entreprendrons des recherches si le ciel se dégage
-C'était le Professeur !"


VF
"Elle a aperçu un appareil ennemi au loin, et elle l'a pris en chasse. Et tu connais la suite. Silence radio."
Shinoda : "Tu boiras une autre fois. Dès qu'il y a une éclaircie, on saute dans nos zincs et on part à sa recherche.
-A tous les coups, c'est le Professeur !"


1:05:45 Sasakura à Kannami

VOST : "Je crois qu'elle a voulu régler ses comptes avant le départ."
VF : "A mon avis, elle a dû vouloir régler ses comptes avant qu'on parte d'ici."

Et enfin Kannami refuse d'être couvert :

1:51:15 Shinoda (?) à Kannami

VO
"Cairn ! Where are you going ? #### !"
Mitsuya : "I'm gonna cover you !"
Kannami : "Cut it ! This is my hour !".

VOST
"Cairn, où vas-tu ? Reviens !"
Mitsuya : "Je vais te couvrir !"
Kannami : "Non! C'est ma victoire."

VF
"Cairn, où tu vas ? Reviens !"
Mitsuya : "Cairn ! Je vais te couvrir !"
Kannami : "Non! Fais demi-tour ! J'attends ce moment depuis longtemps."

Le rôle du Professeur dans l'affrontement entre les Kildren est détaillé dans une longue discussion entre Kannami et Kusanagi :

1:26:30 Kannami à Kusanagi

VOST
"Pourquoi étais-tu si désespérée le jour où tu as été touchée ? Etait-ce à cause de la panthère noire sur l'avion ?
-Il y a des années, ce grand pilote travaillait pour nous.
-Un employé ? Mais tu parles de lui avec respect.
-Parce qu'il était mon supérieur. Tu vois, il est unique comme pilote. C'est un adulte ordinaire. Un homme adulte.
-Pourquoi sert-il Lautern à présent ?
-Il s'est passé des choses et il a quitté Rostock.
-Qu'est-ce que ça changerait, si tu abattais le professeur ? Ta destinée ou tes limites, par exemple ?
-Je ne sais pas
[VO : so ne]. Mais personne ne peut l'abattre.
-Pourquoi pas ?
-Contre qui ou quoi crois-tu que nous nous battons ?
-Ca me dépasse. Je n'y ai pas réfléchi.
-Même si nous nous entre-tuons ?
-C'est un métier. C'est comme dans les affaires. Le plus puissant gagne et en tire les bénéfices. Par rapport aux autres professions, nous semblons inefficaces, comme si nous participions à un jeu archaïque.
-C'est vrai. C'est pour ça que nous pouvons tuer et être tués légalement.
-Voilà qui est intéressant.
-Intéressant ? La guerre n'a jamais été complétement éradiquée dans l'histoire. Parce qu'elle rappelle aux êtres humains la dureté du réel. Avoir des guerres quelque part maintient l'illusion de la paix dans notre société. Ce doit être authentique, sans supercheries. Lire au sujet des guerres dans les livres d'histoire ne suffit pas. Ca fait trop l'effet d'un conte de fées. Si les gens sont privés de violence aux actualités, si la souffrance n'est pas étalée, on ne peut pas maintenir la paix. Les gens oublieraient pourquoi la paix est nécessaire. Ils ont besoin de guerres pour se sentir vivants, et nous sommes pareils, quand nous nous battons dans le ciel.
Et comme notre guerre est un jeu censé durer toujours, certaines règles ont dû être établies. Par exemple il doit y avoir un ennemi invincible.
-Et c'est le Professeur ?"


VF
"Pourquoi vous étiez aussi désespérée la fois où vous avez été descendue ? C'était à cause de l'avion avec la panthère noire ?
-Autrefois, cet homme travaillait pour la société Rostock.
-Cet homme ? Vous parlez de lui avec beaucoup de respect.
-C'était mon supérieur.
Il n'y a pas que ça. C'est aussi un pilote exceptionnel. Et un adulte ordinaire. Un homme comme les autres.
-pourquoi il est parti chez Lautern ?
-Il s'est passé des choses. Ensuite, il a quitté la société.
-Pourquoi vous vous êtes mis en tête de vouloir abattre le Professeur ? C'est une question d'ego ? Vous essayez de repousser vos limites ?
-Oui, peut-être bien. Pourtant je sais bien que personne ne peut l'abattre.
-Comment ça ?
-A ton avis, contre qui on se bat, et pour quelle raison ?
-J'en sais rien. Je ne me suis jamais posé la question.
-Pourtant ça fait des morts.
-C'est notre boulot. Ca se passe de la même façon pour n'importe quelle entreprise. C'est le plus fort qui gagne et qui en tire les bénéfices. Maintenant, comparé à un boulot normal, le nôtre est dépassé, puisqu'on joue à un jeu totalement archaïque.
-Exact, et c'est justement pour ça qu'on peut légalement tuer des gens, ou bien être tués nous mêmes.
-C'est intéressant, ce que vous dites.
-Intéressant, tu dis ? Voilà ce que je pense. La guerre n'a jamais été totalement abandonnée dans nos civilisations. Tout simplement parce que le fait qu'elle continue à exister est essentiel pour l'être humain. La présence de conflits avec leurs lot d'affrontements spectaculaires, savoir que quelque part, on se bat, c'est ça qui maintient l'illusion d'un monde en paix dans nos sociétés. Mais attention, pour que ça marche, il faut que ce soit du concret. Parce que c'est bien beau de lire des livres d'histoire pour apprendre aux enfants ce que c'est que la guerre. Mais ça ne suffit pas, c'est trop théorique. Si les gens ne voient pas de vraies morts aux infos, si l'horreur se fait trop discrète, alors la paix ne peut pas être préservée. Parce qu'on oublie ce que la paix veux dire. L'être humain a besoin de la guerre pour ne pas oublier. Il en a besoin tout simplement pour se sentir vivre. Pour nous, pilotes, c'est même notre unique raison de vivre.
Alors tu vois, étant donné que notre guerre dans les airs fait partie d'un jeu qui n'est pas prêt de s'arrêter, il est nécessaire d'établir certaines règles. Comme par exemple la présence d'un ennemi invincible.
-Et c'est le Professeur ?"


Ainsi le professeur serait une motivation, un challenge pour pousser les Kildren à se battre du mieux qu'ils le peuvent. Chacun l'affronte seul dans l'espoir de devenir un héros, mais il reste invincible, afin que le jeu des Kildren puisse durer éternellement.

Cette interprétation n'est toutefois pas parfaite. Si le professeur est un homme adulte, il finira par vieillir et mourir. Et qui, chez Rostock, joue le rôle de professeur pour les Kildren de Lautern ?

Je crois plutôt que Kannami nous donne une autre explication dans sa phrase finale :

1:51:39 Kannami
VO : "I'll kill my father."
VOST : "Je tuerai mon père."
VF : "Je vais tuer mon père."

A mon avis, cela signifie que le professeur est le créateur des Kildren. Cela cadre avec le fait qu'il travaillait chez Rostock à l'origine et que Kildren est justement un brevet Rostock.

Il déciderait ainsi d'attirer tel ou tel Kildren en combat singulier lorsqu'il juge que le temps est venu de le remplacer.

On se demande aussi s'il ne serait pas le père de l'enfant de Kusanagi. L'identité du père est un mystère dans le film :

1:33:11 Mitsuya à Tokino, à propos de Kusanagi

VOST
"Sa fille ? Qui donc est le père ?
-Il y a pas mal de rumeurs à ce sujet."


VF
"Elle a un enfant ? C'est étonnant. Et le père, qui c'est ?
-Houlà ! Y a pas mal de rumeurs qui courent."


Contrairement à ce qui est arrivé à Jinroh, on n'aura pas de réponse explicite. Mais il est peu probable que le père soit un Kildren. On se demanderait pourquoi l'enfant n'est pas immortelle, elle aussi :

34:57 Kusanagi à Kannami

VOST
"Quand je regarde cette petite, parfois je me déteste.
-Pourquoi ?
-Elle va me rattraper avant peu. Que ferai-je alors ?"


VF
"Parfois, quand je la regarde, j'éprouve du dégoût pour ce que je suis.
-Pourquoi vous dites ça ?
-Parce que dans peu de temps, elle sera plus vieille que moi. Qu'est-ce que je ferai quand ça arrivera ?"


Kusanagi est certainement tombée enceinte le jour où elle est allée chez Fûko :

1:03:58 Fûko à Kannami, à propos de Kusanagi

VOST
"Je l'ai déjà vue comme ça une fois. Quelque chose s'était enfoncé dans son corps, par là.
Il y a longtemps, elle était venue chez nous. Pour voir un de mes clients. Elle m'a fait partir, et est restée enfermée pendant des heures."


VF
"Oui, comme si... quelque chose avait ravagé son coeur.
Je me souviens qu'un jour il y a longtemps, elle est venue faire un tour chez nous. Elle voulait voir un de mes clients. Elle m'a fait sortir de la chambre. Et elle n'en est pas ressortie avant plusieurs heures."


Il reste donc donc deux possibilités quant au père. Ou bien c'était un client anonyme, parti comme il est venu, ou bien c'était le Professeur, alors supérieur de Kusanagi, en poste à Rostock.

Ce n'est qu'en repassant des extraits du film en VF pour noter les dialogues qu'une réplique m'a frappée. Je ne l'avais pas remarquée en VOST à cause de sa formulation très vague :

1:05:45 Sasakura à Kannami, au sujet de l'affrontement de Kusanagi avec le Professeur

VOST : "Je crois qu'elle a voulu régler ses comptes avant le départ.
-Vous et Kusanagi, vous vous connaissez depuis longtemps, non ?
-Et alors ?
-Cette fille, Mizuki. Penses-tu que son père soit...
-Je reste ici jusqu'à l'arrivée du docteur. Va te reposer."


VF
"A mon avis, elle a dû vouloir régler ses comptes avant qu'on parte d'ici.
-Vous connaissez Mademoiselle Kusanagi depuis longtemps, non ?
-Oui, pourquoi ?
-C'est à propos de Mitsuki, sa fille. Vous ne croyez pas que son père pourrait être...
-Je vais rester avec elle jusqu'à ce que le médecin arrive. Va te reposer un peu."


Je crois que cela ne laisse pas de doute. le Professeur est bien le père de Mizuki, et c'est à ce moment que Kannami le devine.
Les choses ont dû se passer ainsi : Kusanagi était amoureuse de son supérieur et créateur, mais comme celui-ci ne montrait qu'indifférence à son égard et préférait s'envoyer en l'air avec des prostituées du coin, elle a été le rejoindre à l'hôtel. Elle a pris la place de Fûko et a passé la nuit avec lui. Puis :

1:26:30 Kusanagi à Kannami
VOST : "Il s'est passé des choses et il a quitté Rostock."
VF : "Il s'est passé des choses. Ensuite, il a quitté la société."

Pas besoin de connaître les détails. Il aura probablement démissionné quand sa liaison avec Kusanagi aura été découverte. Il a ensuite rejoint Lautern et s'est rangé dans le camp opposé à celui de Kusanagi. Peut-être même est-ce à ce moment qu'il a fondé Lautern et créé d'autres Kildren pour affronter les premiers. Les romans dont le film est tiré contiennent certainement la réponse.

Ainsi Kusanagi a-t-elle été trahie par l'homme qu'elle aimait. Il l'a abandonnée avec son enfant et a commencé à combattre contre elle, tuant ses compagnons, les empèchant de croître en expérience comme elle le faisait en survivant combat après combat, risquant à tout moment de remplacer la mère de Mizuki par un clone amnésique qui ne reconnaîtrait même pas son enfant.

C'est à ce moment que Kusanagi aura développé une haine sans mélange contre les adultes.

Plus de huit ans ont passé depuis (Sasakura à Mitsuya, 1:36:47), pendant lesquels Kusanagi a survécu.

1:37:24 Sasakura à Mitsuya

VOST
"Ecoute, Kusanagi est... Parce qu'elle est un pilote extraordinaire. Elle a vécu plus longtemps que les autres. Elle a eu le temps de voir plus de choses, et d'y réfléchir. Elle a appris à agir sur son propre destin et celui des autres."

VF
"Kusanagi est un pilote extraordinaire, c'est pour ça qu'elle est toujours en vie. Les autres se fond descendre, mais elle, elle est toujours là. Elle a eu le temps de voir des tas de choses. Et d'y réfléchir. Depuis, elle a appris à agir sur son propre destin, et sur celui des autres."

En comparaison, Jinroh avait tenu 7 mois (Kusanagi à Kannami, 0:17:40), et kannami semble avoir vécu encore moins. Kusanagi a ainsi pu développer une sensibilité humaine jamais vue chez les Kildren. D'autant plus qu'elle élève un enfant. Un Kildren, dont la nature profonde est de tuer, créant et protégeant une vie !

Elle a acquis des émotions comme la colère ou la tristesse, qui semblent étrangères aux autres Kildren. Lors de l'attaque de la base, elle se soucie de ses hommes alors que les autres Kildren ne montrent qu'indifférence lors de la mort de leurs compagnons.

0:49:43 Kusanagi à l'officier
VOST : "Je veux voir l'homme qui a failli tous nous tuer."
VF : "Je veux voir le type qui a failli nous tuer."

1:21:27 Mitsuya aux pilotes

VOST
"Il a tiré à bout portant. Il a sûrement eu Shinoda de la même façon. Cet avion avait une panthère noire sur le nez."
Tokino à Kannami : "Quand elle aura fini, allons visiter la ville."

VF
"Puis brusquement, le type plonge. Il prend en chasse Kumatake et l'abat. Si vous voulez mon avis, c'est comme ça qu'il a dû avoir Shinoda, le pilote de l'autre escadrille. L'avion avait une panthère noire peinte sur son fuselage."
Tokino à Kannami : "Quand le debriefing sera terminé, on ira un peu visiter la ville."

L'humanité de Kusanagi est superbement illustrée au bowling. Kannami et Tokino alignent strike sur strike, en réalisant chacun exactement la même trajectoire courbe, parfaite, avec l'effet nécessaire et suffisant pour abattre les dix quilles. Leur nature de Kildren leur donne une habileté surnaturelle aux jeux d'adresse, comme piloter un avion et tirer sur une cible mobile, ou bien abattre les quilles, tandis que Kusanagi réalise deux lancers absolument quelconques pour un score de 7 et 0.

Kusanagi connaît le désespoir aussi. Dans ce monde en paix, elle est le seul être humain sur Terre à souffrir de la guerre.

Mourir ou ne pas mourir est pour elle un dilemme. Si elle meurt, elle est certaine de se réincarner avec l'innocence et la quiétude d'un Kildren tout juste cloné, mais elle perdra toute la clairvoyance qu'elle a acquise en huit ans et abandonnerait sa fille. Peut-être même aurait-elle le sentiment de laisser ses hommes aux mains du Professeur. Et elle est la mieux placée pour savoir combien cet homme peut faire souffrir un Kildren.
Mais l'ennemi contre lequel elle se bat est invincible et son combat sans espoir. Seul le courage de Kannami lui permettra de surmonter cette épreuve.

1:50:35 Kannami

VOST
"On peut changer de trottoir sur la route qu'on emprunte chaque jour. Sur une même route. On peut voir des choses nouvelles. N'est-ce pas une raison suffisante pour vivre ? Ou est-ce que ça ne suffit pas ?"

VF
"On a beau connaître par coeur le chemin qu'on prend chaque jour, le paysage nous semble toujours différent. Rien ne change. Pourtant, on découvre de nouvelles choses à chaque fois. Est-ce que ce n'est pas une bonne raison de vivre ? Ou alors, ce n'est pas suffisant ?"

Et c'est ainsi que Kannami est à son tour abattu par le professeur. La scène finale se déroule après le générique de fin. Un pilote atterrit à la base, descend de son avion, allume une cigarette, et brise l'allumette en deux. Allumette qu'on devine ramassée cent fois par Kusanagi (0:09:51).

Elle est à son bureau et pianote sur son clavier d'ordinateur :

2:01:13

VOST
"Isamu Hiiragi. J'ai été affecté ici.
-Je suis Suito Kusanagi. Je t'attendais"


VF
"Isamu Hiiragi. Je suis affecté à votre base.
-Je m'appelle Kusanagi. Oui, on m'a prévenue. Je t'attendais."




*****
Camus
*****

0:08:05 Kannami à Kusanagi

VOST
"La clarté du Soleil était insupportable.
-Tu lis Camus ?"


VF
"Le Soleil est aveuglant.
-Tu lis Camus ?"


Il s'agit d'une référence explicite au roman L'Etranger, d'Albert Camus. Un excellent résumé figure sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%89tranger

Le personnage principal du roman, Meursault, a tout d'un Kildren. Il tue de façon mécanique, poussé par les éléments, par le Soleil. Il montre une indifférence inhabituelle face à la mort de ses proches. Comme lui, les Kildren ont une capacité à dire la vérité crue, à poser des questions directes, sans s'embarrasser d'inhibititons sociales :

53:17 Kannami à Kusanagi, en train de se déshabiller

VOST
"Yudagawa m'a raconté une drôle d'histoire. Il m'a dit que tu as tué Jinroh.
-Es-tu en train de me dire que tu voudrais que je te tue aussi ?"


VF
"Yudagawa m'a raconté un truc étrange. Il m'a dit que vous aviez tué Jinroh.
-Pourquoi tu parles de ça ? Est-ce que je dois comprendre que tu me demandes de te tuer ?"



Les Kildren rappellent un autre écrit de Camus : le Mythe de Sisyphe : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mythe_de_Sisyphe
Tels des Sisyphe, les Kildren sont condamnés à exécuter sans cesse la même tâche, pour l'éternité. Et tels le Sisyphe de Camus, ils sont heureux de le faire.

Cette suite de réincarnations a aussi une consonnance bouddhiste. Les bouddhistes considèrent que l'esprit est immortel et condamné à se réincarner indéfiniment tant qu'il ne réalise pas quelle est sa vraie nature, au-delà des apparences. Alors seulement il se libère de l'emprise des souffrances du monde.
Kusanagi a la clairvoyance de voir le cycle des réincarnations dans lequel elle et tous les Kildren sont prisonniers. Mais elle fait le mauvais choix pour en sortir. Mourir ne conduirait qu'à se réincarner encore. Kannami semble faire le bon choix : voir au-delà des apparences et agir.

La fin du film est ouverte et réaliste. Kannami échoue dans sa tentative, et un nouveau clone prend sa place. En ce sens, le message prend le contrepied de bien des fictions, ni happy end, ni tragédie. D'un côté, l'humain n'a pas le pouvoir de plier le destin à son bon vouloir. Il n'est pas maître du monde. On ne peut pas abattre un adversaire simplement parce qu'on en a la volonté.
D'un autre côté, il est libre de ses choix. Peut-être qu'un jour, un clone de Kannami abattra le Professeur, qui après tout est un homme mortel.

Le film n'est pas moralisateur. Le final ne délivre pas au spectateur un message lui disant qu'il vaut mieux vivre comme ceci ou comme cela. Kannami a refusé le suicide et choisi de se battre en héros. Il a perdu. Mais un autre clone vient après lui, et Kusanagi est toujours là, plus forte que jamais. Nul ne peut savoir ce qu'il adviendra ensuite.

Pio2001
 
Messages: 5524
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 02 Mar 2010 19:02

vu ce week end (en VOST)

En théorie pour moi Oshii (aux manettes) + productions IG (au dessin) + Kenji Kawai (à la musique) = combo strike de l'animé. Mais là je sais pas trop quoi en penser. :-?

Déjà le rythme, volontairement très (excessivement ?) lent et la découverte à rebours de l'histoire, n'aide pas forcément à rentrer dans le film et je comprend qu'on puisse rester hermétique.

Mais en fait le vrai problème c'est le fond : est-il bien raisonnable de faire un film pour dire qu'on est foutu et qu'on a aucune chance de s'en sortir ? Car c'est à mon avis la raison d'être de ce film profondément "dépressif" et très noir, qui doit être un gros cauchemar pour ceux qui croient en la réincarnation

Spoiler : cliquer pour lire

Toute réincarnation a une fin, et là on se retrouve avec des héros qui n'évoluent plus dans leur cycle, quelles que soient leurs actions dans leur vie actuelle. Être Kildren c'est en fait errer dans les limbes de manière éternelle, être maudit en somme. Même si Kusanagi tente de briser le cycle, au final elle échoue inlassablement



Bien sur il y a les thèmes chers à oshii dans ce film : la quête d'identité, la guerre comme théâtre de révélation, les "faux semblants", la mémoire et le sens que l'on veut donner à la vie (si elle en a un...). Mais là tout est fait (volontairement) pour que rien ne change et en fait on arrive à al fin comme si le film débutait de nouveau (j'ai raté la séquence post-générique, mais je crois pas que ça change grand chose à la compréhension).

A voir pour la curiosité de la chose, à mon avis "très japonaise" dans son rythme (c'est du théâtre Nô) et dans son propos

Sinon belle analyse de Pio2001, mais je dirais plutôt "explication de texte" qu'analyse, car au final, à mon avis, il n'y a rien à analyser si ce n'est le vide et le désespoir. :wink:

Petit bémol par rapport à toi :

Spoiler : cliquer pour lire

Pourquoi le Professeur serait-il le père de la petite fille ? Ca me parait très tiré par les cheveux :-? pour moi le père c'est plutôt kannami dans une de ses précédentes vies. non ?



Sinon j'ai bien aimé les clins d'oeil à GITS (Kusanagi pour le nom et le chien de Batou dans Innocence) :mdr:
Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 25303
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 02 Mar 2010 21:44

Mr Eric a écrit:Petit bémol par rapport à toi :

Spoiler : cliquer pour lire

Pourquoi le Professeur serait-il le père de la petite fille ? Ca me parait très tiré par les cheveux :-? pour moi le père c'est plutôt kannami dans une de ses précédentes vies. non ?



Spoiler : cliquer pour lire

C'est une réplique particulière qui me fait penser cela :

VOST
Sasakura : "Je crois qu'elle a voulu régler ses comptes [avec le Professeur] avant le départ."
[...]
Kannami : "Cette fille, Mizuki. Penses-tu que son père soit..."
Sasakura : "Je reste ici jusqu'à l'arrivée du docteur. Va te reposer."

VF
Sasakura : "A mon avis, elle a dû vouloir régler ses comptes [avec le Professeur] avant qu'on parte d'ici."
[...]
Kannami : "C'est à propos de Mitsuki, sa fille. Vous ne croyez pas que son père pourrait être..."
Sasakura : "Je vais rester avec elle jusqu'à ce que le médecin arrive. Va te reposer un peu."

C'est dommage qu'il y ait la barrière de la traduction du japonais au français, parce que déjà, entre la VOST et la VF, cela ne suggère pas la même chose. En VOST, on a envie de compléter de cette façon :
"Cette fille, Mizuki. Penses-tu que son père soit..." un type de la base ? / Un militaire ? / Un client de chez Daniel ?...

Alors qu'en VF, on a plutôt envie de compléter par quelque chose de plus précis :

"C'est à propos de Mitsuki, sa fille. Vous ne croyez pas que son père pourrait être..." Tokino ? / Daniel ? / La Mère Denis ?

Ce serait intéressant de savoir comment c'est tourné exactement en japonais, parce que cela ne suggère pas du tout la même chose selon que cela donne :

"Dites, au fait, je passe à autre chose, là, mais sa fille, Mitsuki, vous n'auriez pas une idée de qui pourrait être le père ?
-Tu poses de ces questions ! Qu'est-ce que tu veux que j'en sache ? Va plutôt te coucher, tiens !"

Ou bien alors

"Dites, justement, puisqu'on parle du Professeur, je me demandais si cela ne serait pas lui le père, vous ne croyez pas ?
-Ahem ! Heuuu... Comment dire... heu... Tu as mauvaise mine, va vite te coucher, hein ?"

Je penche plutôt pour la seconde tournure parce qu'à plusieurs reprises dans le film, on nous met le suspense sur le père : c'est qui, c'est qui, alors c'est qui, et puis paf, le film se termine et on reste sans réponse. Ce qui m'incite à penser qu'il doit y avoir un indice quelque part.

Je ne suis pas catégorique à 100%. Tu as peut-être raison. En fait, ce qu'il nous faut, c'est quelqu'un qui ait lu le bouquin. C'est obligé que ce soit dedans, c'est une histoire en quatre tomes au moins. Je vais essayer de trouver l'info sur le web.

Pio2001
 
Messages: 5524
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 02 Mar 2010 21:47

C'est quoi ces pages blanches :roll:

Tu veux battre le record du monde des forums, et bien c'est gagné.
TELLOUCK
 
Messages: 5183
Inscription: 05 Nov 2005 15:00
  • offline

Message » 02 Mar 2010 22:14

TELLOUCK a écrit:C'est quoi ces pages blanches

Bravo Tellouck ! Tu viens de découvrir la fonction "texte caché" (hide). :lol: :wink:
Très utile pour masquer les spoilers. Suffit de cliquer dans le cadre pour lire le texte...


Sans ironie cette fois, félicitations pour ton gigantesque travail Pio. :wink:
Cylon
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 7137
Inscription: 14 Mar 2008 6:23
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 02 Mar 2010 23:29

Merci Cylon !

Alors j'ai fait un tour sur le web et j'ai trouvé des infos très intéressantes :

Spoiler : cliquer pour lire

D'abord, c'est confirmé dans le tome 1 du roman, c'est bien le Teacher (le professeur) le père caché de Mizuki. Mentionné par Sylph dans les commentaires de cet article : http://frostii.com/2009/03/15/the-sky-crawlers/

Ceci dit MrEric, tu as sans peut-être raison aussi, car pour certains fans, le Teacher n'est autre que le premier clone de kannami ! Idée lancée par TinyRedLeaf 2009-03-01, 14:31 ici http://forums.animesuki.com/archive/ind ... 49553.html

Une idée bizarre, mais un certain "conniechiwa" donne des sources apparament extérieures au film,
Commentaire posté le 10.4.2009 sur cette page : http://www.otaku2.com/articleView.php?item=143

Il dit en particulier que le Teacher était à l'origine un Kildren, et qu'il a changé de camp en échange d'une mutation génétique qui lui permettrait enfin de vieillir, et que cela serait mentionné par Kusanagi dans une conversation avec Kannami. Aurait-il lu les livres ou la traduction en version américaine est-elle complètement différente de la traduction en VF ?

Selon son interprétation, Jinroh demanderait à Kusanagi de le tuer quand il découvre qu'elle aime la personne dont il est le clone.

Autre chose, l'idée de Kannami partant "tuer son père" a été introduite dans le film par Oshii (ce qui est interprété par conniechiwa comme Kannami partant tuer son "original"). Dans le roman, à la fin, Kannami tue Kusanagi.



Mr Eric a écrit:on arrive à al fin comme si le film débutait de nouveau (j'ai raté la séquence post-générique, mais je crois pas que ça change grand chose à la compréhension).


Si, tout de même, certains spectateurs ont trouvé que la scène cachée à la fin changeait pas mal la perspective, justement.
Pio2001
 
Messages: 5524
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 03 Mar 2010 1:10

Sinon, il y a un truc que je n'ai pas capté : à un moment, quand Kusanagi et Kannami sont au restaurant, derrière Kusanagi, il y a tout un tas de personnages statuifiés qui font apparament partie de la déco du restaurant. Je me demande ce qu'ils représentent.
Peut-être qu'il s'agit d'hommes importants comme les maires de la ville, ou des généraux célèbres, et qu'ils mettent en perpective le discours de Kusanagi sur la guerre.

Et aussi une autre idée citée sur le web :

Spoiler : cliquer pour lire

Que représente le personnage toujours assis sur les marches devant chez Daniel's ? Selon certains, il baisse le visage car il ne supporte plus de voir les même clones monter les marches, livrer les mêmes combats à la télé, et ce depuis la nuit des temps.

Pio2001
 
Messages: 5524
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 03 Mar 2010 13:06

pareil que toi, les trois gars du bar qui picolent de la même manière à chaque fois, ça m'a paru louche et je me suis demandé s'il y avait qq chose là dedans. Pour le petit vieux sur les marches
Spoiler : cliquer pour lire

Je me suis dit que c'était lui le clone original de Kannami, revenu vivre dans le coin pour voir ce que devenait ses "fils" et s'ils arrivaient à sortir du cycle des réincarnations; s'il baisse les yeux, c'est qu'il se rend compte qu'à chaque nouveau Kannami, l'histoire recommence inlassablement, qu'il revient dans les même lieux, revoit les mêmes personnes, etc...

Mr Eric
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 25303
Inscription: 19 Mai 2004 10:33
Localisation: GT Xbox One = Gugusse
  • offline

Message » 10 Mar 2010 12:57

ouahh vous vous creusez sacrement les méninges :o

moi j'ai juste passé un bon moment même si je le trouve globalement tres (voir bien trop) lent et sentant un peu le deja vu.

FGO
FGO
 
Messages: 28299
Inscription: 29 Nov 2001 2:00
  • offline

Message » 10 Mar 2010 15:12

Ah ! Premier avis modéré !

Mais ça ne va pas du tout, ça ! Comment veux-tu qu'on fasse une courbe en cloche avec des avis aussi disparates ?
Pio2001
 
Messages: 5524
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 10 Mar 2010 15:39

Spoiler : cliquer pour lire

Ai toujours pas compris si c'était vert pâle ou bien gris, bleus ou orange flamboyant - STOP - Malgré âge avancé et biberonnage intensif à Disney, me suis mis aux Animes depuis peu - STOP - Y trouve grand intérêt - STOP - Ai adoré Ghost in the Shell - STOP - Ai trouvé que Ghost in the Shell II était plastiquement très beau par moment, mais c'est le principal intérêt du film - STOP - Vais louer prochainement Sky Crawlers et Avalon que je ne connaissais pas - STOP - Aime beaucoup cliquer sur vos textes cachés ... encore, encore - STOP - Trouve topic intéressant - STOP



:oops: :D
syber
 
Messages: 10084
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 11 Mar 2010 16:56

Pio, je regarde le film demain soir ! J'ai réservé ma soirée. J'ai hâte !

Je te dis quoi !




Si le film me plait, je te promet d'aller écouter également ta musique ! :D

Spoiler : cliquer pour lire

Je plaisante, bien sûr ! :lol:

syber
 
Messages: 10084
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 11 Mar 2010 18:13

N'oublie pas de le regarder en VO et de finir par la scène cachée après le générique. :wink:
Pio2001
 
Messages: 5524
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 16 Mar 2010 23:56

Comme je l'ai dit à Pio en MP, j'ai regardé le film Vendredi soir dernier ... et je me suis endormi devant.

Mettant cela sur le compte de la fatigue de fin de semaine, j'ai de nouveau regardé le film Samedi en début de soirée ... et je me suis endormi devant.

Un peu interloqué par ce phénomène et intrigué par le fait que malgré ces endormissements successifs, je trouvais le film formellement très beau et quoiqu'il s'en dise ici très facile à comprendre*, je décidais alors de me passer de nouveau le film Dimanche en fin d'après-midi ... et je me suis endormi devant.


Ce film restera (aussi) probablement dans mon esprit pour cette bien amusante raison. Pour autant que je me souvienne, le seul précédent de cet ordre concernait le film xXx avec Vin Diesel, pour lequel je me suis endormi deux fois de suite ; mais dans ce cas, la raison en est évidente : le film est naze !

Je me suis donc passé pour la 4° tentative ce film ce soir,
Spoiler : cliquer pour lire

ce qui, si on considère le thème du film, ne manque pas de sel.

J'ai ainsi vu pour la 4° fois en quelques jours la première heure de ce film et pour la 4° fois, j'y ai trouvé de l'intérêt ... et ... je ne me suis pas endormi devant cette fois ! Je l'ai suivi jusqu'au bout.

Globalement, le film est un peu lent tout de même, pour des raisons générationnelles j'ai eu un peu de mal à m'identifier aux Kildren et à leur problématique. J'ai apprécié que le thème ne soit pas traité sur le mode pathos comme c'est souvent le cas dans le cinéma asiatique ; les grandes douleurs sont muettes comme on dit. Et puis ma foi, ce contrepoint entre les scènes d'actions - raison d'être des Kildren - et l'ennui de leur vie en dehors de cette mission, me semble judicieux**

Finalement, une bonne soirée de cinéma ! :D




*
Spoiler : cliquer pour lire

on comprend de suite que la scène d'introduction n'est pas dans la même unité de temps que la suite du film car ce sont les Mach D qui sont abattus et c'est un Mach D qui atterri sur la piste lors de la scène suivante. Donc les deux scènes ne se suivent pas chronologiquement.


*
Spoiler : cliquer pour lire

à mon sens, la scène après générique n'éclaire pas le film d'un jour nouveau ou ne donne pas de piste de compréhension complémentaire (j'avais parfaitement compris que l'assassin habite au 21, tout de même).


**
Spoiler : cliquer pour lire

j'essaye de rester dans le ton du topic en n'en disant que le moins possible sur le scénario et en utilisant des "textes cachés" :wink:

syber
 
Messages: 10084
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline



Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message