Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

comparaison DAC

Message » 07 Sep 2017 13:45

Fais le test et dis-nous, comme ça on parlera de chose concrètes.
JAVA Alive
 
Messages: 1893
Inscription: 12 Jan 2010 22:53
Localisation: Auvergne
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Sep 2017 13:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Sep 2017 15:25

[quote="JAVA]
Sur les dacs plus HDG (quelques centaines d'€) on a en général un plancher de bruit à -120 / -130db avec des DH à -110 db max. Là, durée ou pas durée, je ne vois pas comment une différence peut être perçue par nos oreilles qui plafonnent à 80 db de dynamique.[/quote]

80db par rapport à quoi ? Parler de dB sans préciser la référence n'a aucun sens. Sauf si on ne considère qu'un rapport entre deux valeurs.
BiBi WET
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 16
Inscription: 30 Juil 2017 19:59
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 30 Sep 2017 16:00

Juste l'expression de mon expérience perso, ne vous énervez pas: je ne veux contredire personne !

Selon moi, les différences audibles entre dacs eh bien ce n'est pas décisif si on compare aux différences audibles en modifiant le signal digital (numérique) d'entrée dans le dac..
C'est juste le résultat de milliers de tests,=on se prend la tête sur le dac alors "que ça se passe AVANT".

Je croyais au début que les étages d'entrée des dacs, qu'ils soient équipés de PLL ou d'asrc, étaient très peu sensibles aux différences de jitter sur le signal numérique,c'est a dire étaient vraiment capables de réduire les différences, eh bien quelle déception, non,les moindres modifs d'horloge en AMONT changent la donne davantage que de changer de dac.

Sorry pour mon intrusion, si vous ne me croyez pas, c'est po grave !!!!!
maxitonic
 
Messages: 1587
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • online

Message » 30 Sep 2017 18:19

maxitonic a écrit:Juste l'expression de mon expérience perso, ne vous énervez pas: je ne veux contredire personne !

Selon moi, les différences audibles entre dacs eh bien ce n'est pas décisif si on compare aux différences audibles en modifiant le signal digital (numérique) d'entrée dans le dac..
C'est juste le résultat de milliers de tests,=on se prend la tête sur le dac alors "que ça se passe AVANT".

Je croyais au début que les étages d'entrée des dacs, qu'ils soient équipés de PLL ou d'asrc, étaient très peu sensibles aux différences de jitter sur le signal numérique,c'est a dire étaient vraiment capables de réduire les différences, eh bien quelle déception, non,les moindres modifs d'horloge en AMONT changent la donne davantage que de changer de dac.

Sorry pour mon intrusion, si vous ne me croyez pas, c'est po grave !!!!!


Ce qui se passe avant la section DAC qui se trouve dans les "DAC" ou avant ? (Donc de la source jusqu'au connecteur d'entrée du "DAC" ?

La remarque est intéressante et mérite d'être creusée.
BiBi WET
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 16
Inscription: 30 Juil 2017 19:59
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 30 Sep 2017 19:44

Interessant en effet. On lit souvent que certaines entrees, de certains dacs ou ampli-dacs, typiquement des entrees usb ou optiques seraient inférieures. Certains dacs, plutot rares, sont en revanche loués pour leur insensibilité à la qualité de la source. Ce que decrit maxitonic pourrait s expliquer par des problemes sur ce segment de l ensemble source/dac.

L évaluation sonique subjective des dacs et des sources numériques semble bien se jouer là.

Les paramètres à surveiller ne semblent pas se trouver dans le domaine public, ce que je trouve embêtant. Heureusement, ca ne semble n'avoir d'importance qu a un stade avancé.Même si à bugdet et fonctionnalités fixés, il vaut mieux prendre le composant qui a les meilleures évaluations subjectives :wink: .
Candide2
 
Messages: 247
Inscription: 10 Déc 2016 10:24
  • offline

Message » 05 Oct 2017 1:42

en fait ce qu'il faut donc, c'est d'avoir un système qui ne permet pas d'entendre la difference entre deux DACs : Ou comment on économise son argent :lol:
bien sur je taquine, mais ce qui me chagrine c'est aussi peut etre le manque d'objectivité de ceux qui se croient objectif.

pour faire court dans un DAC il y a trés souvent un a deux étages dit "analogiques" la conversion Courant-Tension (IV) et le buffer de l'etage de sortie. rien que cela représente grossomodo et en vulgarisant plus de la moitié d'un preampli. et l'ensemble de ces etages bien que ce voulant le plus transparent possible se doivent d'etre de qualité, mais cette qualité est relative par rapport a la qualité de ses alimentation, la qualité des composants et du schema de l'etage de sortie (a ampli op, tube, composant discret etc...) et ca oui ca s'entend tout ca.

quand on imagine que bien souvent les ampi op utilisés en audio sont montés sur des supports pour les rendre amovibles justement pour que l'utilisateur puisse utiliser ceux qui conviennent le mieux a la balance tonale de son système, et des ampli op il y en a bien souvent plein les DAC... et des amplis op a signature plutot chaude, plutot froide, transparente j'en connais, pas vous ? (voir meme il y a en de volontairement mauvais comme les audio GD ou Burson qui colorent le son)

concernant le traitement numérique en lui meme bien souvent un DAC dispose de differents type de filtre, ces filtres (rapide, lent etc..) sont la aussi a choisir en preference de l'utilisateur. la aussi l'idée et d'utiliser celui qui convient le mieux, pour ma part je suis a 100% de reussite a dire si c'est le mode A ou B (je n'en ai que deux) du filtre utilisé sur mon DAC.

et pour finir nous avons aussi le type de dac utilisé, R2R discret, R2R, 1bit (delta sigma) etc... et la on va nous dire oui mais cela depend de sa mise en oeuvre et arrivé un moment ils se valent tous ? ah bon et donc pourquoi le Fabriquant des SABRE ESS 9018 a fini par sortir le ESS9028pro qui peut se remplacer sans modification ? non ce n'est pas parceque le ESS 9018 etait connu pour etre un peu trop brillant/clair non ?

bref si on s'interesse vraiment de plus pret au DAC (faut en avoir l'envi et/ou l'interet) on s'aperçoit que oui il y a des milliers de mise en oeuvre differentes qui peuvent aboutir a des DAC de qualité proche, mais de la a dire qu'un bon dac sonne comme un bon dac c'est, je dirais, malheureusement une fausse croyance.

le vrai sujet serait plutôt de dire et de pointer du doigt ceux qui vendent des DAC hors de prix qui ne marche pas mieux qu'une bonne mise en oeuvre économique la oui il y a beaucoup plus a dire et pourrait aussi bien mieux orienter l'audiophile a budget serré

(et je n'ai pas parlé des effets de gamme volontaire de constructeurs qui vont faire sonner volontairement différemment leurs DAC)

:wink:
Dernière édition par Steph-Hifi le 05 Oct 2017 23:31, édité 1 fois.
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Membre d'Honneur Contributeur
Membre d'Honneur Contributeur
 
Messages: 5143
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 05 Oct 2017 9:07

Steph-Hifi a écrit: et des amplis op a signature plutot chaude, plutot froide, transparente j'en connais, pas vous ? (voir meme il y a en de volontairement mauvais comme les audio GD ou Burson qui colorent le son)


Amplis Audio GD froids, transparents, mauvais :hehe: :hehe:

Pour posséder un M10 et écouter souvent les blocs mono 2H je les trouve au contraire vraiment très bon et d'un excellent rapport qualité prix.

Que reproches tu aux amplis Audio GD ? ça m'intéresse !!!

:zen:
bartgign
 
Messages: 80
Inscription: 17 Mai 2015 15:21
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 05 Oct 2017 10:46

bartgign a écrit:
Steph-Hifi a écrit: et des amplis op a signature plutot chaude, plutot froide, transparente j'en connais, pas vous ? (voir meme il y a en de volontairement mauvais comme les audio GD ou Burson qui colorent le son)


Amplis Audio GD froids, transparents, mauvais :hehe: :hehe:

Pour posséder un M10 et écouter souvent les blocs mono 2H je les trouve au contraire vraiment très bon et d'un excellent rapport qualité prix.

Que reproches tu aux amplis Audio GD ? ça m'intéresse !!!

:zen:

il ne parle pas des amplis ...mais des "ampli op" multitransistors destinés à remplacer les circuits intégrés ....
ce genre de truc....
Image
j_yves
 
Messages: 4126
Inscription: 18 Oct 2002 14:21
  • offline

Message » 05 Oct 2017 18:45

oui un ampli op appelé amplificateur opérationnel est un circuit integré (ou un ensemble de composants discrets assemblé sur une plaque visant a faire le meme job)

voici ce a quoi je pensais quand j'ai ecris a propos de l'ampli OP audio GD, l'idée etant d'associer l'identité sonore des AOP a ceux des DACs qui en comportent



(sinon je n'ai rien a reprocher aux DAC, ampli et prémpli Audio GD surtout que je ne les ai jamais essayé :wink: )
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Membre d'Honneur Contributeur
Membre d'Honneur Contributeur
 
Messages: 5143
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 06 Oct 2017 7:13

Steph-Hifi a écrit:oui un ampli op appelé amplificateur opérationnel est un circuit integré (ou un ensemble de composants discrets assemblé sur une plaque visant a faire le meme job)

voici ce a quoi je pensais quand j'ai ecris a propos de l'ampli OP audio GD, l'idée etant d'associer l'identité sonore des AOP a ceux des DACs qui en comportent



(sinon je n'ai rien a reprocher aux DAC, ampli et prémpli Audio GD surtout que je ne les ai jamais essayé :wink: )



Il est tout à fait exact qu'un AOP discret ne donnera jamais les mêmes performances qu'un AOP intégré performant.
Il est également exact que pas mal de ces AOP discret que l'on trouve sur le net sont très mauvais.
Par contre affirmer que ceux d'Audio GD (je parle de ceux que l'on trouve dans leurs DAC) sont mauvais à l'écoute est un peu exagéré lorsqu'on sait comment sonnent leurs DACs.

On sait aussi qu'en HIFI les AOP ou les fonctions (amplification, buffer, etc.) "parfaites" aux mesures ne sont malheureusement pas un gage infaillible de qualité à l'écoute.

Des gens comme Pierre Johannet ont d'ailleurs mis en évidence que certains phénomènes physiques influaient beaucoup sur le rendu sonore malgré la difficulté à les détecter aux mesures. Et pour avoir pas mal expérimenté dans ce domaine, il me semble désormais clair qu'il est souvent plus important de tenir compte des ces phénomènes physique (à la fois pour limiter certaines perturbations qu'un élément va générer, et aussi pour immuniser de contre ces perturbations un autre élément adjacent dans la chaîne), plutôt que de ne pas en ternir compte et de se focaliser sur les performances "pures" aux mesures (bande passante, distorsion, etc.).

Combien de fois je me suis pris une grande claque lors d'écoutes comparatives avec des systèmes que j'avais réalisés et qui étaient irréprochables aux mesures et très bien adapté en puissance (adaptation d'impédance pour reprendre le terme usuel mais un peu erroné selon moi).
Et mes systèmes se faisaient mettre KO par des électroniques "basiques" du commerce modifiées parfois sans changer un seul composant (et qui pourtant ne sonnaient absolument plus comme l'appareil d'origine): A vous dégoûter l'électronicien que je suis de continuer dans la voie de la "perfection électronique" (si on peut s'exprimer ainsi, car en réalité rien n'est vraiment parfait).
Je suis désormais convaincu qu'une fonction (ampli, buffer, etc.) se doit de ne pas être trop mauvaises aux mesures, mais surtout doit prendre en compte ces phénomènes physiques "perturbant". Je ne crois pas à tout ce qu'a fait Johannet (les électroniques ne marchent pas très bien à mon goût mais sont utiles pour mettre en évidence ses hypothèses qui tiennent d'ailleurs la route). Mais en prenant en compte certaines de ses hypothèses on peut faire de belles choses qui sonnent superbement bien.
La meilleure illustration de cela c'est le "son des câbles" qui n'a aucun sens pour un électronicien alors que quasi tous les amateurs de musiques peuvent constater leur influence sur un système...
BiBi WET
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 16
Inscription: 30 Juil 2017 19:59
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 06 Oct 2017 7:40

On ne peut pas évaluer un dac tout seul.
Son aptitude à réduire le jitter de la source est un des critères de désagréments potentiels, donc tout seul aucune mesure n'est signifiante
.Mais avant tout c'est la source qui est en cause dans un son désagréable, pas le dac (sauf exception).

De plus les petits écarts de tonalité subjectifs, qui peuvent fort bien faire préférer un dac a un autre sont complètement trompeurs car il est très facile de retoucher les écarts d'équilibre tonal par d'autres moyens sans changer de matos, et donc d'inverser le jugement qu'on avait pu avoir.
La charge (impédance de charge) en sortie joue aussi sur le résultat global.Les liaisons evidemment aussi, et beaucoup. Effet majeur.
Le niveau des hf récupérées au final (bande 10-18k environ) dépend beaucoup de la config du système, on peut attribuer au dac un défaut dont il n'est en rien responsable.Et leur pureté dépend beaucoup de la source.

Ce genre d'erreurs d'évaluation de dacs peut être grave car on risque fort de surpayer un dac pour rien.Attention à la surenchère!

Quand on veut REDUIRE les défauts (écoute s'écartant de l'écoute dite analogique), il est beaucoup plus efficace de s'attacher au jitter de la source (jitter étant-en l'occurence- un nom générique très imparfait en vue de simplifier et de synthétiser,il contient TOUS les défauts du signal numérique,y compris le bruit hf qui peut avoir des conséquences indirectes, voir tests exasound E22), que de s'attacher à "changer de dac pour un qu'on s'imagine plus performant.

Il est fort possible qu'après optimisation de tout ce que je viens d'évoquer, un dac à 300 balles donne un résultat plus satisfaisant qu'un dac à 5000.
Les critères concernant la conception du dac me paraissent surévalués voire rendus idéalisés,on se fait des idées,car seul le résultat final compte .

Bien sur, comme toujours on peut aider son choix avec des mesures, mais à condition de bien noter que les mesures de jitter du dac lui même sont complètement inintéressantes, car elles ne traduisent pas la réalité des distorsions du système tel que monté avec source et ce qui suit le dac, et la tonalité est largement modifiable sans changer de dac.

Je peux chez moi tromper les gens si j'optimise, entre un dac a moins de 300 balles et un à plus de 3500.Et inverser le jugement catégorique des auditeurs donné 5 minutes avant.
maxitonic
 
Messages: 1587
Inscription: 26 Jan 2010 9:58
Localisation: Marseille
  • online

Message » 06 Oct 2017 8:08

Steph-Hifi a écrit:oui un ampli op appelé amplificateur opérationnel est un circuit integré (ou un ensemble de composants discrets assemblé sur une plaque visant a faire le meme job)

voici ce a quoi je pensais quand j'ai ecris a propos de l'ampli OP audio GD, l'idée etant d'associer l'identité sonore des AOP a ceux des DACs qui en comportent



(sinon je n'ai rien a reprocher aux DAC, ampli et prémpli Audio GD surtout que je ne les ai jamais essayé :wink: )


Sorry pour l'incompréhension !

:zen:
bartgign
 
Messages: 80
Inscription: 17 Mai 2015 15:21
Localisation: Toulouse
  • offline



Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message