Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Les ROSITA Beta Connect

Message » 26 Mar 2012 17:57

lulumusique a écrit:La du coup, je veux bien qu'on rentre dans les details.
il est de coutume dans le cas d'un contrôle de volume analogique de donner en Crosstalk la valeur de la commande de ce contrôle qui elle est numérique

Soit, je comprend que l'on prenne en compte la commande de gain, mais alors concretement a quoi correspond la valeur de -130dBFS? A quoi correspond le "full scale".
Plus imple: quel protocol de mesure utilisez-vous? (ou sont injectes les signaux, ou sont-ils lus en sortie, comment sont regles les gains et au final a quel rapport correspond la valeur de crosstalk?) car je ne comprends pas comment on peut mesurer un crosstalk de -130dB sur un appareil qui n'a que 120dB de rapport signal/bruit.



je vous renvoie au lien. preniez le temps de rentrer dans le corps des data tout y est écrit.
http://www.datasheetcatalog.org/datasheet2/6/0eisgpulo7ej5fkddh0ogqwdf53y.pdf
Dan Bellity
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 331
Inscription: 26 Juin 2006 11:06
Localisation: Grasse

Annonce

Message par Google » 26 Mar 2012 17:57

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Mar 2012 18:21

Dan Bellity a écrit:
nonocnonoc a écrit:
Dan Bellity a écrit:Quand je dis que le Wifi est à l'heure actuelle le moyen de transférer (en environnement domestique) et en donnée DEMATERIALISEE au moins 96 dB de dynamique je ne plaisante pas.


Source du quote : viewtopic.php?p=176764511#p176764511

Il y a chez Dan une confusion, savamment entretenue ou pas, je ne saurais pas le dire, entre l'information et le support de l'information.

C'est cette confusion persistante, qui conduit certains forumeurs à raconter des âneries grosses comme eux. On pourrait par exemple citer la supériorité intrinsèque du support vynil sur le CD, la soi-disant perte de 70 % de l'information quand on passe du format 24/96 au format 16/44, le fait que seul le WiFi peut transporter un signal avec 96 dB ou plus de dynamique :roll: , etc.

Une bonne fois pour toutes, évitons de confondre le support et son contenu, on évitera ainsi...la désinformation.


Le problème est que le forum draine beaucoup de profanes. On leur donne quelques clefs pour appréhender certains phénomènes mais si tu ne connais pas tes fondamentaux, certaines choses paraissent absurdes.

Le problème ne vient pas des profanes comme tu dis. Les gens viennent en général sur les forums pour se renseigner, échanger ou apprendre.
Le problème vient de certains qui usent de leur statut de pro fabricant comme argument d'autorité et diffusent d'énormes sottises.

Quel que soit l'appareil, tu peux donner des caractéristiques pour l'alim, pour sa partie numérique, s'il y en a une, pour la partie analogique, etc.
En général on se contente de celles de l'étage de sortie ce qui ne renseigne en rien sur les possibilités de la partie numérique. Sans oublier que la partie numérique n'a pas forcément les caractéristiques des éléments qui la compose dès lors que le circuit est assemblé.

Dire que la borne AE serait capable de reproduire du 24/96 n'est pas faux mais il faut préciser que le firmware bride ses possibilités et les ramène à la définition du CD.

Là Dan t'es mignon, mais heureusement qu'on t'a pas attendu pour fournir cette information alors que tu affirmais le contraire et en faisait justement un argument de vente sur ton site... :grr:
Si un adaptateur USB/SPDIF te donne une sortie numérique 24/96, le bruit numérique intrinsèque de la carte mère de l'ordinateur va influé sur la résolution réelle de ton adaptateur USB/SPDIF parce que sa masse et celle de l'ordinateur seront en commun et que le bruit se propage par les modes communs.

Dan

Et voilà, on est reparti dans la confusion voir la désinformation pure et simple... C'est vraiment triste pour quelqu'un qui se dit professionnel de la chose... :hein: :wtf:

Une bonne fois pour toute : Il n'y a AUCUN rapport en numérique entre le rapport signal/bruit du media qui transporte l'information (exemple l'adaptateur USB/SPDIF, le CD, la liaison WiFi, le câble USB, etc.) et le rapport signal/bruit du signal transporté .

Exemple: on peut transmettre un morceau enregistré en 24/192 avec une dynamique de 144 dB sur une ligne téléphonique dont le rapport s/b n'excède pas les 40 dB sans rien perdre en terme d'information.
nonocnonoc
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1371
Inscription: 30 Nov 2003 13:20
Localisation: Poitiers
  • offline

Message » 26 Mar 2012 18:28

Et accessoirement le bruit ne peux pas non plus se propager par la masse... ça c' est encore une légende d' audiophiles...
Mamiya
 
Messages: 310
Inscription: 02 Déc 2004 21:19
Localisation: Tours
  • offline

Message » 26 Mar 2012 18:31

Dan Bellity a écrit:
lulumusique a écrit:La du coup, je veux bien qu'on rentre dans les details.
il est de coutume dans le cas d'un contrôle de volume analogique de donner en Crosstalk la valeur de la commande de ce contrôle qui elle est numérique

Soit, je comprend que l'on prenne en compte la commande de gain, mais alors concretement a quoi correspond la valeur de -130dBFS? A quoi correspond le "full scale".
Plus imple: quel protocol de mesure utilisez-vous? (ou sont injectes les signaux, ou sont-ils lus en sortie, comment sont regles les gains et au final a quel rapport correspond la valeur de crosstalk?) car je ne comprends pas comment on peut mesurer un crosstalk de -130dB sur un appareil qui n'a que 120dB de rapport signal/bruit.



je vous renvoie au lien. preniez le temps de rentrer dans le corps des data tout y est écrit.
http://www.datasheetcatalog.org/datasheet2/6/0eisgpulo7ej5fkddh0ogqwdf53y.pdf



Je me suis sans doute mal exprime: A quoi correspond la mesure de crosstalk en dBFS? Pour moi le crosstalk est le rapport entre le signal sortant sur un sortie alors qu'il n'a rien a y faire (la victime) et celui sortant sur la sortie normale (l'agresseur). Le premier etant provoque par le second. C'est un rapport et se mesure donc en dB. J'ai lu et relu la datasheet, mais tout ce que j'y trouve (concernant la mesure du crosstalk) c'est la valeur des alims et la frequence du signal.
c'est pourquoi je demandais comment vous l'avez mersure (=>pour essayer de comprendre).
Dernière édition par lulumusique le 26 Mar 2012 21:02, édité 1 fois.
lulumusique
 
Messages: 818
Inscription: 12 Mar 2012 13:16
  • offline

Message » 26 Mar 2012 19:23

Edité pour trollage

Mode modération on

Tu apportes ce que tu sais à cette discussion et tu participes ou tu lis sans rien dire : car là, tu trolles.

Haskil

Mode modération off
mercure
 
Messages: 305
Inscription: 09 Avr 2008 9:20
  • online

Message » 26 Mar 2012 22:43

Bonjour,

carractéristiques du préampli :
gain - 95,5 + 31,5 dB
disto : 0,0004 % à 1KHz
crosstalk : - 130 dBS

ces chiffres n'ont pas été mesurés mais recopiés sur le datasheet du Burr Brown
ce qui veut dire que le reste de l'appareil n'a aucune distorsion, aucune diaphonie, etc...
magnifique !

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3630
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • online

Message » 26 Mar 2012 23:54

nonocnonoc a écrit:Une bonne fois pour toute : Il n'y a AUCUN rapport en numérique entre le rapport signal/bruit du media qui transporte l'information (exemple l'adaptateur USB/SPDIF, le CD, la liaison WiFi, le câble USB, etc.) et le rapport signal/bruit du signal transporté .

Exemple: on peut transmettre un morceau enregistré en 24/192 avec une dynamique de 144 dB sur une ligne téléphonique dont le rapport s/b n'excède pas les 40 dB sans rien perdre en terme d'information.


et que dire d'une ligne secteur en 220 volts - 50hz ou en CPL on arrive meme a le faire sur 8 canaux en plein débit avec le luxe de rajouter de l'image HD a plus de 25mb/s :wink:
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline

Message » 27 Mar 2012 12:39

nonocnonoc a écrit:Et voilà, on est reparti dans la confusion voir la désinformation pure et simple... C'est vraiment triste pour quelqu'un qui se dit professionnel de la chose... :hein: :wtf:

Une bonne fois pour toute : Il n'y a AUCUN rapport en numérique entre le rapport signal/bruit du media qui transporte l'information (exemple l'adaptateur USB/SPDIF, le CD, la liaison WiFi, le câble USB, etc.) et le rapport signal/bruit du signal transporté .

Exemple: on peut transmettre un morceau enregistré en 24/192 avec une dynamique de 144 dB sur une ligne téléphonique dont le rapport s/b n'excède pas les 40 dB sans rien perdre en terme d'information.


Fais une expérience simple, prends un cable USB les points 1 (+5V) et 4 masse, (sortie d'ordinateur). Vérifie que le câble est aux normes, si c'est le cas le blindage et la masse sont en contact et au potentiel de de masse de l'ordinateur.
Dis toi que le chips d'entrée de ton convertisseur USB est alimenté par ce 5 volts. (s'il ne l'est pas, ce qui est possible), la masse elle sera commune)
Prends ce 5 volts et analyse la trace de ce 5 volts sorti tout droit de ton ordinateur. N'oublie pas que ce point 4 (la masse) va être en contact direct avec la masse de ton convertisseur.
Prends une alim de labo (linéaire si tu en as encore une) et analyse la trace du 5 volts qui sort de cette alim. D'un coté tu as une trace pourrie (5V ordinateur) et de l'autre, une droite horizontale parfaite (alim de labo). Voyant l'allure de la trace du 5 volts venant de l'ordinateur et sachant que sa masse va être mise en commun avec la masse de mon convertisseur... :o
C'est donc aussi le rapport Signal sur bruit de mon convertisseur qui se dégrade et ma définition (au sens de résolution pure).
Analyse la trace du 5 volts ordinateur avec précision et pense qu'avec 16 bits seulement on peux déjà décrire des écarts de 150 microvolts référence prise à la masse.
Chacun peut faire cette manip chez lui, il suffit d'un simple oscillo et d'une alim de labo.

Dan
Dernière édition par Dan Bellity le 27 Mar 2012 13:20, édité 3 fois.
Dan Bellity
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 331
Inscription: 26 Juin 2006 11:06
Localisation: Grasse

Message » 27 Mar 2012 12:48

MickeyCam a écrit:Bonjour,

carractéristiques du préampli :
gain - 95,5 + 31,5 dB
disto : 0,0004 % à 1KHz
crosstalk : - 130 dBS

ces chiffres n'ont pas été mesurés mais recopiés sur le datasheet du Burr Brown
ce qui veut dire que le reste de l'appareil n'a aucune distorsion, aucune diaphonie, etc...
magnifique !

Michel...


Non, pas de diaphonie ajoutée et comme nous utilisons des chips de "grade A" la distorsion fait plus que doubler mais reste très basse.
Le câblage est en l'air et réalisé pour ne pas apporter de diaphonie. Tout a été fait pour préserver le rapport signal sur bruit le plus bas possible.
Toutes les résistances sont à faible bruit.

Dan
Dan Bellity
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 331
Inscription: 26 Juin 2006 11:06
Localisation: Grasse

Message » 27 Mar 2012 12:55

Mamiya a écrit:Et accessoirement le bruit ne peux pas non plus se propager par la masse... ça c' est encore une légende d' audiophiles...


si tu avais tatouillé de la haute fréquence tu penserais autrement. (et les alim d'ordinateurs sont à hautes fréquences)
Dan Bellity
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 331
Inscription: 26 Juin 2006 11:06
Localisation: Grasse

Message » 27 Mar 2012 13:21

Je me suis sans doute mal exprime: A quoi correspond la mesure de crosstalk en dBFS? Pour moi le crosstalk est le rapport entre le signal sortant sur une sortie alors qu'il n'a rien a y faire (la victime) et celui sortant sur la sortie normale (l'agresseur). Le premier etant provoque par le second. C'est un rapport et se mesure donc en dB. J'ai lu et relu la datasheet, mais tout ce que j'y trouve (concernant la mesure du crosstalk) c'est la valeur des alims et la frequence du signal.
c'est pourquoi je demandais comment vous l'avez mersure (=>pour essayer de comprendre).

?
lulumusique
 
Messages: 818
Inscription: 12 Mar 2012 13:16
  • offline

Message » 27 Mar 2012 14:14

Dan Bellity a écrit:Fais une expérience simple, prends un cable USB les points 1 (+5V) et 4 masse, (sortie d'ordinateur). Vérifie que le câble est aux normes, si c'est le cas le blindage et la masse sont en contact et au potentiel de de masse de l'ordinateur.
Dis toi que le chips d'entrée de ton convertisseur USB est alimenté par ce 5 volts. (s'il ne l'est pas, ce qui est possible), la masse elle sera commune)
Prends ce 5 volts et analyse la trace de ce 5 volts sorti tout droit de ton ordinateur. N'oublie pas que ce point 4 (la masse) va être en contact direct avec la masse de ton convertisseur.
Prends une alim de labo (linéaire si tu en as encore une) et analyse la trace du 5 volts qui sort de cette alim. D'un coté tu as une trace pourrie (5V ordinateur) et de l'autre, une droite horizontale parfaite (alim de labo). Voyant l'allure de la trace du 5 volts venant de l'ordinateur et sachant que sa masse va être mise en commun avec la masse de mon convertisseur... :o
C'est donc aussi le rapport Signal sur bruit de mon convertisseur qui se dégrade et ma définition (au sens de résolution pure).

Non. Pas de dégradation de l'information transportée à cause des propriétés électrique de la connexion USB. 5V d'alim de course ou 5V pourri d'ordinateur n'y changent rien.
Si c'était le cas nous aurions de gros, très gros problèmes, avec l'outil informatique.
Quant à la conversion NA en aval de cette connexion, il va nous falloir une démonstration un peu plus solide que la tienne pour nous montrer qu'elle est affectée par la 'mauvaise' qualité du 5V de l'ordi.
Si tu as la preuve de ce que tu avances, vas-y, te gènes pas, tu vas intéresser un paquet de gens...


Analyse la trace du 5 volts ordinateur avec précision et pense qu'avec 16 bits seulement on peux déjà décrire des écarts de 150 microvolts référence prise à la masse.
Chacun peut faire cette manip chez lui, il suffit d'un simple oscillo et d'une alim de labo.

Dan


Tu confonds tout. C'est affligeant. Je me demande si tu le fais exprès ou non ? :hein:

Donc je le redis parce que tu continues à laisser croire le contraire : Il n'y a AUCUN rapport en numérique entre le rapport signal/bruit du media qui transporte l'information (exemple l'adaptateur USB/SPDIF, le CD, la liaison WiFi, le câble USB, etc.) et le rapport signal/bruit du signal transporté (exemple : un flux PCM 16/44).
nonocnonoc
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1371
Inscription: 30 Nov 2003 13:20
Localisation: Poitiers
  • offline

Message » 27 Mar 2012 14:16

Dan Bellity a écrit:
nonocnonoc a écrit:Et voilà, on est reparti dans la confusion voir la désinformation pure et simple... C'est vraiment triste pour quelqu'un qui se dit professionnel de la chose... :hein: :wtf:

Une bonne fois pour toute : Il n'y a AUCUN rapport en numérique entre le rapport signal/bruit du media qui transporte l'information (exemple l'adaptateur USB/SPDIF, le CD, la liaison WiFi, le câble USB, etc.) et le rapport signal/bruit du signal transporté .

Exemple: on peut transmettre un morceau enregistré en 24/192 avec une dynamique de 144 dB sur une ligne téléphonique dont le rapport s/b n'excède pas les 40 dB sans rien perdre en terme d'information.


Fais une expérience simple, prends un cable USB les points 1 (+5V) et 4 masse, (sortie d'ordinateur). Vérifie que le câble est aux normes, si c'est le cas le blindage et la masse sont en contact et au potentiel de de masse de l'ordinateur.
Dis toi que le chips d'entrée de ton convertisseur USB est alimenté par ce 5 volts. (s'il ne l'est pas, ce qui est possible), la masse elle sera commune)
Prends ce 5 volts et analyse la trace de ce 5 volts sorti tout droit de ton ordinateur. N'oublie pas que ce point 4 (la masse) va être en contact direct avec la masse de ton convertisseur.
Prends une alim de labo (linéaire si tu en as encore une) et analyse la trace du 5 volts qui sort de cette alim. D'un coté tu as une trace pourrie (5V ordinateur) et de l'autre, une droite horizontale parfaite (alim de labo). Voyant l'allure de la trace du 5 volts venant de l'ordinateur et sachant que sa masse va être mise en commun avec la masse de mon convertisseur... :o
C'est donc aussi le rapport Signal sur bruit de mon convertisseur qui se dégrade et ma définition (au sens de résolution pure).
Analyse la trace du 5 volts ordinateur avec précision et pense qu'avec 16 bits seulement on peux déjà décrire des écarts de 150 microvolts référence prise à la masse.
Chacun peut faire cette manip chez lui, il suffit d'un simple oscillo et d'une alim de labo.

Dan


La c'est un exemple bourrin qui montre seulement qui si on design comme un bourrin et qu'on utilise l'alim sans rien y faire on va avoir une alim bruitee... Et puis, comme vous le rappelez, rien n'oblige a utiliser l'alim de l'usb. On peut meme decoupler la masse si on veut. (Il existe meme des modules d'isolation pour USB directement sur puce).
j'ai travaille sur une sonde faisant des mesures de precision (partie analogique et partie numerique), et on l'alimentait bien en usb. Avec quelques precautions ca se fait sans trop de difficultees.
Mais de toute facon, la remarque originale etait "en numerique". La on est en analogique apres conversion.
lulumusique
 
Messages: 818
Inscription: 12 Mar 2012 13:16
  • offline

Message » 27 Mar 2012 14:22

nonocnonoc a écrit:
Dan Bellity a écrit:Fais une expérience simple, prends un cable USB les points 1 (+5V) et 4 masse, (sortie d'ordinateur). Vérifie que le câble est aux normes, si c'est le cas le blindage et la masse sont en contact et au potentiel de de masse de l'ordinateur.
Dis toi que le chips d'entrée de ton convertisseur USB est alimenté par ce 5 volts. (s'il ne l'est pas, ce qui est possible), la masse elle sera commune)
Prends ce 5 volts et analyse la trace de ce 5 volts sorti tout droit de ton ordinateur. N'oublie pas que ce point 4 (la masse) va être en contact direct avec la masse de ton convertisseur.
Prends une alim de labo (linéaire si tu en as encore une) et analyse la trace du 5 volts qui sort de cette alim. D'un coté tu as une trace pourrie (5V ordinateur) et de l'autre, une droite horizontale parfaite (alim de labo). Voyant l'allure de la trace du 5 volts venant de l'ordinateur et sachant que sa masse va être mise en commun avec la masse de mon convertisseur... :o
C'est donc aussi le rapport Signal sur bruit de mon convertisseur qui se dégrade et ma définition (au sens de résolution pure).

Non. Pas de dégradation de l'information transportée à cause des propriétés électrique de la connexion USB. 5V d'alim de course ou 5V pourri d'ordinateur n'y changent rien.
Si c'était le cas nous aurions de gros, très gros problèmes, avec l'outil informatique.
Quant à la conversion NA en aval de cette connexion, il va nous falloir une démonstration un peu plus solide que la tienne pour nous montrer qu'elle est affectée par la 'mauvaise' qualité du 5V de l'ordi.
Si tu as la preuve de ce que tu avances, vas-y, te gènes pas, tu vas intéresser un paquet de gens...


Analyse la trace du 5 volts ordinateur avec précision et pense qu'avec 16 bits seulement on peux déjà décrire des écarts de 150 microvolts référence prise à la masse.
Chacun peut faire cette manip chez lui, il suffit d'un simple oscillo et d'une alim de labo.

Dan


Tu confonds tout. C'est affligeant. Je me demande si tu le fais exprès ou non ? :hein:

Donc je le redis parce que tu continues à laisser croire le contraire : Il n'y a AUCUN rapport en numérique entre le rapport signal/bruit du media qui transporte l'information (exemple l'adaptateur USB/SPDIF, le CD, la liaison WiFi, le câble USB, etc.) et le rapport signal/bruit du signal transporté (exemple : un flux PCM 16/44).


Il y aura toujours un intérêt à ce genre de polémiques du fait qu'elle permet l'intervention d'intervenants ayant les connaissances pour démonter nombres d'affabulations.
Merci pour tes interventions. :thks:

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 27 Mar 2012 15:20

Dan,

Jettes donc un oeil sur stereophile.com, les niveaux de bruit son mesurés en USB depuis quelques temps sur les derniers dac testés, les - 130 db voir - 140db sont deja atteints depuis longtemps et surtout les mesures ne different quasi pas avec celles en SPDIF ou AES
c'est donc désinformation de dire que le bruit de l'ordinateur est transmit systematiquement, car cela depend donc de comment l'interface USB est réalisée et donc du soin apporté par le constructeur a celle-ci :wink:

on peut meme acheter des interfaces usb sans dac bien réalisées, comme celle-ci par exemple qui reprend meme ton argument en sa faveur :

http://www.berkeleyaudiodesign.com/products4.html

Great care was taken in the design of the Alpha USB to isolate the noisy computer/USB environment from the digital audio output. The USB receiver and processing are powered by the computer, while the output master clocks and line drivers are powered by a separate isolated linear power supply.

two key factors combine to achieve the excellent audio performance of the Alpha USB - the unprecedented degree of electrical isolation between the USB input connection and the audio output and the very low noise/low jitter performance of the individually tested audio output master clocks.
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5195
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message