Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Résonateur à membrane (apd 40Hz)

Message » 21 Juil 2009 22:13

Bachibousouk a écrit:... .Tu as tout à fait raison Scaniris, les intervenants prennent rarement le temps de donner des exemples chiffrer qui permettent de comprendre et d’exposé de façon concrète. Dans de nombreuses applications, de simples calculs suffisent pour atteindre le nirvana... . :wink:
Bachi


je vais vous donner mon avis et qui par conséquent n'engage que moi.

si certains intervenants "avertis" dans le domaine ou professionnel pourquoi pas, ne prennent que rarement le temps d'exposer les faits ou de donner des exemples, c'est tout simplement parce que c'est un petit peu plus compliqué que ce que vous laissez sous entendre.
et pour être le plus proche de la réalité possible, il faudrait plusieurs pages d'explications et d'hypothèses, inintéressantes pour certains et incompréhensibles pour d'autres. au final on "barbe tout le monde" et l'on se retrouve a converser a deux sur plusieurs pages. ce qui n'est pas le but du forum.

petit exemple, résumé, concernant la partie immergé de l'iceberg de la formule de sabine dont vous parlez:

il bon de noter que cette formule a été établie a partir de l'hypothèse d'une répartition parfaitement homogène du champ réverbéré dans la salle.

( [champ réverbéré = somme du champ des premières réflexions et du champ diffus]
[champ diffus = superposition d'un grand nombre d'ondes planes arrivant uniformément de toutes les directions et créant une densité d'énergie homogène dans toute la salle]
[champ direct = onde sphérique divergente dans les conditions de champ lointain (kr>3), c'est a dire: champ d'ondes planes.]
conditions de validités de ces définitions: fréquences pas trop basse, salle pas trop petite, absorption pas trop importante, point d'écoute pas trop près de la source. )


cette hypothèse (une répartition parfaitement homogène du champ réverbéré dans la salle) n'est jamais observée, en pratique, mais la formule de sabine sera d'autant plus vérifiée que la salle sera peu absorbante et que le nombre de réflexions considérés sera plus grand.
en outre l'assimilation du champ réverbéré a un grand nombres d'ondes planes arrivant de toutes les directions, n'est acceptable que si les dimensions du local sont assez grandes pour que les conditions de champ lointain soient observés dès la première réflexion.

de plus dans le cas ou l'on souhaiterait utiliser cette formule pour la détermination du coefficient d'absorption des parois d'un local, elle présente, de façon théorique des limites importantes !!
l'expression &= 0,16V/S(Tr60) montre que la valeur de & dépend étroitement des incertitudes de mesures sur le Tr60. elle ne tient pas compte en particulier des irrégularités de la courbes de décroissance et une même valeur de Tr peut correspondre a des problèmes d'absorption très différents.
cette formule de sabine n'est valable que pour certaines conditions qui en pratique, ne sont jamais respectées ou réunies:
absence d'ondes stationnaires, hygrométrie et température constante, pression de paroi homogène, diffusion homogène et j'en passe et des meilleures ... .. .

la principale limitation due au non respect des hypothèses de diffusion homogène apparait dans le passage a la limite &->1.
quand &->0, nous sommes conformes aux lois de la diffusion homogène, mais quand &->1 au lieu d'obtenir des termes définissant l'absorption totale (conditions de champ libre) on trouve des valeurs finies qui dépendent des dimensions de la salle.

en conséquence elle devient inapplicable dès que l'absorption de la salle croit.

c'est pourquoi Eyring a proposé dans les années 30 une approche différente de la notion de coefficient d'absorption.
il introduit un nouveau coefficient &E qu'il nomme "coefficient d'absorption énergétique moyen sous incidence statique".

je vais volontairement m'arrêter la, dans les explications pour les raisons invoquées en début de mess.

pour résumer et conclure:
dans les documents les plus avisés, on peut lire ceci:

* tant qu'il s'agit de régulariser la réponse en fréquence du Tr, l'utilisation de la formule de sabine reste suffisante et a le mérite d'être beaucoup plus facile a mettre en œuvre.

* une fois cette étape résolue, on peut déterminer la valeur optimale du Tr global ou du Tr500.
une analyse plus fine conduit a considérer trois configurations:
1) &<<1 : rester en Sabine
2) &E>2 et données en &Ei passer en Eyring
3) &E>2 et données en &i implique -> rester en Sabine pour une loi de sommation Millington suite aux méthodes en séries.
passer en Eyring pour une loi de sommation en parallèle.

* dans le cas ou la salle comporte des surfaces très absorbante (ouverture sur l'extérieur, public, etc) il est conseillé de faire une sommation de type Eyring, même si l'absorption de la salle reste modeste.

* enfin on retiendra que, si l'expression d'Eyring donne une meilleure approche du coefficient d'absorption global de la salle, l'absorption totale reste cependant définie sur la base de la formule de sabine et conserve la forme:
T=0,16V/A avec A= S& + 4mV
l'absorption totale de la salle est la somme de l'absorption de paroi A et de l'absorption atmosphérique, proportionnel au volume de la salle: 4mV. le facteur m est en général, négligeable pour les fréquences <1000Hz et que, pour les valeurs usuelles, l'absorption décroit quand l'humidité croit.

voila les quatre principales recommandations, il y en a d'autres mais d'une approche difficile.

tous ceci n'est valable que dans un local a parois homogènes, or celles introduites dans la théorie de Sabine et de Eyring n'existe pas et la difficulté majeur d'évaluation de la réverbération d'une salle réelle réside dans la formulation correcte de son Tr, compte tenu de la diversité des surfaces et de leurs coefficients d'absorptions (murs, fenêtres, plafonds, rideaux, auditoires, portes .. .. .)

mais c'est une autre partie, les locaux a parois hétérogènes .. .

bss
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Juil 2009 22:13

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Juil 2009 22:57

Scan,

OKi.. j'ai pigé le message.. voici un fichier qui fait le calcul d'event pour la fréquence.
Pour la quantité, le conseil est d'un mini de 50L mais j'ai bonne mémoire c'est pour un minimum de 4 modules.
Donc, un total de 200 L d'air.

Dedans, il y a aussi d'autres calculs.

Bss,

Tu reviens avec une longue explication des réverbérations. C'est gentil. mais comme le souhaite Scaniris.. Y A PO DE CALCUL !! :mdr: :wink: En plus l'intégralité de ton texte touche des réflexions sur des fréquences non modales : merci d'arrêter de parler de çà.. on a déjà fait assez de victimes... Ce topic cause des résonateurs dans le grave only.. On se fout de ce qui se passe au dessus de 200 Hz..

DJ
Fichiers joints
Excel Acoustique.xls
(197 Kio) Téléchargé 55 fois
djdactylo
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8075
Inscription Forum: 10 Fév 2006 19:23
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 21 Juil 2009 23:37

si certains intervenants "avertis" dans le domaine ou professionnel pourquoi pas, ne prennent que rarement le temps d'exposer les faits ou de donner des exemples, c'est tout simplement parce que c'est un petit peu plus compliqué que ce que vous laissez sous entendre.


En effet et à lire votre dernière intervention BSS, je comprends parfaitement ... que se soit compliquée de comprendre pour celui qui n’est pas familiarisé avec les notions d’acoustiques :-?
Mais l’idée n’est pas de dispenser un cours en ligne d’acoustique des salles, ou d’étaler son savoir maladroitement en présentant de manière exhaustive tous les modèles possibles de calcul de temps de réverbération (ne le prenez pas pour vous en particulier :roll: ), mais plus simplement de donner quelques pistes de réflexion ou des repères simples pour que l’amateur motivé puisse calculer au mieux les quantités des matériaux à disposer chez lui dans un environnement domestique. Pour cela, nul besoin d’aller chercher Eyring ou Millington. D’ailleurs, si vous êtes en possession d’information concernant les coefficients d’absorptions énergétiques des matériaux courants, je suis bien évidemment preneur.

Néanmoins que les professionnels du son n’aient aucune envie de dispenser leur savoir sur HCFR je le conçois aisément. Qui aurait envie de faire des heures supplémentaires non rémunérées . Que certains intervenants n’aient pas la pédagogie pour adapter leur niveau de langage à leur interlocuteur, je le comprends aussi, la transmission du savoir est un métier.

Mais pour ma part, je conçois les forums comme des lieux d’échéances, mais pas uniquement car c’est aussi des lieux d’entre aides. L’application de la formule de Sabine, aussi basique soit-elle (c’est d’ailleurs se qui fait son intérêt) doit être un préambule à tout traitement. Et comme, le dit fort justement Scaniris, il est bon parfois d’enfoncer des portes ouvertes.

Maintenant pour répondre à Scan, la formule de Sabine est établie sur des bases de physiques statistiques alors que la prévision des fréquences propres fait appelle à la physique ondulatoires. Cependant, la notion d’absorption (ou de coefficient d’absorption) intervient de la même façon dans les deux domaines. Dans le second, on utilise aussi l’absorption des parois pour réduire l’amplitude des ondes, qui en interférant, pourraient produire un réseau d’ ondes stationnaires. C’est sans doute la vu de l’absorption A dans la formule de sabine qui prête à confusion.
:) :o 8)
Bouzouk
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 22 Juil 2009 6:58

djdactylo a écrit:
Bss,

Tu reviens avec une longue explication des réverbérations. C'est gentil. mais comme le souhaite Scaniris.. Y A PO DE CALCUL !! :mdr: :wink:


:roll: je ne suis pas sur que vous ayez tout compris.

djdactylo a écrit: En plus l'intégralité de ton texte touche des réflexions sur des fréquences non modales : merci d'arrêter de parler de çà.. on a déjà fait assez de victimes... Ce topic cause des résonateurs dans le grave only.. On se fout de ce qui se passe au dessus de 200 Hz..
DJ


je confirme ma première supposition.
bachi donne un premier élément de réponse dans le mess qui suit:

Bachibousouk a écrit:Maintenant pour répondre à Scan, la formule de Sabine est établie sur des bases de physiques statistiques alors que la prévision des fréquences propres fait appelle à la physique ondulatoires. Cependant, la notion d’absorption (ou de coefficient d’absorption) intervient de la même façon dans les deux domaines. Dans le second, on utilise aussi l’absorption des parois pour réduire l’amplitude des ondes, qui en interférant, pourraient produire un réseau d’ ondes stationnaires. C’est sans doute la vu de l’absorption A dans la formule de sabine qui prête à confusion.
Bachibousouk
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 22 Juil 2009 7:40

Bachibousouk a écrit:En effet et à lire votre dernière intervention BSS, je comprends parfaitement ... que se soit compliquée de comprendre pour celui qui n’est pas familiarisé avec les notions d’acoustiques :-? Mais l’idée n’est pas de dispenser un cours en ligne d’acoustique des salles, ou d’étaler son savoir maladroitement en présentant de manière exhaustive tous les modèles possibles de calcul de temps de réverbération (ne le prenez pas pour vous en particulier :roll: )


s'il était possible de le faire sans être très précis que ce soit au niveau des hypothèses ou des calculs, il n'y aurait pas d'acousticien et tout le monde habiterait dans auditorium. on éviterait également les résonateur a accordés a 60Hz avec 1m2 de surface totale et les morceaux de mousse ou de laine roche suspendu au plafond ou accroché mur pour absorbé du 50Hz suit a l'interprétation d'une mesure erronée ... . .

voici en résumé ma réponse a un " commerçant pro" du HC qui conseillait cette dernière approche:
<< je parlais d'efficacité dans le sens ou avant d'essayer de corriger quoi que se soit, il faudrait d'abord identifier les fréquences qui posent problèmes; et 90% du temps, elles se trouvent entre la fréquence la plus basse pouvant être retransmise par le système et la fréquence de coupure de la salle, soit entre 15/20Hz et environ 250/300Hz. Or 25 ou même 50mm de laine de roche par exemple ne sont pas a même d'absorber quoi que se soit a ces fréquences. Dans certain abaque, précédés de nombreuses hypothèses, l'on estime un coef alpha sab. de 0,25 a 200Hz pour une laine de verre d'épaisseur de 50mm et de masse volumique 100 Kg/M3.( le meilleur coef alpha sab. étant de 0,9 entre 1000HZ et 3000Hz) calcul qui c'est affranchi de la résistance a l'écoulement (REC), du diamètre des fibres ... .
de plus, la plus part des calculs ne tiennent plus lorsque l'on modifie la mise en œuvre de cette surface de laine de roche: plaques disposées de façon apparente ou non, placées derrière un panneau monté en diaphragme, ou encore quelques flocages poreux projetés en différentes épaisseurs sur une paroi non déformable etc ... ..
en pratique, l'efficacité de la laine de roche ne peut être évaluée qu'a partir de la connaissance de la puissance effectivement dissipée dans sa structure, celle ci étant proportionnelle au carré de la vitesse particulaire de l'onde qui la traverse.
les différents termes de la formule ne peuvent être affichés a l'écran. je ne peux donc vous la donner, et de toute façon vu ça complexité, il ne devrait pas y avoir bcp d'adeptes.
tout ça pour dire que positionner un panneau de laine de roche de 25 mm d'épaisseur par exemple, "au pif", alors que l'on connait ni la surface adéquate, ni la plage de fréquences sur laquelle il agit ou doit agir, ni sa mise en œuvre, et sans parler des lois de combinaisons ... .. . c'est un peu comme mettre un panneaux de Schroeder (encore faut il que la séquence mathématique soit correct, ce qui est rarement le cas chez les "forumeurs") de 3cm d'épais derrière la zone d'écoute, ça ne sert pas a grand chose, pour ne frustrer personne.
j'ai volontairement omis toutes les modifications objectives ou subjectives (et bonnes ou mauvaises) de nombreux critères suite l'ajout de tels panneaux, niveaux global, TR, EDT, intelligibilité etc ... .. .



Bachibousouk a écrit:mais plus simplement de donner quelques pistes de réflexion ou des repères simples pour que l’amateur motivé puisse calculer au mieux les quantités des matériaux à disposer chez lui dans un environnement domestique.


et vous pensez sincèrement que lorsqu'il aura appliqué ces "quelques pistes de réflexion ou des repères simples" il va confirmer a la mesure les bien faits de ces modifications ??? ou sera t il déçu du résultat et de l'investissement financier engagé ??
je pense plutôt qu'il serait plus intéressant de présenter les solutions dans leur intégralités, même si ce n'est pas très digeste pour l'amateur, afin qu'une fois assimilées, il sache ou il mette les pieds car comme vient de l'apprendre a ces dépend l'ami cyril, le chemin et long et sinueux.

Bachibousouk a écrit:... . Que certains intervenants n’aient pas la pédagogie pour adapter leur niveau de langage à leur interlocuteur, je le comprends aussi, la transmission du savoir est un métier... .


la transmission du savoir est effectivement un métier. maintenant certaines bases en mathématiques et physiques sont nécessaires (mais pas suffisante) pour avancer dans le domaine de l'acoustique. Et nous somme ici confronter a des personnes de tous les niveaux.
et lorsuqe vous sortez "3" formules, ou quelques explications un peu plus poussées, vous étalez votre science .. .



Bachibousouk a écrit:Mais pour ma part, je conçois les forums comme des lieux d’échéances, mais pas uniquement car c’est aussi des lieux d’entre aides. L’application de la formule de Sabine, aussi basique soit-elle (c’est d’ailleurs se qui fait son intérêt) doit être un préambule à tout traitement.


pourquoi pas, lorsqu'on en connait les limites d'applicabilités, de validités .. .

:wink:
bss
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 22 Juil 2009 7:50

NON...

Vous parlez d'absorption en retirant çà de son contexte. Cette absorption joue dans une formule qui est relative à de la réverbération. L'absorption va donc permettre de réduire cette réverbération. Hors, dans le grave, la réverbération n'a quasis plus de sens. C'est pour çà qu'un résonateur aura un impact nettement meilleur sur la courbe de réponse en fréquence (et pas spécialement sur celle de RT60).

J'ai acquis cette conviction lors d'un test matelas chez moi. Ma valeur de RT60 à 125 Hz avait fortement chuté, cependant, ma courbe de réponse en fréquence était exactement la même. Si l'absorption des réverbérations avait un impact sur les ondes stationnaires, on aurait dû voir une différence sur la réponse en fréquence et ce n'est pas le cas.

D'autre part, absorber n'est pas égal à faire résonner. Ce sont des notions différentes en physique. L'absorbant va recevoir une onde et emprisonner son énergie. Le résonateur ne va rien stopper. Il va juste se mettre à vibrer en opposition de phase pour créer une onde stationnaire inverse. Le principe est fort différent.

Le seul moyen de se passer d'un résonateur est d'utiliser un résonateur actif.. çàd. un DD comme l'a fait Igor Kirkwood dans son studio. Son studio n'est pas grand et pourtant, il n'y a aucun traitement passif pour les réonances modales dans le grave.

DJ
djdactylo
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8075
Inscription Forum: 10 Fév 2006 19:23
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 22 Juil 2009 7:58

Bss,

+1 sur la pédagogie.. on ne peut attaquer ce genre de considération sans un bagage en physique minimum comme :

- les notions sur les ondes tatioanires
- comprendre des graphiques LOG (et bcp se plantent.. mm des ingés.. :roll: )
- ...

Cà demande un travail d'abstraction mathématique.. et çà, on l'a ou pas... une formaule, c'est joli mais c'est toujours émis en fonction de certains postulat. Il est bon de toujours les avoir en tête.

Sinon, j'adore ta citation du commerçant HC.. J'ai eu le même sentiment quand je vois des salles HC avec de l'absorbant sur tous les murs et du rockfon au plafond.. Et la remarque sur l'efficacité dans le grave est lourde de signification.

DJ

PS : j'égorge celui qui dit que je fais du snobisme d'ingénieur... 8) :wink:
djdactylo
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8075
Inscription Forum: 10 Fév 2006 19:23
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 22 Juil 2009 9:45

et vous pensez sincèrement que lorsqu'il aura appliqué ces "quelques pistes de réflexion ou des repères simples" il va confirmer a la mesure les bien faits de ces modifications ??? ou sera t il déçu du résultat et de l'investissement financier engagé ??


BSS,
Je doute que vous ayez lu attentivement mon petit exemple utilisant la formule de Sabine car vous me donnez l’impression de ne pas en avoir compris, ni le sens, ni la portée. D’autre part, cet exemple d’application a été poster en réponse à un internaute qui me demandait mon avis sur le Sempatap 5 mm dans le sujet revêtement mural . Les conditions de validation d’application de la formule de Sabine sont généralement respectées avec les revêtements minces et pour des TR optimaux usuels des espaces domestiques.
Par ailleurs, Sabine et son modèle, sont encore très largement utilisés dans de nombreuses applications de l’acoustique, y compris lorsqu’il s’agit d’égaliser les TR par bandes d’octaves. À moins qu’avec l’avènement de l’informatique les choses n’aient réellement changé (j’suis féru d’information en ce qui concerne les choses de l’acoustique) ?

Lorsque vous aurez reconnu votre méprise, on pourrait poursuivre le débat qui n’est pas sans me rappeler celui de la messe en latin :wink:
:) :o 8)
Bouzouk
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 22 Juil 2009 10:19

Et bien ce que je constate c'est qu'autant l'approche qui a consisté à réduire les problématiques liées aux premières réflexions a été plutôt simple et rapidement efficace, autant celle qui consiste à traiter le grave avec des dispositifs passifs est bien trop complexe pour l'amateur que je suis à vous lire. Je suis moyennement motivé pour investir autant de temps et d'argent là dedans et je préfère m'accommoder de l'état actuel de la pièce qui a tout de même bien changé depuis que je m'y suis intéressé, et entamer la partie électronique.

Faut-il être ingénieur acousticien pour se démerder tout seul.... il faut certainement s'armer d'une patience infinie et avoir du temps, des moyens, et des possibilités d'essais importants. Délier les cordons de la bourse pour déléguer ça à un tiers professionnel semble être finalement la solution la plus confortable.

Je comprend au travers de vos interventions qu'il n'est donc pas possible de donner ne serait-ce que des pistes élémentaires permettant au moins de dégrossir le travail. Je le regrette. Je me demande tout de même si parfois on ne perd pas de vue lorsqu'on est spécialisé dans un domaine, que l'interlocuteur en face ne recherche pas forcément systématiquement la perfection, du moins celle à laquelle on s'astreint en tant que professionnel consciencieux.

L'aventure des résonateurs s'arrête ici pour moi, pas envie d'en construire pour rien, encore du temps, de l'argent et de l'énergie investi sans avoir une garantie de résultat.

A ceux qui pensent ou qui diront que l'on n'a rien sans rien et que si je veux avoir un résultat il faut que je paie, je répondrai que sur les deux dernières années j'ai perdu plus de 13.000€ entre les achats et les reventes d'électroniques, donc vraiment perdu perdu. Du coup je suis un peu refroidi maintenant par les démarches commerciales qui ne sont pas parfaitement claires. C'est X pour tel résultat. Mais quand je dois faire face à c'est X pour ça mais il faudrait aussi ça, et ça, et ça et ça.... je suis totalement refroidi car j'ai le sentiment que je vais de nouveau me retrouver dans une histoire sans fin où je vais être sans arrêt en attente du prochain upgrade, et ça c'est niet.

Mon système me plait. Je constate qu'ici je pinaille. Ce pinaillage a un coût énorme comparativement au gain qu'il rapporte. J'en ai fait les frais de nombreuses fois.

Bref tout ceci me fatigue. Plus on avance sur ce topic, plus je suis perdu. Et je déteste être perdu. Ensuite fini de me faire embarquer dans des histoires qui ne sont pas claires à 100% dès le départ. Fini de m'emballer pour des délires d'ingénieurs. Je ne suis pas un professionnel de l'audio je n'ai donc pas les mêmes exigences malgré tout. Et me retrouver avec des outils hyper complexes, ou des systèmes alambiqués, non, si ça m'a plus intellectuellement à un moment j'avoue que maintenant ça me fait plus peur qu'autre chose. Je suis mal à l'aise avec certaines démarches, je tombe un peu de haut.

Bref je vais me mettre à la recherche d'un prestataire qui saura proposer des choses simples, efficaces, mais pas trop ambitieuses, avec un coût réaliste pour un particulier. Un programme éventuellement en plusieurs étapes mais qui ne semble pas changer à chaque conversation mais au contraire qui drive vraiment le projet sur base de quelques critères que je fixerai. Un prestataire qui n'attise pas mon envie en expliquant que oui ça c'est pas mal mais que ça c'est vachement mieux. Un prestataire qui ne répond pas par des questions, ou des énigmes. Enfin vous voyez quoi. Je veux une approche simple, transparente, raisonnable en terme de coût, hyper cadrée dès le départ, je ne veux pas être dans le flou sur ce qu'il doit et va se passer. Aussi néophyte que je puisse être en matière d'acoustique, je n'en suis pas moins apte à comprendre lorsque le sujet est maitrisé ou pas, ou lorsque les termes d'un projet sont clairs ou pas.

Sur ce, une bonne journée.
Scan
Scaniris
 
Messages: 9186
Inscription Forum: 06 Juin 2007 11:51
  • offline

Message » 22 Juil 2009 10:37

NON...
:oops:

Djdactylo,

Ta dernière intervention à propos des résonateurs apporte du grain à moudre au moulin de BSS :(

Si l’énergie incidente (Ei) est «avalée » par un résonateur et puis entièrement restituée par la suite, alors on a un résonateur «réémetteur » (je ne comprends pas se qui te fait penser que l’onde réémise puisse être en opposition de phase, cette idée correspond plutôt aux modèles de diffusion).
Néanmoins, en pratique on dispose dans le résonateur des matériaux poreux, le plus souvent des laines minérales, pour qu’une fraction de l’énergie incidente «avalée» puisse être dissipée (Ed). On a donc bien un coefficient d’absorption (a) qui par définition est le rapport de l’énergie dissipé (Ed) à l’énergie incidente (Ei), d’ou a=Ed/Ei.
Donc, un résonateur à membrane possède bien un coefficient d’absorption qui multiplier par sa surface donne une aire d’absorption équivalente (A).
Mais peut-être que ceux-ci est trop simplement expliquée :wink:
:) :o 8)
Bouzouk
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 22 Juil 2009 11:03

Bachi,

Mettons, OK pour le A..
Tous les résonateurs que j'ai vu se basent sur un volume. La surface dont tu parles est reliée à quoi alors ?

DJ
djdactylo
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8075
Inscription Forum: 10 Fév 2006 19:23
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 22 Juil 2009 11:10

Bachibousouk a écrit:
BSS,
Je doute que vous ayez lu attentivement mon petit exemple utilisant la formule de Sabine car vous me donnez l’impression de ne pas en avoir compris, ni le sens, ni la portée.


ne vous faite pas de soucis quand a ma compréhension, je vous l'assure ce n'est pas necessaire.

Bachibousouk a écrit: D’autre part, cet exemple d’application a été poster en réponse à un internaute qui me demandait mon avis sur le Sempatap 5 mm dans le sujet revêtement mural . Les conditions de validation d’application de la formule de Sabine sont généralement respectées avec les revêtements minces et pour des TR optimaux usuels des espaces domestiques.


etes vous sur de ce que vous avancez ?
Quelle type de paroi surpporte le revetement dont vous parlez?

Bachibousouk a écrit:Par ailleurs, Sabine et son modèle, sont encore très largement utilisés dans de nombreuses applications de l’acoustique, y compris lorsqu’il s’agit d’égaliser les TR par bandes d’octaves.


il n'a jamais ete dit le contraire. Mais les personnes competantes connaissent le domaine d'application et l'utilise a bon escient et non pas a toutes Les sauces. Et c'est pourtant la toute la difference entre poster une formule sans en donner son domaine de validite, (avec par la meme occasion la possibilite d'induir en erreur certaine personne non curieuse) et la personne qui definie cet interval d'applicabilité. mais je peux comprendre que cela semble un peu barbare a la lecture.

Bachibousouk a écrit: À moins qu’avec l’avènement de l’informatique les choses n’aient réellement changé (j’suis féru d’information en ce qui concerne les choses de l’acoustique) ?


l'informatique en ce qui concerne la modelisation de salle ne fait qu'exploiter pour la plupart Les abacs en memoire. Bases sur lesquelles ont peut s'appuyer car verifiées, mesurées in situ. Volume surface densite hygrometrie temperature nature et specificite des materiaux.

Bachibousouk a écrit:Lorsque vous aurez reconnu votre méprise, on pourrait poursuivre le débat qui n’est pas sans me rappeler celui de la messe en latin :wink:
:) :o 8)
Bouzouk


:roll: Je ne dicerne pas exactement ce que je devrais reconnaitre. ... .
De plus poursuivre Le debat inicié n'a pas lieu d'être puisque Le titre du post est Deja une heresie.
:wink:
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline

Message » 22 Juil 2009 12:03

Quelle type de paroi surpporte le revetement dont vous parlez?


La réponse à votre question est dans le texte ... que vous n’avez apparemment toujours pas lue :D

etes vous sur de ce que vous avancez ?


Si vous aviez fait, ne serait qu’une seule fois dans votre vie le calcul, vous le sauriez. Mais votre comportement est symptomatique de ces techniciens qui en dehors de l’utilisation des simulateurs informatiques sont incapables de faire les moindres calculs de base pour extraire en quelque seconde, un ordre de grandeur. Le calcul est pourtant d’une consternante simplicité pour un érudit tel que vous. J’en déduis donc que vous êtes un jeune loup :wink:

Vous semblez, hélas, manquer vraiment de discernement :oops: Le débat est donc impossible :-?
:) :o 8)
Bouzouk
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1843
Inscription Forum: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon
  • offline

Message » 22 Juil 2009 13:00

Ce topic n'a vraiment plus d'intérêt :evil: :roll: => Je sors...
djdactylo
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8075
Inscription Forum: 10 Fév 2006 19:23
Localisation: Le plat pays
  • offline

Message » 22 Juil 2009 13:43

Bachibousouk a écrit:
Quelle type de paroi surpporte le revetement dont vous parlez?


La réponse à votre question est dans le texte ... que vous n’avez apparemment toujours pas lue :D

on c'est mal compris. Je parlais du type (construction/mise en oeuvre) de paroi et non de la matiere qui le compose. Et entre autre si vous aviez déjà remarquez un affaiblissement/augmentation de l'absorption (a la mesure) due a des parois desolidarisées ?

etes vous sur de ce que vous avancez ?


Si vous aviez fait, ne serait qu’une seule fois dans votre vie le calcul, vous le sauriez. Mais votre comportement est symptomatique de ces techniciens qui en dehors de l’utilisation des simulateurs informatiques sont incapables de faire les moindres calculs de base pour extraire en quelque seconde, un ordre de grandeur.

Extraire un ordre de grandeur ou tout resultat "approximatif" et a la portée de tous. Vous seriez peut être etonné de savoir que je ne fais pas de simu informatique en ce qui concerne les salles domestiques pour la bonne et simple raison qu'a ces volumes, les predictions sont a 90% erronées ou au mieux approximatives pour toutes ces salles de 50/60m3. or ca ne m'interresse pas dans ce cas.


Le calcul est pourtant d’une consternante simplicité pour un érudit tel que vous. J’en déduis donc que vous êtes un jeune loup :wink:

j'en deduis que vous jugez un peu vite, mais debattre avec vous et la meilleur chose qui me soit arrivé sur ce forum depuis longtemps. On peut y lire tellement d'idioties !! :o :wink:

Bouzouk
Dernière édition par bss le 22 Juil 2009 13:49, édité 1 fois.
bss
 
Messages: 1718
Inscription Forum: 13 Fév 2006 20:28
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message