Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: PBN94 et 24 invités

Sur la perception sonore

Message » 30 Juin 2019 18:53

renecito a écrit:Bonjour à tous,
Cette réflexion me fait dire que pour ceux qui ressentent "auditivement un apport", leur subtilité est très supérieure à la mienne ou qu'ils se persuadent "psychologiquement" qu'il y a une différence !
René :zen:

Autosuggestion ?
Même en faisant appel à toute ma subtilité, elle ne me suffit pas pour entendre des différences entre électroniques :zen:
Par contre dès qu'il s'agit de HP's, je peux m'en passer, dans le majorité des cas ça saute aux oreilles
wipeout2097
 
Messages: 351
Inscription Forum: 12 Juin 2019 5:31
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Juin 2019 18:53

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Aoû 2019 17:23

Bonjour,

le "buzz" sur le DAC TotalDac, suite aux mesures du site AudioScienceReview, nous apprends ou nous rappelle que certaines mesures ne disent rien du résultat sonore et qu'inversement les écoutes ne peuvent prévoir des mesures bonnes ou médiocres pour des DACs "correctement" définis.
La conséquence de ces constats est bien la décorrélation entre la performance technique et la satisfaction auditive.
Cette satisfaction auditive est basée d'après les témoignages sur du subjectif et de l'objectif.
Au titre du subjectif, la psycho-acoustique est le seul facteur, entretenue par la culture individuelle et le degré émotionnel favorable au produit (indifféremment du prix).
Au titre de l'objectif, les qualités et les défauts se partagent le résultat, car de bonnes ou de médiocres performances peuvent être perçues indifféremment, pondérées par la subjectivité.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 09 Aoû 2019 8:15

Bonjour,

une des façons pour obtenir plus de satisfaction sonore d'un casque déjà élu consiste, pour certains, à jouer sur leur propre psychologie par le mépris ou le dénigrement des produits concurrents ! :ko: :ane:

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 18 Aoû 2019 7:37

Bonjour,

régulièrement je poste sur ce fil qui est généraliste sur ce qui influence objectivement ou subjectivement le ressenti sonore de l'écoute au casque, car la lecture des divers fils sur les vecteurs de nos passions permet d’appréhender les contradictions des témoignages.

Un des constats que je fais au fil du temps (plusieurs années) c'est de lire que les tenants du choix par l'écoute, qui mettent au dessus de tout leur ressenti pour qu'il devienne une vérité absolue, ne se rendent même pas compte de la variabilité de leurs témoignages.
Régulièrement leurs certitudes basculent d'un point de vue à un autre, sans lecture critique de leurs évolutions et ils préfèrent rester dans un mode de croyance qui n'apprend pas, mais collectionne les expériences sans la quintessence de celles-ci.

Nous avons pourtant à faire à des personnes sensibles, souvent cultivées et formées, mais dont les préjugés sont très forts et leurs remises en question, un crève-cœur.
Il est extrêmement difficile de dialoguer en profondeur avec ces personnalités, car ils renvoient sur les nôtres le miroir de ce qu'ils croient être nos propres préjugés.
Et pourtant, la connaissance alliée à la sensibilité, maintient le doute et la recherche sans nous bloquer dans une certitude définitive et nous avançons par paliers.

Est ce un problème ?
Sur une préférence sonore, certainement pas, chacun est libre, mais sur l'échange qui ne serait pas axé sur celle-ci, mais sur la corrélation technologique avec le ressenti, le manque de technicité qui amène aux hypothèses les plus farfelues, sans le moindre élément de preuve, le devient ! :zen:

Il est tôt et je vais aller prendre un café ! :ko: :ane:
Dernière édition par renecito le 19 Aoû 2019 7:56, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 18 Aoû 2019 9:14

Bonjour,

Bien mérité ! :P

Eau nature pour moi, en écoutant l'émission sur France Musique du frère d'un de nos membres et ami, consacrée aux orchestres japonais. Dont je connais mieux le matériel hifi, notamment, certains excellents casques.

Le rossignol qui passe interprété par Edita Gruberov, dans une autre version : https://www.youtube.com/watch?v=fUotW1zoi1g

Le rossignol et la rose de Saint-Saëns : https://www.youtube.com/watch?v=pv9lBxzH3to



Bon dimanche.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 28164
Inscription Forum: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: 06400
  • offline

Message » 18 Aoû 2019 9:40

renecito a écrit:Bonjour,
régulièrement je poste sur ce fil qui est généraliste sur ce qui influence objectivement ou subjectivement le ressenti sonore de l'écoute au casque, car la lecture des divers fils sur les vecteurs de nos passions permettent d’appréhender les contradictions des témoignages.
Un des constats que je fais au fil du temps (plusieurs années) c'est de lire que les tenants du choix par l'écoute, qui mettent au dessus de tout leur ressenti pour qu'il devienne une vérité absolue, ne se rendent même pas compte de la variabilité de leurs témoignages.
Régulièrement leurs certitudes basculent d'un point de vue à un autre, sans lecture critique de leurs évolutions et ils préfèrent rester dans un mode de croyance qui n'apprend pas, mais collectionne les expériences sans la quintessence de celles-ci.
Nous avons pourtant à faire à des personnes sensibles, souvent cultivées et formées, mais dont les préjugés sont très forts et leurs remises en question, un crève-cœur.
Il est extrêmement difficile de dialoguer en profondeur avec ces personnalités, car ils renvoient sur les nôtres le miroir de ce qu'ils croient être nos propres préjugés...................
Est ce un problème ?
Sur une préférence sonore, certainement pas, chacun est libre, mais sur l'échange qui ne serait pas axé sur celle-ci, mais sur la corrélation technologique avec le ressenti, le manque de technicité qui amène aux hypothèses les plus farfelues, sans le moindre élément de preuve, le devient ! :zen:

Les préjugés ont la vie dur....................................je retourne à mes mesures, avec les miens , de préjugés :zen: et je vais reprendre un café :ane: ce n'est que le début de la journée :zen:
wipeout2097
 
Messages: 351
Inscription Forum: 12 Juin 2019 5:31
  • offline

Message » 18 Aoû 2019 16:12

ajr a écrit:Bonjour,

Bien mérité ! :P

Eau nature pour moi, en écoutant l'émission sur France Musique du frère d'un de nos membres et ami, consacrée aux orchestres japonais. Dont je connais mieux le matériel hifi, notamment, certains excellents casques.

Le rossignol qui passe interprété par Edita Gruberov, dans une autre version : https://www.youtube.com/watch?v=fUotW1zoi1g

Le rossignol et la rose de Saint-Saëns : https://www.youtube.com/watch?v=pv9lBxzH3to



Bon dimanche.


Un vieux camarade et confrère :wink:
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 18 Sep 2019 12:41

J’ai commencé à lire ce topic. Passionnant.
Je vais ajouter ici, mes réactions et réflexions, à mesure que je le parcours :


·Au sujet de « Mat » : Expression que je n’emploi pas personnellement. Pour moi, une restitution mate (ou un casque), serait quelque chose d’un peu « étouffé », sans brillance, plutôt plat. Sans relief dans les timbres, manquant aussi d’harmoniques.
·« Mat » ou « Damon » : Dans un tel topic, il convient de toujours contextualiser un terme, une expression, pour que nous puissions en comprendre le sens induit (ce dernier mot doit parler à un ingé son).
{ne sont donc pas concernés, pour moi : l’ouverture 3D, la profondeur, la courbe de fréquences}
·Perception sonore variable chez une même personne : Tout à fait, c’est mon cas. L’adaptation aussi, cognitive et mécanique du système auditif. Cognitif ne signifiant pas que émotionnel, mais intégrant ceci. L’émotionnel étant influencé aussi par ce qui se passe dans nos intestins (physiologie), j’en suis convaincu … et donc en retour ce qui se passe dans nos intestins peu influencer la qualité de nos écoutes ^^
·Ce que les mesures (ordinaires) ne montrent (peut-être) pas, et qui pourtant stimule (grandement ?) notre système auditif : Les harmoniques (vers l’infini et au delà !!!) ; L’influence des sons au-delà de l’audible (> 20 000 Hz).
·« Courant du réseau EDF » : Oui il y a bien une variation qualitative, mais tous les matériels ne seraient pas sensibles à ces perturbations électriques m’a t-on dit (tous ceux que j’ai eût à ce jour l’étaient cependant : Yamaha, Classé Audio, Dynaudio, iMac). La variation à lieu, telle que moi et mes comparses l’avons constaté à l’écoute, entre la journée et la soirée/nuit (donc, à priori en fonction de l’activité industrielle et ménagère ?).
·Stéréophonie, Casque VS Enceintes acoustiques : Sur mon actuel casque à écouteurs intra-auriculaires (et là aucun doute que le son émis par les transducteurs est dirigé suivant un angle de 0° par rapport à mes oreilles) j’entend la scène en avant de ma tête / de mes oreilles-tempes-joues-boîte crânienne. Soit mon cerveau à corrigé (ou corrige en temps réel) la scène sonore captée par mon appareil auditif (membrane du tympan, etc.), soit mes écouteurs contiennent des filtres mécaniques et/ou sont conçus pour compenser leurs positions particulières en regard des enregistrements et de la stéréophonie théorique. Il m’arrive même de sursauter sur certains enregistrements ou retransmissions en direct en entendant un son très réaliste proche de moi mais semblant s’être formé en dehors, en avant-latéral des écouteurs :D
En ajustant finement la position du bouton de volume (curseur virtuel dans le cas de mon iMac et des logiciels d’écoute concernés), l’image quitte les écouteurs pour se placer dans l’espace tridimensionnel ; le tout étant de ne pas trop « pousser exagérément le son ».
·« Neutralité universelle » : C’est celle des enregistrements et du matériel le plus fidèle dans la restitution mesurée ; celle de la vérification suivant un protocole scientifique par la mesure empirique. Notre perception individuelle du rendu sonore est alors une « neutralité subjective ». Ce que nous recherchons en définitive lorsque nous parlons de neutralité, de casque neutre, de chaine neutre, c’est le réalisme sonore. Ensuite, la transparence, nous ne la trouvons pas toujours avec du matériel neutre sur le papier … {une pensée pour Le Gabs (audiophile youtuber débutant, musicien)}
·L’enregistrement : S’il est impossible de réaliser un enregistrement qui passe à la fois sur casque et enceintes acoustiques (stéréo) … sans passer par des compromis, alors pourquoi ne pas faire comme pour les coffrets de films Blu-ray qui contiennent un disque en 3D-HD et un autre en 4K … Proposer donc un enregistrement simultané : un disque enregistré pour une écoute au casque et l’autre pour une écoute sur enceintes ; si on met à part le coup de production de la galette et c’est d’autant moins à considérer à l’époque de la dématérialisation des médias ; si on fait l’effort de doubler le matériel de prise de son / le coût de location / le temps supplémentaire de mise en place / etc.

BONUS MUSICAL
Schubert: Piano Sonatas D 959 & 960 - Krystian Zimerman (YouTube)
Ingrid Marsoner - Beethoven Sonata 32 Op.111 in C minor, 1st. movement (YouTube)
Sviatoslav Richter - Liszt - Sonata in Si Min. (YouTube)
Moussorgski : "Tableaux d'une exposition" sous la direction de Kristjan Järvi (YouTube)
Dernière édition par VLCineaste le 21 Sep 2019 19:00, édité 6 fois.
VLCineaste
 
Messages: 78
Inscription Forum: 14 Oct 2016 18:22
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 20 Sep 2019 2:39

Pour la variabilité du courant, si ça marche mieux le soir ou la nuit, c'est parce que le niveau de bruit est plus bas, donc pas d'effet de masque qui entraine la perte de micro-informations. Le courant n'a à mon avis rien à voir la dedans, sachant que l'alimentation transforme l'alternatif en continu.

Les ultras sons au delà de 20khz sont très facilement mesurables. Le truc c'est que sur un CD il n'yà rien au delà de 22khz. C'est filtré pour éviter le repliement de spectre.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5515
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • offline

Message » 20 Sep 2019 14:46

cleriensis a écrit:Pour la variabilité du courant, si ça marche mieux le soir ou la nuit, c'est parce que le niveau de bruit est plus bas, donc pas d'effet de masque qui entraine la perte de micro-informations. Le courant n'a à mon avis rien à voir la dedans, sachant que l'alimentation transforme l'alternatif en continu.

Les ultras sons au delà de 20khz sont très facilement mesurables. Le truc c'est que sur un CD il n'yà rien au delà de 22khz. C'est filtré pour éviter le repliement de spectre.


Tout à fait Julien ! J’ai pas pris la peine de vérifier ce qui était en cause du point de vue électrique :/ Mais je te remercie grandement de me le dire. Je vais essayer de m’en souvenir.
Mon ressenti le soir : C’est plus vivant, plus musical, plus clair, plus palpable :)
… Il paraît aussi que du point de vue physiologique nous entendons « mieux » le soir ? Là non plus je n’ai pas encore vérifié cela, mais ça arrivera sûrement que le fasse :ane:
VLCineaste
 
Messages: 78
Inscription Forum: 14 Oct 2016 18:22
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 26 Sep 2019 8:36

Bonjour,

Parce qu'il évoque nos casques, un lien récupéré chez nos voisins et amis hifistes : https://pierreschneider.typepad.com/blo ... froid.html


Bonne journée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 28164
Inscription Forum: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: 06400
  • offline

Message » 12 Nov 2019 8:43

Est ce que la "psycho-acoustique" existe ?
A lire certains, non..... ils seraient insensibles aux tromperies de leur cerveau, leurs émotions musicales n'influenceraient pas leurs discours.
Leurs subjectivités, pourtant bien admises, seraient une forme d'objectivité.
L'impossibilité technique, clairement énoncée, ne serait également qu'une croyance et non un fait établi et l'impossible deviendrait possible.

Leurs discours sont ils générés par leur propre recul ?
On peut en douter, car ceux-ci sont souvent émis "à chaud" sans la moindre précaution oratoire.

Comment peut on exprimer un discours avec des conclusions "techniques" sans les connaissances nécessaires ?
Par une l'intuition ou une hypothèse ?
Plus simplement, par la répétition de discours lus ou entendus, provenant d'experts commerciaux et de leurs clients convaincus.

Les "Experts" étayent ils leurs conclusions par une approche scientifique ?
Non, le discours est uniquement axé sur la perception sonore, avec des hypothèses, non présentées comme telles, mais comme des dogmes certifiés par de précédents discours de même nature.
Les phénomènes de faible importance et techniquement prouvés sont détournés dans des proportions ou des conditions hors limites.
Et surtout, aucune méthode scientifique n'est signifiée, avec la seule explication du secret "technique".

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 16 Nov 2019 16:02

Le discours sur le son des électroniques n'est que de la dialectique, car passé le capteur de son qu'est le microphone, qui transforme des ondes sonores en signal électrique, il n'y a que des transferts plus ou moins fidèles électriques et numériques.
Au bout de la chaîne de reproduction, nous retrouverons du son dans la transformation effectuée par le transducteur dans son environnement acoustique.
L'audiophilie applique des analogies sonores pour parler des capacités de transformation de chaque étage, mais cela mène souvent à des absurdités sur le comportement de l'équipement.
Dire que la puce d'un convertisseur numérique vers analogique présente un son n'offre aucun intérêt et son travail bien compris, consiste bien à une conversion plus ou moins fiable pouvant être entachée de bruits ou de distorsions, comme tout matériel électronique.
On me répondra, qu'apprécier le travail de cet élément par des analogies sonores permet de préciser l'incidence sur le résultat global.
Cela ramène l'élément à un facteur disproportionné dans le résultat, car l'impact de celui-ci n'est pas qualifié en terme d'échelle.
En effet, la marge de dispersion du signal dans l'élément peut être extrêmement faible par rapport à l'ensemble des dispersions du système.
Nous savons tous que le maximum d'infidélité se situe dans le travail du transducteur dans son environnement acoustique.

Pour finir, parler du son d'un logiciel de lecture, d'un décodeur, des câblages, des amplificateurs, etc..., est une approche permettant aux promoteurs de ces éléments de leur donner plus d'importance que leur rôle technique.

La configuration dans mon profil


La technologie audio n'est pas magique et l'on ne peut lui prêter des propriétés interprétatives !
La psycho-acoustique d'un individu est tributaire de ses préjugés !
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 2944
Inscription Forum: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

Message » 16 Nov 2019 16:48

Oui…… et non…… Par ex. OK l'étage de conversion d'un DAC convertit…… Mais son étage de sortie analogique, c'est autre chose: il peut être plus ou moins bien construit et colorer plus ou moins le résultats…
Je suis assez d'accord pour dire que, comme en hifi, c'est le casque (le couple transducteur/coques etc.) qui fait le plus de différences (avec le disque, soit dit en passant), mais c'est autant aller vite en besogne de dire que le reste ne fait rien que de prétendre qu'il fait une différence infinie. En fait, c'est du “petit peu” et “plus ou moins”…

Mais quoi qu'il en soit, il reste une donnée de base pour le casque, qui provoque une imperfection constitutive: les disques (cf. plus haut) ne sont pas mixés pour être écoutés au casque, mais sur des enceintes — donc, à partir de là, quoi qu'on fasse, le trucage est lui-même truqué d'emblée.

Cdlt :wink:

La configuration dans mon profil


Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 35433
Inscription Forum: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Savagnin et Comté
  • offline

Message » 16 Nov 2019 17:24

Merci de faire vivre ce fil, essentiel pour moi et merci pour vos pertinentes interventions.

Ce qu'il convient peut-être de préciser c'est cette histoire d'échelle qu'évoque René.

on est toujours d'accord pour constater que chaque élément d'un système de reproduction sonore distord le signal source, si on considère que celui-ci est l'onde sonore émise par les instruments déjà distordue par l'acoustique. dans ce postulat de départ il est légitime de penser donc que chaque élément a son importance. La question c'est quelle importance ? Le bon sens évidemment partirait du plus gros pour aller au plus petit, l'élement faible c'est le transducteur, son échelle de dégradation du signal source est grande, celle d'un DAC est petite, celle d'un câble est microscopique. Considérant cette échelle de valeur il est sans doute du bon sens de considérer que le gros filtrera les nuances du petit..

Mais là on touche à la partie purement technique, avec toutes les nuances et limitations de son évaluation par des mesures ( incomplètes ) interprétables.

La vraie question de ce fil, c'est bien une histoire de perception. Or la perception c'est un mécanisme complexe qui mêle physiologie, conditionnement, culture, éducation ( je parle de l'éducation de l'oreille ) etc.. autant de biais qui rendent toute conclusion de perception difficilement vérifiable juste d'un point de vue technique. On ne croit que ce qu'on entend.. même si parfois le technique nous démontre l'inverse.

Je pose donc comme constat que finalement, c'est le plaisir qui va guider notre choix. Je pose un autre constat, c'est que malheureusement de ce constat plaisir va découler une hierarchie de gamme de luxe, bien souvent détachée de l'aspect technique pur. Il faut donc à mon sens bien comprendre que nous sommes dans un plaisir de luxe désormais dans le monde du casque, bien loin de l'époque du HD600 ou seule la performance justifiait le prix d'un casque, car alors le marché était dans l'unique quête de ce paramètre.

Pour celui qui chercherait la performance au prix juste, l'exercice se complique et il doit apprendre à limiter les biais perceptifs et à bien comprendre l'aspect technique qui justifierait tel ou tel positionnement en gamme de performance. C'est très complexe.

Ma conclusion tendrait à dire que dans un cas général les affirmations :
-"Plus c'est cher mieux c'est" est fausse techniquement.
-"Plus ça mesure bien, plus ça va me plaire" est également fausse perceptivement.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5515
Inscription Forum: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires