Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Etienne91, Goan, irden, Pat70, Penthièvre, tonylb et 20 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Pourquoi l'acoustique termine toujours sur de l'EQ ?

Message » 17 Déc 2018 13:31

Bigga69 a écrit:D'accord merci. C'est donc bien compliqué à mettre en oeuvre, car d'une part il faut parfois penser à la revente de l'appart, qui ne sera fera pas toujours dans des conditions financières qui permettent d'envisager des travaux à ce moment là, et d'autre part question femme, c'est inenvisageable. Et sauf le respect de Wakeup, esthétiquement ce genre de panneaux n'est pas du tout à mon gout.
La correction acoustique se heurte à la continuité des lignes et à leur pureté, donc effectivement la solution "invisible" derrière une toile tendue est préférable, mais dans une pièce de vie, même sans chat, il faut pouvoir planter quelques tableaux ou photos, s'appuyer, caler un meuble, etc...


Le choix de l'oeuvre n'est pas de moi, j'applique selon les goûts esthétiques de chacun, on peu bien sur tout envisager esthétiquement, et d'ailleurs, ici la contrainte et de ne faire aucun trous dans aucuns murs et que le traitement soit amovible, les panneaux sont suspendus a une cimaise.

Le traitement ne se heurte pas a "la continuité des lignes et a leur puretés" on peu tout faire si on a le budget, c'est plus simple si c'est pensé lors de construction, tout intégré dans les parois et non visible et je ne vois pas ou est le problème pour caler des meubles mettre des cadres, ect....

Bigga69 a écrit:(Mon père est plutôt branché laine naturelle type laine de bois que laine de roche)?


La laine de roche n'est pas moins "naturelle" que le bois :wink:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 5010
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Déc 2018 13:31

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Déc 2018 15:22

Bigga69 a écrit:Le traitement est en effet, sur la photo, invisible.
Si on oublie le caractère thermique de l'isolation (nécessaire en hiver dans nos contrées), une solution à base d'isolant au plafond, mais uniquement de rideaux sur l'ensemble des murs suffirait-elle, sinon, à garantir un traitement acoustique correct d'un local? Ou faudrait-il de toutes façons lui ajouter/préférer un traitement à bas d'isolant malgré tout?



Très bonne idée Bigga, mais fort couteuse: Des rideaux ultra doublés abaisseraient assurément le RT 60 mais l'isolation thermique resterait insuffisante.

Ma démarche pour le traitement acoustique a été progressive, le plafond d'abord puis les murs par petites touches après essais, je suggèrerais:

1/traitement du plafond en laine de bois

2/traitement des murs en laine de bois

3/ pose de cimaises et des rideaux fins mais opaques, en laissant un petit éccart entre rideau et laine de bois et rideau.
Avec 10 cm partout de laine de bois tu auras une ambiance de chambre sourde, mais il y fera chaud :D

4/des panneaux (placo ou aglo ??) seraient fixés sous les rideaux, de façon à obtenir un bon RT 60 qui surtout ne doit pas chuter en aigu, et remonter en grave, sans oublier un gros tapis.

RT60.PNG
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7979
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 17 Déc 2018 17:09

Igor Kirkwood a écrit:
Bigga69 a écrit:Le traitement est en effet, sur la photo, invisible.
Si on oublie le caractère thermique de l'isolation (nécessaire en hiver dans nos contrées), une solution à base d'isolant au plafond, mais uniquement de rideaux sur l'ensemble des murs suffirait-elle, sinon, à garantir un traitement acoustique correct d'un local? Ou faudrait-il de toutes façons lui ajouter/préférer un traitement à bas d'isolant malgré tout?



Très bonne idée Bigga, mais fort couteuse: Des rideaux ultra doublés abaisseraient assurément le RT 60 mais l'isolation thermique resterait insuffisante.

Ma démarche pour le traitement acoustique a été progressive, le plafond d'abord puis les murs par petites touches après essais, je suggèrerais:

1/traitement du plafond en laine de bois

2/traitement des murs en laine de bois

3/ pose de cimaises et des rideaux fins mais opaques, en laissant un petit éccart entre rideau et laine de bois et rideau.
Avec 10 cm partout de laine de bois tu auras une ambiance de chambre sourde, mais il y fera chaud :D

4/des panneaux (placo ou aglo ??) seraient fixés sous les rideaux, de façon à obtenir un bon RT 60 qui surtout ne doit pas chuter en aigu, et remonter en grave, sans oublier un gros tapis.

RT60.PNG


Merci de ces conseils éclairés!
Dans la mesure où il faudra isoler thermiquement, la solution que tu proposes n'est pas si compliquée finalement.
Juste une dernière chose sur le plafond, qui dans ce cas est le sous-toit. Vaut il mieux suivre la pente du toit ou alors réaliser un faux plafond à une certaine hauteur? Qu'est-ce qui est le plus judicieux au niveau acoustique?
Bigga69
 
Messages: 474
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 18 Déc 2018 2:13

indien29 a écrit:Ca c'est à peu près le minimum pour que ça commence à fonctionner fort..., 2 petits panneaux restent souvent sans effets tangibles, hélas


Ce n'est pas l'expérience que j'ai eu. J'ai trouvé une efficacité remarquable avec les premiers panneaux à condition que ceux-ci soient placés à des endroits stratégiques.

Mais avant même l'utilisation de panneaux, il y a plein de "trucs" qui ont permis d'améliorer l'acoustiques sans acheter d'équipements dédiés à la correction acoustique: les rideaux, les tapis, ... est selon l'amortissement de la pièce le meilleur placement des enceintes dans la pièce peut aussi changer.
FDDRT
 
Messages: 759
Inscription: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines

Message » 18 Déc 2018 3:22

C'est clair que plein de choses sont possibles avant de "tapper dans le dur"

Traitée les premieres reflexions, optimiser la position d'écoute, c'est très bon.

Mais si le but est de frapper la décroissance dans le grave, pour améliorer le rapport "Frappe / infra", ce qui est le défaut de grand nombre de pièce, il faut du litrage, pas le choix, car les ondes des basses fréquences demandent un certain volume d'amortissement, un amortisseur global d'une bonne surface et d'un bon volume.

Certains le place au plafond (plenum) d'autre sur un ou plusieurs murs etc... ça peut etre discret comme chez Igor, derreire une toile acoustique, ou derriere des rideaux.

Par exemple, dans une pièce à très grande hauteur sous plafond, certains on 2 metres d'épaisseurs.

Top Hidley, dans des versions de stuido idéal couvrait des murs avec plus de 2 metres d'épaisseur ! Idéalement c'est en proximité des enceintes et usait de système de diffusion par dessus.

Maintenant, on se contente tous de ce que l'on a, chaque pièce à ses propres qualité et défauts et c'est un vrai métier (et pas le miens) que de bien optimiser tout ceci à l'aide de mesures etc.

Mais si déjà la pièce est pas mal, pas de gros trous ou de gros pics, on peut deja se faire plaisir si le niveau de grave / infra n'est pas trop poussé.

La configuration dans mon profil


Entre 2 soeurs jumelles, on a jamais su laquelle ressemblait le plus à l'autre...
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4460
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris

Message » 18 Déc 2018 10:29

Bigga69 a écrit:Merci de ces conseils éclairés!
Dans la mesure où il faudra isoler thermiquement, la solution que tu proposes n'est pas si compliquée finalement.
Juste une dernière chose sur le plafond, qui dans ce cas est le sous-toit. Vaut il mieux suivre la pente du toit ou alors réaliser un faux plafond à une certaine hauteur? Qu'est-ce qui est le plus judicieux au niveau acoustique?


La pièce Bigga étant carrée, donc moins favorable à la reproduction en Haute Fidélité, il ne faudrait surtout pas supprimer la pente du toit, sous peine de rendre la pièce un peu cubique, ce qui serait encore plus défavorable à un son de qualité.

L'avantage de "l'installation progressive" du traitement acoustique, c'est minimiser le risque de "se planter" avec par exemple un RT 60 chutant en aigu :( , un peu comme dans mon ex Studio d'Eaubonne (courbe ci dessous )

PS: Ne retrouve pas la courbe du RT 60 à Eaubonne ! De mémoire le RT 60 était de 0,34 , avec une chute au delà de 2000 Hz assez nette, et progressive jusqu'à 8000 Hz
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7979
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 18 Déc 2018 13:14

on peu tolérer une très légère chute :wink:

Image
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 5010
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 18 Déc 2018 23:12

Igor Kirkwood a écrit:
Bigga69 a écrit:Merci de ces conseils éclairés!
Dans la mesure où il faudra isoler thermiquement, la solution que tu proposes n'est pas si compliquée finalement.
Juste une dernière chose sur le plafond, qui dans ce cas est le sous-toit. Vaut il mieux suivre la pente du toit ou alors réaliser un faux plafond à une certaine hauteur? Qu'est-ce qui est le plus judicieux au niveau acoustique?


La pièce Bigga étant carrée, donc moins favorable à la reproduction en Haute Fidélité, il ne faudrait surtout pas supprimer la pente du toit, sous peine de rendre la pièce un peu cubique, ce qui serait encore plus défavorable à un son de qualité.

L'avantage de "l'installation progressive" du traitement acoustique, c'est minimiser le risque de "se planter" avec par exemple un RT 60 chutant en aigu :( , un peu comme dans mon ex Studio d'Eaubonne (courbe ci dessous )

PS: Ne retrouve pas la courbe du RT 60 à Eaubonne ! De mémoire le RT 60 était de 0,34 , avec une chute au delà de 2000 Hz assez nette, et progressive jusqu'à 8000 Hz


Je comprends en effet la logique. Merci!
Bigga69
 
Messages: 474
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

L'importance du RT 60 en Haute Fidélité, et ses limites

Message » 19 Déc 2018 10:33

wakup2 a écrit:on peu tolérer une très légère chute :wink:

Certes wakup chute "tolérable" de 0,1 s du RT 60....après 4000 Hz

Ayant expérimenté en HC et en HiFi un RT 60 passant de 0,34 à 0,20, voici mon avis sur ce chiffre qui "signe" en quelque sorte la qualité acoustique d'un local d'écoute (...et 3/4 du rendu d'une chaine Haute Fidélité):


Il ne convient pas de se focaliser sur ce chiffre seulement du RT 60, mais tenir compte de la distance d'écoute et du volume du local.

A Eaubonne (55 m3 et RT60 de 0,34) l'écoute était bien équilibrée vers 3,50 m :D mais étriquée à 2,60 m :(
A Briare (130 m3 RT60 de 0,2) cette même distance d'écoute (2,65 m) fonctionne très bien (voir CRs comparatifs de Syber :wink: ) avec de l'ampleur, et mieux qu'à 3,50 m (essais initiaux) .

Pour Bigga bons travaux de traitement acoustique.... Avec retours SVP :thks: .
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7979
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 19 Déc 2018 11:48

Les 0,1s sont a prendre avec des pincettes, tout dépend du Tr initial :wink: si on a un Tr de 0,2s cette chute de 0,1s au dessus de 4KHz sera beaucoup trop élevé :wink: il faut surtout retenir qu'on accepte une très légère chute.

Le RT60 est une caractéristique importante, mais tout dépend du volume, le RT60 dans une petite pièce n'est pas ce qu'il y'a de plus significatif loin de la car dans ce genre de locaux la réverbération a du mal a s'établir réellement, ce sont les réflexions peu diffuses qui dominent largement et en général on a tout intérêt a regarder ce qui se passe sur les 20 première millisecondes, dans les petites salle l'acoustique étant beaucoup moins diffuse et homogène :wink: le RT60 sera très insuffisant pour caractériser l'acoustique de ce genre de locaux, cela fonctionne surtout pour les locaux acoustiquement "normaux", la ou les lois de l'acoustique s'appliquent vraiment :wink: c'est a dire plusieurs centaines de m3.
La décroissance sur la courbe d'ETC donne beaucoup de renseignements dans les petits volumes :wink: autre chose, le RT60 se mesure a partir d'une source omnidirectionnel et en suivant le protocole normé, il est important de le noter car si on ne respecte pas ce protocole on ne peu pas appeler cela le RT60 :wink: finalement peu de personnes mesure le vrai RT60, mais on peu bien sur mesurer a partir des enceintes de diffusions, cela donnera des indications de toute façon très importante, juste qu'on ne peu pas appeler cela un RT60 :wink:

La distance d'écoute est effectivement très importante, en fonction de la directivité de l'enceinte et de la salle, c'est le rapport champs direct/diffus que l'on modifie, on conseil en général de se placer a la distance critique c'est a dire a une distance ou le ratio entre le direct et le diffus renvoyé par la salle est de l'ordre de 50/50 :wink: cette distance peu fortement varier en fonction de l'amortissement de la salle et de la réponse polaire de l'enceinte :wink:

JPL a fait un petit calculateur surtout didactique pour observer l'influence du Tr de la salle et de la directivité de l'enceinte sur la distance critique ici.

http://www.akustar.com/dossiers/494_distcrit.htm


Bon travaux Bigga :wink:
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 5010
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 19 Déc 2018 12:55

wakup2 a écrit:Les 0,1s sont a prendre avec des pincettes, tout dépend du Tr initial :wink: si on a un Tr de 0,2s cette chute de 0,1s au dessus de 4KHz sera beaucoup trop élevé :wink: il faut surtout retenir qu'on accepte une très légère chute.

Le RT60 est une caractéristique importante, mais tout dépend du volume, le RT60 dans une petite pièce n'est pas ce qu'il y'a de plus significatif loin de la car dans ce genre de locaux la réverbération a du mal a s'établir réellement, ce sont les réflexions peu diffuses qui dominent largement et en général on a tout intérêt a regarder ce qui se passe sur les 20 première millisecondes, dans les petites salle l'acoustique étant beaucoup moins diffuse et homogène :wink: le RT60 sera très insuffisant pour caractériser l'acoustique de ce genre de locaux, cela fonctionne surtout pour les locaux acoustiquement "normaux", la ou les lois de l'acoustique s'appliquent vraiment :wink: c'est a dire plusieurs centaines de m3.
La décroissance sur la courbe d'ETC donne beaucoup de renseignements dans les petits volumes :wink: autre chose, le RT60 se mesure a partir d'une source omnidirectionnel et en suivant le protocole normé, il est important de le noter car si on ne respecte pas ce protocole on ne peu pas appeler cela le RT60 :wink: finalement peu de personnes mesure le vrai RT60, mais on peu bien sur mesurer a partir des enceintes de diffusions, cela donnera des indications de toute façon très importante, juste qu'on ne peu pas appeler cela un RT60 :wink:

La distance d'écoute est effectivement très importante, en fonction de la directivité de l'enceinte et de la salle, c'est le rapport champs direct/diffus que l'on modifie, on conseil en général de se placer a la distance critique c'est a dire a une distance ou le ratio entre le direct et le diffus renvoyé par la salle est de l'ordre de 50/50 :wink: cette distance peu fortement varier en fonction de l'amortissement de la salle et de la réponse polaire de l'enceinte :wink:

JPL a fait un petit calculateur surtout didactique pour observer l'influence du Tr de la salle et de la directivité de l'enceinte sur la distance critique ici.

http://www.akustar.com/dossiers/494_distcrit.htm


Bon travaux Bigga :wink:



Le module proposé par JPL est compliqué à utiliser quand on n'a pas les renseignements de dispersion et de sélectivité. Je n'ai aucune idée d'où les trouver d'ailleurs.
Sinon, pour les travaux, merci de vos encouragements. C'est toutefois pas pour toute de suite, mais je ne manquerai pas de faire un retour une fois les choses réalisées.
Bigga69
 
Messages: 474
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 19 Déc 2018 13:01

De toute façon ce module est plus didactique qu'autre chose :wink: pour comprendre la relation entre la directivité de la source et le temps de réverbération d'une salle et la distance critique :wink: plus le rayonnement de l'enceinte est large et donc arrose plus les murs avec un temps de réverbération élevé et plus on aura intérêt a s'approcher des enceintes :wink: en pratique l'estimation de la distance critique est un peu plus complexe.

Il y'a eu cette discutions ici :

acoustique-correction-active-et-logiciels-de-mesure/distance-critique-quelles-mesures-t30090240.html
Avatar de l’utilisateur
wakup2
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 5010
Inscription: 14 Fév 2007 0:30
Localisation: Vouvray
  • offline

Message » 19 Déc 2018 15:52

Merci du lien. D'autant que j'avais connu ce module grâce à l'Indien justement, lors d'une discussion sur la distance critique dans un fil de ce forum.
Bigga69
 
Messages: 474
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline

Message » 19 Déc 2018 16:24

Bigga69 a écrit:Sinon, pour les travaux, merci de vos encouragements. C'est toutefois pas pour toute de suite, mais je ne manquerai pas de faire un retour une fois les choses réalisées.


Pas seulement une fois réalisées... Des photos pendant les travaux permettraient de mieux comprendre et se faire une idée. Ca peut être trés intéressant ! :wink:

En tout cas, bon courage pour les travaux. :D
FDDRT
 
Messages: 759
Inscription: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines

Message » 19 Déc 2018 21:37

Oui, si je peux, car je n’habite pas à côté, et je n’aurai pas forcément l’occasion de faire beaucoup de photos avant la fin des travaux, que je n’es vzus pas réaliser moi même.
Mais je vous tiendrai au courant.
Bigga69
 
Messages: 474
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message