Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 40 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

SESSIONS TESTS ABX EN OCTOBRE 2018

Message » 11 Aoû 2019 11:34

Je confirme mon intérêt pour participer à ces tests, j'espère avoir une réponse cette fois. C'est une très bonne initiative, même si, comme je l'ai déjà écrit, je n'ai pas de "religion" sur les tests ABX. Pour être fiables, il faut les répéter de nombreuses fois, ce qui induit de la fatigue due à la concentration pour essayer d'entendre des différences souvent très subtiles, et idéalement il faut les pratiquer sur plusieurs panels d'auditeurs, comme le fait Harman, pour avoir des statistiques de réponses allant dans le même sens (ou pas) suffisamment nombreuses.
mais en tout ça donne une idée des différences.

En revanche, l'affirmation selon laquelle les appareils "neutres" sont ceux qui ne se différencient pas à l'écoute ne me semble pas toujours juste, loin s'en faut : si de nombreux appareils testés ne sont pas "neutres" et ont peu ou prou le même type de coloration (et c'est souvent le cas, car les constructeurs, pour flatter l'oreille, aiment bien des mediums plus chaleureux que la normale et des aigus un peu chatoyants), ils sonneront pareils ou presque, et l'appareil "neutre" testé sonnera différemment des autres, ça n'empêchera pas qu'il sera le plus "neutre".

Je mets neutre entre guillemets, parce qu'il faut quand même relativiser un peu cette notion de neutralité : il n'existe pas de neutralité absolue, loin s'en faut, et une RF plate ne suffit pas à déterminer le son d'un appareil ni sa neutralité, il faut s'intéresser aussi à la dispersion spatiale, à la phase, à la "rapidité" de réponse à l'attaque et à l'extinction des sons, et bien sûr au respect des timbres, complexes à reproduire, faisant intervenir de nombreux paramètres que l'on ne connaît pas forcément tous très bien et qui supposent que l'on connaisse parfaitement la source sonore écoutée. Sur le dernier point, des musiques acoustiques enregistrées de façon la plus "naturelle" possible sont bien plus révélatrices que d'autres.
tovarich007
 
Messages: 1320
Inscription: 05 Jan 2010 21:51
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Aoû 2019 11:34

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Aoû 2019 13:57

Pio2001 a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Le Kangourou ABX étant un animal si rare en France, il est étonnant qu'il soit si souvent à l'honneur; alors que le test en double aveugle dont on parle très peu est praticable par tous.


Tu parles de test en double aveugle avec 10 essais.
, quelle est la différence avec un ABX ?


La différence entre un test ABX et un test en double aveugle, c'est en écoute:

1/test en double aveugle (10 essais) ....................... 2 choix A ou B .

2/test ABX (10 essais)..........................................3 choix A ou B ou X

Selon JLO et moi-même il est un peu plus difficile de réussir 10 tests A/B en double aveugle que 10 tests en ABX

Leur valeur probante est identique.

D'ailleurs, à l'époque de mon test aveugle sur la revue Diapason :oldy: "Différences auditives entre amplificateurs mythe ou réalité " L'Abbé X n’existait pas encore.

general-haute-fidelite/abx-audibilite-en-aveugle-des-defauts-mesures-t30082628-15.html

Pio2001 a écrit:Outre que c'est très difficile à mettre en oeuvre correctement

Assez facile , par exemple,à la souris de l'ordinateur cocher = A ou décocher une case = B .
Par exemple avec une Égalisation ou sans Égalisation, en étant attentif aux niveaux

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8709
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 14:48

tovarich007 a écrit:En revanche, l'affirmation selon laquelle les appareils "neutres" sont ceux qui ne se différencient pas à l'écoute ne me semble pas toujours juste, loin s'en faut : si de nombreux appareils testés ne sont pas "neutres" et ont peu ou prou le même type de coloration (et c'est souvent le cas, car les constructeurs, pour flatter l'oreille, aiment bien des mediums plus chaleureux que la normale et des aigus un peu chatoyants), ils sonneront pareils ou presque, et l'appareil "neutre" testé sonnera différemment des autres, ça n'empêchera pas qu'il sera le plus "neutre".

Je mets neutre entre guillemets, parce qu'il faut quand même relativiser un peu cette notion de neutralité : il n'existe pas de neutralité absolue, loin s'en faut, et une RF plate ne suffit pas à déterminer le son d'un appareil ni sa neutralité, il faut s'intéresser aussi à la dispersion spatiale, à la phase, à la "rapidité" de réponse à l'attaque et à l'extinction des sons, et bien sûr au respect des timbres, complexes à reproduire, faisant intervenir de nombreux paramètres que l'on ne connaît pas forcément tous très bien et qui supposent que l'on connaisse parfaitement la source sonore écoutée. Sur le dernier point, des musiques acoustiques enregistrées de façon la plus "naturelle" possible sont bien plus révélatrices que d'autres.


La neutralité est le but recherché !

Pour le reste, tu as raison, JPL nous rappelait ceci il y a qqs mois :

JPL écrit :
La tonalité n'est pas le seul critère d''évaluation d'un ampli.
Le bruit rose est un signal statique qui donne très peu d'informations. Il n'est pas fait pour évaluer un appareil électrique. Réservez-le aux enceintes et à l'acoustique.

Les critères d'évaluation d'un ampli sont nombreux. THX en mesure 400 dans sa procédure de certification. Ils n'ont pas besoin de l'écouter pour savoir s'il est performant ou pas dans sa catégorie.
Avec le bruit rose, comment pouvez vous évaluer:
le gain
la distorsion harmonique
la distorsion de modulation
la diaphonie
l'impédance minimale de charge
la puissance effective
le facteur d'amortissement
le pompage (bursts)
le temps de restauration
la réponse aux transitoires (temps de montée)
la stabilité sous charge capacitive ou inductive
le bruit de fond résiduel (hiss)
la tension d'offset en sortie
l'impédance de sortie
la sensibilité d'entrée
le temps de propagation
le déphasage (retard de groupe)
l'immunité aux interférences (HF)
l'immunité au rayonnement secteur (Hum)
l'impédance d'entrée
la réjection en mode commun
etc, etc, tous facteurs d'une altération directe ou indirecte du son.

Un médecin ne dresse pas un diagnostic en regardant la tête du patient. Il s'appuie sur des résultats d'examens.
Un amplificateur s'évalue sur un banc de mesure, pas par une simple écoute qui ne révèle pas grand chose.
Dernière édition par indien29 le 11 Aoû 2019 17:27, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6062
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 16:26

Un médecin ne dresse pas un diagnostic en regardant la tête du patient. Il s'appuie sur des résultats d'examens.
Un amplificateur s'évalue sur un banc de mesure, pas par une simple écoute qui ne révèle pas grand chose.

les deux mon Capitaine :oldy:
un médecin utilise TOUS les indices lui permettant de faire un BON diagnostic :)

il est commun de lire que tel fabricant d'enceintes utilise logiciels etc...pour mettre au point, mais il faut que ce soit validé par une écoute :)
jean GROS
 
Messages: 2210
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 17:24

Un bon médecin, c'est pas celui qui ''soigne'' les symptômes, c'est celui qui détecte la cause.
Tu supprimes la cause, il n'y a plus de symptômes.

:thks:
pm57
 
Messages: 2210
Inscription: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 18:25

tovarich007 a écrit:(...) l'affirmation selon laquelle les appareils "neutres" sont ceux qui ne se différencient pas à l'écoute ne me semble pas toujours juste, loin s'en faut : si de nombreux appareils testés ne sont pas "neutres" et ont peu ou prou le même type de coloration (et c'est souvent le cas, car les constructeurs, pour flatter l'oreille, aiment bien des mediums plus chaleureux que la normale et des aigus un peu chatoyants), ils sonneront pareils ou presque, et l'appareil "neutre" testé sonnera différemment des autres, ça n'empêchera pas qu'il sera le plus "neutre".

Je mets neutre entre guillemets, parce qu'il faut quand même relativiser un peu cette notion de neutralité : il n'existe pas de neutralité absolue, loin s'en faut, et une RF plate ne suffit pas à déterminer le son d'un appareil ni sa neutralité, il faut s'intéresser aussi à la dispersion spatiale, à la phase, à la "rapidité" de réponse à l'attaque et à l'extinction des sons, et bien sûr au respect des timbres, complexes à reproduire, faisant intervenir de nombreux paramètres que l'on ne connaît pas forcément tous très bien et qui supposent que l'on connaisse parfaitement la source sonore écoutée. Sur le dernier point, des musiques acoustiques enregistrées de façon la plus "naturelle" possible sont bien plus révélatrices que d'autres.


Pardonne moi mais ton raisonnement à une paille qui le rend faux.

Il y a une neutralité et il y a des colorations.

Admettons que la neutralité existe : si elle existe tous les appareils neutres - toutes choses étant égales par ailleurs : puissance, par exemple pour un ampli - seront indiscernables les uns des autres.

Si un appareil volontairement travaillé par son fabricant pour produire un son comme ceci ou comme cela est introduit dans le panel, il sonnera différemment des neutres...

Si tu ajoutes un autre appareil travaillé lui aussi par son fabricant pour sonner comme ceci ou comme cela, au panel des appareils comparés, il sonnera différemment des neutres et du précédent appareil travaillé pour avoir un son coloré, car par définition ce travail de coloration du son sera propre à chaque fabricant, sera même plus ou moins maitrisé dans les différents appareils du fabricant en fonction des gammes et des appareils...

Il y a des colorations, il n'y a qu'une neutralité.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52775
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 18:26

pm57 a écrit:Un bon médecin, c'est pas celui qui ''soigne'' les symptômes, c'est celui qui détecte la cause.
Tu supprimes la cause, il n'y a plus de symptômes.

:thks:


je n'ai pas dis le contraire :oldy:
jean GROS
 
Messages: 2210
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 18:34

L'indien cite JPL qui écrit :
La tonalité n'est pas le seul critère d''évaluation d'un ampli.


La tonalité n'est surtout pas du tout un critère qui permet d'évaluer un amplificateur... :o :o

La tonalité permet en revanche d'évaluer une source :

- Soit, elle "tourne" à la bonne vitesse si elle est analogique et elle respectera le diapason de l'enregistrement, soit comme je l'ai déjà entendu, elle ne tourne pas à la bonne vitesse et le diapason n'est pas respecté...
Soit quand elle est numérique, il y a un hiatus entre la fréquence d'échantillonnage de l'enregistrement et celui du convertisseur suite à une erreur de conception... ce qui s'est déjà vu... (ou si la lecture est dans le domaine informatique, un réglage logiciel du lecture ou du logiciel de mixage, traitement, etc.)



Pour un amplificateur, il ne s'agit pas de tonalité, mais d'équilibre spectral...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52775
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 19:05

Si je vous branche un ampli Luxman LV100 avec des enceintes TDL RTL3 avec en source un lecteur CD Philips CD 723...et que je vous dis que le son est pourri ?

Si je vous branche un préampli ampli séparé ROTEL RB /RC 970 avec des enceintes CABASSE FUN et ce même lecteur CD 723 ..et que je vous dis que le son est pourri ?

Vous me croyez ?

La configuration dans mon profil


CONFIG VIDEO
PIONEER KURO 6090H DVD : MARANTZ DVD 9600 BLU RAY FR : PIONEER BDP-320 BLU-RAY US : PIONEER BDP-320 LASERDISC : PIONEER DVL-919 Convertisseur / Switch : PIONEER PDA-V100H
hongkongfoufou
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 2129
Inscription: 15 Avr 2006 15:34
Localisation: Région parisienne
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 19:53

Einstein aurait dit : "il n'y a pas de question bête" mais Einstein se trompait-t-il quelquefois ?
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1651
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 19:58

:grad:

La configuration dans mon profil


La chance est le faux ami de l'idiot
Avatar de l’utilisateur
indien29
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6062
Inscription: 05 Nov 2017 17:38
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 20:14

Salut,
oui si on veut mais ce n'est pas exactement cela, son propos est "Il n'y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote" et du coup, cela change,un bon poil, sa perspective. Mais cela ne veut pas dire qu'il ai raison pour autant... quoi que.
BL89
 
Messages: 757
Inscription: 17 Juil 2013 1:12
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 20:28

hongkongfoufou a écrit:Si je vous branche un ampli Luxman LV100 avec des enceintes TDL RTL3 avec en source un lecteur CD Philips CD 723...et que je vous dis que le son est pourri ?

Si je vous branche un préampli ampli séparé ROTEL RB /RC 970 avec des enceintes CABASSE FUN et ce même lecteur CD 723 ..et que je vous dis que le son est pourri ?

Vous me croyez ?


Tu veux ABX ce lecteur ? Inscris toi. Tu vas apprendre des choses. Sinon, ton CD 723 : il a ses toutes ses tensions d'alimentation équilibrées ? Car certaines séries ont ce problème, alors évidemment, ça marche moins bien... :mdr:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 52775
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 21:18

Sur le thème de l'ABX, j'ai découvert ce test datant de 2016 : https://benchmarkmedia.com/blogs/application_notes/power-amplifiers-the-importance-of-the-first-watt
Il s'agit d'un ABX réussi en comparant deux amplis à très faible niveau d'écoute sur un simple signal sinus. C'est la distortion de croisement qui serait audible. J'avais déjà évoqué la possibilité d'entendre cette distortion mais je n'ai jamais fais personnellement ce test (j'ai juste acheté des amplis que je savais performants sur ce point :D ). Comme Benchmark utilise le même comparateur QSC que moi, il est facile de faire un essai comparable : il faut juste trouver des amplis bien différents quant à cette distortion.
On peut remarquer que si la distortion de croisement est audible, ce sont les utilisateurs de hp à haut rendement (compressions) qui seraient en première ligne.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1651
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Message » 11 Aoû 2019 23:29

Merci pour le lien.
Je n’ai cependant pas bien saisi ce qu’etait précisément la distorsion « de croisement »: juste la distorsion entre les pics dynamiques?
Par ailleurs, ce test a apparemment comparé 2 ampli en classe AB, mais qu’en est il de cette distorsion de croisement pour les autres classes d’ampli?
Bigga69
 
Messages: 799
Inscription: 08 Juin 2018 18:57
Localisation: Rhône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales