Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Moustachos et 10 invités

Films (débats, critiques), personnalités (acteurs, réalisateurs), prochaines sorties, les salles, la presse spécialisée...

[ACTU] 28ème Festival de Gerardmer 2021

Message » 27 Jan 2021 13:42

Image
Image

Le festival de GERARDMER 2021 a lieu maintenant ! A la date de ce message en tout cas, du 27 au 31 janvier 2021.

Pandémie oblige, il a lieu en ligne, et comme parfois à quelque chose malheur est bon c’est l’occasion pour tous d’y participer.

J’ouvre ce fil pour partager nos avis entre tous ceux qui participeront aussi à ce festival en ligne.

Toutes les informations ici : GERARDMER 2021

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Jan 2021 13:42

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Expérience de festival à la maison

Message » 28 Jan 2021 15:01

Vu 3 films.

La qualité de visionnage HD est bonne. Mon ordi n’est pas un PCHC mais j’ai une image tout à fait correcte, projetée sur un écran de 2.80 m de base via un navigateur Firefox. Une qualité comparable à ce que j’obtiens avec l’application NETFLIX par exemple.

Le son par contre, en PCM 2.0, est un peu trop compressé et cela s’entend sur les passages musicaux où les aigus semblent saturés, ils chuintent. Mais sur les dialogues et les bruits ambiants ça passe très bien.

Il faut faire aussi abstraction du petit encart vertical sur le côté gauche qui rappelle mon nom et mon adresse e-mail, au cas où je voudrai faire un screener.
pirater c’est mal !
J’ai eu peur qu’il balade cet encart tout le long du film, mais c’est bon, il reste à sa place (mais il est quand même bien visible).

Les projections sont précédées d’une bande annonce du festival, d’une pub pour la station de ski de GERARDMER comme si on y était, et d’une présentation succincte du film filmée dans la neige.
EDIT: Ce n'est pas toujours filmé dans la neige :mdr: . C'est un micro sketch en rapport avec le film pour le présenter. C'est drôle !

Ça vaut vraiment le coup, surtout en vidéo projection, de se faire un petit festival chez soi avec des amis. Il n’y a pas l’ambiance c’est sûr, mais c’est un peu comme si on y était.

Il reste des places pour plein de films… !
Dernière édition par SONTRACTEUR le 30 Jan 2021 20:52, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le dessin animé pour les enfants.

Message » 28 Jan 2021 15:11

Aya et la sorcière (Âya to majo)
Japon 2020 - Gorô Miyazaki


Image

Un bébé est déposé à l’entrée d’un orphelina qui sera adopté par la suite par un couple de sorciers qui ont besoin d’une petite main.
Ça tombe bien, Aya veut qu’on lui apprenne la magie.

Produit par les studios Ghibli et réalisé par le fils de qui vous savez, AYA et la sorcière est un joli (télé) film d’animation pour peu qu’on apprécie cette esthétique 3D qui fait un peu « plastique ». C’est coloré, très soigné, ça se regarde avec plaisir mais ça ne fait pas rêver plus que ça. C’est le seul film fantastique pour enfants du festival de GERARMER.


Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film de rites sataniques

Message » 28 Jan 2021 15:18

Anything for Jackson
Justin G. Dyck – Canada 2020


Image

Un couple ayant perdu dans un accident de voiture et leur fille et leur petit fils Jackson, va avoir recours à un rite satanique trouvé dans un vieux grimoire de sorcellerie tout moisi qui leur a coûté les yeux de la tête pour faire revivre leur petit fils. Le pire, c’est que le grimoire est authentique et que ça peut marcher !

Si l’histoire d’Anything For Jackson n’a rien d’original sa réalisation et son interprétation suscitent intérêt et attachement pour les personnages. La raison en est certainement l’interprétation très réaliste d’un couple de « braves » satanistes prêts à tout pour ressusciter leur petit fils mais un peu dépassés par les effets de bords mal maitrisés de la magie noire, et quand le bestiaire des fantômes et monstres en tout genre fait son apparition c’est sans excès, à la limite du burlesque et du comique de répétition quand ils tournent en boucle et en tous sens dans leurs effroyables routines macabres. Anything For Jackson est un petit film d’horreur qui sort du lot.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film de vampire antique

Message » 28 Jan 2021 15:26

Boys from County Hell
Chris Baugh – UK, Irlande 2020


Image

Six Mile Hill est un village irlandais où l’on raconte que Bram Stoker aurait séjourné une nuit et qu’il se serait inspiré d’un mythique vampire irlandais, Abhartach dont la tombe se trouve aux abords du village, pour son personnage Dracula. Et aujourd’hui, le tas de pierres qui indique la tombe et servait jusqu’ici à attirer les touristes pour se moquer d’eux, va être détruit par le passage d’une route. Mais si ce tas de pierres existent depuis des centaines d’années et que personne n’a jamais osé y toucher, c’est bien qu’il devait y avoir une raison.

Boys From County Hell est une comédie vampirique sympathique mais qui manque très vite de rythme, d’idées, et qui tourne pas mal à vide. On ne s’ennuie pas tout de suite mais c’est très inintéressant dans son ensemble.

Image
Ci-git Abhartach le mythique vampire qui inspira Dracula.

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Jan 2021 20:14

:bravo: Je vais essayer de me faire une seance ou 2 d ici dimanche... Depuis le temps que je veux participer...

La configuration dans mon profil


Hi-fi : nas Qnap TS221, Transporter, Classé 2200i, Vivid Audio B1, Rel G2
HC : Pana EZ950, Vivid, Scandyna Minipod & Cinepod, Pana UBD820, Yamaha Rxa 1040
Avatar de l’utilisateur
JG Naum
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 6925
Inscription Forum: 12 Mar 2005 20:08
Localisation: Paris
  • online

GERARDMER 2021 : Le film de moustiques

Message » 29 Jan 2021 15:35

Mosquito State
Filip Jan Rymsza – Pologne, USA 2020


Image

Richard BOCA, mathématicien de génie un brin autiste, analyste financier à Wall Street dont les modèles prédictifs font la fortune de son employeur et la sienne découvre que ses dits modèles commencent à perdre les pédales et qu’il faut en fabriquer de nouveaux avant que tout leur pète à la figure.
Rentrant d’une soirée avec un moustique planté dans le cou et une jolie jeune fille au bras, à défaut d’avoir complètement séduit la jolie jeune fille il favorisera la reproduction du moustique au point de se faire envahir par toute une nuée avec laquelle la communication semble plus simple qu’avec les femmes en générale.

Mosquito State vous en apprendra beaucoup plus sur la reproduction des moustiques que sur la conception des modèles prédictifs financiers. On peut percevoir des relations entre l’apparent chaos de la finance dont le héros tente de prédire le comportement et le vibrionnant essaim de moustiques qu’il parviendra à faire se comporter selon les formes d’une géométrie parfaite après s’être lui-même transformé en Quasimodo, il est allergique aux piqures, c’est ballot. C’est très contemplatif, cryptique comme ses modèles mathématiques, à haute valeur symbolique et porteur d’un message qui m’est passé largement au-dessus de la tête. Et avec ce bruit de moustique permanent vous ne pouvez même pas vous endormir !

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film d'hallucinations coréen

Message » 29 Jan 2021 15:44

The Cursed Lesson
Jai-hong Juhn, Ji-han Kim – Corée du sud 2020


Image

Du malheur d’être jeune et jolie, d’en vivre et de ne pouvoir le rester, jeune et jolie. Hyo-jung est une belle jeune femme mais dans son métier de mannequin la date de péremption est très vite atteinte et quand elle se fait grossièrement éjecter d’un shooting parce qu’elle n’a plus l’air d’une ado elle sait que le couperet est tombé. Mais par le plus merveilleux des hasards, une ancienne amie de lycée qui semble n’avoir jamais vieilli lui donne l’adresse d’un cours de yoga d’où on ressort plus jeune et plus jolie que lorsqu’on y est entrée. Seulement si on atteint le Kundalini, l’énergie ultime source de la vie dans la langue Sanskrit à moins que ce soit grâce à de la tisane magique distribuée à profusion. Mais nous savons tous que l’abus de tisane nuit gravement à la santé.

Cauchemars, hallucinations, flots de sangs, hystérie, positions du Kâma-Sûtra à ne pas faire chez vous si vous n’avez pas l’entrainement, fantômes flottants et ricanant, tous les ingrédients du bon film de genre coréen sont réunis, y compris le bon gros twist final, un peu balourd dans ses explications et qu’on a vu venir de loin. Comme on dit souvent quand on ne sait pas quoi dire, ça n’a pas révolutionné le genre mais ça y participe bien et il ne faut pas bouder son plaisir.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

Message » 30 Jan 2021 0:26

J'ai vu Aya et La sorcière en famille...
Je suis bien tenté par
Image
Les animaux anonymes de Baptiste Rouvreur

La configuration dans mon profil


Hi-fi : nas Qnap TS221, Transporter, Classé 2200i, Vivid Audio B1, Rel G2
HC : Pana EZ950, Vivid, Scandyna Minipod & Cinepod, Pana UBD820, Yamaha Rxa 1040
Avatar de l’utilisateur
JG Naum
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 6925
Inscription Forum: 12 Mar 2005 20:08
Localisation: Paris
  • online

Message » 30 Jan 2021 1:10

Tu nous diras, celui-là je l'ai pas dans ma liste.

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film de techno-possession

Message » 30 Jan 2021 20:56

POSSESSOR
Brandon Cronenberg – Canada 2020

Image

Une organisation criminelle ultra secrète dispose d’une arme high-tech qui ne l’est pas moins : un implant dans le cerveau qui permet de prendre à distance le contrôle de n’importe quel individu pour lui faire commettre le crime parfait. L’hôte n’a plus qu’à se tirer une balle dans la tête pour finir le job, mission accomplie. Qu’est-ce qui pourrait ne pas marcher ? Qu’une étincelle de volonté fasse que l’hôte résiste à son suicide imposé ? Qu’il reprenne le contrôle sur lui-même et son possesseur ?

POSSESSOR, deuxième film de Brandon (fils de) Cronenberg, est un excellent techno-thriller futuriste, ultra violent et qui ne lésine pas sur les effets gores (paraît-il certains festivals l’auraient censuré). En plus le personnage de Tasya Vos (ça c’est du nom !) est joué par Andrea Riseborough pour laquelle je l’avoue j’ai un petit faible (je ne me suis pas remis de son personnage dans MANDY). C’est étrange visuellement mais au service d’une narration fluide et concise, on peut dire qu’avec ce film Cronenberg fils s’est fait un prénom.

Censurée ou pas ? Pour l’avoir déjà vu à l’Etrange Festival où la version projetée était garantie non censurée, je dirais que celle de GERARDMER l’est aussi.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film de vengeance de la coiffeuse

Message » 30 Jan 2021 21:00

THE STYLIST
Jill Gevargizian – USA 2020


Image

Une coiffeuse/styliste à une manie étrange : elle scalpe certaines de ses clientes pour devenir celle-ci l’espace d’un instant en portant ses cheveux. On comprend que le peu de temps que ça dure, ça lui procure un bien fou. Mais après il faut recommencer…

THE STYLIST fait penser à MAY pour le côté fêlure à la tête mais sans le trauma d’enfance et les yeux qui louchent et un peu à MANIAC pour le tueur en série fétichiste des scalps de femmes. On ressent parfaitement la folie du personnage, vide de son existence propre et véritable vampire de celle d’autrui. On a presque de la compassion pour ce personnage cabossé pourtant abjecte, la performance de l’actrice Najarra Townsend y étant pour beaucoup. Et on ne pense jamais à la souffrance de la coiffeuse à qui on raconte ses petits secrets parce qu’elle n’est personne. THE STYLIST, c’est la vengeance de la coiffeuse.

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film de golem dans tes rêves

Message » 30 Jan 2021 21:08

COME TRUE
Anthony Scott Burns – Canada 2020


Image

Lorsqu’elle dort, Sarah fait toujours le même cauchemar dans lequel après avoir passée plein de tunnels, de fentes, de gros trous ouverts avec des mains, des petits trous en forme d’anus (je vous dis ce que j’ai vu) se retrouve face à un golem aux yeux qui brillent, ce qui la fait se réveiller en hurlant. Mais la petite annonce d’un institut de recherche sur le sommeil qui propose d’être rémunéré juste pour dormir est une aubaine à ne pas louper. Avec un peu de chance, on pourra lui expliquer ce qu’est ce golem aux yeux qui brillent.

COME TRUE rappellera pour ceux qui l’ont vu le film lituanien VANISHING WAVES. Vu que le sujet du film est d’explorer les rêves on est vite dans un univers onirique, forcément, qui va donner lieu à des bons gros twists, forcément aussi, plus ou moins heureux et ce film ne va pas y déroger. Et c’est dommage parce que le twist final donne l’impression de terminer un film où l’on commençait à raconter un peu n’importe quoi dans les dernières minutes et qu’il fallait tout arrêter avant de tout gâcher. Il y a des films comme ça. C’est dommage car on est vraiment embarqué par l’histoire de Sarah, merveilleuse femme enfant interprétée par Julia Sarah Stone, qui nous fait vivre la détresse de son personnage qui se bat contre un ennemi invisible que l’on va tenter de percer à jour. Il n’est pas toujours nécessaire d’apporter des réponses surtout par des twists à oublier immédiatement.

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film de guerre avec des fantômes

Message » 31 Jan 2021 20:21

Ghosts of War
Eric Bress – UK 2020


Image

En 1944, un petit groupe de GI parachutés en France occupée doit rejoindre un manoir pour y relever un autre groupe en poste et y demeurer quoi qu’il arrive et jusqu’à nouvel ordre. Vu du dehors, et même à l’intérieur, cette vaste bâtisse qui semble ne manquer d’aucun confort paraît leur promettre une mission « vacances » bien peinarde. Mais l’empressement qu’avait le groupe qu’ils relevaient à se carapater à toute vitesse aurait du leur mettre la puce à l’oreille qu’il y avait un piège. Le risque de voir arriver toute une compagnie de SS à l’improviste ? Si ce n’était que ça.

Comme son titre l’indique très bien, GHOSTS OF WAR est autant un film de fantômes qu’un film sur la guerre et ses traumatismes. Jump scares, apparitions par derrière, baston générale avec une compagnie SS comme prévue, tout y est, y compris les petits indices annonciateurs d’un troisième genre qui n’est pas dans le titre et donnera lieu à un bon gros twist qui peut laisser perplexe. Ce retournement ne gâche pas le film, car « pourquoi pas ? ». C’est même déjà vu, certes en mieux. Ce qui va gâcher, c’est que les scènes qui s’en suivent sont un gros cafouillage, semble complètement improvisées à l’arrache, pendant cinq minutes tout devient illisible et même les personnages ne semblent même plus comprendre ce qu’ils disent ! A la fin, GHOSTS OF WAR s’autodétruit !


Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline

GERARDMER 2021 : Le film SF avec gloumoutes

Message » 31 Jan 2021 20:27

Psycho Goreman
Steven Kostanski – Canada 2020


Image

Mimi et Luke, deux frère et sœur, déterrent par hasard un alien surpuissant enterré dans leur jardin, « non ce n’est pas mamie puisqu’elle est en Enfer », dont la seule et unique vocation est de détruire les planètes qu’il croise. Par chance, ils l’ont libéré parce que Mimi a ôté une amulette qui scellait sa prison et qui permet du coup de le contrôler. Super ! Mimi a un nouveau copain.

Psycho Goreman, PG pour faire court, est le film de SF avec monstres et robots qui fleure bon le nanar avec des déguisements faits maison garantie sans CGI ou alors seulement si l’incrustation est très mauvaise, profusion de latex qui dégouline et surtout avec une gamine IN-SU-POR-TABLE mais qui le fait très bien. C’est tout le temps débile, c’est généreux dans le gore rigolo, le plaisir coupable par excellence.


Image

Image

MAIS QUAND EST-CE QU'IL LA BOUFFE !

Image

La configuration dans mon profil


We do not claim to have achieved perfection, but we have a system, and it works [Klaatu]
Avatar de l’utilisateur
SONTRACTEUR
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1909
Inscription Forum: 13 Mai 2003 17:03
Localisation: Paris
  • offline


Retourner vers 7ème Art

 
  • Articles en relation
    Dernier message