Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 25 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Coup de coeur live: Ilene Barnes

Message » 28 Mai 2004 10:47

Bjr à tous.

Juste un post pour vous dire que j'ai eu l'occasion d'aller voir Ilene Barnes en concert à un petit festival régional.
Et bien, ce fût un surlecultage grave (comme on dit).

Cette belle plante (188 cm au garot, un physique de basketteuse américaine avec l'élégance en plus) maitrise parfaitement le chant. Elle a une voix extraordinaire, qui descent trés bas avec une facilité extréme. C'est vraiment imprssionnant!
Attention, ce n'est pas une braillarde de variété, mais une grande chanteuse à la technique éprouvée.

Sa musique? Difficile à classer, un mélange de Tracy Chapman, de Dianne Reeves, de Ben Harper et de Bruce Springsteen, avec un zeste de Nina Simone. Bonjour ma manipulation génétique, mais croyez moi ce n'est pas un monstre, loin de la :lol:
Un de ces titres "You know what i mean" est extraordinaire et je vous assure qu'il rentre dans mon top frissons perso, et par le haut.
Elle se ballade du jazz au folk, en passant par le folklore indien, la pop.
Ces textes? J'ai pas tout compris because my english isn't fluent :cry: mais c'est pas de la variété niaise. Cela tourne entre de la chanson personelle (sa fille, un peu de sentimental) et du "protest song" (le cauchemard Américain comme elle le dit, l'omniprésence de la télévision...)
Bon, ses musiciens semblent être recrutés à l'occasion de sa tournée française et demandent peut-être encore un peu de rodage

Comme je suis pas vraiment doué pour les CR, je vous joint ci-dessous quelques articles et liens piqués sur le net, avec quelques extraits à écouter.

En tout cas, si elle passe prés de chez vous, allez y, vous ne le regretterez pas quelquesoit vos gouts musicaux.

Image

Ilene Barnes fait partie de ses artistes aux multiples racines. Le sang qui coule dans les veines d'Ilene est comme sa musique, un mélange de cultures : indien, africain et irlandais. Ilene est née aux Etats-Unis et a grandi, à cause des voyages de son père, au Surinam, à la Barbade ou à la Jamaïque, s'imprégnant de chaque culture musicale. Ilene retourne aux Etats-Unis pour suivre des études d'arts à l'université de Chicago. Une ville où elle découvre le gospel et le jazz par la découverte de leurs plus grandes ambassadrices : Sarah Vaughan, Mahalia Jackson et Billie Holiday. Ilene écoute aussi Marvin Gaye, les Beatles ou Led Zeppelin. Ilene commence à écrire et chante, encore et toujours. La jeune fille, chanteuse contre-alto, explore les possibilités énormes de sa voix. Ilene commence à se produire dans des clubs à Chicago et se fait la main dans le monde du spectacle.

http://www.bamboo-music.com/news2.php3?numero=63


La sensualité smooth d'une Nina Simone, la puissance scénique d'une Joan Armatrading, l'aura poétique d'un Ben Harper… Si l'on voulait classer, définir, affilier Ilene Barnes, voici quelques-uns de noms qu'il faudrait convoquer. Ilene Barnes, c'est tout ça. Plus autre chose…


Commencer une carrière discographique dans une major en y réalisant un album intitulé Set You Free ( " Je te libère ") en 2000, pour, ensuite, l'album sorti, partir dans un label indépendant (IC MUSIC inc) et une maison de disques plus en rapport avec son personnage (Night & Day)… Ce n'est pas seulement une attitude excessivement dandy (Ilene Barnes est une assez belle et heureuse expression de ce que peut être le dandysme conjugué au féminin). C'est un choix artistique fort. Le même que celui qui l'amena, à l'issue de ses études universitaires, après avoir chanté dans de nombreux clubs aux Etats-Unis, à venir en Europe, afin de se consacrer à la chanson. Peut-être même un sacrifice au regard des avantages qu'offre la major… C'est en tout cas une marque de fabrique.


Ilene Barnes ne fait pas ce qu'elle veut. Elle fait ce que sa musique veut. Peut-être aussi parce que cette artiste, auteur-compositeur-interprète (ce n'est plus si fréquent), sa musique vient de partout. Et qu'Ilene l'emmène partout. S'il y avait six continents, comme il y a six cordes à la guitare sur laquelle elle compose, Ilene aurait tenu à être reliée à chacun d'entre eux. On dirait toujours qu'avec le Temps ("Time"), la seconde obsession d'Ilene, c'est le Mouvement, le Déplacement.


Née d'un père diplomate américain, à ses racines africaines et indiennes (avec en prime une goutte de sang irlandais), Ilene aura vu s'ajouter parfums, sens, rythmes et mélodies des diverses lieux exotiques où la carrière de son père l'emmena (Barbade, Jamaïque, Surinam…). Rien d'étonnant à ce qu'on les retrouve dans des titres comme le folk-rock à fin jazzy Deep (où c'est Ilene elle-même qui joue la guitare " spooge" *). Sur They Say ; sorte de chant d'espoir à dédier à tous les artistes en proie à l'incompréhension, c'est plutôt vers le Brésil qu'Ilene lorgne…non sans se prélasser, presque tristement, au final, sur un accordéon très Piazzolien.


Lorsque ses études universitaires l'ont rappelé aux Etats-Unis, Ilene n'a pas pour autant cessé de voyager. Mais, durant quelques années, ce ne sont plus les pays qu'elle visite, ce sont les arts. À Boston, elle étudiera le chant, le théâtre (avec des professeurs tels que Grotovsky et Len Berkman, créateur avec d'autres du Sundance Festival) et la danse (africaine et classique) ou elle rencontre la fantastique chorégraphe-danseuse Dr Pearl Primus (1919-1994) une des plus grandes danseuses américaines et une figure très importante dans le milieu culturel afro-américain. Ilene Barnes trouvera parfois sur sa route des croisements artistique, comme le film Crush Groove réalisé par Michael Schultz qui regroupait d'autres artistes musicaux, comme les Run DMC, Sheila E, les Fat Boys ou Kurtis Blow.


À écouter, et réécouter cet album, on s'aperçoit que chacune des 13 chansons emprunte un sentier rythmique différent. S'il s'ouvre sur un Time, tout en cordes, grave, mélodique et sépulcral, il s'affranchit très vite de lui-même des obligations liées aux genres qu'il visite. Ilene Barnes peut (et a) tout chanter. Du Jazz et Blues de club enfumé : Jennifer, You, et l'étourdissant TV Heroes, à la violence rentrée effrayante, qui dit la fureur de la télé et de ses héros, gladiateurs de notre temps. Au trip-hop (l'influence bénéfique de Darrel Bell, connu pour ses productions Hip-hop et trip-hop), sur le solennel Do You Know What I Mean ?, qui dit le monde qui se creuse entre l'individu et les dirigeants. En passant par le folk et le rock.


L'ensemble de l'album a été enregistré dans des conditions live et acoustiques entre Amsterdam et Hoorn en Hollande avant d'être agrémenté de voix, boucles et sons divers par le producteur Darrel Bell et Ilene elle-même, très soucieuse de s'impliquer dans chaque étape de la production. Depuis son premier album, on connaissait la qualité d'écriture d'Ilene Barnes. On la savait disposant d'une voix phénoménale, dotée d'un registre sans égal à notre époque. On la découvre ici capable de murmurer ; Swimming Up Stream . D'explorer son baroque univers musical ; le super Barnesien Best Friend, festif, changeant de rythme perpétuellement, avec une ligne de basse funk qui ne manquera pas de remuer les salles de concert. De complètement épouser la subtile et riche mélodie de Chasing Ghosts. Elle a même certainement trouvé en Where Are We Going ? l'hymne dont a besoin toute carrière se construisant sur la scène.


Résumons-nous : Ilene Barnes a trouvé la musique qui permet à sa voix d'enfin exploser dans toute la splendeur de sa diversité. Ilene Barnes a trouvé la musique qui convient à la précision, la justesse et la puissance de son écriture. Nul doute qu'Ilene Barnes, cet album sous le bras, va prouver en live qu'elle est une des plus grandes chanteuses qu'offre la scène européenne actuellement.


Grégory Protche


*Spooge, son de guitare spécifiquement caribéen


PLANNING DE TOURNEE

22 mai 2004 - veyrac - festival des veyracomusies
25 mai 2004 - aschaffenburg (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
26 mai 2004 - augsburg (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
28 mai 2004 - aarburg (suisse) - 1ère partie d'Eric Burdon
29 mai 2004 - winterthur (suisse) - 1ère partie d'Eric Burdon
30 mai 2004 - nordhaussen (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
31 mai 2004 - nurnberg (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
01 juin 2004 - munchen (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
02 juin 2004 - berlin (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
04 juin 2004 - karlsruhe (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
05 juin 2004 - munster (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
10 juin 2004 - hamburg (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
11 juin 2004 - hannover (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
12 juin 2004 - maury - festival voix de femmes
16 juin 2004 - bochum (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
17 juin 2004 - koln (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
18 juin 2004 - haslach (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
19 juin 2004 - bremerhaven (allemagne) - 1ère partie d'Eric Burdon
27 juin 2004 - den haag (hollande) - parkpop
03 juillet 2004 - aix les bains - musilac
16 juillet 2004 - devres - festival de la cote d'opale - avec CHARLEBOIS
17 juillet 2004 - tullins - festival de tullins
20 juillet 2004 - deauville - swing in deauville
22 juillet 2004 - nyon - Paleo Festival
23 juillet 2004 - nyon - Paleo Festival
25 juillet 2004 - carhaix - Festival des Vieilles Charrues
27 juillet 2004 - nice - nice jazz festival
31 juillet 2004 - beaumont hague - programmation estivale
02 aout 2004 - saint malo - duo
07 aout 2004 - brest - Festival du bout du monde
14 aout 2004 - le touquet - Festival International de musique du touquet
21 aout 2004 - luneville - estivalles de luneville
18 septembre 2004 - genets - festival voix du monde

+ TOURNEE AUTOMNE A SUIVRE...

PARIS - LA CIGALE LE SAMEDI 20 NOVEMBRE 2004
Le Blaireau
 
Messages: 940
Inscription Forum: 21 Juin 2003 7:21
Localisation: Limoges
  • offline

Annonce

Message par Google » 28 Mai 2004 10:47

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 28 Mai 2004 13:21

J'adore Time; c'est le titre qui m'a permis de decouvrir cet artiste :wink:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 28 Mai 2004 17:45

Comme ça, on est au moins 4 à l'apprecier. Vous deux, HomeCinHifil et moi. :)
Xéna
 
Messages: 2072
Inscription Forum: 09 Oct 2001 2:00
Localisation: ROQUEVAIRE ( 13 )
  • offline

Message » 28 Mai 2004 18:11

J'espere qu'on est plus nombreux quand meme :lol:
ggta
 
Messages: 6650
Inscription Forum: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)
  • offline

Message » 10 Mar 2006 21:30

Salut Eric, bonne nouvelle pour toi, un nouvel album d'Ilenes Barnes "Yesterday Comes" à paraître début Avril :P

Image
SJ
 
Messages: 1533
Inscription Forum: 10 Mar 2004 23:48
Localisation: Yvelines
  • offline

Message » 23 Mai 2007 10:10

J'ai découvert Ilene Barnes grâce à l'annonce de l'album live par bobim, en le commandant à la Fnac j'ai vu qu'elle était en concert à l'Européen, et j'ai sauté sur l'occasion...
Je n'ai vraiment pas était déçu ! Une voix qui est à la fois étrange, amicale, familière... elle navigue entre différents styles musicaux, sait très bien faire participer le public, et enfin des musiciens qui étaient parfait.

Je vous remercie de m'avoir fait découvrir cette artiste!
Blackdes
 
Messages: 12
Inscription Forum: 27 Oct 2006 17:52
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message