Modérateurs: Staff Home-Cinéma, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Tout ce qui ne rentrait pas dans les catégories ci dessus lors de la réorganisation ;)
Règles du forum
Avant de poster, merci de prendre connaissance des règles du forum : à lire avant de poster
Par ailleurs, il n'est pas possible de créer un nouveau sujet : merci de le faire dans un autre forum.

Mise en oeuvre de l'audio ds ma salle

Message » 09 Sep 2008 17:25

Ca a encore l'air simple cette affaire. :mdr:
arnuche
 
Messages: 24349
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Sep 2008 17:25

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 26 Sep 2008 19:33

melavi a écrit:Le medium ressemble a celui utilisé sur les monitors ATC (qui distribue leur hp)
@+
Avi


Ou sinon :

http://people.cornell.edu/pages/peh1/Dynaudio.htm

(c'est comme le port-salut c'est marqué dessus :mdr:)

Guillaume
yaumeguy
 
Messages: 1795
Inscription: 14 Oct 2001 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 17 Nov 2008 20:34

Emmanuel Piat a écrit:nouveaux caissons chez K&H avec ergonomie d'intégration renforcée en approche multicanal : O810 et O870

http://www.klein-hummel.com/klein-humme ... o-monitors



Bonjour Emmanuel,
connais tu les caissons K&H ? Si oui qu'en penses-tu ?

En fait j'ai un copain qui monte son studio, il adore BW et il envisage de se tourner vers des BW 805S comme moniteurs et de les compléter par des caissons.

Mais lesquels choisir ??
Les 810 et 870 m'ont l'air vraiment pas mal niveau connectique mais est-ce que l'absence de correction à la sauce Velodyne est regrettable ou est-ce au contraire une qualité?

Tu lui conseillerais quoi sachant qu'il a un budget de 10.000 euros pour la partie écoute: en comptant 2500€ pour les 805S + environ 2000€ pour un ampli stéréo ça laisse environ 5000€ pour les caissons.

Et tu conseilles plutôt un sub par enceinte ou un seul suffit pour les deux ? Instinctivement je dirai que deux sub seraient pour le travail sur la stéréo... Mais bon mon instinct et la physique... :lol:


Je pense que l'acoustique de sa cabine sera très soignée car il a fait appel à un acousticien de talent :
Mr Jean-Pierre LAFONT.
Pour l'anecdote c'est le créateur de la marque Lafont Audio, très réputée pour ses tables de mixage et notamment celle qui est utilisée au SkyWalker Ranch de George Lucas dans la grande cabine (à une époque on la voyait partout en photo sur la pub B&W de la série 800)
En plus d'être techniquement hyper compétent c'est qlq'un d' absolument charmant, très agréable et pas du tout hautain ou méprisant !

Merci d'avance !
Anthony
tib80
 
Messages: 517
Inscription: 13 Déc 2002 19:06
  • offline

Message » 18 Nov 2008 12:26

tib80 a écrit:connais tu les caissons K&H ? Si oui qu'en penses-tu ?

non donc aucune opinion. Nota : avec un caisson dont la qualité n'est pas à mettre en doute, le son obtenu dépend uniqt. de la pièce d'écoute. Donc, c'est tjrs la pièce (cabine) qui pose problème.

tib80 a écrit:En fait j'ai un copain qui monte son studio, il adore BW et il envisage de se tourner vers des BW 805S comme moniteurs et de les compléter par des caissons.

De la gamme BW, je ne connais que les cinq 801 de Passavant...

tib80 a écrit:Mais lesquels choisir ??
Les 810 et 870 m'ont l'air vraiment pas mal niveau connectique mais est-ce que l'absence de correction à la sauce Velodyne est regrettable ou est-ce au contraire une qualité?

On a généralement besoin de corriger les graves. Ce type de correcteur est courant chez les pro (EQ le + souvent).

tib80 a écrit:Tu lui conseillerais quoi sachant qu'il a un budget de 10.000 euros pour la partie écoute: en comptant 2500€ pour les 805S + environ 2000€ pour un ampli stéréo ça laisse environ 5000€ pour les caissons.

D'y aller progressivement, et de prévoir du rab pour acheter un EQ de qualité si le besoin s'en fait sentir (+ un système de mesure).

tib80 a écrit:Et tu conseilles plutôt un sub par enceinte ou un seul suffit pour les deux ? Instinctivement je dirai que deux sub seraient pour le travail sur la stéréo... Mais bon mon instinct et la physique... :lol:

Tout dépend de son activité de monitoring et de son besoin de descendre dans les premières octaves avec une pleine dynamique... Difficile pour moi de répondre. En + du besoin de niveau ds les graves, multiplier les sub aide à homogénéïser la réponse ds une pièce. Généralement, on en met au moins deux. Quoiqu'il arrive, il faut commencer par mesurer la rép. des enceintes ds les graves (linéarité), voir comment elles se cassent la figure en fonction du niv. demandé (max SPL) et puis décider.

tib80 a écrit:Je pense que l'acoustique de sa cabine sera très soignée car il a fait appel à un acousticien de talent : Mr Jean-Pierre LAFONT.

Cette personne sera surement de bien meilleur conseil que moi :wink:
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 18 Nov 2008 20:52

OK merci !

je te dirai s'il opte pour des K+H...

Et encore bravo et bon courage pour ta salle !
tib80
 
Messages: 517
Inscription: 13 Déc 2002 19:06
  • offline

Message » 18 Nov 2008 21:52

Et tu conseilles plutôt un sub par enceinte ou un seul suffit pour les deux ? Instinctivement je dirai que deux sub seraient pour le travail sur la stéréo... Mais bon mon instinct et la physique... :lol:

je te conseillerai plutôt 3 ou 4 subs : la stéréo n'a rien à voir là-dedans, c'est pour une réponse dans le grave plus homogène dans la pièce. Il vaut mieux 4 petits subs que un seul gros et puissant. La position des subs est totalement indépendante de celle des enceintes principales mais ne peut être trouvée que par des mesures acoustiques précises où à l'oreille (mais c'est bien plus compliqué et long!). A noter que les subs doivent être filtrés assez bas (moins de 100Hz) et avec une pente raide (au moins 24dB/oct) pour absolument éviter tout effet de localisation.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1543
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17

Message » 03 Déc 2008 11:43

Bonjour,

Je relais un message de PM : le site de vente en ligne du studio Passavant est (enfin) dispo :

http://www.pmusicstore.com/

C'est un démarrage, les réf. seront complétées petits à petits de l'aveu même des personnes impliquées :

Tout le catalogue ne sera pas mis en place aujourd'hui et notre étal ressemblera davantage à celui d'une boulangerie polonaise d'avant la chute du mur qu'à une vitrine de Noël mais ça ne durera pas; c'est promis. Nos petites mains y travaillent.

+ d'infos sur le blog de Passavant : http://philippemuller.unblog.fr/

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 21 Mai 2009 18:58

Salut,

J'ai un peu trainé mais voici un petit CR de la salle d'Emmanuel qui m'a invité à une belle aprèm d'écoutes le week-end dernier car j'étais de passage dans le coin.

Cette fois ci nous n'avons fait que de l'écoute stéréo et démo HC pas de DSR.

Pour la stéréo et le souvenir que j'en ai de mon dernier passage, malgré le haut niveau d'écoute Emmanuel à encore réussi à repousser les limites.
Ce qui frappe avant tout c'est la précision et le réalisme de l'image sonore les musiciens sont vraiment palpables, tout est à sa place.
La qualité des timbres et la définition à elle aussi grimpé d'un pas l'écoute est d'une transparence à couper le souffle.

Pour le reste tout est au moins aussi bon que la dernière fois, la barre est vraiment haute.

Pour le HC l'image est parfaitement maitrisé je n'ai pas le souvenir de la dernière fois (la démo HC avait été un peu courte faute de temps) mais il me semble que sur ce point il n'y a pas eu de changements.
Mais vu la maitrise là aussi, j'ai hâte de revenir quand Emmanuel passera à la HD.

Pour la partie son HC là non plus je ne me souviens pas parfaitement de mon passage précédent mais j'ai bien l'impression que la spatialisation est encore mieux et aussi plus de dynamique.

Enfin tout ça pour dire que l'écoute de cette salle vaud vraiment le détour, c'est une vraie leçon d'optimisation et c'est ici que j'ai fait mes 2 meilleurs écoutes.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 22 Mai 2009 9:38

Salut Christian,

Pour l'image effectivement pas de chgt. J'attends la nouvelle génération de DILA avec lampe "laser" pour évoluer. Pour le son, lors de ta 1ère venue, le plafond n'était pas fini et renvoyait bcp trop d'énergie sur le haut du spectre. La niche du fond n'était pas maîtrisée non plus (et je n'avais pas encore réalisé à quel point c'était important).

Christian a oublié de dire un truc : c'est qu'on a eu hélas peu de temps pour la démo (2 petites heures, c'est bcp trop court, il faudrait quasiment le double). C'est vraiment dommage car je peux illustrer par l'exemple beaucoup de points avec cette salle. J'ai par exemple illustré à la fin comment on pouvait jouer sur l'intégration de la centrale en HC pour la faire fondre dans les principales et éviter le phénomène de la "source ponctuelle". Christian relatera l'expérience s'il en a envie :wink: .

Depuis ton passage, j'ai fait une nouvelle expérience : j'ai recouvert le sol devant la niche avec tous les coussins-pouf que j'avais (épaisseur 10 cm), soit environ 2m^2. Le résultat est étonnant : car tout le relief sonore disparaît. On se rapproche je pense de conditions d'écoute anéchoïques. C'est pas terrible :wink: . Par exemple le CD "live in Passavant" (M. Saury) devient totalement ch.... à écouter alors qu'il est plein de "vie" en conditions normales. Comme quoi, le retour d'un certain niveau d'énergie arrière est indispensable ds cette salle. Mais la maitrise de ce retour est crucial et la manière dont il concentre l'énergie dans le temps et en fréquence est essentiel. Il est important de détimbrer le moins possible (impact en fréquence) et il est important que l'étalement temporel ds chaque bande de fréquence soit approprié pour renforcer la perception subjective de la dynamique (qui donne cette vie à la musique). Cette perception subjective correspond à l'analyse que fait le cerveau du signal. Ca ne correspond pas à l'amplitude du signal (peak level) émis par l'enceinte. Ca correspond à ce que le cerveau en perçoit avec l'effet de salle. Le cerveau analyse dans chaque bande de fréquence l'énergie temporelle qui s'écoule. Avec les retours, on arrive à bcp modifier cette sensation subjective d'énergie. Je pense que ce point est bien connu de certains acousticiens. Si on rajoute à une bande de fréq. donnée un peu d'énergie retardée au bon moment et avec le bon étalement temporel, on constate un effet bénéfique pour l'écoute stéréo. Et, en plus de la dynamique, on peut obtenir (si on s'y prend bien) un relief sonore particulièrement palpable et qui t'a bcp marqué (sans réflexions, pas de relief, c'est connu).

Tout le pb est d'arriver à faire tout cela en détimbrant le moins possible car les retours peuvent détimbrer. Ce n'est pas facile dans ma salle du fait de la concentration des ondes sonores vers la niche : il m'est malheureusement très simple de donner des couleurs très différentes à la clarinette de Maxime ou au Steinway... J'arrive aussi à donner l'impression que le steinway sonne faux...

Pour tes écoutes, il y avait seulement 2 gros coussins de 50x50cm. Je pense désormais que c'est trop peu. La manière dont ils étaient disposés fait qu'à mon goût le système manquait de dynamique (cf. la clarinette) et tout n'était pas parfaitement propre ds le haut (détimbrage, disto). Donc le retour détériorait la dynamique subjective (celle reconstruite par le cerveau en analysant l'énergie du signal) et donnait une couleur sonore d'autant moins exacte qu'on allait ds les aigus (cf. nos écoutes comparatives sur les coeurs ds l'église de Passavant avec basculement instantané entre écoute au casque et écoute sur les enceintes).

Bref, à mon goût, c'était un peu "bouché" et distordu dans le haut (même s'il faut relativiser, bien sûr :wink: ).

Paradoxalement, on ajoutant de manière appropriée 3 petits coussins supplémentaires, je suis parvenu à quelque chose qui me semble bien meilleur sur ce point. Pour la dynamique subjective, ça ne fait aucun doute. Pour les timbres, il faut que j'attende le retour de mon casque que j'ai prêté pour le confirmer car c'est un bon indicateur de référentiel (mais j'ai bon espoir car avec l'expérience c'est des choses qu'on arrive à "sentir").

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 22 Mai 2009 9:58

C'est saisissant de lire tout ça, parce que je me dis que chez moi, le son doit être catastrophique ! Mon coin hi-fi/HC occupe la moitié de mon salon/salle à manger, il y a donc un grand vide d'un côté et pas de l'autre par rapport aux enceintes.
Hormis ce problème de symétrie, il y a les matériaux : murs porteurs en bétons et cloisons en plâtres nus et peu de meubles = réverb énorme !
Il suffit que je claque une seule fois dans mes mains pour l'entendre très nettement.
Vu que ta salle est déjà très bien traitée et que tu y trouves encore des défauts, je me dis que c'est sans fin.
Penses-tu qu'il y a moyen de traiter mon salon pour pas trop cher et espérer un vrai changement (surtout pour couper la réverb) ou ça ne sert à rien ?
Merci. :wink:
arnuche
 
Messages: 24349
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 22 Mai 2009 10:37

Bien sûr qu'on peut traiter et il faut même absolument le faire car la salle est le maillon qui marque *le plus* le son.

Evidemment, dans un salon, on n'arrivera jamais à ce qu'on peut obtenir dans un salle faite à 100% pour de l'écoute. Mais on pourra au moins faire en sorte que l'écoute soit agréable et sans déséquilibres marqués. C'est déjà énorme. Le nouveau forum "Acoustique" devrait te donner des pistes.

En ce qui me concerne je préconise la démarche suivante :

Exemple de panneaux absorbants "low cost" :

- moquette ou tapis épais,
- 2 tasseaux séparés de 1m20 posé verticalement sur un mur + Laine de bois semi rigide de 10cm d'ep visée au centre contre ton placo + tissus tendu par devant.

Exemple de panneaux diffusant :

- étagères

Il faut ensuite mélanger absorbant et diffusant. Privilégier le diffusant aux endroits des réflexions primaires (cf. le coup du miroir bien connu) sur tous les murs (derrières les enceintes, sur les côtés, derrière toi). Mettre ensuite suffisamment d'absorbant pour avoir une salle avec une acoustique plaisante (= une salle ou tu as du plaisir à parler, à suivre une conversion et où les gens ont des voix agréables).

C'est pas bien compliqué. Et pas besoin de système de mesure pour ça. L'oreille suffit. Et ça donne déjà des écoutes agréables :)

Si on veut plus, c'est une autre démarche + difficilement compatible avec un salon.

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 22 Mai 2009 10:48

arnuche a écrit:C'est saisissant de lire tout ça, parce que je me dis que chez moi, le son doit être catastrophique ! Mon coin hi-fi/HC occupe la moitié de mon salon/salle à manger, il y a donc un grand vide d'un côté et pas de l'autre par rapport aux enceintes.
Hormis ce problème de symétrie, il y a les matériaux : murs porteurs en bétons et cloisons en plâtres nus et peu de meubles = réverb énorme !
Il suffit que je claque une seule fois dans mes mains pour l'entendre très nettement.
Vu que ta salle est déjà très bien traitée et que tu y trouves encore des défauts, je me dis que c'est sans fin.
Penses-tu qu'il y a moyen de traiter mon salon pour pas trop cher et espérer un vrai changement (surtout pour couper la réverb) ou ça ne sert à rien ?
Merci. :wink:


Pour écouter du Death ça change pas grand chose :mdr:
usa_satriani
 
Messages: 5646
Inscription: 27 Aoû 2003 12:55
Localisation: Lyon, Toulouse
  • offline

Message » 22 Mai 2009 10:48

>tu y trouves encore des défauts

Ce sont des détails qui constituent uniquement les ultimes réglages. La quête de mon acoustique est terminée.

Il ne me reste plus qu'à gagner une octave sur les graves avec une pleine dynamique. Mais ce qu'on a déjà jusqu'à 50 Hz est magnifique AMHA (même si forcément un peu limité en dynamique). Chris.c pourra dire 2 mots sur son ressenti de la qualité des graves.
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 22 Mai 2009 11:18

A chaque fois je suis sur le c** avec cette salle ! En plus avec des K&H ! :P


Existe il des courbes de mesures de la salle ( en db selon la fréquence) ? Je sais, l'oreille d'abord, mais c'est la mode des courbes alors... :oops: :P :wink:
Mahler
 
Messages: 12953
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 22 Mai 2009 12:16

Non pas de courbes de réponse pour l'instant.

En fait, ce qui me pose pb, c'est que je ne sais pas sur quelle durée temporelle il faut intégrer la réponse de la salle pour illustrer ce que perçoit le cerveau. Par exemple, si on s'attache à l'équilibre fréquentiel, le cerveau intègre le signal temporel sur une certain durée qui dépend des fréq. analysées. Dans le signal, on a évidemment le champ direct, mais le champ réfléchi y contribue aussi. Généralement, on dit que la qualité des timbres correspond à ce qui se passe ds la zone des 10 ms. C'est connu. Mais je suis persuadé que certaines configurations font que des réflexions bien au delà de 10 ms contribuent aussi à l'équilibre timbral. Par exemple dans ma salle, l'impact des traitements critiques pour le rendu des timbres correspond à une zone :
- au delà de 18ms pour ce qui du champ direct qui atteint le fond de la salle et revient vers l'auditeur,
- au delà de 18 ms pour ce qui est du champ arrière réfléchi par l'écran qui revient vers l'auditeur
- au delà de 32 ms pour ce qui est du champ arrière réfléchi par l'écran puis reconcentré sur la niche au fond et rediffusé vers l'auditeur. Et cette énergie là, elle est hyper critique ...

Donc mon pb, c'est que j'ai l'impression que ds l'échogramme temporel, certaines portions d'énergie ont des contribution sur l'équilibre spectral, mais je ne sais pas lesquelles et je ne sais pas comment trier... Donc si je prends une méthode de mesure standard, que je fixe ma fenêtre temporelle et que je dérive ma réponse en fréq. (FFT), je risque d'obtenir un truc totalement décorrélé du ressenti...

Bref, c'est pas simple qd il s'agit de faire des mesures qui ont du sens et surtout de corréler la mesure avec la perception.

Autre exemple : je peux avoir des gros impacts sur le rendu dans les graves en modifiant la position de qq cousins... Par exemple, pendant longtemps, le système a semblé manquer de grave (avec un gros manque !). c'est le type de rendu qu'ont eu mes visiteurs jusqu'à CCN y compris. Depuis les caissons n'ont pas bougé d'1 mm, ni les enceintes et la maintenant j'ai de belles nappes de graves (sans aucune résonnance marquée). Qu'est ce qui a changé ? ben qq petits coussins tjrs ds cette zone critique bien au delà des 18 ms où j'ai modifié l'écoulement de l'énergie réfléchie. Et pourtant mon SPL a tjrs mesuré le même niveau de grave à la position d'écoute sur un bruit rose filtré par un passe bande. Ce qui me semble normal vu que de petits coussin n'ont pas la propriété de filtrer le grave (ce serait trop beau :lol: ). Bref, tout ça m'interpelle, mais je n'ai aucune explication hormis les phénomènes de masquage psychoacoustique sur lesquel je n'y connais rien.

Maintenant de la mesure, il y falloir que j'en fasse pour intégrer les 4 futurs 46 et les 4 futurs 38 mais la mesure ne portera que sur la bande 0-200 Hz et pas au delà :wink:

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10085
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline


Retourner vers Archives

 
  • Articles en relation
    Dernier message