Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: thequent et 19 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

La nuit du chasseur/The Night of the Hunter (US)

Message » 13 Nov 2012 20:43

Image
The Night of the Hunter (La nuit du chasseur) - Charles Laughton


Criterion, 2010
BD-50, Zone A
1.66, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34.28 Mbps
English / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
STA, amovibles

La copie du film, si elle n'est pas évidemment pas du matériel de démonstration, possède un charme extrêmement plaisant. Globalement très détaillée, dotée d'un contraste présentant des noirs profonds et de belles nuances dans la gradation des gris, elle est aussi extrêmement granuleuse, notamment dans les scènes en extérieur. S'il parait évident que le film a été respecté en utilisant aucun outil de dégrainage (ou alors de manière invisible), le résultat pourra cependant en choquer certains.
Aussi, on notera d'autant plus facilement des plans plus doux apparaissant ci et là le long du film. Rien de gênant, mais la différence de rendu est assez flagrante.
Enfin, les plans aériens au début du film présente une instabilité assez franche.

Côté son, si la piste présente par moments quelques limitations, avec un rendu un peu plus brut (notamment les cris finaux de Mitchum), elle est dans l'ensemble très propre et claire, et ne présente aucun souffle ou distorsion. Aussi, elle présente une dynamique assez plaisante et surprenante compte tenu de l'historique du film.

Image : 8.5/10
Son : 8/10
Film : 9.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Annonce

Message par Google » 13 Nov 2012 20:43

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

The Bride Of Frankenstein (UK)

Message » 14 Nov 2012 0:49

La fiancée de Frankenstein

Image Image
The Bride Of Frankenstein (La fiancée de Frankenstein) - James Whale


Ce test est basé sur le disque anglais, mais le disque français sera exactement identique.

Universal, 2012
BD-50, Zone Free
1.37, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 33.85 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1774 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Probablement le transfert le plus impressionnant du coffret, notamment parce que le matériel et le look du film le permet.
A tous les niveaux, le rendu est impressionnant de naturel et de précision, dans la lignée des titres précédents en terme de qualité (contraste, niveau de détails, etc), mais avec une constance sur 99% du film. Bien moins de plans sont moins beaux, et hormis à la 40e minute lors du fondu avec le crucifix illuminé ou quelques rayures verticales à la 62e et la 69e minute (et encore, faut les trouver), c'est absolument magnifique.
Etonnamment, même lors des scènes avec les petits personnages, synonymes de trucages optiques et habituellement de perte de définition, le rendu reste propre et détaillé.

Côté son, si la piste commence plutôt gentiment, avec des dialogues un peu sourds mais clairs, les 20 dernières minutes, bien plus mouvementées, proposent une piste bien plus dynamique et dotée d'une amplitude très agréable. Même lors de la destruction finale, aucune saturation ou distorsion n'est à déplorer. Par contre, un souffle léger mais présent reste audible tout le long du film.

Image : 9/10
Son (VO 2.0) : 8.5/10
Film : 8.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

The Wolf Man (UK)

Message » 14 Nov 2012 1:01

Image Image
The Wolf Man (Le loup garou) - George Waggner


Ce test est basé sur le disque anglais, mais le disque français sera exactement identique.

Universal, 2012
BD-50, Zone Free
1.37, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31.24 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1772 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Et soudain, le drame. Le transfert qui casse la série presque parfaite effectuée par Universal sur le coffret.

Dès les 1ers instants, la différence de rendu entre The Wolf Man et les 5 films précédents sautent aux yeux. En cause ?

Tout d'abord, une image bien plus lisse que les 5 prédécesseurs. Tant au niveau des détails sur les visages des acteurs lors de gros plans, comme sur les textures des murs intérieurs, le ressenti est celui d'une image probablement modifiée en post-processing lors de la création du disque. Si le niveau de détails reste plus qu'appréciable, le plupart du film possède un rendu pas franchement naturel, et certaines textures deviennent des aplats sans grande nuance.
Ensuite viennent la présence quasi constante de halos blancs autour des contours, provenant vraisemblablement de l'utilisation d'Edge Enhancement. Ils sont facilement décelables, et accentue le look "électronique" et peu naturel du transfert.
Enfin, si l'image possède, comme les 5 précédents films, une stabilité et un contraste à toute épreuve, la propreté de la copie est largement en deçà : poussières et points blancs sont légion et bien plus tenaces que ce qui subsistait jusqu'à présent.
A noter aussi une introduction (située juste après le générique) window boxée (c'est à dire avec des bandes noires en haut et en bas de l'image), alors que le générique ne l'est pas.

Côté son, la VO est dans la lignée des films précédents, avec un plus pour le rendu des dialogues, extrêmement clair et jamais sourd ou étouffé. Cependant, le reste de la piste est dans l'honnête moyenne du reste du coffret, le film n'étant que peu propice aux démonstrations sonores.

Image : 7.5/10
Son (VO 2.0) : 8.5/10
Film : 6.5/10
Dernière édition par tenia54 le 16 Nov 2012 8:36, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

TEST BLURAY 3D THE AMZING SPIDER-MAN

Message » 16 Nov 2012 17:43

Hello,

Voici mon CR pour ...

Le film : THE AMAZING SPIDER-MAN

Provenance : ZONE B - France

Image

Pistes audio : Anglais-français etc...

Sous-titres : anglais - français etc...

Matériels utilisés : lecteur Sony S790 + Vidéoprojecteur - Mitsubishi HC7800 D réglé en mode 3D pour le rendu d'image

Critique sur 10

Scénario : 6

On ne s'ennui pas trop, mais que c'est creux et vide d'émotion. Je n'aime pas trop l'ancien spider-man, qui est trop "immature", trop jeune. Mais celui-là je l'aime encore moins, il est creux, sans carisme. Et le méchant est trop simple, sans âme, sans but etc... Nan pas pour moi, je passe mon chemin.

Profondeur : 5

Alors là je suis sévère : c'est le pire 3D que j'ai vu :evil: Alors ok ok, c'est le souhaite du réalisateur... Bah il aurait du pas en mettre du tout, car c'est franchement pas terrible. On ne voit la 3D que dans les extérieur et les toiles d'araignées, mais comme l'extérieur est à 90 % dans la nuit, bah du coup, on ne profite pas bien de la profondeur. Le même défaut que le film FRIGHT NIGHT 3D que j'ai déjà critiqué.

Non pour moi c'est raté.

Jaillissement et débordement : 4

1 débordement et 1 jaillissement : point barre. C'est du foutage de gue*ule

Colorimétrie et définition : 7

Je comprends pas : je m'explique :

En générale, ok on perd de la luminosité, du contraste à cause des lunettes. Mais, étonnament je ne suis jamais gêné par cela. A croire que les gars qui font la 3D y pensent lors de la conception du film. Mais là, mon dieu que c'est sombre dès les 1ères images !!! Et lorsque je retire les lunettes, que c'est beau.

Donc pour moi c'est aussi un loupé de ce côté là.

Par contre, bonne définition, voir très bonne.

Ma conclusion donc :

Je vais faire simple : LE PLUS MAUVAIS 3D QUE J'AI VU A CE JOUR par rapport à ce que l'on peut en attendre d'une dernière production à gros budget.

COTE TECHNIQUE : si vous voulez vous amusez 30 secondes, aller au 30 secondes avant le générique de fin, c'est là qu'est concentré le meilleur de la 3D pour ce film.

TEX :wink:

La configuration dans mon profil


Eh Marge !!!, elles sont où mes côtes de porc ???
Avatar de l’utilisateur
TEXAVERY
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5663
Inscription: 15 Avr 2003 13:15
  • offline

Total Recall (UK)

Message » 16 Nov 2012 21:31

Image
Total Recall - Paul Verhoeven


Ce test est basé sur le disque anglais, mais le disque français est exactement identique.

Studio Canal, 2012
BD-50, Zone Free
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 23.44 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2157 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2123 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STF, STA, choix via le menu des langues et indépendant du choix de la piste son

Je n'ai pas les éditions précédentes ni DVD, ni Blu Ray de Total Recall, mais il est facile d'imaginer que cette édition 2012 peut enterrer ce qui la précédait.
En l'état, la qualité du transfert (malgré des noirs pas toujours très profonds, mais peut-être inhérents à la photo du film) est impressionnante pour un film de 1990 tourné intégralement en trucages optiques.
Le seul reproche serait un grain fin prononcé et récurrent (et ressemblant plus à du bruit qu'à du grain) dans la 1ere partie du film, accompagné de teintes de peau pastel assez étranges. Le master ayant été supervisé par Verhoeven (si on estime qu'il n'y a pas eu de modifications au moment de l'encodage), on peut supposer que c'est volontaire mais cela ne rend pas franchement très bien en vidéo.

Hormis ces quelques limites, et des incrustations pas toujours très heureuses (et encore moins en HD), le film n'a jamais été aussi beau et détaillé, même lors des nombreux trucages optiques du film qui laissaient présager de perte de qualité. Par exemple, le retrait du "costume" de Schwarzy se fait avec une définition impressionnante et cohérente avec le reste du film. Enfin, une poignée de gros plans forcent carrément le respect (notamment un de Michael Ironside), et laisseraient presque à penser que le film date d'hier.

Côté son, par contre, le constat est un poil moins enthousiaste, la faute à une VO qui manque de punch et reste trop frontale. Si la musique de Goldsmith bénéficie constamment d'une excellente spatialisation, dès le générique de début, les effets sont trop peu directifs et spatialisés, et le caisson globalement sous exploité.

La VF sonne, elle, définitivement différemment. Mixée plus haut, elle possède cependant un rendu moins naturel, avec des dialogues parfois trop en avant, et des effets carrément sur boostés. Cependant, elle perd paradoxalement en ouverture car elle sonne un peu étouffé comparée à la VO.
Quoiqu'il en soit, comparativement, le résultat est plutôt honnête.

Image : 8.5/10
Son (VO 5.1) : 7.5/10
Son (VF 5.1) : 7/10
Film : 8/10
Dernière édition par tenia54 le 18 Nov 2012 18:19, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 17 Nov 2012 19:10

ImageKill the Gringo (Get the Gringo) de Adrian Grünberg :

Le Blu-ray Disc : BBBBB

- Format vidéo : 1080i AVC [1.78]. De l'autre côté de l'Atlantique, le film est présenté au format 2.40.
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Un transfert HD fluctuant avec des plans d'une redoutable précision et d'autres brouillons manquant de piqué, mais les contrastes solides et les couleurs chaudes esthétisent comme il faut la prison crasseuse où se déroule le gros de l'action.
• Audio : Des pistes sonores immersives, dynamiques, amples et riches en effets sur les cinq enceintes, qui délivrent des fracas de tôle tonitruants (la course poursuite d'intro), des coups de feu puissants et une BO spatialisée avec panache.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Aventi Distribution.
Date de sortie : 16 octobre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-kill-the-gringo-112534398.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6300
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 17 Nov 2012 20:01

ImageTwilight - Chapitre 4 : Révélation 1ère partie de Bill Condon :

Le Blu-ray Disc : BBBBB

- Format vidéo : 1080p AVC [2.40].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Anglais et Français.
• Image : Une précision diabolique, une définition impressionnante, des couleurs magnifiques, des noirs profonds et des contrastes très appuyés. En un mot : sublime !
• Audio : Malgré un mixage trop bas (il ne faut pas hésiter à augmenter le volume sur l'ampli) propre à l'éditeur, voilà des pistes sonores harmonieuses et bien équilibrées où se côtoient sobriété (la finesse des bruitages), immersion (les déplacements furtifs des loups-garous dans la forêt), puissance (les basses) et présence remarquable de la musique.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : M6 Vidéo.
Date de sortie : 16 mars 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-twilight-chapitre-4-revelation-1ere-partie-112548710.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6300
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Test : Kill Bill vol2 (vf)

Message » 17 Nov 2012 20:04

Rappel de l'échelle de notation principale : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D

Test en vf

HD1 + ISCANDUO + BD85 sur 2m03 de base

Kill Bill, le coffret

Test vol 1 viewtopic.php?p=177263719#p177263719

Image Kill Bill vol 2* (TF1 Vidéo 2009) : A+ (MPEG4/AVC) Format 2.35:1 Une belle image argentique parfois douce (photographie du film) avec une compression parfaite. Une colorimétrie plus fade (volontairement je suppose) et une définition moins poussée lors de certaines scènes.
viewtopic.php?p=177079961#p177079961

ImageImage

-Piqué/ Précision : moyenne à bonne
-Définition : idem : c'est du à la photographie du film qui donne parfois une image douce
-Niveau des noirs : très bon
-Colorimétrie : parfois désaturée et plus fade que l'opus 1
-Grain : discret
-Compression : invisible
-DNR/EE : 0
-Banding : pas vu !
-Homogénéité : très bonne si on considère la photo du film qui varie en fonction des époques


Genre: Action
Durée: 2h15
Zone: B
Doublage: oui
Langues: anglais DTS HD HR 5.1 et français DTS HD MA 5.1
Sous-titres: français forcé sur la VO, sourds et malentendants
Images: Image
Son: Image
J'ai Aimé: Image
/

Le film : 6/5 pour une deuxième partie moins orientée action mais tout aussi virtuose !

La bande son : excellente (peut-être un poil frontale), avec des extraits musicaux magnifiques, tout comme dans l'opus 1.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

A++ pour les images exceptionnelles.

viewtopic.php?p=177111500#p177111500

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44835
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Lawrence d'Arabie (FR)

Message » 17 Nov 2012 21:45

Image
Lawrence d'Arabie - David Lean


Sony Pictures, 2012
BD-50, Zone Free
2.20, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 21.69 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2153 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps
STF, STA, amovibles

Wow. Tout simplement wow.

L'image présentée par Sony va probablement devenir le mètre étalon pour les futures restauration de titres de ce genre. Hormis Le guépard, Ben Hur et La mélodie du bonheur, rien, probablement, n'arrive au niveau de détails et au piqué proposé par le Blu Ray de Lawrence d'Arabie.
Ce n'est parfait pour autant, car de nombreux plans larges dans le désert souffrent encore de craquelures prenant la forme de traînées verticales plus claires que le reste de l'image, et souvent accompagnées d'une légère décoloration. Enfin, on notera une malheureuse rayure lors d'une attaque de train qui aura survécu au nettoyage en profondeur opéré pour la restauration.

Cependant, ces défauts sont mineurs (même si visibles pour les aguerris) et l'image, dans sa globalité, est d'une beauté sans pareille, avec une préférence pour les plans moyens de groupe, où les multiples figurants, costumes et décors sont rendus avec un détail fabuleux. Que ce soit au niveau de la colorimétrie comme de la profondeur des noirs, l'ensemble est proche de la perfection et ne peut qu'être couvert d'éloges. L'image est propre, stable, et naturelle au possible. Visiblement, l'attente vaut largement le résultat.

Côté son, la VO 5.1 commence plutôt sobrement, avec une ouverture musicale pas forcément très folichonne. Étonnamment, seule cette ouverture possède ce côté frontal et peu ouvert, car dès le générique introductif, la piste prend un rythme de croisière extrêmement plaisant. Les dialogues, s'ils sont parfois un peu étouffés, sont souvent bien rendus et clairs, et même le caisson est mis à contribution assez régulièrement. Mais de tout le mixage, c'est la musique de Maurice Jarre qui profite comme jamais de la piste, avec un rendu impressionnant, utilisant en plus la spatialisation pour immerger le spectateur. L'ouverture du champ sonore est excellente, et avec aucune distorsion ou souffle à l'horizon, l'ensemble, malgré quelques limites (parce que le film date quand même de 1962, donc bon...), permet de profiter pleinement du film.

La VF, elle, est d'un tout autre acabit. Non pas parce qu'elle est seulement présentée ici en DD 5.1 (ce qui fera, comme d'habitude, hurler les puristes VF / lossless), mais parce que le mixage est chimérique au possible. D'un côté, on a des dialogues extrêmement clairs (pour un doublage qui vaut ce qu'il vaut, mais n'est pas forcément mauvais en soi), mais d'un autre, un mixage bien trop élevé et perdant complètement en nuances. Ca passe dans les moments calmes, mais dès que la musique s'envole, celle ci se transforme en cacophonie rendant l'ensemble quasi inécoutable.
Rien de tout cela ne provient vraisemblablement de l'encodage lossy, mais plutôt d'un mixage qui n'est plus de 1ere jeunesse, loin de là, mais qui est surtout trop mal équilibré, et qui semble avoir été créé en poussant le volume de toute la piste au maximum sans se poser de questions sur les nuances à avoir.

Personnellement, je la déconseille, d'autant que les partitions musicales du film méritent bien mieux que cela.

Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 8.5/10
Son (VF 5.1) : 5.5/10
Film : 9.5/10
Dernière édition par tenia54 le 18 Nov 2012 18:20, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 17 Nov 2012 23:57

Comme Cléopâtre : A voir absolument en VO ! :grad:

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44835
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Phantom Of The Opera (UK)

Message » 18 Nov 2012 18:19

Image Image
Phantom Of The Opera (Le fantôme de l'opéra) - Arthur Lubin


Ce test est basé sur le disque anglais, mais le disque français sera exactement identique.

Universal, 2012
BD-50, Zone Free
1.37, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31.24 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1785 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Seul film en couleurs du coffret, The Phantom Of The Opera ne démérite pas, même si certains défauts entravent de manière régulière le visionnage du film.

Si l'image est assurément immaculée et stable, il y a tout d'abord une poignée de scènes qui apparaîtront comme trop polie, avec un grain qui a disparu, et quelques gros plans pas forcément gracieux.

Mais le vrai problème du transfert réside dans le rendu des couleurs et la netteté de l'ensemble. En effet, de très nombreuses scènes ont des contours qui débordent et apparaissent alors quasi-floue, à cause de ce qui semble être vraisemblablement un défaut d'alignement des bandes Technicolor. De nombreux contours laissent apparaître une bordure verte, notamment.
Si cela ne gêne que de manière limitée lors des plans larges, qui auront simplement des blancs pas très blancs, cela génère surtout des gros plans quasi flous. S'agit-il d'un problème irrécupérable de matériel ou des limites de la restauration ? Bonne question. Cela étant, de nombreuses scènes possèdent un rendu très fin, détaillé et extrêmement plaisant, comme l'introduction à l'opéra.
Enfin, côté couleurs et contraste, malgré une poignée de noirs bouchés, la saturation est excellente et permet de profiter pleinement des costumes chatoyants du film, malgré des variations chromatiques parfois flagrantes.

Côté son, si la piste sature de temps à autre, la VO est un vrai délice dans la reproduction des dialogues mais surtout des nombreux passages chantés et musicaux. Le souffle ne se fait quasiment pas entendre, et l'ensemble est d'excellente tenue.

Image : 7.5/10
Son (VO 2.0) : 9/10
Film : 6.5/10
Dernière édition par tenia54 le 18 Nov 2012 18:53, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Creature From The Black Lagoon (UK)

Message » 18 Nov 2012 18:49

Image Image
Creature From The Black Lagoon 2D (L'étrange créature du lac noir) - Jack Arnold


Ce test est basé sur le disque anglais, mais le disque français sera exactement identique.

Universal, 2012
BD-50, Zone Free
1.85, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31.22 Mbps (+ MVC, débit vidéo moyen : 17.56 Mbps)
English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1859 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Difficile de noter l'image tant il semble que les sources matérielles du film soit fort limitées. En effet, de nombreux agrandissements optiques semblent avoir effectués, créant une forte perte de définition, sans compter les nombreuses séquences sous-marines, tout aussi limitées. Or, cela apparaissant dans facilement 30% du film, comment noter l'image ?

Tout d'abord, les bons points : comme les autres films du coffret, l'image a été nettoyée en profondeur, et la copie présentée ici est immaculée et parfaitement stable. Si les noirs du film ne sont pas aussi impressionnants que ceux d'autres titres du coffret, le contraste est stable et plutôt bien géré. En outre, il semble qu'Universal ait eu la main très légère sur le titre, avec une absence d'Edge Enhancement ou de DNR (même si 2-3 scènes semblent assez lisses).

Cependant, donc, de très très nombreuses séquences ont une définition plus qu'en berne, avec une absence totale de finesse et je n'ose imaginer ce que cela donne en 3D.

Côté son, si les dialogues sifflent parfois un peu, et que la musique semble un peu saturer par moment, la piste est probablement la plus propre du coffret, même si elle manque régulièrement d'ampleur. D'un autre côté, la bande originale n'est pas la plus fine du monde, et n'en souffre pas forcément beaucoup.

Image : 7/10
Son (VO 2.0) : 8/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 18 Nov 2012 22:05

ImageMetal Hurlant Chronicles - Saison 1 de Guillaume Lubrano :

Le Blu-ray Disc : BBBBB

- Format vidéo : 1080i VC-1 [1.78 - 2.35].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Issue d'un tournage HD l'image des six épisodes est lumineuse, colorée, contrastée et aussi détaillée que douce (lorsque des SFX sont dans le champ), mais la présence d'un grain numérique parfois envahissant selon les plans et l'apparition de pixels dans l'épisode Pledge of Anya sont problématiques.
• Audio : La VO (en simple stéréo) est à privilégier pour profiter du doublage original mais aussi et surtout pour sa puissance, son homogénéité et sa clarté, car les dialogues de la VF (en 5.1) sont souvent étouffés par un trop plein d'effets brouillons et les basses sont tellement omniprésentes qu'elles fatiguent.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Condor Entertainment.
Date de sortie : 02 novembre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-metal-hurlant-chronicles-l-integrale-de-la-saison-1-112491508.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6300
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 18 Nov 2012 22:12

ImageCollision - Director's Cut (Crash) de Paul Haggis :

Le Blu-ray Disc : BBBBB

- Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français.
• Image : Un transfert HD classieux au rendu très argentique, à la définition finement ciselée, à la belle gestion des couleurs qui rend justice à la somptueuse photographie de Jim Muro, aux contrastes carrés et aux noirs abyssaux.
• Audio : Des pistes sonores authentiques et d'une grande finesse à l'atmosphère musicale planante, aux dialogues clairs, aux effets surround peu nombreux mais maîtrisés et aux basses solides.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Metropolitan Vidéo.
Date de sortie : 1er avril 2011.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-collision-112582527.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6300
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

To Kill A Mockingbird (UK)

Message » 19 Nov 2012 21:18

Image
To Kill A Mockingbird (Du silence et des ombres) - Robert Mulligan


Universal, 2012
BD-50, Zone Free
1.85, N&B
1080p, VC-1, débit vidéo moyen : 28.07 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2086 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
English / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Le rendu visuel est malheureusement typique des magouilles d'Universal : du matériel restauré de manière formidable, mais ensuite nivelé par le bas par du filtrage inutile.
Le visionnage de la featurette sur la restauration des titres du 100e Anniversaire est révélateur : non seulement les extraits de To Kill A Mockingbird qui y sont utilisés sont de meilleure qualité visuelle que le transfert du film présenté sur le BR, mais Universal doit être le seul studio à générer des featurettes où le look "Avant" est plus beau qu' "Après".

En l'état, tout ne tient pas du désastre non plus. Le film possède notamment une stabilité d'image exemplaire, ainsi qu'un contraste bien géré et doté de noirs profonds mais jamais bouchés. Enfin, le niveau de détails (en particulier tous les arbres entourant la petite ville et visibles régulièrement dans les arrière plans) est plutôt élevé et appréciable.

Cependant, lors des gros plans et des plans en intérieur, le rendu plat et dégrainé du film est assez flagrant : rien ne scintille vraiment de piqué, les détails sur les visages sont inexistants, le tout doublé d'une sensation de flou et d'un grain qui ne ressemble plus vraiment à du grain fin, mais à quelque chose de moins naturel.

Au final, si le rendu est qualitativement élevé, on ne pourra que (comme trop souvent) se plaindre de la main lourde du studio qui a clairement dénaturé le matériel formidable qu'il aurait pu livrer tel quel. Que de potentiel inexploité.

Côté son, la piste 5.1 n'en a que le nom. En comparant avec la VO 2.0 (proposée en DTS sur le disque), on se rend facilement compte qu'elles sonnent de manière quasi identique, malgré une spatialisation et un encodage différent. Cependant, leur ouverture est franche sur le front avant, avec une belle clarté dans les dialogues comme la musique. Le souffle est inexistant, et aucune coupure ou autre n'est à déplorer.
Cependant, à moins d'être pro-lossless, la piste 5.1 n'apporte strictement rien au film, et la piste 2.0 est amplement suffisante.

Image : 7/10
Son (VO 5.1 / 2.0) : 8.5/10
Film : 9/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4714
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message