Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Neo365 et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Double Impact

Message » 12 Fév 2013 21:28

ImageDouble Impact de Sheldon Lettich :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.85].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 et Espagnol Dolby Digital 2.0.
- Sous-titres : Anglais pour malentendants, Français et Espagnol.
• Image : Une image d'une belle clarté avec une bonne finesse des détails (les pores de la peau et les textures des vêtements sautent aux yeux) mais les couleurs paraissent un peu ternes et les noirs sont délavés.
• Audio : La piste HD 2.0 est suffisamment punchy et nette pour soutenir le spectacle. De plus, l'ouverture frontale est dynamique et la localisation des effets plutôt précise.

Multi-régions (Américain).
Éditeur : MGM / UA.
Date de sortie : 02 octobre 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 12 Fév 2013 21:28

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Six Bullets

Message » 12 Fév 2013 22:58

ImageSix Bullets de Ernie Barbarash :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i50 (AVC) / [1.77].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Tourné en numérique avec la caméra Red One Mx, le film affiche une image sublime que le présent Blu-ray Disc restitue à la perfection ou presque. Car en dehors d'un peu de bruit en de rares occasions, les détails sont affolants, la palette colorimétrique est respectée, les contrastes sont magnifiques et les noirs profonds.
• Audio : Des pistes sonores basiques (il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un DTV) mais efficaces et généreuses où les balles, les explosions, les ambiances et (surtout) la musique envahissent l'ensemble des enceintes avec une dynamique et une précision appréciables.

Région B (France).
Éditeur : France Télévisions Distribution.
Date de sortie : 03 décembre 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Dredd 3D

Message » 13 Fév 2013 21:58

ImageDredd de Pete Travis :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Un transfert HD prodigieux qui délivre à la perfection les images captées à l'aide des caméras numériques Red One Mx et Phantom Flex (lors des séquences en slow-motion tournées en 4000 images/seconde) pour un rendu hyper détaillé, coloré et contrasté. La définition est époustouflante, le piqué est sensationnel, les couleurs sont fortement saturées et passent d'un aspect réaliste à irréelle (lors de la prise de drogue Slo-Mo) avec facilité, les contrastes assurent dans toutes les circonstances, les noirs sont épatants et la présence d'un grain maîtrisé renforce le côté insalubre de l'immeuble où se situe l'action. C'est magnifique !
• Audio : Des pistes sonores XXL à la fois amples, dynamiques, riches en effets et particulièrement immersives grâce à une exploitation multicanale rigoureuse et permanente. Deux nouvelles références !

La 3D : ImageImageImageImageImage

Le film a été tourné à 95% en 3D natif (les 5% restants sont des images de synthèse) et le résultat s'avère aussi plaisant que convaincant surtout qu'aucun effet fantôme, flous optiques ou même aberration technique ne font leurs apparitions. La profondeur de champ est souvent naturelle même si la fenêtre de profondeur s'étend sensiblement lors des plans-large de Mega-City One et des plans en plongé de la tour Peach Trees (200 étages quand même), la sensation de relief est constante, les volumes semblent authentiques et les quelques débordements/jaillissements, relativement peu nombreux mais qui se mettent au service du récit, s'invitent à la projection lors des hallucinantes séquences en slow-motion où des particules de poussière, des gouttes d'eau, des jets d'hémoglobine et de la fumée sortent de l'écran avec générosité pour une immersion redoutable.

Région B (France).
Éditeur : Metropolitan Vidéo.
Date de sortie : 11 février 2013.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

B-17, la forteresse volante

Message » 13 Fév 2013 22:06

ImageB-17, la forteresse volante (Fortress) de Mike Phillips :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i50 (AVC) / [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : En dehors des plans sur les escadrilles qui font indéniablement HD, tous les autres sont d'une piètre qualité. La définition est plus qu'insuffisante, le piqué est déficient, la palette chromatique souffre de dérives colorimétriques et d'instabilité, les contrastes sont faibles et les noirs peu profonds. De plus, le transfert laisse apparaître des traces de compression sur les aplats (des pixels et du bruit) en basse lumière. Vraiment pas fameux !
• Audio : Il y a certes quelques entrées et sorties de champ sympathiques lors des combats aériens, mais le volume est trop bas (encore une fois merci M6 Vidéo !), les effets multicanaux sont brouillons et le mixage semble comme étouffé avec un manque flagrant de dynamisme et de puissance. C'est pas fameux non plus !

Région B (France).
Éditeur : M6 Vidéo.
Date de sortie : 03 juillet 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

A Haunting in Salem 3D

Message » 14 Fév 2013 14:23

ImageA Haunting in Salem de Shane Van Dyke :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.85].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Dolby Digital 2.0.
- Sous-titres : Aucun.
• Image : L'aspect général est fade et sans vie, ce qui est souvent le cas des productions à faible budget tournées en numérique, mais le transfert est solide et ne souffre d'aucun défaut rédhibitoire. La finesse des détails est évidente et révèle une définition et des textures agréables, les couleurs sont stables et bien restituées même si quelconques, les contrastes sont bien nuancés et les noirs sont d'un bon niveau quoiqu'un peu brillants parfois.
• Audio : Une piste sonore HD basique mais d'une bonne clarté, qui bénéficie d'une ouverture centrale correcte malheureusement peu soutenue par les surrounds.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Une 3D native consciencieuse qui manque pourtant un peu de saveur et qui souffre d'une diaphonie bien trop présente. C'est dommage car la profondeur est naturelle, la sensation d'espace est indiscutable, la perception des distances est facilement mesurable, les effets de volume sont très bons et les débordements sont immersifs avec pour les plus réussis des piliers, des rampes d'escalier, les rebords d'une baignoire, une casserole d'eau bouillante et de la végétation (il n'y a pas de jaillissement mais le sujet ne s'y prête pas).

Multi-régions (États-Unis).
Éditeur : The Asylum Home Entertainment.
Date de sortie : 04 octobre 2011.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Men in Black 3

Message » 14 Fév 2013 18:28

ImageMen in Black 3 de Barry Sonnenfeld :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.85].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Anglais et Français.
• Image : Un transfert HD flatteur pour nos rétines avec une luminosité ravissante, une définition magnifique, des détails à foison, des couleurs qui affichent une belle palette colorimétrique, des noirs d'une bonne profondeur et des blancs immaculés.
• Audio : Des pistes sonores captivantes et enveloppantes dont la puissance du canal LFE, l'impétuosité de la frontale, la générosité de l'activité surround et la montée sidérante de la dynamique feront jouir vos tympans.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Une 3D convertie au traitement réussi malgré une fenêtre de profondeur pas toujours optimale (qui reste néanmoins bien présente tout du long) et une sensation de relief pouvant varier d'un plan à l'autre. Pour autant, l'utilisation permanente de débordements (comme les armes et personnages), les nombreux jaillissements avants (les pointes projectiles de Boris et les morceaux des extraterrestres pulvérisés) et arrières (nos 2 héros en Jetpack et une météorite qui fonce sur la Terre) bien intégrés au récit, ainsi que les séquences absolument vertigineuses (l'appréhension de la hauteur est unique dans le genre) où Will Smith se lancent de divers hauteurs mettent une claque qu'il est difficile d'oublier.

Région B (France).
Éditeur : Sony Pictures Entertainment.
Date de sortie : 24 septembre 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Rollerball (2002)

Message » 15 Fév 2013 18:59

ImageRollerball (2002) de John McTiernan :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) Dolby TrueHD 5.1.
- Sous-titres : Anglais et Français. Anglais pour malentendants.
• Image : Un transfert HD solide qui parvient à restituer toutes les séquences (même celles en infrarouge qui n'accusent aucune trace de compression) sans aucun problème. Le master est propre, la définition est accrocheuse, les couleurs sont vives, les contrastes sont intenses et les noirs particulièrement denses.
• Audio : Des pistes sonores puissantes et dynamiques qui ne font pas dans la dentelle avec des enceintes qui crachent du gros son sans discontinuer et un subwoofer qui délivre des basses cataclysmiques lors des matches. Rien dans la tête (pour la nuance on repassera) tous dans les muscles !

Région B (France).
Éditeur : Sony Pictures Entertainment.
Date de sortie : 24 septembre 2008.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Nous sommes la nuit

Message » 15 Fév 2013 19:05

ImageNous sommes la nuit de Dennis Gansel :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35].
- Pistes sonores : Allemand, Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français.
• Image : Un transfert HD sublime qui excelle dans tous les domaines. La définition a du mordant, le piqué est léché, la palette colorimétrique rend justice à la somptueuse photographie du film et restitue merveilleusement bien les rouges qui sont saignants à souhait, le ratio de contraste est épatant et les noirs savoureux.
• Audio : Des pistes sonores qui en jettent un maximum. Les séquences en boîtes de nuit ont une énergie folle, la présence de la bande originale à un impact incroyable, la dynamique de la frontale est réjouissante, l'utilisation des surrounds est efficace (il suffit de regarder la séquence aérienne pour s'en convaincre), les effets sont aussi précis que puissants sur l'ensemble des enceintes et le mixage est dopé aux basses puissantes.

Région B (France).
Éditeur : Metropolitan Vidéo.
Date de sortie : 03 mai 2011.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Le Royaume

Message » 15 Fév 2013 21:53

ImageLe Royaume de Peter Berg :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (VC1) / [2.35].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) DTS 5.1.
- Sous-titres : Anglais et Français.
• Image : Un piqué à toute épreuve qui permet de profiter des arrière-plans dans toute leur finesse, une photographie ocre et chaude rendue avec beaucoup de précision par une colorimétrie remarquable, des contrastes d'une robustesse certaine et un grain volontaire obligatoire dû au lieu de l'action.
• Audio : Très réaliste et équilibré avec des ambiances précises et des envolées sonores dynamiques, mais il faut attendre la dernière demi-heure pour profiter d'effets tonitruants sur l'ensemble des enceintes.

Région B (France).
Éditeur : Universal Pictures.
Date de sortie : 09 décembre 2008.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6375
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

TT3D Closer to the Edge (HART AM LIMIT)

Message » 17 Fév 2013 0:53

Hello,

Voici mon CR pour ...

Le documentaire : TT3D Closer to the Edge (HART AM LIMIT)

Provenance : ZONE B - ALLEMAGNE

Image

Pistes audio : Anglais-allemand

Sous-titres : Anglais, Allemand

Matériels utilisés : lecteur Panasonic SC-BTT 370 + Vidéoprojecteur Optoma HD300X+ Lunettes Optoma 3D-RF // Ecran cadre SINELUX de 2,60m de base // Distance de visionnage canapé-écran 2,60m

Critique sur 10

Scénario : 9

Un documentaire très impressionnant visuellement mais aussi psychologiquement! On nous entraine au coté d'un pilote de moto renommé depuis sa préparation jusqu'à la/les courses sur une ile près de l'Angleterre. Cette course est très dangereuse car elle n'est pas sur circuit mais à travers village et campagne. Mais les pilotes n'ont que faire des plus de 200 victimes que comptent déjà leur rangs...

Profondeur et effet tri-dimensionnel : 8

PARFOIS IMPRESSIONNANT! - Le documentaire présente différence phases: à la maison, dans un garage, derrière une moto, derrière la pare brise d'une Porsche... et toutes ces phases ont une profondeur naturelle et très impressionnante! Malheureusement (pour la 3d mais pas pour le scénario), il y a aussi beaucoup d'anciennes photos ou de vidéos d'avant le reportage de qualité faible, moyenne ou bonne qui sont avec plus ou moins de bonheur converties en 3D ou laissés tel quel en 2D. D'où le 8/10 car la 3D n'est pas toujours native et tout le docu n'est pas en 3D.

Jaillissement et débordement : 6

SUFFISANT - Il y a beaucoup de débordement ( qui donnent moins de points pour moi que les pop out :D ). La route est souvent en débordement, pas mal de têtes aussi! Et il y a un super pop out avec quelqu'un qui soulève des haltères dans notre direction. :lol:

Colorimétrie et définition : 8

FULL HD 3D ou sd 2d: that's the question... - Sur la partie filmée en 3D native exprès pour ce documentaire (environ 80% du film), les couleurs et la définition sont de hautes volées. Pour les 20% restants, ca va du très mauvais au correct... Mais, ces portions ajoutées ont de l'intérêt dans le scénario du docu et je n'ai pas trouvé ca gênant.

Conclusion

Pour faire simple : un très bon documentaire mais attention aux âmes sensibles. La profondeur 3d est impressionnante pour toute la partie filmée nativement et les effets de débordement récurrents terminent de nous intégrer avec l'univers de ces motards de l'extrême. Documentaire à voir et ... en 3D!

SOULNIGHT :wink:
Soulnight
 
Messages: 725
Inscription: 28 Déc 2011 17:50
  • offline

La Vie est Belle Blu-Ray FR

Message » 18 Fév 2013 18:50

Image


L’image :

L’image est à peine meilleure que celle d’un DVD, avec une définition un poil meilleure et de meilleurs contrastes.
Le principal problème vient des couleurs, bien trop ternes, qui rappellent l’ère du DVD.

12/20

Le Son :

Encore une fois, on a l’impression d’être à l’ère du DVD.

Au niveau de l’authenticité des voix et de leur placement, on préférera la piste italienne. Par contre au niveau des bruitages et de l’ambiance, la piste française semble tirer son épingle du jeu.

12/20


Critique plus détaillée ici :
http://joreviews.wordpress.com/2013/02/18/test-la-vie-est-belle-blu-ray-fr-zone-b/
sokh1985
 
Messages: 3397
Inscription: 30 Sep 2004 17:38
Localisation: Angers, France

The Exterminator (UK)

Message » 24 Fév 2013 19:50

Image
The Exterminator (Le droit de tuer) - James Glickenhaus


Arrow, 2011
BD-25, Zone Free
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 20000 kbps
English / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit
STA, amovibles

L'image n'est franchement pas très précise, et même si la copie proposée par Arrow et plutôt stable et dotée d'une palette de couleurs assez vives et agréables (là où on aurait pu attendre une palette délavée par le temps), de très nombreux drops de définition, points blancs / noirs et griffures sont présentes tout le long du film.

Le plus gros problème reste la patine très lisse du film, même si cela s'améliore un peu passée la 1ere moitié. L'image est globalement peu définie, clairement en deça de ce que le support peut faire, et probablement la preuve de l'absence de véritable travail en amont, malgré un encodage propre.

Même combat côté son, avec une piste 2.0 lossy (bien que la jaquette annonce du LPCM) pas très dynamique, mais globalement propre. Cependant, elle reste définitivement plate et sans relief.

Image : 5.5/10
Son : 6.5/10
Film : 5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

The Campaign (Moi, député) (FR)

Message » 24 Fév 2013 20:07

Image
The Campaign (Moi, député) : Extended Cut - Jay Roach


Warner, 2013
BD-50, Zone Free
1.78 (recadré de 1.85), couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 19897 kbps (version courte) / 19933 kbps (version longue)
Version courte :
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3511 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
English / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
Version longue :
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3483 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
STF, STA, amovibles

2 reproches assez typiques chez Warner : un recadrage en 1.78 d'un film originalement en 1.85 (leurs jaquettes continuent d'ailleurs d'annoncer de façon mensongère un format 1.85), et l'absence de Steamless branching afin d'éviter d'avoir 3h de vidéo sur le disque, au lieu d'1h40, et ainsi limiter la compression. Ici, le résultat technique est flagrant : le débit vidéo est ridicule pour un film d'une durée aussi faible.

Quoiqu'il en soit, et heureusement, cela ne gêne que très peu le visionnage. La compression se fait oublier (d'un autre côté, le film n'est pas forcément très mouvementé), le niveau de détails élevé, et le contraste plutôt bien géré malgré quelques noirs bouchés de temps à autre mais sans être gênant. Le look du film limite l'impression en HD, mais le Blu Ray est tout à fait adéquat.

Idem pour le son : si la piste n'est pas franchement prompte à la démonstration de force, cela reste plutôt adéquat avec le film. L'ensemble est assez frontal, mais les enceintes arrière, et surtout le caisson, sont parfois utilisés à bon escient.

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 8.5/10
Film : 7/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4777
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Titanic (en VF et 2D)

Message » 24 Fév 2013 20:09

Test en VF

JVC X70RB (calibré) + OPPO 103 EU sur 2m03 de base.


NB : Rappel de l'échelle de notation principale : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D


Image Titanic** édition collector 2D/3D (Fox 2012) : A (AVC/MVC) Format 2D 2.40:1 / 3D 1.78:1 Une très belle image argentique plutôt douce mais qui n'est pas parfaite, notamment au niveau de la compression qui présente quelques failles mineurs (Léger banding à la limite du visible, quelques artefacts dans les noirs...) et avec parfois une petite baisse du contraste dans des scènes en basses lumières.
viewtopic.php?p=173149995#p173149995

Image

-Piqué/ Précision : moyen à bon
-Définition : moyenne à bonne, essentiellement à cause de la photo qui délivre une image plutôt douce que piquée
-Niveau des noirs : très bon la plupart du temps, avec parfois une légère baisse du contraste dans les scènes sombres
-Colorimétrie : ras
-Grain : très discret
-Compression : perfectible
-DNR/EE : peut-être un peu de DNR sur de rares plans
-Banding : très discret (dans quelques plans aquatiques et plans du ciel)
-Homogénéité : bonne dans l'ensemble

JVC X70RB + OPPO 103 EU sur 2m03 de base.


Genre: Drame
Durée: 3h14 (sur un seul disque pour l'édition 2D)
Zone: ABC
Doublage: oui
Langues: anglais DTS HD MA 5.1 et DD 2.0, français DTS 5.1
Sous-titres: anglais, français
Images: Image
Son: Image
J'ai Aimé: Image
/

J'ai aussi testé 30 minutes en 3D et je dois dire que c'est une belle réussite surtout au niveau de l'effet de profondeur.
Les débordements sont aussi assez réussis.
Il me semble qu'il y a très peu de jaillissements mais je me suis arrêté à 30 minutes.

Bref, globalement la 3D de Titanic semble d'un très bon niveau, globalement parlant.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

A++ pour les images exceptionnelles.

post177166816.html#p177166816

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44920
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Blu-ray 3D: Monsters vs Aliens

Message » 24 Fév 2013 22:59

Hello,

Voici mon CR pour ...

Le film : Monsters vs Aliens

Provenance : ZONE B - ANGLETERRE

Image

Pistes audio : Anglais

Matériels utilisés : lecteur Panasonic SC-BTT 370 + Vidéoprojecteur Optoma HD300X+ Lunettes Optoma 3D-RF // Ecran cadre SINELUX de 2,60m de base // Distance de visionnage canapé-écran 2,60m

Critique sur 10

Scénario : 8
C'est l'histoire de "monstres" et d'aliens... Ce qui nous donne: une pincée d'histoire d'amour, 3 pincées d'actions, 2 pincées d'amitié, une cuillère à soupe d'humour et quelques grains de patriotisme américain. Bref, un mélange qui m'a beaucoup plus!

Profondeur et effet tri-dimensionnel : 9

SUPER! - Tout le long de ce film d'animation, on nous offre une superbe profondeur de champ à la Megamind. L'immersion est là mais dommage de ne pas avoir un format plein image 16/9.

Jaillissement et débordement : 9,5

GEANT - Bon bah pour être clair, ce film contient LE meilleur jaillissement de tous les Blu-ray 3D (une trentaine samy y compris). En effet, au début du film, lorsque le scientifique joue avec sa balle, on a sursauté tous les 2 avec ma copine alors que ca nous était jamais arrivé! C'est très impressionnant et ca dure plusieurs secondes car il nous l'envoie plusieurs fois sa balle! Sinon, le reste du film a beaucoup de jaillissement mais aucun aussi bon qu'au début mais c'est quand-même très chouette! Encore une fois dommage que le format ne soit pas 16/9, ca lui coute son 10...

Colorimétrie et définition : 10

PARFAIT - Très bonne définition (film d'animation oblige)! Superbe palette colorimétrique.

Conclusion

Pour faire simple : un très bon dessin animé pour rigoler. Une très bonne profondeur ainsi que de très nombreux débordements (dont le meilleur de tous ceux que j'ai vu) offrent une 3d très immersive malheureusement sans format 16/9. Film à voir et ... en 3D!

SOULNIGHT :wink:
Soulnight
 
Messages: 725
Inscription: 28 Déc 2011 17:50
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message