Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: darkced, jack94, patrice68, Tony 61 et 29 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Code 8

Message » 23 Mar 2020 9:59

Image

Code 8

Note artistique : 6
Qualité vidéo : 8
Qualité audio : 9


Spécifications techniques (Blu-ray - France - AB Vidéo - 11 mars 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Anglais et Français DTS-HD MA 5.1, Anglais et Français DTS-HD MA 2.0
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

Film : Malgré des limites budgétaires, ce film de science-fiction indépendant particulièrement bien emballé (les SFX sont des plus soignés) parvient à façonner un univers crédible. Mais conçu avant tout comme un mélodrame criminel (il s'agit d'un polar de braquage), l'histoire et les personnages semblent trop familiers... ce qui est dommage au vu des interprètes.

Image : Même s'il arrive à la compression de faiblir lors des scènes sombres, la définition est solide, les plans détaillés, les couleurs justes, les contrastes probants et les noirs soutenus.

Son : Les enceintes surround sont emplies d'informations, l'ouverture frontale est dynamique juste ce qu'il faut et le canal LFE est puissamment sollicité à plusieurs reprises.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Mar 2020 9:59

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Mar 2020 17:45

Image

Brooklyn Affairs

Note artistique : 8.5
Qualité vidéo : 8.5
Qualité audio : 9.5


Spécifications techniques (Blu-ray - États-Unis - Warner Bros. - 28 janvier 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français Dolby Digital 5.1, Anglais Audiodescription
- Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Film : Mené de mains de maître, ce polar noir à l'ancienne aux personnages complexes, à l'ambiance des 50's soignée, aux interprètes d'exception (la performance d'Edward Norton ne mérite que des éloges) et à la mise en scène d'une élégance folle, compose un tortueux récit qui se veut une réflexion passionnante sur le pouvoir et le rapport à la différence.

Image : Si la magnifique photographie de Michael Ahern se serait merveilleusement sentie avec une présentation HDR (cf. les éclairages), elle est tout de même choyée par ce (très beau) transfert HD… malgré une compression parfois visible (une poignée de plans présente du colour banding). Volontairement désaturées (les couleurs sont subtilement « tamisées ») et imprégnées d'ombres (les contrastes sont particulièrement raffinés), ces images agréablement filmiques fourmillent de détails.

Son : Superbement équilibrée et d'une profondeur palpable, la VO est extrêmement convaincante. La gamme dynamique est naturelle, la scène arrière toujours cohérente (l'orage, les bruits de la rue, l'ambiance du club de Harlem), les dialogues clairs et la bande-son jazzy omniprésente. Un peu moins « vivante » (la spatialisation y est plus réduite et les instruments moins retentissants), la VF reste de qualité.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitements DTS Neural:X et Dolby Surround), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(La) Belle Époque

Message » 27 Mar 2020 15:54

Image

(La) Belle Époque

Note artistique : 8
Qualité vidéo : 8.5
Qualité audio : 8.5


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Orange Studio - 11 mars 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.35
- Pistes sonores : Français DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 2.0, Français Audiodescription
- Sous-titres : Français pour malentendants

Film : Fresque intimiste romanesque sur le temps qui passe, La Belle Époque est une comédie caustique touchante empreinte de mélancolie, de tendresse et de nostalgie. Le concept (proche de la science-fiction) est génial, la mécanique dramatique fort bien huilée, les personnages (désabusés pour la plupart et interprétés par un casting cinq étoiles) attachants, les répliques mordantes et la mise en scène élégante.

Image : Signée Nicolas Bolduc, la superbe photographie de l'œuvre est à son aise ici. De toute beauté malgré de petites baisses de régime (quelques fourmillements de-ci de-là), les images de ce transfert HD négocient parfaitement les différences chromatiques entre les scènes contemporaines et les reconstitutions « rétro ». La gestion des contrastes et des noirs est délicate, les couleurs sont nuancées, et le niveau de détail ne peut être discuté.

Son : Démonstratif dès que la musique d’Anne-Sophie Versnaeyen et Nicolas Bedos entre dans la danse (finesse de restitution + ampleur du rendu), ce mixage DTS-HD MA 5.1 étonnement enveloppant puisque généreusement spatialisé (l'envers du décor) délivre des voix d'une grande clarté.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Countdown (2019)

Message » 27 Mar 2020 16:42

Image

Countdown (2019)

Note artistique : 6.5
Qualité vidéo : 9.5
Qualité audio : 9.5


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Metropolitan Vidéo - 19 mars 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
- Sous-titres : Français

Film : S'il ne renouvelle pas les codes du genre et se contente d'un fantastique générique, ce slasher horrifique ludique façon Destination Finale 2.0 est une course contre la montre (c'est le cas de le dire) au scénario simple mais original, à la menace réussie et aux sursauts efficaces. Prenant et gentiment flippant.

Image : Sans faille aucune, ce transfert HD nous livre des images d'une exceptionnelle précision, de jour comme de nuit. Nous nous retrouvons donc avec des textures d'une grande clarté, des couleurs naturelles parfaitement saturées (les tons chair sont irréprochables), des contrastes solides particulièrement tranchants et des noirs profonds remarquablement stables.

Son : Redoutablement percutant, ce mixage à la spatialisation démoniaque (ambiances atmosphériques enveloppantes et effets pernicieux baladeurs), à la dynamique tonitruante (cardiaque s'abstenir !) et aux basses lourdes, n'a de cesse d'entretenir la terreur. VO et VF font jeu égal.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(The) Head Hunter

Message » 29 Mar 2020 11:52

Image

(The) Head Hunter

Note artistique : 7
Qualité vidéo : 7.5
Qualité audio : 8.5


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Factoris Films - 03 mars 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.78
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD MA 7.1
- Sous-titres : Français

Film : De la dark fantasy épurée à l'aura puissante qui parvient à contourner ses faiblesses scénaristiques (un guerrier médiéval protège un royaume des monstres qui rodent) et budgétaires ($30,000) par une approche contemplative, où la suggestion et l'horreur viscérale se déploient avec maestria. Une étonnante et atypique proposition bis.

Image : Malgré des plans en net retrait (la définition des drones caméras), des noirs pas toujours suffisamment profonds et des soucis de compression (du bruit vidéo en basse lumière), ce transfert HD s'avère minutieux dans son exécution (détails ciselés, couleurs froides esthétisées, contrastes travaillés)... surtout qu'il ne fait que reproduire les limitations de la captation.

Son : Des ambiances forestières de partout (les surrounds ne chôment pas), une ouverture frontale dynamique, des créatures maléfiques bien localisées, un score à l'ampleur certaine et des basses prégnantes. Un peu moins précise et pas totalement doublée (la « tête » continue de s'exprimer en anglais), la VF n'en reste pas moins probante... même si au vu de la rareté des dialogues (moins d'une minute !), la VO s'impose d'autant plus.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Message » 06 Avr 2020 9:42

Chers lecteurs,

En ces temps difficiles, je pense à toutes les personnes affectées par le virus et/ou impactées par la situation actuelle de par le monde. La stratégie nationale de lutte anti-coronavirus dépendant de tous les citoyens, il est impératif de respecter le confinement.

Ne pouvant à mon humble niveau aider le corps médical et affilié, que je tiens à saluer pour leur dévouement, je peux néanmoins continuer à tester de nombreuses éditions Blu-ray et 4K Ultra HD.

Les loisirs étant aujourd’hui limités, nous avons la chance, nous autres passionnés de HC, de pouvoir continuer à profiter du nôtre; le cinéma à domicile pouvant toujours être consommé sans modération.

Pour vous aider à choisir au mieux votre programme, restez donc derrière votre écran afin de prendre connaissance des 26 tests du présent numéro 18.

Prenez soin de vous et de vos proches, gardez le moral et gavez-vous de films et séries.

En vous souhaitant bonne lecture.

Brice_le loup celeste
HCFR – Avril 2020

>>> Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste – 04/2020 (cliquer) <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(Les) Enquêtes du Département V: Dossier 64

Message » 06 Avr 2020 10:36

Image

(Les) Enquêtes du Département V: Dossier 64

Note artistique : 8.5
Qualité vidéo : 10
Qualité audio : 9


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Wild Side Video - 08 mai 2019)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Danois DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

Film : Meilleur opus de la quadrilogie, Dossier 64 nous plonge une fois encore dans les arcanes d'une enquête policière à la noirceur rarement vue. D'une facture technique soignée, ce polar scandinave adapté de l’œuvre de Jussi Adler-Olsen tire profit d'une ambiance oppressante, d'un scénario retors, d'une tension omniprésente et d'acteurs formidables. Un dossier particulièrement passionnant !

Image : Lisibles en toutes circonstances, les images exemplaires de ce transfert HD bénéficient d'une définition solide, de détails fins, de couleurs délicates, de contrastes équilibrés et de noirs denses.

Son : D'une clarté à toute épreuve, ces pistes sonores harmonieuses basées avant tout sur la restitution des dialogues délivrent une dynamique bien huilée et une spatialisation immersive lors des scènes d'action. Le reste du temps, l'accompagnement musical se fait enveloppant et les petites ambiances usent de la scène arrière.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Cœurs ennemis

Message » 06 Avr 2020 11:44

Image

Cœurs ennemis

Note artistique : 6
Qualité vidéo : 8
Qualité audio : 8


Spécifications techniques (Blu-ray - France - 20th Century Fox - 06 novembre 2019)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DTS 5.1
- Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Film : Un mélodrame en costumes conventionnel où la mise en scène élégante (même si scolaire) et l'interprétation vibrante (Keira Knightley en tête) ne parviennent pas à masquer le survol du contexte historique (la dénazification dans les décombres de l'Allemagne d'après-guerre) et le peu de subtilité de cette romance impossible à trois cœurs.

Image : Les détails sont ultra-raffinés (cf. la texture des costumes), la palette colorimétrique aux teintes froides est naturelle, les contrastes sont volontairement doux et les noirs assez peu profonds. Hormis un plan où des fourmillements envahissent l'arrière-plan, la compression résiste.

Son : Comme le film se déroule aux abords ou dans le manoir des Lubert, l'activité surround reste discrète (des bruits de fond) et c'est finalement la partition de Martin Phipps qui l'occupe régulièrement. Ce mixage aux dialogues clairs déploie donc la majorité de ses sonorités sur la scène frontale... qui démontre une belle intelligibilité.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(The) Bride with White Hair (1993)

Message » 07 Avr 2020 11:14

Image

(The) Bride with White Hair (1993)

Note artistique : 10
Qualité vidéo : 9
Qualité audio : 7


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Spectrum Films - 28 février 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.35
- Pistes sonores : Cantonais DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 2.0
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

Film : Wu xia pian fantasy emblématique des années 90 ayant acquis son statut de film culte avec les années, The Bride with White Hair conte une belle histoire d'amour aux sentiments exacerbés (une variation autour de Roméo et Juliette) doublée d'un récit de chevalerie aux scènes d'action mémorables (non soumises aux lois de la gravité). S'affranchissant des règles narratives et dramaturgiques pour mieux « inventer » sa mise en scène, le réalisateur nous invite à un audacieux ballet visuel mystique à la tenue technique et artistique proprement fantastique, où la violence graphique des affrontements (bien chorégraphiés) et la passion physique de la romance (portée par la fièvre de ses acteurs) se coordonnent sur un rythme frénétique avant de se marier lors d'un dénouement final assurément déchirant. Un chef-d'œuvre virevoltant !

Image : Malgré l'absence d'un disque Ultra HD qui aurait à n'en point douter affiné le rendu, cette restauration 4K réalisée à partir du négatif original et validée par Ronny Yu en personne (ce qui n'est pas le cas du Blu-ray sorti à HK qui ne rend absolument pas hommage à son travail et à celui de son équipe) accouche d'un résultat tout simplement inespéré. Si la douceur du piqué et les éclairages filtrés font partie du charme engendré par la féérique majesté de la photographie signée Peter Pau (futur oscarisé pour Tigre et Dragon); la propreté du master (les taches se comptent sur les doigts d'une main), la finesse du grain, le niveau de détail, la richesse des couleurs, l'équilibre des contrastes et la solidité de la compression, procurent de l'émerveillement à l'état pur. C'est absolument superbe !

Son : Point de miracle ici, les pistes sonores sont datées (les sonorités) sans pour autant démériter. Plus ouverte à l'avant et laissant trainer quelques ambiances et/ou instruments du score à l'arrière, la VO et ses dialogues pouvant être étouffés fait tout de même montre d'un bel engagement grâce à une scène frontale dynamique et à une musique (grandiose et inoubliable) d'une grande fidélité. Néanmoins, comme l'enceinte surround latérale droite délivre plus de sons que la gauche (dont des échos de voix), la scène arrière est déséquilibrée. Forcément plus frontale, la (très bonne) VF qui est harmonieuse ne manque ni d'ampleur ni de clarté.

Bonus : Une fois n'est pas coutume, je vais en parler puisqu'ils comprennent environ 4h de programme mais surtout les films The Bride with White Hair 2 (sur le Blu-ray 1) et The White Haired Witch of Lunar Kingdom (sur le Blu-ray 2 avec les autres compléments). Proposé en HD au format 1.77 et en Cantonais DTS-HD MA 5.1, le second opus bénéficie d'un tout nouvel étalonnage. Honnête divertissement sans la touche de génie qui « possède » l'original, il s'affiche avec des images très colorées mais non dépourvues de traces compressives (du fourmillement), et livre une bande-son correctement immersive (une fois le niveau de la trop proéminente centrale baissée de plusieurs crans) mais aux voix parfois distordues. Présenté en HD au format respecté 2.35 avec des pistes sonores DTS-HD MA 2.0 (Mandarin et Français), le remake de Jacob Cheung tourné en 2014, nouveau regard porté sur le célèbre roman de Liang Yusheng qui réintroduit le contexte historique et politique absent de la mythique adaptation de 1993, profite d'un master splendide (les images d'une enthousiasmante beauté rendent justice au soin apporté à la direction artistique) malgré des noirs un peu irréguliers, mais se limite à un mixage stéréo (l'ayant droit HK n'ayant fourni ni les pistes multicanales ni la version 3D que l'éditeur Spectrum Films devait récupérer) certes clair mais bien loin des prodigieuses propositions Dolby TrueHD 5.1 EX (downgradées de la piste Atmos ciné) de l'édition HK (cliquer).

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Oppo UDP-203 Audiocom Reference (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Electra 1028 BE2, Chorus B8V W, Chorus 706V, Sub 300P; Klipsch RP-140SA

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(The) Courier (2019)

Message » 10 Avr 2020 11:42

Image

(The) Courier (2019)

Note artistique : 5
Qualité vidéo : 8.5
Qualité audio : 8.5


Spécifications techniques (Blu-ray - États-Unis - Lionsgate Films - 21 janvier 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 5.1
- Sous-titres : Anglais pour malentendants

Film : Malgré une Olga Kurylenko physiquement impliquée et une violence graphique plus poussée qu'à l'accoutumée, ce thriller d'action générique où Gary Oldman fait de la figuration (il n'est là que pour payer ses impôts) et où la traque souterraine (en quasi temps réel) manque cruellement de suspense, n'est qu'une série B bien tiède.

Image : Du numérique propre et lustrée qui abonde de détails même dans la pénombre, qui délivre des couleurs généralement bleutées (hormis une séquence baignée de rouge) bien équilibrées, et qui s'appuie sur des contrastes harmonieux (les noirs sont superbes). Et si ce n'est quelques traces de colour banding (lors des plans les plus sombres), ce transfert HD solide embellit ce DTV.

Son : Lambda mais robuste, cette piste sonore HD assez immersive use d'effets pyrotechniques qui ont du poids (les coups de feu, les moteurs), d'une scène arrière pleine d'entrain, d'un score qui ne manque pas d'énergie et de basses puissantes. Compétente à défaut d'être nuancée.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Focal Electra 1028 BE2, Focal Chorus B8V W, Focal Chorus 706V, Klipsch RP-140SA, Dali Sub E-12 F

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Planes 2

Message » 10 Avr 2020 18:14

Image

Planes 2

Note artistique : 7
Qualité vidéo : 10
Qualité audio : 9


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Disney - 23 mars 2016)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS-HD HR 7.1
- Sous-titres : Français, Anglais pour malentendants

Film : Plus abouti que le premier, ce vol non low-cost est un film d'animation aux personnages héroïques et à la technique sans avarie qui compense le simplisme de ses enjeux (cette aventure est destinée au jeune public) par l'hommage qu'il rend aux soldats du feu.

Image : Détaillés et brillantes à souhait, les images de ce transfert HD sont particulièrement soignées. La profondeur est omniprésente, le piqué est d'une grande précision, les couleurs sont réjouissantes et les contrastes d'une lisibilité extrême.

Son : Immersive et physique, la bande-son de ce titre Disney est d'une redoutable efficacité. Emballante en toutes circonstances, elle profite d'une dynamique qui tourne à plein régime, d'une spatialisation virevoltante, d'une musique (signée Mark Mancina) qui prend régulièrement son envol et de basses réellement palpables.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Focal Electra 1028 BE2, Focal Chorus B8V W, Focal Chorus 706V, Klipsch RP-140SA, Dali Sub E-12 F

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(Le) Gangster, le Flic & l'Assassin

Message » 13 Avr 2020 16:25

Image

(Le) Gangster, le Flic & l'Assassin

Note artistique : 8.5
Qualité vidéo : 9
Qualité audio : 9


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Metropolitan Vidéo - 02 décembre 2019)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Coréen DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 5.1, Français Audiodescription
- Sous-titres : Français, Français pour malentendants

Film : Décalé et généreux dans tout ce qu'il entreprend, Le Gangster, le Flic & l'Assassin est un polar noir sud-coréen (quasi buddy movie) bien ficelé, bien interprété et bien rythmé, dont l'immoralité et la violence ambiantes se mêlent à un humour (souvent burlesque) qui fait mouche. Un programme percutant !

Image : Finement détaillée, minutieusement colorée (des teintes bigarrées) et parfaitement contrastée, cette solide image toute numérique assure le spectacle.

Son : C'est au cœur de l'action que ces pistes sonores efficaces et équilibrées nous immergent. Dynamiques, largement ouvertes à l'avant et pourvues d'une spatialisation poussée, elles sont accompagnées en outre d'un score rentre-dedans qui fait « chanter » les graves. Même si peu crédible, le doublage français reste de qualité.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Focal Electra 1028 BE2, Focal Chorus B8V W, Focal Chorus 706V, Klipsch RP-140SA, Dali Sub E-12 F

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(Les) Bonnes Manières

Message » 17 Avr 2020 10:13

Image

(Les) Bonnes Manières

Note artistique : 9
Qualité vidéo : 10
Qualité audio : 9


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Jour2Fête - 04 septembre 2018)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
- Pistes sonores : Portugais et Français DTS-HD MA 5.1, Portugais et Français DTS-HD MA 2.0
- Sous-titres : Français

Film : Ce beau drame familial sur fond de lycanthropie est une fable fantastico-horrifique d'une justesse infinie et d'une teneur émotionnelle implacable. Un magnifique coup d'éclat.

Image : D'une indicible beauté, ce transfert HD est juste parfait. La définition est optimale, les détails ciselés, les couleurs radieuses et les contrastes pomponnés.

Son : D'une confondante proximité, ce mixage à la précision de tous les instants délivre des ambiances des plus immersives, un score bien étendu et des dialogues clairs.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Focal Electra 1028 BE2, Focal Chorus B8V W, Focal Chorus 706V, Klipsch RP-140SA, Dali Sub E-12 F

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

(The) Void

Message » 18 Avr 2020 8:55

Image

(The) Void

Note artistique : 7
Qualité vidéo : 8
Qualité audio : 8.5


Spécifications techniques (Blu-ray - Royaume-Uni - Signature Entertainment - 24 avril 2017)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 2.39
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD MA 5.1, Anglais Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Aucun

Film : Dans la plus pure tradition des séries B artisanales des 80's, ce cauchemar lovecraftien indépendant est un véritable festin gore où la caractérisation bancale de ses personnages (interprétés par des acteurs moyens) est contrebalancée par le design évolutif de ses monstrueuses créatures (entre The Thing et Hellraiser).

Image : Hormis des traces de colour banding, ce transfert HD à la définition solide délivre des détails assez forts (pouvant néanmoins se tasser dans l'obscurité), des couleurs « maladives » (des teintes essentiellement jaunâtres) vibrantes et des contrastes bien tenus.

Son : Efficace, cette bande-son immersive aux dialogues clairs et au score carpenterien obsédant, ce sert d'effets horrifiques parfaitement localisés et de basses méchamment oppressantes pour alimenter le malaise.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Focal Electra 1028 BE2, Focal Chorus B8V W, Focal Chorus 706V, Klipsch RP-140SA, Dali Sub E-12 F

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline

Roubaix, une lumière

Message » 22 Avr 2020 10:03

Image

Roubaix, une lumière

Note artistique : 8.5
Qualité vidéo : 8
Qualité audio : 8


Spécifications techniques (Blu-ray - France - Le Pacte - 03 janvier 2020)
- Format vidéo : 1920x1080 / 24p - SDR / BT.709 - YCbCr 4:2:0 / 8 bit - Encodage AVC - Format 1.85
- Pistes sonores : Français DTS-HD MA 5.1, Français DTS-HD MA 2.0, Français Audiodescription
- Sous-titres : Français pour malentendants

Film : Tiré d'un sordide fait divers, ce grand polar social empreint de noirceur et d'humanisme colle au plus près du réel (à l'image de Polisse) afin de sonder les méandres de l'âme humaine. Pour ce faire, il s'aventure dans les ténèbres aux côtés d'acteurs habités (l'un des plus beaux rôles de Roschdy Zem) pour mener une puissante étude psychologique par le prisme d'une haletante enquête « classique ».

Image : Hormis plusieurs plans disgracieusement bruités (des quadrillages), ce transfert HD restitue habilement la magnifique photographie d’Irina Lubtchansky. Précisément détaillées et joliment colorées (des teintes généralement orangées et parfois bleutées), ces images nimbées d'éclairages stylisés sont dotées de contrastes toujours bien composés.

Son : Si le canal LFE reste discret (pour ne pas dire absent) et la spatialisation peu démonstrative même si effective (les ambiances lors des séquences en extérieurs), ce mixage aux dialogues solidement ancrés sur la scène frontale dispense un environnement musical enveloppant.

Matériel et condition de test (Config. HP : 7.2.4)
Diffuseur vidéo : Sony KD-55AF9 (Mode de l'image Expert)
Source : Zappiti Pro 4K HDR authentic cinema (Sortie directe / Modes colorimétriques Auto)
Amplification : Marantz SR7013 (Post-traitement DTS Neural:X), Emotiva XPA-DR3
Enceintes : Focal Electra CC1008 BE2, Focal Electra 1028 BE2, Focal Chorus B8V W, Focal Chorus 706V, Klipsch RP-140SA, Dali Sub E-12 F

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine. Chef du groupe « Testeur BD / UBD »
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Tests HCFR Blu-ray & 4K Ultra HD par le loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Administrateur Délégué
Administrateur Délégué
 
Messages: 7945
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace
  • offline


Retourner vers 4K Ultra HD, Blu-ray & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message