Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: AudioPhilo Dodo, BigDenis, BL89, Bobo le Chat, davt94, domin, ds21hcfr, Esscobar, Goan, Google [Bot], metoujpense, micbog, paquitoetain, Patrice75015, pm57, Taisetsu458 et 87 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Comparaison avec un instrument de musique réel

Message » 12 Oct 2021 13:36

Robert64 a écrit:Concernant le sujet du fil, quelques questions (peut-être naïves) à Pio:
Pourquoi ne pas faire le même genre d'expérience avec des instruments plus classiques, au moins chez nous, et surtout plus répandus.(piano, flûte, violon...)


Naturellement.
Dans mon cas, j'ai pris ce que j'avais sous la main. Pas de flûte, de guitare ou de violon chez moi. Juste un yangqin.
Et encore, je n'aurais pas fait cette comparaison si je n'avais pas trouvé cette vidéo en particulier, où je reconnais le son de mon instrument. Sur la plupart des autres enregistrements, le son enregistré est trop différent du son de l'instrument.

Mais comme dit Scytales, ce n'est qu'un pas de fée. Le minimum pour apprendre quelque chose est d'enregistrer l'instrument et de rejouer le même enregistrement. Déjà, on sera sûrs que la prise de son n'est pas compressée ou égalisée. J'ai prévu de le faire. Peut-être ce week-end.

Robert64 a écrit:Comme ça, il serait possible de jouer sur le même Steinway que celui de l'enregistrement.


Mon yangqin est plus petit qu'un yangqin de concert, et j'ai moins de cordes pour chaque note. Le son est donc un peu différent... Mais pas trop. Dans une vidéo d'Eason Music Store, le site où j'ai acheté mon yangqin, on peut entendre jouer successivement un yangqin classique et mon yangqin portable, et on ne fait pas vraiment la différence.
Mais en réalité, il y a tout de même des différences. Le son est très sec là où j'ai deux cordes par note au lieu de trois, et très bizarre sur les deux rangées du bas où j'ai trois cordes fines. Je ne dois pas les utiliser pour la comparaison.
Mais dans l'aigu, où j'ai quatre cordes au lieu de cinq, c'est très, très semblable à l'enregistrement. Et dans le grave, sur les grosses cordes, ça ressemble pas trop mal.

Robert64 a écrit:Avec toutefois une difficulté: certains instrument ne sonnent pas de la même manière selon l'interprète.


Oui, en concert, ils jouent fort, et le son décroît très vite après l'attaque. Clang! Clang ! Clang !
En appartement, je frappe moins fort, et le son décroît moins vite. DannnnnnggggDannnngggDannnnggg.

jean GROS a écrit:Bonjour, pour répondre à la question initiale, perso, je n'ai jamais entendu un système qui reproduisait à la perfection un instrument de musique, cuivres ou percussions etc. ! il manque tjrs ce "grain" qui fait dire "c'est un vrai instrument qui joue" !!!!!


Je suis d'accord. Il y a un "truc" en plus avec l'instrument réel.
Je te dirai ce qu'il en est après avoir enregistré moi-même l'instrument. On saura si ça vient du mixage ou de la distance micro-instrument.

Igor Kirkwood a écrit:La réponse à ta question jiblyste n'est pas simple.
Certes le cymbalum à été mis au point tardivement en Hongrie en 1870.
Le yangqin serait donc plus ancien.
Mais celui ci a été introduit en Chine, en sa forme primitive, à l'époque de Marco Polo.

:wtf:


En effet, en chinois, yangqin signifie "instrument étranger". Il semble qu'il soit apparu en Chine vers le 16e siècle.
Mais la version moderne, chromatique, quatre octaves avec étouffoirs, utilisée en orchestre, date des années 1970.

D'après ce que j'ai lu, le plus ancien instrument de ce genre à être encore joué est le santour iranien et indien. Plus petit, il est accordé diatoniquement : do, ré, mi, fa... on l'accorde selon la gamme qu'on veut.

Il y a également le santouri grec, un peu plus grand, qui est chromatique, on joue do, do#, ré, re# etc.

Il y a le cymbalum, le plus grand de tous, cinq octaves, je crois, avec étouffoirs. Je ne connais pas le diagramme d'accordage, mais on peut jouer chromatiquement.

La hammered dulcimer, aux Etats-Unis, s'accorde encore différemment. Ca marche par tétracordes : on joue do, ré, mi, fa d'un côté, et il y a le même tétracorde une quinte plus haut sur la rangée d'en face, c'est-à-dire sol, la, si, do. Chaque gamme occupe un rectangle de quatre rangées et deux colonnes.
Les plus grand modèles, le Dulci Forte de Master Works, et le grand modèle de chez Dusty Strings, font plus de quatre octaves chromatiques et sont munis d'étouffoirs.

Enfin, le yangqin s'accorde encore différemment : à chaque fois qu'on se déplace verticalement, c'est une seconde majeure, et horizontalement, une quinte. C'est donc un peu plus compliqué pour jouer une gamme majeure ou mineure, mais l'avantage, c'est qu'une fois qu'on en connaît une, on les connaît toutes. Pour transposer, on rejoue la même chose en partant d'un point de départ différent.
Il fait également un peu plus de quatre octaves, et les étouffoirs sont en option.

Bon, en pratique, tout ça, c'est vrai au milieu de l'instrument. Quand on arrive au bord de l'instrument, tout est réarrangé un peu comme on peut pour faire tenir toutes les notes.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8387
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Oct 2021 13:36

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Oct 2021 14:05

jean GROS a écrit:
Bonjour, pour répondre à la question initiale, perso, je n'ai jamais entendu un système qui reproduisait à la perfection un instrument de musique, cuivres ou percussions etc. ! il manque tjrs ce "grain" qui fait dire "c'est un vrai instrument qui joue" !!!!!


Je suis d'accord. Il y a un "truc" en plus avec l'instrument réel.
Je te dirai ce qu'il en est après avoir enregistré moi-même l'instrument. On saura si ça vient du mixage ou de la distance micro-instrument.

_________________________________________________________________________________
Avec un bon enregistrement perso. sur du matériel qualitatif, surtout les enceintes, l'écart va se réduire !! tu seras plus proche de la réalité, sans toutefois l'atteindre :)
jean GROS
 
Messages: 2924
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 12 Oct 2021 14:53

jean GROS a écrit:jean GROS a écrit:
Bonjour, pour répondre à la question initiale, perso, je n'ai jamais entendu un système qui reproduisait à la perfection un instrument de musique, cuivres ou percussions etc. ! il manque tjrs ce "grain" qui fait dire "c'est un vrai instrument qui joue" !!!!!


Je suis d'accord. Il y a un "truc" en plus avec l'instrument réel.
Je te dirai ce qu'il en est après avoir enregistré moi-même l'instrument. On saura si ça vient du mixage ou de la distance micro-instrument.

_________________________________________________________________________________
Avec un bon enregistrement perso. sur du matériel qualitatif, surtout les enceintes, l'écart va se réduire !! tu seras plus proche de la réalité, sans toutefois l'atteindre :)



Je trouve qu'on obtient des résultats intéressants (instrument vs chaine hifi) sur des instruments solo (piano, guitare...), pas trop mal sur des petites formations, mais un orchestre symphonique, comment rendre en chambre même traitée, dédiée et avec le meilleur système, ce qui est destiné à ne rendre par nature qu'en salle de concert ?

La configuration dans mon profil


PC Windows 10 streaming et FLAC sur DD / SMSL M500 /McIntosh MA 5200 / Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
Alternativement un intégré FDA Nubert Nuconnect Xamp
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir" - Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staffs Œuvres & Multimédia
Staffs Œuvres & Multimédia
 
Messages: 8345
Inscription Forum: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • online

Message » 13 Oct 2021 3:10

autrichon gris a écrit:Je trouve qu'on obtient des résultats intéressants (instrument vs chaine hifi) sur des instruments solo (piano, guitare...), pas trop mal sur des petites formations, mais un orchestre symphonique, comment rendre en chambre même traitée, dédiée et avec le meilleur système, ce qui est destiné à ne rendre par nature qu'en salle de concert ?

Je plussois.
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1997
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • online

Message » 13 Oct 2021 13:43

autrichon gris a écrit:Je trouve qu'on obtient des résultats intéressants (instrument vs chaine hifi) sur des instruments solo (piano, guitare...), pas trop mal sur des petites formations, mais un orchestre symphonique, comment rendre en chambre même traitée, dédiée et avec le meilleur système, ce qui est destiné à ne rendre par nature qu'en salle de concert ?


D’accord aussi avec ce résultat intéressant sur quelques instruments ou en solo. Mais je comprend ce que ressent Jean Gros. Il faut une priorité sur la qualité de l’enregistrement,, sans aucune compression, des écarts entre les sons faibles et ceux forts.. doivent être respectés..sans aucune distorsion. Enregistrements numériques CD, Enceintes neutres, amplifications puissantes en rapport avec la sensibilité de l’enceinte.
wuwei
 
Messages: 3976
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 13 Oct 2021 14:37

wuwei a écrit:
autrichon gris a écrit:Je trouve qu'on obtient des résultats intéressants (instrument vs chaine hifi) sur des instruments solo (piano, guitare...), pas trop mal sur des petites formations, mais un orchestre symphonique, comment rendre en chambre même traitée, dédiée et avec le meilleur système, ce qui est destiné à ne rendre par nature qu'en salle de concert ?


D’accord aussi avec ce résultat intéressant sur quelques instruments ou en solo. Mais je comprend ce que ressent Jean Gros. Il faut une priorité sur la qualité de l’enregistrement,, sans aucune compression, des écarts entre les sons faibles et ceux forts.. doivent être respectés..sans aucune distorsion. Enregistrements numériques CD, Enceintes neutres, amplifications puissantes en rapport avec la sensibilité de l’enceinte.


oui et j’insisterais sur le côté transparence et transitoires voir micro transitoires qui donnent plus ou moins vie à la restitution !

de simple enceintes bien conçues comme les Pylon ou autres donnent de bons résultats ! mais pas au point de dire...c'est un vrai instrument qui joue !!!!
j'ai connu qq qui avait de bonnes enceintes JBL alimentées avec un Revox à l'époque, sur une bande son lu par un Revox aussi, impossible d'avoir l'illusion !!!! alors je ne parle même pas d'une caisse claire ;) manque total de "d’impact et percussions" sur les dernières écoutes que j'ai faites :)
jean GROS
 
Messages: 2924
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 13 Oct 2021 20:30

autrichon gris a écrit:Je trouve qu'on obtient des résultats intéressants (instrument vs chaine hifi) sur des instruments solo (piano, guitare...), pas trop mal sur des petites formations, mais un orchestre symphonique, comment rendre en chambre même traitée, dédiée et avec le meilleur système, ce qui est destiné à ne rendre par nature qu'en salle de concert ?


J'ai longtemps considéré la Hi Fi comme étant la capacité à reproduire fidèlement le signal encodé sur le support parce que l'idée de reproduire une salle de concert chez soi m'a toujours paru secondaire.

Parce que la salle en elle-même n'est pas quelque chose d'homogène et donc même si le micro parfait existait son positionnement resterait le choix du preneur de son. Et ensuite le volume sonore incompatible avec le lieu d'écoute.

Ajoutons à cela que j'écoute majoritairement de la musique mélangeant instruments acoustiques et électriques, que tout cela est plus ou moins modifié lors de la phase de mixage, je n'ai pas la quête de l'authenticité absolue du son du piano ou du violon mais d''un enregistrement sonnant "subjectivement bien".
jybliste
 
Messages: 429
Inscription Forum: 30 Aoû 2011 22:48
  • offline

Message » 13 Oct 2021 21:13

J’aime bien les deux écoles de reproduction sonore. Celle qui a pour objectif de recréer l’endroit du concert et celle qui place le concert à la maison.
wuwei
 
Messages: 3976
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 13 Oct 2021 23:39

autrichon gris a écrit:Je trouve qu'on obtient des résultats intéressants (instrument vs chaine hifi) sur des instruments solo (piano, guitare...), pas trop mal sur des petites formations, mais un orchestre symphonique, comment rendre en chambre même traitée, dédiée et avec le meilleur système, ce qui est destiné à ne rendre par nature qu'en salle de concert ?


Ca mériterait d'être creusé.
Sur mon système, les orchestres passent souvent mieux que les instruments solo.

Sur le principe, la règle est qu'on peut avoir l'impression qu'un son vient de loin, même si les enceintes sont près (exelmple extrême : l'écoute binaurale au casque), mais jamais l'inverse. Il n'y a donc pas d'impossibilité de principe à reproduire un grand orchestre dans une petite pièce.

Je me demande si l'égalisation du système joue. J'ai raboté toutes les résonances sous les 600 Hz à l'égaliseur. Résonances du local qui rappellent que l'on est dans une petite pièce. Il se peut que cela aide.

J'ai remarqué aussi qu'entre mes deux casques, le Hifiman Sundara me paraissait meilleur que le HD600 sur les grands orchestres, et le HD600 meilleur que le Sundara sur les instruments solo.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8387
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Oct 2021 0:52

Episode 2 - enregistrer soi-même.

Voilà, j'ai utilisé le micro de calibration pour enregistrer quelques notes de yangqin et les rejouer dans mon système.
J'ai déjà eu l'occasion d'utiliser ce micro pour mesurer des enceintes, et je sais qu'il doit se trouver loin de toute surface pour avoir une courbe de réponse correcte. La présence de la main qui tient le micro peut également jouer sur l'extrême aigu.
J'ai donc bricolé une perche que je tiens dans une main, avec le micro au bout. J'ai déjà eu l'occasion de l'utiliser pour mesurer des enceintes en champ proche avec de bons résultats.

Le micro est à 60 cm de l'instrument, tourné vers celui-ci. J'applique ensuite une égalisation à l'enregistrement avec les valeurs inverses de celles indiquées dans le fichier d'étalonnage du micro.
L'enregistrement est en mono.

Ecoute : enceinte Neumann KH-120, sans room correction, avec room correction, proche de l'enceinte, loin de l'enceinte, une seule enceinte, les deux enceintes.
Enceinte JBL 305P mkII égalisée, avec room correction, une seule enceinte ou deux enceintes.


Résultat : ça ne va pas ! Aucun réglage ne reproduit l'instrument à l'identique.

Les différences sont
-Un aigu mat sur les enceintes, brillant sur l'instrument.
-Un bas médium saturé sur les enceintes, dégraissé sur l'instrument
-Un son spatial et enveloppant sur l'instrument, étriqué et mono sur l'enceinte

Pour le premier point, les JBL s'en sortent mieux que les Neumann à première vue, mais je me suis rendu compte ensuite que le réglage d'aigu des Neumann était à -2 ! Une fois remis à zéro, c'est mieux, aussi bien que les JBL. Mais toujours différent de l'instrument.

Pour le deuxième point, je me suis rendu compte que si je me plaçait au-dessus de l'instrument, les oreilles à l'emplacement du micro, alors j'avais davantage de bas-médium. L'instrument n'émet pas le même son dans toutes les directions !

De plus, pour les points 1 et 2, on entend l'acoustique de la pièce dans l'enregistrement. Ca sonne creux. 60 cm, c'est encore trop loin pour enregistrer en faisant abstraction du son de la pièce.
Evidemment, si c'était aussi facile, tous les disques seraient enregistrés chez soi et on n'aurait pas besoin de studios d'enregistrement.

Enfin, le point 3 est intéressant et nouveau pour moi. Les cordes de l'instrument font de 10 cm pour la plus aiguë à 60 cm pour la plus grave. Et avoir un son spatialisé sur 60 cm de large juste devant soi n'a rien à voir avec le même son émis par un tweeter de 4 cm de diamètre !
De plus, même pour une corde aiguë, c'est toute la table de résonance de l'instrument qui émet le son.
Je pense que le son perçu par l'oreille gauche et par l'oreille droite est complètement déphasé lorsqu'il est issu de l'instrument, les deux oreilles se trouvant dans des lobes d'émission différents pour les hautes fréquences. A mon avis, les lobes d'émission d'un tweeter sont plus réguliers, et les deux oreilles perçoivent la même chose avec un simple délai entre les deux oreilles quand c'est l'enceinte qui joue. D'où l'effet d'un son étriqué, avec l'impression que l'enceinte "joue en mono"(ce qui est vrai) alors que l'instrument semble "jouer en stréréo spatialisée" (cela mériterait d'être étudié).

Les pistes pour aller plus loin seraient donc
-Enregistrer dans une pièce à l'acoustique traitée, prévue à cet effet.
-Enregistrer en stéréo avec deux micros, en essayant d'une part le binaural (avec ou sans tête artificielle), et d'autre part l'enregistrement AB choisi par Cabasse avec un micro à la place de chaque enceinte (ce qui réglerait les points 2 et 3 en même temps).

J'ai également testé si la brillance de l'aigu ne venait pas des micro-mouvements de mes oreilles, qui capteraient des changements de phase en se déplaçant dans le champ sonore complexe de l'instrument, tandis que le champ sonore de l'enceinte serait plus homogène.
J'ai pour cela enregistré une seule note, très aiguë, avec le micro fixe à 2 cm près, puis en déplaçant le micro sur une zone d'une trentaine de cm. On entend nettement un effet, mais ce n'est pas celui recherché.
J'ai recommencé avec le micro fixe à 2 mm près, et en déplaçant le micro sur une zone de 2 cm. Mais cela n'a rien donné non plus.
Cela semble donc une fausse piste. Mais pour la différence de phase entre les deux oreilles, qui serait plus complexe avec l'instrument qu'avec les enceintes, cela reste à tester avec deux micros.

Pour illustrer, voici les quelques notes écoutées. Ce n'est pas grand chose, mais pendant que je tiens le micro d'une main, je ne peux jouer que de l'autre, avec un seul maillet :siffle:
Deux gammes de sol majeur, avec les deux côtés des maillets
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 20cal.flac
Quelques notes
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 20cut.flac

Ici, les enregistrements avec micro fixe (première note), et micro mobile (seconde note).
Petits mouvements
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 202cm.flac
Grands mouvements
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 030cm.flac
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8387
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Oct 2021 1:02

Un fait acoustique sur lequel réfléchir :
Sur une enceinte deux voies, toutes les notes sont émises exactement depuis les deux mêmes emplacements.
Sur l'instrument, le son de chaque note provient d'une direction différente.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 8387
Inscription Forum: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 18 Oct 2021 11:11

Pio2001 a écrit:Episode 2 - enregistrer soi-même.

Voilà, j'ai utilisé le micro de calibration pour enregistrer quelques notes de yangqin et les rejouer dans mon système.
J'ai déjà eu l'occasion d'utiliser ce micro pour mesurer des enceintes, et je sais qu'il doit se trouver loin de toute surface pour avoir une courbe de réponse correcte. La présence de la main qui tient le micro peut également jouer sur l'extrême aigu.
J'ai donc bricolé une perche que je tiens dans une main, avec le micro au bout. J'ai déjà eu l'occasion de l'utiliser pour mesurer des enceintes en champ proche avec de bons résultats.

Le micro est à 60 cm de l'instrument, tourné vers celui-ci. J'applique ensuite une égalisation à l'enregistrement avec les valeurs inverses de celles indiquées dans le fichier d'étalonnage du micro.
L'enregistrement est en mono.

Ecoute : enceinte Neumann KH-120, sans room correction, avec room correction, proche de l'enceinte, loin de l'enceinte, une seule enceinte, les deux enceintes.
Enceinte JBL 305P mkII égalisée, avec room correction, une seule enceinte ou deux enceintes.


Résultat : ça ne va pas ! Aucun réglage ne reproduit l'instrument à l'identique.

Les différences sont
-Un aigu mat sur les enceintes, brillant sur l'instrument.
-Un bas médium saturé sur les enceintes, dégraissé sur l'instrument
-Un son spatial et enveloppant sur l'instrument, étriqué et mono sur l'enceinte

Pour le premier point, les JBL s'en sortent mieux que les Neumann à première vue, mais je me suis rendu compte ensuite que le réglage d'aigu des Neumann était à -2 ! Une fois remis à zéro, c'est mieux, aussi bien que les JBL. Mais toujours différent de l'instrument.

Pour le deuxième point, je me suis rendu compte que si je me plaçait au-dessus de l'instrument, les oreilles à l'emplacement du micro, alors j'avais davantage de bas-médium. L'instrument n'émet pas le même son dans toutes les directions !

De plus, pour les points 1 et 2, on entend l'acoustique de la pièce dans l'enregistrement. Ca sonne creux. 60 cm, c'est encore trop loin pour enregistrer en faisant abstraction du son de la pièce.
Evidemment, si c'était aussi facile, tous les disques seraient enregistrés chez soi et on n'aurait pas besoin de studios d'enregistrement.

Enfin, le point 3 est intéressant et nouveau pour moi. Les cordes de l'instrument font de 10 cm pour la plus aiguë à 60 cm pour la plus grave. Et avoir un son spatialisé sur 60 cm de large juste devant soi n'a rien à voir avec le même son émis par un tweeter de 4 cm de diamètre !
De plus, même pour une corde aiguë, c'est toute la table de résonance de l'instrument qui émet le son.
Je pense que le son perçu par l'oreille gauche et par l'oreille droite est complètement déphasé lorsqu'il est issu de l'instrument, les deux oreilles se trouvant dans des lobes d'émission différents pour les hautes fréquences. A mon avis, les lobes d'émission d'un tweeter sont plus réguliers, et les deux oreilles perçoivent la même chose avec un simple délai entre les deux oreilles quand c'est l'enceinte qui joue. D'où l'effet d'un son étriqué, avec l'impression que l'enceinte "joue en mono"(ce qui est vrai) alors que l'instrument semble "jouer en stréréo spatialisée" (cela mériterait d'être étudié).

Les pistes pour aller plus loin seraient donc
-Enregistrer dans une pièce à l'acoustique traitée, prévue à cet effet.
-Enregistrer en stéréo avec deux micros, en essayant d'une part le binaural (avec ou sans tête artificielle), et d'autre part l'enregistrement AB choisi par Cabasse avec un micro à la place de chaque enceinte (ce qui réglerait les points 2 et 3 en même temps).

J'ai également testé si la brillance de l'aigu ne venait pas des micro-mouvements de mes oreilles, qui capteraient des changements de phase en se déplaçant dans le champ sonore complexe de l'instrument, tandis que le champ sonore de l'enceinte serait plus homogène.
J'ai pour cela enregistré une seule note, très aiguë, avec le micro fixe à 2 cm près, puis en déplaçant le micro sur une zone d'une trentaine de cm. On entend nettement un effet, mais ce n'est pas celui recherché.
J'ai recommencé avec le micro fixe à 2 mm près, et en déplaçant le micro sur une zone de 2 cm. Mais cela n'a rien donné non plus.
Cela semble donc une fausse piste. Mais pour la différence de phase entre les deux oreilles, qui serait plus complexe avec l'instrument qu'avec les enceintes, cela reste à tester avec deux micros.

Pour illustrer, voici les quelques notes écoutées. Ce n'est pas grand chose, mais pendant que je tiens le micro d'une main, je ne peux jouer que de l'autre, avec un seul maillet :siffle:
Deux gammes de sol majeur, avec les deux côtés des maillets
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 20cal.flac
Quelques notes
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 20cut.flac

Ici, les enregistrements avec micro fixe (première note), et micro mobile (seconde note).
Petits mouvements
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 202cm.flac
Grands mouvements
http://3141592.pio2001.online.fr/pictur ... 030cm.flac


Merci pour ce Cr et ces essais :wink:

oui, l'acoustique des salles de prise de son s'entend de façon général...les distances des micros aussi !
oui, un ou des instruments de musique rayonnent dans toutes les directions contrairement aux systèmes 2.0 que nous avons !!!
il faut être à un emplacement donné, ce qui rend pour bcp (non puriste) la chose rébarbative !!!
et oui, il y a tjrs une diff. bien audible entre le réel et la reproduction !!! une sorte de "véracité" diff. à approcher !!!! parfois, ce sont les systèmes les plus simplistes qui s'en approche le plus :)
jean GROS
 
Messages: 2924
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 18 Oct 2021 13:15

Pio2001 a écrit:Un fait acoustique sur lequel réfléchir :
Sur une enceinte deux voies, toutes les notes sont émises exactement depuis les deux mêmes emplacements.
Sur l'instrument, le son de chaque note provient d'une direction différente.


Enfin si on commence par le micro… il capte le front d.onde et l’enceinte 2, 3, où 4 voies reproduit ce même front d.onde. :wink:
Avec deux micros espacés et deux enceintes espacés on reproduit une perspective. En augmentant le nombres d.enceintes.. on améliore encore la résolution et la position.
wuwei
 
Messages: 3976
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 18 Oct 2021 14:41

Pio2001 a écrit:Pour le deuxième point, je me suis rendu compte que si je me plaçait au-dessus de l'instrument, les oreilles à l'emplacement du micro, alors j'avais davantage de bas-médium. L'instrument n'émet pas le même son dans toutes les directions !

La perception via l'oreille humaine étant cardioïde et le micro omnidirectionnel, pour une écoute probante, in faut se mettre non à la place du micro mais en arrière de celui ci .
Pour l'enregistrement d'un Orchestre Symphonique, par rapport à la position du chef d' orchestre le couple de micros sera positionné à l'arrière du chef.
En effet le chef d'Orchestre lui a besoin d'une écoute ultra précise de chaque instrument.
Le micro omni capte l'ensemble de cet Orchestre.
La balance de la prise de son par l'ingé son, se fera en direct, derrière le chef.
Et enfin le contrôle final en cabine s'effectuera sur des enceintes. Si la cabine n'est pas assez bonne alors contrôle au casque.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10175
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • online

Message » 18 Oct 2021 18:58

Un début d’explication sur le pourquoi du comment q'un instrument ne peut pas sonner vraiment identique au travers d'une enceinte dans cet excellent article d' Ethan Winer .

https://audioxpress.com/article/why-doesn-t-my-stereo-sound-like-a-live-concert
fredoamigo
 
Messages: 4322
Inscription Forum: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: Aix en Provence
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message