Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Ecoutes de meilleure qualité le soir

Message » 31 Jan 2007 11:21

grand x a écrit:Ecoutes à nouveau bonnes mardi 30 au soir pour moi aussi, j'ai pris grand plaisir avec des SACD (en multicanal) avec de belles salles d'enregistrements (belle reconstitution de l'acoustique, même en stéréo) et des détails très précis, vivants, alors que lundi, aucun plaisir à l'écoute, musique vidée de toute présence, juste une retranscription de qualité, mais peu communicante et peu émotionnelle.
Température et hygrométrie ne me paraissent pas avoir changé entre lundi et mardi.
J'aimerai bien, comme beaucoup, en cerner la (les) cause réelle et y remédier. Courant? hygrométrie/température? qualité de l'air?
Le plus évident, et relativement simple à résoudre: le courant, en haut du podium des possibles pour moi à l'heure actuelle.
Je testerai bien un transfo d'isolement dans les mois qui viennent, pour vouère.



Enfin, tu oublies un élément important qui a changé entre le lundi et le mardi : toi.

Ton corps, physique et intellectuel, n'est absolument pas dans la même configuration entre lundi soir et mardi soir. Pour des tas de raisons qui ne te concernent que toi :wink: (alimentation, fatigue, boisson, excitation, lassitude, dépression, énervement, distraction, j'en oublie des tas)

Donc avec un capteur sonore aussi changeant, comment peut-on faire pour comparer le courant du lundi et du mardi, l'hygrométrie de l'air du lundi ou du mardi... etc. :roll:
ganymede44
 
Messages: 5974
Inscription: 05 Juil 2003 17:07
Localisation: Naoned - Breizh
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Jan 2007 11:21

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Jan 2007 11:35

Eu, pardon, je vais dire une connerie,
les fourmis ont-elles une influence sur l'écoute ?
Car en ce moment ma salle qui est en rez de jardin en est envahie :wink:

@ +
van.alstine
 
Messages: 7423
Inscription: 01 Nov 2006 19:13
Localisation: france
  • offline

Message » 31 Jan 2007 11:39

Ça dépend, si c'est des fourmis rouges c'est le jour et la nuit sinon c'est léger tant qu'elles n'ont pas commencé à grignoter les membranes des HP.
angus2
 
Messages: 5932
Inscription: 09 Déc 2003 14:18
Localisation: Paris
  • offline

Message » 31 Jan 2007 11:39

ganymede44 a écrit:
grand x a écrit:Ecoutes à nouveau bonnes mardi 30 au soir pour moi aussi, j'ai pris grand plaisir avec des SACD (en multicanal) avec de belles salles d'enregistrements (belle reconstitution de l'acoustique, même en stéréo) et des détails très précis, vivants, alors que lundi, aucun plaisir à l'écoute, musique vidée de toute présence, juste une retranscription de qualité, mais peu communicante et peu émotionnelle.
Température et hygrométrie ne me paraissent pas avoir changé entre lundi et mardi.
J'aimerai bien, comme beaucoup, en cerner la (les) cause réelle et y remédier. Courant? hygrométrie/température? qualité de l'air?
Le plus évident, et relativement simple à résoudre: le courant, en haut du podium des possibles pour moi à l'heure actuelle.
Je testerai bien un transfo d'isolement dans les mois qui viennent, pour vouère.



Enfin, tu oublies un élément important qui a changé entre le lundi et le mardi : toi.

Ton corps, physique et intellectuel, n'est absolument pas dans la même configuration entre lundi soir et mardi soir. Pour des tas de raisons qui ne te concernent que toi :wink: (alimentation, fatigue, boisson, excitation, lassitude, dépression, énervement, distraction, j'en oublie des tas)

Donc avec un capteur sonore aussi changeant, comment peut-on faire pour comparer le courant du lundi et du mardi, l'hygrométrie de l'air du lundi ou du mardi... etc. :roll:


+ 10000 :wink:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 12:06

oui, sauf que:
Ces impressions d'écoute ont toujours été partagées dans leur estimation de niveau de qualité par les personnes participant à ces écoutes, même sans concertation.
Je n'ai pas personnellement l'impression que mon état physique me ferait sentir si différemment que celà le niveau de qualité des écoutes. Que j'en tire plus ou moins de plaisir, en fonction de mes préoccupations, oui, mais la qualité des sons émis est bien différenciable de ma réceptivité, les éléments écoutés sont clairs, factuels. Il y a des repères qui sont fiables: profondeur des graves, durées d'extinction de certaines notes, précision de certains détails, accès à ces détails, qualité du rendu de l'acoustique des salles d'enregistrement, celà se perçoit vraiment indépendamment de mon état, et est partageable ou vérifiable avec des personnes dans d'autres états psychologiques et physiologiques.
La différence de qualité est, comme le disait un post plus haut, aussi nette qu'un changement d'électronique.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 12:09

ganymede44 a écrit:
grand x a écrit:Ecoutes à nouveau bonnes mardi 30 au soir pour moi aussi, j'ai pris grand plaisir avec des SACD (en multicanal) avec de belles salles d'enregistrements (belle reconstitution de l'acoustique, même en stéréo) et des détails très précis, vivants, alors que lundi, aucun plaisir à l'écoute, musique vidée de toute présence, juste une retranscription de qualité, mais peu communicante et peu émotionnelle.
Température et hygrométrie ne me paraissent pas avoir changé entre lundi et mardi.
J'aimerai bien, comme beaucoup, en cerner la (les) cause réelle et y remédier. Courant? hygrométrie/température? qualité de l'air?
Le plus évident, et relativement simple à résoudre: le courant, en haut du podium des possibles pour moi à l'heure actuelle.
Je testerai bien un transfo d'isolement dans les mois qui viennent, pour vouère.



Enfin, tu oublies un élément important qui a changé entre le lundi et le mardi : toi.

Ton corps, physique et intellectuel, n'est absolument pas dans la même configuration entre lundi soir et mardi soir. Pour des tas de raisons qui ne te concernent que toi :wink: (alimentation, fatigue, boisson, excitation, lassitude, dépression, énervement, distraction, j'en oublie des tas)

Donc avec un capteur sonore aussi changeant, comment peut-on faire pour comparer le courant du lundi et du mardi, l'hygrométrie de l'air du lundi ou du mardi... etc. :roll:


+1111111
Diédy
 
Messages: 3376
Inscription: 22 Fév 2005 11:22
Localisation: Le cul dans les volcans
  • offline

Message » 31 Jan 2007 12:18

grand x a écrit:oui, sauf que:
Ces impressions d'écoute ont toujours été partagées dans leur estimation de niveau de qualité par les personnes participant à ces écoutes, même sans concertation.
Je n'ai pas personnellement l'impression que mon état physique me ferait sentir si différemment que celà le niveau de qualité des écoutes. Que j'en tire plus ou moins de plaisir, en fonction de mes préoccupations, oui, mais la qualité des sons émis est bien différenciable de ma réceptivité, les éléments écoutés sont clairs, factuels. Il y a des repères qui sont fiables: profondeur des graves, durées d'extinction de certaines notes, précision de certains détails, accès à ces détails, qualité du rendu de l'acoustique des salles d'enregistrement, celà se perçoit vraiment indépendamment de mon état, et est partageable ou vérifiable avec des personnes dans d'autres états psychologiques et physiologiques.
La différence de qualité est, comme le disait un post plus haut, aussi nette qu'un changement d'électronique.



Pour que des repères soient fiables, il faut des capteurs fiables.
Que je sache, nous ne sommes pas encore aussi fiables que des instruments de mesures électroniques...

Si seulement Data était là pour nous donner son avis :wink:
ganymede44
 
Messages: 5974
Inscription: 05 Juil 2003 17:07
Localisation: Naoned - Breizh
  • offline

Message » 31 Jan 2007 12:18

grand x a écrit:oui, sauf que:
Ces impressions d'écoute ont toujours été partagées dans leur estimation de niveau de qualité par les personnes participant à ces écoutes, même sans concertation.
Je n'ai pas personnellement l'impression que mon état physique me ferait sentir si différemment que celà le niveau de qualité des écoutes. Que j'en tire plus ou moins de plaisir, en fonction de mes préoccupations, oui, mais la qualité des sons émis est bien différenciable de ma réceptivité, les éléments écoutés sont clairs, factuels. Il y a des repères qui sont fiables: profondeur des graves, durées d'extinction de certaines notes, précision de certains détails, accès à ces détails, qualité du rendu de l'acoustique des salles d'enregistrement, celà se perçoit vraiment indépendamment de mon état, et est partageable ou vérifiable avec des personnes dans d'autres états psychologiques et physiologiques.
La différence de qualité est, comme le disait un post plus haut, aussi nette qu'un changement d'électronique.


Certains disent ça des câbles aussi mais ça ne prouve rien.
Ces même personnes en test en aveugle n'y voient que du feu et son perdu comme les autres. J'en fait parti j'ai fait un test en aveugle samedi sur les cordon modul et les supprises sont de taille.

Tout le mond saura faire la différence (en aveugle) entre des biblio et des grosse collone et les câbles on est dans les choux alors que soit disant ça s'entend de manière flagrante. :mdr:

Le plus drôle c'est que l'on entendait des différences avant l'écoute aveugle entre un câble A et un câble B. Lors du test on ne les reconnait pas et après le test on les réécoutes normalement sans les cacher et là on entend plus de différences. :-?

Ce qui prouve déjà une chose pas que les câbles sonnent tous pareils (bien que les différences sont plus que faibles visiblement) mais que le cerveau et les convictions influancent notre perçeption auditive.
:wink:

PS: je ferais un topic avec CR de ce test en aveugle et celuis que nous avons fait il y a un mois, et une parie des participant viendrons témoigner (je l'éspère).
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 12:23

Et que faites vous de la qualité des enregistrements? A moins d'écouter tous les soirs les mêmes disques, les variations de qualité des prise de sons peuvent être énormes, et font que statistiquement, certains soirs, on ne choisit que des disques mal enregistrés :)
micheloupatrick
 
Messages: 1016
Inscription: 04 Avr 2006 15:47
  • offline

Message » 31 Jan 2007 13:14

Pour ces différenciations de qualité d'écoute, entre autres entre lundi et môrdi, j'ai évidemment ressorti mes choix de musiques et morceaux précis où mes repères sont nets, c'est le minimum!

Si l'on dénie la capacité à déterminer la différence de restitution réelle entre 2 écoutes (et non ressentie, ou tout au moins en faisant la part des choses), je reste avec mon problème, mais je pense quand même avoir la capacité de savoir s'il est interne ou non: je m'autorise au moins la capacité à sentir si ma réceptivité propre se modifie à ce point, ou si c'est le phénomène observé qui change, surtout sur des éléments sonores précis et non sur une impression générale. Une extinction de note, des détails présents ou non, aérés ou non, je pense être en mesure de les capter même avec 40° de fièvre (mais sans otite!).

Ne tenir compte que de la variation de réceptivité humaine me semble un peu écourter le problème.
Et quid des améliorations témoignées avec un traitement du courant? balayées aussi? la qualité de l'alimentation se serait pas utile? ni en externe, ni en interne aux appareils?

Pour moi, la variabilité de qualité est factuelle et avérée, indépendamment de l'auditeur. Elle évolue sans changement de l'auditeur, et provoque les mêmes ressentis (de niveau de qualité, c'est bon ou pas) quelque soit l'auditeur.
C'est en tout cas ma base de travail, et si c'est pas très scientifique, j'me la met sur l'oreille et je la fumerai dehors, sans gêner personne :mdr:
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 13:16

chris.c a écrit:A 10°C la vitesse du son est d'environ 336m/s et à 20°C d'environ 342m/s.
Je doute que le changement de température s'entende sur le son. D'autant plus que cela influance la vitesse de propagation mais pas les longeurs d'ondes.

Chez soi à l'écoute d'une chaine, je doute également. Dans une église avec orgue à tuyau là je ne doute pas, le delta est audible. Les orchestres de plein air qui jouent en sibérie le savent aussi.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 31 Jan 2007 14:24

Oui je parlais bienévidament de la reproduction electroacoustique dans un environement domestique. :wink:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 15:04

Chris,
C'est pour comprendre : tu dis qu'à système strictement égal, assis à la même place, sur le même CD, notre perception des stimulis permet de faire croire à notre cerveau à autant de différence ?
Car certains soir les différences sont au moins aussi grandes qu'un changement d'électronique.
Lundi dernier j'ai été presque sidéré tellement mon système me semblait + aéré, effilé, raffiné, alors que mardi ces même critères semblaient en retrait.
Dois-je en conclure que j'étais psychologiquement fermé mardi dernier ? :mdr:
A+
ptiJean
 
Messages: 8559
Inscription: 13 Juin 2003 10:46
Localisation: Nord de Vannes (56)
  • offline

Message » 31 Jan 2007 15:11

GBo a écrit:
chris.c a écrit:A 10°C la vitesse du son est d'environ 336m/s et à 20°C d'environ 342m/s.
Je doute que le changement de température s'entende sur le son. D'autant plus que cela influance la vitesse de propagation mais pas les longeurs d'ondes.

Chez soi à l'écoute d'une chaine, je doute également. Dans une église avec orgue à tuyau là je ne doute pas, le delta est audible. Les orchestres de plein air qui jouent en sibérie le savent aussi.


C'est tellement évident pour l'orgue que l'on n'enregistre pas certaines orgues à certaines périodes de l'année. Car elles ont été accordées et harmonisées à une température donnée qui ne peut pas passer de + 18 °c à - 10 °c... sans dommages sur l'accord et l'harmonisation.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Jan 2007 15:12

Ce qui me semble étrange, c'est qu'on cherche finalement à trouver une cause à des différences observées.

Alors que cette cause est amha forcément la combinatoire de multiples facteurs qui nous dépassent tous les uns les autres :wink:
ganymede44
 
Messages: 5974
Inscription: 05 Juil 2003 17:07
Localisation: Naoned - Breizh
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message