Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 27 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Les amplificateurs de classe d et leur non-prolifération.

Message » 08 Fév 2011 9:38

j'avais lu (pour aller dans le sens de klipsch) que si les gros flying etaient mauvais, les petits etaient trés bons.
si quelqu'un connait bien la gamme flying et peut nous dire, ca m'interesse car now j'ai 92db et 10w me suffise
pierre31
 
Messages: 787
Inscription: 30 Oct 2005 8:24
Localisation: toulouse
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Fév 2011 9:38

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Fév 2011 10:59

Djilbe a écrit:
Nexus a écrit:.... heureusement il reste les lampes. A quand un ampli classe D à lampe?


Bonsoir,

Ce n'est pas ce que fait déjà Eon Art à Avignon ?

Cdlt

Eon Art utilise des ampli classe D (UCD de mémoire) précédé de préampli à tube.

une tentative pour avoir le meilleur des deux mondes... dans un emballage d'un gout très discutable...
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 08 Fév 2011 13:18

Sans vouloir faire de la pub, le banc d'essais est explicite à mon avis....:
http://www.melaudia.net/ecouteRDS0511.php
klipsch rf
 
Messages: 1965
Inscription: 01 Aoû 2009 14:22
Localisation: entre Nimes et Montpellier
  • offline

Message » 08 Fév 2011 15:17

klipsch rf a écrit:Sans vouloir faire de la pub, le banc d'essais est explicite à mon avis....:
http://www.melaudia.net/ecouteRDS0511.php


comme il est dit dans le test comparatif " Le Flyingmole a peut-être un équilibre plus « tubesque » qui favorise les fréquences moyennes et hautes" :wink:
françois b
 
Messages: 385
Inscription: 18 Aoû 2003 10:15
Localisation: Champagne
  • offline

Message » 08 Fév 2011 15:56

corintin a écrit: la "non-prolifération" s'explique (peut être) simplement par les résultats à l'écoute... cette technologie devrait déjà grâce à son prix se vendre.. mais non !


De toutes les explications possibles, celle là est l'une des moins plausibles. Mais je cite d'abord Nexus.6

Nexus.6 a écrit:La classe D s'est déjà imposée... dans le milieu professionnel. Plus de puissance, moins de chaleur, moins lourd, plus compact... pourquoi ne pas adopter une technologie mature?

En Hifi, c'est autre chose. un ingénieur qui conçoit depuis 20 ans des amplis classe A ou B sera un débutant (un peu) devant un ampli classe D. Il ne pourra utiliser ni tube, ni transistor bipolaire, MOS obligatoire. Il ne gérera pas un signal jusqu'à 20kHz mais à plus de 200kHz. les problèmes CEM plutot basiques sur un ampli AB seront très complexes. Il devra utiliser du circuit imprimé double face, des composants montés en surface. Toutes ses habitudes seront changées. Donc du coté des (petits) constructeurs, c'est un problème de compétence. Certain s'en sortent en achetant un module tout fait et en l'habillant d'une jolie boite maison pour en faire un ampli THDG.

Du coté utilisateur..? Ils doivent subir un peu quand même l'influence du marketing des société hifi HDG qui ne jurent (et pour cause) que par le A ou AB. Ensuite il y a les gouts de chacun (et là, on n'y peut rien)

(...) de ce que je vois sur le site diyaudio, ca semble facile de faire des amplis classe AB 100W à 0.0001% de distorsion alors que faire 0.1% en classe D plus de 30mn sans exploser un MOS, c'est déjà plus rare (on parle d'amateur). En termes de performances pures, la classe D n'est pas encore égale aux classes analogiques pour les meilleures réaslisations, principalement à cause des distorsions de croisement (il faut maitriser des positionnement sur les commandes des MOS de quelques dizaines de nanosecondes et cela change avec la température).



Je rappelle, mais presque tout le monde le sait, que Jeff Rowland rhabille avec élégance la technologie Ice-Power de B&O, que le seul système THDG actif multi-amplifié de B&W (90.000 €) utilise aussi les Ice Powers (estampillés Rotel) ainsi que Cabasse pour sa sphère active à 120.000 €. Pareil pour quelques autres qui font moins d'efforts autour des modules B&O, comme Bel Canto (rebadgage pur et simple, mais démultiplication du prix). Sous réserves des habituelles querelles sympathiques entre tenants de tels amplis plutôt que tels autres, voici plusieurs constructeurs sérieux qui utilisent cette technologie pour des produits emblématiques. Et au passage, ils utilisent tous des modules de puissance très peu couteux rapportés au Watt, des modules que Pionner et donc Rotel utilisent aussi dans leur matériel AV (à moins de 1000 € pour Pionner).

Difficile, dès lors, d'assurer à coup sur que la non prolifération s'expliquerait par les résultats d'écoute. Ce que Nexus rappelle, et qu'on a déjà lu ici sous au moins deux autres plumes également éclairées, c'est que les petits constructeurs, dominants sur le marché de l'audiophilie prétendument "ambitieuse" n'ont pas vraiment les moyens de maitriser cette techno. Les modes, les idées reçus, le marketing et tout ce qui fait que la Hifi présente des particularismes largement absents ailleurs, font le reste a priori.

[voir la photographie "expert", tiens ! Une amie cinéaste et un copain photographe refusaient il y a dix ans d'utiliser le support numérique alors que, objectivement, il n'avait pas encore pleinement atteint sa maturité. Depuis ils tournent et shootent en numérique, même pas par obligation mais avec satisfaction, du fait de la versatilité du support qui leur permet aussi de retrouver, s'ils le veulent, les caractéristiques de l'argentique. Le numérique a tué l'argentique aussi chez le pros. Mais bref, les Pro du son semblent utiliser la classe D de manière grandissante, de grands constructeurs aussi, mais "ça ne prend pas". Curieux.]

La plupart de ceux qui savent concevoir un ampli classe D sont des grosses structures, les japonais en premier. Sony avait des amplis classe D en forme de pyramide (pas très fiables d'ailleurs) il y a plus de 30 ans. Pas facile à l'époque, on ne disposait pas de l'artillerie de commutation rapide qui a vu le jour principalement pour fournir le marché de l'alimentation à découpage (la class D, c'est marginal à coté de l'alimentation PC)

L'avenir est devant nous. Aujourd'hui la classe D a la performance des amplis à transistor de la fin des années 80. Mais elle sera incontournable. (Elle l'est déjà dans les amplificateurs de puissance embarquées dans les voitures, dans les amplificateurs audio pour téléphone portable et pour appareil auditif grace à la consommation réduite qu'elle permet!) Les nouveau développements de semiconducteurs sont sur les MOS de puissance pour la commutation, pas sur les transitors bipolaires audio. Déjà que le MOS latéral spécial audio analogique est abandonné... heureusement il reste les lampes. A quand un ampli classe D à lampe?


Ce n'était pas plutôt Yamaha ?

Mais il reste un mystère qui montre que le débat reste ouvert d'ailleurs. Mis à part Pionner, qui utilise la techno B&O sous licence point barre, aucun Japonais n'a vraiment développé la classe D, y compris dans leur retour à la Hifi. Or il y avait moyen de se singulariser et ce ne sont pas des manchots en marketing

Mêmes les gammes AV sont très timides sur ce point, or je suis persuadé que l'amateur d'AV, qui veut entendre les explosions comme s'il y était, se fout absolument du débat sur les classes d'amplification mais aimerait qu'on lui vende du Watt à la tonne pour pas trop cher.

Où est le problème là ???? Pourquoi les ampli classe D qu'on retrouve partout où il y a besoin de puissance, de compacité et d'une certaine qualité ne se retrouvent pas dans l'ampli AV Denon à 600 € ???
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 08 Fév 2011 16:22

Sony ou Yamaha? J'avais la photo dans un vieux LED des années 80. Je vais deterrer cela... (aujourd'hui c'est Nagra il semble qui a repris l'idée)

Sinon, le critère de choix d'un ampli pour beaucoup est le poids, la taille du transfo, la taille de la capa de filtrage. La classe D casse le mythe sur au moins deux de ces points. Donc à moins de re-former le client pour adopter selon de nouveaux critères...

Pourquoi ne pas adopter massivement la classe D dans les ampli pas cher..? Je sais pas. Mais j'observe que les grand japonais ont travaillé sur la class A, super clmassA, nouvelle classA, les ampli a MOS, class H, class G, les ampli symétriques, supersymétriques... et aujourd'hui, qu'est ce qu'on nous sert en plat de résistance? Du class B polarisé à quelques dizaine de mA (on écrit class AB sur la doc pour rassurer car l'audiophile voyant un "A" pense que c'est mieux), 100W sur 8 ohms, juste ce qu'il est possible de faire de manière fiable avec un pont de transistor bipolaire standard. Dépasser 100W, on entre dans le haut de gamme.

Pourquoi explorer toutes les directions pour revenir avec un schéma qui ne bouge quasiment pas pendant des dizaines d'année? (il suffit de comparer les schéma d'un RX-A1 et d'un RX-V865 pour s'en rendre compte, de comparer un schéma d'ampli hifi et av d'une même marque).

Oui, pourquoi?

Moi je pense que les constructeurs sont détenteurs d'un secret aussi bien gardé que celui des templiers, un secret dont la divulgation bouleverserait le monde de la hifi poussant au suicide collectif des hordes d'audiophiles ayant du vendre un oeil pour contenter leurs oreilles, un secret qui si je le revélais aujourd'hui ferait que ma tête serait mise à prix et mon message irrémédiablement détruit, l'inquisition viendrait sur ce site pour bruler les disciples de cette croyance hérétique.

Mais je n'ai pas peur et, au péril de ma vie, je vais vous le révéler aujourd'hui : la classe d'amplification n'a pas d'influence sur la qualité du son et cela ne sert à rien de.. µ%$à& mais qui êtes vouùwxc ... laissez moa...

---- fin de transmission ---
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 08 Fév 2011 16:35

:lol:



Ça rejoint mes observations :wink:
syber
 
Messages: 10301
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 08 Fév 2011 16:42

Nexus.6 a écrit:Sony ou Yamaha? J'avais la photo dans un vieux LED des années 80. Je vais deterrer cela... (aujourd'hui c'est Nagra il semble qui a repris l'idée)

Sinon, le critère de choix d'un ampli pour beaucoup est le poids, la taille du transfo, la taille de la capa de filtrage. La classe D casse le mythe sur au moins deux de ces points. Donc à moins de re-former le client pour adopter selon de nouveaux critères...

Pourquoi ne pas adopter massivement la classe D dans les ampli pas cher..? Je sais pas. Mais j'observe que les grand japonais ont travaillé sur la class A, super clmassA, nouvelle classA, les ampli a MOS, class H, class G, les ampli symétriques, supersymétriques... et aujourd'hui, qu'est ce qu'on nous sert en plat de résistance? Du class B polarisé à quelques dizaine de mA (on écrit class AB sur la doc pour rassurer car l'audiophile voyant un "A" pense que c'est mieux), 100W sur 8 ohms, juste ce qu'il est possible de faire de manière fiable avec un pont de transistor bipolaire standard. Dépasser 100W, on entre dans le haut de gamme.

Pourquoi explorer toutes les directions pour revenir avec un schéma qui ne bouge quasiment pas pendant des dizaines d'année? (il suffit de comparer les schéma d'un RX-A1 et d'un RX-V865 pour s'en rendre compte, de comparer un schéma d'ampli hifi et av d'une même marque).

Oui, pourquoi?

Moi je pense que les constructeurs sont détenteurs d'un secret aussi bien gardé que celui des templiers, un secret dont la divulgation bouleverserait le monde de la hifi poussant au suicide collectif des hordes d'audiophiles ayant du vendre un oeil pour contenter leurs oreilles, un secret qui si je le revélais aujourd'hui ferait que ma tête serait mise à prix et mon message irrémédiablement détruit, l'inquisition viendrait sur ce site pour bruler les disciples de cette croyance hérétique.

Mais je n'ai pas peur et, au péril de ma vie, je vais vous le révéler aujourd'hui : la classe d'amplification n'a pas d'influence sur la qualité du son et cela ne sert à rien de.. µ%$à& mais qui êtes vouùwxc ... laissez moa...

---- fin de transmission ---



é&'ç_"é(ç_é'(ç_'-ç_-ç_(-_-à)_-à")_è_è !! :mdr:
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 08 Fév 2011 16:46

[url][/url]http://www.6moons.com/audioreviews/dared4/dared.html

Class D + Pre Amp à Tube

6 Moons / Récompense Blue Moon Award 2010

Ca a l'air de marcher et vu le prix de vente c'est sur que ça doit faire réfléchir les gd fabricants si un jour ça se démocratise...
AS
 
Messages: 258
Inscription: 02 Oct 2000 2:00
Localisation: 92
  • offline

Message » 08 Fév 2011 16:48

12 ans de ré-éducation et on en reparle ! :mdr:
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 08 Fév 2011 17:12

AS a écrit:http://www.6moons.com/audioreviews/dared4/dared.htmlClass D + Pre Amp à Tube

Des 12AX7 en cathode suiveuse. Toute ce qu'il faut pour que des tubes ne donnent pas un "son tube". Pas même la petite distorsion qui va plaire. Pas de gain non plus. C'est la tendance de beaucoup d'ampli hybride, on met un tube, mais sa fonction n'apporte pas grand chose.

J'ai lu une fois que l'on faisais des amplis hybrides pour apporter un peu de classe à des circuits qui n'avaient rien de particulier. Dans ce cas, on le fait avec la fonction la plus simple, un suiveur.

Sinon, sur les circuit intégré class D, rien à dire, je soutiens activement l'industrie du semiconducteur!

Forca silicona!
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 08 Fév 2011 17:17

Nexus.6 a écrit: la classe d'amplification n'a pas d'influence sur la qualité du son et cela ne sert à rien de..



Elle a une grosse influence sur l'imaginaire audiophile.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 08 Fév 2011 17:48

Ca devient un nid d'hérétique ici. :mdr:

Si on peut plus parler technique sans rameuter la bande des "mon ampli à 100 balles fait aussi bien que ton bijou à 10000"...

La classe D, c'est très sérieux, c'est une solution à un problème : moins de poids et moins de chaleur pour plus de puissance. Cela n'a jamais prétendu être meilleur sur d'autres points.

Faut juste ne pas l'envisager avec trop d'émotion, c'est pas un premier rendez-vous avec une fille dont le regard nous bouleverserait... Je l'aime parce qu'elle est belle? Ou elle est belle parce que je l'aime? Ou parce que je suis un gros frustré? Dur d'être objectif...

Mais bon, cela permet des comptes rendus du genre "untel est sorti avec elle et il parait que c'est un bon coup, mais il l'avait sorti avant chez Maxims. Faudrait voir ce que ça donne après un mac do. Vous avez des avis? Des conseils à me donner? vous pensez quoi de l'association? Vous me conseillez qui avec un Big Mac?"

:oops: :mdr:
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 08 Fév 2011 17:56

@ Nexus : Est-ce celui là ? 2X200 W/8 ohm, 6kgs.

Maintenant j'ai le vague souvenir que Robert64, qui touche aussi sa bille en la matière, a mentionné un Sony en classe D et la notice de Vintageknob ci-dessus évoque de son coté un Carver à la fin des années 70.

Je n'ai pas retrouvé le Sony ni le Carver mais juste pour le plaisir, sans rapport avec la classe D, mais pas sans rapport avec le post de Nexus, on peut voir ici de belles entrailles de trente ans qui pourraient illustrer que les beaux amplis d'antan ressemblent vachement - en mieux présentés - aux amplis d'aujourd'hui qui sont pourtant tellement nouveaux que c'est à peine croyable comme ils sont meilleurs que des références trois fois plus chère.
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 08 Fév 2011 17:56

@ Nexus,

J'aime bien quand tu parles technique : je comprends tout ! :lol:
syber
 
Messages: 10301
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message