Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: JG Naum, mjawor, reluctance et 19 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Ecouter du classique

Message » 14 Mai 2018 14:27

celui là est terrible
Image
https://youtu.be/TG9-j3eevL4?t=22
fredoamigo
 
Messages: 3385
Inscription: 04 Déc 2010 10:21
Localisation: aix en provence
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Mai 2018 14:27

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Mai 2018 15:04

Moi je me limite aux canons de ......... Pachelbel ! :ko: :ane:

La configuration dans mon profil


CASQUES
AKG K240 Monitor-K240MKII-K340-K702-AudioTechnica AD900X-Beyerdynamic T1 Gen2-DT880-DT911-DT990 Pro-DT1990 Pro-Custom One Pro
DM-Audio DM-H1-Focal Elear-Grado SR80i-Oppo PM-3-Philips X1-X2-Sennheiser HD600-HD650-HD660S
Avatar de l’utilisateur
renecito
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 844
Inscription: 28 Juin 2011 14:42
Localisation: 93 AUBERVILLIERS
  • offline

53 dB de dynamique

Message » 14 Mai 2018 15:39

Après mesure sur mon logiciel de Montage il s'avère que la dynamique de Musiques cordes et percussion et célesta de BARTOK

n'est pas de 70 dB mais 53,043 dB :(

La mesure butte sur sur le bruit de fond de la salle des Colonnes de Saint Petresbourg ou a été réalisé cet enregistrement Calliope

Dynamique Bartok.jpg
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7629
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 14 Mai 2018 15:49

Igor Kirkwood a écrit:Après mesure sur mon logiciel de Montage il s'avère que la dynamique de Musiques cordes et percussion et célesta de BARTOK

n'est pas de 70 dB mais 53,043 dB :(

La mesure butte sur sur le bruit de fond de la salle des Colonnes de Saint Petresbourg ou a été réalisé cet enregistrement Calliope


C'est déjà remarquable.

Mais es-tu "capable" de mesurer la différence entre le plus petit signal enregistré d'un accord joué par l'orchestre au dessus de ce bruit de fond et le plus fort joué par le même orchestre dans la même oeuvre ?

Car même ce 53,043 dB me semble surlecutant avec ces oeuvres-là et cet effectif-là.

La configuration dans mon profil


Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Mai 2018 16:29

philou3 a écrit:Ce n'est pas un hasard si , dans les Salons , les démonstrateurs utilisent précisément ce type de disques , plus immédiatement flatteurs et qui ne mettent jamais en difficulté les enceintes

Exact. Il y a une époque où on entendait partout Rebecca Pidgeon (The Raven) et ça apparaissait toujours bon, quelque soit la qualité réelle de l'installation !!

fredoamigo a écrit:il y a souvent aussi un soucis de focalisation , d'imagerie floue ou disproportionnées

Je ne dirais pas cela pour Quad. J'ai gardé l'ESL 63 plus de 20 ans et son concept de membrane à lignes à retard pouvait apporter, au contraire, une image remarquablement précise quand l'enregistrement le permettait. Son manque se situait plutôt au niveau de l'impact sur le grave pallié, en partie, par le caisson Gradient. Mais sa pureté dans le médium reste, pour moi, une référence, en particulier pour les petite formation !


Jean
jyval
 
Messages: 75
Inscription: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 14 Mai 2018 16:44

jyval a écrit:
philou3 a écrit:Ce n'est pas un hasard si , dans les Salons , les démonstrateurs utilisent précisément ce type de disques , plus immédiatement flatteurs et qui ne mettent jamais en difficulté les enceintes

Exact. Il y a une époque où on entendait partout Rebecca Pidgeon (The Raven) et ça apparaissait toujours bon, quelque soit la qualité réelle de l'installation !!

fredoamigo a écrit:il y a souvent aussi un soucis de focalisation , d'imagerie floue ou disproportionnées

Je ne dirais pas cela pour Quad. J'ai gardé l'ESL 63 plus de 20 ans et son concept de membrane à lignes à retard pouvait apporter, au contraire, une image remarquablement précise quand l'enregistrement le permettait. Son manque se situait plutôt au niveau de l'impact sur le grave pallié, en partie, par le caisson Gradient. Mais sa pureté dans le médium reste, pour moi, une référence, en particulier pour les petite formation !


Jean


oui, il y a et il y aura tjrs des CDs qui passent partout !
comme Yello ou les cd de M.Jonasz :)
chez moi ça passe hyper bien :)
jean GROS
 
Messages: 1900
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 14 Mai 2018 17:38

philou3 a écrit:Cela dit , je remarque que la compression excessive , venue de la pop-rock-variétés et des exigences des radios grand public , a aussi gagné le jazz ( beaucoup de nouveautés , maintenant , où il faut tout de suite baisser le niveau , signe qui ne trompe pas ...)
Sur le pop - rock , je ne me prononcerai pas , n'en écoutant pas et n'allant pas aux concerts rock .


Ecoutant pas mal de pop electro, je trouve que les enregistrements anciens, années 70-80) sont les moins compressés. Exemples parmi les plus dynamiques que je connaisse, en termes de percussions qui tapent :
1978 : Kraftwerk - The Robots (remaster de 1986 pour la sortie en CD de l'album Man Machine).
Je ne parle pas de l'original sorti en vinyle en 1978, de qualité sonore très médiocre, ni du remaster de 2009.
1987 : Depeche Mode - Strangelove (Pain mix) (version CD de 1992 INT 826.991).
C'est le morceau qui tape le plus fort que je connaisse en electro.
1992 : Energy 52 - Cafe del Mar (Cosmic Baby's impression)
Ah le label Eye Q, avec ses vinyles impeccables !

Je ne vous met pas de liens Youtube, ils sont tous illégaux, contrairement à ceux que j'avais postés plus haut pour le classique petites et grandes formations.
Et en plus la qualité est médiocre... quand on a la chance inouïe de tomber sur le master original avec toute sa dynamique.

Puis, fin des années 90 et années 2000, ça a été un carnage en termes de compression de dynamique.

Aujourd'hui, avec l'effondrement du marché du disque, on trouve davantage d'auto-productions amateurs directement vendues sur Bandcamp en fichier audio, et il y a de tout. De l'horriblement compressé, comme du dynamique.
Pio2001
 
Messages: 6652
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Mai 2018 18:44

haskil a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:Après mesure sur mon logiciel de Montage il s'avère que la dynamique de Musiques cordes et percussion et célesta de BARTOK

n'est pas de 70 dB mais 53,043 dB :(

La mesure butte sur sur le bruit de fond de la salle des Colonnes de Saint Petresbourg ou a été réalisé cet enregistrement Calliope


C'est déjà remarquable.

Mais es-tu "capable" de mesurer la différence entre le plus petit signal enregistré d'un accord joué par l'orchestre au dessus de ce bruit de fond et le plus fort joué par le même orchestre dans la même oeuvre ?

Car même ce 53,043 dB me semble surlecutant avec ces oeuvres-là et cet effectif-là.


Je ne sais comment dissocier un "petit signal" musical d'une fin de réverbération.

Les 53 dB de dynamique sont mesurés à l'extinction de la réverbération, au niveau du bruit d'ambiance de la salle des Colonnes de Saint Petersbourg
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7629
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 14 Mai 2018 18:51

Igor Kirkwood a écrit:
haskil a écrit:
C'est déjà remarquable.

Mais es-tu "capable" de mesurer la différence entre le plus petit signal enregistré d'un accord joué par l'orchestre au dessus de ce bruit de fond et le plus fort joué par le même orchestre dans la même oeuvre ?

Car même ce 53,043 dB me semble surlecutant avec ces oeuvres-là et cet effectif-là.


Je ne sais comment dissocier un "petit signal" musical d'une fin de réverbération.

Les 53 dB de dynamique sont mesurés à l'extinction de la réverbération, au niveau du bruit d'ambiance de la salle des Colonnes.


En pratiquant ainsi, ça ne va pas, car même si le silence après la musique est encore de la musique comme disait chais plus qui, il faut quand même s'arrêter un peu plus tôt : en prenant la différence entre le son le plus faible émis et pas mourant et le plus fort émis.

Si tu copies un de ces morceaux dans Itunes ou autres et que tu demandes de calculer la dynamique ça le fait très bien. J'utilise Audirvana qui donne la crête maxi, la dynamique et le taux de ReplayGain à appliquer éventuellement (je n'applique pas).

Si tu enregistres un clavecin dans cette même salle, tu n'auras pas une dynamique supérieure à une dizaine de dB... sauf évidemment si tu prends en compte l'extinction du dernier son produit par le claveciniste...

La configuration dans mon profil


Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 14 Mai 2018 19:11

haskil a écrit:
Igor Kirkwood a écrit:
Je ne sais comment dissocier un "petit signal" musical d'une fin de réverbération.

Les 53 dB de dynamique sont mesurés à l'extinction de la réverbération, au niveau du bruit d'ambiance de la salle des Colonnes.


En pratiquant ainsi, ça ne va pas, car même si le silence après la musique est encore de la musique comme disait chais plus qui, il faut quand même s'arrêter un peu plus tôt : en prenant la différence entre le son le plus faible émis et pas mourant et le plus fort émis.

Si tu copies un de ces morceaux dans Itunes ou autres et que tu demandes de calculer la dynamique ça le fait très bien. J'utilise Audirvana qui donne la crête maxi, la dynamique et le taux de ReplayGain à appliquer éventuellement (je n'applique pas).

Si tu enregistres un clavecin dans cette même salle, tu n'auras pas une dynamique supérieure à une dizaine de dB... sauf évidemment si tu prends en compte l'extinction du dernier son produit par le claveciniste...



Si tu enregistres un clavecin dans cette même salle, tu n'auras pas une dynamique supérieure à une dizaine de dB... sauf évidemment si tu prends en compte l'extinction du dernier son produit par le claveciniste...
surtout si il éternue :)))))
jean GROS
 
Messages: 1900
Inscription: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 14 Mai 2018 19:40

haskil a écrit:En pratiquant ainsi, ça ne va pas, car même si le silence après la musique est encore de la musique comme disait chais plus qui,


Je crois que c'est Sacha Guitry mais il parlait de la musique de Mozart
"L'orsqu'on vient d'entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui"

Jean
jyval
 
Messages: 75
Inscription: 01 Avr 2009 9:37
Localisation: région lyonnaise
  • offline

Message » 14 Mai 2018 20:46

haskil a écrit:D'"une façon générale, il faut se méfier de discogs : les erreurs de dates y sont fréquentes.


D'accord.
Mais Discogs fonctionne comme Wikipedia, c'est un site participatif. Donc quand une date est erronée, il ne faut pas hésiter à la corriger. C'est fait pour ça :wink:
Pio2001
 
Messages: 6652
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 14 Mai 2018 22:16

J'ai écouté le passage proposé par Pio à 35Hz, c'est effectivement redoutable. Devant les HP, pas de distorsion audible, en revanche dans le reste de la pièce, belle excitation :ko: il est grandement temps que je finisse l'acoustique de ma pièce de vie et la correction active !

Chiller, proposé par Syber est également fort sympathique avec un bon mélange des genres et des effets impressionnants. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de tout écouter pour le moment
Yoann44
 
Messages: 1057
Inscription: 02 Fév 2004 20:55
  • offline

Message » 15 Mai 2018 8:22

Pio2001 a écrit:
haskil a écrit:D'"une façon générale, il faut se méfier de discogs : les erreurs de dates y sont fréquentes.


D'accord.
Mais Discogs fonctionne comme Wikipedia, c'est un site participatif. Donc quand une date est erronée, il ne faut pas hésiter à la corriger. C'est fait pour ça :wink:


je corrige assez de choses sur Wikipedia comme ça... quand je tombe dessus par hasard. LA prochaine fois que j'en trouve sur discogs (pas plus tard qu'hier j'en ai vu) je corrige donc.

Là, discogs c'est parce que j'ai aidé un producteur de France Musique qui venait de faire une émission d'hommage à un chef d'orchestre qui fut cor anglais à l'orchestre de Paris : l'écoutant, je lui ai fait remarquer par SMS qu'il disait une chose fausse... il ne pouvait pas être cor anglais dans un disque publié avant qu'il n'entre à l'orchestre :lol: ce prod me répond ; "merdum ! j'ai pris ça dans discogs..." la date dans discogs était fausse ... de dix bonnes années...

Il a fait un rectificatif la semaine suivante... et sur tweeter...

Cela étant, c'est anecdotique : le "Made in France" ou "Germany" beaucoup moins si l'on pense que ces mentions impliquent que le master est différent. (Et encore, il faudrait discriminer entre les dates de publication... car à une époque ça peut être vrai et plus à une autre ; ces groupes changent parfois leurs process de fabrication).

Exemple du temps du LP : quasi toujours les disques DGG pressés en France à Louvier l'étaient avec un matériel expédié depuis Hambourg : Louvier ne faisait que mettre les matrices qu'on leur envoyait dans la machine et la pâte... Sauf qu'il est arrivé qu'il fasse aussi la galvano à Louvier !!! rare mais c'est arrivé...

Il vaut donc mieux ne pas se fonder sur une mention imprimée sur une étiquette de CD...

Une source d'information c'est l'erreur assurée. Deux sources, on s'approche de la vérité. Trois, on est blindé... voilà ce qu'on apprend aux jeunes journalistes.

La configuration dans mon profil


Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 15 Mai 2018 14:07

Merci pour les anecdotes, c'est intéressant.

Concernant le disque de Peer Gynt, il y a au moins deux versions différentes : la version complète en deux CD, et la version abrégée, où certaines pièces ont été supprimées, en un seul CD. C'est cette dernière que je possède. Si Ohl possède l'autre, alors il n'y a pas de mystère. Les CD ne comportent même pas les mêmes plages.
Mais avant de chercher midi à quatorze heures, il faudrait que je re-rippe mon CD, car le fichier que j'ai dans mon disque dur date d'il y a plus de 10 ans, et à l'époque, il n'est pas impossible que j'aie moi-même normalisé l'audio à 0 dB, même si je n'en ai aucun souvenir, et qu'il est très improbable que j'aie analysé le wav avant la compression en Musepack.
Pio2001
 
Messages: 6652
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message