Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 18 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Sur quel système les artistes écoutent ils la musique?

Message » 01 Sep 2006 16:39

Bien sûr qu'il y a du plaisir a décortiquer le matos et en parler, c'est un peu le but d'un forum de discussion Hi-Fi que de partager ça non? Pour parler musique, il y a le forum oeuvres-musique juste à coté, et gnogno pourrait nous y dire ce qu'il écoute, ce qu'il joue, ce qu'il crée éventuellement :wink:
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Sep 2006 16:39

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Sep 2006 16:48

GBo a écrit:Bien sûr qu'il y a du plaisir a décortiquer le matos et en parler, c'est un peu le but d'un forum de discussion Hi-Fi non? Pour parler musique, il y a le forum oeuvres-musique juste à coté, et gnogno pourrait nous y dire ce qu'il écoute, ce qu'il joue, ce qu'il crée éventuellement :wink:


C'est pour celà que j'ai dis qu'il y a apparamment du plaisir à décortiquer (et aussi à en parler, il suffit de voir le nombre de forums...)

Mais la remarque intéressante était je pense que les gens qui écoutent la Musique vont avoir du mal à échanger ave des gens qui décortiquent le matos (où les gens qui comptent les pixels avec ceux qui baignent dans le film). ça rique d'aller mieux si l'un des deux a plus ou moins les deux approches, mais ça doit pas être courant, les deux approches sont "philosophiquement" assez différentes: une approche est focalisée sur le résultat (la finalité), l'autre est sur les moyens.


jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 01 Sep 2006 17:07

Je dois être un peu schizo parce que ça ne me pose aucun problème de faire l'un ou l'autre suivant les moments :P , et si j'en juge par les habitués du forum "oeuvres", il ne sont pas plus manchots que les autres quand il s'agit de parler technique ou culture hi-fi.
Ce qui serait un peu tristounet, c'est de visiter quelqu'un qui a une très belle chaine à coté de 100 disques qui se battent en duel, dont la moitié avec le label "audiophile" dessus (comme si DG ou Blue Note et bien d'autres ne faisaient pas aussi bien coté son), mais ça doit être assez rare non?
Et sur le plan philosophique, je ne te rejoins pas forcément non plus: comment un musicien pourrait-il être amoureux des notes et pas du son des instruments? et s'il est amoureux du son des instruments, comment se pourrait-il qu'il se moque de la bonne reproduction des timbres (= haute fidélité) lorsqu'il écoute de la musique enregistrée?
Dernière édition par GBo le 01 Sep 2006 17:33, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 01 Sep 2006 17:32

Ben ça ne me pose pas de souci non plus, mais les gens qui utilisent les deux cervaux de manière équilibrée et harmonieuse sont assez rare (statistiquement parlant)

Le matos va plutôt être cerveau gauche, la Musique (l'Art en général) le cerveau droit. Maintenant je ne sais pas si nous sommes dans la moyenne avec des formation d'ingénieur ET de la pratique d'instrument?

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 01 Sep 2006 17:37

Ce n'est pas ça AMHA, j'ai rajouté un bout dans mon message pendant que tu répondais: le raisonnement qui me vient c'est que l'audiophilie au sens étymologique d'aimer le son, est l'une des dimensions de la musique: je parierais que les mêmes parties du cerveau sont chatouillées lorsqu'on apprécie le son d'un instrumentiste et le son reproduit du même instrumentiste sur une chaine fidèle. Un musicien qui n'aimerait que les notes (hauteur/durée/rythme) n'est pas complet. Et un audiophile qui n'aimerait que les timbres et n'entendrait pas les autres dimensions de la musique ne serait pas un mélomane complet. N'empêche qu'il y a intersection (l'amour du son) entre l'audiophile minimum et le musicien complet, et non opposition.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 01 Sep 2006 17:55

Pour revenir à l'édition de ton post, la hauteur des notes (je parle de note et pas d'accord ici) est plutôt cerveau gauche et le son de l'instrument cerveau droit)

Je pense être audiophile (au sens étymologique du terme = qui aime le son) et également "mélophile", et ça ne me dérange pas d'entendre le moindre bruit considéré comme parasite (murmure de Gould ou Jarrett, bruit de clé, de mécanisme ou de feuilles qui trournent...) ni les bidouilles des ingés sons qui surgissent dès que tu as un système précis et analytique. De même, avec un système calibré comme il faut, j'entends ce que l'ingé son a mis sur le fichier (et qui est très certainement différent de ce qu'il a voulu faire et plus que différent de ce que l'artiste a joué).

J'aime également entendre toutes les nuances de chaque instrumentiste à chaque changement de disque, j'ai des enregistrements où le même piano sonne différemment parce que 2 pianistes on joués). Mon approche musicale est justement d'abord le Son (avec un gros S, sur mon sax, j'en suis à plus de 12 becs et une dizaine d'anches testées pour travailler le SON -en plus des techniques liées à l'instrument: embouchure, colonne d'air) qui est générateur d'émotion (cerveau droit), la technique (virtuosité) peut être bluffante (genre woaouh, chapeau), mais ça ne transmet rien, rapelles-toi le guitariste en première partie du concert de Charles Loyd: une technique monstrueuse, mais pas de "blues".

Dans les artistes musicaux, je fais aussi une différence entre un Musicien (qui fait de la Musique) et un instrumentiste (qui joue de son instrument, même très très bien). Les deux ensemble sont AMA préférable pour le plus grand plaisir des auditeurs.

Même chose avec le duo comédien/acteur.

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 01 Sep 2006 22:16

Et les critiques musicaux (tous genres confondus),qui devraient à priori avoir des systèmes fidèles,ils écoutent avec quoi ?
niouborn
 
Messages: 1723
Inscription: 27 Mar 2004 23:05
Localisation: Bien caché dans l'abri
  • offline

Message » 01 Sep 2006 23:32

Je ne connais pas ces particularités cerveau droit et gauche mais c'est une explication qui se tient non ?

Ma "signature" montre que j'ai passé pas mal de temps à décortiquer du matériel (ampli et enceintes quasi introuvables en France) et un coup d'oeil sur cette page vous montrera mon petit univers de musicien amateur (même si j'ai les moyens d'acheter une super batterie ... question de son :lol: ) : http://fr.audiofanzine.com/membres/inde ... 37704.html

Question CDs ... je dois approcher les 1000 CDs (pas des compils mp3 hein ... ). La composition ... je n'en suis absolument pas capable et ça ne m'intéresse pas.

Ma reflexion se base sur ce que j'ai pu observer aussi bien coté "fan" de matos que musicien. Mais je me dis aussi (c'est l'impression que j'ai en parcourant les différent forums, mais il est vrai qu'ils sont faits pour ça) que si on ne peut pas passer un mois sans changer la moitié de son matériel ... y'a comme un problème. J'ai passé personnellement deux ou trois après-midi à faire des écoutes et comparaisons puis j'ai acheté la meilleure combinaison à mes oreilles ... ça va bientôt faire 8 ans !

J'ai pense aussi que la plupart des musiciens ne conçoivent même pas la moité des débats qui animent tous nos forums ... c'est pas leur monde ... le son, ils l'ont dans leurs têtes et ils n'essayent peut-être même pas de l'entendre réellement.

J'ai l'impression aussi que beaucoup se font des illusions sur le monde "professionnel" (je parle pas des artistes compositeurs etc...) : à mon avis, leur métier c'est de travailler en fonction d'un cahier des charges (comme tout professionnel) et les états d'âme ... ils les mettent au placard. Enfin j'imagine par analogie avec mon cas de professionnel de l'informatique ... le PC/Windows faut bien le supporter toute la journée alors le soir je retrouve mon Mac :wink:

Que de débats ... :D
gnogno
 
Messages: 138
Inscription: 23 Juin 2006 22:03
Localisation: Bretagne
  • offline

Message » 02 Sep 2006 9:40

Jacques, et le mysticisme chez les bonnes soeurs, il est dans le cerveau droit ou gauche ? A moins qu'il ne soit ailleurs, un peu plus bas :mdr:

Les musiciens comprennent ce qu'ils entendent et entendent ce qu'ils savent qu'ils doivent entendre; ils peuvent même l'isoler dans un flot de sons mélangés.

L'hédonisme de la reproduction sonore n'est pas leur priorité. Car un beau son pour eux est un son vrai : qui colle au discours du musicien.

Les audiophiles ne comprennent pas ce qu'ils entendent, car ils ne savent pas ce qu'ils doivent entendre. Aussi ils n'écoutent que l'écorce du son, que son apparence et dès lors cherchent un son particulier qui leur plaisent et qui ne doit souvent rien à la vérité.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Sep 2006 11:09

Alain, pour le mysticisme des bonnes soeurs, je ne sais pas trop (Plus bas peut-être?), mais ce n'est certainement pas le cerveau gauche (qui est celui de la raison et de la logique)

Très intéressant et très pertinent ton éclairage sur les musiciens et audiophiles. :idee:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 02 Sep 2006 22:34

Un truc en passant qui me revient (on avait répèt' hier soir).

Quiconque pratique un tant soit peu la musique sait que :
1/ un même instrument ne sonne jamais pareil que la veille (c'est peut-être aussi la perception qu'on en a qui change ...)
2/ faire écouter au public ce que l'on entend de l'intérieur lui serait bien surprenant
3/ une caisse claire entre les jambes, un violon à 10cm de l'oreille, un harmonica dans la bouche ça sonne pas du tout comme sur un CD lu sur une chaine à 10 patates

Je comprends qu'un musicien professionnel ne soit pas concerné (systématiquement) par des problèmes de qualité (i.e. fidélité) d'écoute de sa chaîne hifi.
gnogno
 
Messages: 138
Inscription: 23 Juin 2006 22:03
Localisation: Bretagne
  • offline

Message » 02 Sep 2006 23:27

Salut à tous,

discution TRES intéressante;

pour ma part je suis violoncelliste, je fais pas mal de concerts en musique de chambre qlq concerts en soliste avec orchestre.

J'ai plusieurs systemes: BW 802 pour hifi/HC, Genelec 8040A pour écoutes de proximité, Triangle Altea esw pour 2ème install hifi.

Je confirme que la majorité de mes collègues musiciens n'attachent pas une grande importance au matos de reproduction.

Je dirai aussi que ça varie d'un genre de musique à l'autre; les mecs du Jazz sont bien souvent bcp plus branchés techno car ils bossent souvent avec des outils modernes genre Pro Tools, Samplitude et ils ont tjrs des moniteurs amplifiés un peu en vogue, les mecs de la variete c'est pareil voir bcp plus...


Très souvent les amis du classique sont complètement largués dans tout ça, la pratique de l'instrument traditionnel prenant tout leur temps. Tant que les enceintes leurs semblent écoutables ou ne présentent pas de gros défauts, en gros ils s'en foutent !

Même certains pros du son s'en tape des enceintes, pour ma part j'enregistre pour un label qui à une réputation excellente dans l'univers du classique (artistiquement et techniquement). Je fais en sorte qu'ils évoluent coté moniteur car je supporte vraiment plus les vieilles Cabasse goelette 500 qui sonnent vraiment pourries :x

A l'opposé un ingé son qui bosse pour Label Bleu était équipé avec des Proac Response 4, des amplis Musical Fidelity...



en ce qui concerne l'approche du son, l'autre jour j'ai vu une répétition filmée de Celibidache, il disait qlq chose qui aurait pu passer pour une banalité mais qui mérite d'être souligné pour les non initiés: le musicien, artisan qui fabrique sa sonorité, doit absolument "imaginer, pré-entendre" sa matière sonore, sa couleur de son, AVANT de le réaliser (c'est à dire de poser l'archet ou les mains sur le clavier).

Pour ma part, cette démarche est qlq chose que j'ai tjrs considéré comme primordiale.

J'ai parfois l'impression que ce n'est pas le cas de certains collègues: pas plus tard qu'aujourdhui j'ai joué la truite de Schubert en concert et j'ai pu constater que la notion de palette sonore, couleurs chatoyantes, chaudes ou plus brillantes selon les passages que l'on joue ne sont pas du tout abordés de la même manière par les artistes.

Personellement je suis un fou du son, mais ça veut pas dire que j'aime QUE les trucs ultra-top-léchés sans défauts, bien au contraire. je n'hésite pas à jouer "crade" Qd la musique le réclame.



Bref, j'imagine mal des musiciens investire des fortunes dans une chaine hifi alors qu'il sont pas obsédés par leur propre son...

ET ne croyez pas que ce sont des musiciens inconnus ou amateurs, il y'en a des très cotés.

A+
tib80
 
Messages: 517
Inscription: 13 Déc 2002 19:06
  • offline

Message » 03 Sep 2006 0:21

gnogno a écrit:Un truc en passant qui me revient (on avait répèt' hier soir).

Quiconque pratique un tant soit peu la musique sait que :
1/ un même instrument ne sonne jamais pareil que la veille (c'est peut-être aussi la perception qu'on en a qui change ...)
2/ faire écouter au public ce que l'on entend de l'intérieur lui serait bien surprenant
3/ une caisse claire entre les jambes, un violon à 10cm de l'oreille, un harmonica dans la bouche ça sonne pas du tout comme sur un CD lu sur une chaine à 10 patates

Je comprends qu'un musicien professionnel ne soit pas concerné (systématiquement) par des problèmes de qualité (i.e. fidélité) d'écoute de sa chaîne hifi.


Tout à fait d'accord, je rajouterais même un 4e point: tu ne joues pas pareil d'un jour à l'autre..

Alors que quand une personne se voulant "audiophile" a un son dans la tête qu'elle veut entendre chez elle, avec un matériel qui doit être trouvé, en déniant en fait tout les processus qui ont précédés le CD (là on n'a parlé que du musicien et de son instrument, on peut ensuite aller à l'impact de la salle d'enregistrement, aux micros + leur placement, l'ingé son et les effets + mix, la stéréo, etc...), on est dans une belle utopie. Heureusement que la psychologie va intervenir et drôlement aider :lol:

Et comme le disait haskil, un musicien est plus souvent dans la réalité au niveau du son et de sa relation à la Musique.

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 03 Sep 2006 8:26

l'artiste
depuis qu il n'est plus artiste c'est a dire depuis qu'il est devenu sourd il s'occupe de hifi.
lamber
 
Messages: 186
Inscription: 16 Avr 2006 0:39
  • offline

Message » 03 Sep 2006 13:01

gnogno a écrit:Un truc en passant qui me revient (on avait répèt' hier soir).

Quiconque pratique un tant soit peu la musique sait que :
1/ un même instrument ne sonne jamais pareil que la veille (c'est peut-être aussi la perception qu'on en a qui change ...)


+1, je l'ai constaté aussi et c'est assez normal, car l'essentiel de la qualité du son d'un instrument provenant du musicicen au moment où il joue, s'il n'est pas top un jour et meilleur, mieux inspiré le lendemain, cela s'entend...
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message