Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 28 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Test en aveugle

Message » 23 Sep 2009 7:45

frgirard a écrit:
dub a écrit:Dans tous les cas de figures, on s'amuse bien et personne n'est à plaindre: c'est un loisir agréable.

Cdlt :wink:


quand ça ne tombe pas en panne et que le SAV assure.

Francois :wink:



Ben c'est comme le ski, la moto, le parachutisme, le golf, les voitures etc etc: ça peut tomber en panne — il peut y avoir des accidents — ça coûte cher — ça fait l'objet de tout un commerce. La hifi est un visiblement un phénomène à l'articulation de la technique et des loisirs — pas du tout un objet de science ni un lieu de vérité.
C'est le côté luxe et désir de la chose, qui paraît si ridicule à ceux qui le raillent, et si honteux à ceux qui le pratiquent et s'en défendent en disant qu'ils entendent bien quelque chose de merveilleux, etc. Et même les pannes et les malheurs, font partie du divertissement et nous occupent.

La chose est connue et ne relève ni de la science, ni de la technique, ni du commerce, quoi que ce dernier domaine consiste bien à exploiter cette dimension des comportements humains:

«tout le malheur des hommes vient d'une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre. Un homme qui a assez bien pour vivre, s'il savait demeurer chez soi avec plaisir, n'en sortirait pas pour aller sur la mer ou au siège d'une place. On n'achète une charge à l'armée, si chère, que parce qu'on trouverait insupportable de ne bouger de la ville. Et on ne recherche les conversations et les divertissements des jeux que parce qu'on ne peut demeurer chez soi avec plaisir. […]»

Il y a à ce mystère apparent une raison, une cause,
«bien effective et qui consiste dans le malheur naturel de notre condition faible et mortelle, et si misérable que rien ne peut nous consoler lorsque nous y pensons de près. Quelque condition qu'on se figure, où l'on assemble tous les biens qui peuvent nous appartenir, la royauté est le plus poste du monde. Et cependant, qu'on s'en imagine un accompagné de toutes les satisfactions qui peuvent les toucher. S'il est sans divertissement et qu'on le laisse considérer et faire réflexion sur ce qu'il est, cette félicité languissante ne le soutiendra point. Il tombera par nécessité dans les vues qui le menacent des révoltes qui peuvent arriver et enfin de la mort et des maladies, qui sont inévitables. De sorte que s'il est sans ce qu'on appelle divertissement le voilà malheureux, et plus malheureux que le moindre de ses sujets et qui se divertit. De là vient que le jeu et la conversation des femmes, la guerre, les grands emplois sont si recherchés. Ce n'est pas qu'il y a en effet du bonheur, ni qu'on s'imagine que la vraie béatitude soit d'avoir l'argent qu'on peut gagner au jeu ou dans le lièvre qu'on court, on n'en voudrait pas s'il était offert. Ce n'est pas cet usage mol et paisible et qui nous laisse penser à notre malheureuse condition qu'on recherche ni les dangers de la guerre ni la peine des emplois, mais c'est le tracas qui nous détourne d'y penser et nous divertit.»

Soit en gros: les divertissements nous sont des consolations — et les emmerdements nous occupent et donnent, eux aussi, un sens à notre existence. Et c'est bien ce que nous allons y chercher!

Et ceux en discutent et qui tentent de l'expliquer? qui en bavardent? S'ils en bavardent avec sérieux pour y trouver de la vérité ou entreprendre de réformer le genre humain, ils sont eux aussi bien risibles:

«Car quel objet a celui qui se tue à la chasse [ou encore: à s'offrir de la hifi, à en faire des tests etc] sinon de se vanter demain entre ses amis de ce sanglier qu’il aura pris [= de cet ampli ou lecteur qu'il a acheté], et un autre sue dans son cabinet pour montrer aux savants une question qu’il aura résolue [un test d'écoute qu'il aura fait], et tant d’autres se font blesser à la guerre en une campagne [de font escroquer lors d'un achat ou dépensent beaucoup d'argent] pour se vanter l’hiver des dangers qu’ils ont courus [pour se vanter sur un forum de la bonne affaire], aussi sottement à mon gré, et les autres [ceux qui critiquent tout cela!] se tuent pour remarquer toutes ces choses non pas pour en devenir plus sages mais seulement pour montrer qu’ils les savent, et ceux-là sont les plus sots de la bande car puisqu’ils le sont avec connaissance, au lieu qu’on peut penser des autres qu’ils ne le seraient plus s’ils le savaient qu’ils le sont.»

Et évidemment, cela vaut pour moi le premier! :lol: :lol: :lol:




Et puis bon: y'a pas que Schopenhauer dans la vie! :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Sep 2009 7:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Sep 2009 7:58

dub a écrit:Et puis bon: y'a pas que Schopenhauer dans la vie! :wink:


Il faut passer de Schopenhauer à Chopinedebierre, et tout va aller mieux :wink:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5451
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 23 Sep 2009 8:01

Rif hi-fi a écrit:
dub a écrit:Et puis bon: y'a pas que Schopenhauer dans la vie! :wink:


Il faut passer de Schopenhauer à Chopinedebierre, et tout va aller mieux :wink:


Schopenhauer et la volonté des pierres : un grand moment de rire. "la volonté de la pierre est de tomber quand on la lache"
Schopenhauer et la musique : une des meilleurs expressions de ce que la musique peut apporté à l'être humain.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 23 Sep 2009 8:06

Rif hi-fi a écrit:
dub a écrit:Et puis bon: y'a pas que Schopenhauer dans la vie! :wink:


Il faut passer de Schopenhauer à Chopinedebierre, et tout va aller mieux :wink:


:lol:

Lui même le faisait en compagnie d'ami autant que sa santé (il était dépressif et cardiaque) le lui permettait, et était réputé, autant que Kierkegaard, pour avoir l'une des meilleures tables du coin! Comme quoi, les contre sens sur les auteurs sont très nombreux et très massifs! Mais il est bien évident qu'entre ces auteurs et le précédent — que j'ai longuement cité, beaucoup plus que le petit N.B. qui semble faire plus réagir! — il y a une filiation…… :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28989
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 23 Sep 2009 8:23

dub a écrit:Ben c'est comme le ski, la moto, le parachutisme, le golf, les voitures etc etc: ça peut tomber en panne — il peut y avoir des accidents — ça coûte cher — ça fait l'objet de tout un commerce.


j'ai toujours refuser d'aller travailler en Parachute. Tu as l'analogie bizarre. :P

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 23 Sep 2009 8:46

C'est décidé ... je vais ouvrir une clinique pour traiter les grands dépressifs de la hi-fi. Pensez-vous qu'il y aura du monde. Peut-être pourra t-on y voir des célébrités de ce forum :P :mdr:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5451
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 23 Sep 2009 9:04

Rif hi-fi a écrit:C'est décidé ... je vais ouvrir une clinique pour traiter les grands dépressifs de la hi-fi. Pensez-vous qu'il y aura du monde. Peut-être pourra t-on y voir des célébrités de ce forum :P :mdr:

Va falloir plusieurs portes d'entrée: pour beaucoup ici le but dans la hifi n'est pas d'y arriver, mais plutôt comment on y arrive (et accessoirement pourquoi)... :lol:
As with amplifiers, you cannot judge a CD player by analyzing its specifications. (Ken Ishiwata)
Avatar de l’utilisateur
Themisto
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4367
Inscription: 16 Mai 2008 14:02
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 23 Sep 2009 9:38

Mes récentes expériences de tests avec des niveaux égalisés m'ont montré que
tous les tests effectués en auditorum ou chez soi sans égalisation ne montrent que
des différences de niveaux et pas des différences de qualité des appareils.

Tout dernièrement, j'ai comparé le Dac de ma Linn avec un DAC BMC2 à 300€ , et le résultat a été très clair.

Juste après branchement, Ah oui il y a des différences....(c'est quand m^me normal, vu la différences de prix entre les deux :P )

Mais après égalisation des niveaux , et bien plus aucune différence audible :roll:

J'en conclu que les deux appareils sont excellent car pour ne pas donner de différence il faut qu'ils soient très neutre l'un et l'autre.

Dernier test en date: comparaison du DAC avec le média player WB TV SD (90€) et disque 2"5, vs Linn Unidisk 1.1 et bien là encore différence inexistante ou presque.

Il m'a fallu chercher dans des finales de notes de piano très longues pour constater (éventuellement une (très légère( différence à l'avantage de la Linn, peut être du à un bruit de fond meilleur sur cette dernière, car on est là un pouillème de db.

Conclusion : encore une foi les deux systèmes sont tous les deux excellents puisque totalement dénué de "coloration".
Je n'imagine pas que deux technologie aussi différentes présentent exactement la même coloration, la même dynamique, les même timbres, la même transparence, si ce n'est pour conclure qu'ils sont d'égale qualité.

Alors on va me dire que c'est à cause du préampli ou de l'ampli qui atténue les différences.

L'ampli je n'y crois pas, car il permet très facilement de différencier par exemple un UGS et un KTR.

Même mon frère à moitié sourd ( :mdr: ) a aussi entendu cette différence

Quand à l'UGS, c'est un monstre de transparence. Alors ......

Le tests ABX, en vin ou en Hifi, ne font pour moi que montrer que d'une part nos sens ne sont pas des moyens de test fiable, et d'autre part le "conditionnement" liè à l'environnement et à notre propre état nous font "ressentir" des différences qui n'existent pas.

Jacques
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Message » 23 Sep 2009 9:53

peter.pan a écrit:
Le tests ABX, en vin ou en Hifi, ne font pour moi que montrer que d'une part nos sens ne sont pas des moyens de test fiable, et d'autre part le "conditionnement" liè à l'environnement et à notre propre état nous font "ressentir" des différences qui n'existent pas.


Tu aurais aussi pu écrire "percevoir", non?
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 23 Sep 2009 10:59

dub a écrit:La hifi est un visiblement un phénomène à l'articulation de la technique et des loisirs — pas du tout un objet de science ni un lieu de vérité.

je ne suis pas de cet avis; mais on ne met pas exactement la même chose derrière le terme 'hi-fi', je pense.
clair que quand la question s'arrête au choix entre nad et rotel, on est d'accord, y'a pas vraiment de vérité à chercher.
Mais quand il s'agit (par exemple) de comprendre et quantifier les critères pertinent de la qualité d'une reproduction du son, de définir de nouveaux systèmes ou normes de reproduction multicanaux, de mieux cerner les seuils de perception, etc., ou même, de faire un petit abx dans son salon,... il s'agit bien de science; à différents niveaux certes, mais science malgré tout.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 23 Sep 2009 11:03

oryzon a écrit:Je sais d'avance que
- l'on va retrouver l'habituel fossé entre objectivistes et subjectivistes,
- que la plupart (voire tous) resteront sur leur position,


L' « habituel fossé » n'est pas une vue de l'esprit, mais tient essentiellement au fait que la procédure en aveugle de type ABX n'est pas de la haute-fidélité, mais un pur objet (un joujou ?) audiophile.

A quoi s'intéresse l'audiophile auto-proclamé objectiviste par le truchement de l'ABX ? Certainement pas à la haute-fidélité à la musique, une réalité, une vérité qui est celle de l'enregistrement : plus ou moins fidèle à la musique, plus ou moins musicale ; alors que le « test en aveugle » ne s'intéresse qu'à la technique et la cognition (mécanique humaine) chez un être humain : processus par lequel on acquiert la conscience des événements et objets de son environnement (musicalité est un mot tabou chez les objectivistes)...

Quant au "subjectiviste", il est tellement improbable que je refuse de m'épuiser à le définir...
ghozze
 
Messages: 1090
Inscription: 03 Jan 2008 12:12
  • offline

Message » 23 Sep 2009 11:13

ghozze a écrit:
oryzon a écrit:Je sais d'avance que
- l'on va retrouver l'habituel fossé entre objectivistes et subjectivistes,
- que la plupart (voire tous) resteront sur leur position,


L' « habituel fossé » n'est pas une vue de l'esprit, mais tient essentiellement au fait que la procédure en aveugle de type ABX n'est pas de la haute-fidélité, mais un pur objet (un joujou ?) audiophile.

A quoi s'intéresse l'audiophile auto-proclamé objectiviste par le truchement de l'ABX ? Certainement pas à la haute-fidélité à la musique, une réalité, une vérité qui est celle de l'enregistrement : plus ou moins fidèle à la musique, plus ou moins musicale ; alors que le « test en aveugle » ne s'intéresse qu'à la technique et la cognition (mécanique humaine) chez un être humain : processus par lequel on acquiert la conscience des événements et objets de son environnement (musicalité est un mot tabou chez les objectivistes)...

Quant au "subjectiviste", il est tellement improbable que je refuse de m'épuiser à le définir...


ghozze, vous etes dans les douves et je ne vois pas comment vous allez remonter.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 23 Sep 2009 12:12

haskil a écrit:
Et en guise de clin d'oeil, n'oublions pas que Georges Cabasse avait également dit avec malice à propos du prix des Accuphase, je crois : "Dupont n'a jamais prétendu mieux allumer les cigarettes" :wink:


Non, mais un briquet Dupont convenablement entretenu allumera des cigarettes sans défaillir pendant 40 ans et plus. Et son prix, au bout du compte, aura été moins élevé que celui du tombereau de briquets à jeter acheté... et jeté après usage.

Or, un ampli Accuphase de 20 ans est dans un état de fraicheur remarquable (en tout cas ceux fabriqués il y a 20 ans le sont), potentiomètres, sélecteurs de sources y compris (ce qui est assez rare) quand bien peu d'appareils moins coûteux que lui et du même âge sont encore proche du neuf....

Et puis, Cabasse vendait ses amplis à un prix très élevé, lui aussi :wink:



Oui, tu fais bien de développer ...

Effectivement je n'avance pas masqué dans mon raisonnement : pas de tendance au paupérisme ou au moins disant systématique. Si un NAD sonnait (?) comme un Accuphase, il n'en resterait pas moins que je préfèrerais me payer un Accuphase si mes moyens me le permettait ou si mon envie d'en posséder un était suffisamment forte pour passer à l'acte d'achat.
syber
 
Messages: 10305
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 23 Sep 2009 12:43

peter.pan a écrit:Mes récentes expériences de tests avec des niveaux égalisés m'ont montré que
tous les tests effectués en auditorum ou chez soi sans égalisation ne montrent que
des différences de niveaux et pas des différences de qualité des appareils (...). Jacques


C'est, dans ma plus récente expérience, et ensuite pour moi l'enseignement majeur issu des Kangourous, et enfin dans mes dernières lectures, le point le plus remarquable.

Je suis étonné qu'il n'attire pas plus l'attention et ce d'autant plus qu'il est a priori assez peu porteur de polémique : quel est l'impact, en terme de ressenti d'une variation de niveau sonore ?

Ce n'est pas seulement une question de retours d'expériences, toujours aléatoires, mais ce pourrait être l'objet d'un dispositif expérimental.

Syber, tu ne m'as pas dit que tu l'avais proposé ? Je n'ai pas trouvé où...
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 23 Sep 2009 12:57

wald a écrit:Je suis étonné qu'il n'attire pas plus l'attention et ce d'autant plus qu'il est a priori assez peu porteur de polémique : quel est l'impact, en terme de ressenti d'une variation de niveau sonore ?


Ca change tout. Au point de rendre méconaissable l'écoute sur le matériel habituel.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message