Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

vous aimez la musique ou le matériel??

Message » 18 Avr 2011 20:33

Gort'h a écrit:Enceintes trop directives -> Trou au milieu du canapé -> Changement de matos et de mobilier!! :mdr: :wink:


Non.
Casser le mur qui sépare le salon du bureau. :mdr:
pheno
 
Messages: 13228
Inscription: 30 Déc 2009 0:49
Localisation: 76
  • offline

Annonce

Message par Google » 18 Avr 2011 20:33

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 18 Avr 2011 21:16

Perso, j'ai toujours procédé de cette manière:

Stade 1: Tant que la musique ne sort pas correctement le son que je veux entendre, j'écoute mon matériel et le modifie jusqu'à ce qu'il en sorte quelque chose de correct. Et là la limite est quelque chose d'intime... un genre de "pass" "fail" bien personnel.
Tant que je n'y arrive pas, je deviens nerveux... très nerveux.
Et là quand j'y suis... je passe au Stade 2:

Stade 2: J'écoute la musique, n'importe laquelle, et à volonté. Avec bonheur, et sans jalousie de la chaîne du voisin.
Probablement jusqu'à ce qu'un détail, la chaîne d'un voisin, une séance en auditorium vienne bouleverser mes repères.

Quand je suis au Stade 1, je prie pour passer au Stade 2 au plus tôt. J'y mets toute mon énergie. Cà peut prendre du temps (pour certains, c'est une vie entière)
Quand je suis au Stade 2, je prie pour ne plus jamais revenir à la case "Départ".

Un truc à savoir: faites très attention à la source que vous utilisez, je veux dire, le CD, le SACD, celui que vous aimez... le chanteur, le compositeur ou l'oeuvre que vous adorez. Celui dont vous voudriez qu'il vous donne une satisfaction immense et pour lequel vous aller remuer "ciel et terre" pour l'obtenir. Sachez que c'est impossible. Certains supports sont mal, très mal enregistrés. Du coup, vous allez essayer de faire marcher ce qui ne marchera jamais. Chaque élément de la chaîne, chaque pièce d'écoute jouera comme un égaliseur de fréquences faisant marcher telle ou telle fréquence. Mais jamais la totale.
Je vous conseille de vous munir de la bonne source avant de juger tout matériel.

Une petite idée de ceux qui s'en sont aperçus...

viewtopic.php?f=7&t=29924978
viewtopic.php?f=7&t=29928320
jbpfrance
 
Messages: 6296
Inscription: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 18 Avr 2011 21:55

haskil a écrit:

L'audiophile pas du tout : il écoute de la musique qui est un plaisir égoïste.



J'écoute la musique rarement en faisant autre chose, c'est un plaisir qui nécessite une attention complète pour qu'il soit total !
Il m'arrive d'être accompagné au concert..mais une fois les premières notes jouées je suis dans ma bulle...Ce n'est qu'une fois sorti qu'on partage nos sentiments sur la prestation et on est parfois très dur dans nos appréciations en refaisant le concert :oops:
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 19 Avr 2011 10:20

jbpfrance a écrit:Je vous conseille de vous munir de la bonne source avant de juger tout matériel.

Une petite idée de ceux qui s'en sont aperçus...

viewtopic.php?f=7&t=29924978
viewtopic.php?f=7&t=29928320


perso, la sourcre est le dernier maillon important
les enceintes ensuite l'ampli arrivent en premier sur l'influence qu'a le matériel sur le son
je viens d'en faire la preuve avec un ampli acheté récement
barbak
 
Messages: 485
Inscription: 01 Aoû 2010 22:45
  • offline

Message » 19 Avr 2011 11:09

jbpfrance a écrit:Perso, j'ai toujours procédé de cette manière:

Stade 1: Tant que la musique ne sort pas correctement le son que je veux entendre, j'écoute mon matériel et le modifie jusqu'à ce qu'il en sorte quelque chose de correct. Et là la limite est quelque chose d'intime... un genre de "pass" "fail" bien personnel.
Tant que je n'y arrive pas, je deviens nerveux... très nerveux.
Et là quand j'y suis... je passe au Stade 2:

Stade 2: J'écoute la musique, n'importe laquelle, et à volonté. Avec bonheur, et sans jalousie de la chaîne du voisin.
Probablement jusqu'à ce qu'un détail, la chaîne d'un voisin, une séance en auditorium vienne bouleverser mes repères.

Quand je suis au Stade 1, je prie pour passer au Stade 2 au plus tôt. J'y mets toute mon énergie. Cà peut prendre du temps (pour certains, c'est une vie entière)
Quand je suis au Stade 2, je prie pour ne plus jamais revenir à la case "Départ".

Un truc à savoir: faites très attention à la source que vous utilisez, je veux dire, le CD, le SACD, celui que vous aimez... le chanteur, le compositeur ou l'oeuvre que vous adorez. Celui dont vous voudriez qu'il vous donne une satisfaction immense et pour lequel vous aller remuer "ciel et terre" pour l'obtenir. Sachez que c'est impossible. Certains supports sont mal, très mal enregistrés. Du coup, vous allez essayer de faire marcher ce qui ne marchera jamais. Chaque élément de la chaîne, chaque pièce d'écoute jouera comme un égaliseur de fréquences faisant marcher telle ou telle fréquence. Mais jamais la totale.
Je vous conseille de vous munir de la bonne source avant de juger tout matériel.

Une petite idée de ceux qui s'en sont aperçus...

viewtopic.php?f=7&t=29924978
viewtopic.php?f=7&t=29928320


Bonjour jbpfrance,

Je dois dire que mon approche est identique, en tout cas dans la globalité.

La différence peut-être, c'est que grâce à quelques connaissances dans le milieu, j'ai pu tester une qté très importante de systèmes, à tous les tarifs, et donc étalonner mon écoute par rapport à mon système actuel, qui n'a pas bougé depuis 7, 8 ans (sauf au niveau des enceintes, pour cause de déménagement).

Le prochain stade va venir vers un nouveau DAC... peut-être. Car musicalement, ce qui sort de mon système à l'heure actuelle me satisfait au plus haut point.

Sinon plus +1000 pour cela :

jbpfrance a écrit:Un truc à savoir: faites très attention à la source que vous utilisez, je veux dire, le CD, le SACD, celui que vous aimez... le chanteur, le compositeur ou l'oeuvre que vous adorez. Celui dont vous voudriez qu'il vous donne une satisfaction immense et pour lequel vous aller remuer "ciel et terre" pour l'obtenir. Sachez que c'est impossible. Certains supports sont mal, très mal enregistrés. Du coup, vous allez essayer de faire marcher ce qui ne marchera jamais. Chaque élément de la chaîne, chaque pièce d'écoute jouera comme un égaliseur de fréquences faisant marcher telle ou telle fréquence. Mais jamais la totale.
Je vous conseille de vous munir de la bonne source avant de juger tout matériel.


Toutefois, l'inverse est aussi vrai : avec le temps, on fini par avoir une short liste de disques :

1) Soit qui sonnent divinement bien, et que l'on sait reconnaître parce que le résultat est toujours sublime quelque soit le système (ou presque :-? ).
2) Soit qui ont des défauts, mais connus. Et qui donc, permettent lors des écoutes d'entendre comment ces défauts sont "traités", "retranscris". C'est souvent très instructif car en creux, cela permet de cerner très vite la restitution du système écouté...

Amicalement,
David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 19 Avr 2011 11:22

barbak a écrit:
jbpfrance a écrit:Je vous conseille de vous munir de la bonne source avant de juger tout matériel.

Une petite idée de ceux qui s'en sont aperçus...

viewtopic.php?f=7&t=29924978
viewtopic.php?f=7&t=29928320


perso, la sourcre est le dernier maillon important
les enceintes ensuite l'ampli arrivent en premier sur l'influence qu'a le matériel sur le son
je viens d'en faire la preuve avec un ampli acheté récement


Bonjour Barbak,

Franchement, je pense exactement l'inverse.

Tu peux avoir les meilleures enceintes du monde, ampli, câbles, pièce, etc., si la source est mauvaise, c'est mauvais.

Au pire, d'excellentes électroniques et enceintes, ne feront aucun cadeau justement et souligneront la mauvaise qualité de la source, alors que des maillons moins performant feront office de masque.

Bon une solution : tous les maillons sont importants :idee: Compte tenu du fait qu'ils s’insèrent dans un système donc doivent former une globalité (une chaîne en l'occurence) qui doit être cohérente. :mdr:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 19 Avr 2011 13:20

"Vous aimez la musique ou le matériel ?" La musique avant tout, car sans elle le matériel n'est rien !
Les facteurs de plaisir musical sont pour moi :
- La qualité de l'oeuvre (60%)
- La qualité de l'interprétation (30%)
- La qualité de l'enregistrement et de la reproduction (10%)

Autrement dit, je préfère de loin la 5ème de Beethoven sur un vieil électrophone tout pourri que Dorothée sur une chaîne top niveau. Je pourrais dire la même chose pour le cinéma. Evidemment, le mieux c'est une belle oeuvre, bien interpétée, bien enregistrée et reproduite sur une chaîne top niveau.
La qualité de la reproduction n'entrant que pour moins de 10% dans mes facteurs de plaisir et mes possibilités financières n'étant pas illimitées, je me contente d'un bon moyen de gamme pour la reproduction et priorité à l'écoute de la musique !

Par contre je rejoins ce que d'autres ont dit plus haut, la musique ça s'apprécie assis et même les yeux fermés. Sauf les musiques de danse.
tiffy
 
Messages: 161
Inscription: 23 Jan 2009 10:32
  • offline

Message » 19 Avr 2011 14:52

pas du tout d'accord davidstawalker,
un mauvais ampli et une mauvaise paire de baffles sont bien plus influent qu'une mauvaise platine cd puisque le son se fini par les hauts parleurs, il est amplifié par l'ampli auparavant
c'est dans 2 éléments que le son prend son identité
une platine cd de base delivrera toujours un message fidèle à l'enreg. , il n'y a qu'à entendre ce que donne une philips cd723 sur un système à haut rendement acoustique ( fait)
d'ailleurs existe t-il des mauvaise platine cd de nos jours?? le cd existe depuis 30 ans donc il est supposé ne plus en exister
barbak
 
Messages: 485
Inscription: 01 Aoû 2010 22:45
  • offline

Message » 19 Avr 2011 14:56

barbak a écrit:pas du tout d'accord davidstawalker,
un mauvais ampli et une mauvaise paire de baffles sont bien plus influent qu'une mauvaise platine cd puisque le son se fini par les hauts parleurs, il est amplifié par l'ampli auparavant
c'est dans 2 éléments que le son prend son identité
une platine cd de base delivrera toujours un message fidèle à l'enreg. , il n'y a qu'à entendre ce que donne une philips cd723 sur un système à haut rendement acoustique ( fait)


Bonjour Barbak,

D'accord sur le fait qu'une mauvais ampli et de mauvaise baffles s'entendent bien davantage qu'une mauvaise platine cd par rapport à une exceptionnelle.

Là oui.

Mais si les électroniques et baffles sont vraiment excellentes, les différences de sources sautent aux oreilles.

La 723 : j'en ai toujours une chez ma moman : je lui avais acheté. Mais par exemple, aucune comparaison avec mon Audioaero Capitol par exemple.

Amicalement,
David :wink:
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 19 Avr 2011 15:44

tiffy a écrit:"Vous aimez la musique ou le matériel ?" La musique avant tout, car sans elle le matériel n'est rien !
Les facteurs de plaisir musical sont pour moi :
- La qualité de l'oeuvre (60%)
- La qualité de l'interprétation (30%)
- La qualité de l'enregistrement et de la reproduction (10%)


Sauf que tout ceci n'est pas si simplement dissociable. Par exemple, comment peux tu percevoir la qualité d'une œuvre(en live pour supprimer le biais de la reproduction) si l'interprétation est catastrophique.
Je n'ai pas le temps de développer mon idée donc je caricature. Par exemple le choral de la neuvième chanté par un chœur de 7 mamies à la voix glaireuse qui ont découvert l'œuvre la veille et dirigé par moi même?

La reproduction n'est que la couche du dessus qui peut tout foutre en l'air. Si on se prend la tête c'est aussi pour limiter le biais de la dernière couche.

Edit 5 minutes plus tard:
Got it!

C'est des facteurs pas des termes! :wink:
Donc à peu près d'accord avec toi même si je n'ai pas réfléchi aux chiffres. lol! Mais je dirais que la chaine n'est pas rien parce que si le facteur chaine et à 50% de son max, tu perds beaucoup de plaisir.
frmiket
 
Messages: 1557
Inscription: 08 Oct 2004 15:43
Localisation: Yvelines (78)
  • offline

Message » 19 Avr 2011 17:06

frmiket a écrit:
tiffy a écrit:"Vous aimez la musique ou le matériel ?" La musique avant tout, car sans elle le matériel n'est rien !
Les facteurs de plaisir musical sont pour moi :
- La qualité de l'oeuvre (60%)
- La qualité de l'interprétation (30%)
- La qualité de l'enregistrement et de la reproduction (10%)


Sauf que tout ceci n'est pas si simplement dissociable. Par exemple, comment peux tu percevoir la qualité d'une œuvre(en live pour supprimer le biais de la reproduction) si l'interprétation est catastrophique.
Je n'ai pas le temps de développer mon idée donc je caricature. Par exemple le choral de la neuvième chanté par un chœur de 7 mamies à la voix glaireuse qui ont découvert l'œuvre la veille et dirigé par moi même?

La reproduction n'est que la couche du dessus qui peut tout foutre en l'air. Si on se prend la tête c'est aussi pour limiter le biais de la dernière couche.

Edit 5 minutes plus tard:
Got it!

C'est des facteurs pas des termes! :wink:
Donc à peu près d'accord avec toi même si je n'ai pas réfléchi aux chiffres. lol! Mais je dirais que la chaine n'est pas rien parce que si le facteur chaine et à 50% de son max, tu perds beaucoup de plaisir.


Ouaii, les chiffres c'est à la louche. Et c'est en partant du principe que pour chacun de ces facteurs, on a affaire à quelque chose d'au minimum "moyen" : par exemple, pour parler musique classique, au minimum un orchestre d'étudiants en conservatoire, enregistré avec un équipement professionnel et reproduit sur un appareil un peu au dessus du magnéto K7 Fischer-Price. Mais tu as raison, si l'interpétation est complètement nulle, ça peut tout foutre en l'air. Par contre je ne suis pas tout à fait d'accord sur la reproduction : pour moi, à partir du moment où le son sort, une belle oeuvre reste plaisante à écouter. Je me souviens d'avoir flashé quand j'étais beaucoup plus jeune sur une symphonie de Brahms que mon père écoutait en AM sur un petit poste radio. Le son était pourri, mais "l'essence" de l'oeuvre était là. C'est en fait à cette dernière couche (la reproduction) que se fait la différence entre amateurs de musique et audiophiles (les deux n'étant pas incompatibles, on peut très bien être à la fois amateur de musique et audiophile). L'amateur de musique non audiophile va souvent juger que ces 10% ne valent pas le coup de se casser la tête (ou de casser sa tirelire !), alors que l'audiophile va au contraire en faire une priorité.
tiffy
 
Messages: 161
Inscription: 23 Jan 2009 10:32
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message