Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Doubs25 et 18 invités

Les installations Home-Cinéma dédiées de la communauté HCFR

Salle sous comble - Reboot ?

Message » 16 Oct 2011 1:54

Ah j'oubliais, les lambourdes sur lesquelles sont posées mes lames de plancher de l'étages sont séparées par des bandes de phalltex.
En mode home-cinema, je ne peux pas dire puisque la salle n'est pas faite :mdr:, mais lorsque les enfants sont dans les chambres
nous ne sommes jamais dérangés par de gros bruits de pas.

Où as-tu acheté tes tubes de green glue?
Bon courage
Mes travaux HC
moonloop
 
Messages: 1408
Inscription: 05 Mai 2006 11:44
Localisation: Saône et Loire
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Oct 2011 1:54

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Oct 2011 16:36

moonloop a écrit:Ah j'oubliais, les lambourdes sur lesquelles sont posées mes lames de plancher de l'étages sont séparées par des bandes de phalltex.
En mode home-cinema, je ne peux pas dire puisque la salle n'est pas faite :mdr:, mais lorsque les enfants sont dans les chambres
nous ne sommes jamais dérangés par de gros bruits de pas.

Où as-tu acheté tes tubes de green glue?
Bon courage
Mes travaux HC

bonjour et merci de ton message.
Pour ce qui est des bruits de pas, le Phaltex est adapté car c'est un résilient solidien (bruit par contact). Par contre, il n'est pas adapté pour la transmission des ondes émises (aérien). Dans qqs heures, je vais poster un résumé de mes aventures qui pourra t'aider j'espère.
En tout cas ton message sur le phaltex me rassure déjà un peu.
Pour la GG, c'est par MP que je vais répondre :wink:
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Résumé et ... appel au secours

Message » 17 Oct 2011 17:11

Bonjour,

Un point sur le projet.
Nous en sommes a la phase trois : Refonte

Phase 1 : Théorie (Merci à Mr Lafont :ohmg: et aux lectures des forumeurs sur HCFR et Cinetips ; j'espère ne pas trahir de propos et véhiculer d'erreurs. Merci de me corriger au besoin :thks: )

Je me permets de faire ce résumé pour ceux qui se poseront les mêmes questions... La première des réponses est quasi philosophique. Il n'y a pas UNE solution. Il faut comprendre comment ca fonctionne pour adapter à son besoin (il faut donc déterminer son besoin - cqfd).

Pour limiter au maximum la propagation des ondes sonores de la salle "HC" vers le reste de la maison, il faut respecter trois principes de bases : la loi masse-ressort-masse, pas de contact entre les zones à isoler et l'étanchéité de la coque isophonique. :zen:

Ce sont les concepts à conserver en tête tout le long du projet : du projet (choix/conception) à la réalisation (mie en œuvre). On a beau lire tout ce qu'on veut sur les matériaux, un projet et unique et répond à une situation donnée.

Aménager des combles représente une situation délicate en ce sens : beaucoup d'inconvénients.
- le plancher sera très certainement trop léger
- la hauteur sous plafond est limitée
- la géométrie de la salle (plafonds inclinés) concentre le message sonore vers le centre de la piece. Là où ont les spectateurs

Une option semble alors de passer par la fameuse boite dans la boite.
- créer un plancher flottant en utilisant des plots amortisseurs et ressorts (acoustipad80 ou 120)
- poser sur ce plancher une armature autoportante (ex Stil Prim 100) sans contact avec la charpente de la maison
- plaquer cette armature avec un sandwich de plusieurs matériaux séparés par une matière viscoélastique (Green Glue) qui limitera les transmissions par mouvement latéral des plaques entre elles (ex : BA13 / GG / BA18 / GG / fermacell)
- porte isophonique adaptée au besoin
- faux plafond pour traitement acoustique et passages techniques (lumière, VMC, et...)
- ...

Phase 2 : Du concept aux solutions
Il faut maintenant valider la théorie. Mes deux principaux problèmes ont été de résoudre l'équation [Acoustipad] + [Prim100] vs. Hauteur de mes combles (2.20)m pour avoir une pièce vivable (je ne rentre pas en rampant dans la salle).

Pour que les acoustipad soient fonctionnels il faut qu'ils soient en charge. Sinon, l'effet est inverse à celui escompté... Ils peuvent amplifier le bruit... Il faut donc déterminer la répartition des plots en fonction de la masse du plancher (calepinage) et de la structure porteuse du plancher (plancher primaire, lambourdes, etc.).
Et voir si la charpente et les murs de la maison tiennent le coup (et le coût !!! :o :o )
Pour ma part, après un certain temps, la société qui va transformer la charpente a refusé l'utilisation des plots.
Donc abandon définitive de cette option : il me restait tout juste une hauteur 1m80 dans la pièce. Imaginez alors comment ajouter un second rang avec une estrade...

Phase 3 : Refonte et ... bidouilles
Je me retrouve donc sur ce qu'il ne faut pas faire. La bidouille. C'est le meilleur moyen de se planter et de se frustrer. Au moins çà, c'est clair. :adieu:
En ce sens, comme je vais dériver loin des préceptes de Mr Lafont, et que les lois de la physique sont ce qu'elles sot, je ne vais plus déranger Mr Lafont pour des conseils. Ce serait déplacé, vous en conviendrez.

Là... Là... Suis dans la m...e maintenant! :cry: :cry:

Le projet est toujours d'actualité, mais avec des variantes : (désolé pour la redite post).
La structure n'étant ni vraiment flottante, ni vraiment désolidarisée, j'ai besoin de vos connaissances pour essayer de limiter la casse (questions en bleu).

Sol :
OSB18 / GreenGlue / Fermacell / GreenGlue / OSB18
Pose de résilient entre lambourdes et plancher
Quel résilient proposeriez vous à cet endroit ?
Quelle mise en œuvre (collé? Pointé?) : j'ai tendance a dire collé car ca limite les propagations, mais cela fragilise la structure.


Redressements :
Double peau BA13 / GG / BA13 sur structure classique (voire M70 si je peux).
Semelle résiliente : Akustic band (Ecorubber 10mm demande une mise en charge : c'est plus adapté à du mur lourd).
Quel résilient proposeriez vous à cet endroit ?

Plafond :
Suspentes antivibratilles.
Les Optima2 ne conviennent pas (Dixit Mr Lafont. L'inverse eut été étonnant je l'avoue). Le must a mon avis serait des LR-530.
Comment les repartir, car entre les deux, on a un facteur 10 coté prix !

Merci à ceux qui ont lu jusque là. Vous êtes courageux.
Vous êtes téméraires : j'attends vos contributions 8)
Arny14

PS : en attendant, je continue de passer les câbles réseau au RdC, à la vitesse d'un escargot (même pas de bourgogne en plus !)
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Message » 17 Oct 2011 21:20

arny14 a écrit:Bonjour,
Il n'y a pas UNE solution. Il faut comprendre comment ca fonctionne pour adapter à son besoin (il faut donc déterminer son besoin - cqfd).

Je crois que c'est la leçon du jour ;)

arny14 a écrit:- la géométrie de la salle (plafonds inclinés) concentre le message sonore vers le centre de la piece. Là où ont les spectateurs

Valable dans tous les sens?
Si tu as les inclinaisons devant et derrière toi, cela produit quel effet?

arny14 a écrit:Pose de résilient entre lambourdes et plancher
Quel résilient proposeriez vous à cet endroit ?
Quelle mise en œuvre (collé? Pointé?) : j'ai tendance a dire collé car ca limite les propagations, mais cela fragilise la structure.


En quoi la structure est fragilisée ?
Non je crois que c'est la bonne solution.

Désolé de n e pas pouvoir plus t'aider au sujet du résilient et des suspentes.
moonloop
 
Messages: 1408
Inscription: 05 Mai 2006 11:44
Localisation: Saône et Loire
  • offline

Message » 17 Oct 2011 22:01

moonloop a écrit:
arny14 a écrit:- la géométrie de la salle (plafonds inclinés) concentre le message sonore vers le centre de la piece. Là où ont les spectateurs

Valable dans tous les sens?
Si tu as les inclinaisons devant et derrière toi, cela produit quel effet?

J'allais partir sur une explication compliquée, mais au final c'est si simple a dire : le meme effet, mais au lieu de le resentir dans la longueur de la piece, tu le resens dans la largeur de la piece.


moonloop a écrit:
arny14 a écrit:Pose de résilient entre lambourdes et plancher
Quel résilient proposeriez vous à cet endroit ?
Quelle mise en œuvre (collé? Pointé?) : j'ai tendance a dire collé car ca limite les propagations, mais cela fragilise la structure.


En quoi la structure est fragilisée ?
Non je crois que c'est la bonne solution.

Avec le poids de la structure je suppose que le résilient collé aux lambourdes ne va pas bouger (en compression). Par contre il faut faire attention aux cisaillements. Je suis juste en train de chercher les occasions où on peut se trouver dans cette situation, une fois le plancher posé bien sur. :wtf:
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Message » 17 Oct 2011 23:15

arny14 a écrit:
moonloop a écrit:
arny14 a écrit:- la géométrie de la salle (plafonds inclinés) concentre le message sonore vers le centre de la piece. Là où ont les spectateurs

Valable dans tous les sens?
Si tu as les inclinaisons devant et derrière toi, cela produit quel effet?

J'allais partir sur une explication compliquée, mais au final c'est si simple a dire : le meme effet, mais au lieu de le resentir dans la longueur de la piece, tu le resens dans la largeur de la piece.

Oui cela semble logique.

arny14 a écrit:
moonloop a écrit:
arny14 a écrit:Pose de résilient entre lambourdes et plancher
Quel résilient proposeriez vous à cet endroit ?
Quelle mise en œuvre (collé? Pointé?) : j'ai tendance a dire collé car ca limite les propagations, mais cela fragilise la structure.


En quoi la structure est fragilisée ?
Non je crois que c'est la bonne solution.

Avec le poids de la structure je suppose que le résilient collé aux lambourdes ne va pas bouger (en compression). Par contre il faut faire attention aux cisaillements. Je suis juste en train de chercher les occasions où on peut se trouver dans cette situation, une fois le plancher posé bien sur. :wtf:

Ne te creuse pas trop la tête sur ce point puisqu'au final, ton plancher va être vissé sur les lambourdes, donc vissé dans le résilient.
moonloop
 
Messages: 1408
Inscription: 05 Mai 2006 11:44
Localisation: Saône et Loire
  • offline

Message » 18 Oct 2011 14:23

@ Moonloop : en effet, peut être que que je me pose trop de questions. Mais j'aimerai être satisfait du résultat des travaux. Donc je veux mettre les chances de mon coté. Pas toutes car je ne pars pas comme je l'aurai souhaité.

@ tous : Pas d'idées ou de conseils ?
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Message » 19 Oct 2011 10:21

arny14 a écrit: Dans mon projet, je veux remplacer le câble coax actuel, et modifier la distribution (passer de 2 sorties à 5 sorties).
Je voudrais mettre un câble de qualité. Je m'oriente vers du 17VATC (blanc).
Comme dit par sonatine, le blanc c'est pour l'interieur car il tient moins bien les agressions climatique, notamment les UV (soleil).

Pour l'extérieur, c'est plutôt le noir : 17PATC. Par contre, si je me souviens bien, on ne peut pas utiliser le noir (xPATC) en interne à cause des matières toxiques libérées en cas d'incendie.
Vrai / Faux ? Peut on simplement ajouter une gaine de protection pour UV sur le câble VATC en extérieur ?


J'ai lu aussi que pour un transfert optimal des signaux, il est conseillé (longueurs > 20m) de commencer par une alim en 11PATC (mazette). Cela change t il réellement qqchose (10m d cable)?


Après, il existe beaucoup de câbles. J'ai remarqué la marque ELBAC (marque Française). J'hésite entre ceux ci. Je souhaite ne pas y mettre une fortune. Des avis ? Différence entre VATC et VRTC ?
- Câble coaxial 17VAtC PH 100 dB
- Câble coaxial 17VRtC PH Classe A++ 115 dB
- Câble coaxial 17VAtC PH Classe A

Coté atténuation du signal, vaut il mieux partir sur un répartiteur 6 sorties ou mettre en cascade deux répartiteurs (un 3 sorties pour les deux sorties les plus loin puis de nouveau un 3 sorties pour les plus proches) ?


Le câble coaxial blanc résiste mal au soleil.
Je dirai tenue d'un câble coaxial blanc en extérieur environ 05 ans.
Mettre le câble coaxial blanc dans une gaine ce n'est pas l'idéal.
Cela le protégera des UV et encore il y aura sûrement un petit bout de câble blanc non protégé au ras de l'antenne.
Et dans une gaine, le câble sera exposé à l'humidité, la condensation et la chaleur.


Le câble coaxial noir est plus facilement inflammable et donc il ne faut normalement pas l'utiliser en intérieur.
Mettre dans une gaine ne changera rien. Le câble propagera toujours la flamme.
En extérieur un câble coaxial noir de qualité devrait tenir 15 à 20 ans.

Pour faire l'interface câble noir extérieur/ câble blanc intérieur on utilise une fiche F sur chaque câble et un raccord comme celui ci
Ou alors si on a un préampli de mât, on le met juste sous le toit.
Puis on câble (antenne-préampli) avec du câble noir.
Et on câble (préampli - prises murales) avec du câble blanc.
On peut aussi laisser le préampli de mât au plus près de l'antenne et mettre le transfo sous le toit et faire le changement de câbles au niveau du transfo.


Pour le câble, pour 20m pas besoin de prendre du 11PATC.
Je conseille :
câble coaxial blanc pour l'intérieur ( moins inflammable) 15VRTC PH à 0,78€/m
câble coaxial noir pour l'extérieur (résiste au soleil) 15PRTC PH à 0,78€/m
Pour ces 2 câbles, le diamètre extérieur est de 7,5mm ( les câbles standard sont en 7mm)

Pour aller avec ces deux câbles, les fiches à compression 7,5mm 0,68€/pièce
Et pour monter ces fiches la pince à 19,5€ ou la pince luxe à 26,9€
Et éventuellement le dénudeur à 12,9€
Pour transformer ces fiches F à compression en fiche coudée et/ou en fiches TV mâle ou femelle de qualité : les adaptateurs à visser sur la fiche F



Comme tu vas alimenter 06 sorties, je conseille fortement un préampli de mât. Il se met au plus près de l'antenne.
Ainsi le signal faible issu de l'antenne ne parcourt pas trop de distance avant d'être d'amplifié.
Ensuite pour alimenter en 12Volt ( ou 24Volt) ce préampli de mât on met un transformateur d'alimentation dans la maison.
Le câble coaxial traverse ce transfo. Ce transfo injecte du 12V qui remonte par le câble coaxial jusqu'au préampli de mât.

Très souvent les transfo d'alimentation ont 1 entrée et 2 sorties.
Chaque fois que l'on divise le signal il y a des pertes.
Donc le 1 vers 2 du transfo amène des pertes.

Donc pour que tu minimises les pertes il faut faire :
antenne --> préampli de mât --> transfo
Sur la première sortie du transfo mettre un répartiteur passif 1entrée/3sorties
Sur la seconde sortie du transfo mettre un répartiteur passif 1entrée/2sorties


Si tu veux avoir une bonne réception TNT, il faut aussi choisir un modèle d'antenne précisément adapté à l'émetteur TNT que l'on souhaite capter.
sonatine
 
Messages: 4831
Inscription: 28 Jan 2002 2:00
Localisation: 83
  • offline

Message » 19 Oct 2011 20:53

Merci sonatine de tes réponses. Je vais étudier tout çà.

Sinon, livraison de GG faite.
Une photo pour se donner une idée de la taille des tubes et du pistolet qui va bien avec. Pour référence, j'ai mis un pistolet taille francaise.
C'est taille XL en effet.

Image

Arny14
Dernière édition par arny14 le 28 Mar 2017 21:04, édité 1 fois.
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Message » 19 Oct 2011 21:00

Salut Arny14,
alors prêt à dégainer ;)
Tes réflexions ont-elles avancées au sujet de ton isolation acoustique?
moonloop
 
Messages: 1408
Inscription: 05 Mai 2006 11:44
Localisation: Saône et Loire
  • offline

Message » 20 Oct 2011 10:29

moonloop a écrit:Salut Arny14,
alors prêt à dégainer ;)
Tes réflexions ont-elles avancées au sujet de ton isolation acoustique?


bonjour Moonloop,
non elles n'ont pas vraiment avancées. Je suis plutôt sur les commandes actuellement (électricité et antenne).
Par contre, j'ai fait un résumé des points que j'ai étudiés. Si çà peut t'aider ....

Arny14
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Pistes étudiées

Message » 20 Oct 2011 10:31

Bonjour,

Pour ceux qui sont dans le même cas que moi, voici les diverses pistes que j'ai regardées. J'espère qu'elles pourront aider quelques uns dans leurs propres analyses.

On ne parle pas d'UNE solution unique, mais d'approches pour s'approcher d'un compromis. En cela je souhaite rappeler que les propos rapportés ci dessous l'on été (MP ou sur divers forums) dans cette volonté d'apprentissage. Il se peut que ces approches ne correspondent pas à VOTRE projet.
De plus ces extraits sont sortis de leur contexte. Donc attention aux raccourcis faciles. :grad:
Ceci étant dit ...

# On commence avec deux rappels de la parole du maître :
- le facteur forme de la salle et les inconvénients de ma salle. Ca calme un peu…
Jean-Pierre Lafont a écrit:La pièce est située en étage, posée sur des poutres. En l'absence de plancher lourd, il sera difficile d'obtenir l'inertie nécessaire pour évacuer l'énergie vibratoire.
Les attaches Optima ne conviennent pas du tout pour cet usage.

Jean-Pierre Lafont a écrit:Bonsoir,
Il existe des logiciels professionnels tel Catt Acoustique (que je possède) ou Odeon, qui permettent de simuler et d'analyser n'importe quelle forme de salle..... de plus de 300 mètres cubes.
Ces logiciels ne traitent pas du tout les modes stationnaires car ces derniers n'existent pas dans les grands volumes. Et la simulation employée (ray tracing) ne le permet pas.

THX résout le problème d'une autre manière (Dolby aussi).
Je cite:
"La pièce doit présenter une certaine symétrie. Il est souhaitable que la géométrie se rapproche d’un parallélépipède....
Evitez les formes en L, les plafonds trop inclinés, les rampants, les constructions sous les combles".

Personnellement, je suis incapable de calculer les modes dans une pièce en L ou sous les combles.
Quand cela se présente, j'essaie de rendre la pièce exploitable en modifiant sa géométrie. Quand ce n'est pas possible, je refuse l'offre.

JPL
Vous pouvez publier le question et la réponse si vous voulez.


- les facteurs de réussite :
Jean-Pierre Lafont a écrit:La recette, c'est un plancher:
1- le plus lourd possible.
2- autoportant (posé sur ses extrémités)
3- désolidarisé, c'est à dire posé sur des plots ou des ressorts et limité à la pièce bruyante. Les autres pièces auront un plancher plus ordinaire.

Les parois sont tenues par une ossature métallique en appui sur le plancher. Les profils forment une succession d'arches qui épousent les murs qui entourent la pièce sans les toucher. (Comme un tunnel désolidarisé).
Il n'y a pas besoin de suspente, ni d'attache d'aucune sorte.



# On continue avec les options que j'ai regardées, à base d'acoustipad :
La plage de fonctionnement des plots acoustipads80 est 40 - 90 kg / plot. Il faut donc un minimum de poids par plot (40kg). Reste à déterminer le nombre de plot et la masse du plancher… pas si facile
La derniere configuration étudiée (matricage des plots en 60x68cm) nécessite un plancher de masse ~80 - 100kg/m2 pour obtenir au moins les 40kg/plot (j'espere ne pas me tromper dans le calcul).

Afin d'obtenir cette masse j'ai retenu trois options :
1/ dalle seche Knauf Aquapanel : 34kg/m2
>> manque 50kg à générer avec de l'OSB3 ou une seconde couche croisée d'Aquapanel … A mon avis le surcout est non négligeable

2/ dalle "humide" avec un plancher collaborant : solution Lewis permettant une dalle de beton C25 de 5cm ~ 90kg/m2
>> la dalle est en beton, donc apporte de l'humidité… Le cout n'est peut etre pas si élevé (1.5m3 de beton je crois) Mais comme la dalle sera "lègère" les apports semblent etre du meme ordre que l'option 1.

3/ dalle sèche Fermacell à nid d'abeille : 70 kg/m2
>> cette solution m'a été proposée par une personne de Point P. Elle semble simple de mise en ouvre et devrait présenter un cout limité.
Elle consisterait a poser sur les plots une dalle OSB3 (18 ou 22mm), mettre une "bache" pour que sable ne "fuite" pas, installer les nids d'abeille, remplir avec du sable sec, couvrir avec la double peau deja préparée. Apparemment rapide de mise en œuvre, et sans temps de sechage.

La parole du maître :
Jean-Pierre Lafont a écrit:Quel que soit la marque, le modèle ou la souplesse des plots, la masse du plancher est bien trop faible. Vous avez toutes les chances pour que ce plancher résonne sous les pas et la musique.

La recommandation pour une surface comme la vôtre (n'ayez pas peur) c'est 250 à 300kg/m². Au delà on déroge et on s'aventure dans l'à peu près.
Parfois, j'ai l'outrecuidance indécente de descendre jusqu'à 55kg quand le plancher repose sur une dalle de plain pied.

J'ai fait le calcul: avec deux agglos de 22mm vous aurez un affaiblissement de:
50Hz: 20dB
250Hz: 29dB
1500Hz: 34dB

En ajoutant un BA13 entre les panneaux vous gagnerez 3dB
Avec une couche de Green Glue en plus, vous gagnerez encore 5dB.

Après, il faut faire du lourd.

Jean-Pierre Lafont a écrit:Oui, c'est un bon choix à condition que l'OSB adhère bien aux dalles béton (pas de bulle d'air). Placez une mousse Acoustifloor sous les dalles et un Gren Glue au dessus.
(Avec une densité de 1,5, c'est pas vraiment du béton).


- Et une remarque sur les plots en général
Jean-Pierre Lafont a écrit:Pour qu'un plot fonctionne, il faut que son facteur de forme soit inférieur à 1.
C'est à dire qu'il doit être plus haut que large.
C'est le cas avec Acoustipad grâce à la forme tronconique des picots.

Avec l'ecorubber, il faudrait découper des morceaux de 6x6mm ou empiler 5 épaisseurs de 30x30mm.... impensable.

Jean-Pierre Lafont a écrit:Vous n'obtiendrez pas un résultat satisfaisant avec Ecorubber, Sylomer ou autre isolant mince. L'élasticité sera insuffisante pour absorber les vibrations.



# Comme le problème provient de la propagation des ondes sonores, on peut aussi traiter une autre source : les enceintes.
Pour cela on des découple du plancher via des plots acoustipads, et couple les enceintes aux dits plots. Le facteur masse recommandé est : 5 à 6x la masse de l'enceinte… La méthode de couplage passe par les fameuses pointes de découplage…

Jean-Pierre Lafont a écrit: Surveillez quand même la flèche du plancher pour ne pas risquer de casser les dalles.
Oubliez d'alourdir la base des enceintes dans ces proportions. Augmentez le nombre de plots sous les enceintes et contentez vous de supports massifs 2 fois plus lourds que l'enceinte seulement.
Surveillez aussi la charge totale sur la structure initiale


J'espère que cela pourra nourrir vos propres réflexions.

Arny14
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline

Message » 20 Oct 2011 13:11

Salut Arny
je te félicite pour ce CR complet et didactique et décourageant?
Parfois oui.
Ce qui est décourageant finalement est la réalité en pleine tronche: essayer de faire HC sous les combles.
Ceci dit merci mr Lafont d'être là et de nous apprendre à connaitre son ennemi pour mieux le combattre ;)
Concernant la structure Bdlb et plus précisément des parois verticales, quand Mr lafont dit quelles doivent être désolidarisées des murs, je comprends, mais le haut des parois, il est relié a quoi, sinon la partie existante?
moonloop
 
Messages: 1408
Inscription: 05 Mai 2006 11:44
Localisation: Saône et Loire
  • offline

Message » 20 Oct 2011 14:37

salut arny,
Merci pour le CR.
Moonloop :D c'est vrai que si on suit jpl dans la vraie conception d'une salle c'est décourageant mais comme tu as dit il est la pour nous apprendre à connaitre son ennemi pour mieux le combattre et eviter de faire trop de bétise.Comme pour notre problème le fait d'etre à l'étage.on s'adapte en minimisant les erreurs.Si pour nous notre salle on se sent bien c l'essentiel.
:hehe: je me suis posé la même question pour les parois.normalement le plafond repose sur les parois et sa ne bouge plus.j'avais pensé avec un tasseau faire tenir la cloison au mur existant et une fois la structure qui va supporter les dalles EUROCOUSTIC sera fixé enlever le tasseau. :roll:
totoy
 
Messages: 172
Inscription: 22 Juin 2010 19:11
Localisation: tarn et garonne
  • offline

Message » 20 Oct 2011 15:48

moonloop a écrit:Salut Arny
je te félicite pour ce CR complet et didactique et décourageant?
Parfois oui.

Je ne me le dis que bein trop souvent !!! :cry: et parfois pense abandonner.
Au final, je vais mener mon projet, qui sera loin d'une salle HC digne de ce nom. Mais c'est en connaissance de cause. Tout ce que je crains, c'est que tous les efforts (techniques et financiers) ne soient anéantis par un mauvais raisonnement ou mauvaise mise en oeuvre...

moonloop a écrit: Concernant la structure Bdlb et plus précisément des parois verticales, quand Mr lafont dit quelles doivent être désolidarisées des murs, je comprends, mais le haut des parois, il est relié a quoi, sinon la partie existante?

Le principe est de faire une arche autoportante. Tu trouves un exemple en p2. Je remets l'extrait.
arny14 a écrit:Stil prim 100
La structure est autoportante sur le plancher désolidarisé. Ça ressemblera a ceci.
> Doit on utiliser des suspentes antivibribatiles pour soutenir le plafond, ou on peut s'en passer ?
Image

A la question des suspentes antivibratiles (on en voit sur le dessin), je n'ai pas de réponse. On va dire que si il en faut, le nombre est limité et que dans ce cas, on peut utiliser des LR-530 (Akustar) car le cout sera limité.
arny14
 
Messages: 327
Inscription: 23 Juil 2008 10:43
Localisation: Calvados
  • offline


Retourner vers Installations HC dédiées

 
  • Articles en relation
    Dernier message