Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google Adsense [Bot] et 9 invités

Pour toute demande d info sur un ampli integré ( Préampli + Ampli en 1 seul appareil ) HomeCinéma ( pour ce qui concerne l'audio )

puissance des Amplis, de qui se moque-t-on ?

Message » 08 Juil 2004 13:56

J'ai récemment changé mes enceintes. :D
Ce petit changement m'a fait apparaître que mon ampli n'était plus adapté à ma configuration. du moins à haut volume ( il se coupe brutalement comme mort) :cry:

Pourtant, il était vendu pour une puissance de 6 x 110W (attention les yeux). :evil:
Lorsque je regarde la consommation de la machine, elle est de 250 W :o
pb:
6 x 110 ça fait dans les 660 W. Comment diable obtient-on 660 W avec 250 W?
C'est simple nous dise les fabricants. Il suffit de mesurer la puissance Max d'UNE SEULE VOIE à la fois. Donc Il faut lire 6 fois 110W pour chaque sortie mais sans les autres. :roll: . Donc on nous prends pour des C....

Comment connaître la vrai puissance alors ?

- choisir du Rotel ( les seuls (que j'ai trouvé) qui soient sérieux de ce point de vue là)
- Choisir préampli + ampli de puissance ( Généralement sérieux)
- Prendre les caractéristiques données en stéréo et les diviser par le nombre de voies proposées. :idee:
- Regarder au cul de l'ampli, juste sous la prise, la consommation est indiquée.

Ainsi, mon ampli est donné en stéréo à 2x100 W. Vu que le rendement moyen d'un transformateur est généralement autour de 80%. 250 x 0.8 = 200W, ça colle!

Aussi, je vous recommande la plus grande prudence quant aux puissances annoncées. Dans 95 % des cas, c'est du gros flan !!!!!

J'espère ne pas défoncer une porte ouverte mais ces dernières constatations m'ont un peu, comment dire... désabusé... :evil:
jmotto
 
Messages: 86
Inscription: 24 Mai 2004 11:01
Localisation: dans le système solaire
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Juil 2004 13:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Juil 2004 14:06

jmotto a écrit:
J'espère ne pas défoncer une porte ouverte



un petit peu
mac gregor
 
Messages: 1186
Inscription: 10 Fév 2003 17:15
Localisation: le touquet (62)
  • offline

Message » 08 Juil 2004 14:12

jmotto a écrit:Comment connaître la vrai puissance alors ?

- choisir du Rotel ( les seuls (que j'ai trouvé) qui soient sérieux de ce point de vue là)


oui, mais ils ne sont pas les seuls. D'autres constructeurs sont aussi sérieux a ce niveau, par exemple Harman Kardon, Proton ou NAD pour n'en citer que quelques uns.

- Choisir préampli + ampli de puissance ( Généralement sérieux)


oui ou alors les intégrés dits "flagship" des marques grand public (Yamaha, Denon, Pioneer, ect). Leurs intégrés "top of the line" sont en général relativement respectueux des specs annoncées car il en va directement de l'image de marque.

- Prendre les caractéristiques données en stéréo et les diviser par le nombre de voies proposées. :idee:
- Regarder au cul de l'ampli, juste sous la prise, la consommation est indiquée.


On ne peut rien généraliser ici, chaque constructeur fait sa sauce et les normes ne sont pas assez strictes à ce niveau.

J'espère ne pas défoncer une porte ouverte mais ces dernières constatations m'ont un peu, comment dire... désabusé... :evil:


Un petit peu, mais il est toujours utile de rappeler quelques fondammentaux ;)

Une autre solution que tu n'as pas citée est tout simplement de faire confiance à une mesure faite par une revue sérieuse, ex ici :

http://www.geocities.com/Area51/Hollow/ ... tevsac.htm
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 08 Juil 2004 14:17

jmotto a écrit:
Pourtant, il était vendu pour une puissance de 6 x 110W (attention les yeux). :evil:
Lorsque je regarde la consommation de la machine, elle est de 250 W :o
pb:
6 x 110 ça fait dans les 660 W. Comment diable obtient-on 660 W avec 250 W?


Et oui, cela a toujours était, beaucoup de poudre aux yeux.[/quote]

jmotto a écrit:
- choisir du Rotel ( les seuls (que j'ai trouvé) qui soient sérieux de ce point de vue là)
- Choisir préampli + ampli de puissance ( Généralement sérieux)


Non ils ne sont pas seul, Il y a NAD et HARMAN KARDON aussi et bien d'autres. Ils semmblent toujours plus chers car on voit toujours inscrit 5x60W pour le prix d'un Yamaha où l'on voit 5x130W mais dans le premier cas la conso max est de 500W voir 600W et dans l'autre cas, c'est 300W à peine.

CHERCHEZ L'ERREUR :o
bin
 
Messages: 447
Inscription: 12 Aoû 2003 17:07
Localisation: Eure Et Loir(28)
  • offline

Message » 08 Juil 2004 14:33

Puisque ajds est dans le coin, j'en profite pour lui poser une question : comment peut on expliquer le fait que l'ampli Nad T973 (le gros ampli de puissance à associer au T163) annoncé à 7*140W et mesuré à plus de 5*220W (donc surement plus de 7*200W) n'ait pas réussi à driver mes enceintes drivées auparavant par un AZ1 mesuré à "seulement" 5*120W(et 6*110W) ?

Et cela, en simple stéréo (je ne parle meme pas de l'écoute multicanale). Certes, l'association est primordiale, mais si il n'y a pas eu une seule basse avec ce T973, j'en conclu que son alimentation s'écroule face à la puissance demandée...

Pourrais tu me donner une explication, ou ton avis là dessus STP ?

Merci.
;-)
Terry
 
Messages: 1059
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Juil 2004 14:54

Terry a écrit:Puisque ajds est dans le coin, j'en profite pour lui poser une question : comment peut on expliquer le fait que l'ampli Nad T973 (le gros ampli de puissance à associer au T163) annoncé à 7*140W et mesuré à plus de 5*220W (donc surement plus de 7*200W) n'ait pas réussi à driver mes enceintes drivées auparavant par un AZ1 mesuré à "seulement" 5*120W(et 6*110W) ?

Et cela, en simple stéréo (je ne parle meme pas de l'écoute multicanale). Certes, l'association est primordiale, mais si il n'y a pas eu une seule basse avec ce T973, j'en conclu que son alimentation s'écroule face à la puissance demandée...

Pourrais tu me donner une explication, ou ton avis là dessus STP ?

Merci.
;-)


Le phénomème que tu constate n'est pas forcément lié à la puissance, les causes peuvent être multiples :

1- La présence ou l'absence de basses est parfois un phénomène subjectif. Par exemple, si l'ampli a un facteur d'amortissement elevé alors il va donner des basses plus sèches car le HP est mieux controllé. Subjectivement par contre, tu auras l'impression qu'il y a moins de basses qu'un autre ampli qui controle moins le HP et fait un peu de trainage. De même un médium-aigu légèrement acide ou agressif pourra donner l'impression que les basses sont moins présentes.

2- A puissance égale, la balance tonale des amplis peut être radicalement différente. Certains amplis sont dits plutot "montants" (privilégient l'aigu), d'autres "descendants" et d'autres tout simplement neutres.

3- La puissance dont on parle ici, celle annoncée ou celle mesurée, est la puissance sur une charge purement résistive ce qui n'est pas pertinent car une enceinte a une impédance complexe (résistance, capacitance, inductance). Le comportement de l'ampli sur charge réelle n'est quasiment jamais mesuré et encore moins annoncé. Un ampli mesuré à 2*50W sur du resistif peut très bien fournir plus de puissance sur impédance complexe qu'un autre à 2*100W. Le principal facteur est effectivement l'alimentation mais ce n'est pas le seul, le design global de l'ampli influe ainsi que le type de technologique. Par exemple, un ampli à tubes équipé de transformateurs de sortie aura un comportement radicalement différent d'un ampli à transistors à connection directe.

4- Les rotations de phase dans le grave sont un élément important. Selon la technologie de l'ampli et son design, il va y avoir une rotation de phase dans le grave. Cette rotation de phase induit une perte de niveau ou au contraire une augmentation de niveau du grave selon les enceintes et la pièce d'écoute. La plupart des enceintes sont calculées en fonction de cette rotation de phase. Ceci explique que Sony a du introduire un DSP spécifique dans ses amplis numérique (serie TA-DA9000ES et petits frères) afin de recreer artificiellement ce défaut des amplis classiques que n'ont pas les numériques. Autre exemple, un ampli analogique à transistors à couplage direct (pas de capacité de découplage = autorise le passage du courrant continu) aura aussi un comportement différent d'un ampli "normal" à ce niveau.
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 08 Juil 2004 15:36

Merci beaucoup pour toutes ces précisions toujours aussi claires, ajds =

Cependant, j'ai eu droit ce jour là (lors des essais) à différents types de basses que tu cites : basses sèches pour l'Atoll, plus enveloppantes et envahissantes pour le Yamaha, bien tenues pour le Vincent et...rien pour le Nad, d'où mes interrogations...

Surtout qu'avant, j'avais pu écouter un T742 avec des Chorus 114 et les basses étaient très sèches et bien audibles.

Mais en tous cas, merci pour ces explications simples qui nous permettent de mieux comprendre le fonctionnement d'un ampli.

;-)
Terry
 
Messages: 1059
Inscription: 02 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 08 Juil 2004 16:18

Faut acheter des bloc MONO, au moins t'est sur que les watts sont pas pipeautés, y a qu'un canal :)

Pascal
JVC X35 et tout un tas de bazaaaaar pour l'alimenter...
Avatar de l’utilisateur
FreqResPlot
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4993
Inscription: 20 Déc 2002 15:36
Localisation: 06 Mougins
  • offline

Message » 09 Juil 2004 18:10

Je reviens à la charge avec encore qqs questions...
Je me pose des questions sur la vénérable maison Sherwood. Comment peut-on entendre que le 965 de sherwood est le meilleur intégré du marché et dans le même temps avoir sur toute la gamme d'intégré de la marque un énorme propension à l'enflette des caractéristiques ?
J'aurais aimé lorsque j'ai acheté mon ampli savoir qu'il s'agissait d'un 6 x 32 W et pas 6 x 110 W comme indiqué.
Par ailleurs, je ne connaissais pas à l'époque l'incidence de l'impédance des enceintes sur les performance de l'ampli. Car l'ampli est mesuré à 6 ohm...

Comment fait-on pour choisir un ampli dont les caractéristiques sont sujettes à caution ?
En les écoutant ( avec mes enceintes sous le bras et pour toutes les références :mdr: )
Il faut reconnaitre que l'écoute d'ampli a énormément de limite:
Le choix des magasins
Le temps que le vendeur peut nous consacrer ( sauf pour quelques trop rare magasin )
jmotto
 
Messages: 86
Inscription: 24 Mai 2004 11:01
Localisation: dans le système solaire
  • offline

Message » 12 Juil 2004 9:49

beaucoup de constructeurs effectivement mesure la puissance de leur ampli avec un seul canal en service...ensuite ils annoncent fièrement 2X ou 5X la puissance mesurée sur un canal.....Harman est réputé pour la tenue en puissance de leur ampli car leur mesure est toujours faite avec tous les canaux en service....dans ce cas on a moins de surprise effectivement.....mais ce problème n'est pas nouveau.....
phobos72
 
Messages: 1522
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: Pays des rillettes et du circuit des 24h00
  • offline

Message » 12 Juil 2004 10:19

ajds a écrit: Les rotations de phase dans le grave sont un élément important. Selon la technologie de l'ampli et son design, il va y avoir une rotation de phase dans le grave. Cette rotation de phase induit une perte de niveau ou au contraire une augmentation de niveau du grave selon les enceintes et la pièce d'écoute. La plupart des enceintes sont calculées en fonction de cette rotation de phase. Ceci explique que Sony a du introduire un DSP spécifique dans ses amplis numérique (serie TA-DA9000ES et petits frères) afin de recreer artificiellement ce défaut des amplis classiques que n'ont pas les numériques. Autre exemple, un ampli analogique à transistors à couplage direct (pas de capacité de découplage = autorise le passage du courrant continu) aura aussi un comportement différent d'un ampli "normal" à ce niveau.


Les rotations de phase apparaissent des Lors que l'on essai de filtrer un signal par un(ou des) réseau RC ou RLC ...or ce n'est pas le role d'un ampli qui n'est la que pour amplifier un signal...la présence du filtre RC en entrée et en sortie de l'ampli est present pour éviter le passage du continu d'un élément hifi à l'autre ( il offre une protection très éfficace en cas de dérive thermique du point de repos ou de la rupture d'un transistor de puissance) il est clair qu'il à une grande responsabilité dans le rendu du grave car il s'agit d'un filtre RC à 6 DB/Octave qui tend à couper les basse fréquence voir à les arrondir.......Le très gros avantage d'un ampli à transistor à couplage direct (alimentation symétrique obligatoirement) est que l'on peut enlèver la capa de sortie qui attaque direct les HP (la le grave peut-etre terrible en energie car il n'y plus de coupure basse mais on enlève alors une protection pour les HP)...Pour avoir entendu un ampli en 2 versions une avec une alim symetrique sans capa de découplage et un autre avec capa de couplage, la différence dans le bas était incroyable........Il est dommage que trop peu d'ampli propose un réglage du facteur d'amortissement qui permet d'adapter l'ampli à la charge des enceintes.....le rendu du grave étant très sensible à ce réglage....
phobos72
 
Messages: 1522
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: Pays des rillettes et du circuit des 24h00
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés HomeCinéma

 
  • Articles en relation
    Dernier message