Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

CR d'écoute des ROSITA et Zardoz de DB systems

Message » 14 Mar 2012 18:10

nonocnonoc
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1371
Inscription: 30 Nov 2003 13:20
Localisation: Poitiers
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Mar 2012 18:10

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Mar 2012 18:12

Bonsoir Nonocnonoc, pourrais tu me donnez la formule qui permet de connaitre la véritable perte de données entre du 24/96 et du 16/44,1 j'avoue je suis un peu perdu.
Dans mes fichiers un 24/88,2 de 4,15 mn pèse 87,5 Mo. Un fichier en 16/44,1 de 4,15 pèse 44,7 soit la moitié .
Je réitère pour une formule me donnant la solution.
Merci 'd'avance.
nicr54
 
Messages: 160
Inscription: 19 Fév 2008 11:21
Localisation: JURA
  • offline

Message » 14 Mar 2012 19:26

Dan Bellity a écrit:
haskil a écrit:
Mais, l'arnaque intellectuelle est qu'Apple fait croire qu'il le fait ! En pratiquant un confusionnisme opéré déjà par d'autres : confusion entre compression de données numériques avec pertes et compression dynamique... Confusion très largement répandue aussi dans les milieux prétendûment informés (musiciens, producteurs) et qui fait des ravages jusque dans des journaux sérieux... qui propagent ce confusionnisme...



Il n'y a pas d'arnaque, le process est décrit dans sa totalité par Apple et personne ne cache rien. Il s'agit d'une adaptation intelligente à deux choses qui "en théorie" s'opposent la réduction de poids des fichiers et l'augmentation de qualité audio pour tendre vers une qualité Master.
http://www.apple.com/itunes/mastered-for-itunes/

C'est au contraire une grosse avancée technique.

Dan



Désolé, il y a arnaque intellectuelle : celle de faire croire qu'un fichier compressé avec pertes est meilleur que le clone du fichier originel compressé sans pertes...

Un 24/96 len AAC 256 mastered for Itunes ne peut pas être meilleur que le fichier originel dont il est issu ou que le fichier compressé sans pertes issu du même fichier originel...

C'est donc un pas en arrière évident... Et il est très simple à comprendre... il s'appelle marché de masse.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Mar 2012 19:29

Steph-Hifi a écrit:Je pense que le futur n'est a mon avis pas dans le telechargement de fichiers compressés light qui demandent une lecture asynchrone (je telecharge avant de lire)et des disques dur a la maison, des sauvegardes etc... mais dans les offres de streaming plein debit. Je me trompe peut etre mais c'est aussi c'est surtout une solution pour les lire en live sans subir le temps de telechargement et le tout avec une meilleur qualité, c'est la ou c'est, je trouve intelectuellement plus malin. (en terme de stockage et de securité aussi, aprés bien evidement ce n'est pas de l'achat mais de la location...) a noter qu'on sait deja proposer du streaming plein debit en 16/44

Le nouveau format d'Apple faussement HD ne represente en rien une avancé dans le monde audiophile mais une avancé pour Apple ainsi que ceux qui ont des interets commerciaux derrivés.


Nous sommes d'accords et les observateurs indépendants pensent la même chose !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Mar 2012 19:53

En lisant les interprétations des uns et des autres, je trouve intéressant la lecture que l'on peut avoir en fonction de sa vision personnelle. Cela étant dit, j'ai lu avec attention l'article fouillé 24/192 Music Download et au chapitre des conclusions je trouve que le résumé de la pensée de l'auteur incorpore bien les différents avis exprimés
"Better masters
The BAS test I linked earlier mentions as an aside that the SACD version of a recording can sound substantially better than the CD release. It's not because of increased sample rate or depth but because the SACD used a higher-quality master. When bounced to a CD-R, the SACD version still sounds as good as the original SACD and better than the CD release because the original audio used to make the SACD was better. Good production and mastering obviously contribute to the final quality of the music [23].

The recent coverage of 'Mastered for iTunes' and similar initiatives from other industry labels is somehwat encouraging. What remains to be seen is whether or not Apple and the others actually 'get it' or if this is merely a hook for selling consumers yet another, more expensive copy of music they already own."
Yves From Genève
 
Messages: 206
Inscription: 17 Jan 2007 11:29
Localisation: Helvétie
  • offline

Message » 14 Mar 2012 19:56

nonocnonoc a écrit:
haskil a écrit:
nonocnonoc a écrit:Chez moi, dans ma campagne (connexion 10Mb/s) : 10 min.


Chez moi, à la campagne, à 3 km du fameux machin qui émet l'ADSL : compte plutôt 20 à 30 minutes...



Même 20 à 30 minutes, c'est inférieur au temps d'écoute. Ce qui signifie que tu peux écouter en streaming de l'audio HD dans ta belle Normandie :)

Maintenant, il faut quand même être sérieux 5 minutes. L'intérêt du 24/96, et c'est toi qui me l'a appris, il est pour le professionnel. Pour l'utilisateur final, il y a mille choses à faire sur son système avant de se poser la question de la quantification et de la fréquence d'échantillonnage de ce qu'on écoute.

Le passage du 24/96 au 16/44.1 ne représente absolument pas une perte de 70% de l'information comme Dan Bellity essaie de nous le faire croire. C'est totalement faux.


L'idée selon laquelle la réduction des formats utilisés pour l'enregistrements pour les faire tenir dans le 16/44.1 du CD détruit 70% de la qualité sonore originelle de l'enregistrement (fait en 24/48 ou 24/96) est une vue de l'esprit. De même qu'assimiler cela à une compression avec pertes du genre du MP3 appliqué à un CD est un peu osé : surtout pour vendre l'idée qu'un AAC de 24/96 serait meilleur que le 16/44.1 linéaire tiré du 24/96 originel..

J'ajoute que le confusion entre compression dynamique et compression avec pertes numériques opérés par de nombreuses personnes y compris des gens dont le métier est d'informer (parfois même par des techniciens peu attentifs) est généralisée dans la presse et parfois par certains pros de façon volontaire : y compris dans des propos rapportés par les soutiens professionnels d'Apple dans ce domaine. Confondre la loudness war avec le MP3 n'est pas toujours innoncent ou signe d'incompétence.

Comme je l'ai déjà écrit le AAC 256 offre une excellente qualité (pas facilement discernable sur certains morceaux du PCM linéaire ou de l'analogique :lol: ), mais ne peut pas être estimé identique au fichier originel en PCM linéraire dont il est issu... or, la commercialisation du fichier originel en PCM linéaire ou en compressé sans pertes est parfaitement possible : CQFD...

Le plus amusant, sans doute, étant que certains audiophiles affirment que le même fichier en Wav ou AIFF est meilleur à la lecture que la version Flac ou Alac qui en est tirée :o Que vont-ils alors dire de la comparaison entre un fichier HD 24/96 en PCM linéaire ou en Flac avec la version AAC 256 d'Itunes ? :oldy: Elle sera meilleure ? Vraiment ? :hehe: Ben non, c'est impossible.

Pour l'utilisateur final tu as raison : une excellente prise de son est toujours plus déterminante que le format sans pertes dans lequel elle est fixée puis commercialisée. Mais à partir du moment ou le stockage est moins couteux qu'autrefois (un DD d'1 tera coute moins cher que les étagères pour 1500 CD en 24/96 en Flac), il n'y a pas de raison de se priver de clones des fichiers vendus par les maisons de disques dans la résolution originelle de l'enregistreur utilisé lors des séances.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 14 Mar 2012 20:21

il n'empêche, que même si je ne fait pas avancer le schmilblick on ne peut qu'admirer le travail de Sony et Philips et Hitachi (je ne suis pas un historien, donc j'en oublis peut être) qui a la fin des années 70 début des années 80 ont inventé un support numérique qui 30 ans après tient toujours et reste même quasi la référence (devant la dégradation des formats compressifs) !

chapeau bas a tout les ingénieurs de l'époque ! mais comment ont-ils fait ! a l'ère ou le numérique et les technologies informatique évoluent de manière quasi exponentielle depuis cette époque. :o
Un changement de laine de verre s'entend bien plus qu'un changement de câble !
Sujet: Projet de traitement acoustique de mon installation
Steph-Hifi
Administrateur Forum Haute-Fidélité
Administrateur Forum Haute-Fidélité
 
Messages: 5197
Inscription: 10 Nov 2002 2:55
  • online

Message » 14 Mar 2012 20:49

Bonsoir, très instructive cette lecture, par contre toujours pas de formule simple pour comprendre ce que l'on perd en passant du 24/96 au 16/44,1.
Si vous pouviez m'expliquer de manière plus mathématique ,je vous remercie d'avance.
nicr54
 
Messages: 160
Inscription: 19 Fév 2008 11:21
Localisation: JURA
  • offline

Message » 14 Mar 2012 21:35

Généralement, on ne perd rien du tout. La majeure partie des enregistrements entre dans 44.1kHz/16bits. Dans ce cas, le passage de 96/24 à 44/16 ne souffrira d'aucune perte.
C'est notamment le cas des enregistrements analogiques réalisés sur magnétophones et de l'immense majorité des prises de sons réalisées avec des micros.

L'intérêt de 24 bits réside surtout dans la possibilité de conserver une définition correcte des signaux à bas niveaux avant de les compresser sauvagement et donc de les remonter fortement.
Un enregistrement non compressé peut se satisfaire des 16 bits.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mar 2012 21:59

Merci pour cette réponse mr Muller, pouvez-vous m'expliquer la différence du simple au double en poids des fichiers entre du 16/44,1 et du 24/96, il y a bien es données qui disparaissent ??
Une question plus personnel, pour quelles raisons la vente par téléchargement n'existe pas chez passavant? C'est une question technique , matériel ou c'est une raison personnel ou un soucis avec les droits d'auteur...
Merci d'avance pour votre réponse si elle est possible.
nicr54
 
Messages: 160
Inscription: 19 Fév 2008 11:21
Localisation: JURA
  • offline

Message » 14 Mar 2012 22:37

Philippe Muller a écrit:Généralement, on ne perd rien du tout. La majeure partie des enregistrements entre dans 44.1kHz/16bits. Dans ce cas, le passage de 96/24 à 44/16 ne souffrira d'aucune perte.
C'est notamment le cas des enregistrements analogiques réalisés sur magnétophones et de l'immense majorité des prises de sons réalisées avec des micros.

L'intérêt de 24 bits réside surtout dans la possibilité de conserver une définition correcte des signaux à bas niveaux avant de les compresser sauvagement et donc de les remonter fortement.
Un enregistrement non compressé peut se satisfaire des 16 bits.


Ce sont les grosses formations symphoniques qui sont le plus fréquemment bridées en 16/44?

La majorité des enregistrements à moins de 10 artistes ne souffrent d'aucune limitation?

Quels sont les symptômes principaux? Distorsion, dynamique?

La phase est elle intacte? Les filtres fir sont largements utilisés en studio...des différences audibles entre un même enregistrement sur du matériel numerique fir, 2r et analogique?
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 14 Mar 2012 22:41

nicr54 a écrit:Une question plus personnel, pour quelles raisons la vente par téléchargement n'existe pas chez passavant? C'est une question technique , matériel ou c'est une raison personnel ou un soucis avec les droits d'auteur...
Merci d'avance pour votre réponse si elle est possible.


Les utilisateurs de lecteurs de CD sont encore des millions et nous ne pouvons cesser de proposer des disques; les musiciens eux-mêmes en ont besoin. Je ne peux pas être sur tous les fronts et puis, j'ai besoin de fabriquer quelque chose, je suis un artisan dans l'âme.

Pour ce qui concerne le poids du fichier HD, plus de la moitié ne sert à rien.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mar 2012 23:03

baratoustra a écrit:
Philippe Muller a écrit:Généralement, on ne perd rien du tout. La majeure partie des enregistrements entre dans 44.1kHz/16bits. Dans ce cas, le passage de 96/24 à 44/16 ne souffrira d'aucune perte.
C'est notamment le cas des enregistrements analogiques réalisés sur magnétophones et de l'immense majorité des prises de sons réalisées avec des micros.

L'intérêt de 24 bits réside surtout dans la possibilité de conserver une définition correcte des signaux à bas niveaux avant de les compresser sauvagement et donc de les remonter fortement.
Un enregistrement non compressé peut se satisfaire des 16 bits.


Ce sont les grosses formations symphoniques qui sont le plus fréquemment bridées en 16/44?

La majorité des enregistrements à moins de 10 artistes ne souffrent d'aucune limitation?

Quels sont les symptômes principaux? Distorsion, dynamique?

La phase est elle intacte? Les filtres fir sont largements utilisés en studio...des différences audibles entre un même enregistrement sur du matériel numerique fir, 2r et analogique?


Je ne comprends pas bien le sens de cette question.
Pour ce qui me concerne, je n'utilise aucun filtre et travaille sans filet et pourtant, nous avons tout ce qu'il faut mais il y a quelque chose d'unique et d'inimitable dans le son brut. La moindre correction donne un goût chimique au son. Je préfère la fraise fruit à la fraise Tagada. Mais que de plantages avant d'en arriver là. Je remercie les musiciens qui ont accepté de servir de cobayes.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 14 Mar 2012 23:10

Merci
Pour les premières questions je voulai savoir quels sont les caractéristiques du son enregistré ( les instruments, leur nombre, nombre de voix humaines) faisant que le format 16/44.1 soit une limitation sur une prise se son "live"?

Ou il y a d'autres limitations faisant qu'un seul instrument puisse déjà en souffrir?( la dynamique?)
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 14 Mar 2012 23:18

Au sujet des titres Apple master édition je ne comprends pas la politique Apple.

J'aurai tendance à penser qu'1 niche d'acheteurs audiophiles est visée...et plutôt équipée, voir patiente, pour accepté des temps de téléchargement plus long avec de tels fichiers en 16/44 pcm.

1 mega en réception est rare en occident?
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message