Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: JG Naum et 10 invités

Toutes les solutions de traitement du signal : différentes méthodes, matériel et logiciel, mise en œuvre...

Améliorer l'acoustique (aussi) avec un égaliseur (equalizer)

Message » 03 Déc 2010 11:58

PCHEVALIER a écrit:
Sergioredshoes a écrit:
Que comprendre de ces courbes et qu'en ressortir et avec quoi peux t'on atténuer des défauts si il y en a ?

Moi, il y a un truc que je ne comprends pas avec toutes ces courbes, pourquoi demander à d'autre s'il y a des défauts sur ton système s'il y en a, tu dois le savoir s'il y a des défauts... enfin tu ne vas pas corriger des défauts montrer pas ces courbes si ce ne sont pas des défauts pour toi. Le défaut, c'est par rapport à une norme, et la norme en hifi c'est celle qui convient à ton oreille pas à une courbe cible définie sur des critères ésotériques qui ne tiennent aucun compte de la sensibilité et des oreilles de chacun, non ?
Faire joujou avec son DEQ c'est bien, seulement si le son obtenu nous sied pas parce qu'il convient à telle ou telle norme... enfin, je crois :roll:

Je peux témoigner que l'écoute c'est un peu comme le goût, quand on a l'habitude du café sucré on considère que c'est le must, si on se passe de sucre avec l'habitude on peu découvrir l'arôme subtil du café hors l'écran du sucre auquel on était habitué. On se demande alors pourquoi on n'a pas levé l'écran plus tôt. On peu trouver certains sons flatteurs (par exemple avec beaucoup de bas médium), jurer que c'est l'idéal et grâce à l'égaliseur, rectifier cette exagération et s'apercevoir que les détails apparaissent qui étaient masqués, écrasés par l'exagération. C'est un peu l'expérience que j'ai pu faire depuis la création de cette liste... en travaillant à corriger les défauts par la mesure on append surtout sur les limites de son organe et de sa mémoire auditive et sur l'importance d'éduquer son oreille et son cerveau pour élargir le champ de sa perception. C'est finalement plus important que le matériel mais le matériel bien utilisé nous aide à palier nos a priori.
Deux ou trois centaines d'euros nous aident aussi à prendre du recul par rapport aux milliers d'euros de perfection vantée par les vendeurs de DAC ou d'amplis, de pureté, qui flattent surtout notre ego mais sont bien souvent incapables de faire la différence entre deux écoutes.
Au final, j'en suis à me concentrer sur la qualité des enregistrements qui, elle, s'entend formidablement quand on a un peu fait le ménage dans les autres maillons de la chaîne.

Bah, ça se discute, on peut supposer que le système DEQ enlève quelque part pour laisser apparaître autre chose, est-ce mieux ? Ce n'est pas au courbe ni au DEQ d'en juger, si vous trouvez que c'est mieux comme cela, alors c'est très bien, sinon ce n'est pas bien... Pour moi la musique c'est avant tout de l'émotion, celle qu'on retrouve au concert ou sur de bons enregistrements, après si le système ne laisse pas apparaître tous les détails mais qu'il procure plus d'émotion et de sensation, je ne vois pas le problème.
Une chose sur laquelle nous sommes d'accords c'est bien l'importance de l'enregistrement, c'est à l'ingénieur du son de bien faire son travail à ce moment.
Je n'ai rien contre le DEQ et autres correcteurs ou égaliseur, je m'en sers également sans aucun souci, je veux juste prévenir de la dictature de la courbe cible... si cela permet d'avoir un son meilleur à l'oreille tant mieux, s'il faut se faire violence jusqu'à temps de s'y habituer pourquoi pas, mais si une fois habitué à ce son épuré et bien ciblé, on retombe par hasard sur les anciens réglages laissant plus de place à l'émotion et flattant l'oreille... faut pas hésiter à revenir à ce son défectueux dans l'absolu. Cela m'arrive parfois sur des réglages ou je me dis, à là c'est exactement la courbe idéal mais quand je ne branche pas le correcteur et que je me sens pris aux tripes par la musique, je me dis laisse tomber la correction :roll: (en fait, je me sers principalement du DEQ ou d'autres trucs qui traînent chez moi pour corriger la Freebox en Radio et sur I-concert, là c'est d'une grade utilité pour corriger l'enregistrement - après ça n'a aucun intérêt pour moi sur les CD et SACD - sauf en cas d'enregistrements très mauvais)
Autrement dit, un bon café avec du sucre c'est bien aussi :wink:
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Déc 2010 11:58

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Déc 2010 15:20

Kaotech a écrit:Gauche
Image
Droite
Image

J'ai fait des mesures et courbes en main, j'ai du mal à analyser la courbe de phase. La courbe est affiché en 10ms.

Que comprendre de ces courbes et qu'en ressortir et avec quoi peux t'on atténuer des défauts si il y en a ?

Merci de votre aide :)


La courbe de phase n'est pas intéressante en première approche, je te conseille si tu débutes de l'oublier purement et simplement.
A la vue de tes courbes de réponse je crains un peu que ton fichier .cal ne soit "à l'envers" i-e que les correction positives soit en fait négatives et vice-versa. Consulte attentivement la doc de REW et celle de ton micro pour t'en assurer; tous les softs de mesure ne fonctionnent pas avec la même convention de signe, c'est une source d'erreurs fréquentes.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4527
Inscription Forum: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 03 Déc 2010 15:50

La courbe en noir, sur le graphe, ressemble à celle qui est sur la feuille de calibration du micro. Je jetterais un oeuil sur le fichier mais logiquement, j'ai mis les + en (+) et les - en (-). :)
Kaotech
 
Messages: 3021
Inscription Forum: 02 Aoû 2006 11:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 03 Déc 2010 16:38

A la vue de tes courbes de réponse je crains un peu que ton fichier .cal ne soit "à l'envers"
Attention à ne pas retourner le système, juste la courbe ;-)
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 03 Déc 2010 16:58

Sergioredshoes a écrit:
Que comprendre de ces courbes et qu'en ressortir et avec quoi peux t'on atténuer des défauts si il y en a ?

Moi, il y a un truc que je ne comprends pas avec toutes ces courbes, pourquoi demander à d'autre s'il y a des défauts sur ton système s'il y en a, tu dois le savoir s'il y a des défauts... enfin tu ne vas pas corriger des défauts montrer pas ces courbes si ce ne sont pas des défauts pour toi. Le défaut, c'est par rapport à une norme, et la norme en hifi c'est celle qui convient à ton oreille pas à une courbe cible définie sur des critères ésotériques qui ne tiennent aucun compte de la sensibilité et des oreilles de chacun, non ?
Faire joujou avec son DEQ c'est bien, seulement si le son obtenu nous sied pas parce qu'il convient à telle ou telle norme... enfin, je crois :roll:


La mesure est faite pour permettre d'analyser un système et l'evolution de ce système dans une pièce. Ensuite on part d'une courbe qu'on analyse et on cherche à comprendre, pourquoi cette courbe est comme ça, pourquoi un graph se présente de cette façon.

C'est de l'optimisation tout simplement. Pour ma part, en simple débutant, je ne cherche pas du tout à me rapprocher d'une courbe cible . Pour info, il existe des courbes qui prennent en compte la façon dont sont perçus les sons par notre oreille.

Une petite source sur la correction acoustique à lire, si tu veux voir de quoi l'on parle, tu verras que ces défauts sont présents dans toutes les pièces.

Contrôle des modes stationnaires
Réflexions précoces
Filtrage en peigne
Réverbération
Point d'écoute
Placement des enceintes

http://www.lafontaudio.com/criteres.htm
Kaotech
 
Messages: 3021
Inscription Forum: 02 Aoû 2006 11:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 03 Déc 2010 17:22

Sergioredshoes a écrit:
PCHEVALIER a écrit:
Sergioredshoes a écrit:
Que comprendre de ces courbes et qu'en ressortir et avec quoi peux t'on atténuer des défauts si il y en a ?

Moi, il y a un truc que je ne comprends pas avec toutes ces courbes, pourquoi demander à d'autre s'il y a des défauts sur ton système s'il y en a, tu dois le savoir s'il y a des défauts... enfin tu ne vas pas corriger des défauts montrer pas ces courbes si ce ne sont pas des défauts pour toi. Le défaut, c'est par rapport à une norme, et la norme en hifi c'est celle qui convient à ton oreille pas à une courbe cible définie sur des critères ésotériques qui ne tiennent aucun compte de la sensibilité et des oreilles de chacun, non ?
Faire joujou avec son DEQ c'est bien, seulement si le son obtenu nous sied pas parce qu'il convient à telle ou telle norme... enfin, je crois :roll:

Je peux témoigner que l'écoute c'est un peu comme le goût, quand on a l'habitude du café sucré on considère que c'est le must, si on se passe de sucre avec l'habitude on peu découvrir l'arôme subtil du café hors l'écran du sucre auquel on était habitué. On se demande alors pourquoi on n'a pas levé l'écran plus tôt. On peu trouver certains sons flatteurs (par exemple avec beaucoup de bas médium), jurer que c'est l'idéal et grâce à l'égaliseur, rectifier cette exagération et s'apercevoir que les détails apparaissent qui étaient masqués, écrasés par l'exagération. C'est un peu l'expérience que j'ai pu faire depuis la création de cette liste... en travaillant à corriger les défauts par la mesure on append surtout sur les limites de son organe et de sa mémoire auditive et sur l'importance d'éduquer son oreille et son cerveau pour élargir le champ de sa perception. C'est finalement plus important que le matériel mais le matériel bien utilisé nous aide à palier nos a priori.
Deux ou trois centaines d'euros nous aident aussi à prendre du recul par rapport aux milliers d'euros de perfection vantée par les vendeurs de DAC ou d'amplis, de pureté, qui flattent surtout notre ego mais sont bien souvent incapables de faire la différence entre deux écoutes.
Au final, j'en suis à me concentrer sur la qualité des enregistrements qui, elle, s'entend formidablement quand on a un peu fait le ménage dans les autres maillons de la chaîne.

Bah, ça se discute, on peut supposer que le système DEQ enlève quelque part pour laisser apparaître autre chose, est-ce mieux ? Ce n'est pas au courbe ni au DEQ d'en juger, si vous trouvez que c'est mieux comme cela, alors c'est très bien, sinon ce n'est pas bien... Pour moi la musique c'est avant tout de l'émotion, celle qu'on retrouve au concert ou sur de bons enregistrements, après si le système ne laisse pas apparaître tous les détails mais qu'il procure plus d'émotion et de sensation, je ne vois pas le problème.
Une chose sur laquelle nous sommes d'accords c'est bien l'importance de l'enregistrement, c'est à l'ingénieur du son de bien faire son travail à ce moment.
Je n'ai rien contre le DEQ et autres correcteurs ou égaliseur, je m'en sers également sans aucun souci, je veux juste prévenir de la dictature de la courbe cible... si cela permet d'avoir un son meilleur à l'oreille tant mieux, s'il faut se faire violence jusqu'à temps de s'y habituer pourquoi pas, mais si une fois habitué à ce son épuré et bien ciblé, on retombe par hasard sur les anciens réglages laissant plus de place à l'émotion et flattant l'oreille... faut pas hésiter à revenir à ce son défectueux dans l'absolu. Cela m'arrive parfois sur des réglages ou je me dis, à là c'est exactement la courbe idéal mais quand je ne branche pas le correcteur et que je me sens pris aux tripes par la musique, je me dis laisse tomber la correction :roll: (en fait, je me sers principalement du DEQ ou d'autres trucs qui traînent chez moi pour corriger la Freebox en Radio et sur I-concert, là c'est d'une grade utilité pour corriger l'enregistrement - après ça n'a aucun intérêt pour moi sur les CD et SACD - sauf en cas d'enregistrements très mauvais)
Autrement dit, un bon café avec du sucre c'est bien aussi :wink:



Tout se discutre, sauf quelques évidences : plus une reproduction est fidèle et plus on a des chances d'être en prise directe avec le jeu des musiciens.


Ton propos n'est guère convaincant, à mon avis, face à celui de P Chevalier : j'ai l'impression que tu réponds un peu à côté de son propre propos.

Tu confonds la qualité de la prise de son avec la restitution qui en est faite !

Tu fais une opposition, très classique chez les audiophiles, entre "détails" et "émotion" : comme si les premiers retiraient quoi que ce soit à la seconde.

Et en te lisant, je pourrais me dire la chose suivante : ton propos flirte dangereusement avec une sorte de moins disant qualitatif : on peut être ému aux larmes par une musique qui passe à la radio et qu'on écoute sur un transistor dans sa cuisine.

Dans cette partie du forum, on devrait éviter de parler "d'émotion", de "musicalité" surtout pour les opposer au sucroit de fidélité au signal dont parle P Chevalier et aussi parce que cette fameuse émotion et cette fameuse musicalité sont si personnelles qu'elles sont intransmissibles à qui que se soit et n'ont aucune valeur d'enseignement pour tout autre que soi.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56855
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 03 Déc 2010 18:17

denis voici le .cal

Code: Tout sélectionner
0.0   -20.0
5.0   -17.05
6.3   -12.81
8.0   -9.69
10.0   -7.18
12.5   -5.17
16.0   -3.6
20.0   -2.42
25.0   -1.58
31.5   -1.01
40.0   -0.64
50.0   -0.41
63.0   -0.25
80.0   -0.13
100.0   -0.07
125.0   -0.04
160.0   -0.06
200.0   -0.07
250.0   0.00
315.0   0.09
400.0   0.09
500.0   0.10
630.0   0.08
800.0   0.06
1000.0   0.00
1250.0   0.09
1600.0   0.33
2000.0   0.52
2500.0   0.72
3150.0   0.66
4000.0   1.09
5000.0   2.18
6300.0   2.47
8000.0   4.51
10000.0   5.11
12500.0   4.56
16000.0   4.33
20000.0   4.33
25000.0   4.75
Kaotech
 
Messages: 3021
Inscription Forum: 02 Aoû 2006 11:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 03 Déc 2010 18:49

Kaotech a écrit:
Sergioredshoes a écrit:
Que comprendre de ces courbes et qu'en ressortir et avec quoi peux t'on atténuer des défauts si il y en a ?

Moi, il y a un truc que je ne comprends pas avec toutes ces courbes, pourquoi demander à d'autre s'il y a des défauts sur ton système s'il y en a, tu dois le savoir s'il y a des défauts... enfin tu ne vas pas corriger des défauts montrer pas ces courbes si ce ne sont pas des défauts pour toi. Le défaut, c'est par rapport à une norme, et la norme en hifi c'est celle qui convient à ton oreille pas à une courbe cible définie sur des critères ésotériques qui ne tiennent aucun compte de la sensibilité et des oreilles de chacun, non ?
Faire joujou avec son DEQ c'est bien, seulement si le son obtenu nous sied pas parce qu'il convient à telle ou telle norme... enfin, je crois :roll:


La mesure est faite pour permettre d'analyser un système et l'evolution de ce système dans une pièce. Ensuite on part d'une courbe qu'on analyse et on cherche à comprendre, pourquoi cette courbe est comme ça, pourquoi un graph se présente de cette façon.

C'est de l'optimisation tout simplement. Pour ma part, en simple débutant, je ne cherche pas du tout à me rapprocher d'une courbe cible . Pour info, il existe des courbes qui prennent en compte la façon dont sont perçus les sons par notre oreille.

Une petite source sur la correction acoustique à lire, si tu veux voir de quoi l'on parle, tu verras que ces défauts sont présents dans toutes les pièces.

Contrôle des modes stationnaires
Réflexions précoces
Filtrage en peigne
Réverbération
Point d'écoute
Placement des enceintes

http://www.lafontaudio.com/criteres.htm

Entièrement d'accord avec toi, je prévenais juste l'idée qu'il y ait une courbe idéale à atteindre, c'est tout...
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 03 Déc 2010 19:19

haskil a écrit:
Sergioredshoes a écrit:
PCHEVALIER a écrit:
Sergioredshoes a écrit:Moi, il y a un truc que je ne comprends pas avec toutes ces courbes, pourquoi demander à d'autre s'il y a des défauts sur ton système s'il y en a, tu dois le savoir s'il y a des défauts... enfin tu ne vas pas corriger des défauts montrer pas ces courbes si ce ne sont pas des défauts pour toi. Le défaut, c'est par rapport à une norme, et la norme en hifi c'est celle qui convient à ton oreille pas à une courbe cible définie sur des critères ésotériques qui ne tiennent aucun compte de la sensibilité et des oreilles de chacun, non ?
Faire joujou avec son DEQ c'est bien, seulement si le son obtenu nous sied pas parce qu'il convient à telle ou telle norme... enfin, je crois :roll:

Je peux témoigner que l'écoute c'est un peu comme le goût, quand on a l'habitude du café sucré on considère que c'est le must, si on se passe de sucre avec l'habitude on peu découvrir l'arôme subtil du café hors l'écran du sucre auquel on était habitué. On se demande alors pourquoi on n'a pas levé l'écran plus tôt. On peu trouver certains sons flatteurs (par exemple avec beaucoup de bas médium), jurer que c'est l'idéal et grâce à l'égaliseur, rectifier cette exagération et s'apercevoir que les détails apparaissent qui étaient masqués, écrasés par l'exagération. C'est un peu l'expérience que j'ai pu faire depuis la création de cette liste... en travaillant à corriger les défauts par la mesure on append surtout sur les limites de son organe et de sa mémoire auditive et sur l'importance d'éduquer son oreille et son cerveau pour élargir le champ de sa perception. C'est finalement plus important que le matériel mais le matériel bien utilisé nous aide à palier nos a priori.
Deux ou trois centaines d'euros nous aident aussi à prendre du recul par rapport aux milliers d'euros de perfection vantée par les vendeurs de DAC ou d'amplis, de pureté, qui flattent surtout notre ego mais sont bien souvent incapables de faire la différence entre deux écoutes.
Au final, j'en suis à me concentrer sur la qualité des enregistrements qui, elle, s'entend formidablement quand on a un peu fait le ménage dans les autres maillons de la chaîne.

Bah, ça se discute, on peut supposer que le système DEQ enlève quelque part pour laisser apparaître autre chose, est-ce mieux ? Ce n'est pas au courbe ni au DEQ d'en juger, si vous trouvez que c'est mieux comme cela, alors c'est très bien, sinon ce n'est pas bien... Pour moi la musique c'est avant tout de l'émotion, celle qu'on retrouve au concert ou sur de bons enregistrements, après si le système ne laisse pas apparaître tous les détails mais qu'il procure plus d'émotion et de sensation, je ne vois pas le problème.
Une chose sur laquelle nous sommes d'accords c'est bien l'importance de l'enregistrement, c'est à l'ingénieur du son de bien faire son travail à ce moment.
Je n'ai rien contre le DEQ et autres correcteurs ou égaliseur, je m'en sers également sans aucun souci, je veux juste prévenir de la dictature de la courbe cible... si cela permet d'avoir un son meilleur à l'oreille tant mieux, s'il faut se faire violence jusqu'à temps de s'y habituer pourquoi pas, mais si une fois habitué à ce son épuré et bien ciblé, on retombe par hasard sur les anciens réglages laissant plus de place à l'émotion et flattant l'oreille... faut pas hésiter à revenir à ce son défectueux dans l'absolu. Cela m'arrive parfois sur des réglages ou je me dis, à là c'est exactement la courbe idéal mais quand je ne branche pas le correcteur et que je me sens pris aux tripes par la musique, je me dis laisse tomber la correction :roll: (en fait, je me sers principalement du DEQ ou d'autres trucs qui traînent chez moi pour corriger la Freebox en Radio et sur I-concert, là c'est d'une grade utilité pour corriger l'enregistrement - après ça n'a aucun intérêt pour moi sur les CD et SACD - sauf en cas d'enregistrements très mauvais)
Autrement dit, un bon café avec du sucre c'est bien aussi :wink:



Tout se discutre, sauf quelques évidences : plus une reproduction est fidèle et plus on a des chances d'être en prise directe avec le jeu des musiciens.


Ton propos n'est guère convaincant, à mon avis, face à celui de P Chevalier : j'ai l'impression que tu réponds un peu à côté de son propre propos.

Tu confonds la qualité de la prise de son avec la restitution qui en est faite !

Tu fais une opposition, très classique chez les audiophiles, entre "détails" et "émotion" : comme si les premiers retiraient quoi que ce soit à la seconde.

Et en te lisant, je pourrais me dire la chose suivante : ton propos flirte dangereusement avec une sorte de moins disant qualitatif : on peut être ému aux larmes par une musique qui passe à la radio et qu'on écoute sur un transistor dans sa cuisine.

Dans cette partie du forum, on devrait éviter de parler "d'émotion", de "musicalité" surtout pour les opposer au sucroit de fidélité au signal dont parle P Chevalier et aussi parce que cette fameuse émotion et cette fameuse musicalité sont si personnelles qu'elles sont intransmissibles à qui que se soit et n'ont aucune valeur d'enseignement pour tout autre que soi.

Alain :wink:

Cher Alain,
Que tu me traites d'audiophile passe encore, que tu déformes mes propos (et que tu sois à la limite de me faire passer pour un imbécile) j'apprécie moins...
Je ne confonds pas la prise de et la restitution je rebondissais juste sur les propos de P Chevalier sur l'attention aux enregistrements,
"Au final, j'en suis à me concentrer sur la qualité des enregistrements qui, elle, s'entend formidablement quand on a un peu fait le ménage dans les autres maillons de la chaîne."
Je ne dis jamais que les détails nuisent à l'émotion, je dis que les uns ne doivent pas ce faire au dépend de l'autre... une écoute chirurgicale sans émotion n'améliore pas l'acoustique, elle améliore la courbe, c'est tout !
Quand je parle d'émotion, je ne parle pas de musique qui dans la cuisine déclenche le chialomètre, je parle d'émotion lors de la reproduction musicale haute fidélité...
En gros je mettais juste en garde contre la dictature de la courbe cible en disant qu'il est bon d'améliorer l'acoustique si l'émotion provoquée est au rendez-vous.
Je n'ai donc pas la même conception de l'amélioration acoustique que toi mais je crois avoir une conception assez proche de P Chevalier au final, mon but n'est pas d'être le plus fidèle au signal car mon système le fait déjà très bien, quand le signal de l'enregistrement est bon ma chaîne haute fidélité le reproduit fidèlement et c'est ce que je lui demande... quand le signal de l'enregistrement est mauvais (l'ingénieur du son ayant mal fait son travail à mon goût) je cherche à améliorer le signal par le biais du DEQ (je ne cherche pas à améliorer mon système) mais juste le signal pour compenser un défaut d'origine.
Disons que je n'avais peut être pas été assez précis au départ
Sergio :wink:
Sergioredshoes
 
Messages: 5490
Inscription Forum: 21 Nov 2008 9:47
  • offline

Message » 03 Déc 2010 20:29

Sergioredshoes a écrit:
haskil a écrit:
Sergioredshoes a écrit:
PCHEVALIER a écrit:Je peux témoigner que l'écoute c'est un peu comme le goût, quand on a l'habitude du café sucré on considère que c'est le must, si on se passe de sucre avec l'habitude on peu découvrir l'arôme subtil du café hors l'écran du sucre auquel on était habitué. On se demande alors pourquoi on n'a pas levé l'écran plus tôt. On peu trouver certains sons flatteurs (par exemple avec beaucoup de bas médium), jurer que c'est l'idéal et grâce à l'égaliseur, rectifier cette exagération et s'apercevoir que les détails apparaissent qui étaient masqués, écrasés par l'exagération. C'est un peu l'expérience que j'ai pu faire depuis la création de cette liste... en travaillant à corriger les défauts par la mesure on append surtout sur les limites de son organe et de sa mémoire auditive et sur l'importance d'éduquer son oreille et son cerveau pour élargir le champ de sa perception. C'est finalement plus important que le matériel mais le matériel bien utilisé nous aide à palier nos a priori.
Deux ou trois centaines d'euros nous aident aussi à prendre du recul par rapport aux milliers d'euros de perfection vantée par les vendeurs de DAC ou d'amplis, de pureté, qui flattent surtout notre ego mais sont bien souvent incapables de faire la différence entre deux écoutes.
Au final, j'en suis à me concentrer sur la qualité des enregistrements qui, elle, s'entend formidablement quand on a un peu fait le ménage dans les autres maillons de la chaîne.

Bah, ça se discute, on peut supposer que le système DEQ enlève quelque part pour laisser apparaître autre chose, est-ce mieux ? Ce n'est pas au courbe ni au DEQ d'en juger, si vous trouvez que c'est mieux comme cela, alors c'est très bien, sinon ce n'est pas bien... Pour moi la musique c'est avant tout de l'émotion, celle qu'on retrouve au concert ou sur de bons enregistrements, après si le système ne laisse pas apparaître tous les détails mais qu'il procure plus d'émotion et de sensation, je ne vois pas le problème.
Une chose sur laquelle nous sommes d'accords c'est bien l'importance de l'enregistrement, c'est à l'ingénieur du son de bien faire son travail à ce moment.
Je n'ai rien contre le DEQ et autres correcteurs ou égaliseur, je m'en sers également sans aucun souci, je veux juste prévenir de la dictature de la courbe cible... si cela permet d'avoir un son meilleur à l'oreille tant mieux, s'il faut se faire violence jusqu'à temps de s'y habituer pourquoi pas, mais si une fois habitué à ce son épuré et bien ciblé, on retombe par hasard sur les anciens réglages laissant plus de place à l'émotion et flattant l'oreille... faut pas hésiter à revenir à ce son défectueux dans l'absolu. Cela m'arrive parfois sur des réglages ou je me dis, à là c'est exactement la courbe idéal mais quand je ne branche pas le correcteur et que je me sens pris aux tripes par la musique, je me dis laisse tomber la correction :roll: (en fait, je me sers principalement du DEQ ou d'autres trucs qui traînent chez moi pour corriger la Freebox en Radio et sur I-concert, là c'est d'une grade utilité pour corriger l'enregistrement - après ça n'a aucun intérêt pour moi sur les CD et SACD - sauf en cas d'enregistrements très mauvais)
Autrement dit, un bon café avec du sucre c'est bien aussi :wink:



Tout se discutre, sauf quelques évidences : plus une reproduction est fidèle et plus on a des chances d'être en prise directe avec le jeu des musiciens.


Ton propos n'est guère convaincant, à mon avis, face à celui de P Chevalier : j'ai l'impression que tu réponds un peu à côté de son propre propos.

Tu confonds la qualité de la prise de son avec la restitution qui en est faite !

Tu fais une opposition, très classique chez les audiophiles, entre "détails" et "émotion" : comme si les premiers retiraient quoi que ce soit à la seconde.

Et en te lisant, je pourrais me dire la chose suivante : ton propos flirte dangereusement avec une sorte de moins disant qualitatif : on peut être ému aux larmes par une musique qui passe à la radio et qu'on écoute sur un transistor dans sa cuisine.

Dans cette partie du forum, on devrait éviter de parler "d'émotion", de "musicalité" surtout pour les opposer au sucroit de fidélité au signal dont parle P Chevalier et aussi parce que cette fameuse émotion et cette fameuse musicalité sont si personnelles qu'elles sont intransmissibles à qui que se soit et n'ont aucune valeur d'enseignement pour tout autre que soi.

Alain :wink:

Cher Alain,
Que tu me traites d'audiophile passe encore, que tu déformes mes propos (et que tu sois à la limite de me faire passer pour un imbécile) j'apprécie moins...
Je ne confonds pas la prise de et la restitution je rebondissais juste sur les propos de P Chevalier sur l'attention aux enregistrements,
"Au final, j'en suis à me concentrer sur la qualité des enregistrements qui, elle, s'entend formidablement quand on a un peu fait le ménage dans les autres maillons de la chaîne."
Je ne dis jamais que les détails nuisent à l'émotion, je dis que les uns ne doivent pas ce faire au dépend de l'autre... une écoute chirurgicale sans émotion n'améliore pas l'acoustique, elle améliore la courbe, c'est tout !
Quand je parle d'émotion, je ne parle pas de musique qui dans la cuisine déclenche le chialomètre, je parle d'émotion lors de la reproduction musicale haute fidélité...
En gros je mettais juste en garde contre la dictature de la courbe cible en disant qu'il est bon d'améliorer l'acoustique si l'émotion provoquée est au rendez-vous.
Je n'ai donc pas la même conception de l'amélioration acoustique que toi mais je crois avoir une conception assez proche de P Chevalier au final, mon but n'est pas d'être le plus fidèle au signal car mon système le fait déjà très bien, quand le signal de l'enregistrement est bon ma chaîne haute fidélité le reproduit fidèlement et c'est ce que je lui demande... quand le signal de l'enregistrement est mauvais (l'ingénieur du son ayant mal fait son travail à mon goût) je cherche à améliorer le signal par le biais du DEQ (je ne cherche pas à améliorer mon système) mais juste le signal pour compenser un défaut d'origine.
Disons que je n'avais peut être pas été assez précis au départ
Sergio :wink:



Cher Sergio,
Je ne te fais pas plus passer pour un imbécile que je ne déforme tes propos que je ne te traite d'audiophile, vu que je les ai quotés intégralement et me suis juste permis d'en souligner des passages de façon à ne pas les décontextualiser justement : c'est tout simplement ainsi que j'ai compris ta réponse à P Chevalier. Si je l'ai ainsi comprise, c'est sans doute quand même un peu parce que tu y as bien exprimé les idées que j'y ai trouvées !

Je viens de relire attentivement ton propos et ta réponse ci-dessus et j'avoue que tes précisions apportéees sur ton utilisation du DEQ me fais me demander ce qu'il peut avoir à faire dans la partie Acoustique du forum : tu t'en sers comme d'un correcteur de tonalité perfectionné dont chaque réglage dépendra de chaque "mauvais" disque lu.

Quand je parle d'émotion, je ne parle pas de musique qui dans la cuisine déclenche le chialomètre, je parle d'émotion lors de la reproduction musicale haute fidélité...


Ceci par exemple, je n'arrive sincèrement pas tu tout à comprendre ce que tu veux dire : l'idiot, ça doit donc être moi. Si ce n'est que l'émotion est personnelle. Si la fidélité d'une reproduction sonore peut-être évaluée d'une façon assez objective, la quantité d'émotion ne le peut pas...

Je ne dis jamais que les détails nuisent à l'émotion, je dis que les uns ne doivent pas ce faire au dépend de l'autre... une écoute chirurgicale sans émotion n'améliore pas l'acoustique, elle améliore la courbe, c'est tout !


C'est bien ce que je comprends : tu lies pour les opposer, comme dans un discours audiophile très répandu, détails... chirurgical et émotions. Et pourquoi les opposer toujours : une bonne égalisation ne débouche pas nécessairement sur une écoute chirurgicale... qui serait plutôt le fait d'un relevé d'aigu excessif.

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56855
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 03 Déc 2010 20:59

L'émotion que peut procurer une musique est propre à chacun :) . La qualité vers une meilleure reproduction sonore peut avoir une influence sur l'intensité de cette émotion en bien comme en mal; me semble ici qu'on est dans le domaine du j'aime ou j'aime pas. Pendant un concert c'est la même chose.. si les musiciens, la musique sont interessants mais l'acoustique de la salle de concert pourrie..ça le fait moins voir pas du tout.
Pour juger de la qualité d'un système de reproduction sonore surtout pas mais surtout.. ne pas passer de musique.
wuwei
 
Messages: 3528
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 03 Déc 2010 21:01

Kaotech a écrit:Pour info, il existe des courbes qui prennent en compte la façon dont sont perçus les sons par notre oreille.

Qu'entendez-vous par là? Où est « l’info » ?
Portkula
 
Messages: 351
Inscription Forum: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

l'"émotion musicale"

Message » 03 Déc 2010 21:22

+ 1 avec wuwei.
Le terme "'émotion musicale" en parlant de Hi Fi sur un post "Acoustique", c'est un risque de subjectivité. :idee:
Par contre très indiqué s'il s'agit d'interprétation d'œuvres du répertoire musical.

Igor Kirkwood

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
5.3 Local d'écoute traité 130 m3 . Filtrage & corrections FIR, processeur QSC by Ohl + 4 YAMAYA NS-1000x avec 4 médiums Be + 2 tweeters FOCAL Be + 4 SVS + 3 KEF coaxiaux Q 100 + écran LG 88' 8k
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 9427
Inscription Forum: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 03 Déc 2010 22:24

Portkula a écrit:
Kaotech a écrit:Pour info, il existe des courbes qui prennent en compte la façon dont sont perçus les sons par notre oreille.

Qu'entendez-vous par là? Où est « l’info » ?


Je me suis trompé,ce n'est pas une courbe cible, mais une méthode d'analyse des mesures en rapport avec la psycho acoustique (notre perception auditive).
Kaotech
 
Messages: 3021
Inscription Forum: 02 Aoû 2006 11:46
Localisation: 78
  • offline

Message » 03 Déc 2010 22:45

Kaotech a écrit:
Portkula a écrit:
Kaotech a écrit:Pour info, il existe des courbes qui prennent en compte la façon dont sont perçus les sons par notre oreille.

Qu'entendez-vous par là? Où est « l’info » ?


Je me suis trompé, ce n'est pas une courbe cible, mais une méthode d'analyse des mesures en rapport avec la psycho acoustique (notre perception auditive).

Et je n’avais pas en vue des « courbes cibles » qui pour moi personnellement, n’ont aucun sens, j’ai pensé que vous entendiez par là les « courbes isosoniques », qui en réalité n’ont rien à voir avec les propriétés de locaux d’écoute, ni avec quelques propriétés que ce soit d’appareillage électro-acoustique, puisque décrivant une propriété objective de l’audition humaine, existant en l’absence de tout local ou de tout appareillage...

Si ce n’est pas cela, la question reste toujours d’actualité : quelles courbes et méthodes entendez-vous par là s.v.p. ?
Portkula
 
Messages: 351
Inscription Forum: 01 Fév 2010 23:33
  • offline


Retourner vers Correction active et logiciels de mesure

 
  • Articles en relation
    Dernier message