Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: boddhidarma, cédric1, dabass, damso, le touriste, Maelstrom, PAT 94, Pio2001 et 43 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Les "pétoires" de l'extrême Ep IV

Message » 25 Mai 2021 21:59

haskil a écrit:
philou3 a écrit:On est totalement HS là !

Ce sont des matos de sono .

Quel rapport avec un système haute fidélité domestique ?

Quel rapport avec les préoccupations d'un mélomane , chez lui ?


tu es un peu trop jeune, mais si tu étais allé à Abbey Road il y a encore 30 ans, tu aurais vu que dans les studios on trouvait des Tannoy qui étaient la version pro de modèles hifi - présentation plus simple -, pour faire le monitoring des enregistrements : que voulait le directeur artistique de Jacqueline Dupré, Barbirolli, Karajan ou Beecham ? Juste entendre le son le plus fidèlement reproduit dans la cabine de ce qui se passait dans la salle juste à côté... et du beau son...


Alors le mêlomane qui, par exemple, a des enceintes qui exigent un peu de puissance pour donner le meilleur d'elles-mêmes à tous les niveaux sonores, qui ont besoin d'un amplificateur à la qualité irréprochable, avec des sécurités qui n'obèrent pas les qualité de l'amplification.. peut choisir un amplificateur professionnel de grande qualité sans aucun problème : il achètera en plus un appareil fiable et il le paiera le prix que ça coûte et ça peut piquer, aussi.

Après tout, j'ai écouté tout récemment, ce jeudi pour être précis, une totale Soulution reliée à des Magico M2 : les blocs mono délivrent 600 watts en continu sous 8 ohms..., 1 200 sous 4 ohms, 2 000 watts à 2 ohms et 12 000, oui douze mille, watts en impulsionnel.

Le courant en sortie est de 120 ampères (limité) et chaque bloc pèse 75 kilogrammes... Et chacun mesure 56 cm x 58 cm x 30 cm...

Tout était de cette marque et ça alimentait une paire de Magico M2 dont l'allure et la taille très très raisonnable ne laisse pas présager qu'il leur faut chacune un amplificateur dont la puissance est parfaitement conforme à celle de nombre d'amplificateurs professionnels.



Je ne comprends pas bien ce raisonnement et ces chiffres , tout simplement .
Navré .

Je ne suis pas spécialement un jeunot ( 65 ans en novembre :mdr: ) et j'ai à peu près 47 ans d'intérêt prononcé et de curiosité :oldy: pour la restitution de la musique classique et du jazz .
Et pas mal de concerts en public , aussi .
Les derniers ( de jazz ) particulièrement décevants et caricaturaux , car lourdement amplifiés :evil: , ce qui est un comble : Jazz sous les pommiers , édition 2019 ...

Mes Tannoy Canterbury 15 SE , avec un rendement de 96 db , n'utilisent quasiment rien , quand je regarde la façade de mon McIntosh MC 462 .
Les aiguilles se promènent entre 0, 5 W et 5 watts :o .
Pour des écoutes à un niveau confortable , qui feraient certainement réagir les voisins dans un immeuble ...
Oui .

Les chiffres indiqués pour les Magico et Soulution me semblent délirants et indiquent soit un réel défaut de conception des enceintes soit une écoute de niveau sono qui rend vite sourd et qui , je le répète , n'a rien à voir avec les préoccupations du mélomane .

La configuration dans mon profil


C 2300/MC 462/Canterbury 15 SE/K-01/LP 12 Ittok Lingo Charisma/MD -101/Trinnov/Siltech/In-akustik/GigaWatt
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2363
Inscription Forum: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: Normandie
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Mai 2021 21:59

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Mai 2021 22:40

La puissance de l'ampli n'est pas une bonne valeur pour appréhender ce dont on a besoin. Ça permet d'avoir une information comparable avec le reste de la production, mais ce n'est, techniquement, qu'un produit de deux valeurs (tension courant) pour rester simple.

Une enceinte se caractérise, pour son besoin en "alimentation" par plusieurs paramètres. La sensibilité (mais à considérer sur toute la plage de fréquence), l'impédance minimale (là aussi, c'est mieux d'avoir la courbe d'impédance), la puissance admissible, la fréquence basse reproduite (et à quel niveau) et, c'est plus délicat à savoir parfois, la taille des bobines des graves.
Une enceinte avec une impédance basse, une sensibilité faible, des HP pouvant encaisser beaucoup de courant, aura besoin d'un amplificateur puissant pour fonctionner correctement (à l'instar des Dynaudio par exemple).

C'est physique (électrique et acoustique).

Typiquement, les Dynaudio sus cités.
J'ai des 15W75 - 15cm de diamètre (5.5") avec une bobine de 75mm (3") ... ce sont des bobines que l'on trouve le plus souvent sur des HP de 12 ou 15". Ces petits woofer peuvent encaisser 150Wrms (1000W en pic de 10ms). Leur sensibilité est basse (84dB), donc, pas de mystère, pour que ça marche, il faut du jus, donc un gros ampli.

Et ce n'est pas une course à l'armement ... c'est juste une nécessité technique pour faire fonctionner correctement ces enceintes.
Attention, ça peut parfaitement fonctionner avec des amplis de puissance plus faible, mais le réel potentiel de l'enceinte ne sera atteint qu'avec un gros ampli ... et ce n'est pas une question d'être ou non mélomane ;)

D.

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 10508
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • online

Message » 25 Mai 2021 22:41

Un peu hors sujet, vu qu'elles ne sont pas vraiment extrêmes dans le sens où on l'entend sur ce fil..
Mais je les trouve très belles (et malheureusement, jamais eu l'occasion de les écouter)

KLINGER FAVRE STUDIO 17 UT

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 12071
Inscription Forum: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 26 Mai 2021 5:43

Image
P.LM
Contributeur HCFR 2018
 
Messages: 9726
Inscription Forum: 30 Avr 2007 19:30
  • offline

Message » 26 Mai 2021 7:53

philou3 a écrit:
haskil a écrit:
tu es un peu trop jeune, mais si tu étais allé à Abbey Road il y a encore 30 ans, tu aurais vu que dans les studios on trouvait des Tannoy qui étaient la version pro de modèles hifi - présentation plus simple -, pour faire le monitoring des enregistrements : que voulait le directeur artistique de Jacqueline Dupré, Barbirolli, Karajan ou Beecham ? Juste entendre le son le plus fidèlement reproduit dans la cabine de ce qui se passait dans la salle juste à côté... et du beau son...


Alors le mêlomane qui, par exemple, a des enceintes qui exigent un peu de puissance pour donner le meilleur d'elles-mêmes à tous les niveaux sonores, qui ont besoin d'un amplificateur à la qualité irréprochable, avec des sécurités qui n'obèrent pas les qualité de l'amplification.. peut choisir un amplificateur professionnel de grande qualité sans aucun problème : il achètera en plus un appareil fiable et il le paiera le prix que ça coûte et ça peut piquer, aussi.

Après tout, j'ai écouté tout récemment, ce jeudi pour être précis, une totale Soulution reliée à des Magico M2 : les blocs mono délivrent 600 watts en continu sous 8 ohms..., 1 200 sous 4 ohms, 2 000 watts à 2 ohms et 12 000, oui douze mille, watts en impulsionnel.

Le courant en sortie est de 120 ampères (limité) et chaque bloc pèse 75 kilogrammes... Et chacun mesure 56 cm x 58 cm x 30 cm...

Tout était de cette marque et ça alimentait une paire de Magico M2 dont l'allure et la taille très très raisonnable ne laisse pas présager qu'il leur faut chacune un amplificateur dont la puissance est parfaitement conforme à celle de nombre d'amplificateurs professionnels.



Je ne comprends pas bien ce raisonnement et ces chiffres , tout simplement .
Navré .

Je ne suis pas spécialement un jeunot ( 65 ans en novembre :mdr: ) et j'ai à peu près 47 ans d'intérêt prononcé et de curiosité :oldy: pour la restitution de la musique classique et du jazz .
Et pas mal de concerts en public , aussi .
Les derniers ( de jazz ) particulièrement décevants et caricaturaux , car lourdement amplifiés :evil: , ce qui est un comble : Jazz sous les pommiers , édition 2019 ...

Mes Tannoy Canterbury 15 SE , avec un rendement de 96 db , n'utilisent quasiment rien , quand je regarde la façade de mon McIntosh MC 462 .
Les aiguilles se promènent entre 0, 5 W et 5 watts :o .
Pour des écoutes à un niveau confortable , qui feraient certainement réagir les voisins dans un immeuble ...
Oui .

Les chiffres indiqués pour les Magico et Soulution me semblent délirants et indiquent soit un réel défaut de conception des enceintes soit une écoute de niveau sono qui rend vite sourd et qui , je le répète , n'a rien à voir avec les préoccupations du mélomane .
Remarque très surprenante de la part de quelqu'un qui semble avoir un ampli de 2×450 watts... quand 5 semblent suffire !
tomtomtom
 
  • offline

Message » 26 Mai 2021 8:15

philou3 a écrit:
haskil a écrit:
tu es un peu trop jeune, mais si tu étais allé à Abbey Road il y a encore 30 ans, tu aurais vu que dans les studios on trouvait des Tannoy qui étaient la version pro de modèles hifi - présentation plus simple -, pour faire le monitoring des enregistrements : que voulait le directeur artistique de Jacqueline Dupré, Barbirolli, Karajan ou Beecham ? Juste entendre le son le plus fidèlement reproduit dans la cabine de ce qui se passait dans la salle juste à côté... et du beau son...


Alors le mêlomane qui, par exemple, a des enceintes qui exigent un peu de puissance pour donner le meilleur d'elles-mêmes à tous les niveaux sonores, qui ont besoin d'un amplificateur à la qualité irréprochable, avec des sécurités qui n'obèrent pas les qualité de l'amplification.. peut choisir un amplificateur professionnel de grande qualité sans aucun problème : il achètera en plus un appareil fiable et il le paiera le prix que ça coûte et ça peut piquer, aussi.

Après tout, j'ai écouté tout récemment, ce jeudi pour être précis, une totale Soulution reliée à des Magico M2 : les blocs mono délivrent 600 watts en continu sous 8 ohms..., 1 200 sous 4 ohms, 2 000 watts à 2 ohms et 12 000, oui douze mille, watts en impulsionnel.

Le courant en sortie est de 120 ampères (limité) et chaque bloc pèse 75 kilogrammes... Et chacun mesure 56 cm x 58 cm x 30 cm...

Tout était de cette marque et ça alimentait une paire de Magico M2 dont l'allure et la taille très très raisonnable ne laisse pas présager qu'il leur faut chacune un amplificateur dont la puissance est parfaitement conforme à celle de nombre d'amplificateurs professionnels.



Je ne comprends pas bien ce raisonnement et ces chiffres , tout simplement .
Navré .

Je ne suis pas spécialement un jeunot ( 65 ans en novembre :mdr: ) et j'ai à peu près 47 ans d'intérêt prononcé et de curiosité :oldy: pour la restitution de la musique classique et du jazz .
Et pas mal de concerts en public , aussi .
Les derniers ( de jazz ) particulièrement décevants et caricaturaux , car lourdement amplifiés :evil: , ce qui est un comble : Jazz sous les pommiers , édition 2019 ...

Mes Tannoy Canterbury 15 SE , avec un rendement de 96 db , n'utilisent quasiment rien , quand je regarde la façade de mon McIntosh MC 462 .
Les aiguilles se promènent entre 0, 5 W et 5 watts :o .
Pour des écoutes à un niveau confortable , qui feraient certainement réagir les voisins dans un immeuble ...
Oui .

Les chiffres indiqués pour les Magico et Soulution me semblent délirants et indiquent soit un réel défaut de conception des enceintes soit une écoute de niveau sono qui rend vite sourd et qui , je le répète , n'a rien à voir avec les préoccupations du mélomane .


Il me semble que tu mélanges puissance moyenne (ce que tu vois sur les aiguilles de ton mc) et puissance instantanée. :wink:
Dernière édition par gloinfred le 26 Mai 2021 11:39, édité 2 fois.
gloinfred
 
Messages: 5308
Inscription Forum: 20 Mar 2008 16:15
Localisation: Provence
  • offline

Message » 26 Mai 2021 11:19

gloinfred a écrit:
philou3 a écrit:

Je ne comprends pas bien ce raisonnement et ces chiffres , tout simplement .
Navré .

Je ne suis pas spécialement un jeunot ( 65 ans en novembre :mdr: ) et j'ai à peu près 47 ans d'intérêt prononcé et de curiosité :oldy: pour la restitution de la musique classique et du jazz .
Et pas mal de concerts en public , aussi .
Les derniers ( de jazz ) particulièrement décevants et caricaturaux , car lourdement amplifiés :evil: , ce qui est un comble : Jazz sous les pommiers , édition 2019 ...

Mes Tannoy Canterbury 15 SE , avec un rendement de 96 db , n'utilisent quasiment rien , quand je regarde la façade de mon McIntosh MC 462 .
Les aiguilles se promènent entre 0, 5 W et 5 watts :o .
Pour des écoutes à un niveau confortable , qui feraient certainement réagir les voisins dans un immeuble ...
Oui .

Les chiffres indiqués pour les Magico et Soulution me semblent délirants et indiquent soit un réel défaut de conception des enceintes soit une écoute de niveau sono qui rend vite sourd et qui , je le répète , n'a rien à voir avec les préoccupations du mélomane .


Il me semble que tu mélanges puissance moyenne (ce que tu vois sur les aiguilles de ton mc) et puissance instantanée. :wink:


Oui. Un afficheur à aiguille a une certaine inertie qui ne lui permet pas d'avoir un mouvement instantané qui permettrait d'afficher un événement particulièrement bref. Un afficheur à aiguille en temps réel est, par construction, un dispositif qui moyenne le phénomène qu'il est sensé renseigner. Pour afficher les crêtes véritables, qui ont une durée très brève, il faut un dispositif à mémoire et un afficheur qui maintient la valeur crête mémorisée pendant un temps suffisant pour en permettre la lecture par un œil et un cerveau humain, c'est-à-dire un afficheur qui ne soit pas temps réel.

Je recommande à philou3 la lecture au moins des pages 6 et 7 de ce document, qui est certainement le meilleur document pédagogique dans le genre, toute langue confondue, et qui est en français : https://www.forumcabasse.org/wiki/R%C3% ... coustiques

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10987
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 26 Mai 2021 11:38

il y a 40 ans un bon ampli c’était 2 * 20 watt …

maintenant :

Image

RMS 3200W, PMPO 35.000W puissance

La configuration dans mon profil


Nad M33 - Spendor d7.2 - Clearaudio Performance DC - DL103 - Nuprime cdt-8 pro
Thierry Wautelet
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2036
Inscription Forum: 29 Juil 2000 2:00
Localisation: Bruxelles, Belgique
  • offline

Message » 26 Mai 2021 11:44

Un NAD 3020 :bravo:
stephane092
 
Messages: 2050
Inscription Forum: 31 Mai 2012 7:36
Localisation: IDF 92
  • offline

Message » 26 Mai 2021 11:50

Scytales a écrit:Je recommande à philou3 la lecture au moins des pages 6 et 7 de ce document, qui est certainement le meilleur document pédagogique dans le genre, toute langue confondue, et qui est en français : https://www.forumcabasse.org/wiki/R%C3% ... coustiques

Très intéressant ce document :)
(et en total accord avec ce qui est dit ... juin 1978 les gars hein ;) )

D.

La configuration dans mon profil


La bougie de ton intelligence n'éclairera ta vie que le jour où tu arrêteras toi-même de souffler dessus !
Avatar de l’utilisateur
Dagda
Staff DIY
Staff DIY
 
Messages: 10508
Inscription Forum: 22 Déc 2005 14:53
Localisation: Fontenay sous Bois
  • online

Message » 26 Mai 2021 12:01

Thierry Wautelet a écrit:il y a 40 ans un bon ampli c’était 2 * 20 watt …


Il y a 40 ans, nous étions en 1981 et les bons amplificateurs hifi chez McIntosh, Sony, Yamaha, Pioneer, Kenwood, Accuphase, Cabasse, Denon, Rotel, Luxman, JVC, Harman Kardon, etc... qui dépassaient allègrement 2x20 W et atteignaient pour certains 100 W, 200 W, voir 300 W par canal ou plus existaient déjà.

Vu que dans les années 70, beaucoup de ces marques ou d'autres, qui n'existent plus aujourd'hui, produisaient des amplificateurs qui dépassaient pour certains 100 W par canal...

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10987
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 26 Mai 2021 12:26

Scytales a écrit:
gloinfred a écrit:
Il me semble que tu mélanges puissance moyenne (ce que tu vois sur les aiguilles de ton mc) et puissance instantanée. :wink:


Oui. Un afficheur à aiguille a une certaine inertie qui ne lui permet pas d'avoir un mouvement instantané qui permettrait d'afficher un événement particulièrement bref. Un afficheur à aiguille en temps réel est, par construction, un dispositif qui moyenne le phénomène qu'il est sensé renseigner. Pour afficher les crêtes véritables, qui ont une durée très brève, il faut un dispositif à mémoire et un afficheur qui maintient la valeur crête mémorisée pendant un temps suffisant pour en permettre la lecture par un œil et un cerveau humain, c'est-à-dire un afficheur qui ne soit pas temps réel.

Je recommande à philou3 la lecture au moins des pages 6 et 7 de ce document, qui est certainement le meilleur document pédagogique dans le genre, toute langue confondue, et qui est en français : https://www.forumcabasse.org/wiki/R%C3% ... coustiques


C'est indiscutable que les vu-mêtres à aiguilles, même s'ils ont beaucoup de charme, ne peuvent donner une indication très précise en cas de pointes de modulation.

J'ai possédé trois types différents d'affichages.
Sur mes Harman Kardon Citation, système à diodes, pas d'inertie et bien lisible.
Sur mes Accuphase A30 et A46, vu-mêtres à aiguilles, plus grands sur le second, lisible mais affichage pas assez rapide.
Sur l'Accuphase A75, le top, double affichage, par bargraphes, et chiffres, avec choix de la mémoire des pointes de modulation.
Cela étant dit, une fois que l'ont est rassuré sur la puissance maxi envoyé sur les enceintes, il n'est pas trop nécessaire de contrôler la puissance.
PAT 94
 
Messages: 13344
Inscription Forum: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • online

Message » 26 Mai 2021 12:50

Bonjour,
Un NAD 3020

le 3020 génère des distorsion d'intermodulation à partir de 10 W
jusqu'à 10% à 20 W

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 5084
Inscription Forum: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 26 Mai 2021 13:53

MickeyCam a écrit:Bonjour,
Un NAD 3020

le 3020 génère des distorsion d'intermodulation à partir de 10 W
jusqu'à 10% à 20 W

Michel...


c'est pour cela qu'il a eu un tel succès :)))))
il y avait un circuit qui limitait cette distorsion si ma mémoire est bonne ???
jean GROS
 
Messages: 2668
Inscription Forum: 16 Aoû 2002 11:23
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 26 Mai 2021 14:23

Le soft clipping …

Image

La configuration dans mon profil


Nad M33 - Spendor d7.2 - Clearaudio Performance DC - DL103 - Nuprime cdt-8 pro
Thierry Wautelet
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2036
Inscription Forum: 29 Juil 2000 2:00
Localisation: Bruxelles, Belgique
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message