Modérateurs: Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Les installations HiFi des forumeurs de HCFR.

Panterre - Fermacel - Partie 1

Message » 21 Juin 2010 8:44

Dans mon planning j'avais sous-estimé un poste: monter les plaques de Panterre et Fermacel du garage au grenier.
Je tiens à remercier mon père et ma compagne qui ont sué et sans qui je n'aurais rien pu faire... Je leur rappelle par la même occasion qu'il y aura une deuxième scéance :roll:
Image
Vu que je n'ai pu avoir que des plaques de panterre en 120cm de large j'ai du toutes les découper pour pouvoir les passer par la trappe du grenier...

Le plus difficile est de calculer les coupes des passages des poutres et de l'inclinaison de la pente.
J'ai du aussi déplacer un rail d'un bon centimètre pour pouvoir raccorder deux plaques sur le même rail.
Vu la configuration de la pièce j'ai du diviser en plus de morceaux que prévu et ça s'apparente un peu à un Lego.

Voici les poses à blancs:
Image
Image
On peut apercevoir un joint acoustique en mousse à cellules fermées au sol qui sert à la désolidarisation.

Petite vue de coupe de l'assemblage:
Image
(oui j'ai fait le fainéant... je n'ai pas tubé les circuits électriques pour une fois... manque de temps)

J'ai encore quelques retouches à faire car la chape n'est pas bien droite...
Mais ce sera pour plus tard...
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Juin 2010 8:44

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Juin 2010 8:51

r2lorme a écrit:Tu peux essayer le couteau à pain pour couper la laine de chanvre. Avec la laine de verre ou de roche, ça marche nickel. ;)


J'ai essayé avec ce que j'avais sous la main:
- un couteau de cuisine lisse: pas terrible mais ça muscle :lol:
- un couteau à pain (à dents pointues et très rapprochées) : bof, bof...

J'ai vu le couteau qui marche bien, en effet on aurait dit un couteau à pain dont la lame présente des "vagues" (style sinusoïdale).
Mais je n'en ai pas... snif snif.

PS: avec la laine de verre un bon cutter ça passe aussi très bien!
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

Message » 21 Juin 2010 13:09

Belle réalisation,

Je vais te suivre :D

+
happykiller
 
Messages: 121
Inscription: 25 Avr 2009 17:09
Localisation: Grenoble
  • offline

Message » 21 Juin 2010 20:49

GauffDeLieche a écrit:
r2lorme a écrit:Tu peux essayer le couteau à pain pour couper la laine de chanvre. Avec la laine de verre ou de roche, ça marche nickel. ;)


J'ai essayé avec ce que j'avais sous la main:
- un couteau de cuisine lisse: pas terrible mais ça muscle :lol:
- un couteau à pain (à dents pointues et très rapprochées) : bof, bof...

J'ai vu le couteau qui marche bien, en effet on aurait dit un couteau à pain dont la lame présente des "vagues" (style sinusoïdale).
Mais je n'en ai pas... snif snif.

PS: avec la laine de verre un bon cutter ça passe aussi très bien!


Oui j'ai utilisé pas mal le cutter. Mais une fois que tu as utilisé le couteau à pain (à dents espacées effectivement), tu n'y reviens plus. ;)
Un couteau à pain c'est dans les 2-3€ chez carrefour, le couteau "spécial" laine de verre c'est près de 15€.
r2lorme
 
Messages: 6479
Inscription: 11 Déc 2002 9:59
Localisation: Rouen
  • offline

Panterre - Fermacel - Partie 2

Message » 20 Oct 2010 18:58

Bonjour,

Je n'ai pas chômé depuis le dernier post, j'ai même consumé tous mes derniers jours de congé dans ce grenier.

Retour donc dans la plus petite future salle du forum :-)
Voici un résumé de cette petite dizaine de jours étalés sur deux mois.

Nous en étions resté au doublement des murs avec du chanvre.
Je confirme qu'il se travaille facilement même avec une simple scie à bois :-)
Je n'ai pas eu besoin de masque pour cette partie et j'ai recouvert les deux murs en une demi-journée.

Mise en oeuvre de la double peau:
Ensuite est venu le temps de doubler les mur avec la double couche Panterre/Fermacel et la rendre hermétique.
Pour ce faire, les extrémités du Panterre qui touchent le sol ou un mur sont revêtues d'un joint en mousse à cellules fermées. J'ai même ajouté une colle d'étanchéité qui me restait des travaux d'isolation du toit de l'année dernière.
Le Fermacel quant à lui ne touche rien: ni le sol, ni d'autres plaques fermacel.
Les raccords sont fait en silicone 'écologique'

Pour la jonction deux murs (ici mur/pan), j'ai procédé de la manière suivante:
Image

1) recouvrir le premier mur de Panterre/Fermacel comme décrit
2) jonction Panterre du pan sur Fermacel du mur avec joint et colle
3) placer le Fermacel du pan à quelques milimètres du Fermacel du mur
4) faire la jonction avec le mastic.

J'ai aussi essayé de maintenir l'herméticité autours des poutres:
Image

Les rails:
Si vous vous rappelez bien, je place cette double peau sur des rails anti-vibratiles. Et bien ça ça complique pas mal les choses! Il faut d'abord bien prendre ses repères car une fois les plaques placées les rails disparaissent! Et j'ai parfois juré à la cinquième vis trop haute ou trop basse! :-(
Sans parler que le rail à tendance à se plier quand la vis ne le perce pas perpendiculairement... la vis glisse alors sur le rail.
Pour palier à ce problème je n'ai pas vissé directement les deux plaques ensemble.
J'ai d'abords placé les plaques Panterre avec quelques vis de proche en proche en tenant le rail. Un fois que celui-ci est tenu avec quelques vis il n'y a plus de problème, ça rentre comme dans du beurre.
Image

Le Panterre:
C'est un mélange de papier et d’ana de lin. C'est un peu mou, on sent que c'est isolant.
Mais là je vous le dis: portez un masque et calfeutrez la pièce sous peine d'envoyer des poussières dans toute la maison!
Il faut absolument adapter un aspirateur sur sa scie circulaire. Par deux fois mon flexible s'est détaché de la scie et je vous assure que c'est alors le carnaval de Rio... les danseuses en moins!
Le plus embêtant c'est quand la vis manquait le rail... Pour la ravoir une fois bien enfoncée bonjour!
Histoire d'être hermétique j'ai aussi collé les plaques entr'elles.


Le Fermacel:
C'est un mélange de plâtre et de fibres de papier issus du recyclage du papier.
C'est lourd et donc parfait pour apporter de la masse, c'est un plaisir à travailler.
Comme les poussières sont assez lourdes elles ne restent pas longtemps en suspension (au contraire du PanTerre).
La jonction des plaques de Fermacel se fait en s'aidant de colle fournie sous forme de cartouche. Le bec de la cartouche est formé pour aider à déposer juste la quantité nécessaire au joint. Cette colle n'est pas écologique mais diablement efficace.
Il faut passer le couteau environ 10 heures après la pose pour enlever le surplus visible sur cette photo.
Image
Pour le placement des petites plaques on se muscle... la tête participe aussi :-)
Par contre pour placer au millimètre près de grandes plaques sur des pans de toit il faut être deux.


Petites images pour le fun:
Image
Image

Le tour du Velux:
Je n'ai malheureusement pas pu utiliser de rails autours du Velux. J'espère que cela ne va pas anéantir tout les bénéfices des rails... On verra, on fait de son mieux!
J'ai calculé où devaient se rejoindre les plaques du côté du Velux et j'ai placé des bois sur lesquels visser ces côtés.
Les joints entre le pan et les côtés du Velux seront en silicone pour minimiser les propagations solidiennes.
J'en ai profité pour bourrer l'espace libre avec du chanvre.
Image

L'air de rien ça prend du temps tout ça... mais ça donne pas trop mal:
Image

Le plafond:
Il est tout petit et est accroché directement sur la poutre du toit. Ici non plus il n'est pas désolidarisé du bâti. Par contre il est désolidarisé des pans et des murs par des joints de mousse à cellules fermées. Je pense que vu ses dimensions ridicules l'impact ne sera pas trop important
Image

Grosse erreur ici par contre... les trous pour les spots! J'ai oublié de les rendre hermétiques... Pff on verra... Snif.

Je suis depuis quelques soirs dans le rebouchage intensif de trous de vis... et de masticage

Voici une petite pano à l'arrache de la pièce à l'heure actuelle moins quelques jours...
Image


Prochaine étapes:
- Finitions
- Le plancher (sur chape pas droite du tout!)
- La porte de Schtroumpf (ouverture de 159*77) -> je fouille sur le forum pour trouver des idées... :wink:
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

Message » 22 Oct 2010 16:59

Bonjour,

C'est vraiment du trés beau boulot.
Bon courage pour la suite.

A+.
GéraldB
 
Messages: 293
Inscription: 01 Mar 2009 15:55
Localisation: 62
  • offline

Message » 23 Oct 2010 9:18

Merci ;-)

Je suppose que vous avez déjà eu des doutes en construisant vos salles...
Mon pire est qu'elle ne "sonne" pas bien à cause de ses modes. Pour l'instant ça résonne à mort. La salle une fois finie l'aventure ne fera que de commencer. J'ouvrirai un post sur sa correction acoustique en son temps.

Mais il y avait un doute que je voulais dissiper... ou confirmer au plus vite.
Quand je frappe du poing sur les murs j'entends une résonance dont la fréquence varie selon l'endroit. Derrière les enceintes tout particulièrement, d'où mon stress.
Malheureusement je ne suis pas équipé de rutilant subwoooooooooofer comme la plupart d'entre vous... alors on fait avec ce qu'on a :mdr:

J'ai gravé un CD de test contenant des sweeps et des sinusoidales. J'avais dans l'idée de pousser le son pour la première fois et vérifier que je n'entendais pas les murs bouger ou raisonner trop fort.
Question diffuseur, tout bien réfléchi, j'ai quand-même de quoi exciter une pièce:
Image :roll:

Au passage saluons mon antique lecteur CD... Un Sony CDP30 de 25 ans d'âge.

Et bien je peux vous dire que j'ai physiquement senti vibrer tous les pans de la pièce. C'est vraiment impressionant! Par contre je n'ai pas entendu de vibration particulière.
Quand j'y réfléchis après coup je me dis que c'est normal et que la force appliquée par mon poing sur le mur est condensée sur quelques cm² alors qu'un diffuseur... diffuse et étale sur toute la pièce. Et vu le vacarme qu'il y a eu je ne vois pas comment un mur aurait pu rivaliser... On apprend tout les jours quoi...
Je suis rassuré.

Bon week-end.
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

Le sol

Message » 24 Déc 2010 16:42

Bonjour,

J'ai pu consacrer deux jours à mettre en place le sol de la pièce.

La base est un sol composé de hourdis et recouvert de béton coulé à la va-vite. Résultat: absolument pas plan.

Je me suis dit que je pourrais mettre en pratique la manière dont beaucoup d'entre-vous ont construit leurs estrades: faire un plancher.

En fait j'en fais trois:
- un par enceinte, histoire de désolidariser les planchers qui qui vont vibrer à cause des enceintes. Je pense aussi l'alourdir en y coulant du béton histoire qu'il aie une masse significative par rapport aux enceintes comme j'ai lu dans un post animé par JP Laffont.
- un pour le reste de la pièce.

Le plancher est composé de 4 couches:
1) bande résiliante en coco
2) lambourdes + granulés et cellulose Thermofloc
3) plaque de Pan-terre 20mm
4) plaque d'OSB 2 Sterling 18mm

J'ai voulu poursuivre plusieurs buts:

1. Désolidariser
Afin de réduire les nuisances vers les autres pièces de la maison, je l'ai voulu désolidarisé. J'ai utilisé des bandes résilientes composées de fibre de coco. Elles font à peu près un centimètre d'épaisseur.

2. Amortir
J'ai utilisé les palques de Pan-Terre pour amortir en partie les pas.
Je viens d'acheter le revêtement final de la pièce: du liège. Il participera aussi à cette sensation douillette.

3. Absorber les résonnances
Malheureusement créer un plancher a des répercutions sur le son entendu dans la pièce. Les basses peuvent le traverser et y résonner.
J'ai donc utiliser deux matériaux de masses différentes pour jouer sur l'absorption:
- des granulés Thermofloc. Elles ressemblent à des pellets et sont utilisées en isolation thermique. Elles sont lourdes et remplissent entre 1/3 et 1/2 de la cavité sous le plancher
- de la cellulose Thermofloc. J'ai isolé mon grenier avec cette cellulose. Elle conserve une certaine elasticité. Je l'ai un peu compressé pour augmenter la masse volumique. Elle est en contact avec le plancher.
- du chanvre en plaque. Il m'en restait alors je les utilisées dans les parties qui supporteront les enceintes.

4. Herméticité
J'ai tenté de conserver le principe de l'herméticité à l'air avec les mêmes joints que j'ai utilisé lors de la réalisation des parois.


Voici maintenant quelques photos des travaux:

On part de ceci: sol pas très plan:
Image

Les encadrements du plancher sous une enceinte. Ils sont plus resserrés vu qu'il aura plus de poids à soutenir que pour le restant de la pièce:
Image

En cours de remplissage:
Image

Pour mettre le sol à niveau j'ai commencé par assembler des lambourdes qui font la largeur de la pièce:
Image

Voici la pièce quadriée:
Image

Maintentant la mise à niveau. J'ai commencé par placer une première plaque de Pan-Terre/OSB sur les lambourdes qui n'étaient pas fixées. J'ai marché et sautillé sur la plaque pour repérer les dénivellations. Je les ai comblées avec des cales. On trouve des sachets de cales de différentes épaisseurs en GSB, c'est bien pratique.
Image

Puis j'ai progressivement avancé en ajoutant une plaque à la fois histoire de bien stabiliser le sol.
Image

Une fois le sol relativement plan, j'ai commencé à remplir les cavités et à fixer les plaques. Ne pas oublier la colle entre les plaques d'OSB...
Une vue des matériaux de remplissage:
Image

Ca avance...
Image
Image

Cette partie est terminée. Il reste maintenant à poser l'OSB sous les enceintes...

Bonnes fêtes à tous.
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

La porte

Message » 17 Fév 2011 9:58

Bonjour,

J'aurais besoin de vos lumière pour l'achat / fabrication de la porte de la pièce musique.

Déjà ses dimensions sont hors norme et à l'image de la salle: ~144cm x ~74cm.

Je pensais la fabriquer mais je ne suis pas certain de sa stabilité dans le temps.

- Un encadrement central en bois dur: il me reste des chutes de planches en bambou de 28mm et 38mm d'épaisseur.
Sur cet encadrement je pourrais fixer les charnières/paumelles: 3 ou 4 solides.
De chaque côté de cet encadrement:
- Une plaque de MDF de 6mm
- Une plaque de Fermacel de 12mm
Le tout vissé/collé.

Je pensais aussi remplir l'intérieur de l'encadrement de sable. Pour 28mm cela apporterait ~50Kg à la porte.
Il serait possible de la remplir une fois posée en laissant une ouverture dans l'encadrement.

Histoire de ne pas devoir la trouer, remplacer la poignée habituelle par un système d'aimants permanents puissants (sur le dormant et sur le battant, provenants du site Supermagnete) pour la maintenir fermée.

Et finalement un kit Akustar pour isoler les contours de la porte.

Que pensez-vous de cette idée?
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

Message » 26 Fév 2011 23:55

Un grand merci pour ce partage très bien documenté. Du beau travail !

Pour la porte, désolé;, je n'ai pas d'idée...

Bon courage pour la fin (tu touches au but !)

NB : je trouve que tu n'as pas lésiné sur le nombre de vis pour les plaques fermacell autour de ta cheminée ! J'aime également beaucoup ce matériaux (j'en ai posé plusieurs centaines (dans 1 maisons différentes)) et j'ai eu le même soucis (les monter à l'étage, sans découper les plaques de 250 * 120, c'est "chaud" !)

ton reportage me conduit à m'interroger sur la possibilité d’intercaler des panneau panterre entre mes rails métalliques et mon fermacell (en attente de pose depuis 1 an !). Est-ce que l'on trouve facilement ce matériau en GSB ?

Merci !
beginner44
 
Messages: 324
Inscription: 05 Nov 2002 22:17
  • offline

Message » 02 Mar 2011 12:51

Salut,

On ne le trouve pas en GSB (en tout cas pas en Belgique) mais facilement chez les vendeurs de produits de construction écolo (taper "materiaux ecologique" dans Google, tu auras une list ede magasins).

:idee:
Attention, je me suis rendu compte en lisant un autre sujet sur ce forum que ma pose n'est pas correcte et que je vais perdre un peu du bénéfice du panterre: il doit être colé au Fermacel (contrairement à ce que m'a dit le vendeur qui est d'habitude de bon conseil).
D'ailleurs il s'achète aussi en version directement collée à un Fermacel.
Le vendeur m'avait dit de les acheter séparés car ça reviennait moins cher... mais l'effet n'est pas 100% le même non plus malheureusement. :x
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline

Message » 02 Mar 2011 21:48

Merci pour ta réponse et tes bons conseils.

Bon courage pour la fin !

Pour ma part, je devrait démarrer ce chantier courant été 2011...
beginner44
 
Messages: 324
Inscription: 05 Nov 2002 22:17
  • offline

Message » 25 Aoû 2011 10:13

Super cette salle !!

Où en est ton installation ?

Pour la porte, l'idée de la remplir avec du sable (bien sec) et de bien le tasser, me paraît excellente.

Il faut aussi veiller a ce qu'elle soit suffisamment étanche pour ne pas laisser passer les sons vers l'extérieur de la pièce. En effet, c'est souvent la porte qui fait défaut dans ce cas de figure...

En tout cas chapeau pour la réalisation et l'emploi de ces matériaux !
knightofcydonia
 
Messages: 108
Inscription: 24 Fév 2010 1:17
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 25 Aoû 2011 13:30

je viens de me faire une porte isolante.....
viewtopic.php?f=1085&t=29885598&start=120

si cela peut etre utile......c'est avec plaisir..... :wink:
pascal 95
 
Messages: 2104
Inscription: 24 Mar 2007 22:50
Localisation: luzarches 95
  • offline

Message » 30 Aoû 2011 8:46

Salut à tous,

J'ai eu quelques jours de congé et j'ai aussi pu avancer.

L'idée du sable m'excitait intellectuellement mais j'avais peur de
- ne pas arriver à remplir entièrement dans les coins supérieurs.
- ne pas savoir comment le sable allait se tasser et laisser du vide
- l'humidité du sable: n'allait-elle pas abîmer l'intérieur de la porte
- la déformation de la porte sous le poids...
Bref, trop d'inconnues.

Alors j'ai décidé de profiter de l'expérience d'une équipe qui a fait ses preuves et j'ai lu leur rapport:
"BBC research and development report : The sound insulation of studio doors part 1: door blanks"

A la BBC, ils n'aiment pas être à la merci d'un unique fabricant et ils aiment acquérir de l'expertise.
Ils expliquent leur démarche dont le but était de remplacer les portes de studio de leur fournisseur X par des modèles maison aux caractéristiques similaires, moins chers, et qu'ils seraient capables de réparer eux-mêmes.

Ils en arrivent aux conclusions que leur porte idéale est:
- en MDF (matériaux lourd, peu honéreux, qui ne résonne pas trop)
- les deux faces sont constituées de panneaux d'épaisseurs différentes (raisonnances à différentes fréquences)
- âme non pleine et remplie d'un matériaux absorbant (laine de roche)
- faces alourdies et amorties par une plaque de bitume.
Voici leurs mesures:
Image
Les miennes suiveront dans quelques semaines.

Et maintenant voici les photos de la construction:

Voici deux coupes de la porte:
Image
Image
Elle est constituée d'une face en MDF 18mm, d'un cadre en MDF 28mm, d'une seconde face en MDF 12mm.
De mémoire je pense que le cadre fait 7cm de large sauf côté de la poignée où il en faut un peu plus de 10.
Une des faces est amortie grâce à du bitume (vu son prix je n'ai pas alourdi les deux faces) et la porte est remplie de chanvre.

Comme vous pouvez le voir je n'ai pas lésiné sur le nombre de vis :-)
Surtout que je suis tombé amoureux de ces vis spéciales MDF: Spax MDF Cut.
Image

Usinage de la porte et placement des paumelles:
Image
Image
C'est pas du grand art... je n'ai pas assez de patience... mais on ne voit quasi pas cette partie là...

Placement de la serrure:
Image
Image

Le placement:

J'ai commencé par fixer au mur sept cales solidement fixées.
Les jambes de portes en MDF 28mm y sont vissées.
J'ai réalisé des premières jambes de portes en multiplex 18mm mais elles m'ont semblées trop flexibles.
Image

Voici la porte fixée:
Image

Le détail sur la poignée:
Image

Détail de la noix:
Image

Amortissement en chanvre entre le mur et les jambes pour éviter les résonnances:
Image

Le porte vue depuis la salle. Remarquez les joints acoustiques noirs sur le pourtour.
C'est grâce à eux que la salle pourra être imperméable à l'air.
Image

J'ai utilisé ces mêmes joints pour calfeutrer la porte.
j'ai découpé de petites languettes en MDF de la largeur des joints et je les ai fixées aux jambes de porte avec les vis MDF.
Le joint étant plutôt rigide le résultat est bon mais la porte est très difficile à fermer.
Il me manque encore le joint situé au sol.
Dernière édition par GauffDeLieche le 30 Aoû 2011 8:58, édité 1 fois.
GauffDeLieche
 
Messages: 155
Inscription: 05 Aoû 2008 9:51
Localisation: Hannut (Belgique)
  • offline


Retourner vers Installations Haute-Fidélité

 
  • Articles en relation
    Dernier message