Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: EricLille, indebeul, le loup celeste et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

(Les) Schtroumpfs 2

Message » 04 Jan 2014 19:38



Année : 2013
Durée : 105 min
Réalisateur : Raja Gosnell
Acteurs : Hank Azaria, Neil Patrick Harris, Brendan Gleeson, Jayma Mays
Doubleurs : Jonathan Winters, Alan Cumming, Katy Perry (VO), Gérard Hernandez, Fred Testot, Isabelle Carré (VF)

Le Blu-ray Disc : ///

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Anglais et Français. Anglais pour malentendants

• Image : Lumineux, bien défini et piqué, très coloré et parfaitement contrasté, ce transfert HD est clairement superbe.
• Audio : Des pistes sonores immersives et riches en effets arrière qui délivrent des voix claires et exploitent la scène avant comme les surrounds avec panache.
• La 3D : Une 3D festive et amusante qui comblera les enfants. La fenêtre de profondeur est très souvent excellente (le vortex) et met en valeur les décors du film (les plans panoramiques de Notre Dame de Paris, de la grande roue des Tuileries et du village des Schtroumpfs), les séquences de vol (surtout celle à dos de cigogne au dessus de la ville lumière) donnent le vertige avec une sensation de hauteur hallucinante, les détachements semblent toujours réalistes, et les débordements de faible intensité sont nombreux (le nez des Schtroumpfs transpercent régulièrement l'écran et les décors s'étendent souvent hors du cadre) comme les jaillissements (la tête d'Azraël et du canard, les Schtroumpfs en lévitation) dont les éclairs dirigés vers le spectateur et les particules magiques bleues qui envahissent la pièce lors du final sont assurément le clou du spectacle.

- Région : B (France)
- Éditeur : Sony Pictures Entertainment
- Date de sortie : 02 décembre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 04 Jan 2014 19:38

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Conjuring : Les dossiers Warren

Message » 04 Jan 2014 19:50



Année : 2013
Durée : 112 min
Réalisateur : James Wan
Acteurs : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Lili Taylor, Ron Livingston

Le Blu-ray Disc :

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) Dolby Digital 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : Un bien joli transfert HD au rendu agréablement old school dont le soin apporté aux détails, aux couleurs automnales, aux contrastes et à la profondeur des noirs permet à l'ambiance lugubre et à la reconstitution soignée des 70's de s'exprimer pleinement.
• Audio : Même si la VF est quelque peu étriquée (surtout comparée à une VO d'anthologie), voilà deux pistes sonores démoniaques dont la puissance de la dynamique, la richesse de la spatialisation, la circulation des effets, l'activité de la scène arrière et la lourdeur maîtrisée des basses ne peuvent qu'occasionner de nombreux sursauts.

- Région : B (France)
- Éditeur : Warner Bros.
- Date de sortie : 21 décembre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Test : Brazil VO

Message » 05 Jan 2014 0:22

opbilbo a écrit:Le test du jour :

JVC X70RB + ISCANDUO + OPPO 103 AUDIOCOM SIGNATURE MZ sur 2m03 de base.

Échelle de notation principale de l'image : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D

Brazil : Version longue européenne/Édition collector (Fox 2011) : (AVC) Format 1.85:1 Un master propre à 90 % (quelques rares plans avec des points noirs), donnant une image argentique plutôt honorable. Quelques flous artistiques et quelques baisses de régime se font de temps en temps sentir, avec baisse de définition et grain un peu plus marqué...Globalement cette restauration (?) permet de voir ce film dans d'assez bonnes conditions sur 2m de base.
blu-ray-dvd-et-programmes-3d/bd-brazil-t29962768.html

Image
http://www.imdb.com/title/tt0088846/tec ... tt_dt_spec

IMAGE B+/A-
-Piqué/ Précision : Bon dans l'ensemble.
-Définition : Très bonne à moyenne : Le plus souvent bonne, surtout au premier plan (c'est moins le cas aux arrières plans).
-Niveau des noirs : Bon à très bon dans l'ensemble bien que le grain deviennent un peu plus présent.
-Colorimétrie : RAS
-Grain : Présent, et le plus souvent homogène, bien que accentué en basses lumières.
-Compression : Quasi invisible.
-DNR/EE : 0.
-Banding : Pas vu ! (test en deep color off et dithering on, scaler DC 36 bits, projecteur en 12 bits).
-Flicker : Plus ou moins visible en fonction des scènes.
-Homogénéité : Plutôt bonne dans l'ensemble malgré quelques baisses de régime.

SON VO : La bande son assez immersive, pèche parfois au niveau du rendu des basses (explosions, coups de feu...) et de la dynamique, mais reste globalement satisfaisante.
- Dynamique : 3/5
- Voix (clarté) : 5/5
- Spatialisation : 4/5
- Effets surround (latéraux et/ou arrières) : 3/5
- Basses : 3/5


Le film : on en parle ici : 7eme-art/film-brazil-t30042765.html

Genre: Anticipation / Comédie.
Durée: 2h23
Zone: ABC
Doublage: oui.
Langues: Anglais DTS HD 2.0 Surround & français Dolby Digital 2.0 Surround.
Sous-titres: anglais & français.
Images:
Son:
J'ai Aimé:
/

Image


--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

A++ pour les images exceptionnelles

Les tests techniques post177575955.html#p177575955

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44939
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Crazy Joe (Hummingbird)

Message » 06 Jan 2014 10:13

Image

Année : 2013
Durée : 100 min
Réalisateur : Steven Knight
Acteurs : Jason Statham, Agata Buzek, Benedict Wong

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1. Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1 et Audio Description Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Français. Français pour malentendants

• Image : Un transfert HD très habile qui délivre un niveau de contraste et de détail solide, ainsi que des couleurs minutieuses restituant avec précision les tons ambrés de la photographie. Attention, les quelques fléchissements des noirs qui virent parfois aux gris ne sont dus qu'à l'utilisation sur le tournage de caméras Arri Alexa qui permettent de filmer avec une luminosité très réduite, et cela tombe bien car le film a été tourné essentiellement de nuit dans les bas-fonds de Londres.
• Audio : Des pistes sonores équilibrées au rendu naturellement réaliste, qui savent se montrer aussi subtiles lors de la diffusion des ambiances des ruelles londoniennes que rentre-dedans lors des flashbacks en Afghanistan. Les voix sont toujours claires, la BO de Dario Marianelli profite d'une superbe spatialisation, la balance frontale est dynamique, la scène arrière est largement animée et les basses sont abondantes.

- Région : B (France)
- Éditeur : Metropolitan Vidéo
- Date de sortie : 13 novembre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Predator

Message » 07 Jan 2014 19:52

Image

Année : 1987
Durée : 107 min
Réalisateur : John McTiernan
Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Carl Weathers, Elpidia Carrillo, Bill Duke, Jesse Ventura

Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.78]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) DTS 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : Il s'agit du même master utilisé en 2010 dans la Ultimate Hunter Edition avec son piqué d'une grande précision (les détails lors des plans larges sont tonitruants), ses contrastes et couleurs éclatantes, sa profondeur de champ impressionnante et sa très (trop) grande propreté. À ce sujet, le rendu n'a malheureusement plus rien d'argentique (le grain à tout simplement disparu !) à cause d'une utilisation abusive de DNR qui est bien visible sur certains gros plans (au début notamment) où les visages apparaissent comme cireux. À vous de juger si vous aimez ou non le côté trop parfait de cette image qui dénature un peu (beaucoup) l'aspect d'origine de l'œuvre.
• Audio : La piste sonore anglaise DTS-HD Master Audio 5.1 à la puissance ravageuse, aux voix claires, aux graves solides et à la spatialisation impressionnante (une multitude d'effets sonores sur toutes les enceintes) enterre la pauvre version française DTS 5.1 (identique au DVD) à la dynamique faiblarde et qui a tendance à étouffer toutes les ambiances (surtout du côté des surrounds).
• La 3D : Cette troisième conversion semi-automatisée (développée par JVC Kenwood en partenariat avec la Fox) qui permet de convertir n'importe quelle source en trois mois seulement à un tiers du prix ne démérite vraiment pas, et le rendu s'avère supérieur aux résultats observés sur "I, Robot" et "Jumper" sans pour autant rivaliser avec les véritables conversions récentes. Certains rares contours ne sont néanmoins pas toujours bien détourés et la sensation de volume comme la fenêtre de profondeur ne donnent évidemment pas leur maximum, pourtant, de nombreuses scènes profitent du relief comme l'introduction dans l'espace, les pérégrinations dans la jungle ou encore la scène sur le pont, et les débordements/jaillissements (de faible intensité) ne sont pas oubliés avec des projections de bois et/ou débris lors des séquences d'action, mais aussi de la brume et des bulles d'eau qui s'invitent à deux ou trois reprises dans le salon.

- Région : B (France)
- Éditeur : 20th Century Fox
- Date de sortie : 18 décembre 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

(Le) Pôle Express

Message » 07 Jan 2014 19:59

Image

Année : 2004
Durée : 100 min
Réalisateur : Robert Zemeckis
Doubleurs : Tom Hanks, Leslie Harter Zemeckis, Eddie Deezen, Nona Gaye (VO)

Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français (VFF) Dolby Digital 5.1
- Sous-titres : Français. Anglais pour malentendants

• Image : La définition est ciselée, les détails sont précis et les contrastes sont magnifiques mais le rendu n'est pourtant pas aussi parfait qu'attendu car les couleurs sont étonnamment douces et peu saturées pour un film d'animation.
• Audio : Des pistes sonores claires et assez dynamiques qui aiment balancer de nombreux effets sonores mais la balance frontale est beaucoup plus concluante que la scène arrière qui est un peu délaissée.
• La 3D : Une 3D qui amusera les enfants mais qui souffre tout de même de défauts. Si la fenêtre de profondeur est souvent excellente (les plans larges du train, l'arrivée au Pôle Nord) comme les détachements (la scène avec les Rennes), de nombreux plans sont comme écrasés (des éléments parfois collés avec un rendu affreusement artificiel) et d'autres sont carrément gênants avec des flous passagers passant d'un œil à l'autre (souvent lorsque la caméra s'agite). Si les débordements/jaillissements sont bien là (flocons de neige, décors, personnages) ils restent tristement plutôt rares sur la durée même si la séquence en plan-séquence du billet de train est une réussite incontestable. Le relief sur les films d'animation récents est aujourd'hui bien plus maitrisé !

- Région : B (France)
- Éditeur : Warner Bros.
- Date de sortie : 04 mai 2011

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

White House Down

Message » 07 Jan 2014 20:37

Image

Année : 2013
Durée : 131 min
Réalisateur : Roland Emmerich
Acteurs : Channing Tatum, Jamie Foxx, Maggie Gyllenhaal, Jason Clarke, James Woods

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Anglais et Français

• Image : De la HD de compétition avec des détails d'une précision sidérante, une profondeur de champ étendue, des couleurs sursaturées, des contrastes en béton armé, un léger grain cinéma plaisant et une compression d'une fluidité à toute épreuve.
• Audio : Des pistes sonores maousses costaudes qui délivrent de grandes envolées dynamiques, des voix très limpides, des effets impressionnants sur l'ensemble des canaux et des basses d'une belle ferveur.

- Région : B (France)
- Éditeur : Sony Pictures Entertainment
- Date de sortie : 04 janvier 2014

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

(Le) Monde fantastique d'Oz

Message » 07 Jan 2014 20:45

Image

Année : 2013
Durée : 130 min
Réalisateur : Sam Raimi
Acteurs : James Franco, Mila Kunis, Rachel Weisz, Michelle Williams

Le Blu-ray Disc : Image /// Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.37 / 2.40]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 et Français (VFF) DTS-HD High Resolution 5.1
- Sous-titres : Anglais et Français

• Image : Que ce soit au début en Noir et Blanc au format 1.37 ou la suite en couleur au format 2.40, ce transfert HD est une pure merveille et libère des images que l'on croirait tout droit sorties d'un rêve. Le niveau de détail est très élevé, la profondeur de champ enchante, la palette colorimétrique est chatoyante à souhait et les contrastes, particulièrement appuyés, en mettent plein les yeux. En un mot comme en mille, c'est magnifique !
• Audio : Des pistes sonores ensorcelantes dont la clarté des voix, l'enveloppement maximal de la spatialisation, l'aération de la musique, la richesse des effets, l'activité des enceintes surround et l'énergie des basses sont un pur régal pour les oreilles.
• La 3D : Cette 3D native s'impose sans aucun problème comme une des références dans le domaine grâce à une fenêtre de profondeur très étendue et même exceptionnelle lors des plans larges, grâce à une sensation de volume et d'espace impressionnante que l'on doit à un détachement optimal des éléments composants l'image, et enfin grâce à de nombreux débordements (visages et bustes des personnages, parties des décors) et jaillissements (une fée de la rivière et un petit colibri s'invitent au milieu de la pièce lorsque de la neige, de la fumée et des braises envahissent le salon) dont plusieurs projections hors-cadre (pièces d'or, lances, sorts magiques) assurent le spectacle avec panache.

- Région : B (France)
- Éditeur : Walt Disney France
- Date de sortie : 17 juillet 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6388
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Le jouet (FR)

Message » 12 Jan 2014 23:41

Image
Le jouet - Francis Veber


Pathé, 2013 (France)
BD-50, Zone Free
1.66, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31949 kbps
French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 930 kbps / 16-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
STF, STA, amovibles

Si l'on excepte une patine qui parait un tout petit peu lisse par moments (mais pas de manière constante), il est évident que la restauration 2K présentée ici par Pathé est belle voire très belle. Le transfert est clairement au niveau actuel, avec un beau niveau de détails (dans les gros plans comme les plans larges), et surtout une palette chromatique qui, si elle pourra paraître peut-être trop saturée pour être d'époque (je ne connais pas du tout le look "normal" du film), énergise considérablement le tout. La copie est vierge de tout défaut, et est très stable. Du bon travail, donc, et on ne peut qu'espérer que cela soit le signe que Pathé a compris la leçon de ses erreurs passées (Les enfants du Paradis et Le samouraï, pour ne pas les nommer).

Comme de nombreux films de l'époque, Le jouet possède une piste sonore pas forcément super engageante. Pour autant, elle fait largement son boulot, d'une part parce que (pour une fois) les dialogues sont très peu sourds, d'une autre part parce qu'elle dégage une clarté globale très agréable. La musique est bien rendue, l'ensemble plutôt équilibré, et la piste est au final assez supérieure à ce qu'on peut entendre sur des titres équivalents (pour faire large : les productions françaises 60-70s).

Image : 9/10
Son : 8/10
Film : 8/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4785
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

L'homme des hautes plaines (FR)

Message » 12 Jan 2014 23:41

Image
L'homme des hautes plaines (High Plains Drifter) - Clint Eastwood


Universal, 2013 (France)
BD-50, Zone Free
2.35, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31981 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3530 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 448 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Voilà à quoi ça ressemble quand Universal se sort miraculeusement les doigts du fondement.
Dans un élan infini de bonté, la fine équipe de chez Universal ont en fait jugé opportun de faire une belle restauration de L'homme des hautes plaines, mais surtout de ne pas ensuite niveler tout ça par le bas en dégrainant le tout puis en compensant à grands coups de rehaussement des contours.
Du coup, la copie est très belle, et présente un upgrade HD immédiat et évident.
Très propre, très stable, la copie du film est aussi très définie, même si on pourra noter des contre-champs parfois flous (certainement des problèmes de mise au point lors du tournage). La palette chromatique parait respectée mais tend à être aussi plus naturelle et tend moins vers le rouge, que ce soit pour les décors naturels comme pour les visages. Cependant, la saturation n'est pas pour autant nivelée par le bas, comme en témoigne la fin du film et son village peint en rouge. Enfin, on pourra suspecter quelques plans nocturnes peut être un peu sombres.

Côté son, Universal ne propose la VO que dans son remixage 5.1 (et la VF en DTS 2.0). Très honnêtement, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent côté enceintes arrières, si ce n'est quelques effets d'ambiance ci et là, et la musique de temps à autre. Le reste du temps (soit la grande majorité du film), la piste se rapproche plutôt d'un 3.1, c'est à dire une piste assez ample mais très frontale. Les dialogues sont clairs, bien que mixés peut être un peu bas, déséquilibrant légèrement la piste. La piste est plutôt dynamique et claire, rarement étouffée. Le caisson, qui plus est, est bien exploité et complète très agréablement la VO.

Côté éditorial, malheureusement, il n'y a qu'une bande annonce d'époque, proposée dans une copie lamentable (SD, 4/3 avec des vrais bouts de 16/9 non anamorphique à l'intérieur, parfois étirée en hauteur, souvent honteusement recadrée). Dommage. D'un autre côté, le chemin technique parcouru en ressort d'autant plus. Et puis, on ne nous fait pas l'affront de nous vendre ça 25€.

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 8.5/10
Film : 8.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4785
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Redline (FR)

Message » 12 Jan 2014 23:44

Image
Redline - Takeshi Koike


Kazé, 2011 (France)
BD-50, Zone B
1.78, windowboxed en 1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 20948 kbps
Japanese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2893 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4405 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
STF, forcés

L'image de Redline dépote largement : couleurs sur-saturées, traits fins, design détaillé, ça part dans tous les sens et le Blu Ray rend très bien cela, à une exception : du bon vieux banding dans les arrières plans unis, comme souvent sur les productions de ce type. C'est dommage, car on aurait sinon viser le sans faute visuel. Hormis ce point, cependant, RAS. Le boulot est bien fait par Kazé, pour un encodage solide et sans surprise.

La VO dépote elle aussi largement. Outre un caisson de basses en furie (conseil : testez la 43e minute et ces mineurs face aux robots policiers), c'est surtout la spatialisation de furieux qui impressionne. En effet, la VO 5.1 utilise allègrement les enceintes arrières, avec une localisation parfois redoutable, pour le plus grand plaisir du spectateur. On pourra cependant regretter 2 choses tempérant les ardeurs : quelques passages fouillis où tout semble mixé au même niveau donnant l'impression d'une platitude gênante, et un léger manque de dynamique à d'autres endroits. Ces 2 remarques, négligeables mais bien présentes (et parfois gênantes, comme en témoigne le passage à la 11e minute où le son n'arrive pas du tout à soutenir le foutoir à l'écran), mises à part, la VO cartonne amplement (ne montez pas le son trop haut tant ça en devient parfois gênant).

Malgré un débit étonnamment 2 fois supérieur à la VO (pour un type d'encodage équivalent), la VF est plutôt inférieure à la VO, notamment à cause d'un manque de basses notable comparé à la VO.

Enfin, à noter que le choix de la langue du menu bloque le choix des langues : si le disque contient 3 doublages et une VO, le choix du menu français ne donnera en effet accès qu'à la VOSTF et la VF. C'est souvent l'authoring choisi par Kazé.

Aussi, Kazé inclut un DVD de bonus contenant 67 de making of-compilation nommé "Redline Perfect Guide". Le Blu Ray US incluait en plus un 2e making of de 24 min (Quick Guide to Redline) ainsi que la bande annoncede Redline (4 min 56 quand même), et l'ensemble des bonus y est présenté en HD.

Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 9/10
Film : 8/10


Eh bé, ça décolle la rétine, ce truc.

Bon, le scénario ne sert pas à grand chose, si ce n'est justifier une grande course donnant l'impression que les véhicules passent leur temps à aller toujours plus vite (800 km/h ! non 1500 ! non 8 millions !), au milieu du foutoir habituel de chez Madhouse (responsables, entre autres, des 2 meilleurs segments d'Animatrix - Program et World Record -, la plupart des Satoshi Kon, Summer Wars) et dont j'adore toujours autant l'univers visuellement démentiel, rivalisant ici avec ce qu'a pu faire, par exemple, le Studio 4°C.

Redline, c'est donc, en vrac, des grosses bagnoles, des duos de bonnasses qui chantent et pilotent pour une princesse magique, des mineurs en endosquelettes, des jingles qui se baladent n'importe où, de la musique technoïde abrutissante, des armes biologiques et du combat de Kaijus.

Malgré 2 bonnes baisses de régime (en gros, à 30 min et 1h15), le film se déroule pourtant facilement grâce à la patte visuelle qui balance la purée à tous les instants, quitte à décérébrer le film tout du long. Parce que soyons honnêtes, Redline n'a quasiment rien à raconter, vu que ça se rapproche globalement d'un épisode des Fous du volant, mais allongé à 100 min. Du coup, Madhouse déjoue partiellement les limites en renchérissant constamment dans les délires visuels et speedés, quitte à toujours niveler le spectacle à cette seule perspective.

C'est en partie dommage, car si les personnages ont le mérite d'être assez bien traités pour être au moins reconnaissables (mais pas de miracles, ils restent tous extrêmement superficiels, même les persos principaux), les enjeux sont ridiculement négligeables. Mais d'un autre côté, on ne nous fait jamais miroiter de choses moins légères que ce que le film a à proposer.

Redline, au final, tient donc tout du trip speedé visuel qui risque d'ennuyer fortement certains, mais qui pourra amplement divertir les amateurs.

8/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4785
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

This Is The End (NL)

Message » 13 Jan 2014 0:02

Image
This Is The End (C'est la fin) - Seth Rogen & Evan Goldberg


Sony, 2013 (Benelux)
BD-50, Zone Free
2.10, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 24961 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2255 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2287 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STF, STA, amovibles

Preuve que c'est possible de combiner les 2 : This Is The End est un titre "Mastered in 4K" et avec des bonus quand même. Le but de Sony est de mettre en avant le fait que la source est une copie 4K, et qu'elle est passée au travers des rouleaux de leur process spécifique de gestion de ce type de sources, avec notamment une gestion colorimétrique compatible avec leurs technologies télévisuelles (TriLuminos, tout le toutim). Bref.

En l'état, le fait est que cela reste un Blu Ray comme tant d'autres utilisant des sources 4K sans en fait un plat. Qui plus est, la palette de couleurs du film (justement) tend à limiter la beauté visuelle du film, autrement très bien édité en Blu Ray. L'image est solide, évidemment vierge de tout défaut, mais le niveau de détails reste simplement adéquat. Clairement, le look du film est ce qu'il est, et ne permet pas au film d'être une tuerie visuelle. Cependant, le Blu Ray fait son boulot à ce niveau.

La seule déception du film, c'est de ne pas profiter de Black Sabbath spatialisé en 5.1 sur le générique de fin, mais de ne l'avoir que de manière frontale. Autrement, la piste est énergique et dynamique, notamment niveau caisson de basses. La spatialisation est efficace, bien que parfois moins présente qu'on ne le souhaiterait. Comme pour l'image, ce n'est clairement pas une piste de démonstration, mais on appréciera un mixage plutôt fin, et surtout équilibré, même si c'est avant tout la partie musicale (assez chargée) qui se taille la part du lion.

Image : 9/10
Son (VO) : 9/10
Film : 7.5/10


Divisé, je suis.

Parce que le fait d'avoir tous les acteurs jouant eux mêmes apportent un plus auto-parodique évident, et file évidemment une banane folle de voir Michael Cera et Rihanna dégager violemment et rapidement (moua ha ha). Le reste du film joue énormément là dessus, et c'est sans aucun doute le point fort du film.

A cela s'ajoute une troupe d'acteurs en parfaite harmonie, avec notamment une mention pour Danny McBride qui s'amuse comme un petit fou avec un entrain communicatif.

D'un autre côté, autant je me suis amusé et régulièrement fendu la poire devant ce qui n'est ni plus ni moins qu'un foutoir de 100 min sans queue ni tête (p'tain, c'te fin portnawak), autant il faut bien avouer que ça meuble régulièrement à tous les instants et mettra certainement à rude épreuve la patience des moins réceptifs.
Déjà parce que c'est loin d'essayer d'être constamment drôle, alors que ça n'a rien d'autre à proposer.
Mais aussi parce que quand ça essaie d'être drôle, tout ne fonctionne pas.

Les plus grosses blagues sont pourtant les meilleures (sauf quand ça part en pipi-caca-prout pendant des heures), mais régulièrement, This Is The End essaie de se la jouer plus fine, alors que ça n'y arrive absolument pas. Du coup, la régularité du rire s'étire parfois autour de longs moments de solitude où on attend patiemment le prochain morceau qui nous fera marrer.

Donc voilà, c'est complètement bancal, ça aurait probablement gagné à être soit plus court de 20 bonnes minutes, soit à être bien plus rempli que ça, mais dans l'ensemble, vu que c'est ma came, j'ai suivi ça avec plaisir. Mais soyons honnêtes 2 min : ça n'a rien d'un grand film. Mais c'est largement supérieur à bien des trucs autrement plus prétentieux.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4785
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Test : Dredd (2D & VO)

Message » 15 Jan 2014 21:46


Le test du jour (en VO)

JVC X70RB + ISCANDUO + OPPO 103 AUDIOCOM SIGNATURE MZ sur 2m03 de base.

Échelle de notation principale de l'image : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D

Dredd (e one 2013) combo 2D/3D : (AVC) Format 2.35:1 La version vendue par amazon n'est pas la version Metropolitan pour le blu ray 2D contrairement à ce qui est affiché !
blu-ray-dvd-et-programmes-3d/bd3d-bd-dredd-2012-t30032512.html

Image
Image non conforme, amazon est censé vendre la version Metropolitan !!!

IMAGE B+
-Piqué/ Précision : bon, voir très bon la plupart du temps, mais parfois en chute libre...
-Définition : Idem.
-Niveau des noirs : très bon.
-Colorimétrie : Souvent très belle, parfois baveuse...
-Grain : présent et homogène la plupart du temps, mais (voir ci-dessous)...
-Compression : perfectible : C'est là qu'est l'os : L'image prend parfois un aspect sale accompagné de bruit vidéo et d'une baisse de la définition.
-DNR/EE : 0.
-Banding : Quasi nul (test en deep color off et dithering on, scaler DC 36 bits, projecteur en 12 bits).
-Flicker : 0.
-Homogénéité : Moyenne probablement à cause de la compression : C'est dommage parce qu'il y a tout de même pas mal de séquences avec une très belle image : : Moralité, pas beau le combo !

SON VO
- Dynamique : 5/5
- Voix (clarté) : 5/5
- Spatialisation : 5/5
- Effets surround (latéraux et/ou arrières) : 5/5
- Basses : 5/5


Le film : on en parle ici : 7eme-art/film-dredd-t30030818.html

Genre: Action, anticipation
Durée: 92 minutes
Zone: ABC
Doublage: oui
Langues: anglais & français DTS HD MA 5.1
Sous-titres: français en option
Images:
Son:
J'ai Aimé:
/

Image


--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

A++ pour les images exceptionnelles

Les tests techniques post177960425.html#p177960425


Test : Dredd (2D & VO)


JVC X70RB + ISCANDUO + OPPO 103 AUDIOCOM SIGNATURE MZ sur 2m03 de base.

Échelle de notation principale de l'image : A++ > A+ > A > A- > B+ > B > B- > C+ > C > C- > D

Dredd (Metropolitan 2013) édition collector : (AVC) Format 2.35:1
blu-ray-dvd-et-programmes-3d/bd3d-bd-dredd-2012-t30032512.html

Image

IMAGE A-
-Piqué/ Précision : bon, voir très bon la plupart du temps...
-Définition : Idem.
-Niveau des noirs : très bon.
-Colorimétrie : Souvent très belle.
-Grain : présent et homogène la plupart du temps, donnant parfois l'impression d'une image sale sur certains plans en basse lumière.
-Compression : perfectible, mais moins visible que sur l'édition combo e one.
-DNR/EE : 0.
-Banding : 0 (test en deep color off et dithering on, scaler DC 36 bits, projecteur en 12 bits).
-Flicker : 0.
-Homogénéité : Plutôt bonne dans l'ensemble.

SON VO (la vf est moins ample et moins percutante)
- Dynamique : 5/5
- Voix (clarté) : 5/5
- Spatialisation : 5/5
- Effets surround (latéraux et/ou arrières) : 5/5
- Basses : 5/5


Le film : on en parle ici : 7eme-art/film-dredd-t30030818.html

Genre: Action, anticipation
Durée: 92 minutes
Zone: B
Doublage: oui
Langues: anglais & français DTS HD MA 5.1
Sous-titres: français obligatoire pour la VO.
Images:
Son:
J'ai Aimé:
/

Image


--------------------------------------------------------------------------------------------------------
-Notation :

- A : l'excellence en HD mais avec des nuances : A+ > A > A-
- B : Bon B+ à moyen pour B et B-
- C : Ça ressemble plus à du DVD qu'à de la HD, avec des nuances : C+ > C > C-
- D : comme détritus, de la merd;e quoi !

A++ pour les images exceptionnelles

Les tests techniques post177960425.html#p177960425

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44939
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

La totale ! (FR)

Message » 16 Jan 2014 1:06

Image
La totale ! - Claude Zidi


EuropaCorp, 2013 (France)
BD-50, Zone B
1.66, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 22000 kbps
French / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 2079 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
Pas de ST

Dans une édition vendue pas très chère (et, du coup, un peu cheap, vu qu'il n'y a pas de petits profits), EuropaCorp ressort La totale ! de ses cartons. Est-ce que la copie est toute récente, ou le matériel juste en très bon état ? Le fait est que mine de rien, une grande partie du film est en excellente forme. Les détails sont là, notamment tout ce qui est détails faciaux, etc. La copie est plutôt lumineuse, avec une palette chromatique naturelle et plaisante. Cependant, les séquences en basse luminosité s'en sortent moins bien : remontée de bruit et noirs bleutés sont légion. Peut-être s'agit-il de reliquats du tournage, mais en l'état, c'est un cran en dessous des séquences de jour.

La piste 2.0 ne fait pas de miracles : si c'est sympatoche, c'est loin d'être exceptionnel, car ça manque quand même de pêche ne serait-ce qu'au niveau des dialogues, qui sont souvent un peu trop sifflants. La musique (qui n'a pas très bien vieilli - euphémisme - ) profite le plus largement des qualités de la piste (propreté, clarté), mais sinon, c'est tout de même un peu faiblard.

Image : 8/10
Son : 7.5/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4785
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Le signe du Lion (FR)

Message » 16 Jan 2014 1:07

Image
Le signe du Lion - Eric Rohmer


Potemkine, 2013 (France)
BD-50, Zone B
1.66, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 29050 kbps
French / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 885 kbps / 16-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
STA, amovibles

On nous annonce une copie restaurée, et ça se voit. L'image est stable et propre, l'apport HD flagrant au niveau des détails, le contraste assez poussé mais pas trop. Cerise sur le gâteau, le grain est clairement présent, pour une image qui, globalement, parait vierge de tout post-processing abusif (pas de dégrainage, peut-être un très léger rehaussement de contours, mais c'est tout). La compression gère bien tout cela et ne laisse pas apparaître de défauts à ce niveau là.

Le son, comme souvent, s'en sort moins bien, même si c'est très honnête pour un film français qui va bientôt fêter 55 ans. Le souci, comme souvent, ce sont les dialogues, souvent sourds et pas aidés par un interprète principal à l'accent anglo-saxon prononcé. S'ajoute à cela un léger souffle, souvent audible, et une piste plate, tout concorde à rappeler l'âge du film. Qui plus est, si Potemkine a inclus des sous-titres anglais, on ne pourra que regretter que le coeur du public visé (le marché français) ait été délaissé : en effet, aucun sous-titres français de tout le coffret, sur quoique ce soit. Un peu dommage, tout de même, surtout pour les sourds et malentendants qui se verront d'emblée refuser l'accès à cet intégrale Rohmer.

A noter que le film dure 103 min, et non 90 comme indiqué sur la jaquette.

Image : 8.5/10
Son : 7/10
Film : 7.5/10


En bonus, un court-métrage de la série Paris vu par... consacré à la Place de l'Etoile est présenté dans une copie restaurée plutôt jolie. C'est pas forcément le niveau de détails du siècle, car c'est clairement flou, mais la copie est propre et stable, et avec une piste son plutôt claire. Quand on voit l'état des courts non restaurés, la différence est flagrante.

1.37, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 19244 kbps
French / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 806 kbps / 16-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
Pas de ST
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4785
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message