Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Gustav Mahler, une discographie

Message » 25 Jan 2008 14:50

Ses Mahler vont bien finir par être réédités dans un avenir proche dans la Collection Svetlanov de Warner France ou bien chez Melodiya.
La patience est l'une des vertus cardinales du mélomane discophile. 8)
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Jan 2008 14:50

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Jan 2008 15:03

En cherchant un peu j'ai vu que les versions d'Inbal chez Denon étaient bien cotées.
J'ai trouvé la 4 et la 6.

Pour information on trouve la totale de Malher de Inbal chez Christall Records.
Ils ont repris le catalogue Denon et ça se trouve dans les 55 €.

Mais ça a peut-être déjà été dit. :wink:

Maintenant que le porte feuille est vidé, il ne reste plus qu'à voir la boite aux lettre se remplir.

Eric

La configuration dans mon profil


Le travail est l'opium du peuple et je ne veux pas mourir drogué. (Boris Vian)
nomad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 632
Inscription Forum: 21 Mai 2004 17:10
Localisation: Près de Grenoble
  • offline

Message » 25 Jan 2008 15:11

nomad a écrit:En cherchant un peu j'ai vu que les versions d'Inbal chez Denon étaient bien cotées.

Pas tant que ça, quoique sa 8ème n'est pas la moins réussie...

Pour information on trouve la totale de Malher de Inbal chez Christall Records.
Ils ont repris le catalogue Denon et ça se trouve dans les 55 €.

Christall Records ? Connais pas!
Par contre c'est surtout Brilliant Classics qui est réputé pour ressortir le fonds Denon, et notamment cette intégrale Mahler/Inbal. Elle se trouve à moins de 30€ chez les bons revendeurs! :wink:
adriaticoboy
 
Messages: 478
Inscription Forum: 26 Sep 2003 13:52
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 25 Jan 2008 15:35

nomad a écrit:Bonjour les Mahlériens,

Mon amie étant tombée sur une belle interprétation de la 8 à la radio, me voilà parti à la recherche d'une belle 8.
Déjà fan absolue de la 1 Titan récupéré en vinyle de ma maman :-)
Fan absolu aussi de la 2 par Klemperer.
Et je tombe sur ce (vieux) fil plein de passion et de références.

J'ai trouvé sur Amazon la 8 de Svetlanov chez Russian Season.
Fa-bu-leux. Comment font-ils ? Une somme pareille d'intervenants sans la moindre crispation, avec une impression incroyable de lisibilité.
Et l'interprétation m'a scotché.
Résultat j'ai commandé chez Russian/Svetlanov les 3, 5 et 7 de mahler.
Je recherche la 6 à un prix raisonnable, car ce que j'ai vu est inabordable.

Merci pour vos conseils et je recherche aussi une belle version de la 4. Qui est à priori moins courrue.

Eric


Pour mes oreilles, c'est la plus grande 8e du disque. Et même je n'ai jamais aimé cette symphonie avant Svetlanov. J'écoutais toujours sans vraiment être impliqué, mais là : scotché. Svetlanov était fier de son disque.

Et la prise de son est fabuleuse alors que les critiques musicaux ont souvent dit que le problème de cette intégrale était qu'elle était mal enregistrée :o Ce qui en dit long sur quoi ils écoutent...

La dynamique est colossale : du vrai pianissimo au bord du silence au fortissimo à faire trembler les mur (pour le coup, c'est pas facile à écouter en ville...).

Je crois bien qu'elle est supprimée du catalogue, hélas ! La bande doit appartenir à Harmonia Mundi. Je ne suis pas certain que Warner puisse la rééditer. De toute façon qui que ce soit qui la réédite, on s'en fou : du moment qu'elle le soit un jour...

Alain :wink:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56541
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 25 Jan 2008 16:18

adriaticoboy a écrit:
nomad a écrit:En cherchant un peu j'ai vu que les versions d'Inbal chez Denon étaient bien cotées.

Pas tant que ça, quoique sa 8ème n'est pas la moins réussie...

Pour information on trouve la totale de Malher de Inbal chez Christall Records.
Ils ont repris le catalogue Denon et ça se trouve dans les 55 €.

Christall Records ? Connais pas!
Par contre c'est surtout Brilliant Classics qui est réputé pour ressortir le fonds Denon, et notamment cette intégrale Mahler/Inbal. Elle se trouve à moins de 30€ chez les bons revendeurs! :wink:


Tu as raison, c'est brillant classics. J'ai été ébloui :mdr:

Je suis retourné sur Amazon, la 8 de Svetlanov est encore trouvable, chez Russian Season (j'ai bon, là ? :wink: )

http://www.amazon.fr/gp/offer-listing/B ... 021&sr=1-4

C'est encore raisonnable pour cette fabuleuse interprétation.

Eric

La configuration dans mon profil


Le travail est l'opium du peuple et je ne veux pas mourir drogué. (Boris Vian)
nomad
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 632
Inscription Forum: 21 Mai 2004 17:10
Localisation: Près de Grenoble
  • offline

Sept 4e sur le gril

Message » 02 Juin 2011 19:33

Je trouve enfin le temps de parler d'une comparaison de sept versions de la 4e symphonie que j'ai faite il y a de cela quelques temps en compagnie de fab1 et de Mahler (sorti de sa tombe, quel honneur :mdr: )

La comparaison n'a pas porté sur la totalité de l’œuvre, mais sur des extraits des mouvements.

J'avais pris la précaution de coucher mes impressions sur la papier.

Voilà le résultat, forcément succinct. Il ne s'agit pas d'une opinion commune aux trois participants, mais de la mienne propre.

Les versions écoutées étaient :
- Pierre Boulez, Julianne Banse, orchestre de Cleveland, Deutsche Grammophon
- Leonard Bernstein, Helmut Wittek, Concertgebouw d'Amsterdam, Deutsche Grammophon
- Fritz Reiner, Lisa Della Casa, orchestre de Chicago, RCA Living Presence
- Jasha Horenstein, Margaret Price, orchestre philharmonique de Londres, ?
- Eliahu Inbal, Doris Soffel, orchestre symphonique de la radio de Frankfort, Denon
- Bernard Haitink, ?, ?, ?
- Evgueny Svetlanov, Natalya Guerassimova, orchestre d'Etat de Russie, Saison russe

Grosso modo, j'ai classé ces interprétations en deux groupes : les interprétations qui m'ont paru assez conventionnelles (sans qu'elles soient nécessairement mauvaises), et celles qui m'ont paru avoir plus de personnalité (sans qu'elles soient nécessairement bonnes...).

D'abord, les interprétations "conventionnelles", finalement assez convergentes :

- Horenstein : une interprétation honnête, mais peu entraînante.

- Inbal : assez plat, approche un peu comparable à Horenstein, mais valorisée par une très bonne prise de son.

- Haitink, de même, mais en mieux.

Ensuite, les interprétations qui m'ont plus parlé :

- Boulez : une découverte ! Même si la soliste m'a paru un peu en-dedans (il faut chercher des défauts !), ne pouvant atteindre la même magie que l'orchestre, l'interprétation est vraiment excellente. Elle dégage une espèce d'atmosphère enfantine, espiègle, ménagée par des effets et une articulation très expressive. Superbe plastique de timbres : des sept interprétations, c'est la plus belle de ce point de vue. Elle inspire des sentiments de quiétude, de plénitude.

- Bernstein : j'ai noté deux fois le mot "exaspérant" sur ma feuille. Caractère exaspérant qui vient du soliste : un enfant, poussé à dépasser sa puissance vocale par moment. Les intentions de Bernstein dans ce parti-pris sont limpides, mais le résultat est insupportable. Dommage venant de la part d'un chef que j'adore.

- Reiner : voix vibrante, avec beaucoup de personnalité ; mise en place orchestrale du même acabit qu'avec Boulez. Quelque part, cette interprétation paraît tellement évidente. Excellent !

- Svetlanov : on redécouvre cette symphonie. Le phrasé de la soliste est marqué par sa langue natale, et il faut s'y faire ; elle ne manque toutefois pas d'engagement, mais elle peut paraître un peu surjouer son texte. Malgré cela, le chef russe parvient à étonner et à surprendre en créant une ambiance tout à fait particulière. Le mysticisme plane sur cette interprétation. Le dernière mouvement s'achève sur un silence incroyable. Décidément, Svetlanov est parvenu à insuffler dans ses interprétations des symphonies de Mahler une lumière singulière qui résiste au temps.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10916
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 11 Juin 2011 1:00

Il y a tant de versions Haitink qu'il faut préciser laquelle. Ma préférée est la seconde ? avec Roberta Alexander sublime dans le final.
La version Bernstein, je l'aime plutôt bien, sauf le final avec le gamin. Noyez-le ! :mdr:
Reiner, excellent. Boulez très bien aussi, mais la soliste est un peu faiblarde dans le final. Bon, de toutes façons, je n'ai jamais entendu mieux que Roberta Alexander.
Inbal, oui pas mal.
Tilson Thomas, j'aime aussi beaucoup, et la voix de Laura Claycomb dans le final me convient très bien.
Le reste, je ne connais pas.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 11 Juin 2011 13:03

Pyjam a écrit:... Ma préférée est la seconde ? ... Tilson Thomas, j'aime aussi beaucoup, et la voix de Laura Claycomb dans le final me convient très bien.


Tiens ! Il passait à Pleyel fin Mai, avec le San Francisco S.O. et Laura Claycomb, pour la 2° de Mahler justement. C'est peut-être à cette occasion que tu l'as entendu.

Perso, je l'ai vu à cette occasion mais dans un autre programme dans lequel l'ensemble m'a paru très bon.
Dernière édition par syber le 11 Juin 2011 13:38, édité 2 fois.
syber
 
Messages: 11853
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 11 Juin 2011 13:19

Je voulais y aller et, comme un con, j'ai complètement oublié. :( J'habite pourtant à 5 minutes à pied de Pleyel. J'ai la 4 par MTT en SACD. Du coup, je l'ai réécouté hier soir et c'est vraiment bien.

Je rêve d'entendre Haitink jouer Mahler avec le Concertgebow à Pleyel (Amsterdam c'est un peu loin), mais quand le Concertgebow vient ce n'est pas pour Mahler, et quand Haitink vient ce n'est pas avec le Concertgebow.

J'ai entendu une fois le Concertgebow dirigé par Jansons à Pleyel. Dès la premier note, jouée au violon, j'ai compris pourquoi c'est le meilleur orchestre du monde :o. Pour une fois, les auditeurs ont levé leur gros culs à la fin pour applaudir debout.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 11 Juin 2011 13:33

J'ai vu Mariss Jansons au TCE, avec l'orchestre de la Radio Bavaroise, dans la 5° de Tchaïkovski.

L'impression immédiate que j'en avais retiré à l'époque, était la cohérence des pupitres de violons qui jouaient "comme un seul homme".

Sinon, effectivement, aller faire un tout à Amsterdam, même si c'est un peu loin ... ça fait tout de même un peu envie.
syber
 
Messages: 11853
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 11 Juin 2011 13:39

syber a écrit:L'impression immédiate que j'en avais retiré à l'époque, était la cohérence des pupitres de violons qui jouaient "comme un seul homme".

Avec tous les archers synchronisés ?
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 11 Juin 2011 13:42

Si tu te moques ... :wink:
syber
 
Messages: 11853
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 11 Juin 2011 13:51

Non, non, je n'y prête jamais trop attention (vu que j'écoute les yeux fermés), mais je me souviens de concerts à la télé avec peut-être Karajan et tous les archers maniés comme d'une seule main. Mais dernier concert auquel j'ai assisté, avec Julia Fisher, j'étais au premier rang, Julia pile en face de moi :love:, et quand je regardais les violons, il n'y avait pas deux archers synchro. Cela dit, c'était vraiment pas le meilleur orchestre du monde...
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 12 Juin 2011 6:42

Ma foi, j'imagine que les mouvements des violonistes peuvent être plus ou moins synchronisés en fonction des partitions et des pupitres ...

Moi, ce dont je parle c'est de cette capacité de l'ensemble des instruments d'un pupitre à faire corps. Un peu comme une troupe marchant en cadence au pas. En fonction du talent du chef de la troupe, en fonction de son habitude à marcher au pas ensemble, même si chaque militaire avance du même pas, le résultat d'ensemble pourra être plus ou moins harmonieux, plus ou moins cohérent.


PS : tu devrais tout de même songer à ouvrir plus souvent les yeux au concert :wink: Tu manques à mon avis une part essentielle de la représentation.
syber
 
Messages: 11853
Inscription Forum: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 12 Juin 2011 12:17

Je rate sans doute quelque chose, mais je crois que j'y gagne davantage. Je suis comme les aveugles, vraiment beaucoup plus attentif aux sons dès que je ferme les yeux. En plus des images surgissent spontanément dans ma tête. Quand j'ouvre les yeux c'est plutôt mauvais signe concernant la qualité de l'interprétation.
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message