Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 6 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Les termes musicaux que vous voudriez connaitre

Message » 01 Nov 2004 0:59

GBo a écrit:Ce lien ne marche pas chez moi, mais j'ai retrouvé le pianiste avec cette orthographe compatible avec notre alphabet :wink: : Hakon Austbo par Rechercher-> Musique classique, j'ai obtenu:
http://www.amazon.fr/exec/obidos/search ... 53-2612167


Merci GBo,

J'ai dû faire une fausse manipe…
J'ai corrigé le lien sur mon post.
Cela sera toujours plus agréable de trouver directement…

À plus tard

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Nov 2004 0:59

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Nov 2004 1:20

Gilles R a écrit:
blue dream a écrit:
gilles R a écrit:Tu ne l'entends pas comme 99,99 pour cent des individus (et mon chiffre est optimiste) parce que tu n'as pas eu une éducation solfègique forcenée et un travail impitoyable sur la justesse

Là c'est moi qui ne comprend pas (la tournure de la phrase) : tu veux dire que presque 100% des gens ont une éducation solfégique forcenée ???

Non ! bien sûr l'inverse… 99,99 n'entendent pas ce que Pertrucciani entend et dit en parlant de la couleur de l'intonation d'une note ou d'une tonalité.


Je crois que Gilles a oublié une virgule à un endroit stratégique. Il auraît du écrire :
gilles R a écrit:Tu ne l'entends pas, comme 99,99 pour cent des individus (et mon chiffre est optimiste), parce que tu n'as pas eu une éducation solfègique forcenée et un travail impitoyable sur la justesse.

N'est-ce pas ? :wink:
Pyjam
 
Messages: 3709
Inscription Forum: 30 Mai 2004 14:27
Localisation: À l’Ouest
  • offline

Message » 01 Nov 2004 2:06

Oui, c'est vrai que cette virgule manque…

Merci Pyjam…

Bonjour à toi ! :wink:

À bientôt


Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 01 Nov 2004 2:50

Là je "l'entend" bien :D

On peut apprécier Hakon Austbo interprétant une certaine pièce nommée Diffluences, n'est-ce pas, Gilles ? :wink:
c'est ici : http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B ... 40-0240963

@ GBo : j'ai bien survécu à l'expérience malgré la torture que l'absence d'harmoniques m'a fait subir... si tu y survis toi aussi, merci pour tes commentaires...

A bientôt
Bernard
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 01 Nov 2004 9:10

blue dream a écrit:On peut apprécier Hakon Austbo interprétant une certaine pièce nommée Diffluences, n'est-ce pas, Gilles ?

Sacré Bernard…
Aucun commentaire. :oops:
Et moi, qui n'ai jamais été capable de trouver ce CD chez Amazon…

Passons…

Bonne journée :wink:
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 01 Nov 2004 10:36

C'est parce qu'ils l'ont classé en jazz contemporain! En classique on ne trouve que SAX-COMPUTER:
http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B ... 53-2612167 (PS: C'est dommage que ce soit indisponible, les extraits de 30 secondes me bottent! j'ai l'impression qu'un certain Terruggi Daniel dans les morceaux 2, 3 et 6 joue (agréablement) avec nos nerfs du pitch justement :mdr: ).
Blue dream il faudra que je rebranche tout mon fourbi avant, mes claviers sont encore dans leur cartons suite à mon dernier déménagement. Les essais de perception de la tonalité que j'avais fait en MIDI l'étaient avec des sons timbrés, je vais donc devoir les refaire suivant le protocole dit de GBo :roll:
GBo
 
Messages: 3377
Inscription Forum: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 02 Nov 2004 20:14

Alors… et ces CD de la 6e de Tchaikovski par Mravinski (CD DGG)… ils arrivent ?

Tenez-nous au courant…

Sinon… ça va ! il n'y a pas de question ?


À plus tard… :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 03 Nov 2004 23:07

Donc re-salut à tous !
Les CD ? :cry: pas encore...

il n'y a pas de question ?

Si tu insistes, on peut trouver ...

J'ai vu que la symphonie de Tchaikovsky fait intervenir un tam-tam. Je pensais que cet instrument nous venait de la brousse profonde ou des plaines du "far-west", mais non, il nous est venu d'Extrême-Orient fin XVIII° (merci Ulrich Michels). On ne parle pas du même instrument en langue populaire qu'en langue savante, probablement.

Ca m'inspire cette question-là :

Si on exclu les vibraphones et autres marimbas à "claviers" (sinon la réponse est trop facile :mdr: ), pour quelle raison certaines percussions ont-elles une hauteur et d'autres non ?

Exemples : les timbales sont acordées sur une note particulière (est-ce à dire que le compositeur limite l'utilisation de ces timbales à certains accords que joue l'orchestre s'il ne fait intervenir qu'une timbale en do et une fa ?). A l'inverse, une grosse caisse ou une caisse claire ne va être réaccordée tout le temps si un groupe de rock enchaîne plusieurs morceaux dans des tonalités variées (disons comme préalable que ledit groupe de rock ne fait pas que du bruit et sait varier les tonalités :mdr: )

Ces bruits non "tunés" me semblent être saturés d'harmoniques, donc la forme d'onde est si complexe qu'il devient impossible d'y distinguer une fréquence précise... c'est ce genre de phénomène ? Alors quelles caractéristiques de l'instrument (choix dans sa conception) permettent d'arriver à ce résultat ?

Question subsidiaire : que vaut cette question ?

@+
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 0:55

blue dream a écrit:J'ai vu que la symphonie de Tchaikovsky fait intervenir un tam-tam. Je pensais que cet instrument nous venait de la brousse profonde ou des plaines du "far-west", mais non, il nous est venu d'Extrême-Orient fin XVIII° (merci Ulrich Michels). On ne parle pas du même instrument en langue populaire qu'en langue savante, probablement.


Salut Bernard,

Oui j'ai regardé dans la partition, il y a une intervention du tam-tam à la toute fin de la symphonie.
Ce qui est curieux c'est que Tchaikovski a écrit une hauteur pour son tam-tam… un do 4. Dans le contexte cela se comprend mais un tam-tam ne donne pas de hauteur précise !
Et si c'était un gong, le do 4 serait trop haut !
(???)
Je n'avait jamais fait attention à ce détail…
À écouter de près…

Sinon… deux types d'instruments portent le nom de tam-tam. Effectivement, l'instrument d'extrême-orient, grand disque de métal, qui a un son profond et mystérieux lorsqu'il est joué p, et trés large, riche et sonore, joué f.
Ne pas confondre avec le tam-tam d'origine indienne qui est de la famille des tambours joués avec les mains.

blue dream a écrit:Si on exclu les vibraphones et autres marimbas à "claviers" (sinon la réponse est trop facile :mdr: ), pour quelle raison certaines percussions ont-elles une hauteur et d'autres non ?


Les percussions comme tous les corps sonores ont des caractéristiques de résonances plus ou moins fortes. Le mode d'occupation dans le champ des hauteurs (spectre sonore) par ces zones de résonances déterminent notre perception de la hauteur et du timbre du corps sonore.
- Si il y a une seule zone étroite, nous aurons un son tonique à hauteur repérable.
- Si la zone est très large nous aurons un son complexe avec un spectre riche sans hauteur précise (c'est le cas du tam-tam).
- Si un son à une zone un peu plus large que le premier cas, nous aurons un son nodal (comme un nœud dans le bois) avec une hauteur imprécise (la castagnette est un son nodal).
- Si le son a plusieurs zones de résonances superposées, nous aurons un son dit "cannelé" c'est aussi un son complexe, la perception d'une hauteur pour ces sons est souvent aussi très difficile (la résonance d'une cymbale jouée p est un son cannelé). Une oreille experte peut trouver certaines parties des zones principales dans le cas de zones serrées.

Ces zones en acoustique s'appellent les "formants". Cette notion de "zones formantiques" est utilisée pour l'analyse et la synthèse des sons.

Pour revenir à la timbale, elle a une hauteur précise parce que le type de peau (aujourd'hui peau synthétique fine), la force de la tension et l'accord du résonnateur détermine une résonance importante et unique.
Un tambour par sa construction (peau plus épaisse) aura une résonance moins resserrée donc à hauteur mois repérable.


blue dream a écrit:Exemples : les timbales sont acordées sur une note particulière (est-ce à dire que le compositeur limite l'utilisation de ces timbales à certains accords que joue l'orchestre s'il ne fait intervenir qu'une timbale en do et une fa ?). A l'inverse, une grosse caisse ou une caisse claire ne va être réaccordée tout le temps si un groupe de rock enchaîne plusieurs morceaux dans des tonalités variées (disons comme préalable que ledit groupe de rock ne fait pas que du bruit et sait varier les tonalités :mdr: )


Le timbalier d'orchestre a jusqu'à 4 timbales. Il prépare ses timbales en les accordant définitivement si l'œuvre reste sur cet accord. Si l'œuvre exige un ou des changements d'accords, il fait pendant la préparation de ses timbales, des repéres pour les degrés à jouer, qu'il trouvera rapidement (avec la pédale) et discrétement pendant le concert (les changements d'accords sont notés sur la partition par le compositeur).

blue dream a écrit:Ces bruits non "tunés" me semblent être saturés d'harmoniques, donc la forme d'onde est si complexe qu'il devient impossible d'y distinguer une fréquence précise... c'est ce genre de phénomène ? Alors quelles caractéristiques de l'instrument (choix dans sa conception) permettent d'arriver à ce résultat ?


Ta question donne la réponse et rejoint ce que je tente d'expliquer rapidement plus haut.

blue dream a écrit:Question subsidiaire : que vaut cette question ?


Au moins, que l'on tente d'y répondre.
Je tâcherai d'y répondre plus généralement dans un CR présentant certains critères de perceptions.

Et que valent ces réponses… :wink:

Salut :wink:

À bientôt Bernard.

Gilles
Dernière édition par Gilles R le 04 Nov 2004 9:01, édité 1 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 04 Nov 2004 8:20

Ta question donne la réponse et rejoint ce que je tente d'expliquer rapidement plus haut.

Tu y réponds de manière bien plus précise... je n'en avais qu'une idée plus vague.

Ces zones en acoustique s'appellent les "formants". Cette notion de "zones formantiques" est utilisée pour l'analyse et la synthèse des sons.

Les formants sont utilisés pour synthétiser la voix humaine, j'ignorais qu'ils avaient leur rôle à jouer dans les percussions.

Merci Gilles pour tes réponses !
Et à bientôt
Bernard
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 13:26

blue dream a écrit:
Ces zones en acoustique s'appellent les "formants". Cette notion de "zones formantiques" est utilisée pour l'analyse et la synthèse des sons.

Les formants sont utilisés pour synthétiser la voix humaine, j'ignorais qu'ils avaient leur rôle à jouer dans les percussions.

Les premières synthèses utilisant les formants portèrent d'abord sur la voix, pour simuler le principe de l'émission vocale et des timbres des voix selon l'étude des résonateurs vocaux.

Ce principe de la synthèse formantique est utilisée depuis près de vingt ans dans la syntèse des instruments de musique, et plus particulièrement dans la "synthèse croisée".
Cette synthèse permet l'hybridation entre l'émission d'un son d'un instrument A et la résonance (formants) d'un instrument B.
Ce qui peut donner un son "hybride" de trombone avec les " couleurs" d'une cloche ou un son hybride d'une flute avec un vibraphone… tout est envisageable.
Ce type de synthèse a été rendue possible par la vitesse de l'informatique. Une machine qui est proche de ce principe mais beaucoup plus empirique est le vocoder, beaucoup utilisé à une époque.

Il y a maintenant des logiciels qui permettent cette synthèse croisée. MetaSynth par exemple permettait (sans exigence de qualité) ce type de croisement. AudioScultp (développé depuis 15 ans à l'IRCAM) est un logiciel dont une de ses fonctions permet cette synthèse et de façon cette fois, plus rigoureuse.

Voilà Bernard l'évolution de l'utilisation de ces fameux formants… mais il y a là dessus beaucoup à dire.

À plus tard… :wink:

Gilles
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 04 Nov 2004 13:34

Ce que tu décrits est la "modélisation physique", n'est-ce-pas ?
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 13:42

blue dream a écrit:Ce que tu décrits est la "modélisation physique", n'est-ce-pas ?


Non… la synthèse par "modélisation physique" est encore autre chose. Elle est aussi développée à l'IRCAM.

Il y a des logiciels qui utilisent ce principe, en particulier Modalys.

:D
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline

Message » 04 Nov 2004 14:02

Ah ? Tu es sûr ?

:-?

La modélisation physique consiste bien à traduire en équations les comportements... physiques justement des matériaux selon différents types de sollicitations, ce qui permet de créer par exemple une attaque de maillet métallique sur un son de flûte ou à l'inverse un souffle dans un bec sans anche sur un son de ... tam-tam (pour rester dans le sujet 8) )...

Non ?

Ca ressemble à ce que tu décrivais. Où est la nuance qui m'échappe ?

@+ :wink:
Bernard
blue dream
 
Messages: 1346
Inscription Forum: 26 Jan 2004 10:24
  • offline

Message » 04 Nov 2004 15:27

blue dream a écrit:La modélisation physique consiste bien à traduire en équations les comportements... physiques justement des matériaux selon différents types de sollicitations, ce qui permet de créer par exemple une attaque de maillet métallique sur un son de flûte ou à l'inverse un souffle dans un bec sans anche sur un son de ... tam-tam (pour rester dans le sujet 8) )...

Non ?
Ca ressemble à ce que tu décrivais. Où est la nuance qui m'échappe ?


Oui… il y a ue nuance. La synthèse formantique extrait dans sa partie analyse, la fréquence du centre de chaques zones de résonance, leurs largeurs donc leurs capacités de résonance (puisque c'est la largeur de bande (Q) qui donne le degré de résonance) et éventuellement l'évolution dans le temps. Cela donne l'ensemble des formants de l'instrument résonateur.
Pour la partie source (excitation de la résonance) est pris la fréquence et la forme d'onde de l'instrument "émettant".
L'opération de synthèse consiste à appliquer une excitation aux zones formantiques.
C'est tout.

Pour la synthèse par modélisation physique, c'est toute la description du principe physique qui est pris en considération, et modélisé sous forme d'algorithme.
Sont proposés, par exemble, les modèles de perturbation de l'air et les modèles de vibrations des tuyaux (pour la flûte), le frottement mécanique (pour les cordes), la vibration des plaques métalliques (pour les gong) la modélisation du bec des clarinettes, des embouchures…
Sont pris en compte évidemment toutes les équivalences du comportement spectral suivant les dimensions et l'intensité de la mise en vibration de l'objet sonore simulé et aussi les modèles d'attaque (densité du matériaux et vitesse au moment de l'impact, pour une percussion).

Du côté utilisateur de cette synthèse, il faut déterminé sous forme de long "questionnaire" la définition des paramètres physiques de l'instrument et de l'intensité de la mise en vibration.
Ce qui permet d'extrapoler une flûte de 2 m de longueur, d'une trompette de 4 m.… d'un tam-tam de 5 m et épais de 1 mm ou de 10 cm… ou de 50 cm.
Effectivement là aussi, on peut imaginer de croiser des fonctions… mais ce sont des modèles physiques que l'on mélange, ce qui est beaucoup plus complexe que la synthèse formantique.

Il y a des cas ou les résultats sonores sont proches… mais la démarche est différente.

…un souffle dans un bec sans anche sur un son de ... tam-tam

Cela ressemble plutôt à de la synthèse croisée (formantique).

Vois-tu mieux la différence ?

À bientôt…

Gilles

:wink:
Dernière édition par Gilles R le 04 Nov 2004 17:07, édité 1 fois.
Gilles R
 
Messages: 1485
Inscription Forum: 09 Juin 2004 15:34
Localisation: Ile-de-France
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD