Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

Masterings de m...

Message » 31 Déc 2008 12:29

et ça n'est pas propre qu'au classique, ça vaut pour la chanson, les arts plastiques, le théatre, les spectacles de rue... entre autres ... et pour rester dans le "culturel" 8)

La configuration dans mon profil


Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Avatar de l’utilisateur
Betekaa
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 52151
Inscription Forum: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Déc 2008 12:29

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Déc 2008 12:30

Philippe Muller a écrit: Je n'ai rien à partager avec les chefs de file de l'audiophilie jacassante car j'estime qu'ils font beaucoup de mal à la haute-fidélité, qu'ils caricaturent avec leurs connaissances sommaires et leurs bidules inabordables (et souvent mauvais), qu'ils brûleront dans deux mois après les avoir portés aux nues. Leur discothèque, qui est souvent aussi intéressante qu'eux, valide l'aspect superficiel de leur culture de l'écoute.

Ces gens participent activement à la ruine d'une profession qu'ils ont colonisée pour son plus grand malheur car ils font fuir tous ceux qui aimeraient se faire simplement plaisir et qui ont l'impression qu'il faut disposer d'une fortune et en baver comme un malade pour écouter un disque, ce qui est faux!

La haute-fidélité qui m'intéresse, je la partage avec une majorité de gens normaux qui parlent avec coeur de leur passion.

A eux, je dis qu'on peut écouter des choses passionnantes en dépensant moins d'argent que par le passé, ce qui ne nie en aucune manière l'intérêt de certains matériels exceptionnels et coûteux.

C'est pour cela que je fuis les forums spécialisés en audiophilie, mot qui prend un sens de plus en plus péjoratif chez les professionnels de longue date. Toutes mes expériences sont très négatives de ce côté-là. N'en parlons plus, ce n'est pas le sujet ici.


Comment dire ?

JE PARTAGE TOTALEMENT CETTE VISION DES CHOSES...

du coup, je le crie en capitale ! :wink:

Rappels : 1974 : Tuner Sony ST 5130 : 2500 F. Ampli Rotel RA 810 : deux fois 50 watts : 2500 F. Soit 5000 F pour avoir deux appareils que l'on peut acheter aujourd'hui pour environ 700 ou 800 euros... les deux... Soit un peu moins en francs...

Mais... le smic en 1974 était à 900 F net environ. Et donc ces deux appareils valaient environ cinq mois de mon salaire de l'époque...

Pour les enceintes les prix se sont également effondrés à la mesure que la qualité grandissait. Evidemment, il y avait aussi de très grandes enceintes en 1974 et elles le restent aujourd'hui, grandes !

Mais acheter une chaine haute fidélité en 1974 était un acte qui exigeait de grands sacrifices financiers et qui n'était pas du tout à la portée du plus grand nombre. Aujourd'hui pour 1000 euros on peut avoir une chaine haute fidélité meilleure que celle que l'on pouvait acheter 5 fois plus cher en 1974...


Alain :wink:


Ce qui a changé en mal depuis cette époque : c'est l'apparition de marques ésotériques pratiquant des prix déconnants par rapport à la qualité réelle des produits qu'elles vendent et du discours qui va avec et s'est développé dans les revues de hifi et malheureusement aussi sur certains forums Internet...

Hier, le prix des meilleures électroniques et enceintes des grandes marques reconnues comme telles n'avaient pas du tout le même différentiel multiplicateur avec les produits d'entrée de gamme... Tout restait accessible à une profession libérale : un médecin, un notaire, un petit patron, un commerçant pouvaient se payer la meilleure enceinte du marché, le meilleur ampli : car les tarifs étaient pensés pour eux.

Aujourd'hui : ils ne le peuvent pas. Les prix sont pensés pour les "émirs" et les nouveaux riches russes....


Significatif : très cher, le THDG d'une marque comme BW (les BW 800) restent achetable par les professions dont je parle... Le THDG Focal, Goldmund, Kharma... ne l'est pas... et n'est pourtant pas meilleur du tout :wink:


Par chance, la musique, la bonne musique, ne coute pas cher...

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 31 Déc 2008 12:32

.. et mettre la différence dans les disques 8)

La configuration dans mon profil


Attention, il se peut que ce post comporte des private joke navrantes, des poils de troll, voire des morceaux de boulets. Employé de l'année 2015. Aussi connu comme Admin dada. M'embêtez pas.
Avatar de l’utilisateur
Betekaa
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 52151
Inscription Forum: 15 Jan 2002 2:00
Localisation: omnichiant
  • offline

Message » 31 Déc 2008 12:36

Betekaa a écrit:.. et mettre la différence dans les disques 8)



Exactement !

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56532
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 31 Déc 2008 13:17

haskil a écrit:Aujourd'hui : ils ne le peuvent pas. Les prix sont pensés pour les "émirs" et les nouveaux riches russes....

C'est un peu HS mais,

C'est très vrai, cependant on ne peut en vouloir à des commerçants de vendre des produits délirants alors que les acheteurs les réclament. C'est un phénomène qui n'a rien à voir avec l'audiophilie ou la musique, ça se retrouve dans tous les domaines. Et c'est un commerce, c'est tout.

haskil a écrit:Significatif : très cher, le THDG d'une marque comme BW (les BW 800) restent achetable par les professions dont je parle... Le THDG Focal, Goldmund, Kharma... ne l'est pas... et n'est pourtant pas meilleur du tout :wink:

le THDG de BW c'est plutôt les Nautilus (les coquillages) et on est dans les mêmes sphères...

haskil a écrit:Par chance, la musique, la bonne musique, ne coute pas cher...


OUI ! :D
Fyper
 
Messages: 3423
Inscription Forum: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 31 Déc 2008 13:40

Ceci dit, la musique vivante a largement sa part. J'étais invité à un concert de Jessye Norman au Zenith de Dijon il y a peu. Que dire? Pathétique est un mot bien trop faible pour décrire ce à quoi j'ai assisté, avec les quelques amis qui m'accompagnaient, à un naufrage pur et simple. Tous les ingrédients y étaient:

Diva fatiguée qui s'égosillait (pas qu'au figuré), lieu à l'acoustique inadaptée (des rideaux de velours partout), aucun réflecteur, une sono qui amplifiait un piano démesuré et un chauffage à air pulsé particulièrement en voix, lui. Mademoiselle Norman tenta vaillamment de chanter sans l'aide du micro que l'aimable mais incompétent sonorisateur avait posé sur le piano; elle le fit jusqu'aux Negro Spirituals qui devaient soulever l'enthousiasme d'un public conquis d'avance. Croyez-vous qu'il aurait baissé le niveau du piano, l'aimable sonorisateur? Que nenni! Nous eûmes droit à ce spectacle grotesque d'un énorme piano métallique à souhait et d'une diva en pantoufles à la voix devenue trop fragile dans ce lieu réservé au rock et à la chanson. Et dire que Dijon possède une salle idoine. Puis vinrent les Negro Spirituals et là, Jessye se décida à se saisir du micro de scène. Que dire? Au début, nous avons mieux compris ce qu'elle disait mais au début seulement. Un petit coup d'égaliseur par-ci et par-là eurent raison des syllabes qui devinrent onomatopées. Le clou fut la découverte par l'opérateur et en plein milieu d'un chant, d'une fonction qui devait être baptisée: ambiance ou réverbération. Ce fut un véritable cauchemar! Le programme de cet effet évoquait avec subtilité une jolie ambiance de cabinet de toilette (je dirais même de chiotte) aux cloisons de placoplâtre fraichement peint. Miss Jessye, se rendant compte du carnage, éloigna le micro de devant sa bouche pour le placer à hauteur de son nombril. Le sonorisateur ne s'avoua pas vaincu et montra qu'il avait des ressources si bien que la réverbération métallique parvenait à dominer. Il avait gagné.
Malgré ce naufrage, nombreux furent les spectateurs qui manifestèrent leur enthousiasme, avec les commentaires qui vont bien.
Pas besoin de parler de mastering. La technique audio fait souvent des ravages. Le mauvais goût et l'incompétence sont partout.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 31 Déc 2008 14:11

maikol a écrit:
jago a écrit:Les disques classiques sont devenus si exempts de défaut, que les jeunes musiciens sortant du conservatoire...jouent pareil!!!
Le niveau technique des jeunes musiciens a augmenté en flèche ces dernières années, parce que leurs modèles, ce sont des disques...parfaits !!! :D


Non ! C'est une légende urbaine... Les jeunes musiciens ne jouent pas tous pareil, en musique dite classique tout au moins, là où on trouve les meilleurs musiciens... Ce qu'ils auraient de pareil, c'est-à-dire en commun, c'est une technique bien meilleure que les anciens en général...

Mais ce n'est que mon avis...
ghozze
 
Messages: 1090
Inscription Forum: 03 Jan 2008 12:12
  • offline

Message » 31 Déc 2008 14:37

Philippe Muller a écrit:
haskil a écrit:
Sinon, je suis très étonné de voir qu'un enregistrement aussi trafiqué de façon audible que la Cinquième de Mahler par Chailly chez Decca puisse aussi souvent être cité comme référence de prise de son :-? sur les forums hifi...

Alain


La très faible fréquentation de ce forum consacré à la musique indique que cette dernière est plus souvent un prétexte qu'une réalité chez les leaders d'opinion audiophile. Musique et musicalité sont davantage échappatoires que motivation. Les audiophiles ont assez peu de disques mais ils ont les mêmes; pour comparer leurs "émotions" c'est plus rationnel. Ce qu'ils citent comme références de la musique classique prouve au-moins une chose: ils n'ont presque jamais mis les pieds dans une salle de concert, ce qui ne leur interdit pas d'en parler avec un aplomb incroyable.


Très juste... et très bon !...
ghozze
 
Messages: 1090
Inscription Forum: 03 Jan 2008 12:12
  • offline

Message » 31 Déc 2008 14:48

haskil a écrit:Aujourd'hui : ils ne le peuvent pas. Les prix sont pensés pour les "émirs" et les nouveaux riches russes....


Significatif : très cher, le THDG d'une marque comme BW (les BW 800) restent achetable par les professions dont je parle...


comment faites vous pour connaître des émirs et des "nouveaux riches russes" ?
sinon, je suis bien d'accord avec vous, ces produits très chers sont impayables pour un citoyen moyen
deepdive
 
Messages: 138
Inscription Forum: 19 Nov 2008 22:19
  • offline

Message » 31 Déc 2008 15:36

Le principal c'est qu'on peut quand même se faire plaisir avec des produits qui sont dans des gammes de prix plus raisonnables.

Dès mon enfance j'ai été habitué à du relatif haut de gamme (Amplis McIntosh, enceintes sur mesure, bandes master de studio sur Revox à 38... etc), qui provoquait des sensations de présence incroyables.

Aujourd'hui mon pauvre ampli Arcam qu'on trouve à moins de 1000€ d'occaz associé à un lecteur SACD Cambridge à 300€ me procure de la même façon de sacrées sensations de présence, de qualité des timbres et de chaleur (sur certains SACD...). Evidemment il doit certainement y avoir mieux techniquement et j'ai tout a fait conscience que mon installation a des défauts et n'est pas adaptée à tous les types de musique. Cependant j'ai aussi l'avantage d'avoir une pièce aux dimensions très généreuses (plafonds à 5m ...etc) qui est particulièrement bien adaptée à la restitution musicale, et je peux aussi écouter à un niveau réaliste quelle que soit l'heure, ce qui est très important pour moi.

Ce que j'apprécie beaucoup c'est de fermer les yeux et d'avoir immédiatement l'impression d'être avec les musiciens.... qu'un simple appui sur la touche PLAY de ma télécommande puisse me transporter au milieu d'un concert à des kilomètres de mon salon, et parfois a des dizaines d'années du temps présent. Cela me fait des frissons partout... et c'est tout simplement génial.
stipus
 
Messages: 5684
Inscription Forum: 03 Jan 2007 1:41
Localisation: Les pieds sur Terre...
  • offline

Message » 31 Déc 2008 15:48

stipus a écrit:Aujourd'hui mon pauvre ampli Arcam qu'on trouve à moins de 1000€ d'occaz .


pauvre ? quand je vois le profil de ton matériel je ne comprends pas ce qu'il y a de pauvre ?

Ampli: ARCAM AVR300
Projo: MITSUBISHI HC5000
Lecteur DVD/Blu-ray: SONY PS3
Enceintes frontales: TRIANGLE ZAYS 202
Enceinte centrale: TRIANGLE SEXTAN 202
Enceinte Surround: TRIANGLE TITUS 202
Sub: VELODYNE CHT-12R
Ecran: Oray électrique
Télécommande: Pronto RU990Ma configuration HIFI:Idem HC +
Lecteur SACD: CAMBRIDGE DVD89
deepdive
 
Messages: 138
Inscription Forum: 19 Nov 2008 22:19
  • offline

Message » 31 Déc 2008 15:53

Ce que je voulais dire c'est que toute ma config est du matos dans des gammes de prix très raisonnables, et en plus la plupart du matos est acheté d'occaz ou matériel d'exposition. Evidemment le très raisonnable est toujours relatif, mais par rapport au matériel dont on parlais juste avant, ma config complète n'est même pas au dixième du prix d'un élément.

Avec un ampli à 1000€, un lecteur SACD à 300€, quelques enceintes d'occasion, (et surtout quelques bons disques) on peut se faire sacrément plaisir... et c'est pour moi le principal.
stipus
 
Messages: 5684
Inscription Forum: 03 Jan 2007 1:41
Localisation: Les pieds sur Terre...
  • offline

Message » 31 Déc 2008 16:06

Si l'installation de Stipus devait être comparée à des systèmes très coûteux du passé, je suis certain que sur certains critères, même les grosses pétoires d'antan auraient de la peine à faire aussi bien que ces "modestes" choses d'aujourd'hui. Très objectivement, la piste SACD n'est probablement pas moins bien que le Master 38cm lu par le Revox. Le magnétophone est un sujet intéressant car on part d'une base sérieuse.

L'impression d'y être, c'est ce qui a amené nombre de passionnés de musique à se convertir à la haute-fidélité mais il me semble que c'était probablement plus évident par le passé. Les enregistrements n'étaient pas parfaits mais les notions de présence et de crédibilité étaient souvent privilégiées.

S'agit-il d'une vision idéalisée du passé? Je n'en suis pas sûr car il restait de la dynamique, les compresseurs étant utilisé de manière toute différente qu'aujourd'hui. Ce qui est certain, c'est que la différence d'écoute entre un électrophone et une chaîne haute-fidélité était considérable.

Aujourd'hui, avec le mastering moderne (nous revenons au sujet), c'est nettement moins vrai, s'agissant de la musique destinée à un large public. C'est tellement écrasé qu'une garniture de portière qui vibre ou une caisse d'enceinte primesautière apportent une vie que l'enregistrement n'a pas. C'est plus sympa que sur une belle installation; c'est fait pour plus de 90% du public que l'on maintient là où il est. Pourquoi le tirer vers le haut? Un système fidèle ne nous apportera surtout pas cette impression de vie car c'est sa mission de ne rien ajouter au contenu. J'ai bien dit fidèle et non très cher mais habilement coloré. Ces derniers sont sujets à des modes qui les laisseront sur le bord de la route dès que la mode changera et ça va parfois très vite. Personnellement, je pense qu'il est plus facile d'être amateur de musique classique quand on est audiophile car l'offre en bons enregistrements est largement plus étoffée.
Dernière édition par Philippe Muller le 31 Déc 2008 16:30, édité 3 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline

Message » 31 Déc 2008 16:23

stipus a écrit:ma config est du matos dans des gammes de prix très raisonnables,..
Evidemment le très raisonnable est toujours relatif


tu as bien raison, c'est relatif !
j'imagine que de nombreuses familles pensent plutôt à nourrir les enfants et payer les traites en fin de mois plutôt que d'acheter du matos home cinéma même "très raisonnable"

et comme tout est relatif, il y a aussi une clientèle (sans doute la même qui part en vacances dans les îles ou qui a une belle résidence secondaire) pour laquelle de la hifi THG ne pose pas de problème financier ? pourquoi alors s'en priver ?

il y a donc toutes sortes de façon d'être "raisonnable" selon ses moyens !

ce que je ne comprends pas, c'est l'utilité de juger ici du "raisonnable" des uns et des autres ?
deepdive
 
Messages: 138
Inscription Forum: 19 Nov 2008 22:19
  • offline

Message » 31 Déc 2008 16:52

deepdive a écrit:
ce que je ne comprends pas, c'est l'utilité de juger ici du "raisonnable" des uns et des autres ?


S'agit-il bien de cela? Je n'ai rien vu de pareil.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4405
Inscription Forum: 14 Déc 2003 22:20
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD