Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

L'acoustique du home-cinéma pour les néophytes

Message » 01 Juin 2010 23:13

La boite dans la boite c'est surement simple à mettre en oeuvre au moment de la construction, mais quand la maison est déjà construite, c'est moins aisé.
Bon j'ai déjà la chape flottante désolidarisée des murs avec le garage en dessous, mais le hic c'est que j'ai mes serpentins de chauffage dedans et que la chape communique donc avec le reste de l'étage par le passage de porte. Donc pas possible de désolidariser la chape sans couper mes serpentins. C'est cramé !
fifou35
 
Messages: 425
Inscription: 04 Fév 2005 11:57
Localisation: RENNES
  • offline

Annonce

Message par Google » 01 Juin 2010 23:13

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 01 Juin 2010 23:15

En ce qui me concerne, j'attends beaucoup de ce sujet de la "box in the box".

Vu que je suis sur en train d'élaborer un permis de construire pour une extension à ma maison de 40m² environ qui sera exclusivement dédiée à cela. Beaucoup dirons que j'ai beaucoup de chance. Mais cela a un cout et j'aimerai faire le moins de bêtises possible. C'est pour cela que j'attends avec impatience les préconisations de Jean Pierre. Des tonnes des questions me brulent les doigts.

Et comme Thebustre, je me pose beaucoup de questions concernant les liaisons avec les parois de la pièces à isoler - point qui me parait crucial. Ainsi que sur les points "singuliers" (jonctions sol/murs, murs/plafond) et le traitement du recyclage d'air.

Je me lance. Attention, je pose des questions pour mon cas particulier, mais je pense que cela va soulever des problèmes d’ordre général.

J'avais déjà bien été sensibilisé sur la propagation des ondes de manière "parallèle" (par les plafonds et les sols) et dans les tuyauteries ou gaines. Donc, dans mon cas, le sol sera une dalle flottante (classique jusque là) qui sera désolidarisée des murs à isoler par un joint élastomère (pas par du polystyrène comme dans la plupart des cas). A moins de me planter, la couche d'isolant sous la dalle sera du polystyrène (très courant) - pas besoin de m'isoler du terrain !

Sur ce sol, il faut monter un « faux-sol » (le pendant du « faux-plafond »). L’idéal serait de créer une structure porteuse (en bois par exemple) reposant entièrement sur les plots anti-vibratiles équidistants. Ce faux-sol ne sera jamais en contact avec les murs à isoler et sa structure sera recouverte d’un revêtement (OSB ou autre). Ce type de sol a une certaine épaisseur (on atteint vite la dizaine de cm). Un sol en fermacel (2cm de plâtre dense + 1cm de laine de roche compressée en contact avec le sol = 3cm) ne pourrait-il pas faire un bon compromis ?

Ensuite, le sujet précédent (les suspentes de plafonds) m'a fait comprendre que le plafond idéal serait un plafond autoporteur (aucune suspente) tendu entre les parois de doublage des murs à isoler. J'ai environ 4,2m de portée, un plafond type Placostyl ou Stylprim avec 2 épaisseurs de plaques de plâtre à joints croisés fera à priori parfaitement l'affaire.

Pour le type de plâtre, vous disiez auparavant que le placo « phonique », comme son nom l’indique s’applique plus à l’atténuation des voix. Ce placo arrêterait-il mieux les hautes fréquences que les basses fréquences ? Les courbes affichées sur la doc commerciale montrent que le gain se fait mieux autour de 1600Hz, c’est vrai. Mais ya pas de mystère, pour arrêter les basses ; il faut de la densité ! Le placo, quel qu’il soit, n’est pas forcément adapté à ça. Il semble être plus un bon compromis prix/masse/facilité de montage.

Ce placo phonique, vaut-il donc le surcout de prix (par rapport à un placo classique) pour faire un HC ?

Ensuite pour les murs, je sèche un peu. Je partirai bien sur une structure métallique (rails+montants doublés dos à dos) avec 2 épaisseurs de plaques de plâtre à joints croisés. Cette ossature reposerait sur le « faux-sol » et y serait fixé. La liaison « murs de la boite /plafond » reste à définir. Même interrogation pour la distance « ossature / murs à isoler ». Si oui, faut-il combler cet espace avec de laine ou bien laisser de l’air ? S’il on laisse cette lame d’air, faut-il la recycler ou pas ?

J’arrête là. Cela pose déjà beaucoup de questions.
Byakhee
 
Messages: 22
Inscription: 16 Mai 2010 13:51
  • offline

Message » 01 Juin 2010 23:21

Je répondrai à toutes ces questions. Mais pas en même temps.
On va y aller par étapes. Les différents types de plancher, chape sèche ou béton, les plots, les ressorts...
Ne soyez pas trop impatients. Je vais rédiger tout ça...
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2734
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 01 Juin 2010 23:31

Pour le placo phonique pour en avoir mis sur toutes mes séparations de pièces à l'étage je te confirme que c'est très bien pour les bruits courants de conversation mais absolument pas adapté pour un HC. Par contre le placo phonique à un gros avantage sur le BA13 c'est que sa masse est nettement plus importante, il est lourd, très dur et flechi beaucoup moins. et il me semble avoir compris que la masse est importante et que moins ça fléchis et moins ça se transforme en membrane de hp. Mais je pense qu'il vaut surement mieux mettre 2 Ba13 à joint croisé (rigidité, masse, isolation) plutot que 1 placo phonique.
fifou35
 
Messages: 425
Inscription: 04 Fév 2005 11:57
Localisation: RENNES
  • offline

Message » 01 Juin 2010 23:44

Pour le sol monté sur plot anti-vibratile il faut beaucoup de masse pour que les plots fonctionnent. Une chape de béton sur la chape de béton ....

La configuration dans mon profil


Performances Home Cinema, blog sur le home cinema et la calibration : CLIQUEZ ICI
alex_t
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 10456
Inscription: 29 Oct 2005 23:04
Localisation: Ile-de-France, 77
  • offline

Message » 02 Juin 2010 0:50

Bonsoir JP,

Comme mes petits camarades , je suis ce post avec beaucoup d'intérêt "Ah la boite dans la boite ".
Comme je l'ai dit sur un post précédent , j'ai retardé et stoppé ma salle HC pour essayé de faire moins de bétises :oops:

Et d'ailleurs , je pensais qu'il fallait commencer par le plafond, comme quoi :o donc je vais attendre de lire pour la "réalisation du plancher " :idee:

A+ Gérard
blackfoots38
 
Messages: 1538
Inscription: 08 Mar 2002 2:00
Localisation: Nord isere 20km LYON
  • offline

Message » 02 Juin 2010 8:55

Il existe de nombreuses méthodes pour calculer et construire un plancher flottant. Comme toujours en isolation acoustique, la solution dépend du problème, lui-même différent pour chaque cas. Il faudrait des centaines de pages pour inventorier toutes les méthodes, alors je vais me limiter à 4 d'entre elles:

1) Chape béton sur terre battue.
2) Chape béton pour une construction existante.
3) Chape sèche épaisse.
4) Chape sèche mince.
Aujourd'hui je ne parlerai que de la chape en béton sur terre battue dans le cadre d'une construction neuve. Cette solution vaut aussi pour la rénovation d'une cave en terre battue.
Il s'agit généralement d'un HC construit dans un sous-sol ou dans une dépendance.

Une dalle flottante ne coûte pas beaucoup plus cher qu'une dalle traditionnelle et offre de nombreux avantages.
Précaution: Il faut tout de même s'assurer que les fondations sont suffisamment profondes et le sol sain, pour que les murs porteurs soient stabilisés. Si les murs ont envie de s'écarter ou de se resserrer, la dalle flottante ne pourra pas les retenir et des fissures risquent d'apparaitre. Cela dit, la plupart des constructions anciennes acceptent un sol de cave en terre battue. Certaines constructions récentes avec des fondations légères, pourront nécessiter l'avis d'un architecte. Celui-ci pourra imposer un renfort des fondations. Le renfort est une ceinture en béton qui prendra une quinzaine de centimètres (perdus) tout autour de la pièce.

Ce qu'il ne faut pas faire:
Voici l'exemple d'une dalle traditionnelle, trouvée dans les réalisations de ce forum. J'imagine que le courageux constructeur n'avait pas l'intention d'isoler son HC. Dans ce cas, la dalle est bien faite. Beau travail.
Par contre, construire une dalle flottante qui isole ne lui aurait pas coûté beaucoup plus de travail.

Image

Ce qu'il aurait fallu faire:
Décaisser 10 à 15cm de terre en plus, ôter les cailloux saillants et les aspérités, puis:
1- Etaler un lit de sable de 2 à 3 cm d'épaisseur pour que la surface soit douce et régulière.
2- Déployer une couverture en polyane épais pour éviter les remontées d'humidité. Faire chevaucher les lès et remonter de 30 à 50cm le long des murs sur tout le périmètre.
3- Couvrir avec un lit de gravier de 8 à 10cm d'épaisseur.

4- Le matériau résilient, c'est à dire celui qui possède la résistance pour soutenir la construction et la souplesse nécessaire pour faire office de ressort est une laine de verre ou de roche en panneaux de haute densité, conçue pour cet usage. (Chez Isover: Domisol, chez Rockwool: Rocksol). Une épaisseur minimale 5cm et de préférence 10cm (2x5) est nécessaire, sinon le ressort ne fonctionnera pas et tout le travail n'aura servi à rien. Plus la couche résiliente est épaisse, mieux la dalle fonctionne. Vérifier la planeité et de l'horizontalité de l'ouvrage.
5- Remonter le long des murs avec les panneaux de laine verticaux sur 30cm environ (épaisseur 3 à 5cm).

Ne pas utiliser les granulés d'agile, la Vermiculite, la solution Placosol, ni de polystyrène expansé et encore moins de polystyrène extrudé. Ces matériaux n'ont pas les propriétés mécaniques requises pour ce genre d'isolation.

6- Etaler à nouveau une couverture en polyane épais sur la laine (120 microns minimum). Faire chevaucher les lès et assurer l'étanchéité avec du ruban adhésif.

7- Couler la dalle en béton. L'épaisseur dépend de la surface de la pièce. Ne la faites pas trop mince, car elle va résonner comme une peau de tambour et altérer la réponse du HC dans les basses fréquences. Une dalle possède ses propres modes stationnaires. Un subwoofer posé sur la dalle va exciter les modes et la dalle va répondre. Pour eviter ce phénomène, il faut que la dalle ait une masse suffisante.
Jusqu'à 25m² comptez 10 à 12cm mini, 15cm jusqu'à 35m² puis 20cm au delà.
Pour les grosses installations on peut envisager deux dalles cote à cote. Une sous les enceintes et une autre sous les spectateurs. Ainsi la vibration des enceintes n'est pas transmise. Dans ce cas la dalle située sous les enceintes doit être plus épaisse.

Dans tous les cas, la dalle doit être ferraillée pour ne pas se fendre sous la charge de la boîte. Il ne faut pas oublier que celle-ci sera concentrée sur le périmètre et imposera une contrainte de cisaillement.

Il est hors de question de noyer une canalisation souple ou rigide dans la dalle.

8- Après une période de séchage d'au moins 8 jours on peut s'aventurer sur la dalle pour procéder au ragréage avec un mortier fin et liquide. Vérifier l'horizontalité et la planéité qui devront être parfaites.
Attendre le séchage complet avant de continuer les travaux (3 semaines).

On improvise pas une dalle en claquant des doigts entre le dessert et le café. Elle doit être adaptée aux contraintes du bâtiment et de l'application. Je calcule mes dalles en fonction de quatre critères principaux:
- Le bruit extérieur à isoler (train, métro, circulation routière, péniches).
- L'intégration dans l'habitation ou en dehors (analyse de la transmission des graves vers les lieux de vie).
- La charge mécanique.
- La résonance de la dalle (modes stationnaires internes).
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2734
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 02 Juin 2010 11:44

le ressort est dans ce cas: LDV haute densité + graviers + sable ?
ou LDV haute densité toute seule ?

pour les rails de chemin de fer par exemple, les graviers jouent le role de ressort, mais ce n'est peut-être pas les mêmes fréquences
thebustre
 
Messages: 242
Inscription: 13 Sep 2008 23:28
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 02 Juin 2010 11:57

Bonjour,
comme plein de mes petits camarades, je suis ce post avec beaucoup d'intéret mais en silence. Merci beaucoup monsieur JP.

Une question que j'aurai du poser plus tôt : Qu'en est-il de l'isolation acoustique fournie par des tentures lourdes ? Intuitivement, j'aurai pensé qu'à certaines fréquences ça ne peut pas vibrer et donc ne pas transmettre beaucoup d'énergie.
Nav
 
Messages: 210
Inscription: 18 Aoû 2004 19:40
Localisation: Montpellier
  • offline

Message » 02 Juin 2010 12:06

le ressort est dans ce cas: LDV haute densité + graviers + sable ?
ou LDV haute densité toute seule ?

Pour les fréquences et surtout la masse qui nous concernent, c'est essentiellement la laine qui joue.

Nav a écrit: Une question que j'aurai du poser plus tôt : Qu'en est-il de l'isolation acoustique fournie par des tentures lourdes ? Intuitivement, j'aurai pensé qu'à certaines fréquences ça ne peut pas vibrer et donc ne pas transmettre beaucoup d'énergie.

Les tentures, même lourdes n'isolent pas. Du tout.
Imaginez une discothèque plein pot (c'est le niveau des crêtes dans un HC). Pensez-vous qu'en vous plaçant derrière un rideau vous n'entendrez absolument plus rien (NC20) ???
Pour isoler il faut une barrière étanche. Et quand je dis étanche, c'est étanche (genre sous-marin). Or, on ne ferme pas les sous-marins avec des tentures.
Impensable, même pas en rêve.
JPL
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Lafont
Pro - Contributeur HCFR
Pro - Contributeur HCFR
 
Messages: 2734
Inscription: 27 Mar 2007 10:48
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 02 Juin 2010 12:34

Nav a écrit:Bonjour,
comme plein de mes petits camarades, je suis ce post avec beaucoup d'intéret mais en silence. Merci beaucoup monsieur JP.

Une question que j'aurai du poser plus tôt : Qu'en est-il de l'isolation acoustique fournie par des tentures lourdes ? Intuitivement, j'aurai pensé qu'à certaines fréquences ça ne peut pas vibrer et donc ne pas transmettre beaucoup d'énergie.


Dans le meilleur des cas, les tentures peuvent servire de traitement accoustique, mais ça c'est pour plus tard.

A+,

Scuderia.
SCUDERIA
 
Messages: 4425
Inscription: 20 Déc 2001 2:00
  • offline

Message » 02 Juin 2010 14:54

Bonjour JP,

:idee: Dans votre message de ce matin à 8h55

Pourriez SVP compléter les différentes épaisseur dans :le 3 et le 4 voir le 2 à coté du titre.
Merci d'avance
2) Chape béton pour une construction existante.
3) Chape sèche épaisse.
4) Chape sèche mince.

A+ Gérard
blackfoots38
 
Messages: 1538
Inscription: 08 Mar 2002 2:00
Localisation: Nord isere 20km LYON
  • offline

Message » 02 Juin 2010 15:04

Bonjour,

Je vous que vous insistez sur la planéité de la surface support (ôter les cailloux, surface du sable douce et régulière), j'imagine que la LDV/R va être fortement comprimé et que c'est pour éviter à tout prix un potentiel contact direct entre le sol et la chape à travers le résiliant, ce qui ruinerait tous les efforts de désolidarisation.
Savez-vous dans quelle mesure le résiliant sera comprimé?
SoulMan
 
Messages: 1877
Inscription: 04 Juin 2004 10:23
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 02 Juin 2010 15:12

épaisseur avant/après chape par exemple ?
thebustre
 
Messages: 242
Inscription: 13 Sep 2008 23:28
Localisation: Marseille
  • offline

Message » 02 Juin 2010 15:13

Oui, par exemple :)
SoulMan
 
Messages: 1877
Inscription: 04 Juin 2004 10:23
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message