Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Good Morning (UK)

Message » 04 Déc 2012 23:38

Image
Good Morning (Ohayō / Bonjour) - Yasujiro Ozu


BFI, 2011
BD-50, Zone B
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 28.30 Mbps
Japanese / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 2304 kbps / 24-bit
STA, amovibles

Si l'image possède une finesse surprenante et très agréable, ainsi qu'une patine globale plutôt jolie (stabilité, propreté et fluctuation des couleurs assez limitée), le transfert est loin d'être parfait pour autant.

Tout d'abord, la copie est loin d'être parfaitement nettoyée. Outre des points blancs parsemant ci et là l'image (mais de manière assez restreinte), l'image est parfois instable, avec même un ou deux sauts d'image. Mais surtout, la très grande majorité des plans extérieurs présentent des halos blancs du à l'utilisation visible d'Edge Enhancement. Cela confère malheureusement au film un look peu naturel, d'autant plus choquant que les séquences en intérieur ne présentent pas ces défauts et sont au contraire très naturelles.

Tout n'est pas noir non plus. Le niveau de détails, donc, est positivement surprenant, la palette de couleurs bien plus naturelle que sur les précédents DVDs (malgré une possible déviation dans le vert), et l'image globalement stable malgré les réserves indiquées plus haut.

Cependant, ces séquences extérieures, bien que ne composant qu'une partie restreinte du film, restent problématiques. Sans elles, la note finale serait montée facilement à 8/10.

Côté son, la piste fait clairement son âge, couplée en plus à un mixage sonore assez bas. On note un souffle assez facilement audible, ainsi que des dialogues souvent étouffés et crus. Cependant, la musique s'en sort un peu mieux, avec une absence de distorsion et une jolie clarté.

Image : 7.5/10
Son : 7/10
Film : 8.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Annonce

Message par Google » 04 Déc 2012 23:38

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Déc 2012 13:23

ImageStarship Troopers : Invasion de Shinji Aramaki :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC [1.78].
- Pistes sonores : Anglais, Français (VFF) et Allemand DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Anglais, Français, Allemand, Arabe, Danois, Finlandais, Néerlandais, Norvégien, Suédois et Turc.
• Image : Décevante car loin des standards de l'animation avec des textures vibrantes, des contrastes peu profonds et une définition en dent de scie. Heureusement la luminosité et l'aspect "film de guerre" (le grain constant, les couleurs délavées et les traces d'eau/de buée sur la caméra) donnent un certain cachet à l'image.
• Audio : Là par contre il n'y a rien à dire avec des pistes sonores qui carburent à la testostérone avec des explosions, des déflagrations de balles, des vrombissements de moteur et même des ambiances spatialisées avec beaucoup de richesse sur l'ensemble des canaux.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Sony Pictures Entertainment.
Date de sortie : 10 octobre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-starship-troopers-invasion-113182867.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6396
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 06 Déc 2012 13:30

ImageRed Faction : Origins de Michael Nankin :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i AVC [1.77].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1, DTS-HD Master Audio 2.0 Audio-3D Speaker et Audio-3D.
- Sous-titres : Français.
• Image : Un transfert HD où la définition et le piqué sont variables d'un plan à l'autre, mais il n'y a aucune réserve à faire sur la netteté de l'image, la palette colorimétrique, les contrastes et la propreté du master.
• Audio : Des pistes sonores dynamiques et bien spatialisées qui, malgré un mixage à faible budget, exploitent souvent les arrières.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Universal Pictures.
Date de sortie : 30 octobre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-red-faction-origins-113183022.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6396
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Rosemary's Baby (US)

Message » 07 Déc 2012 1:01

Image
Rosemary's Baby - Roman Polanski


Criterion, 2012
BD-50, Zone A
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 23.43 Mbps
English / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
STA, amovibles

Si la photo assez douce d'origine limite la précision de l'image, le rendu du Blu Ray est très naturel et extrêmement joli. Seul un plan est un peu en retrait, mais tout le reste du film est très bien rendu, avec un joli apport HD au niveau des nombreux gros plans, visibles facilement dans le rendu précis des vêtements.

La piste 1.0, elle, impressionne par sa clarté et son ampleur. La piste n'est jamais étouffée, y compris dans les dialogues, même si la musique reste forcément limitée par le fait que l'on soit en mono. Cependant, elle sonne extrêmement bien à l'oreille et fait franchement oublier que le film a plus de 40 ans.

Image : 8.5/10
Son : 8.5/10
Film : 9.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 08 Déc 2012 10:54

Le loup, tu te sacrifies vraiment pour nous ! :hehe: :oops: :friend:

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44941
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Message » 08 Déc 2012 16:29

Grave. :lol:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Zombie Flesh Eaters (UK)

Message » 08 Déc 2012 19:45

Image
Zombie Flesh Eaters / Zombi 2 (L'enfer des Zombies) - Lucio Fulci


Arrow, 2012
BD-50, Zone B
2.35, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34.18 Mbps
English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
Italian / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
STA, amovibles

L'image proposée ici par Arrow est franchement impressionnante. Hormis la séquence du requin qui présente une salissure jaune se baladant au milieu de l'image (et ressemblant à un cheveu) et est un peu moins belle, le Blu Ray possède une image très belle et très définie. La colorimétrie est aussi très agréable, avec un contraste souvent adéquat malgré une photo assez vaporeuse dans les séquences de jour et donnant un aspect surexposé.
La limite majeure du transfert reste des pulsations de luminosité apparaissant quasiment tout le long du film, surtout dans les séquences de jour (et donc forcément moins présentes en fin de film). Rien, cependant, de rédhibitoire.
Enfin, on notera une séquence de nuit assez bruitée vers la 20e minute, certainement du à la pellicule utilisée.

Côté son, il est bon de noter que, contrairement à certains titres comme Mon nom est Personne, Zombi 2 possède une piste de sous-titres dédiée à la piste écoutée. Ainsi, que l'on regarde le film en anglais ou en italien, les sous-titres sont adaptés et évitent tout problème de synchronisation.
Contrairement à Blue Underground, Arrow ne propose pas de remixage 5.1 ou 7.1 des bandes sons, mais se contentent de pistes LPCM 2.0.
La piste anglaise sonne, dans ces conditions, assez typée de l'époque, et le tout manque de véritable dynamisme. C'est très propre, mais au final assez confiné, notamment le final qui manque d'ampleur. Cependant, la musique profite de la propreté de la piste, et les dialogues restent clairs même si parfois un peu étouffés.

Image : 8.5/10
Son (Anglais 2.0) : 7.5/10
Film : 6.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Gate Of Hell (UK)

Message » 08 Déc 2012 21:19

Image
Gate Of Hell / Jigokumon (La porte de l'enfer) - Teinosuke Kinugasa


Masters Of Cinema, 2012
BD-50, Zone B
1.37, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34.18 Mbps
Japanese / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
STA, amovibles

Le Blu Ray ne déçoit pas dans la reproduction de ce film hautement coloré. L'ensemble est ultra flashy, parfaitement saturé sans jamais avoir des couleurs qui bavent. Couplé à une définition sans faille, et même régulièrement impressionnante, le transfert permet de visionner le film dans des conditions optimales.
Il subsiste malgré cela quelques plans au rendu moins détaillé, mais ça s'arrête là.

Côté son par contre, la piste japonaise est somme toute très limitée. Dotée d'un rendu assez étouffé malgré le fait d'être en 2.0, elle sonne franchement datée, malgré une grande propreté et l'absence de souffle.
Si la musique (notamment les passages avec des percussions) possède un peu d'ampleur, la majorité de la piste reste très confinée.

Image : 8.5/10
Son : 7/10
Film : 7/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 08 Déc 2012 21:50

opbilbo a écrit:J'ai changé de matériel depuis aujourd'hui : Concernant le banding (solarisation, postérisation), il semblerait que ce phénomène soit considérablement atténué voir totalement absent avec ces nouveaux équipements : il faut donc relativiser les tests qui mentionnent ce défaut, sur les postes qui précèdent ce message : exemples :

-King Kong : plus du tout de banding !
-Tree of life US : banding quasi invisible.
-La dame en noir (Metropolitan) : banding très atténué bien que toujours présent.

...


post173773588.html#p173773588

tenia54 a écrit:De plus en plus, je tends à penser que mon G20 accentue le banding. D'un autre côté, j'aurais aussi tendance à dire que si ça accentue le banding, c'est bien qu'il y en a à la source. Le fait que ce soit souvent noté dans d'autres tests tend à me conforter dans cette idée, mais j'imagine qu'on peut avoir des extrêmes, passer d'un diffuseur à un autre avec des sensibilités extrêmes au banding.

La configuration dans mon profil


JVC X7900 + Panasonic DMP-UB9000.
Le Hobbit...................La trilogie..................Vive le home cinéma !
13/11/2015 fluctuat nec mergitur /// charliehebdo.fr/
Avatar de l’utilisateur
opbilbo
Administrateur Forum Œuvres
Administrateur Forum Œuvres
 
Messages: 44941
Inscription: 12 Juil 2006 11:56
Localisation: Cul-de-sac

Archer : Season 1 (US)

Message » 09 Déc 2012 23:58

Image
Archer : Season 1 - Adam Reed


FOX, 2012
BD-50, Zone A
1.78, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 20.48 Mbps en moyenne
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3700 kbps en moyenne / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
STF, STA, amovibles

Le cell shading, c'est facile à rendre. Encore plus en HD. C'est très beau, rendant justice au côté extrêmement stylisé de la série. Aucun banding n'est à déplorer, pas de problème de couleurs qui dégorgent. Malgré 10 épisodes et les bonus bourrés sur un unique disque, la saison 1 d'Archer est présentée ici en excellente forme et permet de (re)découvrir la série dans des conditions optimales.

Côté son, évidemment, Archer n'est pas Transformers, et la piste 5.1 délivre une performance adéquate, mais n'est clairement pas du matériel de démo. Si elle sait s'activer lors des quelques scènes d'action parsemant la série, les enceintes arrière restent peu utilisées, contrairement au caisson mis souvent à contribution (notamment durant un menu où le caisson est sur-utilisé à en faire gronder le salon. Attention à ne pas faire comme moi, et lancer le disque le temps d'aller faire autre chose).

Image : 9.5/10
Son : 8/10
Film : 9/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 10 Déc 2012 14:21

ImageMains armées de Pierre Jolivet :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
- Pistes sonores : Français DTS-HD Master Audio 5.1, Audio-3D et Audiovision en Dolby Digital 2.0 pour malvoyants.
- Sous-titres : Français pour malentendants.
• Image : Réaliste avec une définition solide, un piqué aiguisé, des arrières plans riches en détails, des couleurs grisâtres (sauf à Marseille où elles sont bien plus chatoyantes) délivrées avec soin, des noirs robustes et des contrastes enthousiasmants. La luminosité est néanmoins volontairement en retrait.
• Audio : Une piste sonore HD plus portée sur l'avant que sur l'arrière qui reproduit les ambiances naturelles (les cigales à Marseille) et urbaines (la ville de Paris) avec précision, restitue les voix avec une grande pureté, distribue les coups de feu avec panache et ventile la musique avec délicatesse.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : TF1 Vidéo.
Date de sortie : 21 novembre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-mains-armees-113114070.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6396
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Message » 10 Déc 2012 14:25

ImagePainted Skin : The Resurrection de Wuershan :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC (2D) MVC (3D) [2.35].
- Pistes sonores : Mandarin Dolby TrueHD (24/96) et Dolby Digital 5.1.
- Sous-titres : Chinois Traditionnel, Chinois Simplifié et Anglais.
• Image : Captée à l'aide de la Red One, l'image de ce Blu-ray Disc est d'une netteté incroyable avec des détails impressionnants, des couleurs magnifiques et bien saturées, des contrastes riches et des noirs de toute beauté.
• Audio : Une piste sonore Dolby TrueHD (la Dolby Digital 5.1 n'a pas été testée) redoutablement immersive et dynamique qui diffuse des effets agréablement nuancés sur l'ensemble des canaux et délivre un score à la présence envoûtante.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Une conversion dans la bonne moyenne qui peut se targuer de participer pleinement au rêve-éveillé procuré par cette somptueuse fresque romantico-fantastique. Dans les faits, la fenêtre de profondeur varie de moyenne (les gros plans) à bonne (les plans larges) et reste constante, le niveau de détachement est concluant et l'absence de diaphonie est plus qu'appréciable. La déception est par contre de mise du côté des débordements (seulement quatre de faible intensité au compteur dont trois dans l'avant-dernière scène d'action) et les jaillissements sont tout simplement absents alors que le film s'y serait parfaitement prêté.

Blu-ray Disc Région A, B, C Hongkongais.
Éditeur : Intercontinental Video.
Date de sortie : 11 septembre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-painted-skin-the-resurrection-113027620.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6396
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Flying Swords Of Dragon Gate 2D (UK)

Message » 11 Déc 2012 23:16

Image
Flying Swords Of Dragon Gate 2D (Dragon Gate, la légende des sabres volants) - Tsui Hark


Revolver, 2012
BD-25, Zone Free
2.40, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 16.55 Mbps
Chinese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2130 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB
STA, amovibles

Attention les yeux ! Le débit fait peur, et les SFX seraient presque indignes d'un jeu de PS1.
Pour autant, le rendu du film, malgré une patine indéniablement numérique, s'en sort plutôt bien. C'est propre, détaillé, avec une compression qui s'en sort au final pas trop mal, malgré un film prenant une place ridicule malgré ses 2h03 (17.6 Go uniquement).
Il faut évidemment passer outre les incrustations foireuses, les effets 3D flagrants et passant super mal en 2D, etc etc. Mais au delà de cela, ça tient la route sans être exceptionnel pour autant.

La VO 5.1 s'en sort bien aussi même si la directionnalité et la précision laisse régulièrement à désirer. Si certains combats trouvent un véritable souffle, la piste possède aussi des moments où elle manque de mordant, et possède surtout une spatialisation pas toujours très pointue. Cependant, les surrounds et le caisson sont très régulièrement mis à contribution. C'est juste trop régulièrement fouillis.

Image : 8.5/10
Son (Mandarin 5.1) : 8.5/10
Film : 5.5/10
Dernière édition par tenia54 le 14 Déc 2012 22:41, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Comment épouser un millionnaire (FR)

Message » 14 Déc 2012 22:54

Image
Comment épouser un millionnaire (How To Marry A Millionnaire) - Jean Negulesco


FOX, 2012
BD-50, Zone Free
2.55, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31.63 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3426 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
English / Dolby Digital Audio / 4.0 / 48 kHz / 448 kbps
French / DTS Audio / 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

L'image se situe un poil au dessus des titres comme 7 ans de réflexion ou Les hommes préfèrent les blondes.
La bonne nouvelle, c'est un transfert naturel et surtout sans dégrainage disgracieux, ce qui permet de conserver un niveau de détails supérieur aux 2 titres précédents.

Cependant, ça reste régulièrement peu gracieux, la faute à une patine trop lisse une bonne partie du temps. Certaines séquences surnagent très clairement avec un rendu bien plus précis, voire parfois très joli, mais au moins la moitié du film possède un rendu relativement peu pointu.
Enfin, les fondus enchaînés sont particulièrement peu reluisants, avec une perte évidente de définition (comme souvent avec les fondus enchaînés), mais doublée d'une teinte bleue hideuse par dessus. Certains durant plusieurs secondes (comme ce fondu à la 21e minute), cela n'aide clairement le transfert à briller.

Côté son, la VO 5.1 démarre de très bonne augure avec cette ouverture orchestrale très agréable. La piste est belle, et possède une belle ouverture sonore. Tout cela se gate cependant par la suite car les dialogues ne sont pas du tout du même acabit.

Outre leur mixage particulièrement bas, la spatialisation frontale des dialogues est complètement exagérée. De plus, il semble que leur enregistrement ne fut pas des meilleurs, car leur niveau sonore varie grandement quand les acteurs font des mouvements très légers dans le cadre.

La scène des têtes à têtes au restaurant est l'exemple type de ce mixage catastrophique : les 2 acteurs sont plein cadre dans le plan, mais celui de gauche sort dans l'enceinte gauche, celui de droite à droite. Et quand celui de gauche se rapproche de 2cm vers le centre de l'image, les dialogues passent soudainement de l'extrême gauche vers l'enceinte centrale, et se retrouvent bien plus forts. C'est évidemment très désagréable.

Image : 7.5/10
Son (VO 5.1) : 6.5/10
Film : 5.5/10
Dernière édition par tenia54 le 15 Déc 2012 23:26, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4787
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 15 Déc 2012 0:39

ImageSexy Dance 4 : Miami Heat (Step Up Revolution) de Scott Speer :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC (2D) MVC (3D) [2.40].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Français (VFF), Espagnol et Portugais DTS 5.1.
- Sous-titres : Français, Espagnol et Portugais. Anglais pour malentendants.
• Image : Une précision chirurgicale, des détails à foison, une palette colorimétrique flatteuse et une gestion des contrastes tout bonnement excellente pour un transfert HD tout simplement magnifique.
• Audio : Des pistes sonores enveloppantes et percutantes dont la restitution spectaculaire de la fabuleuse BO, le coffre des basses et la présence endiablée des arrières donnent une pêche d'enfer.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Le relief de cet opus aurait pu égaler (ou même surpasser) son aîné si le film avait été présenté au format 1.78 et non 2.40 (ce qui a pour conséquence d'entraîner une petite baisse d'immersion) et si le montage avait été moins clipesque. Il n'en reste pas moins que cette 3D native est une grande réussite qui nous plonge sans forcer au cœur de l'action. La fenêtre de profondeur est phénoménale (les vues aériennes de la côte de Miami et les plans au ras du sol lors des flash-mobs), les détachements sont d'un naturel confondant, les personnages débordent très souvent du cadre et plusieurs jaillissements sont mémorables. Les grains de sables envoyés vers le spectateur et les centaines de billets qui flottent dans la pièce durant de longues secondes lors de la scène dans le hall d'immeuble en sont de parfaits exemples. Une 3D qui donne envie d'entrer dans la danse.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Universal Pictures.
Date de sortie : 08 décembre 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-sexy-dance-4-miami-heat-113297572.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6396
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message