Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: 06steph06, lotuzia, Spacewolf1 et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Millénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

Message » 07 Jan 2013 20:15

ImageMillénium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes (The Girl with the Dragon Tattoo) de David Fincher :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC [2.40].
- Pistes sonores : Anglais, Français (VFF) et Italien DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Anglais, Français, Italien et Arabe.
• Image : Captée en numérique ultra Haute Définition 4K avec des caméras RED, l'image touche à la pure démo technique. Les détails sont extraordinaires, le piqué est d'une précision ahurissante, l'étalonnage des couleurs est sublime, les noirs sont fabuleux et les contrastes d'une richesse inédite. Une délicieuse claque pour les yeux.
• Audio : Des pistes sonores proposées en HD qui s'avèrent tout simplement fabuleuses. La dynamique est diabolique, les voix sont cristallines, la spatialisation des effets est impressionnante, les enceintes surrounds sont sollicitées en permanence, le magistral score est enveloppant et les basses sont étouffantes. Une redoutable claque pour les oreilles.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Sony Pictures Entertainment.
Date de sortie : 23 mai 2012.


Critique complète...http://www.leloupceleste.fr/article-millenium-les-hommes-qui-n-aimaient-pas-les-femmes-114109505.html

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6291
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Annonce

Message par Google » 07 Jan 2013 20:15

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

The Theatre Bizarre (FR)

Message » 09 Jan 2013 0:37

Image
The Theatre Bizarre - ...


Wild Side, 2012
BD-50, Zone B
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 22.43 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2172 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 4053 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
STF, amovibles via le menu

Toujours la même chose chez Wild Side : disque mal utilisé, bitrate inutilement moyen, bonus en SD, et piste son (ici seulement la VO, étonnamment) techniquement quelconque sur le papier.

Dans les faits, une 1ere remarque doit être faite : j'ai du baisser la luminosité de mon écran de -4 à -10 pour rattraper les noirs souvent peu profonds du transfert. J'ai comparé Gantz (du même éditeur) et Super 8 (chez Paramount), et ces 2 films n'ont aucun problème de noirs nécessitant de baisser la luminosité.

Cependant, cette remarque à part, le niveau technique global est dans les habitudes de l'éditeur, soit un piqué plutôt bon, des couleurs qui semblent bien retranscrites et des contrastes (à la remarque ci dessus près) bien gérés.

Côté son, si on se demandera quelle mouche a piqué Wild Side qui sort de son chapeau une VF 24 bits au débit double de la VO, la VO est plutôt efficace sans vraiment sortir son épingle du jeu. L'ensemble reste assez sobre, et on pourra plutôt regretter un certain manque de dynamisme et une certaine platitude du champ sonore.

Image : 8.5/10
Son (VO 5.1) : 8/10
Film : 5/10
Dernière édition par tenia54 le 10 Jan 2013 23:42, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

ParaNorman 2D (FR)

Message » 10 Jan 2013 23:45

Image
ParaNorman 2D - Chris Butler & Sam Fell


Universal, 2013
BD-50, Zone Free
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 23.51 Mbps (+ MVC, débit vidéo moyen : 14.64 Mbps)
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3648 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Très peu de titres d'animation contemporains ratent le coche en HD, et ParaNorman ne fait pas exception à la règle.
Le transfert est visiblement impeccable, même si certains passages (notamment ceux en photo réalisme) sont plus à même d'impressionner que d'autres.
Le rendu est sans faille, la faible durée du film permet d'éviter tout problème de compression (malgré un espace disque optimisable), le contraste est bien géré, etc etc.

Côté son, la VO 5.1 est belle et efficace, avec une spatialisation précise et adéquate, ainsi qu'un caisson rondement utilisé. Le film, cependant, reste au final relativement avare en effet boeuf, ce qui limitera certainement l'impression que fera la piste.

Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 9/10
Film : 7/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Heaven's Gate (US)

Message » 13 Jan 2013 0:55

Image
Heaven's Gate (La porte du paradis) - Michael Cimino


Criterion, 2012
BD-50, Zone A
2.39, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 23.73 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3596 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
STA, amovibles

L'image est clairement une révélation, notamment pour ceux qui sont habitués au DVD français cut de MGM (qu'il faudra visiblement conserver, car la version tronquée n'est pas incluse ici). En l'état, des défauts subsistent ci et là. On remarquera notamment une tache bleue (probablement chimique et irrécupérable) au milieu du film l'espace de quelques images, une luminosité parfois fluctuante sur certains plans, et surtout quelques plans (larges notamment) avec des hétérogénéités dans le cadre (une tache sombre en bas de l'écran, le bord gauche de l'image assombri, ce genre de défauts). Aussi, si certains plans larges (extérieurs, notamment) sont à couper le souffle, certains plans (surtout en intérieur) possèdent un piqué plus variable.

Côté son, le remixage 5.1 est plutôt efficace, avec notamment un excellent rendu enveloppant de la musique. Par contre, certains dialogues restent un peu étouffés, et leur mixage lors de scènes bruyantes est souvent tels qu'ils sont difficiles à entendre et comprendre sans sous titres. Quoiqu'il en soit, la piste reste malgré tout assez frontale, et on pourra aussi regretter que la dernière 1/2 heure et son assaut finale soit assez brouillonne en terme de rendu sonore.

Image : 8.5/10
Son (VO 5.1) : 8/10
Film : 8/10
Dernière édition par tenia54 le 13 Jan 2013 19:23, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

The Bourne Legacy (NL)

Message » 13 Jan 2013 0:55

Image
Jason Bourne : L'héritage (The Bourne Legacy) - Tony Gilroy


Universal, 2013
BD-50, Zone Free
2.39, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 25.52 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3884 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

A tous les niveaux, le Blu Ray présente le somnifère, euh, le film dans des conditions idéales.
L'image est au top, avec un rendu précis, une compression qui ne faiblit jamais, des noirs profonds et un contraste bien géré en général.

Côté son, malgré la déception de se voir downgrader d'une VO 7.1 sur le disque US vers une VO 5.1 "uniquement", force est de constater que cette dernière est d'une efficacité sans faille, hormis quelques dialogues parfois mixés un peu bas.
Le reste du temps (soit la grande majorité du film), la piste est dynamique, et surtout d'une spatialisation ininterrompue. Utilisant les surrounds à merveille et constamment, que ce soit pour la musique, les effets d'ambiance ou pour soutenir des scènes d'action (on profitera notamment d'une superbe explosion à la 30e minute), et profitant du caisson de basses sans jamais noyer le reste de la piste, le rendu global est excellent (dommage qu'il ne se passe rien en 2h15 de film pour véritablement profiter de tout cela...).

Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 9.5/10
Film : 4/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Super 8 (FR)

Message » 13 Jan 2013 19:41

Image
Super 8 - JJ Abrams


Paramount, 2011
BD-50, Zone Free
2.39, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 23.01 Mbps
English / Dolby TrueHD Audio / 7.1 / 48 kHz / 3367 kbps / 24-bit (AC3 Embedded: 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB)
French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
STF, STA, amovibles

Pas grand chose à redire à cette splendide présentation de la part de Paramount. Comme on peut s'y attendre pour une production aussi récente et de ce type, Super 8 possède une image extrêmement définie et naturelle, avec des noirs profonds, une palette de couleurs bien rendue et un piqué constant.

Mais ce qui fait la vraie force de démonstration du disque, c'est sa VO 7.1. A tous les niveaux, la piste propose un mixage sonore dantesque, efficace, précis et puissant.
D'un dynamisme à toute épreuve, la piste profite constamment du caisson et des surrounds, que ce soit pour rendre les effets d'ambiance, la musique, et les effets sonores actioner. Mais le coeur de la piste se situe évidemment dans le déraillement du train à partir de la 17e minute. Prévenez vos voisins car ça déménage sec : du caisson aux surrounds, cette scène représente certainement un des passages sonores les plus impressionnants qu'il m'ait été donné d'entendre, et ne fait que sonner réellement le démarrage de la puissance de la piste. On pourra notamment profiter de nombreux déferlements de basses dans la 2e heure du film, en particulier l'accident de bus, ou l'attaque de la station essence.

Du très haut niveau.

Image : 9.5/10
Son (VO 7.1) : 10/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Rashomon (US)

Message » 13 Jan 2013 19:51

Image
Rashomon - Akira Kurosawa


Criterion, 2012
BD-50, Zone A
1.37, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34.18 Mbps
Japanese / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
STA, amovibles

L'image est immaculée et extrêmement stable, mais pas sans défaut, à commencer par un nombre de plans à la définition notablement plus faible (voire quasi flous), une légère pulsation de la luminosité par moments, mais surtout un contraste souvent fluctuant d'un plan à un autre. Certains auront des noirs très beaux et un contraste fort satisfaisant (la majorité du temps), alors que certains plans ont des noirs bien plus gris, ainsi qu'une sorte de moiré sur l'ensemble du cadre.
Cependant, l'upgrade HD est flagrant, et l'ensemble soutenu par un débit vidéo maximal permettant une compression invisible.

Côté son, par contre, c'est bien plus limité. La dynamique de la piste est pour ainsi dire inexistante, les dialogues sont souvent étouffés ou sourds, et la musique tend à saturer lorsqu'elle monte un peu trop haut dans les aigus. Aussi, on pourra entendre un souffle assez audible dans les moments les plus calmes.

Image : 8/10
Son : 6.5/10
Film : 8/10
Dernière édition par tenia54 le 29 Jan 2013 23:56, édité 1 fois.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

De rouille et d'os

Message » 14 Jan 2013 14:32

ImageDe rouille et d'os de Jacques Audiard :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
- Pistes sonores : Français DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0. Piste Audiodescriptive Française en Dolby Digital 2.0.
- Sous-titres : Français pour malentendants.
• Image : Une précision et un piqué flamboyants (surtout sur les gros plans), des couleurs naturelles aussi chaudes que froides, des contrastes appuyés et un léger grain cinématographique sont les points forts de ce transfert HD solide, seulement tempéré par la présence de halos de compression disgracieux sur deux séquences (le réveil en clinique et le rêve/cauchemar avec l'orque).
• Audio : Nuancée et subtile, cette piste HD 5.1 (2.0 non testée) plutôt frontale mais immersive (le spectacle à Marineland, les passages en boîtes de nuit, les combats de rue et la diffusion du score) ne déçoit à aucun moment.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : UGC Vidéo.
Date de sortie : 07 novembre 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6291
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Sherlock Holmes : Jeu d'ombres

Message » 14 Jan 2013 14:38

ImageSherlock Holmes : Jeu d'ombres de Guy Ritchie :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p AVC [2.35].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1; Anglais, Français (VFF), Italien, Allemand, Castillan, Polonais et Turc Doby Digital 5.1.
- Sous-titres : Anglais, Français, Italien, Allemand, Castillan, Néerlandais, Danois, Finlandais, Islandais, Norvégien, Portugais, Suédois, Polonais et Turc. Anglais, Italien et Allemand pour malentendants.
• Image : Un transfert HD de toute beauté dont la définition à couper le souffle, l'époustouflant niveau de détail, la palette colorimétrique chatoyante, les contrastes splendides et la maîtrise de l'encodage ne laissent jamais planer le doute … il s'agit bien d'une démo technique.
• Audio : Des pistes sonores sportives, dynamiques et diablement jubilatoires. La spatialisation est dantesque avec des effets qui circulent dans tous les sens sans discontinuer, les enceintes frontales et surrounds sont sur-sollicitées avec une efficacité qui frise l'indécence et la présence de la partition de Hans Zimmer est vraiment exceptionnelle. La VF non HD, quoique musclée au demeurant, est un peu moins nerveuse et nuancée que la VO.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Warner Bros.
Date de sortie : 28 mai 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6291
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Deep Water 3D

Message » 14 Jan 2013 14:44

ImageDeep Water (Amphibious 3D) de Brian Yuzna :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p MVC [1.85].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : De jour, les contrastes et les noirs sont riches, alors que de nuit les premiers s'affaiblissent et les seconds sont délavés. C'est bien dommage car la définition, le piqué et les couleurs sont solides de jour comme de nuit.
• Audio : La dynamique de la frontale, la présence des surrounds, la spatialisation des effets et la clarté des dialogues sont étonnants pour une production aussi modeste.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Le début façon tournage amateur, qui semble avoir été très clairement converti à l'arrache (textures qui se chevauchent, problèmes de volumes et de distances) laisse craindre le pire, pourtant et même si plusieurs plans sont visuellement inconfortables, la faute à des arrière plans qui semblent parfois truqués et à des artefacts lumineux visibles deux-trois fois d'un œil et pas de l'autre, cette 3D en grande partie native est plaisante. La luminosité est toujours satisfaisante, l'absence quasi-totale de ghosting est appréciable, la fenêtre de profondeur oscille entre le moyen + (de nuit surtout) et le bon (les vues lointaines de la plate-forme de pêche et le final sur le ponton), la perception des volumes comme les détachements entre les personnages sont réussies et les débordements (éléments des décors et personnages) / jaillissements (bras tendus, armes/objets pointés vers le spectateur, dard et pinces du monstre géant) sont bien présents et souvent intenses (la lame du couteau qui traverse la flamme). Une mention spéciale à la toute fin du film, où le format change à la volée pour donner l'impression qu'une petite créature saute directement du bord de l'écran en passant par dessus la bande noire. L'effet est garanti et fait froid dans le dos. Cette 3D est donc hétérogène mais reste globalement immersive.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Seven7.
Date de sortie : 02 janvier 2013.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6291
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

John Carter 3D

Message » 14 Jan 2013 14:53

ImageJohn Carter de Andrew Stanton :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p MVC [2.40].
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1; Français (VFQ) et Espagnol Dolby Digital 5.1.
- Sous-titres : Anglais, Français et Espagnol.
• Image : La définition est poussée mais pas agressive, les détails s'affichent par milliers avec une belle finesse (rien ne paraît brouillon), les arrières plans sont restitués avec une précision redoutable, les couleurs sont superbes (les rouges sur la planète Mars), les contrastes sont d'une richesse éclatante (la différence entre les scènes sur Terre au 19e siècle et celles se déroulant sur la planète Mars saute aux yeux), les noirs sont profonds et le transfert ne souffre d'aucun artefact de compression. Une image HD techniquement irréprochable.
• Audio : La dynamique est redoutable, la stéréo frontale est puissante, les voies surround (4 pour la VO) sont immersives, la séparation des canaux est bien travaillée avec des effets qui semblent fuser de toutes les directions (la tempête de sable inaugurale), les basses sont appuyées et les voix sont limpides. Des pistes sonores qui assurent le spectacle.

La 3D : ImageImageImageImageImage

Une 3D convertie équilibrée et de qualité (Disney oblige) qui se veut réaliste à défaut d'en mettre plein la vue en poussant plus que de raison la fenêtre de profondeur ou en exagérant les effets pop out. Les scènes sur Mars profitent néanmoins d'un relief plus prononcé que celles sur Terre (plus douces) pour accentuer ingénieusement l'aspect fantastique du voyage. La profondeur reste dans tous les cas probante et impressionne même lors des panoramas sur Mars, les détachements sont parfaitement calibrés (les scènes de foule comme avec les Tharks en sont un parfait exemple) et à l'inverse des jaillissements, totalement absents, les débordements sont bien présents sans être trop poussés. Il n'est pas rare que les bustes, têtes et corps (le saut de John Carter dans l'arène) des protagonistes débordent du cadre, comme les parois rocheuses, les carlingues des vaisseaux et autres éléments naturels (la poussière). Et en dehors de quelques passages en basse lumière qui font apparaître une légère diaphonie (pas plus de 10 minutes en tout), il n'y a aucun autre défaut à signaler.

Blu-ray Disc multi-régions Canadien.
Éditeur : Walt Disney Studios Home Entertainment.
Date de sortie : 06 mai 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6291
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Les Immortels 3D

Message » 14 Jan 2013 15:47

ImageLes Immortels de Tarsem Singh :

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p MVC [1.85].
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1.
- Sous-titres : Français imposés sur la VO.
• Image : Un transfert HD époustouflant qui reproduit à la perfection les sublimes images captées à l'aide de la caméra Panavision Genesis. Les détails sont légions, le piqué est du tonnerre, la profondeur de champ est saisissante, les couleurs chaleureuses sont majestueuses, les contrastes sont très affûtés, les noirs sont abyssaux et le léger grain cinématographique est exquis. Une claque visuelle de tous les instants.
• Audio : A l'image des dieux de l'Olympe, voici des pistes sonores qui frappent fort, très fort ! La dynamique est foudroyante, l'ouverture frontale est énergique, les effets surround (omniprésents) sont immersifs et les basses sont titanesques. Que c'est jouissif !

La 3D : ImageImageImageImageImage

Une conversion 3D honorable mais plus appréciable de jour que de nuit à cause d'un manque de luminosité qui cause de la diaphonie. La fenêtre de profondeur est moyenne sur les plans rapprochés et flatteuse sur les plans larges, les contours sont bien creusés et les débordements, certes de faible intensité, sont quand même bien présents (particules, éclaboussures de sang, éléments du décor, corps des protagonistes et lames des glaives). De toute façon, l'expérience visuelle unique que nous propose le réalisateur est à découvrir de préférence en 3D, ne serait-ce que pour l'extraordinaire plan final.

Blu-ray Disc Région B Français.
Éditeur : Metropolitan Vidéo.
Date de sortie : 23 mars 2012.


>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6291
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

L'arnaque (FR)

Message » 16 Jan 2013 0:04

Image
L'arnaque (The Sting) - George Roy Hill


Universal, 2012
BD-50, Zone Free
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 28.61 Mbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2992 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

L'image est relativement hétérogène mais délivre, dans l'ensemble, une image plutôt sympathique. On pourra regretter un rendu parfois lisse (même s'il semblerait qu'Universal ait eu la main un peu moins lourde que d'habitude sur le DNR, cependant toujours présent et visible), et surtout une quantité non négligeable de plans flous à cause d'une mise au point approximative, mais cela se fond au milieu de plans autrement plus réussis, voire parfois impressionnants.

Ce n'est certes pas parfait, mais c'est clairement positif sur l'ensemble.

Côté son, la VO 5.1 (qui, comme souvent, n'a de 5.1 quasi que le nom) délivre un champ sonore là aussi très agréable. Le son est souvent très ouvert, rarement sourd ou étouffé, que ce soit pour la musique comme pour les dialogues. Le caisson est cependant souvent mis à contribution pour soutenir la piste, et achève de lui donner une rondeur chaleureuse fort appréciable. Une très jolie piste dans l'ensemble, donc.

Image : 8/10
Son (VO 5.1) : 8/10
Film : 9.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

BLU RAY LA COLERE DES TITANS 3D

Message » 17 Jan 2013 17:20

Hello,

Voici mon CR pour ...

Le film : LA COLERE DES TITANS

Provenance : ZONE B - France

Image

Pistes audio : Anglais-français

Sous-titres : français-Anglais

Matériels utilisés : lecteur Sony S790 + Vidéoprojecteur - Mitsubishi HC7800 D réglé en mode 3D pour le rendu d'image

Critique sur 10

Scénario : 7

Un bon divertissement où je ne me suis pas ennué. En principe, je suis pas trop client de ce genre de films, mais là c'est bien construit, bien ammené.

Profondeur et effet tri-dimensionnel : 8

Une très bonne conversion, qui n'a rien à envié à certaines productions 3D native. C'est profond à pas mal de passage.Alors tout le film n'est pas comme ça, mais aux moments importants, les effets sont là, donc c'est tout bon.

Jaillissement et débordement : 8

Là aussi quelques passage de débordements assez sympa et des jaillissements softs mais qui servent bien au film (particules et centres notamment).

Colorimétrie et définition : 7

C'est bon, mais pas au niveau des dernières productions. Alors c'est peut être le film qui veut ça, mais je trouve la définition un peu en deça. Par contre la colorimétrie est toute belle.

Conclusion

Pour faire simple : scénario efficace et 3D efficace : je le garde celui là !!!

TEX :wink:

La configuration dans mon profil


Eh Marge !!!, elles sont où mes côtes de porc ???
Avatar de l’utilisateur
TEXAVERY
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5657
Inscription: 15 Avr 2003 13:15
  • offline

Plein soleil (US)

Message » 18 Jan 2013 0:15

Image
Purple Noon (Plein soleil) - René Clément


Criterion, 2012
BD-50, Zone A
1.66, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34.16 Mbps
French / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
STA, amovibles

Pourquoi j'aime Criterion ? Pour des disques comme celui de Plein soleil.
Si quelques plans possèdent quelques limites (un plan un peu rayé à la 32e minute, 2-3 plans un peu abîmés en fin de film, et globalement une 2e moitié de film qui possèdent quelques plans moins définis que la moyenne), le transfert HD présenté ici resplendit de mille feux.
La définition est agréablement surprenante dès les 1eres images du film (hors générique, évidemment), avec une très grande stabilité des couleurs (même si quelques fluctuations sont visibles, là aussi dans la 2e moitié du film) et une image d'un grand naturel.

Côté son, la piste mono est plutôt jolie, et surtout peu étouffée. Elle sonne plutôt claire, ce qui aide à retranscrire les dialogues de manière intelligible. La musique, par contre, est la partie la plus limitée de la piste, car elle tend à saturer un peu, et possède ainsi un rendu bien moins agréable.
Enfin, on pourra noter par moments un léger souffle, mais ça reste relativement peu présent.

Image : 9/10
Son : 7.5/10
Film : 9/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4702
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message