Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Dominique DB et 20 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

Motorway (FR)

Message » 06 Avr 2013 23:44

Image
Motorway - Soi Cheang


Wild Side, 2013
BD-50, Zone B
2.55, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 27724 kbps
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2299 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Chinese / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2126 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STF forcés

Motorway est édité par Wild Side dans une édition de haute qualité, mais très légèrement imparfaite. En cause, une ou deux scènes de nuit dont les noirs tirent parfois vers les bleus, ce que le Blu Ray HK ne semble pas avoir (et donc, la photographie du film ne serait pas la cause).

Ce point mis à part, la copie fournie ici est de très bonne tenue, avec un rendu assez numérique mais très fin et détaillé. L'ensemble est encodé avec soin pour un rendu de 1er ordre. Les scènes de poursuite, malgré des mouvements de caméras parfois brusques, et un montage rapide, ne souffrent d'aucun problème de compression.

Côté son, on pourra regretter la fidélité de Wild Side à leurs (mauvaises) habitudes de proposer des pistes souvent inférieures à ce qui peut se faire ailleurs. Dans le cas présent, je serais très curieux de pouvoir comparer la piste Cantonaise DTS HD MA 5.1 16-bit proposée ici aux pistes Dolby TrueHD 7.1 96/16 EX proposées sur le Blu Ray HK (spécifications des pistes HK plus bas).
Pour autant, la VO 5.1 présente ici ne démérite pas franchement, malgré un manque de punch parfois audible. Le mixage est cependant fort agréable, clair et profitant bien des 5 enceintes, notamment pour diffuser des effets d'ambiance ci et là. On pourra cependant regretter aussi un léger manque de dynamisme.

Spécifications des pistes du Blu Ray HK :

Cantonese Dolby True HD Audio 7.1 / 96 kHz / 4154 kbps / 16-bit (AC3 Embedded: 5.1-EX / 48 kHz / 640 kbps)
Cantonese DTS-HD Master Audio 7.1 / 48 kHz / 2864 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
Mandarin Dolby TrueHD Audio 7.1 / 96 kHz / 4280 kbps / 16-bit (AC3 Embedded: 5.1-EX / 48 kHz / 640 kbps)

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 8.5/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Annonce

Message par Google » 06 Avr 2013 23:44

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Sinister

Message » 07 Avr 2013 19:14

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : Un transfert HD d'une netteté et d'une précision à toute épreuve qui s'appuie sur une définition diabolique, sur des noirs denses et profonds, sur une palette colorimétrique soignée (qui rend justice à la magnifique photographie du film) et sur des contrastes léchées pour nous happer de la réalité.
• Audio : Des pistes sonores dynamiques et précises qui diffusent sur chaque enceinte une BO d'une redoutable efficacité, des ambiances lourdes (le poids du silence ou encore le sifflement du vent) et un grand nombre d'effets sournois (les grincements et les petits bruits flippants) pour un résultat vraiment terrifiant.

- Région : B (France)
- Éditeur : Wild Side Vidéo
- Date de sortie : 13 mars 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Les Cinq légendes 3D

Message » 07 Avr 2013 19:17

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.78]
- Pistes sonores : Anglais Dolby TrueHD 7.1 et Français (VFF) Dolby Digital 5.1
- Sous-titres : Anglais et Français

• Image : Une définition en acier trempé, un piqué de haut vol, des couleurs qui explosent de mille feux, des contrastes vivifiants et des noirs irréprochables. C'est du solide !
• Audio : Des pistes sonores amples et riches en effets (moins pour la VF quand même), qui utilisent à merveille la spatialisation de l'espace sonore (la voix du Croque Mitaine qui se déplace d'une enceinte à l'autre) et qui délivrent la formidable musique signée Alexandre Desplat avec une présence remarquable. Un résultat tonitruant !
• La 3D : Comme toujours avec DreamWorks, voilà une 3D parfaitement équilibrée et de très grande qualité qui ne souffre ni de ghosting ni d'une quelconque perte de lisibilité malgré le nombre plutôt conséquent de scènes sombres. La profondeur est toujours saisissante, la perception de la hauteur lors des séquences dans les airs est impressionnante, le détachement entre les éléments est d'un naturel désarmant et les débordements (visages, bustes, décors) comme les jaillissements (particules multiples, bâton du héros, les fées des dents) abondent, même si en dehors de quelques flocons de neige les projections intenses se font rares. Image

- Région : B (France)
- Éditeur : DreamWorks Animation SKG
- Date de sortie : 28 mars 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Cold Blood

Message » 07 Avr 2013 19:21

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1. Piste audiodescriptive française DTS 2.0
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : Malgré des contours qui chancellent parfois légèrement lors des rares scènes en basse lumière, voilà un master HD magnifique qui délivre un piqué incisif, des blancs immaculés, des couleurs restituées avec soin et des contrastes tranchants.
• Audio : Des pistes sonores précises et cristallines dont l'enveloppe musicale (la BO de Marco Beltrami) et la richesse des ambiance naturelles (la tempête de neige sur les canaux surround est hyper réaliste) sont d'une grande efficacité.

- Région : B (France)
- Éditeur : StudioCanal
- Date de sortie : 05 mars 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Monstres & Cie 3D

Message » 07 Avr 2013 19:26

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais Dolby TrueHD 7.1 et Dolby Digital EX 5.1. Français (VFQ) Dolby Digital Plus 7.1
- Sous-titres : Anglais pour malentendants et Français

• Image : Une définition renversante, des détails prodigieux, des couleurs explosives, des noirs profonds et des contrastes gérés à la perfection.
• Audio : Des pistes sonores très bien spatialisées aux dialogues limpides, aux surrounds délicatement sollicités et aux basses puissantes.
• La 3D : Une conversion 3D tout simplement impeccable qui n'use que rarement de débordements (deux ou trois bustes et/ou têtes) et autres effets de jaillissement (la neige qui tombe dans l'Himalaya), pour se focaliser sur une fenêtre de profondeur admirable (l'anthologique traversée de la salle des portes) et sur un détachement idéal entre chaque éléments de l'image. Image
• Bonus à ne pas manquer : Les courts-métrages "La nouvelle voiture de Bob" (4 min), " Drôles d’oiseaux sur une ligne à haute tension" (3 min) et "Toy Story Toons : Rex, le Roi de la Fête" (7 min).

- Région : A, B, C (États-Unis)
- Éditeur : Walt Disney
- Date de sortie : 19 février 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Dracula 3D

Message » 07 Avr 2013 19:30

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais et Italien Dolby Digital 5.1
- Sous-titres : Français

• Image : Un transfert HD solide au piqué ciselé, à la définition mordante, à la palette colorimétrique joliment nuancée, à la luminosité bienvenue, aux contrastes adéquats et aux noirs riches. Néanmoins, quelques plans souffrent de macroblocks.
• Audio : Honteusement privées de HD (alors que la jaquette mentionne du DTS-HD MA 5.1 !), ces deux pistes sonores font cependant correctement leur travail avec des dialogues clairs, une frontale dynamique, des surrounds actifs et une spatialisation plus que correcte.
• La 3D : En dehors du générique d'ouverture où la 3D est anormalement inversée (n'hésitez-donc pas à permuter l'effet 3D dans les options de votre diffuseur pour profiter du jaillissement des inscriptions), cette 3D native est une réussite car elle propose des cadrages clairement étudiés pour le relief. La profondeur de champ est saisissante (belle perspective entre les premiers plans et les arrières plans), l'effet de détachement entre les éléments, objets et personnages est impeccable comme la sensation de volume qui s'en dégage (les seins nus des sublimes actrices), les visages et bustes des acteurs sortent à plus d'une reprise du cadre et les jaillissements ne sont pas oubliés non plus (des mouches, une croix, un pieu). Image

- Région : B (Italie)
- Éditeur : Sony Pictures Entertainment
- Date de sortie : 27 mars 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Silent Hill

Message » 07 Avr 2013 19:33

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et DTS 2.0. Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1 et DTS 2.0
- Sous-titres : Anglais et Français

• Image : Un transfert HD somptueux qui a été supervisé et validé par le réalisateur lui-même. De ce fait, le master est propre, l'encodage est solide (aucun artefact ni défaut compressif), la définition est délicieuse, le piqué délivre une multitude de détails, la colorimétrie un peu usagée est gérée à la perfection, les contrastes sont formidables (heureusement car les dégradés de gris sont nombreux à Silent Hill), les noirs sont abyssaux et la granulosité de la pellicule est reproduite avec justesse. Que c'est beau !
• Audio : Les deux pistes sonores HD (celles en DTS 2.0 n'ont pas été testées) sont justes époustouflantes et prennent aux tripes. En effet, la dynamique est véhémente, la frontale puissante, les surrounds généreuses, la spatialisation précise et les basses cataclysmiques. Que c'est immersif !

- Région : B (France)
- Éditeur : Metropolitan Vidéo
- Date de sortie : 13 octobre 2009

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Badlands (US)

Message » 08 Avr 2013 23:11

Image
Badlands (La balade sauvage) - Terrence Malick


Criterion, 2013
BD-50, Zone A
1.85, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34965 kbps
English / LPCM Audio / 1.0 / 48 kHz / 1152 kbps / 24-bit
STA, amovibles

Restauré en 4K, Badlands profite ici d'une cure de jouvence assez formidable. Supervisé par Malick lui-même, le résultat profite instantanément au rendu des couleurs, plus riches et mieux rendues que jamais. Evidemment, toute comparaison avec les précédents DVDs, vieux comme pas permis, serait complètement bancale tant le Blu Ray enterre tout ce qui s'est fait jusqu'à présent. Le niveau de détails est très bon, souvent impressionnant, parfois légèrement en retrait. La copie est très propre, très stable, et semble vierge de tout post processing, conservant un fin grain cinéma et un rendu très naturel.
A noter que contrairement aux précédents DVDs, les séquences d'archives vers le milieu du film ne sont plus teintées Sepia, mais sont en noir et blanc.

La piste mono est agréablement dynamique pour son âge. Elle est claire et propre, jamais étouffée ou saturée, et permet à la partition musicale comme aux effets sonores, plus chargés en fin de partie, de s'étendre sans problème. On pourra par contre noter plus de difficultés quand le mixage est chargé, créant une sensation de brouhaha pas très bien rendu.

Image : 8.5/10
Son : 8.5/10
Film : 8.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Evil Dead 3 : L'armée des Ténèbres (FR)

Message » 09 Avr 2013 23:20

Image
Evil Dead 3 : L'armée des Ténèbres (Army of Darkness) : Director's Cut - Sam Raimi


Filmedia, 2013
BD-50, Zone B

Montage DC :

1.78, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 17991 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2084 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps
STF, amovibles

Montage international :

1.78, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 18021 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1841 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps
French / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps
STF, amovibles

Montage US :

1.85, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 19866 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1622 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 16-bit)
English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
STF, amovibles

Quelques points introductifs :

- 3 montages sont proposés sur ce Blu Ray : le montage Director's Cut (testé ici) de 1h36, le montage international de 1h29 et le montage US de 1h21.
- Aucun montage n'est proposé en seamless branching, et on a donc 4h26 de vidéo Full HD rien que pour les films, auxquels s'ajoutent les bonus (dont une fin alternative en HD). Evidemment ça fait beaucoup, et le débit vidéo le ressent. Cependant, seuls les montages DC et International partent d'une même base et auraient pu bénéficier de cet encodage. On aurait tout de même économiser au moins 1h15 de vidéo...
- A tous les niveaux, que ce soit les menus sur le disque, le visuel du boîtier ou la sérigraphie, on ne peut qu'espérer que les coupables de ces horreurs se sont depuis faits hara-kiri tant c'est laid et daté comme pas permis. Mention spéciale au visuel de Bruce Campbell, absolument hideux.

Côté technique image, on ne passe pas loin d'une cata. Evidemment, avec des ajouts n'existant qu'en SD, l'hétérogénéité de l'image du montage DC est flagrante. Certains plans restent très jolis, et mériteraient un 8/10, mais un paquet de scènes, notamment en basse luminosité ou avec des trucages, sont au bord de la bouillie.
La palme revient d'un côté à l'arrivée de Ash dans le château d'Arthur, avec un plan large détaillé et propre, et de l'autre côté l'arrivée de l'Armée du titre face au château, à la 84e minute, avec une poignée d'image complètement dégueu, fouillies, floues, compressées, et sales.

Mais, et c'est là que le bat blesse : il n'y a pas que ces ajouts qui sont discutables, mais une bonne partie du film. Déjà, il est flagrant que la copie est sale comme rarement, avec des séquences constellées de taches et poussières sur tout le cadre.
Ensuite, on notera des séquences truquées et/ou en basse luminosité fortement bruitées, et peu définies.
Enfin, un paquet de scènes sont quasi floues tant le niveau de détails est faible (quand elles ne sont pas réellement floues à cause d'une mise au point ratée, comme l'ouverture de la fosse en début de film).

En comparant rapidement au montage US, le seul visuellement à part, celui ci a été visiblement traficoté de toute part, avec une bonne louche de réhausseur de contours pour donner une impression de netteté, et un bon coup de boosteur de contraste histoire de récupérer des noirs bien noirs, le tout couplé à un étalonnage bien plus chaud et saturé. Dans tous les cas, on peut se poser fortement la question de la pertinence de toutes ces bidouilles, tant le naturel de l'image en prend un coup.
Cependant, le montage US est le seul proposé en 1.85.

La partie sonore est à peine moins schizophrène, avec un remix 5.1 de la VO qui peine à impressionner. Si l'activité des enceintes arrière est sympathique, mais parfois trop ponctuelle (c'est à dire avec une activité on / off, mais jamais une vraie atmosphère constamment enveloppante), la piste possède une dynamique trop faible pour être percutante. Qui plus est, dans l'ensemble, la piste reste trop fouillie dans ses effets sonores, ce qui donne régulièrement une texture, au final, plate et brouillonne.

Image : 6.5/10
Son (VO 5.1) : 7/10
Film : 6/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Killing Them Softly (FR)

Message » 11 Avr 2013 23:14

Image
Killing Them Softly - Andrew Dominik


Metropolitan, 2013
BD-50, Zone B
2.39, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 30000 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1800 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 2120 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STF, amovibles

Killing Them Softly arrive en France doté d'un très beau Blu Ray. Si on pourra regretter la faiblesse des suppléments, troquant les 30 minutes d'interviews présentes sur le disque anglais contre les pauvres 10 minutes de scènes coupées et 6 min de featurettes du disque US (mais tout le monde s'en fout probablement), la partie technique ne décevra probablement personne.
Hormis une palette chromatique aux teintes sepia qui peut donner l'impression d'un contraste mal géré, et d'une poignée de plans à la netteté volontairement en retrait, le film possède une très belle copie, dotée d'un niveau de détails élevé et une belle gestion du contraste permettant des noirs profonds mais jamais bouchés, permettant de profiter confortablement du film.

La partie sonore n'est pas en reste, avec une VO (16-bit, malheureusement, là où le Blu Ray anglais proposait une piste 24-bit, mais tout le monde s'en fout probablement à nouveau) dotée d'un mixage sonore très travaillé. Globalement, le film n'est pas franchement enclin à la démonstration de force mais de nombreux éléments sont joliment spatialisés, que ce soit les bruitages comme les (trop) nombreux speechs télévisés, et on a du coup un bel enveloppement et une bonne ouverture du champ sonore. Le caisson de basses n'est pas en reste quand il faut se bouger un peu, et lorsque ça bouge un peu plus, la piste montre alors une dynamique appréciable, bien que, donc, ce soit très rare.

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 9/10
Film : 7/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Argo (FR)

Message » 13 Avr 2013 1:29

Image
Argo (Extended Cut) - Ben Affleck


Warner, 2013
BD-50, Zone Free
2.39, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 22868 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3707 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
STF, STA, amovibles

Quoiqu'on puisse penser du film, Argo profite d'une édition Blu Ray techniquement de haute voltige. Tourné avec de nombreux supports matériels différents, le film possède des palettes chromatiques et techniques très variées et cela se voit instantanément à l'écran, avec des variations visibles, mais une image toujours très belle et détaillée. Notamment, l'image est extrêmement naturelle quelque soit le support utilisé, et le niveau de détails est exemplaire. Aucun problème à signaler côté contraste non plus, et la compression est invisible, Warner ayant eu la bonne idée d'incorporer la version longue en seamless branching, permettant au film de profiter d'un espace disque tout à fait correct (environ 34 Go pour 2h10 de film, ce qui est tout à fait adéquat).

A noter que la copie de la version longue utilise un transfert intégralement français pour tous les génériques et les indications de lieux ou de temps.

La VO 5.1 possède une belle activité, ainsi qu'un excellent enveloppement. L'activité des enceintes arrières est notamment très agréable, très présente et soutenue. Le caisson n'est pas non plus en reste, mais le mixage reste toujours harmonieux, jamais trop lourd sur les graves ou brouillon dans sa spatialisation.


Pour info, les specs de la version cinéma :

1080p, AVC, débit vidéo moyen : 22867 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3738 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
STF, STA, amovibles


Image : 9.5/10
Son (VO 5.1) : 9.5/10
Film : 5/10


C'est mignon, Argo. C'est mignon avec ses jolis petits personnages qui se battent pour la sécurité de leurs concitoyens, et vas y qu'on est responsable (Ouais ! Putain, quoi !), et vas y que je jette ma bouteille de whisky sur le lit, les yeux mouillés parce que merde, ça me touche ces otages, merde !

Sauf que derrière, t'as rien, ou pas grand chose. Une galerie de persos vierges de toute épaisseur, complètement fantomatiques derrière un Affleck bien en avant mais trop transparent aussi. Pas dans son jeu, mais dans un personnage, dans un film qui n'avance pas. Au bout d'1h, on entre seulement dans le vif du sujet. C'est 30 min avant la fin que survient le 1er rebondissement. Et évidemment, tout le monde finit sain et sauf et se fait des bisous et se serre la main avec respect et gratitude. Trop classe mec, top boulot, thank you from the eminence.

Ah, c'est fini ? Ah bah vi. Reste juste à se taper l'affreux générique de fin, démago comme pas permis, genre "Vous voyez comment on a bien travaillé ? C'est bien ressemblant et tout, trop classe quoi".

Mais ça passe tout seul. J'ai pas vraiment vu passer les 2h, sauf qu'au final, c'est carrément complètement inoffensif (si tu passes évidemment outre tout les méchants Iraniens zombies primaires probablement partouzeurs de droite).

T'as un casting de fou trop mignon, trop sympa, Goodman et Arkin semblent bien s'amuser, Garber sait pas trop ce qu'il fait là alors il se contente de serrer les fesses et faire un joli sourire Star Ac', Affleck est aussi expressif que d'habitude (comme quoi, Malick a flairé le bon coup en le filmant majoritairement de dos dans To The Wonder, ça fait pas une grosse différence en fait).

C'est con comme un balai, avec toutes les grosses ficelles cinématographiques du genre, style "Le film engagé autour d'un pays instable du Moyen Orient pour les Nuls", musique, mise en scène, montage inclus.
Mais c'est mignon.

Et évidemment un sacré hold up aux Oscars, surtout vu comment ça a été remis.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Message » 13 Avr 2013 12:07

Tu pourrais donner ton avis sur les films que tu testes ?
Comme tu mets une note pour le film, on a envie de savoir pourquoi cette note.
arnuche
 
Messages: 24331
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 13 Avr 2013 23:20

arnuche a écrit:Tu pourrais donner ton avis sur les films que tu testes ?
Comme tu mets une note pour le film, on a envie de savoir pourquoi cette note.


Dans le cas d'Argo, je vais coller ce que j'avais écrit ailleurs sur le film. Pour le reste, le fait est que j'ai arrêté d'écrire sur les films eux mêmes parce que je me suis rendu compte qu'outre le fait que cela ne m'intéresse et motive plus vraiment, j'avais souvent du mal à écrire avec précision mon avis, et me retrouvais à me justifier inlassablement sur tel ou tel point.
A contrario, il m'est bien plus facile d'écrire sur la partie technique, et c'est aussi pour ça que je me suis mis.

Mais promis, je vais essayer de faire un effort. :wink:
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

City Girl (FR)

Message » 13 Avr 2013 23:34

Image
City Girl - FW Murnau


Carlotta, 2010
BD-50, Zone Free
1.19, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 29807 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1951 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STF, amovibles

Toutes proportions gardées, City Girl est proposé ici dans une copie HD plus que surprenante, et qui fera mentir une fois de plus (et quelle fois !) ceux qui pensent que le Blu Ray n'est fait que pour les films récents.
L'image est naturelle au possible, et présentée dans une forme très pure, vierge des nombreux traitements de nettoyage habituellement utilisés. Du coup, et malgré des outrages du temps visibles à travers les nombreuses (mais jamais vraiment gênantes) rayures, poussières et autres salissures, l'image bénéficie d'un excellent niveau de détails, d'une grande stabilité du cadre, et d'une très bonne gestion du contraste.

Qu'on aime ou pas le nouveau score de Christopher Caliendo (un peu trop porté sur les guitares acoustiques, pour ma part), la piste 5.1 est très bien traitée en Blu Ray, avec un mixage ouvert et ample, profitant complètement du 5.1 pour placer les instruments et créer un joli environnement musical. Evidemment, ce n'est pas de la piste de compétition qui fera trembler le salon, ni une piste capable de rivaliser avec les pistes opératiques qu'on peut trouver en Blu Ray, mais elle fait tout à fait honneur à son contre-point visuel.

Image : 8.5/10
Son : 9/10
Film : 8.5/10


C'est beau et naïf, très simple dans sa construction narrative, mais mis en exergue par la virtuosité visuelle de Murnau. Je l'ai préféré à Sunrise, qui m'avait semblé plus sec, plus bancal aussi, avec ses personnages marionnettes et peu crédibles, trop personnifications de symboles romantiques classiques pour captiver. Là, c'est plus terre-à-terre, plus simple et, au final, plus touchant. Et puis, il y a au moins un trio d'acteurs formidables, avec Charles Farrell, mais surtout David Torrence en figure paternelle terrifiante de rigidité et d'imperméabilité, et évidemment Mary Duncan, toute en doutes et en douceur.
Il y a bien ce dernier tiers, un peu longuet, un peu dans l'ennui poli et tous ces travailleurs qui vont, évidemment, pourrir la jolie romance avec un convenu un peu beaucoup téléphoné, mais rien qui n'empêche vraiment le film de marquer.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4781
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Silent Hill : Révélation 3D

Message » 14 Avr 2013 11:22

Image

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (MVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français imposés sur la VO

• Image : Presque totalement dénué de grain (en dehors des flashbacks) voilà un transfert HD proche de la perfection dont le niveau de détails marquant, le piqué d'image vif, l'étalonnage variable des couleurs (chaudes ou froides selon les univers) et le taux de contraste élevé font plaisir à voir, à l'inverse des noirs qui sont certes bons mais pas toujours aussi profonds qu'attendus.
• Audio : Des pistes sonores plus subtiles que le film qui utilisent de façon optimale l'espace sonore. La dynamique s'envole à plus d'une reprise, l'ensemble des canaux diffusent des effets glauques et/ou chocs avec beaucoup de précision et les basses sont lourdes à souhait.
• La 3D : Une très bonne 3D native qui sert la narration et qui permet de s'immerger avec plus de conviction dans l'univers horrifique de Silent Hill même si elle souffre d'une diaphonie bien visible par endroit. Premièrement, la fenêtre de profondeur qui est toujours convaincante varie selon les trois univers visités par l'héroïne et s'amplifie fortement entre le monde réel où elle est discrète et les ténèbres où les décors semblent s'étendre à perte de vue. Deuxièmement, le détachement des éléments est très réaliste et la perception des volumes est épatante. Et troisièmement, les effets plus ou moins poussés de jaillissement (pluies de cendre, projections de sang, mains coupés, lames d'épée, têtes du Mannequin Monster) et de débordement (têtes et bustes des protagonistes, morceaux des décors, particules de fumée) assurent franchement le spectacle. Image

- Région : B (France)
- Éditeur : Metropolitan Vidéo
- Date de sortie : 28 mars 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6387
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message