Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

HIFIMAN HE-1000 (V1 et V2)

Message » 14 Juin 2015 12:53

yacine60180 a écrit:Salut à tous, pour info Sorrodje à fait un bel article sur le Hifiman HE-1000 en version Beta (présérie). :bravo:

http://www.tellementnomade.org/feedback ... 1000-beta/


Bonjour à tous,

Très bon article (pour tous ceux ne connaissant pas le HE-1000) :bravo:

L'impression laissée par ce test avec cette amplification : un LCD-3F en un peu moins bien sur certains aspects (manque d'impact; manque de présence dans le haut médium) et en un peu plus cher ; il est en revanche sûrement meilleur que le LCD-3 pour le confort de port (casque plus léger et pressions mieux réparties).

Dans tous les cas, l'amplification doit avoir son mot à dire pour réveiller la bête (comme pour le LCD3, cela dit en passant)
Avec un Egoista (15 Watts), cela doit-être un casque très intéressant (comme pour le LCD-3) ou avec un Luminare ou un RKV-III, dans une moindre mesure (et pour moins cher), en mode transformateur (plus de 3 Watts sur 35 Ohms).

Eric
eric65
 
Messages: 3144
Inscription: 29 Sep 2010 12:38
  • online

Annonce

Message par Google » 14 Juin 2015 12:53

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Juin 2015 12:57

Salut Eric, tu pense que si le HE-1000 n'était pas percutent dans ce teste c'est à cause de l'ampli utilisé?
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4568
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 14 Juin 2015 13:16

Salut Yacine,

C'est une hypothèse ; sinon je suis surpris par les similitudes (apparentes) entre le HE-1000 et le LCD-3F ; je m'imaginais le HE-1000 comme un casque de sonorité plus claire (dans le haut-médium), à la manière du SR-009.

Eric
eric65
 
Messages: 3144
Inscription: 29 Sep 2010 12:38
  • online

Message » 14 Juin 2015 13:17

Je ne te cache pas que moi aussi!!!! :grr:
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4568
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 26 Nov 2015 11:16

J'attends le HE1000 et le HE400i pour demain :D

Hifiman vient juste de m'informer que l'Edition X sera dispo dans une quinzaine de jours, au prix de 1800€.
Je devrais recevoir, d'après les infos données par le responsable des ventes en France, un premier et seul exemplaire disponible en Europe, avant l'arrivée des stock dispatchés chez tous les revendeurs Européens.

Pierre
Pierre PAYA
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 3218
Inscription: 09 Avr 2011 18:53
Localisation: Nimes

Message » 26 Nov 2015 11:44

J'attends ton avis sur le HE1000 avec impatience, car les CR que j'ai lu sont très contradictoire, par conte sur l'Edition X je jamais encore entendu du mal de lui.... :bravo:
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4568
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 26 Nov 2015 18:42

dis donc... edition X... ils pompent un peu sur Audeze dans les noms de leurs flagships... un mélange de Sennheiser et Audeze... :ane:
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1444
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 26 Nov 2015 19:10

:ane: Oui c'est bien Chinois HIFIMAN. Mais il y en a également beaucoup qui on pomper l'AKG K1000!!!
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4568
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 27 Nov 2015 0:34

Pierre PAYA a écrit:J'attends le HE1000 et le HE400i pour demain :D

Hifiman vient juste de m'informer que l'Edition X sera dispo dans une quinzaine de jours, au prix de 1800€.
Je devrais recevoir, d'après les infos données par le responsable des ventes en France, un premier et seul exemplaire disponible en Europe, avant l'arrivée des stock dispatchés chez tous les revendeurs Européens.

Pierre


Super Pierre, cela promet d'intéressantes comparaisons avec l'Odin.

Je serais curieux de réécouter le HE1000 afin d'essayer de comprendre pourquoi il est tant plébiscité outre atlantique.

Stephane
sle
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 304
Inscription: 09 Mai 2013 17:57
  • offline

Message » 27 Nov 2015 1:24

J'ai eu l'occasion de tester le HE1000 sur le stand Hifiman à la CanJam London, pour faire simple je lui préfère de loin le PS500e que j'ai sur les oreilles en ce moment ... Surtout au tarif appliqué par Hifiman, enfin ills ont peut être ajusté le "tir" depuis quelque temps mais j'en doute .. En revanche le Factor de ce HE1000 est sympa et confortable, le juste prix avec le même confort et un bon son sera peut être avec l'édition X ? :o
.

" Si à 40 ans t'as pas eu 40 casques... "
Franck.T
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 189
Inscription: 09 Aoû 2014 21:04
  • offline

Message » 29 Nov 2015 10:52

Bonjour,
En attendant d'avoir l'avis de Pierre sur ce HE-1000, une "review" en anglais, par un Italien, sur le site HIFIMAN.

http://hifiman.com/articles/detail/373

Bonnes écoutes
hyucca
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 484
Inscription: 12 Mai 2014 17:36
Localisation: Orléans
  • offline

Message » 29 Nov 2015 11:12

TRADUIT PAR BING:

Pour moi, l'apparence n'est pas importante ; en revanche, l'ergonomie est ce que je considère fondamental. Maintenant vous pouvez oublier les faiblesses de HE6 : poids, confort et lecteur nécessité de puissance de cette HE1000 a amélioré considérablement par rapport

Il y a quelques mois, j'avais atteint une satisfaction temporaire avec mon jeu d'écouteurs. Avec le trio HD800, HE6, LCD2.2, je pourrais écouter chaque genre de musique et tout type d'enregistrement. La simple annonce de cette HE1000 immédiatement m'a intrigué, et maintenant, enfin, l'HEK est sur ma tête.

J'ai essayé de laisser diminuer le « syndrome nouveau jouet » ; Malheureusement, c'est un très difficile à faire dans ce cas, et je dois avouer que je ne pense pas que I'am en mesure de faire cette fois.

J'ai attendu que le rodage mécanique et mentale / burn-in pour compléter chaque genre musical à l'écoute.

Le HIFIMAN propose 150 heures pour stabiliser le son. En fait, au cours de cette période, la performance est variable, mais c'est encore globalement à des niveaux très élevés. Toutefois, le casque est maintenant « stable » ; C'est moi que je suis toujours instable et choqués par sa sonorité.

Écouteurs sont disponibles à la boutique Playstereo au prix de 2 999,00 Euros (prix au moment de l'examen)

Spécification technique
Réponse en fréquence 8Hz - 65kHz
Impédance : 35 ± 3 Ohm
Sensibilité : 90 dB à 1 mW
Poids : 480g
Système audio-ouvert
Type-Planar magnétique


Costruction et ergonomie

Je ne suis pas particulièrement attiré par la conception esthétique de ce casque, mais dans votre main, il vaut certainement mieux qu'il n'y paraît en photos.

Pour moi, l'apparence n'est pas importante ; en revanche, l'ergonomie est ce que je considère fondamental. Maintenant vous pouvez oublier les faiblesses de HE6 : poids, confort et lecteur nécessité de puissance de cette HE1000 s'est améliorée considérablement par rapport à l'ancien phare. Il est léger et confortable et ne dérange pas de séances d'écoute depuis longtemps avec des problèmes de confort ou de poids malgré leur grande taille.

J'aurais préféré une meilleure finition pour les coussins. Quelque chose comme le HD800 ou les bons d'argent de la série Beyer DT.

Elle a un arc métallique lequel est placé un bandeau en cuir réglables. C'est vraiment à l'aise avec un composant logiciel enfichable système de bon contrôle.

J'ai une petite tête donc je trouve ça parfait à l'usure, la force de serrage est bien équilibrée aussi.

Léger et confortable, cependant, elle ne fournit pas une sensation très solide. Ici, nous devons attendre quelques années pour voir si sa valeur économique est conforme à sa fiabilité.

Je ne suis pas nanotechnologie expertise, donc j'ai juste signaler le simple fait que c'est que la membrane plus mince jamais produite pour un casque et la première fois cette technologie est appliqué à une canette.

Les aimants sont disposés de façon asymétrique pour limiter les reflets parasites, la grille de protection est acoustiquement et évite ainsi la génération des reflets indésirables.

Par rapport à la plupart des autres orthos ou fleurons, la HE1000 est assez facile à conduire, ou du moins, une quantité insuffisante d'énergie s'aggrave la toute bonne performance un peu, non seulement dans un paramètre spécifique, comme perdre les basses ou les aigus sévères, préamplificateur plat dynamique ou petit... À l'aide des amplis de faible puissance, le HD800 devenir algid et hystérique dans la partie supérieure, la LCD2.2 est devenue une tortue peur, HE6 sonne comme la radio du voisin.

Si faible puissance, le HEK devient pire légèrement moins transparente et globale, mais elle s'aggrave de façon tellement distribuée sur tous les paramètres, que finalement ça sonne extrêmement agréable même avec amplification pauvre.

Comme autres orthos, le HE1000 comme puissance. Plus vous avez le meilleur de l'EEG. Le casque se développe et brille Watt après Watt, le EF6 de HIFIMAN est un bon candidat.

Cela dit, toutefois, dans la boîte il y a trois câbles dont résiliation de côté de casque a changé par rapport aux séries précédentes, maintenant c'est une prise mini-jack. Outre le câble XLR 4 broches et la 6.3 Jack classique, il y a une sorte de surprise, un 3.5 câbles.

Avec confiance dans le personnel HIFIMAN, j'ai pensé que si ils ont décidèrent de mettre un câble complet pour appareils portables ou semi-portable et non un simple adaptateur ni connecteur, il est possible que le casque peut être entraîné par portable trucs trop.

Vient de le faire ! Le casque est satisfaisant, même avec un hérétique Fiio E12 (déclarée avec 880 mV à 32 ohms). Évidemment, ne comptez pas les niveaux sonores, vous pouvez rejoindre avec un bon ampli de bureau qui est plusieurs livres hevier et plus cher, mais imaginez que vous pouvez marcher dans les autres pièces de la maison ou dans la véranda avec votre HEK et votre DAP et votre musique. Dans mon cas, c'est une option importante.

Concernant l'ergonomie, nous allons jeter un oeil sur wikipedia :
« L'ergonomie, selon l'IEA (International Ergonomics Association), est la discipline scientifique concernée avec la compréhension des interactions entre les humains et d'autres éléments d'un système et la profession qui s'applique la théorie, des principes, des données et des méthodes pour concevoir afin d'optimiser le bien-être humain et les performances globales du système. […]

La qualité de la relation entre l'utilisateur et le support utilisé est déterminée par le niveau de l'ergonomie. L'exigence la plus importante pour déterminer ce niveau est la sécurité, suivie par l'adaptabilité, la convivialité, confort, douceur, plus compréhensible et ainsi de suite. ”

Dans ces conditions, l'ergonomie de la HE1000, au sens large, est au sommet. Améliorations sans précédent par rapport à HE6.

Le son

Être un propriétaire et un admirateur de HE6, j'aurais attendu une sorte que he6 améliorée sur tous les paramètres au prorata de la liste de prix, peut-être plus facile à conduire et plus à l'aise ; C'est un désir en partie trahi ; le HE1000 a un son qui n'a pas beaucoup en commun avec le phare précédent.

C'est différent, ceux qui recherchent une brillante aigus, la clarté et l'attaque la haute gamme de HE6 ne trouveront pas exactement le même type de son.

Le HE6 est plus agressif, le HE1000 est nettement plus calme, à peu près le HE6 est sans aucun doute un casque « clear », l'HEK par rapport à la 6 légèrement tend au « noir », c'est « humide » production In the HIFIMAN ont écouté, le HE400i, est peut-être celui que la plupart ressemblent à la signature sonore. Signature sonore juste, la différence de niveau de qualité est conforme à la liste de prix.

Grossièrement parlant, nous pourrions dire que HE6 est acoustiquement semblable à un enregistrement dans Archiv style, le HE1000 un Decca un.

Si je devais comparer la qualité générale des HE1000 en référence à d'autres écouteurs, HE6 par exemple, je dirais d'abord que sa qualité globale, par rapport à l'ancien phare HIFIMAN, est significativement plus élevée.

Cela me rappelle quand, en tant que propriétaire d'un Beyerdynamic DT880 je suis passé à T1. Le saut a été remarquable. Je pourrais ne plus regarder en arrière.

Bien que du pur point de vue technique comme « la capacité de lecture autant que possible du signal original », la HE6 est extraordinaire et de ce point de vue la distance qui le sépare de HE1000 n'est pas infranchissable alors que celle entre le DT880 et T1 ; la différence, une fois perçue, est évidente.

C'est une sorte d'interrupteur de gestalt, maintenant j'entends une musique différente, non seulement une meilleure reproduction.

Je dirais que sa signature sonic il possède est une sorte de synolon entre le HD800 et LCD2.2, une véritable union, pas un hybride simple ; l'HEK semble y avoir aucun compromis, il n'est pas quelque chose entre HD800 et LCD2.2, c'est ce qui pourrait correspondre à la somme des deux.

Imaginez un HD800 avec le corps, la douceur et le son qui pardon de LCD2.2, ou, au contraire, un LCD2.2 avec la scène, la précision, l'extension sur le dessus de la HD800.

Oui, un HD800 techniquement complet, avec l'ajout de l'implication émotionnelle de toute Audeze et avec une touche de plus de bonté.

Il est évident qu'un casque de ce coût sera excellent avec d'excellents enregistrements. Sa résolution et sa transparence est incontestable ; chacun a bien enregistré des avantages de la chanson ; brutalement : vous retirez dans la transparence, ce que vous avez dépensé l'argent, donc je ne vais pas aller plus loin.

Attention cependant, l'HEK a faim de la vraie musique, pas de pistes audiophile HD contenant « plin plin » ou autres « boom boom » spectaculaire, le HE1000 a un potentiel qui ne devrait pas être gaspillé. Vous apprécierez l'effet au cours d'un disque entier et bien plus encore, sa force est appréciée dans longues sessions.

Certainement une bonne performance avec bons enregistrements, mais ce que je trouve ça presque comme par magie faire, est de rendre agréable même les vieux enregistrements de rock classique ou jazz et même qu'avec un HD800, un T1 ou un autre casque analyse neutre se traduirait par une mauvaise reproduction. Sans compromis, sans basculante, sans coloration forte, tout en conservant un détail remarquable.

Cela ne signifie pas qu'Edith Piaf chante au prêteur sur gages, mais essayez d'écouter beaucoup d'enregistrements datés avec HE1000, j'ai remarqué l'étrange absence d'artefacts désagréables et défauts qui m'empêchaient de pleinement profiter de la musique.

De ce point de vue, le HE6 est certainement plus recommandé que le HD800 ; le LCD2.2 est sans aucun doute un maître à cacher les défauts, mais la voie est l'HEK. Parker, Coltrane, Gould, les Beatles... Nous remercions l'HEK.

Certains des exemples clairement : vous pouvez profiter de Coltrane dans Kind of Blue avec un T1 ou le HD800, A Love Supreme de Coltrane, non. Vous devez l'HEK. Ce que j'ai des enregistrements de Menuhin est ennuyeux avec le HD800, avec HE1000 n'est pas.

L'HEK est tout sauf moniteur, ce casque sublime en quelque sorte le concept HI-FI mettant en lumière le bien et en laissant en arrière-plan les lacunes de l'enregistrement. C'est un casque pour les utilisateurs et les amateurs de musique, pas pour les enregistrements sonores ou de maîtrise.

Ce casque est presque contradictoire : il semble donc très poli et extrêmement gentil, mais en même temps sacrément révélateur et précis pour ce qui est nécessaire, un son plus agréable, mais pas trop colorés. Le contenu harmonique qui nous permet de percevoir des instruments acoustiques comme ils sont est terminé.
Écoute ce casque recherchant des capacités techniques spécifiques et ne pas laissez-vous emporter par la musique est pour moi un dur assez tâche à accomplir, mais j'aime souvent à se concentrer sur certains paramètres et je m'amuse dans les comparaisons entre les écouteurs.

Lorsque vous payez attention critique la principale chose qui sort est excellente musicalité, timbre magnifique, bonne cohésion et bon équilibre entre les gammes de sorte qu'aucun paramètre l'emporte sur l'autre.

Accorder davantage d'attention, cependant, il y a deux paramètres qui entrent en premier : une très grande tête avec une excellente capacité holographique et un profond, matérielle et viscérale bass.

Comment un casque, en même temps, avoir cette extension dimensionnelle et cette plénitude ?

J'ai toujours entendu dire casque très bien capable de retourner l'un ou l'autre aspect, mais jamais cette combinaison qui est difficile à atteindre. (Un cas spécial était le Fidelio de X 1 placé correctement dans sa gamme de rapport qualité/prix).

Basse est tout comme vous vous attendriez d'un pilote de grandes dimensions : grand, addictif, complet et dynamique.

Dans les quelques premières pistes, il semblait que l'extrémité inférieure était moins contrôlée à celui de la HE6, mais avec le mental et physique le burn-in, j'ai remarqué que le contrôle est au moins égal à 6, mais la basse est plus présent et majestueux. Dans le même temps, il est plus doux et délicat.

En outre, il a la capacité de conférer une certaine charnure et épaisseur à la gamme moyenne inférieure fait mieux que le 6.

La gamme basse de HE6 est plus violent et plus incisif, HEK, on a une élégance et un sentiment palpable que laissent derrière eux le quoique grand faible de la 6. Je n'ai jamais entendu quelque chose va donc faible si facile, il n'y a pas une seule note timide ou ébarber et une chose qui n'est pas facile à réaliser, il va la bas, profond et charnue dans un préamplificateur très grand. Je n'ai trouvé aucune composition symphonique du XXe siècle qui peut faire l'HEK souffrir.

La beauté et l'épaisseur de cette basse éclipsent le bon bas de gamme de la HD800. Pour obtenir un niveau émotionnel semblable avec laquelle nous pouvons comparer il, nous avons besoin d'au moins un LCD2.2 ou LCDX, mais le contexte change, la taille de la vue virtuelle de la scène change, les changements de couches.

Dans quel sens les changements de contexte ? En ce sens que la basse de l'HEK est placée dans une scène objectivement plus large, plus précis et corrélées à une gamme haute plus évidente et plus détaillée que le LCDX.

Dans le LCDX semble que tout tourne autour de sa basse et sa puissance. La basse est le pivot autour desquels s'articule la beauté de sa sonorité. Basse de l'HEK appartient à l'ensemble, n'est pas seulement un personnage extraordinaire. Il fait partie de l'ensemble. C'est un véritable sentiment de l'ensemble que nous percevons avec HE1000.

La basse de la LCDX est plus incisif et impressionnant, également compatibles, cependant, la précision, la rapidité et le raffinement de la HEK'lows ne sont pas contestables, surtout si nous parlons de programme de musique difficile comme une symphonie.

Il est vrai qu'impact et slam, également pour les raisons mentionnées ci-dessus, allez à Audeze. Dans le cas d'une basse électrique, je serait être déchiré entre un LCD2.2 et LCDX, mais pour une basse dans un quartet de jazz, j'opterais pour le HIFIMAN.

Pour un ensemble de violoncelles et les contrebasses placés dans un orchestre, j'aurais pas doute choisissant la HE1000. Il est spectaculaire, mais aussi pour piano solo. Auparavant, j'avais confié la tâche à HE6 de transparence, de contrôle et de timbre fiable. Maintenant le solo piano c'est un travail HE1000.

Offrez-leur acoustique moins altérée comme musique possible, à mon avis, c'est la chose à faire. Jazz et musique classique sont à l'avant-garde, pour tous les genres, autres, pourraient être un investissement perdu ou une côté qualité.

Parler d'orchestres, puis viennent à l'esprit le préamplificateur et la superposition. Nous venons de voir que HEK a une taille d'inr de scène très développés : excellent width et height, moins profonde avant, ce qui n'atteint pas celle du T1 ou HD800.

Dans cet espace virtuel sont des instruments magistralement situés dans un jeu en trois dimensions, la capacité de superposition a peu à envier le phare de Sennheiser, cependant, l'horizon le montre le HD800 est toujours supérieure et plus éloignés.

En raison de sa transparence, la HE1000 retourne l'ambiance avec un soin méticuleux. Le HD800, a une meilleure mise au point, mais au détriment d'une matérialité inférieure et une cohésion musicale à l'HEK.

Le rendu holographique de HEK est un agréable désarmante. L'image centrale / front est moins clair que le T1 ou le HD800 une, mais la vision globale qui peut fournir peut choquer, il est presque un sentiment de sensibilité tactile qui est inconnue pour les allemands. Couché sur le canapé, les yeux fermés, j'étirer mon bras et attraper les violons.

Sa capacité à disparaître lors de l'écoute est supérieure à celui de l'allemand deux dynamiques, et il devient le meilleur stade-illusionniste.

Avant d'écouter la HE1000, j'ai considéré la HE6 plus habile à la dissimulation et celui qui permettent un contact plus direct avec le message sonore. Le 6 n'a pas, toutefois, une extension de la scène comparable à la meilleure dynamique, avec le HE1000 ce fossé entre les deux technologies n'est pas là.

Après avoir passé de nombreuses heures avec HEK, je peux maintenant percevoir quelques artefacts même dans la HE6. Ce qui auparavant à la transparence, maintenant elle a l'apparence d'être simplement lues. Maintenant il s comme si j'entends l'onde sonore venant du pilote casque. La magie de l'invincible HE6 se vaporise en face de l'invisibilité majestueuse de HE1000.

Techniquement, une personne peut préférer la stratification précise et ciblée de la HD800, mais je pense que c'est un choix dicté par le goût et le désir de voir la localisation précise ; le HD800 est un virtuose du virtuel.

Sans dépenser trop dans une discussion concernant son naturel et réaliste, personnellement, dans des spectacles j'ai jamais entendu une distinction aussi nette et une chirurgie telle que celle prévue par le HD800.

De ce point de vue le HE1000 ressemble plus à un concert d'expérience qu'un inscrit, ou au moins est capable de recréer une illusion plus convaincant que les autres écouteurs peut faire, bien que je trouve magnifique et l'image unique orchestre recréé par le HD800.

En revanche, il n'y a que hémisphère de mon cerveau qui ne veut pas être pointilleux et critique, il veut simplement s'amuser et de se complaire dans cette illusion. C'est avec ce émotionnelle besoin que HE1000 devenir un héros invisible.

Avec le HD800, j'entends la musique provenant d'une source physique en dehors des limites du crâne. Avec HE1000, je me sens aucune source; la musique est juste là-bas, je ne peux pas identifier l'origine, la musique vient juste.

Je suis dans la musique.

C'est où le HIFIMAN excelle. Il disparaît et laisse juste la musique. Il nous laisser seuls avec nos chansons préférées, la transparence est peut-être le terme le plus approprié, mais ne demandez pas un « wow effet » immédiatement, à mon avis devrait être utilisé au moins pour se détendre pour un disque entier. Saut arrière et vers l'avant à travers la playlist perplexes moi.

Un ingrédient spécial de cette musicalité est le haut de gamme : longues et très doux. Il peut récupérer des détails sans effort et a la capacité de reproduire un contenu harmonique riche sans être excessive.

Je n'entends pas tout rouleau large ou pics de distraire de l'écoute, bien sûr, maintenir un détail, le micro-détail et si vous voulez le nano-détail pour les niveaux highets. Égale ou supérieure à HD800 ou HE6 qui, cependant, peut avoir dans certains cas, un triplé trop lumineux ou battante tonnes de détails sonores bien avec arrogance.


Le nouveau fleuron HIFIMAN dispose d'une gamme haute très douce et délicate, combiné avec un pas aggessive bass, rend ce casque tout sauf agressif. Bien qu'ayant une dynamique impressionnante et une réponse transitoire rapides, ce casque est trop doux et gracieux. Une autre contradiction qui me laisse sans voix.

Une composition qui sonne terrible grâce à ce casque est le Sacre du printemps. Vous pourrez savourer toute la puissance et l'hystérie de la pièce sans cuivres nous faire du mal avec les aigus. Le casque ne pas crier, fait pas foulée, n'attaque pas, mais toute l'énergie de la Sacre dévaste nous.

Useless et redoundant rappeler que son fond est inaccessible quand il ya des percussions. Dans une pièce symphonique, la basse de l'HEK est incomparable.

Mais il ya une petite faille dans ce HE1000. La capacité à reproduire le détail tend à s'estomper en très petites quantités, ce n'est pas un apte à jouer très faible volume.

Même si elles sont parfois plus piquant, le HE6 et le HD800 sont plus aérées, cependant, probablement en raison de la haute gamme plus en évidence, ils maintiennent une haute qualité, même à faible volume, écoute, surtout le HD800 et T1. Petit neo de HEK.

Ce sondage extrêmement délicat, cependant, pourrait également considérer comme un manque. Qui aime un haut de gamme plus rêches ou mousseux comme T1 pourrait trouver l'HEK être ennuyeux, mais personnellement j'ai toujours trouvé difficile de longues séances avec des écouteurs qui ont un aspect exagéré, tous deux de haut en bas.

Sa bonté vient de sa volonté de disparaître et de ne pas être intrusif ; Il n'est pas timide, il est bien éduqué et ne parle pas de la tour.

Le milieu de gamme est l'un des trois qui a été moins fascinantes. Il a undubetly un très haut niveau milieu, mais au-delà de l'épaisseur de mieux que le milieu presque parfait de HE6, j'ai ne trouver aucune amélioration évidente.

C'est un moyen, riche, mais peut-être un peu en arrière, si l'on veut trouver quelque chose de répréhensible. Par ailleurs, je n'ai pas pense même est un casque de forme de V. Le milieu est harmonieux avec le reste, les basses et les aigus sont formidables, les médianes sont juste très bons.

L'impression est que le milieu n'est pas particulièrement pénétrante. Ceux qui sont à la recherche de la même énergie d'un Grado avec Hendrix ou qui veulent être fouettée par 20th Century Schizoid Man de Fripp ne trouvera pas la droite milieu ici.

Ça sonne bien Rock, mais parfois l'énergie transmise par la roche brute n'atteint pas le niveau d'un casque conçu et construit pour le genre. Nous ne voulons pas donner une Stratocaster à Segovia à Woodstock, ni un Ramirez à Hendrix assis dans le théâtre.

Un rock classique qui doit être entendu avec HEK est, par exemple, The Wall. L'HEK est belle avec album de Radiohead, certains. Avec les albums rock droite le HE1000 laisse derrière les concurrents, mais si vous avez besoin de cette énergie de Rage contre la Machine, il y a un risque de ne pas atteindre l'objectif.

Le milieu de gamme ne pas crier ; tout comme le reste, c'est fluide, agile et calme. Le manque de netteté et de grain fin le rendent particulièrement adapté pour la reproduction des cordes et des voix.

Qui possède le HD800 et adore pour ses qualités particulières, sait ce que veut dire le désir que les altos et les violoncelles acquièrent le poids et les violons deviennent moins nette, ou au moins moins sec ; tube roulant, câble d'équilibrage et parfait, sans doute, peut arrêter devant cette HE1000, qui est riche sans être coloré.

Utilisant l'HEK j'ai le plaisir en écoutant quelques cantates de Bach qui le HD800 reproduisent parfaitement du point de vue formel, mais manque la vitalité et l'esprit qui m'a fait redécouvrir avec l'HEK.

Je ne dis pas que le HD800 a des lacunes évidentes. Par sa nature, elle a un caractère qui est impitoyablement neutre, un détecteur décrivant tout dans une scène immense, mais le HE1000 fait mieux.

Le HD800 a l'exactitude et la fiabilité d'un ingénieur, le HE1000, nonobstant la capacité technique incontestable, a le talent d'un peintre, la main d'un architecte et la vision en plastique d'un sculpteur.

Le HE1000 est le Michel-Ange de casque d'écoute et ma musique sa Sixtine.

Conclusion
Trop nombreux paradoxes pour être vrai, ou une maître synthèse des caractéristiques qui sont souvent antithétique ?
Rapide et décontractée
Calme et dynamique
Corsé et éthéré
Précise et musicale
Analytiques et engageante
Doux et riches en harmoniques
résoudre les méticuleux et pardonner
Dévoreur de Watt et facile à conduire
Présence matérielle et un préamplificateur étendu




Il possède toutes ces caractéristiques et encore elle disparaît

Destiné à devenir un mythe ?

L'Orphée, le K1000, la R10... gagné renommée et la gloire des décennies. Ils sont toujours là pour égayer le plus exigeant des oreilles et mentionnant juste à côté de la nouvelle HE1000 semble presque blasphématoire.

Certainement HE1000 il pas pénétré le marché sur la pointe des pieds ; en preuve dans hotel de Fang salle de celui-ci était à côté de l'Orpheus (ancien...).

Il a été présenté comme le meilleur casque sur le marché, comme un prétendant au trône de STAX 009 quand mais son design ne était pas encore achevée. L'audace des jeunes... mais le seul digne rival semble être de lui.

Elle est produite par une société qui n'a pas la longue histoire de Beyerdynamic, Sennheiser, STAX, AKG ou Sony, mais comme ces entreprises construit leur histoire avec la recherche et les réussites, le HIFIMAN construit sa propre histoire, et si ce casque se révèle fiable dans le temps long, succès et une place dans le waal de renommée ou de la mythologie est assurée.

Mince membrane, une grille de protection acoustiquement transparent, aimants asymétriques et c'est tout.

Nous sommes dans le théâtre.

De nombreux adjectifs, que j'ai utilisé dans cette revue peuvent sembler sur le haut de la page ou exagérée et pour ceux qui n'ont pas encore écouté calmement et dans leur système peut éveiller des soupçons légitimes. Je comprendrais ; Je serais plutôt suspect aussi ; Le web c'est plein de casque de battage médiatique jugée tout simplement « phénoménal » puis la communauté sagement « normalise ».

ependant, il n'est pas le cas. Relativement à la production actuelle de casque que je connais, je dois attendre un Sennheiser HD900, un Beyerdynamic T2 ou Audezé LCD W... pour réduire, si nécessaire, ce que j'ai écrit.

Si la ma mémoire écoute est fiable, juste STAX SR009 propriétaires peuvent n'être pas inquiets (du moins ceux qui ne sont pas tête basse).

Note : 10

Pro :

Présence de toutes ces qualités souvent antithétiques qui était jusqu'à présent considérée comme mutuellement exclusive d'une oreillette (aka, c'est un casque d'écoute absolue)

Confort

Pas si difficile à conduire

Inconvénients :

Esthétique, la finition et la construction par rapport au prix
Dernière édition par yacine60180 le 29 Nov 2015 12:56, édité 1 fois.
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4568
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 29 Nov 2015 12:52

ben voilà , merci pour la traduction ! :bravo:
FOSTEX T50RP MKIII PAD Brainwavz simil velours > LAKE PEOPLE G103 > XLR/RCA ELECAUDIO > BEHRINGER SRC2496 > HIDIZS AP100 > Kinden B7 > Intra Sonixx X-Sprint sport > CréAtive MuVo V100
Nono
 
Messages: 23072
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 29 Nov 2015 12:54

:wink:
yacine60180
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4568
Inscription: 17 Fév 2012 14:06
Localisation: NOGENT SUR OISE
  • offline

Message » 30 Nov 2015 12:09

Pierre PAYA a écrit:J'attends le HE1000 et le HE400i pour demain :D

Salut tout le monde,
Salut Pierre,

Bon alors ce HE1000 que tu as depuis quelques jours, ça donne quoi ? :P
HC : Samsung PS63C7700 / Onkyo TX-NR646 / Focal Sib 5.1 + Cub 3 / (Realiser A16 bientôt) / EnigmAcoustics Dharma D1000
Hifi : Audio-GD NFB28 (dac) / Audio-GD Precision 1 / Marantz CD 6003 / B&W 685 / Dharma D1000 (HE-6 / HD650 / HD598)
sebbs
 
Messages: 1731
Inscription: 10 Fév 2003 0:22
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires

 
  • Articles en relation
    Dernier message