Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: davt94, fredoamigo, gailuron et 36 invités

Toutes les enceintes HiFi

B&W Nautilus 802 versus 801 : différences ??

Message » 02 Avr 2003 11:10

RoroMinator a écrit:
haskil a écrit:Enfin, j'ai assisté à tant de séances d'enregistrement classiques qui utilisaient des grosses BW que j'en viens à regretter qu'elles soient utilisées pour cet usage... par des marques britanniques, vous l'aurez remarqué : se tiennent les coudes les roastbeef...

Car enfin, ce medium en retrait et cependant un poil nasal... donne au résultat les disques Decca et EMI... les premiers surtout, tout en médium, et pincé... et un aigu court qui ferraille : puisez au hasard dans votre discothèque un disque de piano ou d'orchestre...

Normal on pousse aux potards ce qui manque pour qu'il y ait plus de présence...

Alain :wink:


Un peu facile...

puisque tu as assisté à tant de séances d'enregistrement, tu dois savoir que les défauts d'un disque pressé peuvent avoir plusieurs causes, pas seulement les enceintes.

Roro


Certes, certes, mais il n'empêche que quand on fait un mixage sur une enceinte ayant des caractéristiques données, que l'on réégalise un tant soit peu, on fait ça à l'oreille... et dès ce moment là, le résultat est tributaire des oreilles du techniciens et de celles des enceintes. Facile? Je n'en suis pas certain...

Tu devrais t'interroger sur le fait que quasi tous les disques Decca ont une sonorité typique qu'ils n'avaient pas autrefois. Ecoute au hasard n'importe quel disque de Vladimir Ashkenazy et tu verras si le medium du piano n'est pas en avant au point d'être si dur qu'il y a quelques années un critique de Diapason, chef de la bibliothèque musicale de Radio France, avait retourné son disque à la revue en disant qu'il était défectueux, tellement le son ferraillait.
Le disque n'était pas défectueux...

Si tu trouves beaucoup de disques classiques EMI enregistré sans un médium gonflé, proéminent, tu me fais signe... Tiens, le dernier écouté : Les chansons de Noel Coward par le ténor Ian Boostridge...

Par ailleurs en microsillon ou en LP, ces disques Decca ont le même son en cloche dans le médium et sont caractérisés par une suréverbération parfois pénible : écoute donc les récents Mendelssohn par Thibaudet, Fauré par Paik...

ecoute attentivement la 5e de Mahler par Chailly et tu entendras ce son pincé, nasal... y compris sur la trompette du début du premier mouvement...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Avr 2003 11:10

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Avr 2003 11:21

Meme le son des disques devient "nasal" en presence de BW...de mieux en mieux.
Naim detruit la couche d ozone et les HP en kevlar sont cancerigenes: attention :)
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 02 Avr 2003 11:38

nico- a écrit:Meme le son des disques devient "nasal" en presence de BW...de mieux en mieux.


nico, si tu passes par Paris, je te le fais entendre, si tu n'as pas de disques Decca chez toi. Tu verras en quelque secondes tu seras fixé. Tu sais, je te dis ça, tu n'es pas obligé de me croire, mais bon quelques milliers de disques me permettent quand même d'avoir une idée sur la question.

Idem pour EMI...

Si les enceintes n'y sont pour rien, faut donc chercher une autre explication et je ne la trouve pas...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2003 11:44

Si le medium est tellement en avant c est que les enceintes doivent en manquer pas mal si j ai bien compris.
Pourquoi ca ne se voit pas aux mesures ?
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 02 Avr 2003 11:52

nico- a écrit:Meme le son des disques devient "nasal" en presence de BW...de mieux en mieux.
Naim detruit la couche d ozone et les HP en kevlar sont cancerigenes: attention :)

:lol:

et encore...
le grave n'est pas rapide, le medium est coloré, l'aigu ferraille, il faut une centrale nucléaire pour les faire marcher - ou en tout cas essayer :P il leur faut 100m² pour qu'elles s'expriment - enfin pour ceux qu'il veulent essayer....
Bref des HP a conseiller à tous les amoureux de la "musique" et du plug 'n play :lol:

:lol:
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:07

nico- a écrit:Si le medium est tellement en avant c est que les enceintes doivent en manquer pas mal si j ai bien compris.
Pourquoi ca ne se voit pas aux mesures ?


Si une simple courbe de réponse d'enceintes te donnait une idée de la façon dont elle sonne je crois que ce forum n'existerait pas...

Il y a le comportement statique, le comportement dynamique, il y a enfin les courbes polaires de directivité... entre autres mesures qui ne sont pas données...

Cela étant, cherche bien, je n'ai jamais dit qu'il s'agissait de mauvaises enceintes, je ne suis pas cinglé, mais les BW sont devenues une sorte de légende de la hifi, elles occupent trop d'esprits pour qu'il ne soit pas utile de temps à autre qu'un forumeur en disent ce qu'il pense de caractéristiques sonores qu'il a éprouvées lui-même.

Certains ne s'expriment pas sur cette filière qui participent beaucoup sur ce forum et font de grandes grimaces quand on leur parle des BW...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:10

haskil a écrit:Cela étant, cherche bien, je n'ai jamais dit qu'il s'agissait de mauvaises enceintes, je ne suis pas cinglé, mais les BW sont devenues une sorte de légende de la hifi, elles occupent trop d'esprits pour qu'il ne soit pas utile de temps à autre qu'un forumeur en disent ce qu'il pense de caractéristiques sonores qu'il a éprouvées lui-même.

Certains ne s'expriment pas sur cette filière qui participent beaucoup sur ce forum et font de grandes grimaces quand on leur parle des BW...

Alain :wink:


Les certains ce sont les memes qui cassent systematiquement Naim BW et Krell ?
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:13

LaurentD a écrit:
nico- a écrit:Meme le son des disques devient "nasal" en presence de BW...de mieux en mieux.
Naim detruit la couche d ozone et les HP en kevlar sont cancerigenes: attention :)

:lol:

et encore...
le grave n'est pas rapide, le medium est coloré, l'aigu ferraille, il faut une centrale nucléaire pour les faire marcher - ou en tout cas essayer :P il leur faut 100m² pour qu'elles s'expriment - enfin pour ceux qu'il veulent essayer....
Bref des HP a conseiller à tous les amoureux de la "musique" et du plug 'n play :lol:

:lol:


Si tu as bien lu, c'est pour compenser certaines caractéristiques des 801... qui donc sonnent un peu au contraire des disques qui sont "monitorés" avec... normal, on appelle ça la compensation...

Donc oui, le grave des 801 est ample mais pas d'une rapidité exemplaire, oui le médium est mat, un peu en retrait avec une coloration un peu nasale sur les pointes de puissance, oui l'aigu est parfois un peu bizarre... Cela étant, ce sont des bonnes, excellentes enceintes et tu as la chance incroyable de faire marcher tes 802 avec une électronique Cello, l'une des plus rapides et bonnes au monde, et avec l'un des meilleurs lecteurs CD au monde... avoue que tu as de la chance... veinard :wink:

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:27

haskil a écrit:
RoroMinator a écrit:
haskil a écrit:Enfin, j'ai assisté à tant de séances d'enregistrement classiques qui utilisaient des grosses BW que j'en viens à regretter qu'elles soient utilisées pour cet usage... par des marques britanniques, vous l'aurez remarqué : se tiennent les coudes les roastbeef...

Car enfin, ce medium en retrait et cependant un poil nasal... donne au résultat les disques Decca et EMI... les premiers surtout, tout en médium, et pincé... et un aigu court qui ferraille : puisez au hasard dans votre discothèque un disque de piano ou d'orchestre...

Normal on pousse aux potards ce qui manque pour qu'il y ait plus de présence...

Alain :wink:


Un peu facile...

puisque tu as assisté à tant de séances d'enregistrement, tu dois savoir que les défauts d'un disque pressé peuvent avoir plusieurs causes, pas seulement les enceintes.

Roro


Certes, certes, mais il n'empêche que quand on fait un mixage sur une enceinte ayant des caractéristiques données, que l'on réégalise un tant soit peu, on fait ça à l'oreille... et dès ce moment là, le résultat est tributaire des oreilles du techniciens et de celles des enceintes. Facile? Je n'en suis pas certain...

Tu devrais t'interroger sur le fait que quasi tous les disques Decca ont une sonorité typique qu'ils n'avaient pas autrefois. Ecoute au hasard n'importe quel disque de Vladimir Ashkenazy et tu verras si le medium du piano n'est pas en avant au point d'être si dur qu'il y a quelques années un critique de Diapason, chef de la bibliothèque musicale de Radio France, avait retourné son disque à la revue en disant qu'il était défectueux, tellement le son ferraillait.
Le disque n'était pas défectueux...

Si tu trouves beaucoup de disques classiques EMI enregistré sans un médium gonflé, proéminent, tu me fais signe... Tiens, le dernier écouté : Les chansons de Noel Coward par le ténor Ian Boostridge...

Par ailleurs en microsillon ou en LP, ces disques Decca ont le même son en cloche dans le médium et sont caractérisés par une suréverbération parfois pénible : écoute donc les récents Mendelssohn par Thibaudet, Fauré par Paik...

ecoute attentivement la 5e de Mahler par Chailly et tu entendras ce son pincé, nasal... y compris sur la trompette du début du premier mouvement...

Alain :wink:


Je n'ai pas tous ces disques, je ne pourrai donc pas vérifier. Mais, de toutes façons, je te crois sur parole.

Je m'interrogeai surtout sur la méthode qu'utilise le gars qui est à la console de mixage. N'utilise-t-il pas aussi un casque pour corroborer l'écoute avec les enceintes ? C'est une question que je te pose car je n'ai pas la réponse.

La coloration dont tu parles ne peut-elle pas venir d'ailleurs, le processus de mastering par exemple ou le processus de pressage ?

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:32

>Je m'interrogeai surtout sur la méthode qu'utilise le gars qui est à la console de mixage. N'utilise-t-il pas aussi un casque pour corroborer l'écoute avec les enceintes ? C'est une question que je te pose car je n'ai pas la réponse.

jamais de casque en principe pour les ingés-son (la plupart déteste ça!)...il utilisent des petits moniteurs de proximité style yam NS10,genelec 1029...

A+
rodjeur
 
Messages: 4753
Inscription: 25 Avr 2002 15:26
Localisation: huit six
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:38

RoroMinator a écrit:
haskil a écrit:
RoroMinator a écrit:
haskil a écrit:Enfin, j'ai assisté à tant de séances d'enregistrement classiques qui utilisaient des grosses BW que j'en viens à regretter qu'elles soient utilisées pour cet usage... par des marques britanniques, vous l'aurez remarqué : se tiennent les coudes les roastbeef...

Car enfin, ce medium en retrait et cependant un poil nasal... donne au résultat les disques Decca et EMI... les premiers surtout, tout en médium, et pincé... et un aigu court qui ferraille : puisez au hasard dans votre discothèque un disque de piano ou d'orchestre...

Normal on pousse aux potards ce qui manque pour qu'il y ait plus de présence...

Alain :wink:


Un peu facile...

puisque tu as assisté à tant de séances d'enregistrement, tu dois savoir que les défauts d'un disque pressé peuvent avoir plusieurs causes, pas seulement les enceintes.

Roro


Certes, certes, mais il n'empêche que quand on fait un mixage sur une enceinte ayant des caractéristiques données, que l'on réégalise un tant soit peu, on fait ça à l'oreille... et dès ce moment là, le résultat est tributaire des oreilles du techniciens et de celles des enceintes. Facile? Je n'en suis pas certain...

Tu devrais t'interroger sur le fait que quasi tous les disques Decca ont une sonorité typique qu'ils n'avaient pas autrefois. Ecoute au hasard n'importe quel disque de Vladimir Ashkenazy et tu verras si le medium du piano n'est pas en avant au point d'être si dur qu'il y a quelques années un critique de Diapason, chef de la bibliothèque musicale de Radio France, avait retourné son disque à la revue en disant qu'il était défectueux, tellement le son ferraillait.
Le disque n'était pas défectueux...

Si tu trouves beaucoup de disques classiques EMI enregistré sans un médium gonflé, proéminent, tu me fais signe... Tiens, le dernier écouté : Les chansons de Noel Coward par le ténor Ian Boostridge...

Par ailleurs en microsillon ou en LP, ces disques Decca ont le même son en cloche dans le médium et sont caractérisés par une suréverbération parfois pénible : écoute donc les récents Mendelssohn par Thibaudet, Fauré par Paik...

ecoute attentivement la 5e de Mahler par Chailly et tu entendras ce son pincé, nasal... y compris sur la trompette du début du premier mouvement...

Alain :wink:


Je n'ai pas tous ces disques, je ne pourrai donc pas vérifier. Mais, de toutes façons, je te crois sur parole.

Je m'interrogeai surtout sur la méthode qu'utilise le gars qui est à la console de mixage. N'utilise-t-il pas aussi un casque pour corroborer l'écoute avec les enceintes ? C'est une question que je te pose car je n'ai pas la réponse.

La coloration dont tu parles ne peut-elle pas venir d'ailleurs, le processus de mastering par exemple ou le processus de pressage ?

Roro


Le problème est qu'elle est présente sur quasi tous les disques Decca... en LP, comme en CD... certains LP en sont inécoutables... particulièrement le piano... tellement ils ferraillent...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 02 Avr 2003 12:48

:evil:
Dernière édition par Phil* le 01 Aoû 2004 21:57, édité 1 fois.
Phil*
 
Messages: 987
Inscription: 23 Oct 2002 23:34

Message » 02 Avr 2003 12:55

haskil a écrit:Le problème est qu'elle est présente sur quasi tous les disques Decca... en LP, comme en CD... certains LP en sont inécoutables... particulièrement le piano... tellement ils ferraillent...

Alain :wink:


Je ne comprends pas :oops:

Ils ne revoient pas leur copie chez Decca avant de lancer la commercialisation ?

N'est-ce pas là un choix délibéré de leur part ?

Roro
RoroMinator
 
Messages: 3962
Inscription: 26 Oct 2001 2:00
Localisation: toulousecon !
  • offline

Message » 02 Avr 2003 14:06

:lol: :lol: :lol:

haskil a écrit:
Donc oui, le grave des 801 est ample mais pas d'une rapidité exemplaire,


oui ! avec du jus au C.UL le grave des 802 est ample, mais "pas" rapide ( je ne parle que de la 802 car je ne connais pas la 801)

haskil a écrit:
oui le médium est mat, un peu en retrait avec une coloration un peu nasale sur les pointes de puissance,


oui ! le medium est "mat". je dirais plutot "sec" avec une transparence à te damner.
Pour le coté pincé sur les pointes de puissance je ne l'ai pas encore découvert.

haskil a écrit:
oui l'aigu est parfois un peu bizarre...


oui ! Seulement sur certains disques (j'ai pas ta discothèque :wink: ).
je mets cela sur le compte de ces disques, car les autres ( qq soit le type de musique ) , meme à fort volume ne ferraillent pas.

haskil a écrit:
Cela étant, ce sont des bonnes, excellentes enceintes et tu as la chance incroyable de faire marcher tes 802 avec une électronique Cello, l'une des plus rapides et bonnes au monde .....


ah ca c'est rapide :lol: et ca marche terrrrriblement bien ( le préamp - j'en reviens pas moi meme chaque jour qui passe ). Mais le grave, meme avec un duet350 n'est pas "rapide".

haskil a écrit:
et avec l'un des meilleurs lecteurs CD au monde...

CD, je crois pas, ca reste "typé" Sony, mais SACD PAF ! AIE !

haskil a écrit:
avoue que tu as de la chance... veinard :wink:

oui et non, car comme pour toi, ca ne marche pas encore comme je le voudrais.
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 02 Avr 2003 14:13

RoroMinator a écrit:
haskil a écrit:Le problème est qu'elle est présente sur quasi tous les disques Decca... en LP, comme en CD... certains LP en sont inécoutables... particulièrement le piano... tellement ils ferraillent...

Alain :wink:


Je ne comprends pas :oops:

Ils ne revoient pas leur copie chez Decca avant de lancer la commercialisation ?

N'est-ce pas là un choix délibéré de leur part ?

Roro


C'est un choix délibéré... que l'on peut, du reste, commencer à conjuguer au passé... car le nouveau patron des services artistiques de Decca, un Français, n'est pas fanatique, du tout, du son Decca... avant il travaillait chez Sony et c'est sous son impulsion que cette marque a changé son esthétique de prise de son.
Comparer un Perahia d'il y a quinze ans avec ses Goldberg; écouter un CD de Volodos et le comparer avec une prise de son de piano de CBS... est riche d'enseignement : d'un coup le piano a eu du corps...

Une anecdote : un critique de diapason reçoit les sonates de Scriabine par Ashkenazy... deux jours plus tard, il appelle la revue pour dire : "désolé, je ne peux pas critiquer, c'est inécoutable, il doit y avoir un défaut, le son est dur, ça ferraille trop.". Diapason se met en contact avec Decca. Réponse de Decca : "non tout est normal, le son est splendide!". Rendez-vous pris, dans les studios parisiens de Sofrason, qui était le distributeur de Decca en France pour écoute. La queue basse, ils ont confirmé.
Le critique en question, musicien professionnel, s'appelle Jean-Yves Bras et dirige la bibliothèque musicale de radio france...
Vers la même époque, problèmes semblables avec EMI... tellement leurs disques recevaient des cotes techniques destructrices...
Dans le second cas, EMI, ça c'est honnêtement amélioré... mais sans atteindre le niveau de qualité de Philips ou de quantité de petites marques françaises ou pas.
ça nous éloigne de BW utilisé comme moniteur d'enregistrement classiques, mais vraiment je ne pense pas que ces enceintes quelle que soient leurs qualités et elles en ont sont réellement faites pour cela...
Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline



Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message