Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: almat, Google Adsense [Bot] et 23 invités

Toutes les enceintes HiFi

JMR EMP2

Message » 11 Oct 2008 12:18

Bonjour à tous!
Ceci est mon premier message sur ce merveilleux forum que j'ai déjà parcouru en long, en large et en travers.
Alors voilà, une question pour les possesseurs et revendeurs de cette enceinte EMP2.
Est-elle adapté au homecinema? J'ai lu des chose intéressantes au niveau de la rapidité, de la dynamique, de la spacialisation..
Une autre chose. Au niveau du mur, j'ai cru comprendre que le mieux est un mur arrière diffusant, sinon refléchissant ça va aussi, mais il faut éviter l'absorbant.
Or dans une salle HC un peu acoustiquement traitée, le 1er tiers de la salle (donc écran et enceintes) doit être absorbant.. Bon en tout cas c'est une théorie assez généralement admise. Donc les EMP2? De combien de surface de mur "non absorbant" ont-elles besoin derrières elles? Tout le mur? Juste l'espace derrière elles? Et ci c'est tout le mur, cela les condamne-t-elles commes enceintes HC? Et quoi mettre au centre et en surround?
Bref beaucoup de questions.. J'adorerais voir ces JMR expoitables en HC, parce que pour avoir écouté du JMR en hifi stéréo, j'ai adoré..
Merci d'avance!
michael
 
Messages: 43
Inscription: 10 Oct 2008 21:12
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Oct 2008 12:18

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Oct 2008 18:24

michael a écrit:Bonjour à tous!
Ceci est mon premier message sur ce merveilleux forum que j'ai déjà parcouru en long, en large et en travers.
Alors voilà, une question pour les possesseurs et revendeurs de cette enceinte EMP2.
Est-elle adapté au homecinema? J'ai lu des chose intéressantes au niveau de la rapidité, de la dynamique, de la spacialisation..
Une autre chose. Au niveau du mur, j'ai cru comprendre que le mieux est un mur arrière diffusant, sinon refléchissant ça va aussi, mais il faut éviter l'absorbant.
Or dans une salle HC un peu acoustiquement traitée, le 1er tiers de la salle (donc écran et enceintes) doit être absorbant.. Bon en tout cas c'est une théorie assez généralement admise. Donc les EMP2? De combien de surface de mur "non absorbant" ont-elles besoin derrières elles? Tout le mur? Juste l'espace derrière elles? Et ci c'est tout le mur, cela les condamne-t-elles commes enceintes HC? Et quoi mettre au centre et en surround?
Bref beaucoup de questions.. J'adorerais voir ces JMR expoitables en HC, parce que pour avoir écouté du JMR en hifi stéréo, j'ai adoré..
Merci d'avance!


bonsoir,

perso elles servent plus en hifi qu'en HC chez moi
cependant je les utilise en projetant sur un écran qui passe devant les EMP2 (l'ecran n'est pas accoustiquement transparent)
ça le fait déjà très bien en stéréo, le son est précis et clair

il ne s'agit cependant pas d'une vrai installation HC
rom5055
 
Messages: 586
Inscription: 30 Avr 2006 17:14
  • offline

Message » 11 Oct 2008 21:58

Bonsoir
A vue de pif, je dirais 50 cm de matériau non absorbant autour des enceintes pourraient suffire.

Les EMP2 sont parfaitement adaptées au home cinéma.
En surround, d'autres EMP2, à défaut d'autres JMR (Offrande, Emeraude, Euterpe, Duet), ou autres.
Plus les enceintes seront proches de sonorité, plus les rendus seront homogènes et bien reconstituants des acoustiques musicales et espaces sonores à recréer. L'idéal, c'est 5 enceintes identiques, surtout en multicanal musical, la scène sonore et l'espace acoustique prennent alors un aspect réaliste extrêmement présent, quasi "préensible".
Pour avoir le même type d'énergie et d'ampleur, les Euterpe sont pas mal du tout.
Pour des soucis de mise en place murale, des Duet sur tablettes -ou sur meuble- fonctionnent pas mal, plutôt très bien même (j'ai ça en arrières sur tablette murale dans un système multicanal à 5 Duet Anniversaire).

L'intéressant pour les EMP2 en home cinéma 2.0 (stéréo) comme en multicanal, c'est la position murale des enceintes qui correspond à l'emplacement de l'écran (sur un même plan), et la concordance de la vue et de l'origine des sons ajoute au réalisme.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 12 Oct 2008 12:34

Merci pour ces renseignements. Bien sur, 5 enceintes identiques, c'est le top, surtout pour le musical multicanal.. Mais là ça risque de faire mal au porte-feuille quand même! Ces EMP2 ne sont pas données!

grand x a écrit:L'intéressant pour les EMP2 en home cinéma 2.0 (stéréo) comme en multicanal, c'est la position murale des enceintes qui correspond à l'emplacement de l'écran (sur un même plan), et la concordance de la vue et de l'origine des sons ajoute au réalisme.


C'est vrai, et ça rentre clairement en compte, mais d'un autre coté, il y a les écrans trans-sonores avec enceintes type GKF juste derrière l'écran.. Ce qui revient au même, même si c'est un peu plus compliqué à installer (et pour la musique, c'est mort). Bref c'est pas simple, et les écoutes comparatives sont difficiles, parce qu'en HC il est difficile de comparer des enceintes dans des conditions identiques (salle, électroniques). Et il reste le problème de la centrale, il n'y en a pas chez JMR dans la gamme des EMP2.
michael
 
Messages: 43
Inscription: 10 Oct 2008 21:12
  • offline

Message » 25 Oct 2008 17:27

Bonjour,

pour ceux qui aiment l'opéra,

tester la voix de la Callas sur un de verdi sur les EMP2, c'est vraiment très beau :lol: :lol:

quelle facilité ces tweeter ruban ! pas de crispation ! ça monte, ça monte, ça chante
sans aucune gène auditive
rom5055
 
Messages: 586
Inscription: 30 Avr 2006 17:14
  • offline

Message » 28 Juin 2009 10:40

Salut à tous,
Y a t'il des possesseurs d'EMP2 qui ont mis en oeuvre un caisson? (un plus, un mal necessaire ou un complement suivant utilisation, gout perso ou acoustique de la piece?)
moeb
 
Messages: 1318
Inscription: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 28 Juin 2009 12:06

moeb a écrit:Salut à tous,
Y a t'il des possesseurs d'EMP2 qui ont mis en oeuvre un caisson? (un plus, un mal necessaire ou un complement suivant utilisation, gout perso ou acoustique de la piece?)

salut,
pas moi : aucune frustration ressentie à ce niveau là.
Laurent69
 
Messages: 2851
Inscription: 01 Jan 2002 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 01 Juil 2009 15:21

et la nano...
fr
 
Messages: 2197
Inscription: 29 Juin 2007 17:54
Localisation: 69
  • offline

Message » 02 Juil 2009 11:16

Pour les EMP2, je ne ressents pas la nécessité d'un caisson.
Sans doute, un bon caisson (bien timbré et bien réglé, c'est à dire intervenant très légèrement en musique) apportera ce petit plus qui rend l'écoute encore plus prenante et présente, mais vraiment, pour les EMP2, on atteint l'extrême grave, voire l'infra grave (avec atténuation).
Le sentiment général, à l'écoute des EMP2, est plutôt de se demander où est le caisson qui fait les graves que l'on entend.

Pour les Nano, le soutien du caisson prend plus de sens, pour certaines musiques.
Pour la musique acoustique, les graves descendent vraiment bas, plus qu'avec les Duet anniversaire, et plus que la grande majorité des enceintes "bibliothèque", avec la qualité de timbres JMR (pour ceux à qui ça parle).
Pour ceux qui sont amateurs du grave des Euterpe (les Duet en colonne), l'adjonction d'un caisson, qui donne de l'énergie aux graves (orgue, basse électrique,...), est intéressante.
Mais sans, la musique n'est pas particulièrement frustrante, sauf si vous passez des Orféo ou Euterpe aux Nano.

Ce serait pour mon installation personnelle:
-les EMP2 : nature, telles que, sans caisson,
-les Nano : nature d'abord, et pour les hisser plus haut dans les possibilités de rendu, le caisson en plus, pour augmenter l'assise pour les musiques à grand spectacle, le home cinéma, les orgues, les grandes masses orchestrales, la profondeur, et dans une moindre mesure pour apporter une ampleur et une évidence supplémentaires aux grands pianos de concert. Caisson pas indispensable donc, mais pour pousser plus loin le rendu, utile.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 02 Juil 2009 11:39

Merci Laurent et GandX pour ces précisions...C'est ce que je pensais, mais avoir des avis, ca fait pas de mal!
Mes Emeraudes font un fort beau grave...quand on a trouvé le placement et le bon lestage...ce qui n'est pas le cas des EMP2 (je parle du placement et du lestage, pas du grave, donc!)
+
moeb
 
Messages: 1318
Inscription: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 02 Juil 2009 12:44

J'ai trouvé l'Euterpe (beaucoup) trop claire (la duet c'est pire) alors que j'aime beaucoup les Cantabile.
Comment est 'réglée' la nano ? (je sais j'ai qu'à aller écouter...)
fr
 
Messages: 2197
Inscription: 29 Juin 2007 17:54
Localisation: 69
  • offline

Message » 02 Juil 2009 13:53

La Nano est équilibrée plus dans le sens des Duet et Euterpe que les Cantabile.
Les Cantabile, comparativement, sont un peu "douces".

-mais que se passe-t-il donc?

-plus d'efficacité et plus de rapprochement avec ce que doit être la retranscription musicale, dans l'esprit de JM Reynaud en tout cas.

-oui, mais pourquoi moi j'apprécie moins ? (je parle d'une réaction possible, pas de mon opinion personnelle, qui est différente)

Je rencontre les mêmes avis régulièrement, sur par exemple la différence entre les Twin et les Duet.
Les possesseurs ou habitués des Twin se retrouvent mois dans les Duet, jugées par eux trop claires, trop hautes, trop "légères".

J'en profite donc honteusement pour évoquer un phénomène qui s'est encore plus mis en évidence avec les nouveaux modèles (depuis l'Offrande Signature).

Une explication: le référentiel de jugement, qui pousse par exemple à préférer les Cantabile aux Euterpe ou Duet.
Les personnes qui viennent écouter des appareils ou enceintes, ou systèmes composés jugent en général en fonction de leurs écoutes habituelles, sur le système détenu à la maison ou par écoutes d'auditorium.
Dans ces conditions, écouter n'importe quel système "nouveau" peut dérouter, si le rendu s'éloigne un peu sur certains critères des écoutes habituelles.
Et ce, même si le nouveau rendu se rapproche plus du rendu réel direct de la musique.

Ce comportement n'arrive par contre pas avec les personnes qui arrivent "fraîches" dans les écoutes musicales, avec pour références la musique acoustique vivante (concerts, musiciens,...). Pour eux, les modèles les plus récents sont jugés bien plus lumineux, réalistes et équilibrés que les précédents.
La Duet semble faire penser qu'elle descend mois que la Twin par exemle, alors qu'elle descend plus bas, avec plus d'énergie. Seulement, les sons sont plus précis, plus propres, et donc les graves durent moins.
L'écoute générale est moins "ronde", c'est ce qui déstabilise, mais elle est plus réaliste, plus conforme à l'information du disque.
Elle donne du coup accès à plus de détails, de subtilités, d'informations, même si elle semble moins confortable (notre corps aime bien les bas médiums et graves) et moins entraînante ("foot-taping").

Allez écouter les instruments en direct, écoutez bien les détails, les fréquences hautes avec la richesse des harmoniques, des timbres, des souffles, les attaques précises, incisives et très timbrées (il n'y a pas que la note fondamentale, il y a grande variété de notes qui informent sur l'instrument et le caractérisent: un do de flûte n'est pas un do de même valeur au piano), les graves précis, non traînants, eux aussi très timbrés, qui disent la note, mais aussi l'instrument.
Si vous entendez tout cela, vous verrez que les Euterpe et Duet (et les Nano) sont bien plus proches de la réalité de la musique, et que comparativement, les Cantabile offrent une écoute très agréable et vivante, mais des détails et subtilités sont moins exprimés.

Il faut parfois une "déculturation" des écoutes Hifi et une mise en référence des écoutes de la musique, c'est le meilleur moyen de juger un système et sa justesse de rendu. justesse jamais parfaite, mais lorsque des améliorations sont proposées (et je pense que c'est le cas ici), il est intéressant d'en profiter.

D'autant que lorsque l'on connait et apprécie les modèles supérieurs de la gamme, on se rend compte que c'est notamment sur ces critères de transparences et lisibilité supplémentaires que les modèles supérieurs apportent un plus au rendu.

J'ai encore eu l'expérience de ce phénomène avec une personne écoutant les Euterpe, et leur reprochant cette "sécheresse".
Il s'agissait d'envisager une amélioration à un système composé d'enceintes Opéra, le haut de la gamme JMR d' il y a 20 ans environ.
L'absence de rondeur a d'abord perturbé l'auditeur, qui a fini par percevoir la plus grande précision et le plus grand réalisme du rendu proposé aujourd'hui avec la colonne d'entrée de gamme.
Ca n'a pas été sans un vive remise en cause de des attentes, mais en gardant prioritairement la musique à l'esprit, les écoutes ont bien fait valoir la présence supplémentaire, la richesse des sons, la précision des instruments, les articulations de la musique, l'ampleur de la restitution, la découverte de tous les éléments sonores qui recréent dans la salle d'écoute l'acoustique de la salle d'enregistrement, jamais perçus auparavant.

Il serait plus facile à JMr de proposer la même chose qu'avant, mais en mieux. C'est en général ce que recherchent les auditeurs. Mais avec un peu de recul, le bénéfice de certaines modifications et pertes de critères jusque là un peu trop flous, pas assez discriminants, et souvent confortables ouvre la porte à un monde bien différent, qui ne laisse pas indifférent.
Certains n'arrivent pas à passer le pas, il ne peuvent quitter la rondeur pour ce que je pense être une plus grande transparence, lumière, fluidité. C'est en tout cas le grand progrès (ou du moins la grande modification) des enceintes d'entrée de gamme JMR ces derniers temps.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 02 Juil 2009 14:26

Mouais, à l'écoute réelle et naturelle (sans sono) d'un instrument (piano, violoncelle, et même violon),
il y a beaucoup d'harmoniques graves il me semble (résonance du bois...).
fr
 
Messages: 2197
Inscription: 29 Juin 2007 17:54
Localisation: 69
  • offline

Message » 02 Juil 2009 14:37

justement, raison de plus pour ne pas en ajouter!!!!!! (d'ou la sensation de secheresse peut etre?)
je suis assez d'accord avec GrandX dans son analyse...
moeb
 
Messages: 1318
Inscription: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 02 Juil 2009 14:40

Oui, il n'est pas question de faire taire ces sons (les timbres graves), et sur ce point par exemple les Euterpe ne taisent rien, elles descendent plus bas, et avec plus d'énergie que les Cantabile), mais juste de ne pas les étendre plus que nécessaire.
Et du coup, les longues extinctions (d'instrument d'abord, et en superposition parfois les extinctions d'acoustique de salle), qui durent sur l'enregistrement sont encore plus précises et naturelles avec les dernières moutures, donnant plus la taille de la salle et l'épanouissement des sons, plutôt qu'un très léger trainage du système de retranscription.
Quoi de plus efficace que la musique acoustique vivante, pour évaluer ensuite la qualité du matériel Hifi et le réalisme de la retranscription proposée ?
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7397
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°


Retourner vers Enceintes

 
  • Articles en relation
    Dernier message