Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 10 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

CD Test PAV n°4

Message » 25 Avr 2006 16:27

Michel K a écrit:
PAT 94 a écrit:
Michel K a écrit:
PAT 94 a écrit:Je ne suis pas professionnel de la HiFi, mais depuis 30 ans que je m'y interresse j'en suis arrivé à la conclusion que mon installation sonnait juste à partir du moment où une majorité des disques passaient sans fatigue auditive, si certains passaient mal, c'est qu'ils étaient mal enregistrés. C'est un peu empirique mais en lisant vos différentes expériences je suis pas si loin de la vérité, non?


Tu me laisses l'impression que tu te polarises sur la "fatigue auditive" pour évaluer la qualité d'enregistrement? Tu as certainement d'autres critères? :wink:


Bien sur, mais la notion de naturel et d'absence d'agressivité, sont à mon sens un révélateur sur la qualité de son installation.


Pour ma part, je m'attache surtout à la qualité de la scène sonore et à la qualité des timbres.

Pour revenir au choix d'une installation, je ne pense pas que le CD bien enregistré (en supposant qu'il soit unique :wink:) serait la moyenne des CD du commerce. Que ça soit sur le critère d'absence d'agressivité (ou de qualité de la scène sonore ou de la qualité des timbres), j'ai l'impression que les CD bien enregistrés aspirent à des systèmes différents. Sans doute que si tous les CD étaient aussi bien enregsitrés que celui du PAV n°4, j'aurais un autre système. :wink:


C'est drôle, j'ai fait la démarche inverse, c'est en peaufinant les réglages et autres positionnements avec un panel de disques (en général corrects, parce que les mauvais çà saute aux oreilles), que avec un CD de la qualité du PAV, je découvre que mon installation sonne bien.
Comme quoi...
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Avr 2006 16:27

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Avr 2006 16:44

PAT 94 a écrit:C'est drôle, j'ai fait la démarche inverse, c'est en peaufinant les réglages et autres positionnements avec un panel de disques (en général corrects, parce que les mauvais çà saute aux oreilles), que avec un CD de la qualité du PAV, je découvre que mon installation sonne bien.
Comme quoi...


Ne sonnerait-elle pas mieux encore, si tu avais fait tes choix & réglages à partir de CD Passavant?

Pour ma part, j'opterais probablement pour un système encore plus transparent et peut-être haut rendement. :wink:
Michel K
 
Messages: 1705
Inscription: 04 Déc 2002 12:11
  • offline

Message » 25 Avr 2006 16:45

Philippe Muller a écrit:j'ai simplement dit qu'à défaut que le vous démontriez, Huyghens ne s'applique pas au DSR

Minute papillon! J'ai la tête dure. Je ne renie pas ce que je dis.

J'insiste très lourdement. C'est la théorie des ondelettes qui a inspiré le DSR et si l'on se ramène aux dessins de GBO dans le sujet spécialisé, vous verrez que même la mono à un seul micro peut le revendiquer.


Peux-tu donner plus de détails sur ce lien de causalité ?
En lisant :
. le post "dédié" http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... t=29817197
. et la FAQ du DSR http://www.passavantstudio.com/MICROSIT ... nspag.html
Je ne vois pas

La théorie des ondelettes ou wavelets s'appliquent plus pour moi à la compression de données numériques.

A moins que ce tu nommes "ondelette" ne soit pas du tout à quoi je pense, ie
. http://www.cmi.univ-mrs.fr/~torresan/un ... ondel.html
. http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #168120578

On peut évidemment continuer sur le lien "dédié", ma quote servant de départ à la discussion
Emile
 
Messages: 2827
Inscription: 23 Fév 2003 16:19
Localisation: Paris
  • offline

Message » 25 Avr 2006 16:49

Michel K a écrit:
PAT 94 a écrit:C'est drôle, j'ai fait la démarche inverse, c'est en peaufinant les réglages et autres positionnements avec un panel de disques (en général corrects, parce que les mauvais çà saute aux oreilles), que avec un CD de la qualité du PAV, je découvre que mon installation sonne bien.
Comme quoi...


Ne sonnerait-elle pas mieux encore, si tu avais fait tes choix & réglages à partir de CD Passavant?

Pour ma part, j'opterais probablement pour un système encore plus transparent et peut-être haut rendement. :wink:


J'aurai surement gagné du temps pour les réglages :wink:

Le haut rendement jen avais avant, mais impossible en appartement.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 29 Avr 2006 1:01

Je viens de recevoir PAV du mois de mars mais sans le cd. :evil: Pourtant au tél ils m'ont assuré qu'il y aurait le cd. De qui se moque t-on??? :-? :(
Diédy
 
Messages: 3376
Inscription: 22 Fév 2005 11:22
Localisation: Le cul dans les volcans
  • offline

Message » 29 Avr 2006 8:34

De qui se moque t-on???

ce n'est peut-être pas volontaire.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 29 Avr 2006 9:56

je epense mais ça fait ierch d'attendre + d'une semaine pour rien...
Diédy
 
Messages: 3376
Inscription: 22 Fév 2005 11:22
Localisation: Le cul dans les volcans
  • offline

Message » 29 Avr 2006 10:10

Là, je suis d'accord, d'autant plus que rien ne pourra bouger avant mardi.

J'espère qu'il leur reste des disques car ce numéro semble avoir rencontré un certain succès et les revues ne peuvent conserver beaucoup de disques, à cause de l'immobilisation financière importante représentée par les droits d'auteurs. En général, une bonne partie des invendus est détruite.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 29 Avr 2006 14:14

Philippe Muller a écrit:En général, une bonne partie des invendus est détruite.

On touche le fond là... :-? Mais dans quel monde vit-on parfois... :-?

Chris.
.
Fabricant d'écrans, toiles et vente d'équipement pour salle Home-Cinéma (fauteuils, tissu, molleton, baguettes Swal, etc.)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16073
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 29 Avr 2006 14:22

chris.24 a écrit:
Philippe Muller a écrit:En général, une bonne partie des invendus est détruite.

On touche le fond là... :-? Mais dans quel monde vit-on parfois... :-?

Chris.


Oui, on marche sur la tête. :roll:
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 29 Avr 2006 15:06

Il faut comprendre une chose: un CD tel que le PAV coûte sensiblement 0.75 euro par CD en droits d'auteurs car une majorité de pièces ne sont pas dans le domaine public.

Une maison d'édition est faite pour faire du profit car je ne connais personne dont la vocation est de créer une entreprise pour perdre de l'argent.

Quelques milliers d'exemplaires à 0.75 euros + le prix du disque + le prix de la revue, cela finit par faire un peu d'argent.
De mon côté et pour les mêmes raisons, quand un disque ne s'est pas vendu, il est détruit sinon il entre dans l'actif de ma société et il me coûte des sous. Et moi aussi, je paie des droits d'auteurs. Quand le disque est détruit devant huissier, je peux récupérer l'argent des droits.

Aujourd'hui, un disque qui n'a pas réussi à démarrer assez rapidement est un disque vraisemblablement fichu. Comme il n'est pas aisé de rentrer dans son investissement, il faut limiter rapidement la casse.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 29 Avr 2006 15:12

Pour compléter ce que dit Philippe :

Si un disque comporte des morceaux protégés par la Sacem, donc de compositeurs qui ne sont pas dans le domaine public :

La maison de disque paie la totalité des droits Sacem (SDRM) au pressage sur déclaration de la société qui presse les CD AVANT qu'ils ne soient livrés dans son stock...

Si les CD ne sont pas vendus : elle a quand même payé les droits pour chacun des CD pressés... donc, tant que les invendus ne sont pas détruits devant huissier agréé par la SACEM-SDRM les droits ne sont pas remboursés à la maison de disques.


ça peut faire beaucoup de sous...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 29 Avr 2006 15:38

Je comprend les raisons et pressions financières qui obligent à détruire ces invendus, mais il n'en est pas moins vrai que sur le principe c'est affligeant, je suis surement un doux candide :roll:
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Message » 29 Avr 2006 17:22

chris.24 a écrit:
Philippe Muller a écrit:En général, une bonne partie des invendus est détruite.

On touche le fond là... :-? Mais dans quel monde vit-on parfois... :-?

Chris.


Juste pour info, et désolé pour le HS, mais sachez que ma femme qui gère une médiathèque se voit obligée de brûler les livres "désherbés" (cad ceux qu'on vire pour les remplacer par une édition + récente par exemple) :o

Elle doit lutter férocement pour "parfois" arriver à les refiler à des associations mais c'est très rare :(

A+
ptiJean
 
Messages: 8559
Inscription: 13 Juin 2003 10:46
Localisation: Nord de Vannes (56)
  • offline

Message » 29 Avr 2006 17:31

et ça n'ira pas en s'améliorant.

C'est la problématique des supports. Il faudrait vendre du téléchargement ou faire du disque à la demande pour éviter des immobilisations financières trop lourdes mais c'est impensable. En plus le téléchargement ne colle pas avec notre envie de bien faire. Il faudrait compresser etlà, c'est contraire à notre philosophie.

Par rapport à l'amateur qui copie, l'éditeur a le désaventage de tout payer, y compris la SDRM, avant la sortie du disque, comme le disait Haskil. Ca en fait de l'argent qui dort sur des étagères.

Voilà pourquoi, on n'est pas des fanatiques de la copie. Pas parce qu'on a de moins en moins de chances d'être riches mais surtout parce qu'il va être de plus en plus difficile de tenir le coup. Il ne s'agit pas de pleurer car il se passait la même chose avec les K7 mais, allant de pair avec une certaine saturation du marché, les choses deviennent plus difficiles.

La copie est un aspect des choses mais je crois aussi que les gens sont de plus en plus saturés et qu'il est difficile de les surprendre.

Même en faisant très attention, une petite structure a plusieurs dizaines de milliers de disques en stock. Cela représente une immobilisation non négligeable.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message