Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 11 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Les sens troublés par la vue

Message » 22 Sep 2005 12:02

Baussart a écrit:Non, toute notre culture de consommation est basé sur le tarif d'un produit, donc plus c'est cher, meilleur c'est...

M'enfin toute notre culture n'est pas une culture de consommation basée sur le tarif!

=> Prenons un électronicien audiophile: de par sa culture technique il sera très influencé par la rigueur des schémas et autres choix techniques de l'appareil qu'il convoite.
Cf. par exemple le thread:
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... b8178a6246
Si tu lis l'exemple de B. Putzeys, un fois que l'électronicien audiophile sait que le concepteur d'un lecteur CD n'a pas pris certaines précautions (que l'on pourrait appeler "règles de l'art", comme ici au niveau de la séparation des alims entre horloge et servo-mécanismes), je suis persuadé que le prix ne joue plus aucun rôle dans le préjugé qu'il aura avant toute écoute!

Et des exemples de cultures différentes, j'en ai dizaines, on les voit bien s'exprimer ici et ailleurs!

cdlt,
GBo
Dernière édition par GBo le 22 Sep 2005 12:40, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Sep 2005 12:02

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Sep 2005 12:14

C'est pour cela que j'ai construit mon ampli stéréo au lieu d'en acheter un. Sans compter le prix largement inférieur.

Perso je suis relativement insensible aux artefacts marketing. Je regarde les caractéristiques d'un produit, quand celles-ci sont indiquées bien evidemment. Sinon je n'achéte pas et vais voir ailleurs. Et la marque n'a qu'une valeur trés trés secondaire. Ce qui compte c'est le contenu.
zabc51
 
Messages: 1102
Inscription: 07 Avr 2003 0:13
Localisation: Chalons-en-Champagne
  • offline

Message » 22 Sep 2005 13:58

Vous avez bien raisons... Mais vous êtes atypiques. Car un produit pour exister commercialement doit passer par la presse, la publicité... se créer une notoriété...


:wink:
Baussart
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 3067
Inscription: 15 Juil 2004 13:06
Localisation: Reims

Message » 22 Sep 2005 15:12

Pio2001 a écrit:
karyboue a écrit:
Pio2001 a écrit:Tu veux dire les tests de câble qui ne sont pas faits en aveugle ?


Les deux types de test.
Comme de toute facon on n'est pas le gouteur, on ne saura jamais vraiment si le gouteur a été trompé par ses sens, son esprit ou ses couillles.


On n'a que le bol


C'est ce que j'ai appelé l'esprit ou les couillles.
karyboue
 
Messages: 5096
Inscription: 02 Aoû 2001 2:00
  • offline

Message » 22 Sep 2005 16:17

Peregolese a écrit:Pio 2001 de quoi est constitué ta chaîne ?


Source : fichiers Musepack Standard --xlevel sur PC (je fais souvent des tests ABX pour vérifier si ils ont un son aussi bon que les wavs)
Carte son Marian Marc 2, drivers MME sous Windows XP (lecture bit-exact)
Sortie optique Toslink (les sorties coax sur PC ça saute tout le temps avec les interférences).
Platine DAT Sony DTC-55ES pour le DAC
Je précise que j'ai aussi un lecteur de CD Yamaha CDX-860 relié en SPDIF à la DAT, et que j'ai testé un Micromega Microdrive, pour ceux que cela horrifie.
Câbles modul RG179 (un souvenir de ma période "audiophile")
Ampli Arcam Diva A85 (là j'ai peut être exagéré)
Câbles d'enceintes QED Qudos (donnés avec les enceintes).
Kits Dynaudio Gemini, filtre Maison du HP, avec un filtre pour redescendre le niveau du tweeter dans le lecteur PC (Foobar2000). Pour l'instant c'est un IIR (phase non linéaire).
Acoustique pourrie.
Casque Senheiser HD600 branché sur l'Arcam.

Mais je n'ai jamais dit que j'étais satisfait de ma chaîne. J'aimerais encore mieux un lecteur de CD pourri, un ampli Kenwood, et des enceintes super haut de gamme dans une pièce avec une super acoustique et pas de voisins !
Pio2001
 
Messages: 5902
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 22 Sep 2005 18:13

zabc51 a écrit:...Ce qui compte c'est le contenu.

Tu aimes la Danette?
Ben fais le test entre des petits pots et un pot de 1kg de Danette...

Quand tu as les deux devant toi, c'est la même couleur, le même type d'emballage... et pourtant tu jurerais que ça n'a pas le même goût...
Fais le test en aveugle et constates que tu ne peux faire de différences...

Alors je suis d'accord avec toi que le contenu est important, il n'empèche que tout ce qu'il y a autour y apporte une incontestable valeur ajoutée consciemment ou inconsciemment... et différemment suivant chaque personne.

Voir aussi cette super page rigolote pour ceux qui ne l'on pas vu encore.
:o
Dernière édition par Pat971 le 25 Sep 2005 3:55, édité 1 fois.
Pat971
 
Messages: 457
Inscription: 20 Avr 2004 20:46
Localisation: Guadeloupe
  • offline

Message » 24 Sep 2005 10:33

Bien vu la danette Pat :wink:

Pour ceux découvrent le thread et veulent savoir de quoi on parlait en tête de filière, revoici le lien:
http://www.liberation.fr/page.php?Article=325181

Je viens de lire l'article et ne partage pas trop le ton sarcastique de la journaliste car cette expérience de vin blanc coloré en rouge me semble plus difficile à interpréter qu'il n'y parait.
Car en modifiant l'apparence du liquide lui-même et donc son identité, on peut supposer que les étudiants oenologues testés focalisent leur attention puis leur vocabulaire sur ce qui pour eux constitue les qualités et défauts d'un "vin rouge", afin de juger le produit qui a été maquillé en "vin rouge".
Pour être plus clair, le présupposé qui dirait que ce qui fait un bon "vin blanc" fait aussi un bon "vin rouge" me parait erroné. Si un liquide possède à la fois des qualités en tant que "vin rouge" et en tant que "vin blanc" (ça doit bien exister, mais je ne sais si c'est le cas du vin testé), rien ne dit que ce seront les MEMES attributs gustatifs/olfactifs qui sont sélectionnés dans le cas où le liquide est jugé en tant que blanc ou que rouge. La divergence des termes décrivant le même produit sous deux identités différentes n'est donc pas étonnante si l'on suppose comme je le fais que les critères culturellement pertinents retenus à chaque fois sont différents.

=>Si quelqu'un a le compte rendu des interprétations du CNRS (Gil Morrot) je suis preneur (MP) pour en savoir plus, car vu par le filtre de cet article, il semblerait bien qu'on ait ignoré cette possibilité de sélection des critères selon des standards culturels, ce qui serait quand même assez préoccupant.


Les exemples innombrables du type yahourt Yoplait ou danette sont eux par contre interprétables sans risques, et AMHA plus facilement et légitimement transposables à la hi-fi: chacun s'en défend, mais je suis persuadé que notre perception auditive peut être influencée par la "bonne tête" que l'on trouve par exemple à un lecteur CD, par rapport au même lecteur mais à la carrosserie superficielle moins flatteuse (pour notre goût esthétique, car c'est personnel ces choses là...).

Quand à l'exemple du parfum que j'ai cité plus haut, c'est aux présupposés technologiques qu'il fait penser une fois transposé dans le domaine de la perception du son: tel allergique au "PCM" disons (à tord ou à raison, ce n'est pas le propos) se focalisera surtout sur les défauts dans ce qu'il entend en aveugle si on le convainc ou s'il croit qu'il y a du "PCM" dans ce qu'il écoute, qu'il y en ait réellement ou pas.
NB: remplacer "PCM" par ce que vous voulez selon vos propres phobies: "DSD", "MP3", "OGM" , ça marche aussi :wink:

Ce qui est assez nouveau je crois (en tout cas pour moi), c'est que ces phénomènes connus et très classiques en psychologie, apparaissent à la lumière de ce que commencent à décrire assez précisement les spécialistes du cerveau, comme neurologiquement beaucoup plus profonds et fondamentaux qu'on pouvait ne le supposer jusqu'ici.

cdlt,
GBo
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline



Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message