Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

Tout ce qui touche la Haute-Fidélité numérique

Audirvana PLus un bon player français

Message » 02 Mar 2012 15:19

Qui dit DAC dit player, voici Audirvana Plus crée par Damien Plisson, ingénieur français passionné de hifi avec lequel je me suis entretenu

Edité voir modération en fin d'entretien

Nous sommes vendredi et pour changer du monde du cinéma, je vais vous suggérer d’écouter de la musique depuis votre ordinateur, de jouer avec les réglages, de bidouiller, bref, d’avoir du fun à expérimenter une nouvelle avenue de la reproduction musicale.
L’aventure avec le Calyx nous a bien plu et en ce qui me concerne, m’a stimulé au point de me lancer pour vrai, dans la conception d’un système dédié à la musique dématérialisée.

Je me suis régalé, vous le seriez tout autant dans les mêmes circonstances, mais qui dit musique dématérialisée, dit player.

Nous utilisons depuis plus d’un an Audirvana, une application gratuite qui permet de lire des fichiers de musique depuis un ordinateur Mac, c’est aussi ce que l’on appelle communément un player, dont l’interface est très agréable à regarder et à utiliser, pour ces deux raisons, il vaut la peine de s’y intéresser, au dela du fait qu’il sache également lire très correctement les fichiers de musique contenus dans un ordinateur.

Audirvana Plus, un player pas comme les autres

Image

Il se trouve que l’éditeur de ce logiciel Damien Plisson vient de mettre sur le marché une version payante (49$) nommée « Plus » qui apporte quelques sensibles améliorations, dont la compatibilité avec la plupart des formats audio disponibles sur le marché, y compris le DSD et un fonctionnement sous 64bits, entre autre chose, les amateurs apprécieront.

Le prix est bon, nous avons donc goûté au produit pour savoir si le fruit était mûr.

Damien a accepté de répondre à quelques questions sur son produit, je vous laisse donc découvrir avec lui, ce qui fait la singularité de ce « player » dont l’ergonomie ne laissera personne indifférent.

Bonjour Damien,

Image

Damien Plisson, père fondateur de Audirvana

Combien de personnes travaillent sur le projet Audirvana?

Je suis seul, par ailleurs j’ai un travail de cadre sup chez un éditeur de logiciel français en parallèle.

Quelle formation avez vous?

Je suis diplômé de l’Ecole Centrale de Paris (top3 des grandes écoles d’ingénieur en France), et un MS en Computer Science à UCLA.
J’ai commencé ma carrière professionnelle comme architecte et chef de projet logiciel sur le développement du logiciel de contrôle temps réel d’un système d’imagerie médicale.
Puis j’ai été consultant en stratégie d’entreprise, avant de travailler maintenant dans le marketing stratégique pour un grand éditeur de logiciels.
La musique a toujours été ma passion, j’ai joué du piano classique pendant plus de dix ans. (Je n’ai malheureusement plus assez de temps à y consacrer).
Par ailleurs, j’ai acheté mon premier vrai système audio avec mon tout premier salaire d’ingénieur!

D’où vient le nom Audirvana?

Audirvana vient de la compression des mots Audio + Nirvana

Quels sont les points forts de Audirvana?

Qualité sonore (lecture, sur-échantillonage, dithering, …), facilité d’utilisation (plug’n'play, intégration à iTunes), variété des formats de fichiers supportés (y compris DSD)

Quels sont les points faibles de Audirvana?

iTunes est le principal point faible de part son système de catalogage trop orienté pop music.

Image

Le système actuel de Damien Plisson

Si vous deviez améliorer le soft à son point culminant, qu’est ce que vous feriez?

C’est un des points forts: je continue le développement en rajoutant notamment des fonctionnalités.
Et ce ne sont pas les idées qui me manquent…

Les principales directions sont:

* Encore une amélioration de la qualité sonore,
* Un support total (et pas seulement du format DSD) du DSD et associés, notamment en faisant partie du comité de standardisation DSD over PCM,
* À plus long terme: le remplacement d’iTunes pour une gestion digne de ce nom d’une bibliothèque étendue de disques, notamment en musique classique (gérer chef d’orchestre, solistes, orchestres, …).

Quelles sont les spécificités de la version « plus » par rapport à la version de base gratuite?

Une qualité audio encore améliorée (décodage entièrement en 64bit, et moteur de lecture optimisé), des formats supplémentaires lus (APE, WavPack, Cue Sheet, DSD (.dff et .dsf, en natif ou converti en PCM)), le filtrage de la liste de lecture par un champ de recherche, l’utilisation des algorithmes d’iZotope pour la conversion de fréquence d’échantillonnage et le contrôle du volume par « dithering », et l’intégration optionnelle avec iTunes.
Vous avez la liste détaillée des différences (en Anglais) sur: http://audirvana.com/site/?page_id=143

Comment fonctionne Audirvana en fait, qu’est ce qui fait sa singularité?

1. Accéder au plus bas niveau possible de CoreAudio pour supprimer toutes les opérations intermédiaires nuisibles à la qualité audio.

2. Optimiser en plus le chemin audio au niveau du pilote (« mode Entier ») en transmettant les données déjà au format du DAC.
Ce mode a malheureusement été supprimé par Apple dans OSX Lion.
Plus d’info dans le papier que j’ai écrit pour AMR : http://www.amr-audio.co.uk/large_image/ ... 20Mode.pdf

3. Lecture du fichier, décodage, conversion de fréquence d’échantillonnage (si nécessaire), mise au format du DAC et stockage en mémoire tampon entièrement réalisés AVANT la lecture (ou du moins pendant les premières secondes pour ne pas nuire à la réactivité): « Full Memory Play ».
Ce point 3 permet de réduire à quasi-néant la différence audible entre un fichier FLAC et un fichier WAV. A comparer avec les lecteurs réseau type NAIM notamment…

4. Les fonctions évidentes qui manquent à iTunes, comme la commutation automatique de la fréquence d’échantillonnage, l’accès exclusif au périphérique.

5. SysOptimizer qui permet de désactiver temporairement (pendant la lecture) les services non essentiels d’OS X qui nuisent à la qualité audio, comme Time Machine, Spotlight, et le polling régulier du bus USB pour découvrir les iPod, iPhones,… à synchroniser avec iTunes.

Comment Audirvana se positionne face à Amarra?

Tout d’abord Audirvana est offert à un prix moins exorbitant.
Mon pari est de rendre accessible la haute qualité audio pour atteindre non seulement le public des audiophiles les plus mordus, mais aussi tous ceux qui sont sensibles à la qualité audio et qui ont un Mac, et un DAC.
Sinon, aucun compromis sur la qualité, celle d’Audirvana+ étant souvent trouvée meilleure que celle d’Amarra.
Je vous laisse juge sur la facilité d’utilisation et la stabilité :-)

Quel est le rapport entre iTunes et Audirvana?

Audirvana Plus offre une option de mode intégré à iTunes permettant de le piloter entièrement depuis iTunes (et son app Remote associée sur iPhone/iPad).
Actuellement en version beta (http://audirvana.com/?p=260) la version 1.2 offrira la possibilité de cataloguer dans iTunes tous les fichiers lisibles par A+.

Peut on lire des fichiers HD en 24/192 sans perte?

Absolument, et même les 32/384 d’ailleurs (format DXD), ainsi que les fichiers DSD64 et DSD128 avec les DACs compatibles.

Qu’en est il des fichiers DSD?

Les deux types de fichiers DSD (DSDIFF (.dff) et DSF (.dsf)) sont reconnus avec l’ensemble de leurs métadonnées et ceux pour les deux fréquences d’échantillonnage (2.8 et 5.6MHz).
Je suis en train de regarder la possibilité de lire directement les fichiers compressés (DST) et les images ISO de SACDs.
Si le DAC connecté le permet, le signal DSD natif est directement envoyé au DAC (actuellement Playback Designs, Mytek, dCS et exD)
Sinon, il est converti en PCM avant envoi au DAC.

Que pensez vous du dithering?

Le dithering diminue légèrement la qualité de lecture de par son traitement en temps réel, mais utilisant l’algo MBIT+ d’iZotope, la référence en la matière, j’ai eu plusieurs retours d’utilisateurs qui ont été tellement convaincus qu’ils en ont supprimé leur préampli, trouvant la qualité meilleure en dithering qu’avec le contrôle analogique du volume de leur préampli!

Comment utiliser optimalement son logiciel? avez vous des astuces qui ne figurent pas forcément dans la notice?

J’ai essayé de faire figurer l’ensemble des réglages dans la notice.
De plus, la configuration standard est quasiment l’optimale: j’ai essayé de mettre en oeuvre le plus possible l’auto-détection du matériel connecté (« plug’n'play »).
Le seul réglage à faire manuellement est de mettre en route SysOptimizer.
Je ne l’ai pas mis en standard sur ON pour éviter de perturber des utilisateurs qui ne comprendraient pas pourquoi Spotlight ou TimeMachine ne fonctionnent plus pendant la lecture de musique.
Ah si, un point, pour ceux utilisent le sur-échantillonnage, la valeur optimale du filtre de « pre-ringing » pour iZotope se situe entre 0.7 et 0.8.

Avez vous un guide de l’utilisateur en français?

Je n’ai malheureusement pas le temps de mener de front deux versions du manuel utilisateur, préférant me consacrer au développement proprement-dit du logiciel.
En revanche, dès que je devine qu’un utilisateur francophone me pose une question, je suis heureux de lui répondre en Français.

Audirvana n’est pas qu’un simple player, comment peut on le qualifier?

« Le Son de vos Rêves » :)
Je le qualifierai de transport audiophile.

Quels sont les fichiers de musique qui passent le mieux avec la version « plus »?

Tout d’abord ceux qui sont bien enregistrés!
Ensuite, un enregistrement DSD de bonne qualité sur un DAC DSD (j’ai un proto d’exD) permet de passer un très bon moment…

Quels sont les fichiers de musique qui passent le mieux avec la version gratuite?

Comme sur la version Plus pour les fichiers PCM, il y a un (très) léger avantage au WAV, suffisamment faible pour que ma bibliothèque soit au format Apple lossless.

Pouvez vous encore faire évoluer la version « plus » ou est elle aboutie?

J’ai encore des idées en réserve, notamment au niveau de la qualité audio, ces mises à jours seront gratuites comme les précédentes, ce qui est d’ailleurs bien apprécié de mes utilisateurs.

Que pouvez vous dire à nos lecteurs pour les inciter à utiliser votre logiciel?

Pour le prix de quelques CDs, ils peuvent transformer leur Mac dont ils apprécient la facilité d’utilisation pour accéder à toute leur musique, et devenir leur meilleur transport audiophile.

Comment en êtes vous arrivés à l’interface actuelle de Audirvana?

J’ai commencé fin 2010 par vouloir comprendre comment un logiciel pouvait améliorer la qualité audio, en expérimentant par moi-même quelques idées.
Encouragé par des utilisateurs/expérimentateurs et de fabricants de DAC audiophiles (notamment AMR, Playback Designs, exD, …), cela a donné Audirvana (Free).
Puis, au vu du succès, j’ai continué.
Et … pour pouvoir aller plus loin (par ex. acheter une license à iZotope), et proposer encore plus, j’ai lancé la version plus.

Image

Contexte chez moi, lors des écoutes avec le DAC Calyx

Protocole de test

Utilisation de la version d’évaluation Audirvana Plus

* DAC Calyx,
* Mac Book Pro 2.2 Dual Core 2 Duo de 2007,
* Disque dur de 500Go à 7500 tr/mn,
* Fichiers : AIFF, Wave, DSD,
* Résolution : 44.1, 176K et 192K (Fidelio, 2L),
* Sans iTunes,
* SysOptimizer enclenché et 2 Go de mémoire allouée,
* Système d’exploitation : Mac OS Snow Leopard 10.6.8,
* Câbles USB : le modèle standard à 5$, un Audioquest Coffee à 250$ et un Siltech Classic Anniversary à 1000$,
* Alimentation électrique dédiée pour le laptop et le DAC.

Contact et information

Directeur : Damien PLisson

Site web de l’éditeur : http://audirvana.com

La pensée du moment

« L’ennui c’est le sang qui coule de la blessure du temps », note de Sylvain Tesson un soir de spleen alors qu’il vivait seul sur les bords du lac Baïkal, une retraite volontaire de 6 mois en condition extrême.

Mode modération

Cet entretien publié volontairement par le forumeur Euterpe est soumis aux conditions précisées dans la charte HCFR

Mode modération off




Bon divertissement.
" L’acoustique compte pour au moins 50% dans les performances d'un système Hi-Fi et cinéma maison ". (Marc Philip)
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Annonce

Message par Google » 02 Mar 2012 15:19

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Mar 2012 18:56

Très intéressant merci, notamment ce que dit le concepteur sur la différence de qualité entre WAV et FLAC/ALAC (bien réelle, mais contournable et quasiment contournée selon le concepteur dans Audirvana), et les projets de développement d'une alternative à itunes adaptée à la musique classique.
Par ailleurs Audirvana + est AMHA à ce jour le meilleur des compléments à itunes : Amarra ne gère pas le gapless et son prix est surréaliste, Puremusic est bugué à mort (et cela ne s'arrange pas de version en version) et sonne plutôt moins bien qu'Audirvana, et bitperfect n'apporte aucune plus value sur le plan musical.
raouf
 
Messages: 1447
Inscription: 26 Oct 2008 22:20
Localisation: Montrouge
  • offline

Message » 03 Mar 2012 15:00

Attention néanmoins à deux ou trois choses :

Ce n'est pas parce que Damien Plisson dit qu'il y a une différence entre .Wav et Flac qu'il y en a une... (et il dit en plus qu'elle est si mince qu'il est resté en... Alac). D'autres personnes qui ont de bonnes oreilles et qui ont fait les comparaisons disent que non : il faut donc au minium en rester au doute et ne pas écrire "bien réelle" sans précautions.

Ce qu'il dit d'Itunes inadapté à la musique classique... est plus ou moins vrai...

Le nombre limité de taggs étant largement compensé par le fait que l'outil d'indexation d'Itunes fonctionne excellemment, et par le fait qu'aucun marchand, y compris les éditeurs qui en vendent directement des disques sous forme de fichiers, ne renseigne des champs inutiles en utilisation quotidienne.

D'autre part où se limiter ? Faut-il une case tagg par chanteur d'opéra ? Si oui, il faut penser à en mettre 57 pour La Guerre et La Paix de Serge Prokofiev...

Les vrais problèmes d'Itunes sont ailleurs et de natures différentes selon qu'on est sous OSX où sous Windows.

Pour les utilisateurs (OSX comme Windows), ils touchent à la lourdeur générale du logiciel qui est exigeant en ressources Proc, vitesse de Ram et rapidité de liaison entre le DD où sont stockés les fichiers et ordinateur proprement dit quand la discothèque devient importante : ce qui est, par exemple mon cas, puisque j'ai plusieurs milliers de CD rippés...

(Foobar : une daube ergonomique marche en revanche avec une rapidité inconnue d'Itunes. JRiver : idem. Est beaucoup plus rapide qu'Itunes. Mais ceci, j'insiste, n'a d'importance que si l'on a une discothèque importante. )

Pour de nombreux utilisateurs, ils seront surtout liés à l'impossibilité de choisir ou rerouter les sorties son (sous PC)...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 03 Mar 2012 16:10

Ce lecteur est performant mais c'est un peu comme un Rafale, il est trop performant pour 99% des utilisateurs actuels. Qui utilise des fichiers 32 bits ???
- Système tri-amplifié AUDIOTEC G150 - Casque Audiotec électrostatique
Charlin - Cabasse - Klein und Hummel - Head and Heart - Brüel og Kjaer - Acoustical
poussi_pousse
 
Messages: 640
Inscription: 17 Sep 2009 14:05
Localisation: Ct-Fd / Gergovie Val d'Allier

Message » 03 Mar 2012 17:17

haskil a écrit:
Les vrais problèmes d'Itunes sont ailleurs et de natures différentes selon qu'on est sous OSX où sous Windows.


Ce serait intéressant de développer cet aspect, car nous avons constaté des aléas en ayant basculé tour à tour sur 5 players et puis sur 3 câbles USB différents, c'est bien qu'il doit y avoir matière soit à composer avec soit à améliorer son sort si les vrais enjeux sont déjà au niveau du système d'exploitation.

J'avoue ne pas avoir porter d'investigation sur PC pour le moment.

Je suis pour le moment partisan de la solution portable, d'une part pour son côté pratique, mais aussi pour le faible bruit de son alimentation électrique.

On pourrait déjà identifier les problèmes de iTunes que l'on soit sur PC ou Mac?
" L’acoustique compte pour au moins 50% dans les performances d'un système Hi-Fi et cinéma maison ". (Marc Philip)
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 03 Mar 2012 17:55

Euterpe a écrit:
haskil a écrit:
Les vrais problèmes d'Itunes sont ailleurs et de natures différentes selon qu'on est sous OSX où sous Windows.


Ce serait intéressant de développer cet aspect, car nous avons constaté des aléas en ayant basculé tour à tour sur 5 players et puis sur 3 câbles USB différents, c'est bien qu'il doit y avoir matière soit à composer avec soit à améliorer son sort si les vrais enjeux sont déjà au niveau du système d'exploitation.

J'avoue ne pas avoir porter d'investigation sur PC pour le moment.

Je suis pour le moment partisan de la solution portable, d'une part pour son côté pratique, mais aussi pour le faible bruit de son alimentation électrique.

On pourrait déjà identifier les problèmes de iTunes que l'on soit sur PC ou Mac?


Les problèmes d'Itunes sont listés dans mon propos et l'ont été depuis longtemps sur HCFR,

mais les voici :

Lourdeur de ce player : vrai sous OSX comme sous Windows.

Les taggs sont, à mon avis, un faux problème : et je dis cela en étant un peu beaucoup spécialiste de la musique classique.

Impossibilité sous Windows de choisir les sorties son d'Itunes. Depuis la version 7, il est impossible de dissocier Itunes du moteur de Quicktime. Or, le moteur son de Quicktime n'est pas bit perfect sous Windows. :-?

Ne peut pas lire le Flac sous WIndows (le peut sous OSX)

Ne change pas automatiquement la résolution du fichier lu : il faut une rustine pour faire : puremusic, amarra (rustines couteuses et foireuses) ou bit perfect (rustine pas couteuse). Mais sous OSX changer est devenu très simple, donc c'est inutile de prendre une rustine....

La seule façon d'utiliser Itunes en bit perfect sous Windows est de passer par une borne Airport Express qui doit impérativement être dans la version 7.4.2 de son firmware. Sinon : plus de bitperfect et craquements divers et variés. Surtout ne pas la mettre en version ultérieure.

Si, JPlay (rustine comme Amarra et Puremusic) rend Itunes bit perfect sous Itunes... mais cette rustine logicielle n'est pas stable, n'est pas gapeless et est donc inutilisable pour écouter de la musique... puisqu'elle ajoute une blanc entre chaque morceau...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 03 Mar 2012 18:35

En fait c'est surtout sous PC qu'il y a matière à amélioration, sous Mac c'est mieux adapté, ceci expliquant pourquoi beaucoup de gens préfèrent Mac OS X pour une utilisation musique (musiciens et mélomanes)

Merci pour toutes ces explications que je n'avais jamais lu auparavant de votre part, c'est toujours bon de redire ce qui a déjà été dit, je ne dois pas être le seul à ne pas avoir le temps de tout lire depuis des lustres dans les milliers de posts de ce forum. 8)
" L’acoustique compte pour au moins 50% dans les performances d'un système Hi-Fi et cinéma maison ". (Marc Philip)
Euterpe
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 2286
Inscription: 13 Fév 2005 16:40
Localisation: Québec-Canada

Message » 03 Mar 2012 20:27

haskil a écrit:Attention néanmoins à deux ou trois choses :

Ce n'est pas parce que Damien Plisson dit qu'il y a une différence entre .Wav et Flac qu'il y en a une... (et il dit en plus qu'elle est si mince qu'il est resté en... Alac). D'autres personnes qui ont de bonnes oreilles et qui ont fait les comparaisons disent que non : il faut donc au minium en rester au doute et ne pas écrire "bien réelle" sans précautions.


Je me suis mal exprimé et je suis d'accord avec cette précision : en fait le "selon le concepteur" aurait dû aussi s'appliquer au "différence bien réelle", puisque moi je n'ai jamais entendu cette différence ALAC/WAV (et tout est en ALAC chez moi)...mais j'utilise justement Audirvana, peut-être que c'est pour ça. A l'évidence tous les players ne fonctionnent pas de la même façon. Les remarques de Damien Plisson sont pour une fois plus constructives que le sempiternel débat de sourds "j'entends donc ça existe" vs "vous ne pouvez pas entendre c'est votre imagination qui vous trompe bande d'idiophiles"...

Sinon pour les tags dans itunes...je connais ta position très intéressante et argumentée sur itunes qui serait finalement bien adapté à la musique classique, mais il y a des cas que je trouve bien peu pratiques : par exemple pour un disque où jouent en duo Martha Argerich et Stephen Kovacevich, quel artiste faut-il mettre ? Comme il n'y a qu'un seul tag artiste, on est obligé de créer une nom d'artiste "Argerich et Kovacevich"...ce qui n'est certes pas dramatique mais peu satisfaisant. Les compilations aussi sont pénibles à gérer.
Dernière édition par raouf le 03 Mar 2012 20:37, édité 1 fois.
raouf
 
Messages: 1447
Inscription: 26 Oct 2008 22:20
Localisation: Montrouge
  • offline

Message » 03 Mar 2012 20:34

haskil a écrit:Ne change pas automatiquement la résolution du fichier lu : il faut une rustine pour faire : puremusic, amarra (rustines couteuses et foireuses) ou bit perfect (rustine pas couteuse). Mais sous OSX changer est devenu très simple, donc c'est inutile de prendre une rustine....


Ne pas oublier de citer Audirvana quand même puisque c'est le sujet du topic :mdr: ..."rustine" mais pas si couteuse et pas foireuse...

haskil a écrit:Si, JPlay (rustine comme Amarra et Puremusic) rend Itunes bit perfect sous Itunes... mais cette rustine logicielle n'est pas stable, n'est pas gapeless et est donc inutilisable pour écouter de la musique... puisqu'elle ajoute une blanc entre chaque morceau...

Comment peut-on encenser un player qui n'assume pas cette fonction autant élémentaire qu'indispensable de ne pas ajouter des blancs quand ce n'est pas nécessaire, ça laisse rêveur :roll:
raouf
 
Messages: 1447
Inscription: 26 Oct 2008 22:20
Localisation: Montrouge
  • offline

Message » 04 Mar 2012 3:02

Punaise, j'avais déjà essayé Audirvana que j'avais délaissé pour Vox, puis en lisant tous vos commentaires ventant ses mérites, je me suis décidé à l'essayer de nouveau et effectivement sur du FLAC, c'est sans appel, je redécouvre The Dark Side Of The Moon de Pink Floyd (en FLAC rippé à partir du SACD) !! Impressionnant !!
 Ampli Hi-Fi Harman/Kardon HK 620  Enceintes Bibliothèques Focal Chorus 705V  TV Sharp Full LED Full HD LC40LE600  Freebox Revolution  iPhone 6 Plus 128 Go Gris Sidéral  Apple TV 3 
Tibo62330
 
Messages: 144
Inscription: 02 Oct 2009 21:51
Localisation: Isbergues
  • offline

Message » 04 Mar 2012 12:12

Puis j’ai été consultant en stratégie d’entreprise, avant de travailler maintenant dans le marketing stratégique pour un grand éditeur de logiciels.


Quoi d'autre ?

Pour le reste : il y avait le fil droit avec gain en analogique, par tropisme cela revient dans le numérique.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 04 Mar 2012 17:29

Euterpe a écrit:En fait c'est surtout sous PC qu'il y a matière à amélioration, sous Mac c'est mieux adapté, ceci expliquant pourquoi beaucoup de gens préfèrent Mac OS X pour une utilisation musique (musiciens et mélomanes)

Merci pour toutes ces explications que je n'avais jamais lu auparavant de votre part, c'est toujours bon de redire ce qui a déjà été dit, je ne dois pas être le seul à ne pas avoir le temps de tout lire depuis des lustres dans les milliers de posts de ce forum. 8)


Non pas du tout : sous OSX, Itunes est même plus lourd d'utilisation que sous Windows !

La seule différence qualitative est cette histoire de bit parfect difficile à obtenir avec Windows, mais pas insurmontable. Et de l'impossibilité de rerouter le son sans grandes complications. Mais on peut être bit perfect si l'on passe par la borne Airport Express. Donc qualitativement identique.

Par ailleurs, Mac OSX n'est en rien supérieur à Windows pour une utilisation musique. La majorité des disques sont produits sous Windows de nos jours. L'utilisation d'OSX a considérablement reculé.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Mar 2012 17:42

raouf a écrit:Sinon pour les tags dans itunes...je connais ta position très intéressante et argumentée sur itunes qui serait finalement bien adapté à la musique classique, mais il y a des cas que je trouve bien peu pratiques : par exemple pour un disque où jouent en duo Martha Argerich et Stephen Kovacevich, quel artiste faut-il mettre ? Comme il n'y a qu'un seul tag artiste, on est obligé de créer une nom d'artiste "Argerich et Kovacevich"...ce qui n'est certes pas dramatique mais peu satisfaisant. Les compilations aussi sont pénibles à gérer.


C'est simple : tu mets "Martha Argerich, Stephen Kovacevich" dans :

"Artiste",
"Artiste pour le tri"
et "Artiste de l'album pour le tri"

Et tu mets l'un des deux noms dans
"Artiste de l'album"

De cette façon, si tu as coché la case "Laisser Itunes d'organiser le dossier Itunes Media", les fichiers ayant ces tags seront classés dans le dossier de l'artiste que tu as choisi pour "Artiste de l'album".

Si tu ne coches pas la case "Laisser Itunes d'organiser le dossier Itunes Media" c'est à toi de ranger comme tu le veux les fichiers rippés dans des dossiers sur le HDD.

Et de toute façon si tu tapes l'un ou l'autre nom dans l'outil de recherche d'Itunes : tous les morceaux où ces deux interprètes jouent ensembles ou pas apparaîtront dans la bibliothèque.

De toute façon, s'il y avait plus de taggs, il faudrait tagger alors comment ? Réponse : créer un tagg pour ce duo... si l'on veut le retrouver comme tel.
Dans la pratique que fait on ?

On veut écouter une oeuvre
On veut écouter un interprète

On choisit alors : en tapant le nom de l'oeuvre ou du compositeur dans l'outil de recherche
ou en tapant le nom de l'interprète dont on sait qu'on l'a dans sa discothèque

Là en tapant : En blanc et noir, ou Argerich, ou Kovacevich... ou Debussy... tu trouves en quelques secondes.

Veut-on un tagg de bibliothécaire/archiviste ou un tagg utilisable rapidement par un mélomane qui n'est pas un spécialiste des classifications ?
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Mar 2012 17:45

raouf a écrit:
haskil a écrit:Ne change pas automatiquement la résolution du fichier lu : il faut une rustine pour faire : puremusic, amarra (rustines couteuses et foireuses) ou bit perfect (rustine pas couteuse). Mais sous OSX changer est devenu très simple, donc c'est inutile de prendre une rustine....


Ne pas oublier de citer Audirvana quand même puisque c'est le sujet du topic :mdr: ..."rustine" mais pas si couteuse et pas foireuse...

haskil a écrit:Si, JPlay (rustine comme Amarra et Puremusic) rend Itunes bit perfect sous Itunes... mais cette rustine logicielle n'est pas stable, n'est pas gapeless et est donc inutilisable pour écouter de la musique... puisqu'elle ajoute une blanc entre chaque morceau...

Comment peut-on encenser un player qui n'assume pas cette fonction autant élémentaire qu'indispensable de ne pas ajouter des blancs quand ce n'est pas nécessaire, ça laisse rêveur :roll:


Je ne l'oublie pas , je réponds à celui qui nous cause d'Audirvana... dans le sujet Audirvana !

Là, je me demande oui comment certains audiophiles ont pu nous bassiner avec les améliorations surlecutantes apportées par l'une ou l'autre de ces rustines... donc certaines sont en réalité inaptes à l'écoute de musique :o :o Qu'ils ne s'en soit pas rendus compte rend inquiet sur ce qu'ils écoutent en réalité quand ils écoutent leur chaine hifi.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 49424
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 04 Mar 2012 19:29

haskil a écrit:
Lourdeur de ce player : vrai sous OSX comme sous Windows.



Alain, tu devrais peut-être préciser la taille de ta bibliothèque... :hein: car elle est gigantesque !

Pour ma part je n'ai que 15000 titres à gérer et iTunes reste très réactif dans ces conditions (en particulier avec une machine équipée d'un SSD).

Sinon Audivarna est un player esthétiquement réussi. Pour ce qui est du son, iTunes sur mac étant bit perfect par Airplay ou en sortie numérique, je ne sais pas s'il y a un intérêt particulier à utiliser ce soft. Mais qui peut le plus...
nonocnonoc
Membre HCFR contributeur
Membre HCFR contributeur
 
Messages: 1361
Inscription: 30 Nov 2003 13:20
Localisation: Poitiers
  • offline



Retourner vers Source dématérialisée et DAC

 
  • Articles en relation
    Dernier message