Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Anibeelou, Djtoons, ericb56, jlflhw et 38 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Atoll en Class A

Message » 09 Jan 2021 21:48

Tu souhaites de l'intégré ou un couple préampli/ampli ?
Classe A ou AB ?

Les nouveaux luxman sont très onéreux, comme depuis toujours, et la qualité interne est en régression par rapport aux modèles plus anciens.
jeoffrey59
 
Messages: 3884
Inscription Forum: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Jan 2021 21:48

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Jan 2021 21:56

haskil a écrit:Ce qui coute cher dans un amplificateur puissant, c'est le chassis et le coffret capables de supporter le poids du transformateur d'alimentation, d'accueillir la taille de grands radiateurs de refroidissement... et de supporter leur poids dans une moindre mesure car c'est de l'aluminium... raison pour laquelle beaucoup de constructeurs de petite taille industrielle font des économies en utilisant le boitier comme radiateur... ou utilisent des radiateurs beaucoup trop justes pour une utilisation soutenue de leurs électroniques...


Je pense qu’il y a aussi un public audiophile pour les gros châssis et vu mètres rétro-éclairés qui ne sont pas calculés pour mieux dissiper la chaleur ni pour donner la bonne précision indication de puissance.
Je ne vois pas non plus un petit fabricant utiliser des composants électroniques de qualité.. plus coûteux.. pour en suite faire l’économie sur 100 gramme d’aluminium d’un châssis ou d’un dissipateur. Surtout par rapport à la clientèle visée qui n’est pas à 100€ près..
Mon mag sono me dit que les problèmes de tenue des appareils sont souvent dû à une mauvaise utilisation... Des enceintes pas adaptées à là puissances des amplis ou le contraire.. :idee: une utilisation en dehors des spécifications constructeurs. :wink:
wuwei
 
Messages: 3465
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 09 Jan 2021 22:11

jeoffrey59 a écrit:
tonylb a écrit:
Cool
Tu peux éclairer ma lanterne avec un ou deux exemple d'ampli qui ont cette techno? Par ce la, on peut dure que le constructeur va ua bout des choses


Luxman l-570 en intégré, ou le très recherché bloc de puissance luxman M-06a que j'ai eu il y a quelques années en arrière. Et en effet, même en été, ça ne chauffe pas, ou très peu...


Merci, ça m'intéresse , je vais de ce pas aller me cultiver sur le net
tonylb
 
Messages: 2295
Inscription Forum: 21 Déc 2016 16:33
  • offline

Message » 09 Jan 2021 22:21

jeoffrey59 a écrit:Tu souhaites de l'intégré ou un couple préampli/ampli ?
Classe A ou AB ?

Les nouveaux luxman sont très onéreux, comme depuis toujours, et la qualité interne est en régression par rapport aux modèles plus anciens.

intégré qu'importe la classe.
Avatar de l’utilisateur
vindermere
Staff Installations
Staff Installations
 
Messages: 7077
Inscription Forum: 06 Déc 2006 19:26
  • offline

Message » 09 Jan 2021 23:11

vindermere a écrit:
jeoffrey59 a écrit:Tu souhaites de l'intégré ou un couple préampli/ampli ?
Classe A ou AB ?

Les nouveaux luxman sont très onéreux, comme depuis toujours, et la qualité interne est en régression par rapport aux modèles plus anciens.

intégré qu'importe la classe.


Un L 540, 550, 570.

Avec les vues mettre ; L 505sii, 505f, 505u. L 507sii, 507f, 507u. Ou L 509s, 509f.

Mais à mon sens, aucun de ces luxman ne vaut le Yam as 3000 si c'est un ampli avec vue mettre que tu souhaites.
jeoffrey59
 
Messages: 3884
Inscription Forum: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 09 Jan 2021 23:53

wuwei a écrit:
haskil a écrit:Ce qui coute cher dans un amplificateur puissant, c'est le chassis et le coffret capables de supporter le poids du transformateur d'alimentation, d'accueillir la taille de grands radiateurs de refroidissement... et de supporter leur poids dans une moindre mesure car c'est de l'aluminium... raison pour laquelle beaucoup de constructeurs de petite taille industrielle font des économies en utilisant le boitier comme radiateur... ou utilisent des radiateurs beaucoup trop justes pour une utilisation soutenue de leurs électroniques...


Je pense qu’il y a aussi un public audiophile pour les gros châssis et vu mètres rétro-éclairés qui ne sont pas calculés pour mieux dissiper la chaleur ni pour donner la bonne précision indication de puissance.
Je ne vois pas non plus un petit fabricant utiliser des composants électroniques de qualité.. plus coûteux.. pour en suite faire l’économie sur 100 gramme d’aluminium d’un châssis ou d’un dissipateur. Surtout par rapport à la clientèle visée qui n’est pas à 100€ près..
Mon mag sono me dit que les problèmes de tenue des appareils sont souvent dû à une mauvaise utilisation... Des enceintes pas adaptées à là puissances des amplis ou le contraire.. :idee: une utilisation en dehors des spécifications constructeurs. :wink:


Et ?

je disais ce qui coutait cher dans un amplificateur... je ne parlais pas de prix de vente public du haut de gamme... Par parenthèses, on a rarement vu des amplificateurs ayant de trop gros radiateurs pour la puissance qu'ils délivrent.


Pour le reste : oui, sonoriser une fête avec un ampli qui n'est pas prévu pour est prendre un risque. Mais ça on le serine depuis depuis des années. Au mieux il se mettra en protection s'il chauffe trop ou les branchements d'enceintes font chuter son impédance trop bas pour ses possibilités.

Au pire, il écrêtera et abimera les enceintes. Et en 20 ans de forum, on en a vu des enceintes dont les tweeter avaient cramés dans des fêtes pourtant alimentés par des amplis suffisamment solides pour délivrer beaucoup de puissance. En usage Hifi domestique, on ne demande jamais à un amplificateur de délivrer sa puissance maximale plus de quelques instants, voire fractions de secondes... le problème commence avec la musique compressée et un ampli un peu juste dans une fête : certain qu'un Atoll, qu'un Naim supernait par exemple n'assureront pas en pareille circonstance... mais ils ne sont pas faits pour ça : ils sont fait pour écouter de la musique avec des enceintes ayant une efficacité qui soit conforme à la puissance qu'ils annoncent. On ne le sait généralement pas, mais les amplis de classe D n'ont pas toujours le refroidissement nécessaire pour qu'ils délivrent leur puissance maximale plus de quelques minutes...

Tout et là ton marchand de sono a raison : tout est une question d'usage et d'outil pour l'usage demandé...
Dernière édition par haskil le 10 Jan 2021 0:19, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56541
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 09 Jan 2021 23:57

wuwei a écrit:Mon mag sono me dit que les problèmes de tenue des appareils sont souvent dû à une mauvaise utilisation... Des enceintes pas adaptées à là puissances des amplis ou le contraire.. :idee: une utilisation en dehors des spécifications constructeurs. :wink:


Le soucis c'est quand le constructeur annonce 100W/canal et que l'ampli ne peut pas les tenir thermiquement parlant sur une utilisation prolongée :ko:
Subway2400
Contributeur HCFR 2021
Contributeur HCFR 2021
 
Messages: 19682
Inscription Forum: 11 Oct 2011 22:05
  • online

Message » 10 Jan 2021 0:14

Subway2400 a écrit:Le soucis c'est quand le constructeur annonce 100W/canal et que l'ampli ne peut pas les tenir thermiquement parlant sur une utilisation prolongée :ko:


J’ai possédé un Marantz PM64 fonctionnement classa À qui chauffait comme un grille-pain. Je n’avais que moyennement confiance,..Trois ans d’utilisation. Je pense que c’était une erreur de conception et d’étude du refroidissement... en dehors du radiateur qui était pourtant assez massif. Un ampli pro aurait été équipé d’un ventilateur.. pour une utilisation prolongée...mais peut-être pas envisageable sur un ampli "audiophile"
wuwei
 
Messages: 3465
Inscription Forum: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 10 Jan 2021 0:23

wuwei a écrit:J’ai possédé un Marantz PM64 fonctionnement classa À qui chauffait comme un grille-pain. Je n’avais que moyennement confiance,..Trois ans d’utilisation. Je pense que c’était une erreur de conception et d’étude du refroidissement... en dehors du radiateur qui était pourtant assez massif. Un ampli pro aurait été équipé d’un ventilateur.. pour une utilisation prolongée...mais peut-être pas envisageable sur un ampli "audiophile"



C'est ça ! Mais un classe A par définition chauffe... surtout quand on ne lui demande pas d'envoyer la puissance dans les enceintes : c'est le paradoxe de la Classe A : plus il alimente les enceintes et moins il chauffe... plus il est au repos ou délivre peu de puissance dans les enceintes et plus ses radiateurs chauffent...

Cela étant un bon refroidissement est un gage de durabilité de l'amplificateur : les composants surtout les condos n'aiment pas la chaleur. Où il faut qu'ils soient d'un grade suffisant en température.

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56541
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 10 Jan 2021 0:36

jeoffrey59 a écrit:
vindermere a écrit:intégré qu'importe la classe.


Un L 540, 550, 570.

Avec les vues mettre ; L 505sii, 505f, 505u. L 507sii, 507f, 507u. Ou L 509s, 509f.

Mais à mon sens, aucun de ces luxman ne vaut le Yam as 3000 si c'est un ampli avec vue mettre que tu souhaites.


Merci jeofrrey, c'est quand que tu ouvre un post sur les ampli japonnais vintage a nos jours :D ?
tonylb
 
Messages: 2295
Inscription Forum: 21 Déc 2016 16:33
  • offline

Message » 29 Jan 2021 3:45

Bonjour,

Ce reportage chez Atoll est consternant !
- les fiche CINCH utilisées sont très banales
- mettre des sorties en cuivre pur c'est complètement idiot : le cuivre c'est mou (allez faire un taraudage qui tienne dans du cuivre... ), et surtout ça s'oxyde très très vite...
- je passe sur les fils qui changent le son... Les câble de la Maison de la Radio et des studio d'enregistrement de Pathé Marconi à Paris sont des câbles type réseau coaxial, comme ceux utilisés sur l'Audio Précision en sondes), tout le monde a pu constater que c'était vraiment nul et qu'il fallait absolument tout changer pour améliorer le son...
- là où l'on sombre dans le grotesque c'est sur l'utilisation de l'Audio Précision (APX525B avec options))... D'abord comme dit par un intervenant plus haut c'est de la DIM qui est mesurée et normalement en SMPTE c'est un rapport 4/1 en terme d'amplitude pour les signaux injectés, et 7 kHz 1 kHz c'est vraiment n'importe quoi, on est normalement sur 250 Hz/7 kHz ou 50 Hz/8 kHz ça dépend du standard de mesure choisi.
Ca n'a aucun sens de faire un échelle de puissance qui parte du nanoWatt ! Plus grave on lit : Analyzer "Thre are no analysis setting for the selected IMD type", ça veut dire qu'ils n'ont pas configurer manuellement l'analyseur alors qu'ils sont justement sur un test non standard et qu'il FAUT alors configurer manuellement l'analyseur (je connais bien les Audio Precision !). Ils ont un super analyseur (qui coûte en effet aux environs de 30.000 euros) et ils ne savent pas s'en servir !
Le pire c'est l'explication de la courbe : la DIM (ici mesurée) n'a absolument rien à voir avec le bruit, absolument rien ! La distorsion n'a rien à voir avec le bruit en électronique basse fréquence. La remontée en fin de courbe c'est ce qu'on nomme la distorsion de clipping : on arrive aux limites des possibilités de l'ampli, il se met à écrêter et produit alors énormément d'harmoniques. Il est question aussi de "croisement", là aussi grossière erreur : la distorsion de croisement apparaît dès les faible puissances, elle n'a rien à voir avec la DIM, et elle montre (quand elle existe) que l'ampli a été mal calculé quant à son point de repos. La liaison entre distorsion et bruit elle se fait quand l'appareil mesure le DHT + N : distorsion harmonique totale + bruit, là on est en DIM...
On ne peut absolument pas dire à partir de cette courbe si on est en classe A ou AB, à mon sens on est en classe AB du début à la fin.
C'est pas la résistance de charge qui siffle, c'est l'ampli, c'est classique quand on arrive sur des puissances élevées à des fréquence sup à 5000 Hz.

Sur la fin : c'est sur qu'ils peuvent partager leurs boîtiers : ils n'ont que DEUX types de boîtiers : les In50, 80, 100, se, PR, AM, lecteur CD, tout ça même boîtier ! Le second boîtiers c'est pour les 200 300 et 400.


En conclusion, on est là dans un reportage d'enfumage où la personne qui fait visiter raconte à peu près n'importe quoi (en particulier sur le plan technique), tout en faisant bien attention à faire du maketing technique avec ses histoires de distorsion, de bruit, de classe de fonctionnement etc.

Pour info et comparaison le Mark Levison ML-2 est un bloc mono de 25 W en classe A, il est énorme et pèse 30 kg, soit 60 kg pour un ensemble stéréo (et pour du 25 W !!!). Il est totalement impossible de faire un ampli de 50 W classe A aussi petit que celui présenté par Atoll.

On est tout simplement dans de la publicité mensongère qui dessert profondément la HiFi française (du moins ce qu'il en reste...). :(
2N3055
 
Messages: 12
Inscription Forum: 20 Aoû 2011 1:17
  • offline

Message » 11 Fév 2021 0:46

haskil a écrit:
...
Cela étant un bon refroidissement est un gage de durabilité de l'amplificateur : les composants surtout les condos n'aiment pas la chaleur. Où il faut qu'ils soient d'un grade suffisant en température.

+1, Alain
Mais il faut faire attention: un gros radiateur, fait d'abord pour être vu et donner au zinzin un aspect massif, n'est pas forcément une garantie de bon refroidissement. Un management intelligent de la thermique à l'intérieur de l'appareil est au moins aussi important. Tous les composants ont des pertes et les phénomènes de confinement (si, si :lol: ) à l'intérieur du boitier peuvent être catastrophiques. Ne pas oublier qu'un radiateur disposé en paroi dissipe 10 à 20% de l'énergie à l'intérieur.
Il est tout à fait possible de tenir des régimes permanents en convection naturelle, mais il faut que la thermique soit très élaborée. Un aspect que beaucoup d'électroniciens négligent.
A+

La configuration dans mon profil


Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 4832
Inscription Forum: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 11 Fév 2021 9:08

:bravo: :bravo: :bravo:

La configuration dans mon profil


"Le coq qui chante le plus fort n'est pas celui qui vit le plus longtemps", proverbe que j'ai inventé le 12 juillet 2019. Libre de droits : ha ha ha !
Avatar de l’utilisateur
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 56541
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message