Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alesien, Hoian, spads et 37 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

HiFi ou rétro HiFi ?

Message » 22 Juin 2020 18:44

gailuron a écrit:
haskil a écrit:Note que Foobar2000 est le plus prise de tête de tous les logiciels de bibliothèques : il faut l'apprivoiser celui là... et pour la musique classique commencer par créer le champ "Compositeur" qui n'est pas là d'office lors de l'installation du logiciel...

Il ne faut pas se prendre la tête avec la bibliothèque de Foobar. Il suffit d'ouvrir "Album list" et de sélectionner "View by folder structure" (c'est mémorisé pour toutes les prochaines ouvertures). Au préalable, tu n'as qu'à préciser dans le menu "Preferences" les "Music folders" de ta "Media library". Chez moi, tout est regroupé dans le répertoire "\Musique" d'un de mes disques internes. Ensuite, j'ai des sous-répertoires par genre (classique, jazz, films, variétés/pop) puis par album. C'est vraiment basique et très efficace quand tu écoutes ta musique "à l'ancienne" par album.

On peut en discuter plus en détail par MP si tu veux car c'est un peu HS sur ce topic.


ça n'est pas praticable avec une grande discothèque et ne l'est que si l'on écoute disque par disque, or ce n'est pas toujours mon cas. J'ai besoin d'avoir un accès rapide à n'importe quel morceau de n'importe quel disque et là le visuel qui défile est aussi important que taper dans l'outil de recherche.

Bon, c'est annexe à la discussion que tu as lancée, mais c'est en réalité pour ce qui est du dernier acte : écouter un disque ou un morceau le nerf de la guerre... et là... ma foi il y a du chemin à faire encore 8)
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Juin 2020 18:44

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Juin 2020 18:46

moi je dis, que le jour ou il y aura plus internet, là, on sera content de glisser un CD dans le tiroir du lecteur , écouter sur son tuner les radios hertziennes plus un bon vieux vinyle !
donc je ne trouve pas que mon matos est immobile et qui ne sert a rien ! juste très joli a contempler également ! je suis un ancien ,c'est pour cela que j’écris çà ! :oldy: :mdr:
Nono
 
Messages: 27716
Inscription Forum: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en BEAUCE
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:04

Scytales a écrit:Je ne m'immisce pas dans votre conversation, haskil et gailuron, en ce qui concerne les logiciel de lecture, mais j'ouvre une simple parenthèse pour souligner que les échanges que vous venez d'avoir illustrent à merveille que le fait d'ouvrir une boîte, de sortir le disque, de le mettre dans lecteur et d'aller s'asseoir sur le canapé avec le livret dans la main puis d'appuyer sur play avec la télécommande est tout de même un processus beaucoup plus simple et plus confortable pour écouter de la musique. :mdr:

Non, mais attends ! C'est hyper complexe et surtout fatiguant ton process ! C'est un truc de djeuns :mdr: Moi, je ne bouge pas mes fesses de mon fauteuil, je ménage mes vieilles jambes, je me contente de faire travailler mes doigts sur ma souris ou mon écran tactile. Je vais chercher le livret dans ma bibliothèque uniquement lorsque je ne l'ai pas en pdf et que je n'ai pas écouté le disque depuis très longtemps, ce qui est assez rare.

Et je ne suis pas de première jeunesse :oldy: J'ai connu de Gaulle Président, c'est dire ! :lol:

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1625
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:07

Absolument aucun besoin d'internet pour écouter de la musique dématérialisée.

Quand aux vinyles et CD's, il y a peut-être le rituel d'agréable, mais pour ma part je trouvais ça d'un encombrant, ça prend une place de dingue quand on en possède 3 ou 4000, content de m'en être débarrassé, j'ai quand même gardé tous mes CD's, mais en classeurs et tous les boitiers cristal ont finis à la benne.
pm57
 
Messages: 2513
Inscription Forum: 02 Aoû 2004 16:16
Localisation: Genève
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:13

gailuron a écrit:Je ne m'exprimais pas sur la FM ou le DAB mais sur les tuners HiFi, c'est-à-dire des appareils immobiles reliés à un ampli. Ce sont ces appareils qui sont obsolètes, pas la radiodiffusion elle-même qui conserve tout son intérêt en mobilité.


Sur le plan de la radiodiffusion FM, sans tomber dans la guéguerre entre diffusion analogique et numérique, il me semble que c'est un peu plus compliqué que cela. Ce qui rend obsolète la diffusion FM sur le plan technique, c'est la plupart du temps les caractéristiques du signal déterminées à l'émission par la quasi-totalité des stations. Même de vieux tuners FM d'entrée de gamme, qui ne sont pas représentatifs de l'état de l'art de la réception en modulation de fréquences, et Dieu sait si on a trouvé des moyens très élaborés pour l'améliorer, ont des performances qui sont aujourd'hui sur-spécifiées pour réceptionner proprement la plupart des stations commerciales. Il n'y a guère que France Musique, et, dans une certaine mesure, France Culture qui émettent (en France) un signal digne d'intérêt sur le plan sonore et même ces stations ne sont pas à l’abri des critiques. La compression dynamique qui affecte certains concerts diffusés par France Musique, compression qui fait reculer l'orchestre ou le soliste de 10 à 20 mètres à chaque transition entre un passage piano et un passage fortissimo m'insupporte au plus haut point et est un véritable tue-la-musique.

La radiodiffusion FM est un cas tout de même assez extraordinaire de sous-emploi notoire des capacités techniques des récepteurs FM à cause des pratiques des diffuseurs de contenus. On pourrait faire aux éditeurs de CD un procès de même nature, notamment dans la variété, eux qui se sont embarqués dans une pratique similaire ayant consisté à comprimer toujours plus la dynamique des programmes (notamment les rééditions d'anciens albums, qui sont très souvent meilleurs dans leur état originel que "remasterisé" au bulldozer, un état de fait lamentable qui est connu comme le loup blanc par une quantité de plus en plus importante d'amateurs de musique).

Par ailleurs, il faut tout de même le souligner, ce qui n'est pas du tout, mais alors par du tout obsolète sur le plan technique avec le broadcast (la diffusion -par radio en l’occurrence- d'un point vers tous en simultané), c'est l'anonymat absolu du récepteur, qui permet une préservation parfaite de sa vie privée. C'est un champ de réflexion qui touche aux libertés publiques plus qu'à la qualité sonore, mais qu'il est bon de garder à l'esprit. On vient de fêter l'appel du 18 juin du Général de Gaulle. Imaginez ce qu'il en eut été si la BBC avait diffusé ses émissions au moyen d'un protocole de communication point à point qui aurait permis de remonter jusqu'à l'auditeur plutôt qu'en broadcast. Ou pensez à la Chine d'aujourd'hui et à la surveillance des contenus diffusés en ligne qui y est opérée. Je m'égare, mais peut-être pas tant que ça, et cela valait la peine d'être écrit.
Dernière édition par Scytales le 22 Juin 2020 19:20, édité 2 fois.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10985
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:15

gailuron a écrit:
Et je ne suis pas de première jeunesse :oldy: J'ai connu de Gaulle Président, c'est dire ! :lol:


J'avais pas vu avant de poster mon message du dessus ! :lol:

Ce n'est pas pour ça que j'ai parlé de l'appel du 18 juin. :hehe:

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10985
Inscription Forum: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:20

pas besoin d'internet! si quand même , pour écouter en streaming ! :hehe:
Nono
 
Messages: 27716
Inscription Forum: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en BEAUCE
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:28

Scytales a écrit:
gailuron a écrit:Je ne m'exprimais pas sur la FM ou le DAB mais sur les tuners HiFi, c'est-à-dire des appareils immobiles reliés à un ampli. Ce sont ces appareils qui sont obsolètes, pas la radiodiffusion elle-même qui conserve tout son intérêt en mobilité.


Sur le plan de la radiodiffusion FM, sans tomber dans la guéguerre entre diffusion analogique et numérique, il me semble que c'est un peu plus compliqué que cela. Ce qui rend obsolète la diffusion FM sur le plan technique, c'est la plupart du temps les caractéristiques du signal déterminées à l'émission par la quasi-totalité des stations. Même de vieux tuners FM d'entrée de gamme, qui ne sont pas représentatifs de l'état de l'art de la réception en modulation de fréquences, et Dieu sait si on a trouvé des moyens très élaborés pour l'améliorer, ont des performances qui sont aujourd'hui sur-spécifiées pour réceptionner proprement la plupart des stations commerciales. Il n'y a guère que France Musique, et, dans une certaine mesure, France Culture qui émettent (en France) un signal digne d'intérêt sur le plan sonore et même ces stations ne sont pas à l’abri des critiques. La compression dynamique qui affecte certains concerts diffusés par France Musique, compression qui fait reculer l'orchestre ou le soliste de 10 à 20 mètres à chaque transition entre un passage piano et un passage fortissimo m'insupporte au plus haut point et est un véritable tue-la-musique.

La radiodiffusion FM est un cas tout de même assez extraordinaire de sous-emploi notoire des capacités techniques des récepteurs FM à cause des pratiques des diffuseurs de contenus. On pourrait faire aux éditeurs de CD un procès de même nature, notamment dans la variété, eux qui se sont embarqués dans une pratique similaire ayant consisté à comprimer toujours plus la dynamique des programmes (notamment les rééditions d'anciens albums, qui sont très souvent meilleurs dans leur état originel que "remasterisé" au bulldozer, un état de fait lamentable qui est connu comme le loup blanc par une quantité de plus en plus importante d'amateurs de musique).

Par ailleurs, il faut tout de même le souligner, ce qui n'est pas du tout, mais alors par du tout obsolète sur le plan technique avec le broadcast (la diffusion -par radio en l’occurrence- d'un point vers tous en simultané), c'est l'anonymat absolu du récepteur, qui permet une préservation parfaite de sa vie privée. C'est un champ de réflexion qui touche aux libertés publiques plus qu'à la qualité sonore, mais qu'il est bon de garder à l'esprit. On vient de fêter l'appel du 18 juin du Général de Gaulle. Imaginez ce qu'il en eut été si la BBC avait diffusé ses émissions au moyen d'un protocole de communication point à point qui aurait permis de remonter jusqu'à l'auditeur plutôt qu'en broadcast. Ou pensez à la Chine d'aujourd'hui et à la surveillance des contenus diffusés en ligne qui y est opérée. Je m'égare, mais peut-être pas tant que ça, et cela valait la peine d'être écrit.


Pourquoi a-t-on avis ai-je évoqué la loi qui contraignait la Radio Publique à maintenir en état un émetteur mobile qui permet en GO ou OM de couvrir la totalité ou quasi totalité de l'Hexagone depuis un seul point d'émission... en cas de coup dur et pour des raisons de sécurité civile... sinon pour dire que je ne savais pas où on en était de ce point de vue... 8)

On aurait l'air malin avec les câbles optiques du réseau Internet et avec les nombreuses antennes disséminées sur tout le territoire et chacune alimentée en courant électrique en cas de gros coup dur... un transistor ça marche à piles ou avec une petite manivelle et une dynamo qui recharge une pile ou un condo... La magie des ondes radios est intacte... sauf pour d'obscures raisons...
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:30

Scytales a écrit:
gailuron a écrit:
Et je ne suis pas de première jeunesse :oldy: J'ai connu de Gaulle Président, c'est dire ! :lol:


J'avais pas vu avant de poster mon message du dessus ! :lol:

Ce n'est pas pour ça que j'ai parlé de l'appel du 18 juin. :hehe:


J'ai aussi connu De Gaulle président et aussi son prédécesseur sous la 4e République... même que je suis copain et collègue de son petit-fils :lol:
haskil
 
Messages: 57119
Inscription Forum: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 22 Juin 2020 19:33

gailuron a écrit:Je m'exprimais sur les appareils neufs dont la technologie est dépassée sur le plan de la qualité sonore et bien plus coûteuse que les technologies actuelles. Cela conduit les débutants ou les gens facilement influençables par le marketing à dépenser de l'argent en pure perte. Je n'ai rien contre ces appareils lorsqu'ils sont achetés d'occasion par des amateurs qui savent ce qu'ils achètent. J'ai déjà roulé dans la Jaguar E (d'occasion) d'un ancien collègue, c'était un grand moment de plaisir mais on savait tous les deux que c'était une voiture dépassée. Imaginerait-on que Jaguar continue à produire cette voiture avec les mêmes technologies qu'à l'origine et la vende comme une concurrente des voitures de sport récentes ?


+1000 ! :wink: Et, c'est le cas de la grande majorité des marques et des concepteurs (par exemple Pass, d'Agostino, ...).

Lorsque l'on voit l'explosion des tarifs totalement injustifiés... :o
FDDRT
 
Messages: 2427
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • online

Message » 22 Juin 2020 20:23

Scytales a écrit:Sur le plan de la radiodiffusion FM, sans tomber dans la guéguerre entre diffusion analogique et numérique, il me semble que c'est un peu plus compliqué que cela...

Scytales, je connais ton attachement à la FM mais c'est complètement hors sujet sur ce topic.

J'ai moi aussi connu la grande époque de la FM dans les années 60 et 70. Comme j'habitais à moins de 100 km à vol d'oiseau de l'Allemagne, j'avais aussi accès aux grandes radios allemandes avec une qualité de réception équivalente aux stations de la RTF. Elles étaient nettement moins bavardes que les stations de la RTF et proposaient un programme musical de grande qualité avec leur propre orchestre en direct. Mais, c'est une époque révolue, il faudra bien t'y faire un jour !

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1625
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 22 Juin 2020 23:05

gailuron a écrit:Je me demande si l’un des plus gros défauts de la HiFi n’est pas son côté rétro. Quand j’entre dans une boutique HiFi (en ligne ou en dur), j’ai un peu l’impression d’entrer dans un « salon rétromobile » version audio. J’y vois des appareils qui n’ont plus aucune raison d’être fabriqués sur le plan de la qualité sonore : des tourne-disques (pardon, des platines vinyle, ça fait plus moderne), des lecteurs/drives de CD-Audio, des tuners FM ou DAB, des amplis ou pré-amplis à lampes… Ne manquent à l’appel que les magnétophones à bande ou cassette. Je me demande bien pourquoi d’ailleurs parce qu’un bon magnétophone à bande surpasse une platine vinyle.

Je veux bien comprendre qu’on veuille préserver sa collection de microsillons, parce qu’ils sont irremplaçables par un enregistrement numérique ou pour une autre bonne raison. Mais alors, il suffit de les numériser avec un bon ADC. On les préserve ainsi de l’usure, on peut les enregistrer dans des conditions optimales avec une pointe de lecture neuve, une platine parfaitement réglée et après un nettoyage minutieux … toutes choses qu’on ne pourra pas garantir en cas d’utilisation régulière. Au besoin, on peut les faire numériser par un spécialiste. Quant à l’achat de vinyles neufs, c’est une hérésie vu les limitations techniques de cette technologie : taux de distorsion, rapport signal/bruit et bande passante en fin de piste (quand la vitesse linéaire se réduit).

Les lecteurs/drives de CD-Audio ne feront jamais mieux qu’un lecteur informatique compte-tenu des contraintes posées pour obtenir le label « lecteur de compact-disc audio », notamment la lecture en vitesse 1x (donc sans relecture possible des zones en mauvais état), l’absence de correction à partir de bases de données externes… Une extraction pourra mieux corriger les erreurs, préservera le support optique du risque de rayures et autres dommages inhérents à une utilisation fréquente et mettra l’utilisateur à l’abri du risque de corruption du CD lié à son vieillissement.

Les tuners FM ou DAB n’ont plus aucune justification. Les stations musicales qui émettent en ondes terrestres s’adressent aujourd’hui aux auditeurs mobiles (voitures, baladeurs audio…). Elles compressent fortement leur dynamique pour faciliter l’écoute dans ces environnements bruyants. Elles transmettent leur signal aux émetteurs sous forme de signal numérique compressé, toujours avec perte en DAB (AAC) et rarement sans perte en FM. Parallèlement, la diffusion via Internet a beaucoup progressé en qualité et dépasse fréquemment le DAB et la FM avec de l’AAC à 192 kbps, du MP3 à 192 ou 300 kbps, du Flac 16/44. Mais, surtout, il existe sur Internet des centaines de web-radios musicales de qualité et de toutes nationalités, en général thématiques, contre une dizaine captables avec un tuner.

Enfin, les amplis/pré-amplis à lampes sont connus pour leurs taux de distorsion supérieurs à ceux des amplis à transistors et pour la dégradation progressive de leur qualité au fil de l’usure des lampes.

Je sais que mon post va faire hurler certains hifistes attachés à un passé glorieux (mais révolu). Néanmoins, je crois qu’il serait temps qu’on fasse place nette en éliminant du marché du neuf ces vieilles technologies qui offrent un niveau de fidélité largement inférieur à ce qu’on sait faire actuellement. Il y a un marché de l’occasion pour les amateurs d’antiquités… pardon, de « vintage ». Je serais plus nuancé à l’égard d’autres technologies que j’estime obsolètes mais qui ne sont pas dépassées sur le plan qualitatif, comme l’amplification linéaire en classe A ou AB ou les enceintes passives.

Voilà ! C’était le coup de gueule de Gai Luron, petit chien descendant de Nipper, le Jack Russell Terrier qui figurait sur toutes les étiquettes des disques « La Voix de son Maître ». En 1898, Nipper admirait un phonographe à cylindre, la techno dernier cri de l’époque.
Image
En 2020, Gai Luron admire le FDA de son maître.



Bonjour gailuron , je suis obligé de citer ton texte tant il contient d'affirmations qui me semblent contestables .
Je précise que j'ai 63 ans .
Et toi ?

D'abord je retrouve un travers qui m'avait déjà irrité chez des forumeurs nettement plus jeunes : faire table rase du passé et " mettre à la benne " les technologies plus anciennes , supposées dépassées .

Une technologie doit absolument foutre dehors la précédente :mdr: : le numérique en support physique devait chasser le 33 T et le numérique dématérialisé doit , à présent , chasser le numérique en support physique .

Il y a le ton du prosélyte dans ton texte , une sorte d'insistance presque autoritaire : " il faut tout jeter et arrêter de produire ces appareils stupides " .

Pourquoi donc si les vieilles technologies restent fiables , excellentes à l'oreille et simples à stocker :oldy: ?

Les forums hifi sont d'ailleurs remplis de mélomanes qui regrettent amèrement d'avoir bradé leurs collections de 33 T classiques , jazz , pop et rock des années 70 .
Pourquoi ?

D'autre part , on ne sait pas grand chose de toi : as-tu ( as-tu eu ) une importante collection de 33 T ?
As -tu ( as-tu eu ) une importante collection de cd ?
A te lire , on a l'impression que tu n'aimes pas les disques , 33T ou cd/sacd et la collection , bref le discophile .
Je pense que c'est très important et conditionne les points de vue .

Enfin , es-tu sûr que ton système te permette de tirer le maximum de chaque technologie , présente ou du passé , et donc d'avoir un jugement équilibré ?
Mon système est décrit dans mon profil .

Les 33T : il est sans intérêt de dématérialiser une vaste collection de vinyles alors qu'on dispose d'un système de lecture très performant table/bras/cellule/section phono mc . Les pochettes des vinyles sont absolument magnifiques . Dans une vaste collection , les disques se dégradent bien moins ( bien moins de passages en moyenne pour chaque disque ) .
Les vinyles neufs qu'on trouve dans les bacs sont médiocres , car des copies des cd et donc basés sur des prises de son numériques . J'ai pu constater que le cd correspondant était meilleur . Probablement aussi des pbs de pressage et de gravure .

Les tuners FM hertziens : pour ma part , la réception de France Musique est parfaitement satisfaisante , qu'il s'agisse de disques ou de retransmissions de concerts , qui ne me semblent nullement compressées et souvent supérieures en naturel et aération à tous les 33T et toutes les sources numériques . Et même si j'ai renoncé à installer une grande antenne râteau qui aurait défiguré le toit de ma demeure ancienne . Cela dit , j'ai soigné l'antenne d'intérieur et les câbles de modulation , avec un recul spectaculaire de tout souffle . Je n'écoute que France Musique et l'excellent programme classique BBC 3 que je capte bien . Je me fous de la multitude de radios compressées et sans réelle valeur .

Les lecteurs de cd : peut-être devrais-tu faire l'expérience d'un lecteur cd/sacd de vrai haut de gamme . J'ai pu constater , en effet , avec un tel lecteur , la qualité réelle insoupçonnée du support cd et encore un peu plus du support sacd .
Même remarque que pour les vinyles : si j'ai , comme dans mon cas , une grande quantité de disques et un lecteur de haute qualité , quel intérêt de les dématérialiser ?
J'ajoute que le support cd a fait la preuve de sa tenue dans le temps : j'ai acheté mes premiers cd en 1982 et ils sont tous impeccables à la lecture , comme au premier jour de leur achat . Je n'ai noté ni " corruption " ni vieillissement . Jamais constaté de rayures sur mes cd et sacd . Je dois être soigneux .
Enfin , le cd a permis de sauvegarder la quasi totalité du patrimoine discographique des 33T et même 78 T , dans des conditions inespérées .

Les électroniques à tubes : vaste débat . J'ai depuis longtemps un préampli à tubes , parfaitement fiable et aux tubes de très longue durée , avec une excellente section phono mm/mc . Un gros bloc à tubes fut peu fiable et chauffait trop . J'en reste donc aux gros blocs à transistors . Mais je ne généralise pas .

L'informatique : tu la présentes comme la solution à tous les problèmes , une évidence .

1- Comment les fichiers audio actuels ont-ils la garantie de pérennité ? Une collection se construit dans le temps et sur le temps d'une vie : quel pc pourra les lire à coup sûr dans 2O , 30 , 50 ans ?
2 -A partir du moment où une discothèque de fichiers est de grande taille ( disons l'équivalent de 5000 à 10 000 disques et plus en support physique ) comment se fait l'organisation , la recherche , le temps de recherche ?
3- Tout système informatique a ses ratés . Voir les pbs assez réguliers sur France Musique avec leurs fichiers audio qui , parfois , ne démarrent pas ou s'arrêtent .
Par contre , on pose un vinyle ou on insère un cd : et ça marche à coup sûr .

Les enceintes " passives " : je suppose qu'elles seraient aussi passées à la benne du " technologiquement vieillot " ? Nous sommes privés d'un paragraphe qui aurait certainement été gratiné ...


Enfin , tu ne sembles pas comprendre le grand plaisir qu'il y a à garnir ses étagères de disques , au fil des ans et d'une vie , de les contempler ...et de retrouver très rapidement celui qu'on veut écouter grâce à mon bon vieux classement par compositeurs ou interprètes( hors classique ) de A à Z .

La configuration dans mon profil


C 2300/MC 462/Canterbury 15 SE/K-01/LP 12 Ittok Lingo Charisma/MD -101/Trinnov/Siltech/In-akustik/GigaWatt
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2363
Inscription Forum: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: Normandie
  • offline

Message » 23 Juin 2020 5:26

philou3 a écrit:Bonjour gailuron , je suis obligé de citer ton texte tant il contient d'affirmations qui me semblent contestables .
Je précise que j'ai 63 ans .
Et toi ?

A peu près l'âge de mon avatar :wink:

philou3 a écrit:Pourquoi donc si les vieilles technologies restent fiables , excellentes à l'oreille et simples à stocker :oldy: ?
Les forums hifi sont d'ailleurs remplis de mélomanes qui regrettent amèrement d'avoir bradé leurs collections de 33 T classiques , jazz , pop et rock des années 70 .
Pourquoi ?

Je n'ai pas recommandé de jeter ses 33t mais de les numériser. Par ailleurs, le 33t ne correspond pas à la définition que tu donnes des vieilles technologies à conserver. Il n'est pas "fiable" : il s'use à la lecture (assez vite), la moindre rayure ou poussière provoque des craquements. Il n'est pas "excellent à l'oreille" : sa dynamique est très compressée (c'est d'ailleurs une des raisons de son succès actuel), son taux de distorsion est élevé, le bruit de lecture est parfaitement audible pendant les silences ou les pianissimos, les harmoniques de haute fréquence ne s'entendent plus en fin de piste parce que la vitesse de lecture est trop faible. Il n'est pas "simple à stocker" : il faut le stocker verticalement et sans trop le serrer pour le conserver en bon état, il prend la place de 3 ou 4 CD dans une bibliothèque.

philou3 a écrit:A te lire , on a l'impression que tu n'aimes pas les disques , 33T ou cd/sacd et la collection , bref le discophile .
Je pense que c'est très important et conditionne les points de vue.

C'est exact, je ne suis pas discophile. Ce qui m'intéresse, c'est le contenu (musique et texte du livret) et pas le contenant, à l'exception des pochettes de 33t qui ont, pour certaines, un caractère artistique. J'ai la naïveté de penser que, sur les forums consacrés à la HiFi, on s'intéresse avant tout à la fidélité à la musique vivante des matériels et des supports plutôt qu'aux objets. Mais je sais qu'il y a une forte proportion de membres qui sont avant tout des collectionneurs :).

philou3 a écrit:Les tuners FM hertziens : pour ma part , la réception de France Musique est parfaitement satisfaisante , qu'il s'agisse de disques ou de retransmissions de concerts , qui ne me semblent nullement compressées et souvent supérieures en naturel et aération à tous les 33T et toutes les sources numériques . Et même si j'ai renoncé à installer une grande antenne râteau qui aurait défiguré le toit de ma demeure ancienne . Cela dit , j'ai soigné l'antenne d'intérieur et les câbles de modulation , avec un recul spectaculaire de tout souffle . Je n'écoute que France Musique et l'excellent programme classique BBC 3 que je capte bien . Je me fous de la multitude de radios compressées et sans réelle valeur.

Pourquoi te limiter aux 2 ou 3 stations de qualité captables dans ta région ? Ouvre-toi au monde ! Tu as sur le Net des centaines de radios musicales de qualité équivalentes ou supérieures à ces radios hertziennes. Tu peux les écouter sur ta chaîne Hifi soit en connectant ton ordi/smartphone à un DAC, soit à partir d'un streamer HiFi connecté au Net. Je te donne juste deux exemples : https://www.veniceclassicradio.eu/ et http://www.organexperience.com/

philou3 a écrit: peut-être devrais-tu faire l'expérience d'un lecteur cd/sacd de vrai haut de gamme . J'ai pu constater , en effet , avec un tel lecteur , la qualité réelle insoupçonnée du support cd et encore un peu plus du support sacd.

Les lecteurs de CD/SACD haut de gamme sont une escroquerie. Si tu les ouvres et que tu auscultes leurs composants, tu t'aperçois que les drives sont des lecteurs informatiques de CD/DVD comme dans le bas/milieu de gamme, qu'ils utilisent des puces de grands fondeurs de circuits intégrés numériques qu'on retrouve dans le milieu de gamme. Seul l'étage de sortie analogique est propre au constructeur et il sert souvent plus à donner une coloration au son qu'à restituer un son neutre et transparent. C'est presque toujours difficile à prouver parce que les constructeurs de haut de gamme dépensent beaucoup d'énergie et d'argent à maquiller leurs composants avec la complicité de leurs fournisseurs.

Le SACD lui-même est une escroquerie intellectuelle :
- le DSD est un signal pseudo-analogique dont l'origine est bien antérieure au PCM des CDA. Dans sa version SACD (DSD 64), il est à peu près équivalent en qualité à du PCM 24 bits / 96 kHZ. Son intérêt est purement industriel : il est facile à convertir en analogique, il suffit de le filtrer, pas besoin de DAC stricto sensu. Il est facile à enregistrer, on savait déjà le faire à la fin des années 50. Dans les années 90, c'était important car les bons ADC et les bons DAC coûtaient encore chers.
- la couche CDA des SACD est souvent post-produite avec beaucoup moins de soins que la couche DSD, ce qui donne à l'acheteur la conviction de la supériorité du DSD.
- il a résisté au temps, contrairement à son rival DVD-Audio, grâce à sa protection anti-copie restée inviolée. Mais, techniquement, c'est un DVD avec une structure de fichiers protégée et un signal de qualité identique à celle du DVD-Audio.

philou3 a écrit:L'informatique : tu la présentes comme la solution à tous les problèmes , une évidence .
1- Comment les fichiers audio actuels ont-ils la garantie de pérennité ? Une collection se construit dans le temps et sur le temps d'une vie : quel pc pourra les lire à coup sûr dans 2O , 30 , 50 ans ?
2 -A partir du moment où une discothèque de fichiers est de grande taille ( disons l'équivalent de 5000 à 10 000 disques et plus en support physique ) comment se fait l'organisation , la recherche , le temps de recherche ?
3- Tout système informatique a ses ratés . Voir les pbs assez réguliers sur France Musique avec leurs fichiers audio qui , parfois , ne démarrent pas ou s'arrêtent.

1. Les formats de fichiers informatiques les plus utilisés ont largement démontré leur pérennité depuis les débuts de l'informatique personnelle. Pour ce qui concerne les fichiers de musique, on peut toujours lire un fichier .wav créé il y a près de 30 ans, un fichier .mp3 d'il y a 25 ans... Les codecs les plus populaires sont toujours disponibles. Le gros avantage de l'audio est qu'il utilise très peu de ressources de calcul, donc on peut convertir des discothèques énormes (comme celle d'Haskil) en quelques heures seulement. C'est un énorme avantage sur les supports "physiques" qui ne sont pas convertibles (sans dématérialisation). Bien sûr, il y a eu des formats ou des codecs marginaux qui ont disparu. Mais c'est la même chose dans le monde "physique" : essaie de lire un microsillon à 16 t/mn aujourd'hui !
2. L'organisation dépend de toi. Tu peux adopter une organisation à l'ancienne identique au "physique" (1 album = 1 répertoire + des sous-répertoires s'il y a plusieurs disques, titre du répertoire avec compositeur-oeuvre-interprètes). La recherche se fera en fonction de ton organisation. Le temps de recherche est instantané contrairement à la recherche dans un rayonnage :wink:
3. Tout système qu'il soit informatique, électro-mécanique ou mécanique a ses ratés. A l'époque où France Musique diffusait à partir de microsillons puis de CDA, les ratés existaient aussi, je m'en souviens. Ils étaient souvent beaucoup plus longs à réparer que les ratés informatiques, voire irréparables. En nocturne, depuis longtemps, il n'y a pratiquement plus de personnel technique dans les radios, tout est automatisé, d'où des ratés qui peuvent s'éterniser.

La configuration dans mon profil


« On the Internet, nobody knows you're a dog » [Peter Steiner]
Avatar de l’utilisateur
gailuron
Membre HCFR Contributeur
Membre HCFR Contributeur
 
Messages: 1625
Inscription Forum: 17 Fév 2003 0:01
Localisation: Paris (intra muros)
  • offline

Message » 23 Juin 2020 8:51

philou3 a écrit:L'informatique : tu la présentes comme la solution à tous les problèmes , une évidence .

1- Comment les fichiers audio actuels ont-ils la garantie de pérennité ? Une collection se construit dans le temps et sur le temps d'une vie : quel pc pourra les lire à coup sûr dans 2O , 30 , 50 ans ?
2 -A partir du moment où une discothèque de fichiers est de grande taille ( disons l'équivalent de 5000 à 10 000 disques et plus en support physique ) comment se fait l'organisation , la recherche , le temps de recherche ?
3- Tout système informatique a ses ratés . Voir les pbs assez réguliers sur France Musique avec leurs fichiers audio qui , parfois , ne démarrent pas ou s'arrêtent .
Par contre , on pose un vinyle ou on insère un cd : et ça marche à coup sûr .


Comment peut-on se poser ce genre de question encore aujourd'hui... :o Les réponses sont effectivement évidentes:

1- Facilement. Avec n'importe quel équipement.

2- Facilement grâce aux tags. En tout cas, beaucoup plus facilement qu'un stockage physique de 10000 disques.

3- Les ratés sont généralement des erreurs humaines (surtout chez France Musique)... les systèmes purement électroniques sont bien plus fiables que les autres technologies mixtes électro-mécaniques.
FDDRT
 
Messages: 2427
Inscription Forum: 25 Avr 2018 13:33
Localisation: Yvelines
  • online

Message » 23 Juin 2020 12:43

gailuron a écrit:Les lecteurs de CD/SACD haut de gamme sont une escroquerie. Si tu les ouvres et que tu auscultes leurs composants, tu t'aperçois que les drives sont des lecteurs informatiques de CD/DVD comme dans le bas/milieu de gamme, qu'ils utilisent des puces de grands fondeurs de circuits intégrés numériques qu'on retrouve dans le milieu de gamme. Seul l'étage de sortie analogique est propre au constructeur et il sert souvent plus à donner une coloration au son qu'à restituer un son neutre et transparent. C'est presque toujours difficile à prouver parce que les constructeurs de haut de gamme dépensent beaucoup d'énergie et d'argent à maquiller leurs composants avec la complicité de leurs fournisseurs.

:bravo:
rha61
 
Messages: 2047
Inscription Forum: 11 Mar 2003 0:34
Localisation: Paris
  • online


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message