Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: gloinfred, Reynaldk et 21 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

Sys.Igor Kirkwood by Ohl:Q-SYS Core110f + 4 subs + NS1000x

Message » 11 Mar 2019 0:01

Pio2001 a écrit:...et je note que dans les zones de la pièce où il y a annulation, où la fréquence disparaît, ce signal provoque l'effet inverse : on entend presque rien, sauf au moment où ça boucle, cela fait réapparaître la fréquence pendant un court moment.
Il y a peut-être plus simple : prendre un générateur sinusoidal à la fréquence concernée, inverser la phase et écouter.
Il faut juste un géné qui puisse instantanément inverser la phase et si possible au passage à zéro pour minimiser les clics.
ohl
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1680
Inscription: 13 Aoû 2004 16:17
  • offline

Annonce

Message par Google » 11 Mar 2019 0:01

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Mar 2019 0:38

Extraits avec basses fréquences

ohl a écrit:
Pio2001 a écrit:J'ajouterais aussi le suivi mélodique d'une ligne de basse. C'est un test extrêmement exigeant, car il nécessite un lissage parfait de la courbe de réponse dans le grave, alors que le test d'impact peut se contenter d'un lissage plus grossier pour réussir.

Tu peux nous redonner un exemple pertinent ? Sinon on peut créer un signal adéquat (le MATT test https://www.audiocheck.net/audiotests_matt.php était pas mal si je me souviens bien)


Le daim a écrit:Mon cher Pio. Les débats théoriques me font perdre le peu de latin que je possède encore. Mais les tests sur extraits musicaux demeurent à ma portée (et aussi à ma plus grande curiosité). Pourrais-tu me citer quelques uns de ces extraits que je puisse utiliser et qui m'apporteront un élément sensuel d'appréciation. Merci d'avance et cordialement Olivier


Comme le lien posté plus haut par Ohl l'indique, le choix d'un extrait musical est très important pour tester le comportement d'un système dans les basses fréquences. Une bosse de +20 dB à 55 Hz dans la courbe de réponse peut passer inaperçue, ou même être bénéfique sur bon nombre d'enregistrements, et avoir un effet catastrophique sur d'autres.

Les prises de son acoustiques ne sont pas toujours les mieux placées pour tester cela, car les instruments descendent rarement très bas en fréquence, et quand c'est le cas, l'énergie est relativement faible aux fréquences les plus basses.
J'ai donc fait une séléction dans ma playlist, qui contient de nombreuses plages électro. Il s'agit de celles qui me posent le plus de problèmes.
Parmi elles, je n'ai gardé que les extraits qui couvraient la plus grande plage de fréquences possibles, car d'un système à l'autre, les problèmes ne se manifestent pas aux mêmes fréquences, et un extrait qui résonne de façon catastrophique sur une fréquence chez moi peut très bien passer dans une autre pièce, et inversement.
J'en ai ajouté un qui ne me pose aucun problème, car il descend plus bas en fréquence que mon système le permet. Il pourra révéler des problèmes sous les 35 Hz.

Pour chaque test, la référence est celle donnée par un casque ou des écouteurs, qui, en principe, n'ont aucune résonance marquée dans les basses fréquences.

Test de suivi mélodique

Cliquez sur le nom des extraits pour les écouter.

Voici l'extrait le plus simple. Si la courbe de réponse est irrégulière, certaines notes joueront plus fort que d'autres.

Tim Blake - Blake's New Jerusalem
(c) 1978 Egg

Et son sonogramme (de 10 à 150 Hz) :

Image

Les notes les plus basses jouées sont 44, 50, 53, 59, et 65 Hz. Il y a leurs octaves supérieures 87, 99, 105, 117, 130 Hz, et encore la quinte et l'octave au-dessus.
Il n'y a rien entre 65 et 87 Hz. Si une résonance se trouve à cette fréquence, cet extrait ne la mettra pas en évidence.
On voit que les notes les plus basses, à 44 et 50 Hz, sont un peu atténuées. Peut-être pour faciliter la gravure sur vinyle en évitant une oscillation trop large du sillon.

!! ATTENTION, LES EXTRAITS CI-DESSOUS CONTIENNENT DES BASSES FREQUENCES A FORT NIVEAU POUVANT ENDOMMAGER LES HAUT-PARLEURS !!

Dans le même esprit, en beaucoup plus exigeant :

Pete Namlook, Klaus Schulze and Bill Laswell - The Final DAT- Part IV
(c) 1997 Fax records

Et son sonogramme, de 10 à 100 Hz :

Image

Les fréquences jouées sont 36, 40, 49, 55, 58, 61, et 73 Hz.
Il y a donc trois fréquences, 36, 40 et 73 Hz, qui étaient absentes de l'extrait de Tim Blake.

Et pour compléter avec des fréquences plus basses :

Pete Namlook - Travelling Without Moving (trip 9)
(c) 1994 Fax records

Sonogramme :

Image

Ici, il y a cinq fréquences principales : 25, 30, 33, 35 Hz, et encore une un demi-ton au-dessus mais je n'arrive pas à la lire sur le sonogramme. Elle est trop courte.
Dernière édition par Pio2001 le 23 Déc 2019 17:54, édité 3 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7505
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 11 Mar 2019 1:37

Test d'impact

ohl a écrit:L'objectif pourrait être :
- enveloppement et espace en musique classique (LEV et ASW selon la terminologie AES)
- impact pour les musiques jazz/pop/rock/variétés/films


J'ai également cherché ce qui pouvait, dans le cadre de la gestiondes basses fréquences, permettre de tester l'impact.

Voici quelques extraits. Il ne s'agit pas de démontrer la capacité du système à rendre une bonne dynamique, ou à produire des transitoires puissantes. Ce ne sont pas du tout des plages de démonstration.
Bien au contraire, il s'agit d'extrait choisis pour leur incapacité à être joués correctement, sauf dans une acoustique où le grave est parfaitement maîtrisé.
Pour cela, j'ai d'abord repéré ce qui ne marchait pas chez moi (problèmes acoustiques à 54 et 69 Hz). Puis j'ai sélectionné les extraits dont les percussions étaient puissantes, étendues en fréquences, et, cerise sur le gâteau, comportaient des fréquences parfois décalées dans le temps.

Là encore, l'écoute au casque doit servir de référence pour un grave sans irrégularité majeure et sans résonance.

Cliquez sur le nom des extraits pour les écouter.

Voici l'extrait le plus simple et le plus classique :

Resistance D - Pain of Sensibility
(c) 1994 Harthouse / Eye Q

Sonogramme :

Image

Les percuissions ont un spectre débutant à 45 Hz, ce qui est classique en musique électronique, avec un profil vertical assez droit. Elle sont propres et bien présentes.
Ce test est représentatif de la musique électro des années 1990. Il pourra révéler de gros problèmes dans le grave là où de nombreux enregistrements acoustiques passeraient sans problème.

A présent, un extrait avec une percussion particulièrement lourde. Difficile à égaliser si on part d'une mauvaise acoustique.
Et pourtant, au casque, c'est propre.

Sash - Move Mania (John B. Norman Mix)
(c) 1997 Edel records

Sonogramme :
Image

Les percussions commencent également à 45 Hz, mais ici, il y a un second problème : leur profil n'est pas tout-à-fait vertical.
Dans une acoustique avec de grands pics dans la courbe de réponse, l'effet est désastreux, car la partie basse du spectre est accentuée, et comme elle est décalée vers la droite, elle paraît jouer en retard sur le reste.

Cela cause une certaine confusion lorsqu'on cherche à égaliser le grave, car on croit à un problème temporel, un group delay élevé, ou une résonance qui traîne longtemps. Or il n'en est rien, le décalage est présent sur le fichier original. Il est inaudible lorsque le grave est bien reproduit. Une simple égalisation en niveau remet le rythme à sa place, même à phase linéaire.

Le même effet agit ici, avec des percussions un tout petit peu plus basses en fréquence, à 40 Hz :

Asura - Code Eternity
(c) 2000 Infinium records

Sonogramme :
Image

Le grave paraît également décalé s'il y a un problème de courbe de réponse, alors qu'avec une courbe de réponse plate, il joue en rythme.

Voici maintenant, pour compléter, un test avec une percussion qui descend particulièrement bas en fréquence :

Resistance D - Sonntagsmorgenruhe
(c) 1994 Harthouse / Eye Q

Sonogramme :
Image

Ici, le spectre des percussions commence vers 36/38 Hz, ce qui est inhabituellement bas. Cela peut causer des problèmes si la courbe de réponse du système présente un pic vers les 40 Hz. La plupart des percussions électro passeraient sans problème, mais pas celle-ci.

Test de la mort

Enfin, le meilleur pour la fin, voici un extrait qui condense toutes les difficultés à la fois. Je savais qu'il était particulièrement difficile, aussi bien mélodiquement que rythmiquement.
De plus, c'est le seul que j'avais trouvé avec du grave en stéréo. Mais quand j'ai vu le sonogramme, là je me suis dit que c'était un vrai monstre !
Il est dommage que le son soit passablement écrété par une compression excessive et mal maîtrisée.

The Enigma TNG - Mysteries in Brazil
(c) 2016 The Enigma TNG

Sonogrammes des trois parties :
Image
Image
Image

Le spectre des percussions est relativement vertical, donc l'effet de décalage temporel sera moins marqué qu'avec Sash ou Asura.
Par contre, je n'avais absolument pas conscience que la mélodie descendait à 25 Hz. Il y a même à certains moments de l'énergie sous les 20 Hz !

Les fréquences jouées par la mélodie sont
Partie 1 : 25, 27, 32, 36 Hz avec les harmoniques à 49, 55, 64, 73 Hz.
Partie 2 : 36, 41, 49, 55 Hz, avec les harmoniques à 73, 82, 98, 110 Hz
Partie 3 : 29, 32, 39, 44 Hz, avec les harmoniques à 58, 64, 78, 88 Hz.

Ce qui couvre au total et dans l'ordre les fréquences suivantes : 25, 27, 29, 32, 36, 39, 41, 44, 49, 55, 58, 64, 73, 78, 82, 88, 98 et 110 Hz.
Quant aux persussions, elles couvrent tout ce qu'il y a entre à partir de 45 Hz.

Aucune résonance ne peut échapper à cet extrait.
Dernière édition par Pio2001 le 23 Déc 2019 17:51, édité 1 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7505
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 11 Mar 2019 2:28

Wow c'est un truc de ouf le dernier! :mdr:

La configuration dans mon profil


Création de Cinémas Privés, Calibration Audio/Vidéo, mise au point d'enceintes et PCHC, Config Kaz 8 disponible.
(calibreur officiel HomeCineSolutions/Waterfall/Elecson)
Test du JVC DLA-N5 sur le blog
Avatar de l’utilisateur
kazuya
Pro-Divers.
Pro-Divers.
 
Messages: 18921
Inscription: 19 Oct 2004 16:37
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 11 Mar 2019 12:53

Je vous conseille cet album pour tester la descente et plus spécifiquement cette piste. Ça joue bas, très bas.
Et sur l'album en général, beaucoup de variété dans le grave.



La piste "I'm Leaving" est également intéressante dans le grave avec un peu de percussion mais pas que.
JIM
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5750
Inscription: 19 Nov 2001 2:00
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 11 Mar 2019 13:22

:bravo: Pio pour cette impressionnante liste de graves électroniques et JIM avec un grave très propre :thks:

Pio2001 a écrit:Les prises de son acoustiques ne sont pas toujours les mieux placées pour tester cela, car les instruments descendent rarement très bas en fréquence, et quand c'est le cas, l'énergie est relativement faible aux fréquences les plus basses.


Les instruments acoustiques seraient ils moins aptes pour juger du grave extrême que les graves électroniques ?
A mon avis cela dépend des critères retenus.

Les instruments électroniques peuvent mieux mettre en évidence certains défauts des locaux d'écoute, comme par exemple le trainage, en effet si on programme des notes entre 70 Hz et 100 Hz et entre 20 Hz et 40 Hz avec un vide absolu entre 40 Hz et 70 Hz ce vide numérique sera audible dans un local et pas au casque.
En effet un grave d'orgue jouant le 32 pieds va produire des harmoniques à toutes les fréquences, sans vide absolu à certaines fréquences comme pourrait le faire un grave électronique.

Les instruments acoustiques ont eux l'avantage de pouvoir être entendu dans la vraie vie et pas seulement au casque, exemple du 16 Hz de l'orgue ou d'une grosse caisse d'orchestre.

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8892
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 11 Mar 2019 14:09

Quelqu’un qui écoute Pete Namlook et Asura ne peut pas être fondamentalement mauvais.
jeffas66
 
Messages: 1086
Inscription: 21 Juin 2003 20:13
  • offline

Message » 11 Mar 2019 14:17

...au passage, rajoutez ceci :

Ceci :

Et avec des voix, ceci :


...si tout passe à très haut niveau sans saturer chez vous, bravo :wink:
jeffas66
 
Messages: 1086
Inscription: 21 Juin 2003 20:13
  • offline

Message » 11 Mar 2019 18:58

Igor Kirkwood a écrit::bravo: Pio pour cette impressionnante liste de graves électroniques et JIM avec un grave très propre :thks:

Pio2001 a écrit:Les prises de son acoustiques ne sont pas toujours les mieux placées pour tester cela, car les instruments descendent rarement très bas en fréquence, et quand c'est le cas, l'énergie est relativement faible aux fréquences les plus basses.


Les instruments acoustiques seraient ils moins aptes pour juger du grave extrême que les graves électroniques ?
A mon avis cela dépend des critères retenus.

Les instruments électroniques peuvent mieux mettre en évidence certains défauts des locaux d'écoute, comme par exemple le trainage, en effet si on programme des notes entre 70 Hz et 100 Hz et entre 20 Hz et 40 Hz avec un vide absolu entre 40 Hz et 70 Hz ce vide numérique sera audible dans un local et pas au casque.
En effet un grave d'orgue jouant le 32 pieds va produire des harmoniques à toutes les fréquences, sans vide absolu à certaines fréquences comme pourrait le faire un grave électronique.

Les instruments acoustiques ont eux l'avantage de pouvoir être entendu dans la vraie vie et pas seulement au casque, exemple du 16 Hz de l'orgue ou d'une grosse caisse d'orchestre.


A part syber, qui est-ce qui est capable d'écouter de l'orgue plus de 30 secondes sans se mettre une balle juste après ? :roll:
Cet instrument possède surement de belles performances acoustique, mais alors plus déprimant tu meurs...

:ane:
jeoffrey59
 
Messages: 3609
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 11 Mar 2019 19:20

Les spectateurs d’interstellar qui, masochisme paroxystique oblige, y ajoutent le film (plusieurs fois m’a-t-on dit), la partition de Hans Zimmer et - au point où ils en sont - Matthew McConaughey. Full options !

François, tu confirmes ?
wald
 
Messages: 1950
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 11 Mar 2019 20:08

J'aurai du rajouter, "en solo". L'orgue en solo...

En solo, ça donne ça, et après tu te met une balle ;

jeoffrey59
 
Messages: 3609
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 11 Mar 2019 20:57

wald a écrit:Les spectateurs d’interstellar qui, masochisme paroxystique oblige, y ajoutent le film (plusieurs fois m’a-t-on dit), la partition de Hans Zimmer et - au point où ils en sont - Matthew McConaughey. Full options !

François, tu confirmes ?


On me susurre à l'oreille que Zimmer utiliserait ce type de feutre pour écrire ses partitions ...

Image
syber
 
Messages: 11431
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 11 Mar 2019 21:34

Jeoffrey, tu as le droit ne ne pas aimer l'orgue :zen:

Mais il manque environ 10 dB dans le grave de la toccata en ré de Bach que tu as sélectionné, j'ai même cru en l'entendant que mes 2 subs Griesinger n'étaient pas branchés :o

Et moi qui préconise à Pio le mérite de l'extrême grave de l'orgue, me sens trahi :oops:

La configuration dans mon profil


Ingénieur du Son
4.3 Local d'écoute traité 130 m3 + QSC Q-SYS Core 110f +4 NS-1000x +4 subs SVS by Ohl
installations-homecinema-dediees/4-3-igor-kirkwood-by-ohl-qsc-4-ns1000x-4svs-sony75zd9-t30097156.html
Avatar de l’utilisateur
Igor Kirkwood
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 8892
Inscription: 30 Nov 2007 11:17
Localisation: Briare
  • offline

Message » 11 Mar 2019 23:38

Igor Kirkwood a écrit:Les instruments électroniques peuvent mieux mettre en évidence certains défauts des locaux d'écoute, comme par exemple le trainage, en effet si on programme des notes entre 70 Hz et 100 Hz et entre 20 Hz et 40 Hz avec un vide absolu entre 40 Hz et 70 Hz ce vide numérique sera audible dans un local et pas au casque.


Il y a quelque chose qui m'échappe dans cette phrase. Image

Igor Kirkwood a écrit:En effet un grave d'orgue jouant le 32 pieds va produire des harmoniques à toutes les fréquences, sans vide absolu à certaines fréquences comme pourrait le faire un grave électronique.


C'est là où le sonogramme est utile.
Les sonogrammes indiquent que ce ne sera pas le cas pour les extraits d'Asura, Resistance D, Enigma TNG et le deuxième extrait de Pete Namlook, car il y a des harmoniques.
En revanche, il n'y a aucun harmonique dans l'extrait de Namlook, Schulze et Laswell. Cela marchera avec cet extrait uniquement.
Pour Tim Blake, il faut augmenter la résolution temporelle du sonogramme pour le savoir. Sur ce sonogramme, on ne voit pas s'il y a un harmonique au-dessus des notes basses, parce que la note jouée à l'octave supérieure nous bouche la vue.

Autre exemple : tes caissons sont coupés vers 60 Hz si je me rappelle bien. Les sonogrammes indiquent que les percussions d'Asura, Sash!, Enigma TNG et Resistance D - Pain of Sensibility solliciteront tes frontales autant que tes caissons.
En revanche, les percussions de Resistance D - Sonntagsmorgenruhe ne solliciteront que tes caissons. On ne voit pas très bien ce qui se passe dans le haut du sonogramme, mais a priori, les frontales devraient rester muettes, à part pour la mélodie.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7505
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 12 Mar 2019 11:06

jeoffrey59 a écrit:A part syber, qui est-ce qui est capable d'écouter de l'orgue plus de 30 secondes sans se mettre une balle juste après ? :roll:
Cet instrument possède surement de belles performances acoustique, mais alors plus déprimant tu meurs...

:ane:


Désolé pour le hors sujet, mais finalement, les performances acoustiques, c'est simplement un moyen.
Ce qui compte vraiment au final, c'est de pouvoir apprécier la qualité de la musique, et lorsqu'on parle de Jean Sébastien Bach.

Désolé, je ne peux rien faire pour toi.

Gilles
Dernière édition par gillesn le 13 Mar 2019 9:35, édité 1 fois.
gillesn
 
Messages: 5
Inscription: 03 Fév 2010 0:50
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message