Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Musique enregistrée : BLURAY, CD & DVD musicaux, interprètes...

LES MEilleurs ENregistrements CLASSIQUES (Volume2)

Message » 05 Nov 2009 21:45

Nouvelles notations :

Image
Tchaikovsky: Quatuors à cordes Nos 1 & 2 - Utrecht String Quartet / MDG

Multicanal : Oui (5.1)/ PCM / Hybride
Enregistrement : Studio / 2008 & 2009
Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Les deux premiers quatuors à cordes de Tchaikovsky (il en a composé 3). Très bonne interprétation. Devrait normalement suivre un volume 2.

Acoustique 7,5/8 : Très bonne acoustique de Marienmünster.
Distance 8/8 : Parfaite
Spatialisation 6,5/8 : Manque de netteté dans la localisation des instruments notamment les violons qu'on entend autant à droite qu'à gauche. Les musiciens sont trop centrés, ça manque d'aération.
Tonalité 5,5/6 : Equilibrée sur le spectre. Instruments naturels.
Balance 5/6 : Un léger déséquilibre au profit de la droite. Le violoncelle assez discret. Caisson présent et discret.
Dynamique 5,5/6 : Niveau d'enregistrement correct.
Présence 7/8 : Enregistrement qui donne satisfaction, dommage ce manque d'aération.

Note : 4.50/5
Ecoutes : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/6130384/iampartner/a98/lang/en/currency/USD

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3515
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • offline

Annonce

Message par Google » 05 Nov 2009 21:45

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Nov 2009 21:48

Image
Strauss Richard: Symphonie alpine, Macbeth - Janowski / PENTATONE

Multicanal : Oui (5.0) / DSD / Hybride
Enregistrement : Live / 2008
Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Deux poèmes symphoniques de R. Strauss dont la fameuse Symphonie Alpine qui met en valeur l'orchestre symphonique. Belle interprétation de Janowski.

Acoustique 8/8 : Belle acoustique de Pittsburgh
Distance 8/8 : Très bien.
Spatialisation 7/8 : Très belle image manquant un peu de largeur. Oeuvre à l'orchestration foisonnante bien étagée ici.
Tonalité 6/6 : Bel équilibre tonal sur tout le spectre. Aigues et graves riches.
Balance 6/6 : Parfaite. Surrounds et centrale parfaitement dosées. Pas de caisson. Niveau d'enregistrement parfait.
Dynamique 5,5/6 : Très belle dynamique. Manque un tout petit peu de clarté sur le jeu de cordes au tout début de la symphonie.
Présence 7/8 : Pas de bruits parasites. Public inaudible. Orchestre très réel. Belle représentation de l'acoustique. Mettre du volume.

Note : 4.75/5
Ecoutes : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/2530108/iampartner/a98/lang/en/currency/USD

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3515
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • offline

Message » 05 Nov 2009 21:53

Image
Bach: Concertos Brandenbourgeois Nos 1 à 4 BWV 1046-1049 - Fasolis / ARTS MUSIC

Multicanal : Oui (5.1) / PCM 24b/96Khz / Hybride
Enregistrement : Studio / 2004
Interprétation, qualité de la musique enregistrée : Les fameux concertos brandebourgeois de Bach. La manière de jouer ces concertos a radicalement changé depuis les baroqueux. Ici une interprétation très dynamique et vivante sur instruments anciens qui vous fera aimer Bach si ce n'est pas déjà le cas.

Acoustique 7,5/8 : Belle acoustique légèrement réverbérée mais pas trop.
Distance 7,5/8 : Un petit peu trop proche.
Spatialisation 7,5/8 : Superbe réussite. Image très précise et de l'aération autour des instruments.
Tonalité 6/6 : Timbres magnifiques (ah les cors naturels rauques !) De l'aigu aux basses, tout est bien équilibré.
Balance 6/6 : Parfaite. Caisson discret. Gros apport du SACD et multicanal par rapport à la couche stéréo CD.
Dynamique 5,5/6 : Très belle dynamique. Niveau d'enregistrement élevé
Présence 8/8 : Pas bruits parasites ou de bruits d'instruments. Enregistrement de près, beaucoup de détails et de vie.

Note : 4.80/5
Ecoutes : http://www.jpc.de/jpcng/home/detail/-/hnum/2530108/iampartner/a98/lang/en/currency/USD

Bonne soirée - Dominique

La configuration dans mon profil


Audio 7.1.4 & projection 4K/HDR
Domimag
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3515
Inscription Forum: 16 Déc 2005 23:39
Localisation: Hauts-de-France
  • offline

Message » 05 Nov 2009 23:18

Choses promises...
Bach - Glenn Gould - Variations Golberg
Image
Définition: les attaques des pianissimo sont nettes, celles des fortissimo le sont encore plus. Cet enregistrement a une clarté exceptionnelle. 10
Image: les mains du pianiste sont parfaitement séparées, en intensité comme en image. On a un sentiment de présence dans la pièce d'écoute car, je crois, la pièce d'enregistrement est assez petite. C'est enregistré près, et sans réverbération. 9
Equilibre: il manque un peu la résonnance du corps du piano sur les notes graves. 9
La dynamique est énorme. 10
Les timbres sont réalistes (impression de présence, de proximité). 9
4.7

Beethoven - Walter Gieseking - Sonates pour piano n°8,9,10,13,14
(je le trouve pas sur le net)
Le son est tout de suite moins acerbe.
La dynamique est franchement limitée dans les fortes. 6
La main gauche est parfois imperceptible 6
Timbres: cette fois on sent mieux les résonnances de tout le piano, et la réverbération de la pièce. 8
Equilibre: un peu limité aux deux extrémités du spectre audible 7
Définition Manque de précision d'ordre général. 6

Pourtant, j'aime beaucoup cette interprétation et le côté analogique du son, mais je sais faire la différence avec le réalisme. La distance d'enregistrement me convient mieux (chez moi?), elle permet un meilleur équilibre entre le son des cordes et le rayonnement du piano.
3.3

Beethoven - Rubinstein (SACD)
Imageje le mets en petit, on l'a pas vu...
Définition: les notes tiennent longtemps et les attaques sont franches. 9
L'image du piano est plus éloignée, les deux mains sont distinctes. 9
la dynamique est très élevée (Allegretto du clair de lune). 9
Timbres: Les timbres de cet enregistement me parraissent aussi particuliers que ceux du Paul Lewis. Simplement, les piano (faudrait vérifier), les pianistes, la salle étant différents, ça ne sonne pas du tout pareil évidemment. Je suis tout autant géné par un enregistrement trop analogique, trop mou que par un enregistrement sur-analytique. Ici je ne vois pas de problème de timbre à part le très léger manque de définition et de précisoin. 8
Equilibre: La résonnance du piano s'applique à toutes les notes, la dynamique aussi. 10
4.5

Beethoven - Sonates - Paul Lewis
Image
Je trouve, tout de suite, que c'est enregistré près. Je n'ai pas l'impression de me trouver dans une salle de concert, même petite, le son de l'intérieur du piano prédomine.
Dynamique: l'amplitude n'est pas énorme. 8
Image: Il manque la zone qui entoure le piano,et qui donne, dans le cas des enregistrements plus éloignés, ce qu'il faut de recul pour une écoute plus décontractée (pas la tête dans le piano, j'exagère :mdr: ). 8
Définition: beaucoup de détails du coup: relachement de la pédale, variation faible d'intensité, frappement des cordes, ...10
Timbres: en considérant qu'on est très près du piano, ça sonne plutôt vrai. 9
Equilibre: Le rayonnement du grave me manque, l'équilibre est montant. 8

4.3 (je vais me faire tuer :oops: )

Chopin - Rubinstein - RCA Red Seal oh non encore lui
Imageimage de la version jap
Timbres: très brillants, la résonnance des notes aigue est omniprésente, c'est désagréable. 6
Equilibre: très montant 6
Image: les notes jouées par la main gauche manquent de corps, parraissent loin (trop) 7
Dynamique: un peu compressée 6
Définition: manque de détails 6
Tout ça se tient, les paramètres s'influencent les uns les autres.
3.1

Bach - Glenn Gould - French suites - CBS
Image
On l'entend toujours fredonner
Définition: le jeu des deux mains est bien discerné, même quand c'est joué legato. 8
Ici en l'occurence, les timbres ne sont pas très bons, métalliques, sans que les registres soient déséquilibrés (comme sur le précedent). 5
Equilibre: 7
Dynamique: manque de relief et manque d'amplitude. 5
L'image des mains se ballade un peu trop, difficile de se représenter le clavier en 3D. 5
3.0

Voilà, ça m'a fait aussi exercer ma notation.
Dernière édition par boris_da le 06 Nov 2009 0:16, édité 2 fois.
boris_da
 
Messages: 495
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95
  • offline

Message » 05 Nov 2009 23:22

Corsario a écrit:oui, je sais, mais là je fais plus confiance à Haskil pour le coup; Surtout quand il est du même avis que moi
Ca en dit long sur ta partialité! Enfin c'est de l'humour je sais. Par contre je suis pas sûr que Haskil désaprouve la qualité de ce disque avec autant de férocité que toi. Essayons de rester nuancés et diplomates.
corsario a écrit:la qualité des timbres c'est le premier critère pour moi (celui qui est éliminatoire en tout cas). Et pour le Rubinstein c'est éliminatoire (pour moi)
Attention à ne pas tout miser la dessus non plus, et à ne pas associer aux timbres touts les défauts rencontrés à l'écoute (genre équilibre spectral, éloignement des micros, ...).
boris_da a écrit:Donc, pour répondre à ta question, oui je suis sûr de ma note, C'est un "très bon disque".


Donc deux questions :
- ça serait quoi un disque de piano mauvais, ou même moyen ou bon (en se restreignant aux disques récents), si là tu es déjà à très bon ?
- le Paul Lewis (sonate de Beethoven, vol. 2) et le Pletnev (plays Schumann), du coup c'est quoi pour toi ? Hyper super méga génialement bon ? :wink:

Je me référais juste au barème

Donc pour moi c'est une note inférieure à 4.2 et donc sans intérêt pour la liste.
Franchement, tout ça pour 0.3 d'écart, on se prend la tête. Je propose qu'on arrête là :-? .
boris_da
 
Messages: 495
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95
  • offline

Message » 06 Nov 2009 0:10

boris_da a écrit:Choses promises...
Beethoven - Sonates - Paul Lewis
Image
Je trouve, tout de suite, que c'est enregistré près. Je n'ai pas l'impression de me trouver dans une salle de concert, même petite, le son de l'intérieur du piano prédomine.
Dynamique: l'amplitude n'est pas énorme. 8
Image: Il manque la zone qui entoure le piano,et qui donne, dans le cas des enregistrements plus éloignés, ce qu'il faut de recul pour une écoute plus décontractée (pas la tête dans le piano, j'exagère :mdr: ). 8
Définition: beaucoup de détails du coup: relachement de la pédale, variation faible d'intensité, frappement des cordes, ...10
Timbres: en considérant qu'on est très près du piano, ça sonne plutôt vrai. 9
Equilibre: Le rayonnement du grave me manque, l'équilibre est montant. 8

4.3 (je vais me faire tuer :oops: )



Image
jbpfrance
 
Messages: 6408
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 06 Nov 2009 0:12

En tous cas, au moins, tu as laissé un peu de place entre 4,7 et 5,0 pour le SATIE. Cà, c'est de la prévoyance... :P

Qu'on ne me dise pas que le son de ce Satie est du à un preneur de son émérite, en tous cas, rien qu'à elle.

Désolé, Cécile, tu as -aussi- du utiliser avoir de superbes convertisseurs A/N 24bit 192Khz, si ce n'est plus.
Ce qui n'enlève rien à ton mérite.

Car, ici, on est à un cran au-dessus.
jbpfrance
 
Messages: 6408
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 06 Nov 2009 0:38

Moi, j'ai celui-là, quasiment le même, bien rangé au fond de mon armoire sous la poussière, que je n'ai jamais côté. Pourquoi ? Sais pas. Pas envie.

Image

Il n m'a jamais semblé avoir acheté un bon CD niveau technique. Effectivement, sur l'ordi, les jeux main droite et gauche sont vraiment nets. Il sonne même mieux que je n'aurais jamais pensé. Demain, je côte.

Et aussi, un petit match entre SATIE/Tharaud et BEETHOVEN/Lewis, car il me semble qu j'ai côté Lewis au-dessus à ce jour (mais mon installation n'était pas exactement la même).

A l'ordi, on peut déjà percevoir que Gould sera au moins 0,3 point derrière (pour moi, 0,3 c'est beaucoup, c'est par exemple un manque d'aération correspondant à la différence de sensation d'être dans la salle ou d'écouter un CD (donc, c'est quand même énorme).

Les pianos pour Satie ont l'air d'être des "bêtes de course" (d'ailleurs, il y a des remerciements bien appuyés à ceux qui les ont prêtés et c'est écrit en grosses lettres), tandis que celui de Lewis serait un peu "plus sage". Le matériel lui-même peut aussi faire la différence.
jbpfrance
 
Messages: 6408
Inscription Forum: 07 Fév 2006 10:25
  • offline

Message » 06 Nov 2009 10:30

A propos, j'ai ecouté ce matin le premier mouvement de la sonate pathétique sur le CD 2 de Lewis. Effectivement, la prise de son est proche, tres définie : on etend tout les mecanismes, la chaise et le père Paul - enfin il ne chantonne pas comme Glenn, thanks God! -. MAIS on entend tout quand on est tres pret de son systeme (comme moi souvent). Je me suis largement reculé (6,5m de recul, ca aide c'est sur), j'ai poussé un peu le volume et la, le piano etait entre mes enceintes, tres reel, proche, donc, forcement, avec un sacré niveau et tout passait tres bien, pas de dureté sur les fortes, c'etait superbe. En fait, l'acoustique etait l'acoustique de ma piece et pas celle de la prise de son, le piano etait la (enfin presque), je n'etais pas dans la "loge" de la salle d'enregistrement mais dans mon salon en face de l'interprete. C'est finalement (moi qui aime les enregistrement avec du recul qui me transporte "ailleur") ca qui me plait spécialement dans cette enregistrement (et c'est spécifique aux enregistrements d'instrument solo qui peuvent rentrer dans mon salon :) )
Boris-da n'a pas tort, la prise de son est tres proche du piano (mais ca ne merite pas 4.3 meme si on adhere pas ! :) )et justement, là, c'est ce qui est bien comme le dit corsario (timbre "nature", dynamique, détail...).
J'ai écouté ensuite le vol. 3 de Debussy de Bavouzet chez Chandos. Prise de son plus lointaine, plus floue, plus montante...c'etait moins bien!
J'ai le Gould de 1981...je vais l'ecouter et le cote egalement (c'est ta version JB je crois...)
moeb
 
Messages: 1341
Inscription Forum: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 06 Nov 2009 10:59

Question très importante: Pour juger du réalisme d'une prise de son, doit-on avoir la sensation que le concert a lieu chez soi, où doit-on avoir la sensation d'être transporté dans la salle de concert?

Quand l'acoustique de la pièce d'enregistrement (studio ou salle de concert) disparait, et que la prise de son est proche, on a l'impression que le piano est chez soi. En changeant de pièce (en quittant sa position d'écoute), Corsario retrouve les sensations de son enfance :wink: . Pour moi, cela semble faire descendre la note.

Quand la prise de son est plus éloignée, que le rayonnement du piano permet de faire ressortir l'acoustique de la pièce d'enregistrement, on a alors la sensation de changer d'espace, et d'être dans la salle de concert. Cela semble faire monter ma note.
Le problème, dans ce cas, c'est que l'acoustique de la pièce d'enregistrement et l'acoustique de la pièce d'écoute s'additionnent. Cela peut provoquer une sensation de gène.
boris_da
 
Messages: 495
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95
  • offline

Message » 06 Nov 2009 11:03

Si le Lewis a 4,3 - c'est-à-dire qu'il serait exclu de notre liste - alors on peut jeter 95 % de nos autres CD de piano ! :mdr:

En effet la prise de son est proche mais elle n'est pas pour autant rédhibitoire Au contraire. Cette prise de son est intimiste, effectivement on n'est pas au concert au milieu de la salle avec le piano à 25 m. Le piano est plus intimiste : comme dit moeb il rentre dans notre salon...
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 16134
Inscription Forum: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)
  • offline

Message » 06 Nov 2009 11:20

S'il vous plait, donnont chacun une note aux disques, en argumentant, et gardons-en la parternité. On fait une moyenne qui, elle, est représentative.
Le but n'est pas d'harmoniser pour arriver à un accord.
Je crains que les autres forumeurs ne se décourage de donner des notes, de peur de se retrouver sur le billot.

"4.4 une prise de son excellente, sans réel gêne à l'écoute, mais avec une petite "restriction", un léger manque de "naturel", de bande passante ou de spatialisation)"
Ici, c'est un léger manque de spacialisation

Si le Lewis a 4,3 - c'est-à-dire qu'il serait exclu de notre liste - alors on peut jeter 95 % de nos autres CD de piano !

Ca ne va pas faire chuter tant que ça la moyenne.
Ou alors il y a quelque chose qui m'échappe dans le système de classement.
boris_da
 
Messages: 495
Inscription Forum: 10 Mai 2005 21:30
Localisation: 95
  • offline

Message » 06 Nov 2009 11:40

D'accord avec toi Boris, pas de polémique, respectons les notes de chacuns à partir du moment ou elles sont argumentées...Comme le dit JB, c'est la moyenne qui compte, le consensus.
Maintenant, je comprend corsario : un 4.3 pour un disque qui n'a que de tres bonnes notes, c'est l'assurance de le voir relégué loin dans le classement...alors que c'est un excellent disque qui mérite plus de "lisibilité". La, l'ecart des notes est un poil grand
...mébon....
Dernière édition par moeb le 06 Nov 2009 11:50, édité 1 fois.
moeb
 
Messages: 1341
Inscription Forum: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline

Message » 06 Nov 2009 11:40

En fait le problème c'est que le système de notation est un peu déformé. Un CD qui a 4 est un CD qui ne mérite pas de faire partie d'une sélection audiophile. Et pourtant si on note sur 20 ça lui fait 16/20 ce qui correspond à la mention Très Bien. Autrement dit une note déjà excellente... A 4,5 le CD commence à devenir intéressant mais ce n'est réellement qu'au-dessus de 4,7 qu'on atteint la panacée. Ce que je veux dire c'est que l'écart de 0,1 est en fait très important. Donc l'écart entre un CD à 4,3 et un à 4,8 est énorme...

Un CD pourri vaut 2,5, difficile de faire pire avec les qualités du CD. à 3,5 on a encore un beau navet - audiophilement parlant - 4 commence à devenir écoutable, et c'est seulement à 4,5 que le disque mérite de faire partie d'une sélection audiophile. L'échelle de valeur est donc extrêmement courte, avec les problèmes que cela pose et que j'avais déjà soulevés... Donc si le Lewis ne fait pas partie des disques audiophiles, alors 95 % des autres CD de piano que nous avons sélectionnés ne peuvent plus faire partie de la liste pour moi c'est ce que je voulais dire...

Sinon bien sûr on n'est pas là pour passer au billot quelqu'un. Juste que les remarques des uns et des autres peuvent parfois nous amener à prendre un nouveau recul et à recomparer le CD en question avec d'autres pour voir si notre jugement se tient. On est tous passés par là, moi le premier. ;) Un point de référence nous manque parfois et alors la note qu'on donne à un CD peut s'avérer faussée. Il est important de revenir à un ou deux étalons pour valider notre notation à l'écoute d'un CD...

Maintenant c'est ton droit de ne pas aimer autant que nous le Lewis, et le mien de te dire que je ne partage pas cette sévérité et de te dire pourquoi... ;)
Et tout ça dans la bonne humeur ;)

@+
Chris.

J-9 pour récupérer mon UFO après 2 mois d'immobilisation ! 8)
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant.
Pro-Fabricant.
 
Messages: 16134
Inscription Forum: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)
  • offline

Message » 06 Nov 2009 11:59

J-9 pour récupérer mon UFO après 2 mois d'immobilisation !

ouh c'est long! :wink:

Donc l'écart entre un CD à 4,3 et un à 4,8 est énorme...

oui et c'est pour ca que JB commence à noter à 2 chiffres apres la virgule :idee:
d'accord, 4.3 ne semble donc pas justifié. Mais Boris va surement revoir sa note, hein? :oops:
moeb
 
Messages: 1341
Inscription Forum: 19 Mai 2006 19:00
Localisation: Pau
  • offline


Retourner vers Musique enregistrée : BD, CD & DVD

 
  • Articles en relation
    Dernier message