Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Alesien, Baddabock, domaud, MSN [Bot] et 38 invités

Discussions sur le matériel Haute-Fidélité

trucs et bidouilles qui marchent...ou pas

Message » 14 Sep 2003 11:19

pépi a écrit:
n.d.b a écrit:Autre chose : utiliser l'entrée "TAPE" sur les amplis équipés d'une boucle de monitoring. Je n'en reviens encore pas de la différence sur mon Jadis.


Tout pareil sur mon préamp UR, le gain en transparence est indéniable :wink:

@+

Chris :wink:


Sans doute ne peut-on pas en faire une règle absolue: l'effet dépendra sans nulle doute de la constitution de cette entrée "tape".

Par exemple, sur mon propre amplificateur, l'impédance d'entrée et la sensibilité sont la même que pour les autres entrées lignes: il n'y a guère de différences à attendre.

La configuration dans mon profil


Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10533
Inscription: 31 Mar 2002 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 14 Sep 2003 11:19

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 13 Juil 2004 10:45

up
david.45
 
Messages: 816
Inscription: 22 Sep 2003 22:47
Localisation: saran a coté d'orléans
  • offline

Message » 13 Juil 2004 22:28

Pour savoir si il y a un intéret à chercher des moyens extremes d'optimiser son installation, faites un test audiométrique.
Et si vous allez à la visite annuelle de la médecine du travail,exigez-le !
niouborn
 
Messages: 1743
Inscription: 27 Mar 2004 23:05
Localisation: Bien caché dans l'abri
  • offline

Message » 13 Juil 2004 22:57

hein quesque tu dis? j'entens pas ..... ;)
david.45
 
Messages: 816
Inscription: 22 Sep 2003 22:47
Localisation: saran a coté d'orléans
  • offline

Message » 25 Juil 2004 4:05

haskil a écrit:Justement chez moi, j'attends encore d'entendre l'effet démagnétisant de ce CD de la NRDS...
Cables secteurs : rien entendu...
Les boules à récurer les fonds de casseroles en inox ou en cuivre comme amortisseurs sous la platine CD, recommandés par Piel : rien entendu...
Le sens des cables : rien entendu non plus.

Efficaces pour moi : l'ogotransfo d'Olivier, les patins Straben, les cones sous les enceintes...

POur être juste, les patins j'ai entendu chez Ogobert avec ma platine. Aussi j'ai acheté, mais je n'ai pas comparé avec et sans chez moi. Le transfo d'Olivier, dans mon ancien chez moi, le jour et la nuit, assi je l'ai branché dans le nouveau chez moi, sans même songer à essayer avec et sans...

Et chez moi, j'entends beaucoup moins bien les trucs et astuces que chez les autres... par exemple jamais entendu le sens de la prise de courant quand je m'étais amusé à essayer un sens ou l'autre...


Y compris les changements de cables, c'est dire. Mon chez moi ne doit pas être tenu, dans mon inconscient, comme un laboratoire de tests d'accessoires...

Alain :wink:


Si tu as un transfo symétriseur de secteur, c'est normal que le sens des câbles n'a plus (ou beaucoup moins d'incidence) :wink:

Jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4785
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77
  • offline

trucs vraiment efficaces et faciles à mettre en oeuvre...

Message » 27 Juil 2004 2:49

Passionné de Hi fi depuis ma plus tendre enfance (au bas mot 30 ans d'expérience) je vous livre mes "secrets" qui, du coup, n'en sont plus :mdr:

REGLE D'OR NUMERO 1)
Ne pas écouter le vendeur, mais ses besoins.

Exemple : vous cherchez un ampli Audio-vidéo avec trois milliards d'entrées et de sorties et vous vous faites refourguer un ampli à tubes avec une magnifique entrée PHONO (8 étoiles dans la nouvelle revue de l'acheteur d'ampli à tubes N° 2569)
Résultat : Le son est magnifique, certes, mais vous ne possédez que le vieux 45 tours de Joe Dassin "les petits pains au chocolat" et, dommage, vous avez vendu votre rega planar il y a environ 8 ans pour acheter un lecteur DVD Leader Price que vous branchez donc en analogique sur la prise auxiliaire.

(explication du vendeur : ben ouais, monsieur, y'a pas de prises numériques sur notre Tublard 450 car, à cause de la conversion ana/numerico y'aurait une baisse de qualité sur vot' 45 tours de Joe Dassin)

REGLE D'OR NUMERO 2)
Ne pas investir dans un système très haut de gamme quand on ne possède QUE le disque de Joe Dassin.

Plus sérieusement, quoique.

REGLE D'OR NUMERO 3)
essayer différents cables... les écouter... attentivement... par exemple sur le disque de Joe Dassin.
Ben, y'a une différence entre les cables. Les uns sont archi analytiques, d'autres plus doux, d'autres privilégient le grave, d'autres le médium ou encore les aigus. Malheureusement, certains analytiques peuvent être aussi trop "agressifs" or Joe Dassin ne l'était pas.

REGLE D'OR NUMERO 4)
Déterminer votre comportement.
Est-ce que vous préférez 236592365 titres en MP3 ou un seul 45 tours de Joe Dassin ? On sait qu'aucun cable, ni ampli ne possède autant de défauts cumulés qu'un seul MP3. Même en compression minimale, y'a presque plus de basse, presque plus de détails. Réécoutez l'original (si vous le possédez bien sûr) c'est bluffant sans changer un seul matériel, ni même un cable, ca respire, ca groove. Le MP3, c'est de la regression sonore mais MAIS MAIS CHOUETTE y'en a plein !

REGLE D'OR NUMERO 5)
Il n'y a pas de règle d'Or numéro 5

REGLE D'OR NUMERO 6)
Se souvenir qu'un bon amplificateur s'étalonne sur ses voisins.
A un, ca passe mais c'est léger
A deux, c'est mieux, mais c'est léger
A trois, après 22 heures, les distorsions apparaissent (comme des bruits de balais au plafond ou sur le plancher)
A quatre, une dominante vers 17 kilohertz (ca ressemble à un bruit de sonnette)
A cinq, les dominantes 17 kilohertz arrivent en rafale
Vers neuf, ca attire la police.
A quoi sert un ampli qui monte à dix quand on écoute au casque ?

REGLE D'OR NUMERO 7)
se détacher de la technique
C'est certainement celle que les audiophiles (je ne m'exclue évidemment pas) ont le plus de mal à suivre. Leurs épouses sont beaucoup plus logiques et l'expriment avec de tendres "arrête de tripatouiller les cables" et autres "Au lieu de t'acheter ce MonsterAvhSpeed8xxl dont j'entends même pas la différence, t'aurais mieux fait de te payer l'intégrale de Joe Dassin"

Houlala, il est tard, je vais dormir...
peg-harty
 
Messages: 732
Inscription: 01 Mar 2004 17:27
  • offline

Message » 27 Juil 2004 6:10

:D mdr a la lecture, je vais venir plus souvent sur HiFi.

tres beau resume
JLD
 
Messages: 2174
Inscription: 11 Jan 2002 2:00
Localisation: Guerande
  • offline

Message » 27 Juil 2004 11:53

Excellent !!! :lol: :D
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 27 Juil 2004 12:04

:lol: Tu reviens quand tu veux, tu es ici chez toi.
Akim
 
Messages: 406
Inscription: 19 Juil 2002 13:33
Localisation: Lille
  • offline

banc d'essai pour rire de l'ampli Audio Recherche l'AR VSi 4

Message » 27 Juil 2004 18:14

Origine Suédoise. Prix = 64 250 euros.

Première approche

La première chose qui frappe lorsqu'on teste l'AR VSi 47.2, c'est son poids. Le constructeur, fidèle à son habitude a largement surdimensionné tous les composants (béton armé, plomb et sac de sable). Notre Fendouic n'ayant pas réussi à se faufiler dans les couloirs qui mènent à notre auditorium (à cause des enceintes Kripsch qui bloquent le passage) nous avons, et c'est une grande première, réalisé notre test dans la cour de l'entreprise.
La partie restitution sonore a été confiée à de petites enceintes d'ordinateur (puissance 2,5 W musicaux) car, comme précisé dans la notice (entièrement sérigraphié sur plexiglass, preuve du savoir-faire d'Audio Recherche) cet amplificateur travaille en pure Classe 3 (et donc à la puissance maxi d'un Watt musical).

Avec ce type de petites enceintes (306 grammes sur la balance ) vous devrez néanmoins penser au vent ou encore aux pieds qui peuvent se prendre dans les cables. Nous conseillons donc vivement de les coller sur une plaque de marbre ou encore de les arrimer au sol avec des cordes. (certains audiophiles réussissent aussi à les stabiliser en empilant trois ou quatre exemplaires de l'encyclopédie Universalis. cf l'excellent ouvrage de Jami Huraga : Comment obtenir un son d'exception avec des enceintes de PC - édition du Système D High Technologie).
Attention ! Cette opération, qui nécessite du soin et de la précision, annule aussi la garantie du constructeur. Mais le risque en vaut la chandelle.

La Face avant
On retrouve la familière austérité des produits Audio Recherche. Une façade en béton avec juste une prise "On". Le constructeur considère, à juste titre, que la touche "Off" est inutile car il suffit de débrancher la prise de courant pour l'éteindre. Nous avons affaire à un véritable objet d'art que l'on aura plaisir a voir trôner au milieu de son salon. A condition, de renforcer le plancher vu le poids considérable de cet amplificateur.

La face arrière
Là aussi, pas de surprise et rien de superflu. Une entrée Walkman (en 6,35) , une entrée radio-réveil (en 6,35), une entrée phonogramme (en téflon blindé). Les entrées numériques, présentes à l'arrière de l'appareil ont intentionnellement été murés par le constructeur pour signifier qu'elles ne doivent pas être utilisées. Nous sommes en présence d'un matériel "pur analogique" qui sait se faire respecter et c'est tant mieux. La construction, d'un seul coffrage, inspire confiance et nous rappelle qu'avant d'investir les cercles audiophiles, la maison Audio Recherche construisait des HLM. Les plus vieux ont plus de quarante ans et tiennent encore debout. Dans une époque où l'on sacrifie facilement à la mode du jetable, audio Recherche fait, une fois de plus, preuve d'exception.

Première écoute "a froid"
Test Numéro 1 : Joe Dassin "les petits pains au chocolat".
C'est doux, il faut tendre un peu l'oreille, mais l'impression d'espace est bluffante. La spatialisation, à condition d'arrêter de respirer, est exceptionnelle tout en gardant une dimension humaine. Les audiophiles savent que ce titre est un des plus difficile à reproduire. au deuxième couplet, notemment sur le passage très subtil des "laï laï - laï laï laï". Ici, pas de compromis et on jurerait que Joe Dassin est à côté de vous et on se sent vraiment en prise direct avec l'artiste disparu. Un collaborateur du journal, pourtant habitué aux sons d'exception s'est même jeté à genoux devant l'amplificateur en criant au miracle. Peu de mécanique, même hors de prix réussissent à atteindre ce degré de "Laï Laï - Laï Laï Laï".

Deuxième écoute "à chaud"
Test numéro 2 : Joe Dassin "les petits pains au chocolat"
Après une heure de rôdage, la musicalité gagne encore et de nouvelles nuances apparaissent. En collant l'oreille contre les enceintes, on entend Joe Dassin distinctement respirer entre les phrases. Cette expérience est unique et en même temps un peu traumatisante. Nous décidons d'arrêter les essais pour nous recueillir.

Conclusion
Pour moins de 65000 euros, l'ampli Audio Recherche VSi 47.2 est une excellente affaire. Malgré une puissance que certains jugeront insuffisantes nous sommes en face d'un équipement qui bouleversent toutes les idées reçues. Innovation et Tradition, tels sont les mots qui viennent à l'esprit après notre expérience. Il faut l'entendre pour le croire, mais la légèreté du son est inversement proportionnelle à la masse du VSi 47.2
Nous aurions voulu le garder encore quelques jours dans notre cours pour tester l'équipement sous la pluie. Nous regrettons aussi de ne pas avoir pu savourer l'écoute de "Pop corn" des Hot Butter en gravure directe. Malheureusement, le seul exemplaire que nous avions sous la main était rayé et se contentait d'une succession de "pop" "pop" "pop" "pop" qui ne nous a pas permis de tirer de conclusion sur musique électronique moderne.

Nous avons aimé :
La sobriété remarquable et typiquement suédoise.
La garantie "fissure" de deux ans
Le petit balcon pour poser la pochette de Joe Dassin
Le prix et la marge distributeur

Nous n'avons pas trop aimé :
Rien
peg-harty
 
Messages: 732
Inscription: 01 Mar 2004 17:27
  • offline

Message » 27 Juil 2004 18:30

Lol ! le premier m'a fait sourire, celui-là j'ai vraiment rigolé au début de la première écoute.

Tu as oublié la grosse pub pour l'audio recherche, pleine page, papier glacé couleur, insérée dans le banc d'essai du concurrent... quelques pages avant...
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 27 Juil 2004 18:37

MDR !!!! :lol: :lol: :lol:

D'ailleurs, pourrais tu nous faire un CR sur les enceintes qui ont servis à l'essai ?? :wink:
tatane
 
Messages: 1274
Inscription: 15 Juil 2003 19:47
Localisation: Paris
  • offline

banc d'essai pour rire : les enceintes LDL 5 de chez Liedel

Message » 27 Juil 2004 21:15

Nouveau venu dans le monde audiophile, l'entreprise Liedel nous a confié les deux premiers exemplaires de sa nouvelle série d'enceintes LDL 5 (cinq pour le diamètre du haut parleur de basse). puissance : 2,5 W musicaux
Poids : 306 grammes dim : 17x8x9 cm prix : 1450 euros la pièce

Peu d'enceintes que nous classerons dans la catégorie "petit poids plume d'exception" ont eu le privilège d'avoir reçu autant d'éloges de la part de la presse spécialisée, des professionnels du son et d'artistes que le modèle LDL 4. C'est donc avec une certaine curiosité enfreint d'impatience que nous déballons ces tout nouveaux LDL 5 de leur écrin.
Dès le premier contact nous sentons à qui nous avons affaire. L'emballage est en carton massif, rigoureusement rectangulaire de couleur bleue, la couleur de l'entreprise. A peine discerne-t-on un L en or (qui veut dire Liedel) sur le bord inférieur droit. Ce genre de détail augure avec bonheur de l'esthétisme dont a toujours su faire preuve cette innovante entreprise.

Déballage
Le contenu de la boîte est conforme à ce que l'on peut attendre dans cette catégorie d'enceintes : Le bi-cable de liaison haut-parleur vers l'unité de puissance (notons la qualité impeccable de la prise Jack 3.65 en plastique rifleté pour éviter le dérapage des doigts et qui prouve que Liedel ne laisse rien au hasard), l'alimentation (séparée !) des hauts parleurs et enfin, les deux monstrueusement raisonnables boîtes en plastique moulé.
Le tout est accompagné d'un manuel d'information très détaillé en douze langues (dont la française) et qui devrait faciliter l'installation. Ainsi, trois pages sont consacrées au branchement rouge et blanc vers les LDL 5 ce qui est loin d'être inutile quand on sait les ravages que peuvent provoquer une inversion de phase sur des éléments de reproduction sonore.

Installation
Comme à son accoutumée le manuel précise l'importance du placement dans l'espace de cet équipement. Nous avons constaté nous-mêmes à de multiples reprises que le fait de déplacer ne serait-ce que de deux centimètres (c'était déjà le cas pour les fameuses LDL 4) les enceintes de l'auditeur pouvait conduire à de très perceptibles baisses de puissance. Nous avons donc scrupuleusement respecté les indications constructeurs et appliqué, à l'aide d'un petit rapporteur, l'angle idéal de 47° (le sommet étant composé par notre tête).
Comparativement aux LDL 4, ce nouveau modèle a gagné en poids (306g contre 280g soit près de dix pour cent ). Il faudra en tenir compte pour les supports.
Nous avons relié pour notre essai les LDL 5 au désormais très classique Audio recherche 2.65, notre référence dans la gamme "pure analogique Classe 3". Cet ampli, petit frère du 4.26 que nous avons testé récemment délivre 0.8 W musicaux par canal et devrait pouvoir piloter remarquablement ces Liedel nouvelle mouture

écoute subjective auditeur A
Joe Dassin "les petits pains au chocolat" - édition originale - 45 tours/minutes
Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ensemble respire. Toutes les nombreuses nuances (refrain/couplet) sont formidablement restituées. Avec un haut médium admirable et un aigu tout en finesse que l'on peut encore améliorer en augmentant à peine le volume et en tournant légèrement le potentiomètre aigu vers la droite. On entend très distinctement les "Laï Laï - Laï Laï Laï" avec un naturel étonnant. A tout moment on s'attend à voir surgir Joe Dassin de sa petite boîte. Tout au plus, en tendant vraiment l'oreille, peut-on percevoir un ronflement persistant mais qui diminue dès qu'on tourne le volume vers la gauche. Pas vraiment gênant. Peut-être est-ce dû à l'ampli Audio Recherche qui est connu pour délivrer cette petite irrégularité flatteuse dans la courbe de réponse. Attention, nous sommes dans l'infinitésimal et souvent un petit coup du plat dans la main dans le coffrage en béton suffit à, sinon l'éliminer, du moins à fortement le diminuer.
Ce qui surprend le plus, c'est la capacité des LDL 5 à retransmettre avec naturel l'émotion initiale de l'artiste. Quand il dit PAIN, on comprend PAIN et non BAIN comme sur d'autres systèmes valant jusqu'à deux fois plus cher. Les basses sont puissantes (à mettre à l'actif de l'imposant 5 centimètres). Après avoir écouté pendant trois heures consécutives le même morceau, je dois avouer qu'on ne ressent aucune fatigue. Les LDL 5 sont réellement à considérer à quiconque recherche un absolu et la garantie d'un grand constructeur.
9/10

écoute subjective auditeur B
Joe Dassin "les petits pains au chocolat" - édition originale - 45 tours/minutes
Dès les premières notes de l'oeuvre, on est transporté dans l'univers de la musique de Joe Dassin avec un grand "J". Aucun essoufflement, c'est aéré, transparent, vigoureux mais fin, avec un respect absolu des trois dimensions sonores. Au moment des "Laï Laï - Laï Laï Laï" on se surprend à tapoter avec les doigts sur la caisse des LDL 5, preuve d'une musicalité exemplaire (les doigts ne savent pas mentir). Le petit ronflement (plutôt Freuuuuu que vraiment brmmmmm), perceptible mais comme l'évoquait l'auditeur A, nullement gênant, est à mettre à l'actif de l'étage de l'alimentation séparée sur ce modèle et qui gagne à être éloignée de la membrane des LDL 5 d'au moins quatre mètres.

Conclusion :
Pour 2900 euros, la LDL 5 franchit les limites de la très haute fidélité pour pénétrer en plein dans ce que nous pourrions appeler le Réalisme Absolu. Il faudra, bien évidemment, veiller à ne pas associer n'importe quel ampli à ces petits joyaux sous peine de dévaloriser l'ensemble. Avec un Audio Recherche de la série AVs on atteint l'accord parfait.

Nous aimons :
Le petit prix
Les dimensions raisonnables
L'approche design de l'emballage
La connectique complète
Le manuel en douze langues

Nous n'aimons pas trop :
rien
peg-harty
 
Messages: 732
Inscription: 01 Mar 2004 17:27
  • offline

Message » 27 Juil 2004 21:54

MDR mais fais gaffe, t'es hors sujet :mdr:
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline


Retourner vers Discussions Générales

 
  • Articles en relation
    Dernier message