Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: gegeflipp75 et 20 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

[TESTS] BLU-RAY suite...

Message » 30 Oct 2009 19:07

Test de DRAG ME TO HELL...
http://www.monsieurbluray.com/?p=889

IMAGE :
Voici un excellent report sur format Blu-ray.
L’image a ce petit côté très argentique qui séduit dès le premier coup d’oeil !

SON : Très « gros » mixage son pour un film qui n’est pas un blockbuster.


MOZ

Image

La configuration dans mon profil


M9-P, M8, M6 TTL, Fuji 6x9, Graflex Crown Graphic & Travelwide 4x5
Mon site photo
Avatar de l’utilisateur
MOZ
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 7827
Inscription: 03 Juin 2004 17:22
Localisation: Essentiellement sur Paname :-)
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Oct 2009 19:07

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Oct 2009 20:05

Willou a écrit:avez vous visionnez Man on Fire ?
j'ai vue des tests sur différents site, tous indique une excellente note technique vidéo, qu'en est-il pour ceux qu'y l'ont visionnés ? il semble avoir beaucoup de grain :oops: ?


De toute beauté sur 2.40m.................http://vddan.blog.sfr.fr/tests_de_films ... e-blu.html
vddan
 
Messages: 13521
Inscription: 04 Mar 2004 16:28
Localisation: saone et loire
  • online

Message » 30 Oct 2009 21:10

xela_bxl a écrit:les films de Michael Mann ont tjr ce rendu


oui je sais mais public enemies sur des scenes sombre c'est vraiment bourré de grain et de bruit video assez important
aj116
 
Messages: 352
Inscription: 17 Déc 2008 3:54
  • offline

Akira [US] - VO et VA - STA

Message » 31 Oct 2009 0:27

J'ai trouvé deux Blu-ray Disc d'Akira, film d'animation de Katsuhiro Otomo. Le japonais et l'américain. Le japonais coûte 61 euros. Devinez lequel j'ai acheté.

Image

Image : 3/5
La définition est moyenne. Certains rares plans sont complètement flous, mais apparament, c'est le film original qui est ainsi. Il y a dû y avoir quelques ratés au montage.
Couleurs et contrastes sont bons, sauf dans quelques scènes sombres dont le noir n'est pas noir. Ici encore, cela semble provenir de l'original.
L'animation est excellente et bénéficie du support BD : arrière-plans peints, cellulos détaillés, nombreuses scènes animées en 24 dessins par seconde.

Son : 3/5
Il y a quatre pistes audio très différentes :
VO stéréo LPCM Dolby Sourround
VO DD 5.1
VO DTHD 5.1 192 kHz 24 bits
VA DTHD 5.1
J'écoute en downmix stéréo. Je n'aime pas la version anglaise, car les voix ont un fort accent américain qui me déplaît.
Parmi les VO, la piste originale 2.0 n'est pas très bonne. Les effets sonores sont décalés vers la gauche.
La nouvelle piste DD 5.1 est correcte mais avec un son un peu "aigu", presque strident.
La piste TrueHD a un effet de spatialisation outré qui manque de réalisme.

Film : 5/5
Grand classique de l'animation (et du manga), genre cyberpunk. Sorti en 1988, il a marqué son époque.
En 2031, une bande de jeunes motards a un accident avec un étrange enfant-vieillard apparament doué de pouvoir psychiques au cours d'une baston. L'un des jeunes, blessé, est emmené par l'armée qui commence des expériences sur lui.
Il manque à la réalisation un certain style pour en faire un classique du cinéma tout court. On reste dans la catégorie manga pour les lycéens, et les voix sont un peu caricaturales. Les personnages restent toutefois très crédibles, sans verser dans le manichéisme. Le film aborde le thème du surhomme : et si une amibe détenait soudain autant de pouvoir qu'un être humain, comment se comporterait-elle ? Comme une amibe : elle dévorerait tout ce qui est à sa portée. Ici, c'est un des jeunes loubards qui acquiert soudain des super-pouvoirs. La fin, un peu inspirée de celle de 2001 L'Odyssée de l'Espace, aborde le thème, classique dans les fictions orientales, de l'évolution de l'espèce humaine vers un stade supérieur.
Techniquement, l'animation est remarquable. Entièrement en cellulo, le moindre personnage secondaire grouille de vie et de mouvement. Comme dit plus haut, plusieurs scènes sont dessinées en 24 fps.
La musique est excellente. Otomo a confié la bande originale au Geinoh Yamashirogumi, qui a composé une musique très originale.

Dossier complet sur Akira : http://www.mata-web.com/anime-manga/ind ... Itemid=105

Système : lecteur Oppo DBP83, écran LCD Eizo HD2442W, son stéréo casque Sennheiser HD600
Dernière édition par Pio2001 le 31 Oct 2009 1:57, édité 1 fois.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7057
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 31 Oct 2009 0:36

En 2031, une bande de jeunes motards a un accident avec un étrange enfant-vieillard apparament doué de pouvoir psychiques au cours d'une baston. L'un des jeunes, blessé, est emmené par l'armée qui commence des expériences sur lui.
Je trouve que ton résumé ne met vraiment pas en valeur le scénario très étudié de ce manga. :oops: :wink:
Dans la grande tradition japonaise, contant la force des esprits...blablabla, Akira est une force qui prend corps dans un humain de temps en temps. Et cette force serait à l'origine de nombreux faits marquants (guerre par exemple).
Certains ont réussis à dompter cette force et le cataclysme est donc évité.
L'armée est donc fortement intéressée par cela.
L'action prend place dans un Tokyo post-apocalyptique, où Akira prend possession d'un jeune voyou motard, qui va se retrouver à la croisée des chemins d'un monde politique en voie d'explosion, de l'armée cherchant à faire un coup d'état et des voyous voulant sauver leur copain.
Puissant, crédible, superbement réalisé, ce film manga est pour moi culte.
Et si c'est vrai qu'il n'a peut-être pas su intéresser les adultes de son époque, c'est aussi parce que less mangas en général n'étaient vraiment pas bien implantés.
Et il ne doit pas l'être vraiment beaucoup plus aujourd'hui auprès de ces mêmes adultes (qui ont donc 20 ans de plus).

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 72865
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 31 Oct 2009 1:13

vddan a écrit:
Willou a écrit:avez vous visionnez Man on Fire ?
j'ai vue des tests sur différents site, tous indique une excellente note technique vidéo, qu'en est-il pour ceux qu'y l'ont visionnés ? il semble avoir beaucoup de grain :oops: ?


De toute beauté sur 2.40m.................http://vddan.blog.sfr.fr/tests_de_films ... e-blu.html
merci
Willou
 
Messages: 5557
Inscription: 13 Aoû 2003 10:18
Localisation: Banlieue Parisienne (Yvelines)

Message » 31 Oct 2009 1:13

'tain on voit que t'es prof fafa ! t'es balèze en résumé ! :lol:

Bon moi j'ai pas vraiment aimé Akira... cette surenchère et démesure de la puissance du personnage a fini par m'agacer, trop c'est trop... Le nombre de cris à la minute faudrait compter :mdr:
Avatar de l’utilisateur
chris.24
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 16104
Inscription: 13 Jan 2004 3:44
Localisation: Dordogne (24)

Message » 31 Oct 2009 1:36

Fafa a écrit:...blablabla, Akira


Merci pour ton résumé.
Un passage de l'introduction du dossier aurait également pu faire l'affaire :

Car si la version animée d’Akira choque, c’est par sa puissance visuelle. Jamais jusqu’à ce moment-là, on avait vu une animation aussi travaillée, aussi profonde. Toutes les techniques les plus sophistiquées y ont été utilisées, et les autres ont été inventées pour l’occasion. La bande sonore aussi sort complètement de l’ordinaire, et de telle sorte que les bruitages et la musique, hallucinants, clouent littéralement le spectateur sur son siège. Akira est un direct du droit d’une durée de deux heures.


chris.24 a écrit:Bon moi j'ai pas vraiment aimé Akira... cette surenchère et démesure de la puissance du personnage a fini par m'agacer, trop c'est trop...


C'est pas faux...
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7057
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Animatrix (FR), VA, STF

Message » 31 Oct 2009 3:08

Image

Image : 5/5
Le DVD était déjà une référence, le Blu-ray y ajoute une définition supérieure. Certaines scènes de l'épisode Seconde Renaissance présentent une légère postérisation, mais franchement, la qualité est déjà largement supérieure à une projection analogique en salle. Cela ne mérite même pas de descendre la note à 4.9/5.
L'original est visiblement numérique : les scènes fixes semblent peintes sur la dalle de l'écran.

Son : 5/5
Au niveau des doublages, les versions anglaises sont bonnes. Je n'ai pas trop écouté les japonaises. Sur l'épisode Seconde Renaissance, je trouve que la version anglaise est au top. La japonaise, écoutée un instant me semble plus plate. La française est à éviter absolument ! Elle n'est pas dans le ton, et la version anglaise est tellement meilleure. Musique et effets sonores sont parfaitement mixés. Renversant.

Film : 4/5
9 courts métrages d'animation autour de l'univers de la trilogie Matrix. Certains écrits par les frères Wachowski. Tous très différents.
Final Flight of the Osiris est entièrement en images de synthèses réalistes. Le scénario est sans intérêt. Un simple clin d'oeil à l'appel de détresse du vaisseau Osiris dans l'un des Matrix. L'intérêt est dans le réalisme atteint par les personnages virtuels.
Program est dans le même style, mais en animation traditionnelle. Sans véritable scénario, c'est plus un exercice de style.
Seconde Renaissance part I et part II, en revanche, sont essentiels à la trilogie. Ils en constituent en quelque sorte l'épisode 0 : l'histoire de la guerre entre les humains et les machines. Indispensable pour qui veut comprendre le pourquoi du comment... où l'on découvre que ce sont les humains qui n'ont laissé aucun autre choix aux machines que de créer une matrice et les réduire à l'état de piles électriques (en les empèchant de produire leur propre énergie). De plus, dialogues (en version anglaise, j'insiste), images, et son sont une véritable claque ! Les frères Wachowski et Mahiro Maeda (réalisateur de cet épisode) se basent sur toute une documentation et une symbolique : la cause Dred Scott, la pomme de la connaissance...
L'histoire de Kid et Une histoire de détective. Pas mauvais, mais je n'ai pas trop aimé le style.
Beyond Très beau et très poétique. Des jeunes découvrent dans un bâtiment abandonné une zone de la matrice complètement bugguée et en font un terrain de jeux et de rêves... Jusqu'à la correction du bug.
World Record, ou comment s'extraire de la matrice par la seule force de sa volonté.
Matriculated mèle exercice de style graphique 2D / 3D, avec des scènes superbes, avec un scénario sympa : des humains capturent des machines et leur fabriquent une mini-matrice assez onirique pour tenter de les rallier à leur cause.

Système : Oppo BDP-83 / Eizo HD2442W, voir profil.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7057
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Azur et Asmar (FR)

Message » 31 Oct 2009 4:40

Image

Image : 5/5
Parfaite. De plus, le film use et abuse de décors ultra-détaillés : motifs architecturaux, ornements géométriques des carrelages, céramiques, sculptures, textures... Le film entier est truffé de détails significatifs jusqu'au dernier pixel en 1080p. Un vrai BD de démonstration !

Son : 5/5
Impeccable, mais la bande son n'a rien d'extraordinaire techniquement. Artistiquement elle est excellente, aussi bien musique que dialogues, mais pour reprendre l'expression, ce n'est vraiment pas une piste audio "de démonstration" pour du home cinema.

Film : 4/5
Un beau conte de Michel Ocelot (Kirikou et la Sorcière).
Au moyen-âge, Azur, fils d'un riche châtelain français, est élevé par sa nourrice arabe aux côté du fils de celle-ci, Asmar. Mais un jour, le sévère châtelain envoie son fils étudier auprès d'un précepteur et chasse la nourrice et son fils.
Devenu grand, Azur part pour le pays de sa nourrice afin de "délivrer la fée de djinns" dont sa nourrice racontait la légende.
Tolérance, lutte contre les superstitions et les idées reçues, et rapports entre frères sont des thèmes chers à Michel Ocelot. Azur est victime de la superstition des gens du pays qui croient que les yeux bleus portent malheur. Il se fait alors passer pour aveugle afin de ne pas être chassé et battu. Il rencontre le mendiant Crapoux, autre français immigré en Afrique du nord, qui le guidera, et représentera les idées reçues dans le sens inverse : les scènes où il décrit à Azur comme laids et sans intérêt des décors d'une beauté éblouissante sont géniales 8)
Puis, Azur et Asmar partiront chacun de leur côté pour délivrer la fée des Djinns. Presque jumeaux, comment leur rivalité et leur amitié finira-t-elle s'il ne peut y avoir qu'un seul gagnant ?
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7057
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

The Dark Crystal (FR), VO, STF

Message » 31 Oct 2009 5:08

Image

Image : 2/5
Qualité assez moyenne. Le film semble avoir vieilli. La définition est meilleure que sur le DVD, mais cela reste assez limité. Pas très net, un peu bruité...

Son : 2/5
La bande son n'est pas un chef-d'oeuvre, voix et musique sont un peu criards. Heureusement, le narrateur et les personnages principaux (en anglais) sont très bons.

Film : 4/5
Un film étonnant, réalisé entièrement avec des marionettes par Jim Henson (Muppet Show) et Frank Oz (Yoda dans la Guerre des Etoiles), avec des moyens considérables. Le scénario est classique: notre héros doit ramener l'éclat de cristal perdu au château des terribles Skekses, qui jadis décimèrent son peuple, sinon, le mal règnera sur le monde.
Décors, costumes et marionettes sont extraordinaires. On a du mal à croire qu'il soit matériellement possible de faire un tel film !
L'esthétique est très typée fantasy-gothique. Les uns adoreront, les autres détesteront.
Pio2001
Contributeur HCFR 2019
Contributeur HCFR 2019
 
Messages: 7057
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 31 Oct 2009 9:00

Bon moi j'ai pas vraiment aimé Akira... cette surenchère et démesure de la puissance du personnage a fini par m'agacer, trop c'est trop...
Ce n'est pas propre à Akira. C'est propre à la culture japonaise, certainement échaudée par les deux bombes qui les ont ravagés. Beaucoup de films traitant des esprits finissent en apocalypse. Et c'est valable également chez Miyasaki, certainement plus apprécié et connu qu'Otomo.
Dernière édition par Fafa le 31 Oct 2009 9:07, édité 1 fois.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 72865
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 31 Oct 2009 9:03

Un passage de l'introduction du dossier aurait également pu faire l'affaire :
Non.
Car l'introduction du dossier est une sorte d'avis, pas un pitch.
Lire sur une pub que je vais être "scotché", c'est à peu près aussi efficace sur moi que d'apprendre que la nouvelle lessive Bonux lave mieux que la précédente.
En revanche, qu'on explique l'histoire et qu'on le la laisse en suspend, cela attise ma curiosité.

La configuration dans mon profil


Full HD, 3D, 4K, HDR... : OK --- Fluidité : pas OK ! C'est pour quand à la fin ???
Avatar de l’utilisateur
Fafa
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 72865
Inscription: 14 Aoû 2003 9:50
Localisation: 77 et Ô Touuuulouuuse

Message » 31 Oct 2009 9:47

Quelqu'un a testé Labyrinth (avec Bowie et Connelly) ?
arnuche
 
Messages: 24332
Inscription: 09 Déc 2004 12:10
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 31 Oct 2009 10:18

Fafa a écrit:
Bon moi j'ai pas vraiment aimé Akira... cette surenchère et démesure de la puissance du personnage a fini par m'agacer, trop c'est trop...
Ce n'est pas propre à Akira. C'est propre à la culture japonaise, certainement échaudée par les deux bombes qui les ont ravagés. Beaucoup de films traitant des esprits finissent en apocalypse. Et c'est valable également chez Miyasaki, certainement plus apprécié et connu qu'Otomo.


Pour AKIRA, il faut absolument lire le manga papier :wink:

J'ai bien aimé l'adaptation animée mais le manga reste bien supérieur :wink:
Avatar de l’utilisateur
Squall777
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 10888
Inscription: 04 Mai 2006 21:21
Localisation: 91
  • offline


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message