Modérateurs: Staff Multimédia, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Dominique DB, hollywood9, vivaldi21 et 21 invités

Détails sur les éditions disponibles, critiques techniques, packagings, prévisions et commandes...

► Les tests Blu-ray 2D/3D

Message » 29 Aoû 2013 3:30

CR Star Trek Into Darkness 3D :


Image

Région : US

Année : 2013

Editeur : Paramount Home Entertainment

Audio : Anglais Dolby TrueHD 7.1. Français Dolby Digital 5.1. Espagnol Dolby Digital 5.1. Portugais Dolby Digital 5.1.

Sous-titres : Anglais, français, espagnol et portugais.

Ratio : 2.40:1 (cinémascope)

Matériel de visionnage : Sony Bravia 46HX850. HC Sony BDV-NF620


Technique : Une réalisation de haute volée qui s'impose, sans problème, parmi les meilleures du moment. La conversion 3D, d'excellente facture, a de quoi faire rougir bon nombre de productions tournées nativement en 3D. La profondeur est rendue de manière fort convaincante, sur toute la durée... même si le sempiternel "flou en arrière plan" (tant décrié par les excellents Alex/Franck d'Halluciner.fr et le Loup Céleste) s'invite souvent, il convient de dire que l'équipe chargée de la conversion a fait du très bon boulot... j'espère tout de même que les réalisateurs comprendront un jour que flouter les arrière-plans est vraiment "nuisible" en 3D (l'oeil humain se chargeant de le faire naturellement, selon le plan sur lequel il se concentre). Toujours est-il que que l'on se régale avec les séquences et les prises de vues, vraisemblablement, pensées pour la 3D. Bien que les jaillissements de type "projection" soient distillés avec parcimonie, les débordements et autres effets de particules sont légions et servent à merveille la narration (excellente, au demeurant). Une narration qui peut aussi compter sur un rendu des couleurs et des détails aussi chatoyant que précis, et, sur une lisibilité jamais prise en défaut (quelque soit le degré de luminosité)...

... bref, une maitrise technique qui force vraiment le respect.

Le film en lui-même : Objectivement ou subjectivement parlant, ce film est une réussite (ne serait-ce que pour son respect et sa fidélité à l'univers créé par Gene Roddenberry). Il se hisse, sans conteste, au rang des meilleurs films SF à ce jour. La narration est brillante, les acteurs aussi (mention spéciale pour l'excellent Z. Quinto qui interprète à merveille le jeune Spock). Même si l'intrigue reste basique, elle réserve néanmoins une ou deux surprises (merci, JJ Abrams). La direction artistique talentueuse, sublime chaque scène d'action (c'est d'autant plus remarquable en 3D). Le scénario, d'une efficacité redoutable, ne laisse aucune place à la lassitude... et l'on avale les deux heures et quelques minutes du film en moins de temps qu'il n'en faut pour le voir.

... cet excellent film de SF est à voir absolument... même pour les plus réfractaires au genre.

Un seul regret, cependant... le format cinémascope qui nuit quelque peu à l'immersion.
chkops
 
Messages: 928
Inscription: 01 Mar 2011 11:55
Localisation: En face de mon FZ
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Aoû 2013 3:30

 
 
Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Vehicle 19 (Run Out)

Message » 29 Aoû 2013 13:17

Image

Année : 2013
Durée : 85 min
Réalisateur : Mukunda Michael Dewil
Acteurs : Paul Walker, Naima McLean, Gys de Villiers

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFQ) Dolby TrueHD 5.1 et Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Anglais et Français

• Image : Une définition des contours tranchante, un niveau de précision et de détail élevé, des couleurs solaires lumineuses, des contrastes et noirs musclés, un léger grain argentique qui texture élégamment l'image et une compression discrète.
• Audio : Des pistes sonores HD efficaces et immersives avec des voix claires (trop mises en avant sur la VF), une ouverture frontale dynamique, des surrounds accrocheurs, une spatialisation crédible (les ambiances extérieures qui passent plus ou moins brusquement de l'avant à l'arrière de la fourgonnette selon la vitesse et la direction empruntées par le conducteur), des basses bien prégnantes (le grondement du moteur) et un score tendu distinctement balancé sur l'ensemble des enceintes.

- Région : A, B, C (Canada)
- Éditeur : VVS Films
- Date de sortie : 23 juillet 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

(The) Gate

Message » 29 Aoû 2013 13:23

Image

Année : 1987
Durée : 86 min
Réalisateur : Tibor Takács
Acteurs : Stephen Dorff, Christa Denton, Louis Tripp

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080i25 (AVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Français (VFQ) Dolby Digital 5.0 et Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Aucun

• Image : Un simple upscale de DVD avec un apport HD absent (piqué flagada, couleurs ternes, noirs grisâtres, contrastes ridicules) malgré un très léger gain en définition.
• Audio : La piste sonore 2.0, claire mais parasitée par un souffle agaçant, n'est en fait que monophonique et la piste sonore 5.0, brouillonne et étouffée, n'est qu'en stéréo.

- Région : B (France)
- Éditeur : Rone
- Date de sortie : 17 septembre 2011

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

The Fall Of The House Of Usher (UK)

Message » 30 Aoû 2013 7:35

Image
The Fall Of The House Of Usher (La chute de la maison Usher) - Roger Corman


Arrow, 2013 (UK)
BD-50, Zone B
2.35, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 34999 kbps
English / LPCM Audio / 2.0 / 48 kHz / 1536 kbps / 16-bit
STA, amovibles

Utilisant le matériel de la MGM, Arrow propose ici le film dans une très jolie copie, régulièrement impressionnante. Evidemment, on repérera les habituelles chutes de précision (ici accompagnées d'une montée de grain) lors des fondus enchaînés, mais rien d'inhabituel sur des films comme celui ci. Aussi, il est à noter que House of Usher contient son lot de plans flous, la faute à une mise au point défaillante lors du tournage. Enfin, certains plans à trucages optiques, notamment les plans extérieurs de la maison, ont un aspect logiquement inférieur au reste du film.
Ces 3 points à part, la copie est immaculée, et possède une grande stabilité tant du cadre que des couleurs. Le contraste est aussi bien rendu, permettant à la fois une belle saturation des couleurs et des noirs profonds sans pour autant générer de perte de détails dans les zones sombres.
La définition n'est pas en reste, avec un niveau de détails régulièrement plus que confortable, que ce soit sur les visages que les décors ou les costumes.

Côté son, la piste mono (présentée ici en 2.0) est un chouia en dessous. C'est en effet trop souvent plat pour être vraiment impressionnant, malgré une sonorité globale agréable. La piste est notamment très propre. Les dialogues sont ien rendus (ah, la voix sirupeuse de Vincent Price), mais l'ensemble de la piste est mixé un peu bas, et il ne faudra pas hésiter à monter un peu le son. Enfin, lors du final, la piste sonne surchargée, et peine à proposer un son suffisamment ample pour retranscrire l'ampleur de l'action à l'écran.

Image : 8/10
Son : 7/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4885
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Simon Killer (UK)

Message » 31 Aoû 2013 22:54

Image
Simon Killer - Antonio Campos


Masters Of Cinema, 2013 (UK)
BD-50, Zone B
2.40, Couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 35000 kbps
English + French / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 1764 kbps / 16-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 16-bit)
STA, amovibles

Tourné sur Arri Alexa, Simon Killer ressemble... à un film indé récent tourné sur Alexa. La patine numérique est impeccablement reproduite, avec un beau rendu des couleurs (notamment quand les scènes virent au rouge pétant) et du contraste. Ca peut laisser à désirer en terme de piqué, mais la précision est bien là, avec notamment de jolis détails sur les visages lors des gros plans. Toute sensation d'image lisse proviendra certainement du tournage numérique en lui-même. Tout juste pourra-t'on remarquer très exceptionnellement de petits soucis de compression, malgré un débit vidéo maximisé.

Image

Côté son, la seule piste proposée est une piste 5.1, composée majoritairement d'anglais et complétée par du français (le film se déroulant à Paris). 2 pistes de sous-titres anglais sont proposés : une piste sous-titrant tout le film, et une sous-titrant uniquement les passages en Français.
Etonnamment, le sound design est extrêmement discret, et le rendu très frontal. L'ensemble est assez sourd, avec des dialogues souvent exprimés assez bas. Peu d'utilisation des enceintes arrière. Par contre, le caisson de basses est régulièrement mis à contribution par la musique à tendance electro.

Image : 9/10
Son : 8.5/10
Film : 5.5/10


Pas forcément désagréable, mais loin d'être palpitant, Simon Killer possède au moins une qualité indéniable, c'est celle de ses acteurs, tous irréprochables à tous les niveaux, de Brady Corbet jusqu'à ceux qui ne font que passer. Le souci, c'est que ça ne suffit pas pour tenir le film à un niveau d'intérêt suffisamment captivant.

Avec son histoire absolument quelconque, et sa psychologie vue mille fois (le protagoniste mystérieux, qui cache un lourd passé et est psychologiquement borderline, rencontre une nana qui le prend pour le héros qui va la sortir de son quotidien glauque), le film traîne narrativement la patte pendant 1h45, alternant de longs tunnels de dialogues pas franchement utiles, des plans cul régulièrement gratos, au poins où le film pourrait durer 2 fois plus ou 2 fois moins que ça ne changerait pas grand chose.

C'est dommage, parce que visuellement, le film est plutôt bien foutu, même s'il se perd parfois dans des plans séquences inutiles (notamment l'interminable ping pong verbal entre Victoria et Simon) qui alourdissent encore un peu plus le rythme.

Reste donc des acteurs au top, et une mise en scène pas dégueu, mais au service d'un script loin de tenir la longueur.

5.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4885
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

(The) Innkeepers

Message » 01 Sep 2013 10:50

Image

Année : 2011
Durée : 101 min
Réalisateur : Ti West
Acteurs : Sara Paxton, Pat Healy, Kelly McGillis

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.40]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1. Français (VFF) audio-3D
- Sous-titres : Français imposés sur la VO. Français pour malentendants

• Image : Malgré la présence furtive de quelques petits points blancs, voilà un transfert HD d'une grande netteté même lors des scènes plongées dans l'obscurité dont la finesse des détails, la richesse des couleurs et la solidité des contrastes assurent un bon confort de visionnage.
• Audio : Des pistes sonores sobres (il n'y a pas de grosses envolées sonores dans cet hôtel) aux voix claires et à la spatialisation immersive, qui délivrent sur l'ensemble des canaux des atmosphères délicieusement angoissantes (les bruits perçus avec l'amplificateur de sons) et des effets surprenants (portes qui grincent, toquements suspects).

- Région : B (France)
- Éditeur : TF1 Vidéo
- Date de sortie : 28 août 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Death Race 2000

Message » 04 Sep 2013 11:09

Image

Année : 1975
Durée : 79 min
Réalisateur : Paul Bartel
Acteurs : David Carradine, Sylvester Stallone, Simone Griffeth

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.78]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Aucun

• Image : Il y a certes du grain, des scratches, des taches, des débris et des rayures aléatoires qui jonchent le master mais cela donne bizarrement un aspect rugueux/sale qui sied parfaitement à cette petite péloche culte des 70's, surtout que le gain en définition est inespéré, que le niveau de détail est important et que les couleurs sont bien rendues.
• Audio : Des pistes sonores peu concluantes et vraiment pas terribles dont le souffle, les effets peu distinguables et/ou absents, les dialogues étouffés et le rendu trop aiguë de l'ensemble rappellent le microscopique budget alloué au mixage sonore de ce film.

- Région : B (France)
- Éditeur : Fusion
- Date de sortie : 17 septembre 2011

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Die Hard : Belle journée pour mourir

Message » 04 Sep 2013 11:16

Image

Année : 2013
Durée : 98 min (vercion cinéma) / 102 min (version longue)
Réalisateur : John Moore
Acteurs : Bruce Willis, Jai Courtney, Sebastian Koch, Yuliya Snigir, Rasha Bukvic

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 et Français (VFF) DTS 5.1
- Sous-titres : Anglais et Français

• Image : Un transfert HD de compétition qui restitue merveilleusement bien les choix esthétiques fortement stylisés du directeur photo et du réalisateur. Le grain est volontairement prononcé (dû à l'utilisation de pellicules Fuji), la définition est exemplaire, les détails sont légions, la profondeur de champ est poussée, la photographie froide délivre de jolies teintes grisées et parfois même d'étonnants effets flashy (comme les faux lens flares bleutés à Tchernobyl), les contrastes sont en béton armé, les noirs sont particulièrement denses et la qualité de la présente compression n'est jamais mise en défaut.
• Audio : Des pistes sonores acoustiquement ravageuses. La dynamique est détonante, l'ensemble des canaux n'arrêtent jamais de délivrer moults détails (les ambiances urbaines) et/ou effets (explosions, fusillades, fracas de tôles, crissements de pneus) spatialisés avec une redoutable précision, le subwoofer s'en donne à cœur joie et la musique de Marco Beltrami dépote un max.

- Région : B (France)
- Éditeur : 20th Century Fox
- Date de sortie : 26 juin 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Parker

Message » 08 Sep 2013 21:08

Image

Année : 2013
Durée : 118 min
Réalisateur : Taylor Hackford
Acteurs : Jason Statham, Jennifer Lopez, Michael Chiklis, Nick Nolte

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1
- Sous-titres : Français

• Image : Une luminosité flatteuse, une définition solide, des plans qui fourmillent de détails, une profondeur de champ magnifique, une palette colorimétrique brillante et des contrastes consistants, mais les scènes en basse lumière souffrent d'un piqué trop doux et de noirs peu profonds.
• Audio : Des pistes sonores efficaces et qui pètent bien. La dynamique est nerveuse, l'activité multicanale est intensive lors des scènes d'action et distille avec minutie les ambiances le reste du temps, le caisson de basses gronde quand il faut et la musique de David Buckley est spatialisée avec soin.

- Région : B (France)
- Éditeur : M6 Vidéo
- Date de sortie : 17 août 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Warm Bodies - Renaissance

Message » 08 Sep 2013 21:14

Image

Année : 2013
Durée : 98 min
Réalisateur : Jonathan Levine
Acteurs : Nicholas Hoult, Teresa Palmer, John Malkovich, Analeigh Tipton, Rob Corddry

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [2.35]
- Pistes sonores : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1. Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1. Français (Audio Description) Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Français. Français pour malentendants

• Image : Un transfert HD sublime dont la compression optimale, la finesse des détails, la grande netteté des contours, la palette colorimétrique joliment glacée et loin d'être cadavérique, les contrastes denses et les noirs profonds permettent aux rares plans moins précis de passer inaperçus.
• Audio : Des pistes sonores immersives (surtout la VO 7.1) et percutantes aux dialogues vivants, à l'ouverture frontale dynamique, aux surrounds actifs (cf la séquence d'action finale), aux basses énergiques et à la bande originale prégnante qui convoque entre autres M83, Bruce Springsteen et Bob Dylan.

- Région : B (France)
- Éditeur : Metropolitan Vidéo
- Date de sortie : 24 juillet 2013

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace

Stoker (FR)

Message » 09 Sep 2013 0:06

Image
Stoker - Park Chan-wook


FOX, 2013 (FR)
BD-50, Zone Free
2.40, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 33496 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 5.1 / 48 kHz / 3633 kbps / 24-bit (DTS Core: 5.1 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 5.1 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Tourné en 35mm (fait rare en 2013), le film est bien rendu en Blu Ray, avec une très jolie image rendant justice à la photo du film. Même si la palette de couleurs est parfois terne, de nombreuses séquences jouent joliment avec le contraste et des couleurs saturées. Les nombreux plans en extérieur, en début et fin de film notamment, sont particulièrement beaux.

Image

La piste son est du même acabit, mais le film n'étant pas franchement très démonstratif, le résultat reste évidemment timoré par rapport aux références du genre. Cependant, le sound design monté avec soin permet une grande spatialisation, à travers un champ sonore très ample, enveloppant complètement le spectateur avec une multitude de petits effets sonores, le tout accompagné par la musique, dans un tout bien équilibré.

Image : 9/10
Son (VO 5.1) : 9/10
Film : 7/10


C'est ultra chiadé, avec une vraie mise en scène, mais le tout au service d'un script certes honnête (comprendre : j'en n'attendais pas tant de Wentworth Miller) mais ultra linéaire, prévisible et surligné de partout.

Pour autant, ça se regarde plutôt bien, voire très bien, malgré une 1ere demie heure assez pénible tant elle accumule les évidences mettant en place l'intrigue et le contexte, alors que tout le monde a très bien compris ce qu'il en retourne.

Heureusement, le fait de se concentrer sur l'éveil d'India paie plutôt bien, avec de jolis moments de montage qui évacuent aussi la rigidité quasi cadavérique (à ce niveau là) des autres acteurs (Matthew Goode, passe encore, vu son "rôle" consistant grosso modo à tenir un sourire maniaco-pervers pas louche du tout pendant tout le film, mais Kidman, ça devient rapidement navrant), en enchaînant des moments pas toujours très fins (le montage alterné de la douche, entre fulgurance rare et facepalm ultime) mais souvent très beaux. Tout le générique est notamment impeccable, mais aussi de nombreux raccords, certes maniérés, mais rarement foireux (le brossage de cheveux, la révélation finale, etc).

Dommage, donc, que tout cela soit au service d'un script en effet ultra balisé de bout en bout.
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4885
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Little Caesar (US)

Message » 09 Sep 2013 23:53

ImageImage
Little Caesar (Le petit César) - Mervyn LeRoy


Warner, 2013 (US)
BD-25, Zone Free
1.37, N&B
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 29337 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 1.0 / 48 kHz / 1031 kbps / 24-bit (DTS Core: 1.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit)
STF, STA, amovibles

Pas de miracles ici. Le film fait son âge et même si Warner a visiblement fait un travail de restauration assez poussé, de nombreuses limites pointent leur nez tout au long du film. La plus évidente, c'est les grosses limites en terme de définition, d'autant plus flagrant qu'une partie non négligeable du film est en très bon état et dotée d'un rendu assez fin. Le reste est en assez piètre état, et l'image reste régulièrement peu définie. Ensuite, si l'image est globalement propre et stable côté contraste, de nombreuses rayures verticales (parfois assez longtemps à l'écran) parsèment le film. Il y a aussi des images manquantes ci et là, créant des sautes d'image.
Passés ces grosses réserves provenant des éléments originaux, l'encodage et le traitement réservé au film par la Warner est plutôt transparent. Pas de bidouillages type DNR, une compression invisible avec un débit confortable, etc etc.

Image

Côté son, c'est à peu près la même chose, avec une piste aussi datée que l'image, sonnant étriquée et étouffée. Les nombreux dialogues sont intelligibles, certes, mais souvent peu clairs. Le reste de la piste est assez plat, et les nombreuses fusillades n'ont que très peu de peps. A noter aussi un souffle assez important tout le long du film.

Image : 6.5/10
Son (VO) : 6.5/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4885
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

The Trouble With Harry (UK)

Message » 09 Sep 2013 23:54

Image
The Trouble With Harry (Mais qui a tué Harry ?) - Alfred Hitchcock


Ce test est basé sur le disque anglais, identique au disque français.

Universal, 2012 (UK)
BD-50, Zone Free
1.85, couleurs
1080p, AVC, débit vidéo moyen : 31999 kbps
English / DTS-HD Master Audio / 2.0 / 48 kHz / 1780 kbps / 24-bit (DTS Core: 2.0 / 48 kHz / 1509 kbps / 24-bit)
French / DTS Audio / 2.0 / 48 kHz / 768 kbps / 24-bit
STF, STA, amovibles

Au sein du coffret Hitchcock / Universal, Harry fait partie des films couleurs les mieux traités. Si l'on excepte quelques dédoublements d'image, présents en grande partie dans les 5 1eres minutes du film, ainsi qu'un léger saut d'image à la 4e minute (probablement pour éviter un décalage sonore), l'ensemble du film est en excellente forme. La palette de couleurs automnale est tout particulièrement resplendissante, et le transfert HD semble vierge de tout trifouillage type DNR ou rehausseur de contours, ce qui, pour un titre de catalogue Universal, tient du petit miracle. L'ensemble est très naturel, doté d'un grain fin bien présent, et hormis les transitions, un peu en retrait, le niveau de détails est régulièrement épatant. Un très bel upgrade HD, envoyant tout droit le DVD à la poubelle.

Image

Côté sonore, la piste stéréo obtient un joli rendu dont la musique est la 1ere à profiter. Propre, clair, vierge de distorsion, l'ensemble est extrêmement agréable à l'écoute.

Image : 9/10
Son (VO 2.0) : 8/10
Film : 7/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4885
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Poltergeist (FR)

Message » 09 Sep 2013 23:54

Image
Poltergeist - Tobe Hooper


Warner, 2008 (FR)
BD-25, Zone Free
2.40, Couleurs
1080p, VC-1, débit vidéo moyen : 16670 kbps
English / Dolby TrueHD Audio / 5.1 / 48 kHz / 1138 kbps / 16-bit (AC3 Embedded: 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB)
English / Dolby Digital Audio / 5.1 / 48 kHz / 640 kbps / DN -4dB
English / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
French / Dolby Digital Audio / 2.0 / 48 kHz / 192 kbps / DN -4dB / Dolby Surround
STF, STA, amovibles

Bien qu'un peu limité, le transfert HD de Poltergeist est plutôt agréable. L'ensemble est assez propre, très stable, et possède une belle gestion du contraste et des couleurs. Pour autant, la fréquente utilisation de trucages optiques et de plans composites limite évidemment la précision, et génère aussi une augmentation du grain pas toujours très gracieuse. Ce n'est clairement pas du matos de démo, mais c'est certainement efficace, même s'il apparaît clair que le DVD du 25 anniversaire du film part du même master HD. Enfin, il apparaît régulièrement une pixellisation pas très agréable et assez visible, probablement due à l'utilisation d'un encodage VC-1 couplé à un débit vidéo assez faible.

Image

Côté son, le film laisse un choix impressionnant de possibilités pour la VO, avec pas moins de 3 pistes possibles dont 2 pistes 5.1. La piste DTS HD MA 5.1 n'est pas, elle non plus, une piste de démo, mais il faut avouer que l'ensemble a un rendu tout à fait correct. Les basses sont souvent mises à contribution, la musique possède une belle netteté vierge de distorsion, et l'ensemble est bien équilibré avec les dialogues. La seule vraie limite reste une spatialisation très limitée, ce qui fait qu'hormis pour la musique et quelques scènes bien chargées, les enceintes arrières sont rarement utilisées.

Image : 7.5/10
Son (VO DTS HD MA 5.1) : 8/10
Film : 7.5/10
tenia54
Contributeur HCFR 2015
 
Messages: 4885
Inscription: 22 Nov 2010 22:40
Localisation: 54

Cosmopolis

Message » 11 Sep 2013 17:55

Image

Année : 2012
Durée : 108 min
Réalisateur : David Cronenberg
Acteurs : Robert Pattinson, Sarah Gadon, Paul Giamatti

Le Blu-ray Disc : Image

- Format vidéo : 1080p24 (AVC) / [1.85]
- Pistes sonores : Anglais et Français (VFF) DTS-HD Master Audio 5.1. Français (Audio Description) Dolby Digital 2.0
- Sous-titres : Français. Français pour malentendants

• Image : Un transfert HD décevant pour le premier film tourné en numérique de David Cronenberg. Alors oui, la précision est chirurgicale, l'image est bien définie, la palette colorimétrique est rutilante et les noirs ont souvent la classe, mais ces derniers sont parfois bouchés, la gestion des contrastes laisse à désirer et la compression est plus qu'hésitante avec la présence de fourmillements trop prononcés lors de plusieurs séquences.
• Audio : Dépourvues d'ambiances et de basses voilà deux pistes sonores claires axées essentiellement sur la retranscription des dialogues et donc sur la centrale même si la partition d'Howard Shore est bien spatialisée.

- Région : B (France)
- Éditeur : Stone Angels
- Date de sortie : 25 septembre 2012

>>> Critique complète <<<

La configuration dans mon profil


Passionné de ciné et de HC, j'aime partager et échanger dans ce domaine.
Ex-rédacteur pour Le cinéma du loup et Halluciner.fr. ★ Les tests Blu-ray & 4K Ultra HD du loup celeste
Avatar de l’utilisateur
le loup celeste
Staff Multimédia
Staff Multimédia
 
Messages: 6517
Inscription: 17 Mai 2009 18:35
Localisation: Alsace


Retourner vers UHD Blu-ray, Blu-ray, DVD & VOD

 
  • Articles en relation
    Dernier message